www.histoire-genealogie.com

----------

Sommaire - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances historiques - Serez-vous pendu ? - Collection THÉMA - Éditions Thisa


Accueil » Documents » Témoignages » « Bataillons d’Extrême-Orient »

« Bataillons d’Extrême-Orient »


lundi 1er janvier 2007, par Bernard Beauplet, Henri Darré

Répondre à cet article

Ce récit, est rédigé conjointement par le Lieutenant Bernard Beauplet (1er B.M.E.O.) et le Caporal Henri Darré, (2e B.M.E.O.)

Il relate les combats sanglants qui ont eu lieu dans cette partie de l’Indochine-Sud, et plus particulièrement les embuscades de la fin 1948, où les deux Bataillons ont souvent, ensemble, fait face à un ennemi rusé, bien installé sur son terrain, et très souvent supérieur en nombre... Récit réalisé et complété en Novembre 2006.

JPEG - 37.1 ko
Les insignes

Année 2005... deux anciens de la Coloniale, Bernard Beauplet et Henri Darré, se retrouvent sur Internet...

JPEG - 23.9 ko
JPEG - 23.6 ko

Ils ont crapahuté tous les deux, sans se connaître, dans les rizières du Delta du Mékong, au cours des combats qui ont eu lieu de 1947 à 1950.

Ils racontent leurs souvenirs, leurs émotions, leurs peines et aussi leurs joies, dans cet enfer de la boue... et rendent ainsi hommage à leurs camarades, officiers, sous-officiers et hommes de troupe, tombés au champ d’honneur.

Henri Darré : Nous sommes le 10 Janvier 1949, sur le marché de SocTrang flotte cette odeur subtile, faite d’un mélange de cannelle, de bétel et de poisson séché...

Les Indochinois ne semblent pas voir notre jeep qui traverse la ville, seuls les petits cireurs nous font de grands gestes intéressés.

Le long de la rue principale, il n’y a pratiquement que des femmes, installées derrière leurs paniers de bambous contenant fruits, canards, rats et serpents de rizière.

Au camp du 2e Bataillon de Marche d’Extrême-Orient, l’atmosphère est encore fébrile, depuis la grosse embuscade Vietminh qui a eu lieu juste en fin d’année, supprimant plusieurs des nôtres dont « le Patron », le Capitaine Cardonne.

Resté longtemps la « bête noire » des Viets, dans la région de Soctrang, ce Capitaine Cardonne, considéré comme un « dur », avait une stratégie particulière qui a fait ses preuves... stratégie maintenue après son départ, pendant mon séjour au sein du 2e B.M.E.O.

JPEG - 9.7 ko
Le capitaine Cardone

Toi, Bernard, tu étais stationné dans les parages au moment de ces embuscades de fin d’année 1948 et ton Bataillon, le 1er B.M.E.O., était aussi très sollicité à cette époque ???

Bernard Beauplet : Oui, cette vaste offensive Viet, à base d’attaques multiples de postes destinées à attirer les unités françaises d’intervention, avait été déclenchée le 19 décembre 1948 (fête présumée d’Ho Chi Minh).

En réalité, comme chaque année, il s’agissait pour les Viets, de profiter de la récolte de paddy à l’arrivée de la saison sèche, en décembre, dans cette zône du Trans et du Cis=Bassac, la plus riche d’Indochine, considérée comme « le grenier à riz de l’Indochine », pour procéder à la constitution et au renouvellement des stocks, puis au transport jusqu’à la frontière Cambodgienne. Des approvisionnements en paddy de la Zône 7 (Khu) du Vietminh.

Il ne restait plus de réserve mobile opérationnelle au sous-secteur de TraVinh, puisque je venais péniblement, non sans accrochages avec des Du Kich (guérilléros) , de récupérer de nuit, la valeur de deux sections de ma compagnie, en grattant dans mes postes du quartier de CanLong.

Je devais me rendre en mission de recueil vers SocRuong, centre des combats, au nord du poste attaqué d’ApLaBan (dit ; marché brûlé), ce qui restait de la compagnie d’intervention (rattachée à la Compagnie de Commandement/1er B.M.E.O.), très éprouvée. Alors qu’elle avait reçu pour mission d’aller dégager le poste attaqué et encerclé, cette Compagnie venait d’être très éprouvée, par un sanglant choc frontal avec les bataillons ChuLuc Viets embusqués, (Trung doân TD307 et 308) dont la présence en tel nombre était une surprise, malgré les renseignements et les recommandations de prudence fournis sur place, par les populations Cambodgiennes amies.

Le Chef du Vietminh du NamBô, Nguyen Binh, était présent sur les lieux. Lors de cette action, six officiers du 1er B.M.E.O. furent tués, prisonniers ou disparus ; le sous-Lieutenant Khmer Carol fut tué en plein assaut, à la tête de sa section, ainsi que trois aspirants Cambodgiens chefs de section en stage à la Compagnie, le Lieutenant Français Stef... commandant la Compagnie, furent portés disparus et jamais retrouvés. Le médecin (contractuel CLAEO), B...., fait prisonnier au cours de l’action, fut libéré plusieurs mois plus tard à Saïgon. A noter que les Viets locaux et régionaux ne faisaient pas de prisonniers à cette époque.

Dans le même temps, mon Chef de bataillon, pour sa part, était parti de TraVinh pour SocTrang via DaiNgai sur le Bassac, en vue de tenter d’obtenir auprès du sous/secteur de ton 2e B.M.E.O., quelque renfort pour tenter d’intervenir chez nous en débarquant par le Sud et en remontant vers ApLaBan où, un commando de parachutiste coloniaux de Saïgon avait été droppé en saut d’assaut pour tenir le poste dont les effectifs étaient insuffisants : quelques partisans et un sous-officier.
Or, le 2e B.M.E.O., qui avait déjà fort à faire chez lui, avait mis cependant quelques éléments à la disposition de mon Chef de Bataillon, le Commandant Four... lui même para colo...

On ne sait pas comment se passa le débarquement de ces détachements sur la rive Nord du Bassac, côté TraVinh, en coopération avec la Marine CanTho.

J’ai simplement intercepté, le soir tombant, un seul message d’un Commandant de la Marine, expliquant qu’il ne savait même pas si nos troupes avaient pu réembarquer (il s’agissait là de mon Chef de bataillon et d’éléments du 2e B.M.E.O. ). Ton Bataillon, de son côté devait faire face, lui-même, à des difficultés analogues, à des embuscades dans lesquelles fut blessé gravement ton Chef de bataillon, le Capitaine Cardonne, lequel décéda quelques jours plus tard à l’Hôpital.

Arrivé avec mon détachement, je m’installai donc en défensive dans le village de TanLap, d’où nous pouvions rayonner pour récupérer les morts, des blessés et des armes, aidés en cela par des bonzes khmers d’une pagode khmère voisine.

Les Viets continuèrent leurs activités dans ce secteur :
- par engagement de leurs troupes régionales pour fixer nos éléments opérationnels et quelques postes clés,
- en augmentant leurs actions habituelles ponctuelles des Du Kich (guérilleros) jusqu’à la veille de Noël.

Leur but étant de permettre ainsi à leurs bataillons Chu Luc : TD 307, 308 et 309 (du corps de bataille) de rejoindre en toute sécurité leurs bases de la frontière Cambodgienne, entre NuiSam et le « bec de canard », et entre TrangBang et SvayRieng, pour y transporter les stocks de paddy.

JPEG - 23.3 ko
Déc.1948 - Route de TraVinh-VinhLong - Poste de CangLong
JPEG - 34.4 ko
CangLong
Oct.1948 - Route de TraVinh- - Le pickup anglais de B.Beauplet vient de sauter sur une mine - à ses côtés, l’adjudant Hug...

Le Commandement Vietminh au Nam Bô n’engageait les éléments de son corps de bataille, qu’à coup sûr, du fort au faible, pour des objectifs importants. Le reste du temps, ces bataillons, en stationnement comme en déplacement étaient encoconnés, protégés, appuyés et soutenus par les troupes régionales, dont c’était la mission permanente d’assurer leur sécurité, en les maintenant constamment en sûreté... un peu comme chez nous, lorsque nos éléments de secteur accueillaient nos troupes d’intervention de réserve générale qui intervenaient au profit de nos secteurs territoriaux.

Henri Darré : Je pense, Bernard, qu’il peut-être intéressant de parler des Hoa Hao, cette importante secte bouddhique laquelle, je me souviens, avait dû signer, en 1947, une convention avec l’armée Française... convention non respectée puisque ces Hoa Hao qui pensaient exercer le contrôle sur la Cochinchine (grenier à riz), se retrouvèrent avec nous contre le Vietminh puis, contre le Vietminh et contre nous et enfin, avec le Vietminh, carrément contre nous...

Il reste évident qu’il est difficile de s’y retrouver dans cette affaire et, nous avons dû combattre outre le Vietminh mais aussi ces Hoa Hao qui disposaient des armes que la France leur avait cédées au moment de la convention...

JPEG - 19.6 ko
La Marine de Cantho veille sur les bras du Mékong
JPEG - 23 ko
liaison SocTrang-CanTho

Bernard Beauplet : Les Hoa Hoa, comme les CaoDaï et les BinhXuyen, ont été des sectes disposant de milices, ce qui en faisait des « seigneurs de la guerre » avec lesquelles les négociations ont été difficiles. Elles se ralliaient pour toucher des armes ou des munitions puis, désertaient pour opérer des actions ou exactions de rapine, puis se ralliaient de nouveau. Le chef des Hoa Hao était le Général à une étoile Tran Van Xoaï (la mangue) dont le port d’attache et le P.C. se trouvaient dans la région de ChauDoc.

Les Hoa Hao disposaient notamment de détachements de femmes combattantes , pompeusement nommés « dai doï » (compagnies Hoa Hao), qui ignoraient l’existence de la Convention de Genève...

Un autre seigneur de la guerre de cette secte s’appelait Ba Cut (parce qu’il s’était coupé le 3e doigt de la main, le majeur, simplement par défi de ses ennemis)... il sévissait aussi entre ChauDoc, NuiSam et la frontière Cambodgienne.

Pour les Caodaistes, il y avait une douzaine de sectes, dont les principales étaient celles de TayNinh et de BenTré. Une communauté s’est ralliée à mon poste de BacTrang en fin 1949. Les négociations avec ces gens étaient difficiles.

Enfin, il y eut les fameux BinXuyen, qui se rallièrent en 1948 au Général Boyer de Latour, commandant les troupes françaises de Cochinchine. (Troupes Françaises de l’Indochine Sud), leur chef était Lê Van Viên (dit Baï Vien).

JPEG - 62.3 ko
1948
Lt Vietminh LANH (Tonkinois) fait prisonnier.
JPEG - 48.1 ko
1949
BacTrang - La rizière

Henri Darré : En résumé, nous avons eu, nous les BMEO, à lutter contre le Vietminh mais aussi, souvent contre les sectes religieuses. Cependant, les Caodaïstes, affectés surtout par l’occupation japonaise, se sont finalement plus ou moins ralliés à l’armée Française. Certains se sont même ralliés à ton Bataillon...

Bernard Beauplet : Les principaux Caodaîstes sont à TayNinh, au sud de la frontière cambodgienne, près de la montagne de la « vierge noire » Nui Ba Den, ils ont, là-bas, une cathédrale un peu baroque . Leur religion a adopté Jésus Christ, Victor Hugo et Jeanne d’Arc. Ils avaient un colonel commandant leurs troupes, Trinh Minh Tê, qui a fait exploser des pompes à bicyclettes sur des vélos, dans Saîgon, du temps de Ngo Dinh Diêm... Les Caodaïstes se sont effectivement ralliés à notre B.M.E.O.

**********
JPEG - 55 ko
B. Beauplet avec à sa droite, le Lt Vietminh LANH, fait prisonnier quelques mois auparavant et, devenu adjudant des partisans au 1er BMEO.
JPEG - 60.6 ko
MayThuc 1948
Retour d’opération avec victimes et blessés.
JPEG - 60.3 ko
Prises d’armes Vietminh
document pris sur le cadavre d’un officier Viet
JPEG - 74.2 ko
B. Beauplet avec l’adjudant CaoDaï et son fils interprète, ralliés.

Bernard Beauplet, 1° B.M.E.O., stationné à TraVinh.

Beauplet Bernard, Lt Colonel TDM(R) - Administrateur civil HC (h)- Sous-directeur honoraire, Ministère de la Défense. Maîtrise et DES Sciences économiques (Lauréat 1965 de la faculté Paris Assas Panthéon - Dess Gestion IAE Paris.

Maquis du Lot, Groupes Veny ( 01/44 à 08/44 ). Guerre contre Allemagne 8e R.I./19e D.I (09/44 à Mai/45). EMIA Coêtquidan, (promotion Victoire) 1945 + Application EAI Auvours 1946 /1947). 3e RTA Constantine, puis 1ER BICM à Miliana et Ténès ((1947/1948). Indochine : Chef de section, commandant de compagnie et OR de secteur : 08/1948 à 12/1950 et de 07/1952 à 10/1954. Algérie :1958/59 - 1961/62 ( stagiaire et commandant de compagnie).

JPEG - 75.3 ko
B. Beauplet à son retour d’Indochine.

France : SIECA (devient SIRPA) Ministère Défense : 59e BI PARIS (1963/1968). Chargé de Travaux dirigés à l’IAE - Université de Paris 1 : (1970/1980). Quitte l’armée en 1968. 1969 - admis dans le corps interministériel des administrateurs civils. Ministère de la Défense (Finances) 1968 à 1980 puis 1982 à 1988 : Sous-directeur d’administration centrale . Ministère de l’Industrie : DICA : secrétaire-général : 1980-1982.

Henri Darré, Caporal, 2°B.M.E.O., stationné à SocTrang.

Engagé volontaire fin 1941, pour la durée de la guerre - été successivement - Armée de l’Air - déserteur de l’armée (devenue l’armée de Vichy) - Résistant dans les Forces Françaises de l’Intérieur, dans la forêt de l’Etoile (Hte-Marne) - Terroriste (aux yeux des Allemands) -Artilleur au 1° R.A.C. (1re Division Française Libre du Général Garbay)) - Marsouin dans la 2e D.B. du Général Leclerc (1° Régiment de Marche du Tchad) -

Embarqué sur le « Pasteur » en 1947, pour l’Indochine - Musicien au Théâtre Aux Armées à Saïgon - Opérateur au Cinéma Aux Armées à Saïgon et finalement, Marsouin au 2e Bataillon de Marche d’Extrême-Orient (2° B.M.E.O.) à Soctrang (Cochinchine)... rapatrié sur « l’ATHOS II » en août 1949 - démobilisé à Toulon, au Centre des troupes Coloniales.

