www.histoire-genealogie.com

----------

Sommaire - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances historiques - Serez-vous pendu ? - Collection THÉMA - Éditions Thisa


Accueil » Dossiers » Patrimoine » Reportages » Le mur de la peste en Provence

Le mur de la peste en Provence


jeudi 10 mai 2007, par Claude Tronchon, Thierry Sabot

Répondre à cet article

Le mur de la peste en Provence, par Claude Tronchon & Thierry Sabot

Le 25 mai 1720, le navire pestiféré Le Grand Saint-Antoine entre dans le port de Marseille. Des étoffes contaminées sont débarquées et la maladie se répand dans la ville. Puis, malgré un système de défense sanitaire élaboré, la contrebande et l’indiscipline de quelques individus propagent la maladie à la Provence et même au Languedoc voisin.

JPEG - 27.2 ko
Photo Claude Tronchon

Sept régiments de troupes régulières et quatre des milices bourgeoises sont alors utilisés pour dresser un vaste cordon sanitaire autour de la zone contaminée. Les personnes qui veulent franchir les postes de garde doivent présenter un billet de santé certifiant qu’elles viennent d’un lieu sain.

JPEG - 17.5 ko
Photo Claude Tronchon

De mars à août 1721, dans la plaine, la population locale, volontaire ou forcée, est mobilisée pour creuser un fossé large et profond de 2 mètres. Dans le même temps, des travaux sont effectués dans la montagne pour transformer le cordon en une vaste muraille en pierre sèche (sans mortier) haute de 2 mètres (voir diaporama ci-dessus).

JPEG - 64.1 ko
Photo Claude Tronchon
JPEG - 68.5 ko
Photo Claude Tronchon

Un millier d’hommes armés, répartis dans 97 postes, gardent la ligne sanitaire qui s’étend alors sur 100 kilomètres depuis Bonpas sur la Durance jusqu’à Sisteron en passant par la montagne de Gordes et près de l’abbaye de Sénanque.

JPEG - 28.1 ko
Photo Claude Tronchon

A mesure que l’épidémie se propage, le cordon recule et s’étend jusqu’au Languedoc, au Rouergue et au Vivarais menacés par l’invasion pestilentielle.

JPEG - 103.1 ko
Photo Claude Tronchon

Ce n’est qu’en février 1723 que toutes les lignes de contrôle sont levées. Le commerce n’est entièrement rétabli qu’en 1724.

Que reste t-il du mur de la peste aujourd’hui ? Une modeste muraille de pierre sèche perdue dans la montagne et la végétation... souvenir ultime d’une blessure de l’Histoire pour ces régions.

Pour plus d’informations :
- L’excellent site Pierres Sèches et les travaux de Christian Lassure.
- L’ouvrage ancien de Paul Gaffarel (1843-1920) : La peste de 1720 à Marseille et en France d’après des documents inédits (en libre téléchargement).
- Monique Lucenet, Les grandes pestes en France, Paris, Aubier, 1985.
- Françoise Hildesheimer, La Terreur et la pitié, l’Ancien Régime à l’épreuve de la peste, Paris, Publisud, 1990.

- Proposer une carte postale ancienne ou une photographie d’un lieu du patrimoine local ou du cadre de vie pour une publication commentée dans La Gazette-Web...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

15 Messages

  • Le mur de la peste en Provence 18 juillet 2008 20:06, par Raoul Bauer (professeur d’histoire)

    M.,
    Pourriez-vous m’indiquer une étude historique dans laquelle je peux trouver l’itinéraire exacte du mur de la peste. Merci !
    Raoul Bauer
    Vaison12000@yahoo.fr

    Répondre à ce message

    • Le mur de la peste en Provence 2 janvier 2010 11:47, par bertin monique

      Bonjour

      nous sommes un groupe << la Roque se raconte >> qui fais des recherches sur la peste 1720 de notre village La Roquebrussanne Var. Nous allons souvent faire des
      recherches à Draguignan aux archives.
      J’ai relevé sur un journal ( var matin) a la page Toulon patrimoine le dimanche
      21,12,08 un grand mur de 36km sur l’axe Cavaillon . Sault
      si vous avez de plus ample information

      je vous en remercie d’avance

      ps :: le journal www.varmatin.com

      Répondre à ce message

      • Le mur de la peste en Provence 2 janvier 2010 18:01, par Michel-Charles

        Bonjour et Bonne Année
        Concernant ce mur de la peste,il reste encore des fragments assez bien conservés à Bedoin dans le vaucluse et peu de gens connaissent son existence.
        Cordialement.

        Répondre à ce message

  • Le mur de la peste en Provence 14 mai 2009 20:13, par PV

    voir aussi une monographie sur VALENSOLE (basses-alpes) où il y eu moins de décès pendant l’épidémie à la suite des mesures d’hygiène prises : nettoyage des caniveaux, tenue des animaux, soin des points d’eau et aussi le contrôle des déplacements. Malheureusement je ne peux vous donner les références maintenant.

