www.histoire-genealogie.com

----------

Sommaire - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances historiques - Serez-vous pendu ? - Collection THÉMA - Éditions Thisa


Accueil » Album photo » Entraide photographique » Les « évacués » Alsaciens en 1914

Les « évacués » Alsaciens en 1914


jeudi 23 avril 2009, par Hervé Dierstein

Répondre à cet article

Il s’agit d’une carte postale envoyée par un nommé Robert Luttringer, un alsacien de la vallée de la Thur (Thann, St Amarin) alors qu’il se trouvait évacué dans le sud de la France durant la guerre 1914-1918. La destinataire est une amie ou parente Emma Wittler domiciliée à Fellering dans la vallée.

JPEG - 197.1 ko
Qui sont ces hommes ?

Il n’y a aucune indication intéressante au verso de la carte.

Quelques précisions sur cette « évacuation » :

En septembre 1914, les autorités militaires françaises, qui contrôlaient depuis août cette zone de la Haute-Alsace, ont décidé d’évacuer environ 3 000 hommes de 18 à 45 ans des vallées de Thann et de Masevaux vers Annonay dans l’Ardèche. Certains y sont restés une bonne partie de la guerre, d’autres ont ensuite été répartis dans divers lieux : Tournon, Viviers dans l’Ardèche, mais aussi Crest dans la Drôme, Saint-Rambert dans la Loire, L’Argentière, Vals les Bains, Privas etc... Par la suite, certains ont
trouvé du travail dans les usines d’armements de la région lyonnaise où bien ils se
sont engagés volontaires dans l’armée française. À partir de 1917, sur la demande des industriels locaux qui avaient besoin de main d’oeuvre, beaucoup d’« évacués » ont été autorisés à retourner dans la vallée de la Thur.

Je cherche à identifier le lieu où a été prise cette photo probablement une ville du Massif-Central ou des Alpes (cf. ci-dessus). Eventuellement, je cherche aussi l’identité des personnages mais sans trop d’espoir... d’ailleurs, j’ignore où se trouve exactement ce Robert dans le groupe, je pense que c’est l’un des trois petits jeunes à droite du cliché.

JPEG - 82.3 ko
Les trois plus jeunes de la photo

Merci à tous les lecteurs pour votre aide...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

44 Messages

  • Les « évacués » Alsaciens en 1914 24 avril 2009 21:19, par Fred HIERNAUX

    Bonjour,

    Je travaille actuellement sur les évacués et réfugiés des zones occupées (Alsaciens-Lorrains, Nord, Pas-de-Calais, Ardennes, Vosges...) pendant la première guerre mondiale sur les départements de l’Ain et de Saône-et-Loire.

    On trouve aux archives départementales des 2 départements cités, de nombreux documents sur ces réfugiés, en série 4M pour le département de l’Ain et en série 10R pour la Saône-et-Loire. Ces documents nous permettent parfois de suivre le parcours du réfugié : Liste de départ des pays occupés, avec les différents trains empruntés, leurs destinations, les escales (repas, couchage), les conditions d’accueil dans les villes et villages traversés, les logements trouvés sur leurs lieux d’accueil, ... A la fin de la guerre et jusqu’en 1921 voire après parfois, on trouve les conditions de retour dans leurs pays d’origine, les demandes de transport gratuit.

    Parmi les documents intéressants, on trouve des états nominatifs des mouvements des réfugiés (départs, décès, ...), envoyés par les communes et récapitulés généralement par arrondissement. Ou également des dossiers d’allocations, qui posaient souvent quelques soucis, n’étaient pas versés ou avec retard et faisaient l’objet de nombreuses réclamations ; ce qui permet de découvrir souvent tout le parcours de la famille depuis le début de la guerre, car il fallait justifier de son droit à allocation.

    Les réfugiés ont aussi été occupés en masse dans les usines qu’il fallait bien faire tourner, notamment les usines servant à l’armement. Dans le département de l’Ain, très rural, certaines personnes qui accueillaient les réfugiés se plaignent de leur peu d’enthousiasme aux travaux des champs. Il est vrai que la plupart des réfugiés arrivaient de zones fortement industrialisées.