Officier Administratif, en Australie, dans un groupe Français de Travaux Publics - de 1952 à 1959.

U.S.Army - France et Etats-Unis - Responsable civil des approvisionnements moteurs et turbines, pour l’Europe et le Moyen-.Orient, de 1962 à 1967. De 1968 à 1995 - Directeur et créateur d’une usine de fibres métalliques (Loiret) destinées à l’anti-pollution (filtration et insonorisation).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

122 Messages

  • Bonjour,
    Votre article m’a beaucoup intéressée et je vous en remercie.
    Mon oncle et parrain le Lieutenant Georges Picard a été blessé en Indochine et il a perdu un bras.
    J’aimerais savoir si vous l’avez connu
    Vifs remerciements
    Meilleures salutations.
    Claudine Allegri

    Répondre à ce message

    • Chère madame

      Je n’ai pas connu votre oncle et parrain,le lieutenant Georges Picard
      Peut être connaissez vous l’ unité ou la règion de son affectation lors de sa grave blessure ?
      Je vous prie de croire en mes sentiments de cordiale sympathie
      bernard beauplet

      Répondre à ce message

      • > « Bataillons d’Extrême-Orient » 19 avril 2009 22:45, par Dominique JAMET

        Bonjour Monsieur, Mon mari a un oncle qui est mort le 26-10-50 en Indochine. Il ne sait rien de la bataille, il n’a pas de photo du lieu de son décès. Il faisait partie du 1er bataillon thaï 2e compagnie. Il s’appelait Georges MOLITOR et il habitait dans la Vienne (86). Son lieu de décès est Khe Dao fraction de Yen Bay (Tonkin).
        C’est tout ce qu’il sait sur lui et il aimerait bien en connaître plus.
        Dans l’attente de vous lire,
        Cordialement

        Répondre à ce message

    • Bonjour

      je viens vers vous car vous etes sur ce site
      je recherche mon oncle parti en extreme orient a cette epoque
      savez vous comment je peux m’y prendre

      merci
      alain JOUAN

      Répondre à ce message

  • > « Bataillons d’Extrême-Orient » 25 mai 2007 15:22, par Gilbert MEILLON

    Que de souvenirs en lisant votre article mes chers anciens..Puisque, moi, suis arrivé au 2e B.M.E.O.à SOC TRANG, le 14 JUILLET 1951, jour de mes 20ans...Comme jeune sergent débarquant, aussi du SS PASTEUR. Blessé le 3 Octobre, je suis revenu au Bataillon en Décembre mais à KAI RANG, un peu plus près de CANTHO ; et ensuite le 2e B.M.E.O. est devenu 66e B.V.N. pour s’installer à ARNAUVILLE, près de SAIGON, ancien cantonnement dela Légion....Quels beaux et parfois tristes souvenirs de ces tirailleurs cambogiens de Cochinchine (Les vieilles provinces)

    Répondre à ce message

    • > « Bataillons d’Extrême-Orient » 3 juin 2007 18:39, par beauplet

      Cher monsieur et cher camarade
      Je vous demande d’abord d’excuser ma réponse tardive:j’avais répondu à votre message le jour même de sa réception,à votre adresse de mail presonnel
      je crois que j’ai fait erreur,et que je devais de vous répondre via votre présent message sur ce site d’histoire généalogie
      Probablement ,lors de votre blessure dans la province de Soc trang avez vous été évacué ou soigné dans les hôpitaux de Saïgon ( HM Gral)

      Comme vous ,mon sous secteur de Tra Vinh dépendait du PC de la Zône de Cantho’
      (colonels Gracieux et Redon)
      Dans mon bataillon,le 1 er BMEO,notre recrûtement était à base de Cambodgiens du Royaume(Kampuchea),alors que vos khmers étaient de Cochinchine,ensemble de provinces qui appartenaient, autrefois ,au Cambodge,et dont Saïgon,(« Prey Nokor »)
      ,la forêt nationale)était la capitale
      Dans les années 52 à 54,javais effectué un 2è séjour indo ,en GM,et avais eu quelques informations sur la pacification en Cochinchine qui se passait bien ,alors que la situation se dégradait au Nord

      Les cambodgiens de Cochinchine sont aujourd’hui les fameux « Khmer Kraôm » que signalent les médias,et qui réclament à cor et à cris leur indépendance ,et davantage de considèration de leur religion par le Viêt Nam
      ls nous accusent de les avoir livrés aux Viêtnamiens
      Il vous suffit de rechercher les nombreux sites sur Google ou yahoo ,à khmer kraom
      ou khmer krom
      Avec mes excuses pour mon retad involontaire,je vous remercie de votre message,
      ,vous adresse mes cordiales amitiés et me réjouis de nos souvenirs communs d’un pays et d’une époque que nous n’avons pas oubliés
      Bien cordialement à vous
      Bernard Beauplet

      Répondre à ce message

    • > « Bataillons d’Extrême-Orient » 3 juin 2007 18:45, par beauplet

      pour monsieur Meillon
      Cher monsieur
      Je viens de vous répondre ,sur ce site et vous souhaite bonne réception
      je vous avais répondu par retour au reçu de votre message automatique sur outlook express,mais m’aperçois qu’il fallait répondre via ce site d’Histoire génèalogie
      En vous souhaitant bonne réception
      avec mes cordiales amitiés
      Bernard Beauplet

      Répondre à ce message

    • > « Bataillons d’Extrême-Orient » 3 juin 2007 18:53, par beauplet

      Pour monsieur Meillon
      en réponse à son message
      je vous avais répondu initialement à votre adresse,dès réception de votre message
      M’étant aperçu qu’il fallait répondre via le présent site Histoire Généalogie ,je viens
      tardivement de vous envoyer une réponse ,et avec mes excuses,vous en souhaite bonne réception
      Avec mes cordiales amitiés
      Bernatd Beauplet

      Répondre à ce message

    • > « Bataillons d’Extrême-Orient » 6 juin 2007 16:31, par henri darré

      Salut Gilbert Meillon,

      Tu es bien le premier marsouin du 2e BMEO, rescapé, dont j’entends parler....ça me chatouille un peu...
      Quand tu est arrivé à Soctrang, j’étais déjà parti depuis presque deux ans. Je suppose que tu te rappelles l’afût de canon qui étais dans la cour de l’entrée du camp ??? la paillote qui était à gauche en entrant, près du bâtiment en dur, était la mienne....peut-être même que tu as connu mes margouillats ???
      Je serais bien heureux d’avoir de tes nouvelles car, tu as peut-être des photos de notre camp de Soctrang et, peut-être aussi as-tu connu, le Sergent Berger, Bouboule, Laffitte, ou le Lieutenant Plantier ??? si toutefois ils n’ont pas été « liquidés » ou rapatriés avant ton arrivée...
      J’espère qu’ Histoire et Généalogie te fera parvenir mon message.
      J’ai vu que mon ami, le Colonel Beauplet t’a déjà fait parvenir une réponse. Nous étions tous dans le même sale coin en 1948/49...
      Cordialement à toi,
      Henri Darré

      Répondre à ce message

    • > « Bataillons d’Extrême-Orient » 31 mars 2008 19:08, par Serge Ménard

      Je viens de trouver sur internet ces pages évoquant le 2e BMEO à Caï-Ran. Mon père, Henri Ménard, aujourd’hui décédé, y appartint d’octobre 51 à février 52, puis il fut affecté à l’EM des FTSV à Saigon. Il était capitaine, commandait la CCB et faisait fonction d’adjoint du Capitaine Deluze, commandant le bataillon.
      À partir de quelques inscriptions sur de vieilles photos, j’ai pu établir qu’il avait participé à des opérations vers le Bassac et le canal de Crestien en octobre, vers My-Tho et le Ran-Ram, puis dans la région de Ben-Long en décembre, enfin à l’opération "Tempête en janvier.
      Je serais très intéressé si vous aviez quelque souvenir de lui ou du bataillon à cette époque. Merci.

      Répondre à ce message

  • > « Bataillons d’Extrême-Orient » 3 juin 2007 19:09, par beauplet

    Pour Monsieur Muller

    de Bernard Beauplet
    Je viens de recevoir sur le mail outloojk express votre message ,relatif à votre père ,le sous lieutenant Muller ,du RBCO(probablement plutôt RBEO-(regiment blindé d’extrême Orient)
    Non,je ne l’ai pas connu ,n’ayant séjourné moi même en Indochine que de 1948 à 1950,puis de 1952 à 1954
    Peut être savez vous dans quelle région il a effectué son servi ce ?
    Cordialement
    bernard beauplet

    Répondre à ce message

    • Je recherche un aviateur qui se trouvait au Tonkin en Septembre 1948, dont le nom pourrait être Wolf ou Molf le prénom Jacky. Sur la photo il porte un blouson d’aviateur et un pantalon blanc - il pose debout devant un palmier. C’est tout ce que j’ai comme renseignement, mais je le recherche. Merci de votre aide

      Répondre à ce message

      • > « Bataillons d’Extrême-Orient » 13 juin 2007 19:26, par Henri Darré

        Cher Monsieur ou Madame,

        Pourriez-vous me dire si l’aviateur Wolf ou Molf avait un grade précis, en qualité de quoi et dans quelle escadrille il évoluait.

        Pour ma part, je n’étais pas au Tonkin à cette époque mais en Cochinchine mais, mon beau-frère était Lieutenant au groupe Lafayette, précisemment à cette époque . Mon beau-frère est maintenant décédé mais, je suis toujours en relation avec ses amis du groupe Lafayette.
        Peut-être serait-il possible également d’avoir la copie de la photo en question ??
        Cordialement,
        Henri Darré

        Répondre à ce message

        • > « Bataillons d’Extrême-Orient » 16 juin 2007 18:45, par Vaudois

          Merci infiniment de votre réponse, je ne peux vous dire dans quelle escadrille il évoluait, j’ai seulement une photo avec au recto, « Toutes mes amitiés à ma gentille Marraine » Jacky Wolf ou Molf...... Tonkin Septembre 48. La signature est particulière le M pourrait être un W. j’aimerais vous envoyer la photo par Internet mais je ne sais comment faire par le biais de ce mail.
          Merci pour votre aide, Madame Diane Vaudois

          Répondre à ce message

        • > « Bataillons d’Extrême-Orient » 18 juin 2007 14:54, par Vaudois

          Merci infiniment Monsieur Darré pour votre réponse, je vous fais ce nouveau message pour vous donner mon mail, afin de pouvoir vous faire parvenir la photo que j’ai en ma possession, j’aimerais tant retrouver ou avoir des nouvelles de ce soldat c’est très important pour moi. J’ai essayé auprès du service historique des Armées au Fort de Vincennes, c’est assez difficile, je dois rappeler, je ne sais si c’était un officier ou autre ! le mieux serait que vous puissiez voir cette photo et le nom au dos de cette photo.

          mon mail : diane.vaudois@wanadoo.fr
          Merci pour tout, Diane Vaudois

          Répondre à ce message

        • > « Bataillons d’Extrême-Orient » 26 novembre 2007 12:00, par Vaudois Diane

          Cher Monsieur Daré, voici quelques nouvelles depuis mon dernier mail, j’ai suivi vos conseils et me suis adressé aux Services historiques des armées à Vincennes, j’ai joins la photo recto-verso, ils m’ont répondu après recherches - qu’ils n’avaient personne de ce nom - que l’uniforme ne leur semblait pas réglementaire - ils ont vérifiés sur plusieurs possibilité de nom : Molfe Jacky, Molf, Wolf, Wolff, il y a eu des réponses mais pour des militaires nés en 1949/54/55, ce qui ne peut être le Jacky Wolf de ma recherche. Est-ce qu’il existe une possibilité de savoir quels sont les survivants de cette guerre d’indochine pour cette période ? je pense que cela doit être très difficile....... je continue mes recherches et commence à désespérer le retrouver. Merci infiniment pour votre aide, je vous adresse mes très sincères salutations, Diane Vaudois

          Répondre à ce message

      • Cher monsieur,qui recherchez un aviateur du nom de Wolf ou Molf,

        n septembre 1948,j’étais stationné temporairement à An Hoï et An ton Thaï,dans la banlieue de Saïgon,au 1er BMEO,3è Compagnie:unité d’infanterie à base de soldats autochtônes , khmers du Cambodge
        Je regrette donc de ne pouvoir vous renseigner au sujet de votre parent ,aviateur ,du nom de Jacky Wolf ou Molf,qui servait au Tonkin
        Mais peut être pouvez vous tenter de vous renseigner auprès du Service historique des Armées ,au Fort de Vincennes.. ;probablement en indiquant le nom de l’unité de l’Armée de l’Air où il aurait servi en Indochine à cette époque
        Bien cordialement ,et en vous souhaitant de le retrouver
        Bernard Beauplet

        Répondre à ce message

    • Je sais qu’il a servi en indochine 18 mois. Au RBCEO puis dans au RICM. Il était basé à HANOI et dans le secteur de « PHU LY ». Entre 1951 et 1954
      Merci pour votre réponse.
      Cordialement

      Répondre à ce message

      • > « Bataillons d’Extrême-Orient » 25 novembre 2007 18:48, par henri darré

        Bonjour Monsieur ou Madame,

        Vous parlez sans doute de votre Père ou peut-être de votre Grand’père ??

        Hanoï se trouve être à plus de 1000 kms de l’endroit où j’étais ( dans le SUD )Tout ce que je peux vous dire c’est, QU’IL avait probablement une vie très semblable à la nôtre, les Viets du Nord ressemblaient beaucoup à ceux du Sud...ils défendaient aussi leur pays et là, il n’y à pas grand chose à redire sauf....QU’ON nous a envoyés là-bas pour gagner une bataille perdue d’avance...Ceux qui sont à plaindre sont ceux qui sont restés sur place, sous la terre loin des leurs, et aussi ceux qui sont revenus avec de graves handicaps.
        Nous, les survivants sommes là justement pour dire les souffrances endurées dans ce pays très lointain.
        Je vous suis reconnaissant de lire ce qu’à, sans doute, partagé ce membre de votre famille.