    Répondre à ce message

  • Le mur de la peste en Provence 4 janvier 2010 12:31, par Arlette Moreau

    J’ignorais la construction de ce mur pour protéger la Provence de la peste. Mais voici ce que j’ai trouvé dans les registres des Hautes Alpes :
    (manque le début du texte)....pour empêcher la contagion de s’étendre dans la haute Provence et le Dauphiné. Elle est néanmoins entrée dans Ste Tulle au mois de septembre et elle y a duré le mois d’octobre y faisant une mortalité très grande, elle y est actuellement que nous écrivons ce 24e octobre 1720. Dieu veuille par sa grande miséricorde se souvenir de son peuple.......
    On fait des prières publiques partout et on nous assure qu’une procession générale qu’on a faite à Marseille, pieds nus et la corde au cou, le st sacrement et toutes les reliques de la ville qu’on portait ont arrêté le cours de la contagion dans cette ville.
    Depuis, la contagion a repris dans cette ville, dans Aix, dans Toulon, Pertuis et plusieurs autres endroits de la Provence. On a mis des barrières, des gardes pour border la Provence et le Dauphiné...
    A Aix,on a fait quarantaine, c’est à dire qu’il était défendu à tous les habitants de la ville de sortir de leur maison sous de grandes peines, et cette 40ne a beaucoup servi, car on nous assure qu’après il n’y a plus de mal ni à Marseille. Toulon est encore affligé et Arles est presque perdu aussi bien d’autres endroits de la Provence.

    Répondre à ce message

  • Le mur de la peste en Provence 4 janvier 2010 18:55, par zykette

    Une petite randonnée sympa que j’ai effectuée récemment en partant du petit village de Lagnes (84) et qui longe ces vestiges encore bien visibles.

    Répondre à ce message

  • Le mur de la peste en Provence 4 janvier 2010 18:58, par manou

    ref : le mur de la peste

    Trouvé des infos sur la peste de 1720, dans les registres paroissiaux des Hautes Alpes.
    Commune de St Laurent du Cros, registre 1719-1723 p 35 et 36

    Répondre à ce message

  • @zykette/Lagnes [Le mur de la peste en Provence] 10 août 2011 16:38, par D’outre rhin

    J’ai un doute concernant le fragment restauré du mur qui se trouve près de Lagnes. Sans vouloir critiquer, il faudrait quand-même une indication des parties qui étaient restaurées seulement très récemment (dans les années 1980 précisément).

    Répondre à ce message

  • Le mur de la peste en Provence 20 août 2011 07:40, par LAROUSSE

    Restauration en cours pour ce mur et les casemates par l’Association Pierre Sêche en Vaucluse . Site Internet . Promenade très agréable . ANNICK L. .

    Répondre à ce message

  • Le mur de la peste en Provence 20 août 2011 08:10, par Chiara

    Il existe un livre très intéressant " Et en cas de peste ce qu’à Dieu ne plaise - Chronique d’une ville close Sisteron (1719-1723) par Irène Magnaudeix chez C’est-à-dire Editions.

    Répondre à ce message

  • Le mur de la peste en Provence 20 août 2011 09:13, par tati72

    L’adresse correcte pour le lien proposé qui ne semble pas fonctionner :
    http://ia600307.us.archive.org/10/i...

    Voir en ligne : Le mur de la peste en Provence

    Répondre à ce message

  • Le mur de la peste en Provence 21 août 2011 13:44, par MORIN

    La questio rarement posée est:dans quel sens se faisait le controle ?.forcement de l’ouest vers l’est !Les troupes etaient françaises et assuraient la securite du royaume contre le Comtat pontifical.On a un peu de dificulte à se represnter ces soldats tournant le dos à Marseille centre de lépidémie mais c’est la verite. P.G.M.

    Répondre à ce message

  • Le mur de la peste en Provence 22 août 2011 04:39, par roland1942

    Pourquoi ne pas tracer l’itinéraire de ce mur sur une carte d’Etat-Major ?
    Chacun y trace la partie qu’il connait et transmet à l’auteur de l’article sa participation.
    Nous aurions ainsi un prochain article avec le parcours entier de ce mur.
    Qu’en dites-vous ?

    Répondre à ce message

  • Le mur de la peste en Provence 14 septembre 2011 15:53, par Elibouquin

    Sur les Archives Départementales de Noyers-sur-Jabron (04), registre BSM 1692-1761 ( 1MI5/0552), p 288, nous lisons un « Nota » : « Les actes contenus en cette page ont été par nous soussigné Curé de Noyers extraits des registres de la parroisse de Jarjaïes, où les baptèmes suivants avaient été administrés à cause que les particuliers de la Jabron ne pouvaient point passer la ligne qui avait été établie pour empêcher la communication pendant le temps de la peste dont la Provence fut affligée depuis environ le mois de mars mil sept cent vingt, jusques vers la fin de l’année mil sept cent vingt deux. »
    Plus bas : « Les Actes soussignés ont été extraits des Registres de la Parroisse de Valbelle,pour les raisons cy dessus. » La Ligne était-elle la rivière Jabron, à cet endroit ?

    Répondre à ce message

http://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




http://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2014 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Ours | Charte | Logo | Espace privé | Logiciels | édité avec SPIP  |