        Henri Darré

        Répondre à ce message

    • > « Bataillons d’Extrême-Orient » 13 décembre 2007 22:29, par JRM

      Effectivement mon pere jean-rené muller a servit au RBCEO puis au RICM il a fait séjour de 18 mis comme sous-lieutenant ensuite il est parti en Algérie. Il parlait de temps en temps de Phu ly, hoa bin et d’anoi ...
      Merci de votre précédente réponse

      Répondre à ce message

      • > « Bataillons d’Extrême-Orient » 14 décembre 2007 16:08, par Henri Darré

        Bonjour jean-rené Muller,
        Je vois que votre père a servi au Régiment de Blindés Coloniaux d’Extrême-Orient, puis au Régiment d’Infanterie de Chars de Marine. Bien sûr, il n’a pas été vraiment dans la rizière mais, dans une végétation qui n’était pas moins hostile.
        Je serais ravi si vous pouviez, éventuellement m’envoyer quelques photos lui appartenant.
        Cordialement à vous,

        Henri darré

        Répondre à ce message

      • > « Bataillons d’Extrême-Orient » 15 décembre 2007 12:27, par Beauplet

        Cher Monsieur Muller

        Bien reçu votre message
        Phù Ly et Hoa Binh étaient des villes et des régions qui ont fait parler d’elles à de nombreuses reprises au cours des 8 années de guerre d’Indochine.....bien oubliée aujourd’hui

        Et on comprend aussi,ainsi,que le RBCEO y ait été engagé à plusieurs reprises,car il n’y avait pas de nombreuses unités de chars blindés,et surtout on ne pouvait pas les utiliser partout,notamment en rizière ,domaine des seuls cavaliers « Crabes et Alligators »(véhicules amphibies) de l’Arme Blindée-Legion étrangère,ou des AM du 4è Cuir ou des spahis

        Nous devions être votre père et moi à peu près de la même génèration(j’ai été promu lieutenant en mi 1948)(j’ai 84 ans)

        Il y a un Muller Achille,de Forbach,né en 1985,dans ma promotion de Coëtquidan 1945(baptisée « Victoire » )

        Bien cordialement
        Amitiés
        Bernard Beauplet

        Répondre à ce message

      • > « Bataillons d’Extrême-Orient » 27 décembre 2008 00:30, par crepet françois

        Bonjour Monsieur
        Je me permets de vous écrire car j’effectue de nombreuses recherches sur mon grand père qui a servi au sein du RBCEO en Indochine du 16/5/1954 (embarquement à Marseille) jusqu’au 12/02/1955, puis affecté au 8e escadron du Régiment d’infanterie colonial puis au RICM a/c du 01/03/2005. Il a par la suite embarqué à Tourane avec le régiment à bord du « Golo » le 19/10/1955 et débarqué à Saïgon le 22/10/1955. Le régiment a par la suite été rapatrié en AFN sur le SS Skaubryn (embarquement le 09/04/1956) et débarqué à Oran le 30/04/1956.
        Il s’agissait du 2e classe Raymond Biard. Si vous êtes en possession de plus d’informations, photographies.... pourriez vous m en faire parvenir ?
        Vous remerciant d’avance.
        François CREPET

        Répondre à ce message

        • > « Bataillons d’Extrême-Orient 27 décembre 2008 12:39, par Henri Daré

          Bonjour François Crepet,

          Ayant quitté l’Indochine en 1949, je ne peux donc pas avoir connu votre grand’père. Le Colonel Bernard Beauplet pourra sans doute vous parler du Régiment où a opéré votre grand’père, ayant effectué, lui-même, plusieurs séjours en Indo.
          Toutefois, je remarque que votre grand’père et moi, avons une chose en commun, il a été rapatrié en 1956, sur le SS Skaubryn, navire Norvégien, qui m’emmena en Australie en 1952.
          Cordialement,
          Henri Darré

          Répondre à ce message

        • > « Bataillons d’Extrême-Orient » 27 décembre 2008 15:48, par Bernard Beauplet ,Lt Colonel(H) des troupes de marine

          Bonjour monsieur François Crépet

          je regrette de ne pouvoir vous donner d’informations de première main concernant le RBCEO et RICM ,dans lequel a servi votre grand père Raymond Biard.
          Ayant servi en Indochine de juillet 1948 à octobre 1954,essentiellement en Cochinchine
          ,au Cambodge et au Laos,je n’ai pas été amené à travailler en opèrations avec le RBCEO
          Mais je puis vous indiquer ,si vous même ne l’avez déjà fait,que vous trouverez diverses informations sur Google (ou autres distributeurs d’accès),en recherchant RBCEO et RICM,ce prestigieux régiment ,le plus décoré des troupes coloniales en 1914/18 ; au Maroc ; en 39/45 ; Indochine ;en AFN etc..
          Vous pouvez aussi vous adresser au Fort de Vincennes,au Service Historique des Armées,à Vincennes,en demandant des extraits du Journal de Marche et des Opèratiions du RBCEO
          J’espère avoir ainsi ,même modestement ,contribué à éclairer vos recherches

          Je suppose que ,malheureusement ,vous n’avez plus votre grand père ,notre camarade de combat

          Cordialement
          B.Beauplet

          Répondre à ce message

        • RBCEO et RICM » 30 novembre 2009 19:50, par MULLER J-Rodolphe

          Pour M. CREPET François :
          Mon père a eu me semble-t-il le même parcours que le votre, RBCEO RICM puis l’Algérie. Suite au décès de mon père, j’ai retrouvé de vielles pellicules qu’il n’avait pas développé. Actuellement je possède quelques photos du RBCEO et RICM en Indochine sans pouvoir mettre de noms sur les personnes ou les lieux. Je me propose de vous les envoyer si vous me faite parvenir votre adresse mail.
          Cordialement
          MULLER Jean-Rodolphe

          Répondre à ce message

          • RBCEO et RICM » 14 janvier 2010 18:22, par CREPET François

            A l’attention de Monsieur Muller,
            C’est très tardivement que je réponds à votre message, mais moi-même Officier d’active dans l’armée de terre j’ai connu une fin d’année assez chargée.
            J’accepte avec joie les photographies que vous pourriez me faire parvenir ainsi que tout document retraçant un moment ou un autre le chemin des régiments de nos aïeux et je ne manquerai pas de vous faire parvenir les renseignements que je pourrai en tirer .
            Voici mon mail : crepouille42@hotmail.fr
            Vous présentant à vous et vos proches tous mes voeux pour cette nouvelle année
            Cordialement
            F. CREPET

            Répondre à ce message

    • Colonel,

      Je voudrais savoir si vous avez rencontré mon grand père en Indochine entre 1952 et 1954. Il s’agit d’Henri Pascal, à l’époque Capitaine ou Commandant. Il est décédé depuis 1985 et j’ai peu d’informations sur son action.

      Merci de votre réponse,
      Meilleures salutations
      Agathe Séron

      Répondre à ce message

      • Chère Madame

        Non,avec mes regrets,mais je n’ai ni rencontré ni connu votre grand père ,le capitaine ou commandant Henri Pascal,au cours de mes deux séjours en Indochine de 1948 à 1950,puis de 1952 à 1954
        Peut être connaissez vous son affectation à cette époque ?
        Vous remerciant de nous avoir lus,Monsieur Darré et moi même , je vous prie d’agréer ,Madame, mes amicales salutations

        Bernard Beauplet (Lieutenant colonel(H))

        Répondre à ce message

  • « Bataillons d’Extrême-Orient » 10 mars 2008 17:25, par philippe Trefcon

    bonjour,

    je recherche des info sur mon oncle Albert Jean Gaston Trefcon, mort de ces blessures à l hopital de flem (saigon) le 02/05/1954, information tirée du site memoire des hommes du ministere de la defence, il indique comme corps : Compagnie de commandos zone est secteur special. dont j ai trouver aucune info.
    je me tourne vers vous car dans ces affaires , on retrouver l insigne de la 2° BMEO,
    de plus la transcription de l acte de deces de la commune de saigon a la commune de naissance de mon oncle confirme le deces a l hopital de flem (cholon), mais indique comme corps : Soldat de 2e classe aux Sections Speciales des forces terrestes sud-vietnams.
    Donc vous comprendrez que je soit un peu perdue, pouriez vous m eclairez , merci

    Répondre à ce message

    • « Bataillons d’Extrême-Orient » 10 mars 2008 23:08, par Henri Darré

      Bonjour,

      Votre oncle a très certainement été versé dans les nouvelles unités Vietnamiennes, formées durant l’année 1950. Ces Unités ont effectivement absorbé différents bataillons dont, le 2e BMEO qui était stationné à SocTrang, ce qui expliquerait la présence de cet insigne du 2e BMEO dans les affaires que vous détenez et, qui appartenaient à votre oncle.
      Je pense que, si votre oncle est décédé le 2 Mai 1954 à l’hopital militaire de Cholon (banlieue de Saïgon), il est vraisemblable qu’il était peut-être en Indochine depuis 1952 ou 1953 et, qu’il n’a pas connu Soctrang, que j’ai quitté moi-même en 1949.
      Néanmoins, il était un des « nôtres » et, de ce fait, il mérite l’hommage qu’on doit aux serviteurs de France.

      Bien cordialement
      Henri Darré

      Répondre à ce message

    • « Bataillons d’Extrême-Orient » 11 mars 2008 14:41, par Bernard Beauplet

      A monsieur Philippe Trefcon

      Cher monsieur

      En réponse à votre question relative à votre oncle Albert Jean Gaston Trefcon,je peux d’abord vous indiquer que l’organisme le plus approprié pour vous répondre est le Service Historique des Armées,qui se trouve au chateau de Vincennes,à Vincennes

      Bien qu’ayant servi en Indochine de 1948(au 1er BMEO) à 1954(dans diverses unités),je n’ai pas connu votre oncle ,ni rencontré les unités ,que vous signalez ,où il a été affecté

      Il y a ,me semble-t-il,trois possibilités,pour votre oncle :

      - où bien il aurait pu faire partie d’unités spéciales du GCMA,rattaché au Commandement militaire de l’Indochine.Des unités entretenant des maquis composés de populations de montagnards,ethnies minoritaires,qui en zône est ,alimentaient aussi les 3è et 4e BMEO
      Le Service Historique détient forcément les archives de ces unités,comportant surtout des parachutistes de l’Armée française

      - ou bien il a été affecté dans des unités spécialisées dans les missions de commando,formées par prélèvement sur les effectifs des Corps et unités,responsables territorialement de Zônes ou secteurs en Cochinchine
      Ces unités(du type « commando Bergerol » ,par exemple,dans la région de My Tho,(en zône centre ou ouest)relevaient directement des commandants territoriaux,( zône ou secteur)
      qui lez chargeaient de missions spéciales de renseignement ou d’intervention là où se faisaient sentir le besoin
      Il semblerait que ce serait là ce qui correspond le mieux au cas de votre oncle
      Et donc,le Service Historique devrait pouvoir vous répondre à partir des Journaux de marche et des documents d’effectifs classés par postes d’affectation

      Enfin,il y avait aussi des unités paramilitaires de partisans,où étaient affectés quelques militaires français,pour l’encadrelment,le conseil,ou servir des armes collectives Ces militaires français étaient rattachés administrativement à des corps de rattachement Donc ,là aussi,il y a des traces de passage de votre oncle
      mais il est peu probable qu’il ait reçu une telle affectation

      Désolé de ne pouvoir mieux vous renseigner,
      je vous assure de mes cordiales amitiés et de toute ma sympathie en mémoire de votre oncle,qui fait partie de nos camarades dont nous restons solidaires après plus d’un demi siècle,en pensant à ces hommes ,souvent très jeunes ,qui sont tombés là bas,et n’ont pas eu la chance de rejoindre leurs foyers en métropole
      Bernard Beauplet

      Voir en ligne : Bataillons d’extrême Orient

      Répondre à ce message

      • bonjour et merci de vos reponce,
        grace a vos piste et des photos de mon oncle envoyer a sa famille , j ai pue presiser mes recherche, sur une on distingue l insigne du Bataillon colonial saigon cholon, une autre il est avec un camarade avec une laisse et un chien loup a ces pied, sans doute une unitée cynophiles.
        ce qui concerne les archives de vincennes j ai fait la demarche il ya quelle année, pour les documents concernant le force special du sud vietnam, et les livres de marche, documents en acces libre au publics, apres une attente de trois jours sur place je me souvient encor du tampon rouge sur ma fiche de demande « Refusee », sans raison officiel, officiesement document trop sensible pour les familles.
        donc malgrée de bride d info l unite et les conditions de deces de mon oncle reste un flou.
        je renouvelle mes remerciments pour vos renseignement

        Répondre à ce message

    • « Bataillons d’Extrême-Orient » 11 avril 2012 14:45, par vivi5062

      BONJOUR
      je suis à la recherche d’une personne qui aurait connu DUBOCAGE ANDRE n°matricule 31710 Il est arrivé sur le « Jamaïque » à Saïgon le 13.1.1953 et affecté au 2e RSM il a ete bléssé le 1.02.1955. si vous avez connu André, mon père je vous remercie de me le faire savoir cherchant plus de renseignement sur ses déplacements pour trouver de frère ou soeur en indochine
      Je vous remercie d’avance pour votre aimable collaboration
      viviane DUBOCAGE

      Répondre à ce message

  • « Bataillons d’Extrême-Orient » 30 mars 2008 12:11, par COMBE

    Bonjour,
    Un de mes oncles est décédé au combat en 1947 dans la région d’Annam.Il était sous lieutenant. Je suis à la recherche d’un livre relatant les faits du 3° bataillon de marche d’extrême orient auquel il appartenait.

    Cordialement
    Pierre COMBE

    Répondre à ce message

    • « Bataillons d’Extrême-Orient » 30 mars 2008 21:13, par Bernard Beauplet

      A monsieur Combe
      Réponse du Lt Colonel(R) Beauplet

      Je n’ai servi en Indochine que de 1948 à 1954,et n’ai donc pas pu connaître votre oncle ,qui ,au 3è BMEO,servait en Zône forestière des plateaux montagnards(3è ,4è,5è BMEO etc),que je ne connais pas

      Pour l’instant ,et en attendant une recherche plus large,sitôt après avoir lu votre message,je n’ai trouvé jusqu’ici que peu d’informations sur le 3è BMEO , via Google,en recherchant à 3è BMEO,et surtout ,elles ne concernent pas la période(difficile) pendant laquelle votre oncle y a été affecté
      Je vais essayer sur d’autres sites
      Bien cordialement
      B.BEAUPLET

      Répondre à ce message

      • « Bataillons d’Extrême-Orient » 31 mars 2008 10:53, par COMBE

        Mon Colonel,

        Merci d’avoir répondu si rapidement à ma demande.
        Je suis conscient qu’il n’est pas toujours facile de trouver un ouvrage se rapportant à un fait bien précis et dans le cas présent à une unité.
        J’ai également consulté Google mais sans succès.
        Mon oncle qui était le frère de ma mère porte le nom de Annette Marc.
        Merci encore pour votre aide.
        Cordialement
        Pierre COMBE

        Répondre à ce message

        • « Bataillons d’Extrême-Orient » 1er avril 2008 14:21, par bernard beauplet

          Pour Monsieur Combe

          je peux vous inviter à consulter sur GOOGLE EARTH,version télèchargement gratuit,
          les vues satellites des régions qu’a fréquentées votre oncle Combe,dans le trans et le CisBassac :
          notamment le canal Crétien,qui se trouve dans la province dont était chargé mon Bataillon,le 1er BMEO
          Une fois chargé le globe terrestre ,vous pouvez essayer de chercher Saïgon
          le globe ira se positionner sur Saïgon
          A ce moment là,essayez de clique My THO,ou Tra Vinh ,ou Soc trang
          Vous pouvez faire des zooms(à la roulette de la souris)ou en manipulant en haut à droite,deux curseurs,un vertical et un horizontalDans la partie sud de cette presqu’ile de tra vinh,en bordure du fleuve Bassac(près de 2 kms de large),vous verrez 2 petits spots bleus
          Cliquez sur le plus à l’ouest(à gauche)
          Juste eb dessous vous trouvez l’entrée du canal Chrétien,en cliquant crétien
          le nom du canal a changé : Quan din Anh
          La photo mobile viendra se positionner sur la région où le lieu cherché

          Au cas où vous ne trouveriez pas de cette manière,en m’envoyant votre adresse de mail,je vous enverrai directement par mail, pièce jointe,les dites images satellites avec tous les repères nécessaires
          Avec mes cordiaux sentîments ,en souvenir aussi pour votre oncle qui devait avoir à peu près mon âge (85)
          B.Beauplet

          Répondre à ce message

        • « Bataillons d’Extrême-Orient » 16 janvier 2010 11:32, par Philippe MILLOUR

          Bonjour,

          Mon oncle Maurice MILLOUR a également fait partie du 3eBMEO (1948), puis du 4eBMEO (1949-1951). Ayant fait des recherches internet sur ces BMEO, j’ai trouvé la page suivante (que vous connaissez peut-être ?) sur le site de l’ACUF, laquelle relate la mort du ss-lt Marc ANNETTE : http://www.acuf.fr/Article/la%20mor...

          L’auteur de cet article est malheureusement décédé depuis.

          Pour ma part, je suis intéressé par entrer en contact avec des anciens des 3e et 4e BMEO qui pourraient m’en dire plus sur ces unités et qui auraient éventuellement connu mon oncle. (Recherche « conjointe » avec celle de Claude RICHARD dont le père était également au 3e BMEO et avec qui je suis en contact - cf son mail du 06/01/09).

          Bien cordialement,

          Ph. MILLOUR

          PS : merci à MM. BEAUPLET et DARRE de nous faire part de leurs souvenirs relatifs aux BMEO, unités peu « médiatisées »...

          Voir en ligne : Sergent Maurice MILLOUR

          Répondre à ce message

    • « Bataillons d’Extrême-Orient » 30 mars 2008 21:42, par henri darré

      Cher Monsieur COMBE,

      Je suis arrivé en Indochine et à Saïgon, juste après que le convoi régulier Saïgon-Dalat ait été décimé par les troupes du VietMinh. Dalat se trouve sur les hauts plateaux d’Annam et, je suppose que votre oncle opérait dans cette région avec le 3e B.M.E.O.
      Il existe, sans doute, des ouvrages traitant de la guerre en Annam et plus spécialement des Bataillons tels que le 3e B.M.E.O. de votre oncle mais, je suis désolé de ne pouvoir vous aider. Peut-être que mon ami le colonel Bernard Beauplet, pourra peut-être vous guider dans vos recherches.
      Cordialement à vous,
      Henri Darré

      Répondre à ce message

      • « Bataillons d’Extrême-Orient » 31 mars 2008 10:57, par COMBE

        Monsieur DARRE,

        Merci d’avoir répondu si rapidement.Le Colonel Beauplet m’a répondu également.Je patiente en espérant par son intermédiaire trouver un ouvrage se rapportant au 3° B.M.E.O.

        Cordialement
        Pierre COMBE

        Répondre à ce message

  • « Bataillons d’Extrême-Orient » 15 avril 2008 23:12, par danjou pascale

    Bonjour,

    Mon père se nommait Raymond Danjou et faisait partie du commando Bergerol.
    Quelqu’un l’a t il connu ?
    Merci
    Pascale Danjou

    Répondre à ce message

    • « Bataillons d’Extrême-Orient » 16 avril 2008 09:44, par Henri Darré

      Chère Pascale DANJOU,
      Le Commando Bergerol, composé de Khmers de Cochinchine, a opéré dans le sud-est de l’Indochine et probablement dans la région où je n’ai passé que quelques mois au 2e BMEO. Ce Commando a opéré ensuite dans le Centre-Anamm au cours des années 1953.
      Je pense que mon ami, le Colonel Bernard Beauplet sera plus à même de vous parler de cette unité. Peut-être pourriez-vous donner plus de détails, son grade et l’époque où il était en opération ??
      Cordialement,
      Henri Darré

      Répondre à ce message

      • Cher Monsieur,

        Je n’ai justement que peu de détails sur ce qu’a vécu mon père.
        Il avait été sollicité pour participer à la rédaction du livre d’Henri Briançon sur le commando Bergerol, mais il a refusé...considérant que c’était du passé...
        Tout ce que je sais, c’est qu’il a passé 7 ans en Indochine, apparemment la majeure partie du temps au sein de ce commando

        Cordialement
        Pascale Danjou

        Répondre à ce message

    • « Bataillons d’Extrême-Orient » 16 avril 2008 13:34, par Lt Colonel(R) Beauplet Bernard

      Chère Madame

      je n’ai pas connu votre père,qui servait au commando Bergerol basé à Mytho à cette époque
      alors que j’étais affecté dans une province voisine, au 1er BMEO,de juillet 1948 à décembre 1950
      Vous avez probablement recherché sur Google ou d’autres intermèdiaires,des informations concernant cette unité bien connue,qui à cette époque était composée d’européeens et d’autochtônes locaux,notamment des caodaîstes de la région
      Après 1953,le commazndo fut envoyé en zône est cochinchine,recomplèté avec des cambodgiens de Cochinchine ,notamment issus du 2è BMEO,
      Pour ce qui concerne la vie quotidienne ,je vous signale le laconique journal d’un memebre du commando dont l’adresse du blog est :

      <article-10739264-6.html

      (Si j’avais rencontré votre père,je n’aurais certainement pas oublié son nom,
      celui du capitaine qui fut tué en avril 1863 à Camerone,à la tête d’un détachement de Légion ,qui fit face et succomba devant 4000 mexicains ,et dont la Légion célèbre l’anniversire chaque année début avril)

      Avec ,Madame,mes sentîments de cordialité et de solidarité avec votre père
      Bernard Beauplet

      Répondre à ce message

      • Monsieur,

        Je vous remercie beaucoup pour votre réponse. Effectivement, cela fait un certain temps que j’épluche internet pour voir si je peux retrouver des témoignages sur le commando Bergerol...sans beaucoup de succès...

        Je n’ai pas réussi à accéder au blog auquel vous faites référence dans votre message. Peut-être l’adresse est elle incomplète ?

        Avec mes remerciements
        Pascale Danjou

        Répondre à ce message

      • « Bataillons d’Extrême-Orient » Commando bergerol 25 novembre 2008 22:06, par Danjou Pascale

        Monsieur,
        Mes recherches d’éventuelles personnes ayant connu mon père étant restées vaines à ce jour, je me permets de réitérer ma demande, à savoir si vous pourriez me communiquer à nouveau l’adresse du blog que vous m’avez donnée sur un ancien du commando gergerol.
        Sincères salutations et merci encore pour vos réponses précédentes
        Pascale Danjou

        Répondre à ce message

        • « Bataillons d’Extrême-Orient » Commando bergerol 26 novembre 2008 10:48, par Bernard Beauplet ,Lt Colonel(H) des troupes de marine

          Chère madame Pascale Danjou
          J’ai trouvé,depuis, une abondance d’adresses sur Internet ,en recherchant « commando Bergerol » sur Google

          Notamment,pour la période 1947/53, à l’adresse suivante :
          <www.amazon.fr/Commando-bergerol-H/d...> >
          et une autre du colonel Arrighi,sur l’embuscade d’Ankhé(1954)

          (il y a 10 pages d’adresses ,souvent redondantes ,d’ailleurs,car il s’agit souvent de ventes de livres d’occasion en ligne

          Avec mes sentîments cordiaux, j’espère ,Madame, avoir ainsi ,modestement,contribué à satisfaire votre recherche d’informations sur une partie aventureuse de la jeunesse de votre grand père

          Bernard BEAUPLET (Lieutenant Colonel(H) des troupes de marine

          Répondre à ce message

    • « Bataillons d’Extrême-Orient » 26 septembre 2008 06:21, par Aurel

      Bonjour,
      Mon Grand père, Jacques Paul, était dans le commando Bergerol, et votre nom ne m’ est pas inconnu,
      Il devait donc se connaitre, pour sur !

      Répondre à ce message

      • « Bataillons d’Extrême-Orient » 28 septembre 2008 12:16, par Bernard beauplet

        Bonjour Monsieur

        Je regrette de n’avoir pas connu votre grand père,Jacques Paul,
        qui servait au commando Bergerol,fameuse unité qui oeuvrait principalement dans la province de Mytho ;J’étais commandant de compagnie dans la Province de Tra Vinh,au 1er BMEO,un peu plus au Sud ,séparée de celle de MY tHO par la province de Ben Tré
        Mais le commando Bergerol était bien connu dans les troupes d’Indochine du Sud,et plus tard,il réapparut en Algèrie,du côté de Saïda
        Cordiales amitiés ,en pensant à notre camarade,votre grand père

        Bernard Beauplet

        Répondre à ce message

      • « Bataillons d’Extrême-Orient » 25 novembre 2008 21:59, par Danjou Pascale

        Bonsoir,
        Merci pour votre réponse !
        Votre Grand père est il toujours en vie ?
        Cordialement,
        Pascale Danjou

        Répondre à ce message

  • « Bataillons d’Extrême-Orient » 29 août 2008 10:58, par william

    Bonjour,

    Félicitations tout d’abord pour votre contribution à ne pas faire oublier les histoires qui ont fait notre Histoire. Votre expérience personnelle est infiniment plus précieuse que les dates qu’on nous apprend à l’école !
    Mon arrière-grand-père (le sergent Marcel CHAMPEAU) a participé à la guerre d’Indochine d’où il n’est jamais revenu. Militaire de carrière, son métier m’aura empéché de le connaître puisqu’il est mort le 5/07/1952 à Saïgon (Hôpital le Flem). J’aimerais savoir si quelqu’un l’a connu pour en apprendre plus de lui J’ai réussi à me procurer ses état de service auprés des archives militaires mais n’ayant aucune connaissance du jargon militaire (Je n’ai que 20 ans et le service obligatoire était déjà supprimé à mes 18 ans) je ne comprends pas tout à fait tout ce qui est écrit.
    Est-ce que ce nom évoque quelque chose à quelqu’un ??
    Dans l’attente d’une réponse ou d’une éventuelle orientation vers telle ou telle source, je vous souhaite une bonne journée.

    William

    Répondre à ce message

    • « Bataillons d’Extrême-Orient » 30 août 2008 12:30, par Henri Darré

      Bonjour,

      Peut-être pouvez-vous me dire à quelle unité appartenait votre grand père ?? également la date de son arrivée en indochine.Je suis resté moi-même en Indo de 1947 à 1949.

      Ces renseignements devraient me permettre de mieux le situer ou, éventuellement, le Colonel Beauplet, qui a effectué plusieurs séjours, pourra vous donner quelques renseignements.

      Cordialement à vous

      Henri Darré

      Répondre à ce message

  • « Bataillons d’Extrême-Orient » 22 janvier 2009 21:47, par Bernard Beauplet ,Lt Colonel(H) des troupes de marine

    à l’intention de madame Gardella
    réfèrence "recherche des compagnons de son père Charles Gardella,décèdé l’an dernier
    qui a servi en 2è séjour à Tan Hiep,dans la province de Can Thô’et au Rach Goï

    de la part de monsieur B.Beauplet ,Lt Colonel(H)des troupes de marine

    Madame
    En réponse à votre message du 10 janvier ,il semblerait que votre père ait pu servir dans la zône de responsabilité du 43 è RIC,ou dans des unités à base d’autochtônes nouvellement formées à l’époque du secteur de Can Thô’
    Vous pouvez trouver des réfèrences à cette région ,notamment pour Tan Hiep,dans le livre « Nam Ky » de Roger Delpeyaux pages 145et suivantes ,147 ;151 et suivantes ,relatant des faits des années antèrieures . ;
    Il ne m’est pas possible par la présente voie de vous envoyer photocopie de quelques pages
    Cordialement
    B.Beauplet

    Répondre à ce message

  • « Bataillons d’Extrême-Orient » 28 janvier 2009 13:46, par BB

    Bonjour,

    Mon père est né à Bac lieu au sud de Saigon le 5 aout 1948. Son père a été porté disparu et un ami à lui a déclaré sur l’acte de naissance qu’il était né de Michel ILET, français ayant servi dans les CHARS et mort/disparu à Soc Trang. Ma grand mère vietnamienne s’est mariée 2 ou 3 ans plutard avec un autre français, dans la marine. Elle ne veut parler de rien consernant cette première liaison.
    Donc je ne sais pas où est né mon « vrai » grand-père et je ne l’ai jamais vu en photo (est ce que mon père lui ressemble ?), je ne connais pas mes origines.

    Pouvez-vous m’aider ?

    Je vous remercie.
    Bien cordialement.

    Répondre à ce message

    • « Bataillons d’Extrême-Orient » 28 janvier 2009 16:52, par Bernard Beauplet ,Lt Colonel(H) des troupes de marine

      Cher Monsieur

      Je ne puis vous donner d’information sur votre père biologique né en août 1948 à Bac Liêu,car je n’ai pas été affecté dans cette région qui ,
      - militairement devait dépendre de Sous secteur de Soc trang(2è BMEO) et du secteur de Can Thô’.
      - et au plan civil ,administrativement de la mairie de Bac liêu,ou du district ou canton ( « huyen »)ou,enfin de la province(Tinh) de Bac liêu

      Pëut être monsieur Henri Darré,qui a servi à Soc Trang de 1947 à 1949 pourrait il vous donner d’autres indications sur les unités qui étaient stationnées à Bac liêu et dépendances à cette époque

      Quand votre père est né,il a dû être déclaré :
      - soit à son Corps(le bataillon ou l’unité formant corps où il était affecté:la naissance est alors constatée par l’officier d’Etat civil du Corps ou de l’unité militaires d’affectation
      - sinon ,il a pu être déclaré par sa mère ou par son père auprès de l’etat civil de la Mairie (ou à la « maison commune » )du lieu de résidence de ses parents,qui était composé de notables autochtônes (huong Ca(chef du village) ;Huong chù ;Huiong Than ;Huong quan(responsable de la police du village ou garde champêtre) ; Xa truong(le maire)

      Désolé ,pour ma part de ne pouvoir vous éclairer davantage
      Cordialement
      Bernard Beauplet

      Répondre à ce message

      • « Bataillons d’Extrême-Orient » 30 janvier 2009 01:39, par BB

        Bonjour,
        Je vous remercie pour votre réponse et pour vos explications, cela me permet de mieux comprendre le contexte. Je cherche sans doute une aiguille dans une botte de foin mais en tant que soldat, il a bien été enregistré quelque part avant de partir à la guerre, il a du fournir carte d’identité, photo. Je cherche à savoir où est-il né ? (pour savoir de quelle région je viens) et une photo (pour savoir s’il ressemble à mon père ? ou à mes soeurs ou moi-même).

        J’ai écris une lettre au ministère de la défense mais ils me disent qu’ils n’ont aucun document sous ce nom. Est-ce-qu’ils ont cherché dans les Dom Tom ?

        S’il n’a pas été conducteur de tank, alors est-ce-que les soldats peuvent avoir d’autres fonctions selon la région où ils sont envoyés ?

        Peut-être que ma grand mère et les camarades soldats de Michel ILET se seraient trompés dans l’orthographe quand ils sont allés écrire l’acte de naissance ?

        J’ai contacté Henri Darré.
        Bien Cordialement.

        Répondre à ce message

        • « Bataillons d’Extrême-Orient » 30 janvier 2009 11:39, par Bernard Beauplet Lt Colonel (H) des troupesd de Marine

          Bonjour Monsieur

          Il semblerait que votre grand père , né à Bac lieu en août 1948,ait été affecté à une unité de Cavalerie blindée.Il y en avait,à ma connaissance trois ,en Cochinchine : un régiment de Spahis(le 2e Reg Spahis ,sous réserve de ma mémoire)(sous les ordres du Lt Colonel De Castries, basé à Vinh Long ;-un régiment de Cuirs(cuirassiers ,peut être bien le 5è Régiment de Cuirassiers) ,équipé de scouts Humbert ,basé à Saïgon. Et un 3e:un « Bataillon de Dragons,(le 4e Dragons,il me semble me souvenir)basé à Saïgon) »

          Je vais rechercher pour confirmation ,si possible,les numèros de ces corps de troupe de blindés-cavalerie,qui opèraient de façon décentralisée,par détachement temporaires,ou mises à disposition de leurs unités dans les sous secteurs de l’Indochine en fonction des besoins opèrationnels.
          Ce qui signifie que votre parent a pu être temporairement en action dans le sous secteur dont dépendait Bac liêu,qu’il ait vécu marié ou maritalement ,avec naissance d’un fils à bac liêu,ou dans la région
          A-t-il déclaré lui même la naissance de son fils ?a-t-il reconnu l’enfant auprès de l’autorité civile(y compris l’officier d’etat civil de son Corps de troupe ?
          C’est dans ces deux voies qu’il me semble qu’il convient de rechercher
          Pour les certificats de naissance à l’étranger ou dans les anciennes colonies,,je crois que c’est à Nantes qu’il faut s’adresser
          Le ministère des affaires étrangères doit pouvoir vous renseigner ;aussi,à ce sujet
          Bien cordialement ,en vous souhaitant bonne chance dans la suite de vos recherches ,bien naturelles et très importantes pour vous ,je le conçois bien.
          Bernard Beauplet

          Répondre à ce message

          • « Bataillons d’Extrême-Orient » 1er février 2009 01:37, par BB

            Bonjour, veuillez m’excuser Monsieur mais je pense m’être mal exprimée dans mon dernier message.
            Mon grand-père était français, soldat, basé dans la région de Soc Trang en 1947-1948. Son nom : Michel ILET. Je ne sais pas où il est né.
            Ma grand-mère vietnamienne, habitant à Bac Lieu (sud de Saigon)
            Ils ont eu un fils ensemble François (Maurice de deuxième prénom) né le 5 aout 1948 à Bac Lieu.
            A la naissance de mon père, Michel ILET est porté disparu et ma grand mère a déclaré à la mairie -je pense- (seule ou accompagnée des camarades soldats de Michel ILET) la naissance de mon père sous le nom ILET.
            Je ne sais pas si sa naissance a été déclaré dans le registre des officiers.
            J’ai déjà contacté le service historique de la Défense de Caen sans aucune réponse positive de leur part. Mais je pourrais aussi essayer Nantes. Je viens de faire un courrier au BCAM de Pau.
            Encore merci pour vos explications mais j’étais un peu perdue.
            Bien cordialement.

            Répondre à ce message

            • « Bataillons d’Extrême-Orient » 1er février 2009 15:48, par Bernard Beauplet Lt Colonel (H) des troupesd de Marine

              Bonjour
              C’est moi qui ai par erreur écrit « votre grand père né à bac liêu) » en lieu et place de votre père ,Pierre.
              En tout état de cause,il y a deux filières de recherche ,pour vos origines :

              l’une militaire,partant de la déclaration de la naissance ou de la reconnaissance de paternité lors de la naissance de votre père ,auprès de l’officier d’état civil de l’unité militaire auprès de laquelle votre grand père était en service:les archives ,en ce cas, existent au niveau des Corps de troupe(aujourd’hui dissous) :2è RSM(régiment de spahis marocains) ;5 è RC (5èCuir)régiment de cuirassiers ;éventuellement 4è BDP(Bataillon de Dragons portés)mais ,pour ce dernier régiment ,c’est moins probable pour des activités dans le sous secteur de Soc trang .
              Les archives d’Etat civil et de nationalité ont dû être transmises à l’autorité civile, à Nantes ,via les Affaires étrangères

              - l’autre filière ,civile ,prend naissance par déclaration par cotre grand père (peut être aussi par votre grand mère,soit par sa famille auprès de la maison commune du XA(parmi les notables locaux ,on trouve un maire ,le Xa Truong),ou du canton(Huyen) voire de la Province(Tinh Soc trang) ;Au niveau Province,dirigée par un Doc Phù Tinh(parfois Doc Phù Sù),il y avait un administrateur de la France d’Outre Mer,dont les archives concernant les ressortissants français ,lors de l’Ind&épendance,ont été transmises aux Affaires étrangères et / ou au Ministère de la france d’outremer

              Ce qui permet aussi d’entrevoir une éventuelle 3e voie de recherche :
              si votre grand mère ou sa famille ,ont déclaré la naissance de votre père ,sans manifestation administrative expresse de votre grand père,il ne serait pas impossible que la naissance de votre père figure encore sur les registres de l’administration actuelle du Xa ou du Huyen de Bac liêù ,voire moins probablement, de la province de Soc Trang,mais alors,logiquement sous le nom de famille de votre grand mère..
              Une reconnaissance ultèrieure de paternité de votre grand père n’étant pas alors à écarter,mais celà complique la recherche

              Vos démarches actuelles (Nantes ,Pau) sont bien ciblées
              Vous pouvez éventuellement écrire aux autorités de Bac liêù (niveau commune(Xa) ou canton(Huyen)

              En espèrant avoir contribué à vous éclairer un peu ,dans la mesure de mes moyens,je vous adresse mes sentîments cordiaux et vous souhaite un prompt dénouement de vos démarches
              bernard Beauplet

              Répondre à ce message

        • « Bataillons d’Extrême-Orient » 30 janvier 2009 13:01, par Beauplet Bernard

          Addendum à ma réponse
          Monsieur
          celà me revient :après réflexion ,je me souviens qu’il s’agit des 3 régiments suivants :

          2è RSM(Escadrons de spahis marocains,à Vinh long,province de VINH LONG°)
          4èm BDP(Bataillon de Dragons portés )PC à Saïgon(chargé de la Rafale sur la ligne de chemin de fer de Nha trang
          5e Cuir(Régiment de Cuirassiers) PC à Saîgon
          Cordialement

          Répondre à ce message

  • « Bataillons d’Extrême-Orient » 16 mars 2009 12:57, par Genevieve ACHARD / AUBINEAU

    Bonjour monsieur Beauplet,
    Merci bp pour vos conseils, j’ai téléphoné aux archives de Vincennes qui m’ont dirigée vers le BCAAM de Pau (Bureau Central des Archives Administratives Militaires),j’ai écrit au Directeur en lui demandant un état signalétique complet concernant mon père Michel AUBINEAU, en y joignant les pièces administratives demandées je devrai avoir une réponse prochainement.
    Je vous tiendrai au courant des résultats.
    En attendant de vous lire, recevez toute ma considération.
    Genevieve ACHARD (AUBINEAU)

    Répondre à ce message

  • « Bataillons d’Extrême-Orient » 14 avril 2009 09:58, par Genevieve ACHARD / AUBINEAU

    Bonjour Monsieur Beauplet et Monsieur Darré,

    Pouvez-vous me donner des informations sur la journée de commémoration en hommage aux Anciens Combattants d’Indochine dans le Bois de Vincennes en mai 2009 ? Je crois que la date est le 7 mai.
    J’ai transmis votre site à quelques anciens d’Indochine afin qu’ils lisent vos récits.
    Encore toutes mes félicitations pour votre site.
    Avec tous mes remerciements.
    Genevieve AUBINEAU-ACHARD (mon père était au 1er BMEO en 1948 à Giaginh)

    Répondre à ce message

    • « Bataillons d’Extrême-Orient » 14 avril 2009 12:03, par Bernard Beauplet-

      Bonjour madame Achard Aubineau

      Je regrette de ne pouvoir vous donner de précisions sur la commèration au bois de Vincennes,car je n’étais pas au courant de cette manifestation
      Je vais me renseigner
      Votre père a pu effectivement^stationner à Gia Dinh,puisque lors de mon arrivée à la 3è Compagnie,3 compagnies et la CCB(compagnie bataillonnaire de commandement et et des services ) se répartissaient entre Gia Dinh-Go Vap- hanh Tong Taï et An Hoï),une 4 è Compagnie se trouvant en poste à Hoc Mon
      Nous n’avons rejoint la Province et le sous secteur de Tra Vinh qu’en octobre ,pour relever le bataillon de marche du 3è RTA(Capitaine le Bihan)en partance pour le Tonkin ,et la compagnie Guilbaud du 151 è RI,(le 15/1)qui rejoignait le gros de son Bataillon.
      Cordiales amitiés
      b.Beauplet

      Répondre à ce message

    • « Bataillons d’Extrême-Orient » 16 avril 2009 11:33, par Henri Darré auteur du récit « Aventure Indochinoise »

      Bonjour Chère Madame,

      La Porte Dorée à Paris est une des entrées du Bois de Vincennes et également, l’emplacement du square de Anciens combattants dIndochine.
      Je pense que vous faites allusion à la commémoration du 7 Mai, anniversaire de la chute de Diên Biên Phu, qui devrait avoir lieu à cette date.

      Toute mon amitié,

      Henri Darré

      Répondre à ce message

  • « Bataillons d’Extrême-Orient » 9 mai 2009 06:59, par Genevieve ACHARD / AUBINEAU

    Bonjour Monsieur Beauplet et Monsieur Darré,
    Merci beaucoup Monsieur Beauplet pour votre aide, le BCAAM de Pau m’a envoyé des documents sur mon père Michel AUBINEAU 1er BMEO, et grace à vous j’ai retrouvé de la famille du coté de mon père.
    Avec votre autorisation M. Beauplet et M. Darré, j’aimerai imprimer vos récits pour leur montrer ce que les troupes françaises ont vécu en Indochine, mon père était aussi en poste à Travinh et blessé à GO VAP.
    Je vous renouvelle encore mes félicitations pour vos récits.
    Recevez toute mon admiration.
    Geneviève ACHARD AUBINEAU

    Répondre à ce message

    • « Bataillons d’Extrême-Orient » 9 mai 2009 13:55, par Bernard Beauplet Lt Colonel (H) des troupes de Marine

      Bonjour Madame Achard Aubineau

      D’abord,mes félicitations pour la réussite de vos longues et patientes recherches de vos origines familiales et de votre famille paternelle,
      Monsieur Darré ne peut encore vous répondre en ce moment ,car il est parti il y a une dizaine de jours au Viêt nam ,à Saïgon et est retourné dans le « TransBassac » ,(rive droite du bras le plus au Sud du Mé Kong (Cuu long)),,notamment à Soc Trang où se trouvait le PC et la portiion principale du 2è BMEO,son Bataillon d’affectation :le 1er BMEO se trouvait dans la province voisine ,celle de Tra Vinh(Tinh Tra Vinh),chef lieu Travinh,sur la rive gauche(ou « Cisbassac ») Il rentre à partir du 12 mai 2009 et vous répondra donc après cette date

      Je vous envoie mes cordiales amitiés
      Bernard Beauplet

      Répondre à ce message

    • « Bataillons d’Extrême-Orient » 3 juin 2009 21:00, par Henri Darré

      Bonjour Madame Geneviève Achard/Aubineau,

      Je suis en effet rentré de mon troisième voyage au Vietnam.
      Un peu fatigué, car je n’ai plus 20 ans, fatigué par l’intense chaleur qui règne à cette époque de l’année.
      J’ai visité SocTrang où j’ai vécu en 1949 et, également TraVinh si cher à mon ami le Colonel Bernard Beauplet.
      Les photographies et films que j’ai rapportés de ce voyage auraient sans doute fait plaisir à votre père, qui a vécu, comme le Colonel et moi, dans cette partie marécageuse du Sud Vietnamien.
      Cette partie du Delta du Mékong, qui avait déjà changé au cours de ma visite de 1998, est maintenant complètement transformée du fait de la forte évolution permanente qui fait, qu’à mon avis, le Vietnam aura sa place très bientôt, dans le concert des grandes nations asiatiques.
      Je suis ravi également, que vous ayez eu satisfaction en retrouvant des liens avec la famille de votre père.
      Comme le Colonel Bernard Beauplet, je ne vois pas d’inconvénient à ce que vous transmettiez nos commentaires, sur ce qui fut parfois une dure épreuve sous ce ciel d’Indochine..

      Très cordialement à vous,

      Henri Darré

      Répondre à ce message

      • « Bataillons d’Extrême-Orient » 5 juin 2009 22:38, par Genevieve ACHARD / AUBINEAU

        Bonjour Monsieur Darré,

        Merci infiniment pour votre réponse, je vois que vous etes toujours autant attaché au
        Vietnam, ce devait etre un voyage agréable malgré la chaleur en cette période et vous deviez etre ému en revoyant ces lieux.

        Vous etes donc retourné dans le Cisbassac, j’en entendais parler souvent avec quelques anciens camarades du bataillon de mon père, cette partie marécageuse avec les sangsues.

        Pensez-vous publier les photos ainsi que les films que vous avez rapportés du Vietnam ? Ou même allez-vous mettre en ligne le récit de votre voyage ? Je vous lirai avec plaisir.

        Concernant mon père Michel AUBINEAU j’ai oublié de vous dire ainsi qu’à Monsieur Beauplet que parmi les documents qui m’ont été remis par le BCAAM de Pau il y a des citations et médailles militaires signées par le Général Leclerc, René Coty, VALLUY et Lorillot.

        Je sais que mon père était aussi sous le commandement du général DUQUE mais je n’en connais pas la date.

        En attendant de vous lire, recevez toute ma sympathie.

        Geneviève ACHARD/AUBINEAU

        Répondre à ce message

        • « Bataillons d’Extrême-Orient » 6 juin 2009 12:44, par Bernard Beaupàlet

          Bonjour madame Aubineau

          En ce qui concerne le 1er BMEO PC à Han Tong Thaï ,jusqu’en juillet 1948 le 1er BMEO0 où servait votre père était effectivement commandé par le chef de Bataillon DUQUE (qui était resté en résistance pendant l’occupation japonaise,caché au Cambodge par les bonzes) Il a servi ensuite comme colonel en Algèrie dans la, région de Philippeville, et terminé sa carrière comme génèral des troupes coloniales,
          Le CDT DUQUE a été re’mplacé par le chef de GBataillon des troupes coloniales (parachtiste colo) Jacques Fournier,
          Bieh cordialement
          Bernard Beaupàlet

          Répondre à ce message

          • « Bataillons d’Extrême-Orient » 6 juin 2009 17:09, par Bernard Beauplet Lt Colonel (H) des troupes de Marine

            Bonjour madame Achard Aubineau

            Je vous prie d’excuser mes deux fautes de frappe concernant mon nom ,et de lire « Beauplet » au lieu de « Beaupalet »

            Cordialement vôtre
            Bernard Beauplet

            Répondre à ce message

            • « Bataillons d’Extrême-Orient » 7 juin 2009 19:45, par Genevieve ACHARD / AUBINEAU

              Bonjour Monsieur Beauplet,

              Moi aussi je fais des fautes de frappe surtout quand je tape trop vite, c’est très gentil à vous de me répondre.

              C’est demain 8 juin la journée insituée en hommage aux anciens combattants d’Indochine, je sais qu’il y a un rassemblement à l’Arc de Triomphe, alors demain j’aurai une pensée particulière pour vous, pour Monsieur Darré, pour mon père ainsi qu’à tous les anciens d’Indochine.

              Avec toute ma sympathie.

              Geneviève ACHARD/AUBINEAU

              Répondre à ce message

              • « Bataillons d’Extrême-Orient » 8 juin 2009 00:03, par Bernard Beauplet Lt Colonel (H) des troupes de Marine

                Bonsoir madame Achard- Aubineau

                Je vous remercie de votre délicate attention par la pensée vis à vis de votre père et de ses camarades ,décèdés et aussi ceux qui sont encore de ce monde et conservent leur mémoire
                Au vu des informations que vous m’avez données,il est certain que j’ai dû croiser votre père à Tra Vinh ,entre septembre 1948 et la fin 1949 ;peut être pouvez vous m’indiquer à quelle compagnie du BMEO il était affecté
                Dans ce cas ,je pourrais vous pr&ciser le poste et le district (huyen),voire le village ou hameau (Xom ou Xa ou Ap )où il a vécu
                Google eartth pourrait même éventuellement nous donner éventuellement une vue en 3D,oub même des photos de touristes ,de plus en plus nombreuses por ces régions qui deviennent de plus en plus touristiques
                Ayant reçu quelques photos de monsieur Darré en avant première ,j’ai été (très agréablement )surpris des liens et sentîments exprîmés par ces réunions d’amis ,appartenat à trois génèrations...car nous sommes arrivés ,monsieur Darré et moi même ,dans cette région du Trans et Cis Bassac il y a aujourd’hui plus de 60 ans

                Je vous prie d’accepter ,madame Achard Aubineau l’expression de mes hommages et de mes cordiaux sentîments
                Bernard Beauplet

                Répondre à ce message

        • « Bataillons d’Extrême-Orient » 7 juin 2009 15:57, par Henri Darré

          Chère Madame ACHARD/AUBINEAU,

          En réponse à votre message daté du 22 Mai 2009,
          j’ai en effet l’idée de mettre en ligne, mon dernier voyage de trois semaines au Vietnam.
          L’évolution de ce pays est fantastique, ce qui ne peut que faire plaisir aux Français qui sont allés là-bas, davantage pour la pacification que pour la guerre, comme c’est la cas du Col.Bernard Beauplet et de moi-même. Cette Cochinchine qui a été notre seule colonie dans cette partie du monde.....malgré les occupations diverses et les maltraitances dûes à la guerre, ces gens du Sud sont toujours très attachés à la France.
          Lors de mon dernier voyage,en 1998, j’avais déjà déjà reçu un accueil très sympathique mais cette fois, l’accueil que j’ai reçu est incroyablement pétri d’amitié voire d’amour. Mon voyage effectué au travers de toute la Cochinchine, où j’ai fait plus de 2500 kms, a été rempli de sourires et d’invitations. J’espère pouvoir l’expliquer dans mes textes futurs ainsi que par mes films et photos, ce qui fera sans doute bien plaisir à tous ceux qui, comme moi, ont aimé et aiment toujours ce pays..

          Je vous présente mes hommages, chère Madame

          Henri Darré

          Répondre à ce message

        • « Bataillons d’Extrême-Orient » 29 septembre 2009 22:27, par Henri Darré

          Chère Madame Achard/Aubineau

          je voulais simplement vous dire que le rapport de mon dernier voyage en Cochinchine, est maintenant publié sur Internet :
          http:// Saigon.Vietnam.free.fr/retour-vietnam-1.php
          Vous pourrez vous rendre compte que l’accueil de ces gens du Sud, n’est pas un vain mot..
          Cordialement
          Henri Darré

          Répondre à ce message

  • « Bataillons d’Extrême-Orient » 7 juillet 2009 17:55, par Genevieve ACHARD / AUBINEAU

    Bonjour Monsieur Beauplet et Monsieur Darré,

    Merci beaucoup pour votre dernier message, c’est très gentil à vous de m’aider, je n’ai pas réussi à savoir à quel batallon appartenait mon père, juste qu’il était au 1er BMEO, alors je vous ai envoyé sur vos mails perso 2 photos prises dans le Sud de l’Indochine.

    Sur une photo de groupe mon père tient un fanion, peut-etre que vous saurez localiser son régiment, j’ai beau chercher sur internet je n’ai pas réussi à trouver ce fanion ni son embleme.

    Je vous envoie toute ma sympahie et continue à vous lire avec plaisir, vos récits me font chaud au coeur.

    Geneviève ACHARD-AUBINEAU

    Répondre à ce message

  • « Bataillons d’Extrême-Orient » 20 juillet 2009 22:14, par M. Furic

    Je suis à la recherche de toutes informations, documents et photos concernant le 59 ème bataillon vietnam, en particulier les combats menés en janvier1954 autour de la région de Gian Khau (Nam Dinh). Avec mes remerciements.

    Répondre à ce message

  • « Bataillons d’Extrême-Orient » 3 octobre 2009 22:50, par remangeon pascal

    bonsoir,je fais des recherches sur l,un de mes oncles,le sergent courtet francois marie du 2e bataillon thai 6e compagnie tué a yen binh xa le 08.06.1948,mreci

    Répondre à ce message

    • « Bataillons d’Extrême-Orient » 4 octobre 2009 15:08, par Bernard Beauplet

      Cher Monsieur
      Je regrette de ne pas pouvoir vous donner d’information concernant votre oncle ,le sergent Courtet,MPF à Yen Binh,à la 6è compagnie du 2è Bataillon Thaï (Bataillon qui ,je crois,était en 1954 engagé dans le camp de Diên Bien Phù
      Pendant mes deux séjours en Indochine de 1948 à 1954,je n’ai servi ni en moyenne ni en Haute région au Tonkin
      Bien cordialement
      Bernard Beauplet

      Répondre à ce message

  • « Bataillons d’Extrême-Orient » 17 décembre 2009 17:17, par Xavier O’RORKE

    Monsieur BEAUPLET
    Je viens de découvrir votre site alos que je suis en train de classer les papiers de mon pere.Il était engagé volontaire et a fait un séjour de 18 mois en indochine
    Arrivé à Saigon le 25.06.48,affecté au 821°Bat transmissions 5° Cie puis à partir du 01.12.48 au 1° BMEO dans les transmissions.Il a été en poste à Thu Dau Mot,à Tra Vinh,à Cantho,à Vinh Long et surement d’autres endroits mais les photos ne sont pas toutes marquées.Rejont le BM Saigon le 08.11.49 embarqué le 15.12.49 sur le SS Champollion pour la France,libré le14.02.50
    Il s’agit du Sgt 0’RORKE qui est encore en vie mais atteint d’Alzeimer.Peut etre quelqu’un se souvient il de lui ?Ilnous a souvent parlé decette campagne d’E O
    J’ai sa médaille coloniale et je me prépare à numeriser une grande partie de ses photos.Jéspere pouvoir les mettre en ligne.Quelqu’un se reconnaita peut etre ?
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • « Bataillons d’Extrême-Orient » 18 décembre 2009 19:39, par Beauplet Bernard

      Cher monsieur O’Roorke
      Votre nom ne me semble pas a priori inconnu,mais c’est une impression
      Votre père est arrivé rn même temps que moi ,en 1948, en Indochine,et fut affecté au 1er BMEO trois mois après l’arrivée de notre Bataillon à Tra vinh
      Vu sa date d’arrivée au Bataillon 1er BMRO le 01/12/48 et sa spécialité Trans( Trans radio graphie -phonie),le hasard et /ou le « coup du nouvel arrivant » pourraient l’avoir éventuellement plongé dans l’embuscade très meurtrière d’Ap La Ban du 19/152/1948..dont il est question dans le présent récit que j’ai décrit conjointement avec monsieur Darré
      Si vous avez quelques photos ,ou précisions sur son unité(compagnie) ou lieu d’affectation dans la province de Tra Vinh,je pourrai peut être vous renseigner plus précisément
      ,en réveillant des souvenirs qui remontent à 60 ans et plus...Je suis resté dans le sous secteur(et Province)
      de Tra Vinh de septembre 1948 à octobre 1950,et l’ai tant sillonné à pied (pas sec)du Nord au sud et de l’est à l’Ouest entre les deux bras les plus septentrionaux du Mékong ,que je pourrai vous envoyer une vue aérienne de Google en 3 dimensions,que j’ai déjà pas mal renseignée,et qu’au besoin je pourrais complèter en fonction de vos indications

      En attendant de vous lire un de ces jours,je vous envoie un cordial salut ,en vous demandant éventuellement de le transmettre amicalement à mon camarade,votre père .

      Bernard Beauplet,Lt Colonel(H)de l’Infanterie de marine

      Répondre à ce message

      • « Bataillons d’Extrême-Orient » 19 décembre 2009 12:22

        Monsieur Beauplet
        Merci de m’avoir répondu si vite.Je recherche l’affectation exacte(compagnie,section) du 1°BMEO de mon père.Sa mémoire lointaine fonctionnant encore occasionellement,je vais essayer de lui demander quelques renseignements.Il a tellement aimé ce pays.Il disait que si la guerre avait tourné autrement,nous serions nés en Indochine.Merci de conserver vivant les souvenirs de cette guerre oubliée.J’ai commencé à numériser mes photos et je vous joins celles de la prise d’armes du 14 Juillet 1949 à Trah Vin .D’accord pour la carte 3D.
        Cordialement
        PS:Ils avaient comme mascotte un petit singe en laisse

        Xavier o’RORKE

        Répondre à ce message

        • « Bataillons d’Extrême-Orient » 19 décembre 2009 14:35, par Bernard Beauplet

          Monsieur O’Roorke

          J’ai essayé de transmettre ma photo satellite en 3D de Google Earth renseignée par moimême sur l’époque 1948/50,puisqu’aussi bien nous sommes arrivés la même année avec votre père ,et j’ai été rapatrié comme lui en 1950(pour moi ,c’était en Décembre 1950)
          Je n’arrive pas à vous transmettre la photo satellite mobile par Histoire et Généalogie,même en passant via « mes documents »..peut être par manque d’habileté avec Internet

          Peut être pourriez vous m’envoyer votre e mail ,et je vous enverrais la photo directement depuis Google earth
          Votre père n’a pas été affecté à ma compagnie (la 3è,puis la 4è),mais par son nom qui ne m’est pas inconnu ^,je pênse que j’ai dû le croiser au cours d’opérations ,puisqu’en tant que transmissionniste il pouvait travailler par détachement ,au moins temporairement, à l’échelon Bataillon ,lors des opérations
          Cordialement et mes amitiés à votre père

          Bernard Beauplet

          JPEG - 161.7 ko

          Répondre à ce message

  • « Bataillons d’Extrême-Orient » 6 janvier 2010 22:42, par Claude RICHARD

    Bonjour.
    Je suis à la recherche d’informations ou de personnes qui auraient connu mon père Noël RICHARD. Il était de 1948 à 1951 à la 2e compagnie du 3e BMEO dans la région de Nha Trang.
    Il était plus précisément basé au quartier PERROTIN.
    Je vous remercie de votre réponse.
    Cordialement
    Claude RICHARD

    JPEG - 1.2 Mo

    Répondre à ce message

    • « Bataillons d’Extrême-Orient » 9 janvier 2010 22:17, par Beauplet Bernard

      Bonjour monsieur Richard

      Excusez mon retard pour vous répondre.J’ai dû m’absenter de chez moi quelques jours
      Le 3è BMEO était affecté en Zône Est (montagnards) et Sud annam et moi même bien qu’étant en Indochine de 1948 à 1954,notamment en zône OUEST(Can Thô’)je n’ai pas eu de contacts avec ce bataillon.Je sais que sa troupe était composée de montagnards,et qu’il a été engagé dans des actions violentes pendant notamment au premier semestre 1954,avant la fin de la guerre
      Je n’ai donc pas connu votre père et regrette de ne pouvoir vous renseigner

      Vous pourriez peut être rechercher,si vous ne l’avez déjà fait, « 3è BMEO » sur Google .
      Parmi les messages ci dessus,vous pourrez en lire quelques uns concernant le 3è BMEO ,notamment par des familles de militaires qui avaient servi soit au commando Bergerol,
      intègré au 3è BMEO à la fin de la guerre,soit aussi ,je crois me souvenir,au 2è BMEO lui aussi versé au 3è BMEO
      Cordialement

      B. Beauplet

      Répondre à ce message

      • « Bataillons d’Extrême-Orient » 10 janvier 2010 16:28, par Claude Richard

        Tout d’abord, merci Monsieur Beauplet d’avoir répondu à mon message.
        Dans les documents laissés par mon père, figurent de noms de lieux : Soc Trang, An Lam, Long Huong et Phan Thiet.
        J’ai pu en retrouver certains grâce à Google Earth et je peux situer cette région sur la carte, mais je pense que beaucoup de noms ont changés.
        Ils a également laissés des photos, quelques documents ( citations, ordres de marche..) et quelques noms de ses compagnons de l’époque.
        Je vous remercie encore une fois Monsieur Beauplet.
        Cordialement
        Claude RICHARD

        JPEG - 91.7 ko

        Répondre à ce message

        • « Bataillons d’Extrême-Orient » 15 décembre 2010 16:24, par Bernard Beauplet

          Bonjour Monsieur Claude Richard

          J’ai bien reçu vos messages sur ma messagerie ,mais ne les trouvant pas encore sur Histoire Généalogie pour répondre ,je me permets de vous répondre sur votre ancien message de janvier
          Mon ami Monsieur Henri Darré , propose de vous mettre en contact avec un de ses amis cambodgiens du Viêt Nam ,pour vous conseiller pour votre voyage ,dans une région du Darlac et hauts plateaux moïs et montagnards,qui était assez sauvage il y a 50 ans ,dont j’ignore les possibiltés actuelles en matière de transports ,d’hôtellerie ou d’hébergement ,à moins de passer par des voyages organisés ,mais qui manquent prut être de souplesse pour ce que vous voulez entreprendre
          Je trouve intéressante pour vous , la proposition de Monsieur Darré,qui a fait un long périple en Cochinchine l’an dernier , avec un de ses amis cambodgiens bien sympathique,m’a proposé de prendre directement contact avec vous .Vous avez peut être trouvé son message

          Je serais,par ailleurs , effectivemùent intéressé par votre sympathique proposition de quelques photos souvenirs de votre père dans cette région,à l’époque de nos séjours communs
          En vous souhaitant une bonne préparation et un excellent voyage dans ce beau pays ,je vous adresse mes cordiaux sentîments

          B.Beauplet

          Répondre à ce message

  • fais 1946 1948 27 janvier 2010 12:13, par sherab

    bonjour
    mon pere a servi dans la marine a la fais basée a my tho
    periode 1946/48
    quelqu un aurait il une info a me donner sur les themes suivants
    _adresse de l hopital nouaille degorce a cholon/saigon
    _adresse de la caserne avalanche
    et plus miraculeusement quelqu un a t il navigué avec lui ?
    il se nommait georges gervais
    merci de repondre a
    philippe.gervais4@gmail.com
    a bientot

    Répondre à ce message

    • fais 1946 1948 25 mai 2010 12:40, par Henri Darré

      Bonjour Philippe Gervais,

      J’ai connu pas mal de marins au cours de mon parcours en Cochinchine mais..ils étaient nombreux.
      Mais, j’ai deux camarades dont l’un a servi à l’Etat-Major de la Marine à SaïGon et l’autre, dans la flotille Indochine Sud. Ce dernier a certainement dû d’ailleurs passer par MyTho.
      Si vous pouviez me donner quelques renseignements de plus,,,le grade de votre père, son Unité, etc, voire un photo.. je pourrais transmettre et éventuellement vous mettre en rapport.
      Cordialement
      Henri Darré

      Répondre à ce message

      • fais 1946 1948 20 août 2011 13:12, par philippe gervais

        bonjour,

        je découvre bien tardivement votre réponse. merci d’avoir pris le temps de le faire. mon père était matelot, à l’origine ile devait etre maitre d’hotel, mais comme il était particulierement turbulent, on l’a anvoyé sur le mekong pour lui forger le caractère ! il s’est engagé très jeune à 17ans et est arrivé en indochine en 1946 jusqu’en 1947. rapatriement sanitaire sur le pasteur debut 48.
        savez vous comment s’organisait le travail à la fais ?
        je n’ai pas trouvé sur qules bateaux il avait servi. je pense qu’il n’y avait que des petits bateaux ?
        a bientot

        merci encore

        philippe gervais

        Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Je suis le petit fils du lieutenant andré CAGNAT commandant la 2éme compagnie du bataillon de marche du 43e RIC, et décédé lors de l’ambuscade du 24 juin 1954, avez des information le concercant ?

    Cordialement

    Brice CAGNAT

    Répondre à ce message

  • Bonjour et merci pour vos témoignages.
    Je suis élu d’une petite commune du Sud Ouest (Monein) et je fais des recherches sur 2 soldats de Monein (64). L’un d’entre eux se nommait Jean Laguillon du 4e BMEO. Mort dans une embuscade au Col de Mang Yang en juillet 1948.Je cherche quelques précisions sur le lieu et les circonstances de l’embuscade
    Je me disait que peut -être vous aviez des infos.
    En tous cas merci pour ces témoignages qui aident au devoir de Mémoire.

    Cordialement
    Philippe Labarère
    Conseiller Municipal à Monein
    philippe.labarere@wanadoo.fr

    Répondre à ce message

    • 4e « Bataillons d’Extrême-Orient » 8 novembre 2010 19:39, par Henri Darré

      Bonjour Monsieur le Conseiller Municipal Philippe Labarère,
      Bien reçu votre message concernant le soldat Jean Laguillon du 4e B.M.E.O.
      Le 4e B.M.E.O. était en opération sur les hauts plateaux du Laos, en conséquence, ni mon ami le Colonel Bernard Beauplet du 1er B.M.E.O., ni moi-même qui était au 2e B.M.E.O., dans le Delta du Mékong,ne pouvons l’avoir connu.
      Je vous conseille d’essayer de vous mettre en rapport avec
      Bernard.Ballanger@free.fr, qui est de Pessac et qui pourrait éventuellement vous donner des renseignements sur Jean Laguillon, puisqu’il était lui-même à AN KHÊ , au 4e B.M.E.O. de 1948 à 1950.
      Si vous n’obtenez pas satisfaction, contactez-moi sur mon adresse email, je vous brancherai sur un site qui dispose de beaucoup de photos de soldats de ce Bataillon.
      Cordialement,
      Henri Darré

      Répondre à ce message

    • 4e « Bataillons d’Extrême-Orient » 8 novembre 2010 21:09, par Bernard BEAUPLET,Lt Colonel ,Troupes de marine

      Monsieur le conseiller municipal Labarrère,

      Monsieur Henri Darré et moi même servions respectivement aux 2è et 1er BMEO ,et ne pouvons donc pas vous donner de précisions directes sur le soldat J.Laguillon

      En tout ,il y avait 7 BMEO provenant de la Brigade d’Extrême Orient (BEO) arrivée en Indochine lors du déclenchement des évènements en 1945/46

      Mais dans un premier temps ,je vous propose de trouver une abondante documentation sur le 4è BMEO et sur le col de Mang Tang,en recherchant ,si vous n’avez déjà consulté sur Google ,par exemple « 4è BMEO »,et d’autre part « Col de Mang Yang »

      Vous pouvez rechercher aussi sur Google ,« Bataillons de marche en indochine »

      Vous aurez ainsi des informations précises émanant de témoins et acteurs des combats dans cette région :

      - sur le Bataillon de montagnards :4 è BMEO,(des minorités(moïs ;rhadès ;Djaraïs ;Rés etc..) vivant au Viêt nam (qui nous étaient favorables,comme plus tard aux USA)

      - sur le « col de Mang Yang »,qui a été constamment une région très agitée et où la plupart du temps l’essentiel des combats résultaient d’ embuscades meurtrières
      On y trouve surtout des récits et comptes-rendus de l’opèration Atlante (à An Khé, Mang Yang etc ,en juillet 1954,mais aussi d’autres évèbements antèrieurs notamment en 1949

      Les 1er BMEO (cambodgiens du Royaume)et 2è BMEO(cambodgiens de Cochinchine-actuels Khmer Krôm) étaient affectés respectivement dans les provinces de Tra Vinh et de Soc Trang

      Les 3è,4è et 5è,6 et 7è BMEO étaient constitués de montagnards des diverses ethnies des plateaux moïs et du Darlac entre zône Nord Cochinchine et Annam(Centre Viêtnam)(Rhadès ,Djaraïs etc )

      NB//Vous trouverez notamment les insignes de ces Bataillons qur le site « 4è BMEO » en cliquant 4è bmeo sur Google (ou autre opèrateur))

      tous les acteurs survivants de cette époque sont largement octogènaires ....

      Je vais essayer d’avoir d’autres informations,et c’est bien volontierà que je répondrai vos éventuelles questions
      Cordialement
      B. Beauplet

      Répondre à ce message

      • Messieurs, je vous remercie pour votre écoute et pour votre aide.
        Même à la « retraite », vous êtes fidèles à vos valeurs et à vos compagnons d’armes.
        Je vais contacter Monsieur Ballanger.
        Bien entendu je me permet de vous tenir informé de mes recherches qui me tiennent à coeur.
        Avec tout mon respect pour votre engagement passé... et présent.
        Cordialement
        Philippe Labarère

        Répondre à ce message

        • 4e « Bataillons d’Extrême-Orient » 14 décembre 2010 23:16, par Claude RICHARD

          Mon père, Noël RICHARD, à servi de 48 à 51, sur les hauts plateaux de sud Annam, et notamment au col du DEO MANG (RC 19).
          Il était au 3e BMEO. J’ai quelques photographies de cette époque, et je serais ravi de vous les faire parvenir si vous le souhaitez.
          Cordialement.
          C. RICHARD

          Répondre à ce message

      • 4e « Bataillons d’Extrême-Orient » 14 décembre 2010 23:02, par Claude RICHARD

        Bonjour Monsieur BEAUPLET.
        Faisant suite à nos conversations, j’ai décidé de me rendre au Vietnam en janvier 2011. Mon but premier est de me rendre sur les lieux où mon père à « laissé » sa jeunesse. je n’avais pas compris jusqu’à maintenant l’esprit que pouvais avoir un jeune de 20 ans dans les années 40. Bon nombres de mes ascendants ne sont pas revenus de ce pays, et j’ai décidé ainsi de leurs rendre hommage.
        Je serai précisément dans les hauts plateaux du SUD Annam. Avez vous quelques conseils à me donner au sujet de mon voyage ?

        Répondre à ce message

        • 4e « Bataillons d’Extrême-Orient » 15 décembre 2010 11:21, par Henri Darré

          Bonjour Claude Richard,
          Je viens de prendre connaissance de votre message, indiquant votre projet de visite sur les hauts Plateaux.
          Etant donné que les choses et les payasages ont bien changé depuis 60 ans dans cette région du Sud-Est asiatique, je pense qu’il vous serait utile d’avoir quelqu’un pour vous piloter.
          Parmi mes amis Vietnamiens, l’un deux serait peut-être disposé à vous accompagner. Dans le cas où vous seriez intéressé, je pourrais le prévenir et vous mettre en rapport avec lui, par Internet.
          Restant à votre disposition,
          Cordialement
          Henri Darré, Marsouin du 2e B.M.E.O.

          Répondre à ce message

  • « Bataillons d’Extrême-Orient » 15 décembre 2010 17:17, par Bernard Beauplet

    Monsieur Claude Richard

    Excusez ma réponse un peu tardive,mais j’ai eu des ennuis de connexion au présent site
    Je vous avais répondu sur l’un de vos anciens messages (celui de janvier)
    ne trouvant pas encore vos deux derniers messages affichés sur le présent site
    Mon ami Monsieur Darré ayant lu aussi viotre dernier message propose de vous mettre en contact avec un « pilote » local ,un ami cambodgien de Cochionchine de Mr Darré ,très sympathique ,qu’il connaît depuis une dizaine d’années et qui l’a piloté l’an dernier dans un long périple dans le delta du Mékong
    Peut etre même avez vous déjà reçu le message d’Henri Darré

    Vous vous rendez dans une région qui était assez sauvage il y a 50 ans ,celui du Darlac et des hauts plateaux montagnrds et moïs,dont j’ignore les possibilités ac tuielles de transport,et d’hébergement ,sinon hôtelières
    A moins de passer par des voyages organisés ,qui n’offrent peut être pas la souplesse et la liberté nécessaires au voyage que vous envisagez

    J’accepte très volontiers votre proposition d’envoi de quelques photos souvenirs de votre père à l’époque de notre commun séjour...
    Cordialement

    B ?Beauplet

    Voir en ligne : Aventure indochinoise

    Répondre à ce message

  • « Bataillons d’Extrême-Orient » 15 décembre 2010 17:17, par Bernard Beauplet

    Monsieur Claude Richard

    Excusez ma réponse un peu tardive,mais j’ai eu des ennuis de connexion au présent site
    Je vous avais répondu sur l’un de vos anciens messages (celui de janvier)
    ne trouvant pas encore vos deux derniers messages affichés sur le présent site
    Mon ami Monsieur Darré ayant lu aussi viotre dernier message propose de vous mettre en contact avec un « pilote » local ,un ami cambodgien de Cochionchine de Mr Darré ,très sympathique ,qu’il connaît depuis une dizaine d’années et qui l’a piloté l’an dernier dans un long périple dans le delta du Mékong
    Peut etre même avez vous déjà reçu le message d’Henri Darré

    Vous vous rendez dans une région qui était assez sauvage il y a 50 ans ,celui du Darlac et des hauts plateaux montagnrds et moïs,dont j’ignore les possibilités ac tuielles de transport,et d’hébergement ,sinon hôtelières
    A moins de passer par des voyages organisés ,qui n’offrent peut être pas la souplesse et la liberté nécessaires au voyage que vous envisagez

    J’accepte très volontiers votre proposition d’envoi de quelques photos souvenirs de votre père à l’époque de notre commun séjour...
    Cordialement

    B ?Beauplet

    Voir en ligne : Aventure indochinoise

    Répondre à ce message

  • « Bataillons d’Extrême-Orient » 12 janvier 2011 19:50, par Corentin

    Bonjour, votre article est fort interressant pour moi car il me permet d’en savoir plus sur ce qu’a vécu mon grand père Olivier Menuet qui était dans la 2e B.M.E.O en Indochine où il a été blessé.
    Si par hasard vous le connaissez, pourriez vous peut être m’en apprendre d’avantage sur lui.
    Merci.

    Répondre à ce message

    • Boujour,
      Je trouve également votre article et votre récit très intéressant. Pour ma part je suis en train de faire l’arbre généalogique de ma famille et en voyant une photo de mon arrière grand père j’ai interrogé ma mère sur cet homme. (Je précise que je n’ai que 18 ans mais je suis passionnée d’histoire). Elle m’a raconté qu’il était mort au combat en Indochine, il serait mort d’une balle dans le dos. J’ai donc fait une recherche sur internet et j’ai appris qu’il était caporal et faisait parti du 1er B.M.E.O (au nombre de 7). Son nom est BOCHAND César Serge, il est décédé le 15/04/1948 à Chaden en Cochinchine. J’aimerai savoir si vous l’avez connu pour m’en dire un peu plus sur lui.
      Merci
      COURCY Mathilde

      Répondre à ce message

      • « Bataillons d’Extrême-Orient » 14 janvier 2011 09:59, par Mathilde

        Rectification de message :

        Boujour,
        Je trouve également votre article et votre récit très intéressant. Pour ma part je suis en train de faire l’arbre généalogique de ma famille et en voyant une photo de mon grand-oncle j’ai interrogé ma mère sur cet homme. (Je précise que je n’ai que 18 ans mais je suis passionnée d’histoire). Elle m’a raconté qu’il était mort au combat en Indochine, il serait mort d’une balle dans le dos. J’ai donc fait une recherche sur internet et j’ai appris qu’il était caporal et faisait parti du 1er B.M.E.O. Son nom est BOCHAND César Serge, il est né le 2/04/1925 et est décédé le 15/04/1948 à Chaden (complément : Cholon) en Cochinchine. J’aimerai savoir si vous l’avez connu pour m’en dire un peu plus sur lui.
        Merci
        COURCY Mathilde

        Voir en ligne : http://www.memorial-genweb.org/ mem...

        Répondre à ce message

        • « Bataillons d’Extrême-Orient » 14 janvier 2011 23:32, par Bernard BEAUPLET,Lt Colonel (H) des troupes de marine

          Bonjour mademoiselle

          Je n’ai pas connu votre grand oncle,puisque je suis arrivé au 1er BMEO en Août 1948
          Le fait que votre grand oncle ait reçu une balle dans le dos peut s’expliquer par le fait que la guerre en Indochine était une guerre en surface,souvent à base d’opèrations de guerilla:il n’y avait pas de « front »..
          l’ennemi était très mobile et fluide,se regroupant pour attaquer du fort au faible suivant les opportunités et se dispersant rapidement ,après l’action de combat,
          A cette époque de 1948/1950,en Cochinchine,c’était le combat d’ embuscades qui prévalait,tendues sur les routes ,et par surprise ,aux convois ou mouvements d’unités françaises :les tirs venaient donc de toutes les directions en se concentrant sur les troupes françaises ainsi entrées et piègéezs dans la nasse

          Il est probable que votre grand-oncle ait participé ,
          - au profit des convois civils et militaires,et mouvements militaires ,-
          à des « ouvertures de route » ,très exposées alors aux embuscades des « Chi Dôï »(groupements militaires viêt minhs ),sur l’axe routier Saïgon(Go VAP) jusqu’à Trang Bang,carrefour (Nga Tu’ ou Nga ba) de Tay Ninh (en direction,dans les deux cas , de la frontière cambodgienne

          Les unités de combat du premier BMEO étaient constituées de Cambodgiens recrutés au Cambodge.. ;
          Le chef de Bataillon de votre parent était le commandant d’Infanterie coloniale DUQUE.
          Je regrette de ne pouvoir vous donner d’informations plus précises
          Cordialement
          B.Beauplet

          Répondre à ce message

        • « Bataillons d’Extrême-Orient » 14 janvier 2011 23:46, par Bernard BEAUPLET,Lt Colonel (H) des troupes de marine

          Bonjour Mathilde
          Je vous ai envoyé,àn l’instant , une première réponse ,à votre message
          Je n’ai pas pu connaître votre grand oncle ,puisque je suis arrivé en aôut 1948 au 1er BMEO
          Votre parent a-t-il été raptrié ensuite d’Indochine pour être inhûmé en France ?
          Le 1er BMEO était un Bataillon d’intervention et tenait quelques postes importants de secteur, dans la périphèrie de Saïgon

          Il était constitué de tirailleurs cambodgiens du Royaume du Cambodge,qui combattaient depuis 1939/40 dans l’Armée française et la résistance (au Cambodge)en Indochine ,et notamment depuis 1945

          Il assurait aussi les « ouvertures de route » au profit des convois,civils et militaires,et mouvements motoridés d’unitéss militaires de l’Armée françaises
          Je suis à votre disposition pour répondre à vos questions éventuelles.
          Avec ma sympathiee et ma dolidatité pour la famille de votre grand oncle ,
          cordialement
          B.Beauplet

          Répondre à ce message

    • « Bataillons d’Extrême-Orient » 13 janvier 2011 23:37, par Henri Darré

      Bonjour Corentin,

      Je viens de relire votre message auquel je répond plus correctement puisqu’il s’agit devotre grand’père et non de votre père
      Si vous pouviez me donner de plus amples renseignements cncernant votre aïlleul Olivier Menuet que j’ai peut-être connu. Comme je vous l’ai indiqué,la plupart d’entre-nous ne se connaissaient que par leur surnom,c’est la raison pour laquelle j’aimrais bien avoir une photo.
      Je dois rentrer en France vers le 25 Janvier.
      Amicalement
      Henri Darré

      Répondre à ce message

  • « Bataillons d’Extrême-Orient » 27 février 2011 23:08, par faure frederic

    FREDERIC FAURE
    2 PLACE ST ROCH
    63580 VERNET LA VARENNE
    frederic.faure63@orange.fr

    Bonjour je recherche des renseignements historiques sur la COMPAGNIE AUTONOME DE PAN RANH NHATRANG en Indochine pendant la période juillet-décembre 1955

    merci de votre reponse

    Répondre à ce message

  • « Bataillons d’Extrême-Orient » 27 mai 2011 17:34, par André

    Bonjour,
    J’ai trouvé par hasard votre article sur ce site alors que je cherche des informations sur mon père Georges Lois Jules DUMAS qui a été en poste en Indochine de juin 1954 à 1956 notamment à Saigon ainsi que sur mon oncle Henri CALMUS en poste à Saigon aussi entre 1952 et 1954 sans doute.
    Je cherche à reconstituer leur parcours, celle de l’unité à laquelle ils appartenainent etc..et à contacter d’éventuels survivants qui les auraient cotoyés.
    Merci pour toute info éventuelle
    Cordialement
    André

    Répondre à ce message

  • « Bataillons d’Extrême-Orient » 2 octobre 2011 18:36, par wisig49

    Bonjour,
    Merci d’avance pour d’éventuels témoignages, documents ou photos concernant l’oncle de mon épouse le sergent Francis FOUILLET du 43e RIC, 10e compagnie, en poste en Cochinchine à Bac lieu, hospitalisé à Soc trang en juin 1946, et tué le 16 juin 1947 avec une trentaine de ses compagnons dans le dramatique épisode de l’attaque du chaland cuirassé « La Lave » sur le canal Muong au sud de Ca mau.
    Cordialement,

    Gabriel SIGOT
    sigot@infonie.fr

    Répondre à ce message

    • « Bataillons d’Extrême-Orient » 2 octobre 2011 21:37, par Beauplet Bernard

      Monsieur Sigot
      Je n’ai pu connaître votre oncle ,car je ne suis arrivé en Indochine qu’en 1948 ,et fus affecté dans la Province de Tra Vinh ,entre Bassac et Cô chiên ,voisine de celle de Soc Trang,
      située sur la rive Sud dudit Bassac

      Mon ami monsieur Henri Darre est plus en mesure de vous répondre ,puisqu’il était enj Indochine en 1946 et 1947,et fut affecté à Soc trang

      Cordialement
      Bernard Beauplet

      Répondre à ce message

      • « Bataillons d’Extrême-Orient » 29 mars 2012 13:35, par Henri Darré

        Cher Monsieur Rivière,

        Votre oncle, le Sergent Picard opérait au sein du 3e BMEO
        du côté de Ban Me Thuot (Annam) à environ 300 kms nord est de SaïGon.
        En conséquence le 1° BMEO du Colonel Beauplet et le 2e BMEO, mon Bataillon, qui opéraient dans le Delta du Mékong, à 250kms au Sud de SaïGon , étaient plus souvent dans la rizière que votre oncle qui devait combattre également dans la forêt et dans la rizière.
        En tous cas, vous pouvez imaginer que votre oncle, a sans aucun doute vécu les mêmes problèmes que les nôtres, c’est à dire les embuscades, etc....
        Cordialement à vous,
        Henri Darré

        Répondre à ce message

  • 3e Bataillon de Marche d’Extrême Orient 28 mars 2012 19:31, par Gilles RIVIERE

    Bonjour et merci pour vos témoignages et autres réactions.

    Je me pose 10000 questions à propos de mon oncle le sergent Joseph François PICARD originaire de la Réunion et dcd à l’hôpital militaire de Nha Trang le 10 mars 1947. Il était de la 3e BMEO, mais il y a si peu d’information sur cette unité...

    Toutes les aides seront les bienvenues...

    Merci d’avance à tous

    Gilles Rivière

    Répondre à ce message

    • 3e Bataillon de Marche d’Extrême Orient 20 avril 17:12, par COMBE

      Bonjour Monsieur Rivière,

      Il se trouve que moi aussi je recherche des documents sur le 3°BMEO ce qui semble assez difficile.
      En effet un des mes oncles, originaire de La Réunion également, a été tué au combat le 9 décembre 1947 et il appartenait à ce bataillon.
      Peut être avez vous depuis 2012 eu des informations pour accéder aux documents relatant la vie du 3°BMEO.

      Merci.

      Pierre COMBE

      Répondre à ce message

  • « Bataillons d’Extrême-Orient » 31 janvier 2013 13:38, par Roselyne Lauwick

    Bonjour,

    je ne sais pas si Henri Darré est encore en vie et s’il se connecte toujours (le temps passe vite...) mais j’aurais bien aimé lui poser des questions.
    J’aurai aimé en savoir plus sur mon grand-père, Jean, Adrien GUILLAUME, Lieutenant d’Infanterie, Commandant la Compagnie d’Opération du 2èB.M.E.O, tombé au champ d’Honneur à Soc-Trang le 31 décembre 1948.
    Je ne sais comment vous contacter et me permet donc de laisser un message public.
    Merci beaucoup.

    Cordialement

    Roselyne Lauwick

    Répondre à ce message

    • « Bataillons d’Extrême-Orient » 31 janvier 2013 17:02, par Henri Darré

      Bonjour Madame,
      Nous sommes, le Colonel Beauplet et moi toujours vivants.
      Bien que cette histoire de l’Indochine commence à sombrer lentement dans l’oubli, nous sommes le Colonel et moi toujours en contact permanent et prêts à répondre aux questions des familles qui ont perdu un parent dans ce lointain pays.
      Je dois vous dire que, normalement, j’aurais dû être aux côtés du Capitaine Cardonne et de votre Grand’père Jean Guillaume mais SocTrang étant encerclée par les Viets au moment de l’importante embuscade de fin 1948, je ne suis arrivé que le trois jours plus tard, pour trouver les quelques Français rescapés de cette aventure.
      Je vous recommande de lire(sur Google) mon récit « Aventure Indochinoise » qui explique mon voyage de CanTho à SocTrang, à bord d’une vedette blindée de la Marine...
      Je reste , bien sûr, à votre entière disposition pour plus de renseignements concernant votre grand’père.
      Mon adresse est : henridarre41@gmail.com
      Cordialement à vous,
      Henri Darré

      Répondre à ce message

  • « Bataillons d’Extrême-Orient » 6 avril 2013 17:34, par Gilles

    Bonjour,

    je suis à la recherche de renseignements sur les combats à dau gion le 28 mars 1958n, alors que le 1/6 RTA se portait à Cau Long pour dégager le poste. Ce 28/03 4 soladts (dont mon oncle)du 1/6 RTA mouraient, le 1 er avril le soldat Siri du 1 er BMEO mourait à Cau long.

    dans l’attente de vous lire, recevez mes respectueuses salutations.Merci. Gilles

    Répondre à ce message

  • « Bataillons d’Extrême-Orient » 19 octobre 2013 13:45, par marié

    bonjour mon papa a ete para en indochine je crois qu il y a ete 4 ans il avait l insigne « Troupes françaises indochine sud , section speciales » sur son beret j aimerai savoir si il y a quelqu un encore de ce monde qui aura servi a ses cotés il est agée de 87 ans et j aimerai lui faire une surprise son nom est michel marié ,et pouvez vous me dire si c était une section disciplinaire comme j ai cru le comprendre ??? et quelle etait leur mission
    un grand merci par avance a vous

    Répondre à ce message

  • « Bataillons d’Extrême-Orient » 6 juin 14:28, par Edith RUSSO

    Bonjour,

    Mon mari, Pierre RUSSO était musicien au théâtre aux armées de 1947 à 1949, peut être l’avez vous connu...

    Répondre à ce message

http://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




http://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2014 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Ours | Charte | Logo | Espace privé | Logiciels | édité avec SPIP  |