    Ceci dit, je n’ai pas reconnu le lieu qui situerait la photo, mais j’espère toutefois vous avoir donné un éclairage intéressant sur les réfugiés et évacués des zones occupées de 1914-1918.

    Cordialement.
    Fred HIERNAUX

    Répondre à ce message

    • Les « évacués » Alsaciens en 1914 25 avril 2009 09:22, par LOUATY J P

      j’ ai ma g-m s’ est refugier en tunisie, nom de ma g-m JACQUET LEONTINE MARIE ANDRE FILLE DE LEON ET DE PAULINE CAMUS NEE A CHARLEVILLE (ARDENNES), la professio de mon arrierer g-p : brasseur ambulant de bierre

      Répondre à ce message

      • Les « évacués » Alsaciens en 1914 26 avril 2009 17:06, par Micheline Banitz Boutan (mbbgers)

        Bonjour, je ne fais pas de pub mais je pense que cet article pourrait vous aider dans vos recherches, vu les infos : http://emigrationalgerie.centerblog.net/ vous allez arriver sur un blog et à la fin vous aurez ceci (« La revue française de Généalogie et d’Histoire des familles », numéro spécial, Algérie, Maroc, Tunisie ; M.01368) puis une liste de personnes...peut-être que dans le lot il y aura les votres.
        bien cordialement. micheline BB

        Répondre à ce message

    • Les « évacués » Alsaciens en 1914 25 avril 2009 09:52, par Emile Schweitzer

      Vous écrivez « les zônes occupées de 1914-18 ». Cette région du sud de l’Alsace a été LIBEREE dès août 1914 et est restée française durant toute la guerre. Le Général Joffre a « apporté le salut de la France » aux populations libérées (et non occupées !).
      E. Schweitzer

      Répondre à ce message

      • Les « évacués » Alsaciens en 1914 24 septembre 2009 21:28, par P. Hoertz

        La terminologie utilisée, très officiellement, sur les courriers des internés civils alsaciens, visés par la censure militaire française, est pourtant bien « Alsace occupée ».
        Si ce terme nous semble aujourd’hui ambigu, voire polémique, il ne l’était pas durant la première guerre. Ces zones étaient avant tout des zones de guerre et de combats : l’armée française occupait ces territoirs, face à l’armée allemande.

        Répondre à ce message

      • Les « évacués » Alsaciens en 1914 12 juin 17:49, par dierstein

        Vous avez sûrement raison. Mais cette région était en Allemagne depuis 1871 et une armée qui y pénètre est obligatoirement « un occupant ». Si la France est venue la libérer, il aurait fallu qu’elle se comporte d’une autre manière qu’elle l’a fait. Quand on libère un peuple, on ne l’enchaîne pas, on ne lui prend pas ses enfants pour les interner loin de leur village et de leur famille. Si la France estimait que les alsaciens étaient enchaînés, les libérer de cette manière n’était pas la bonne.
        Michel Kueny michel.kueny@orange.fr

        Répondre à ce message

    • Les « évacués » Alsaciens en 1914 25 avril 2009 17:19, par Hervé Dierstein

      Merci pour vos précisions, j’ai également trouvé aux AD. du Haut-Rhin des listes d’hommes qui avaient obtenu l’autorisation de rentrer chez eux à partir de 1915, mais ce n’était qu’une partie de ceux qui avaient été évacués en 1914. Il n’existe pas de listes complètes je pense.

      Hervé Dierstein

      Répondre à ce message

    • Mon grand-père Camille Stadelmann a été fait prisonnier en gare de Mulhouse, en août 1914, par l’armée française. Sa destination a été le château d’If puis certainement le sud de la France. Il est rentré à Oderen en 1917. Les archives départementales des Bouches du Rhône ne possédent aucun document sur cette période. Avez-vous des informations sur cette régions ?
      Michel Poncet

      Répondre à ce message

      • Les « évacués » Alsaciens en 1914 7 octobre 2009 16:49, par dierstein

        Malheureusement j’ai noté quelques alsaciens de la vallée de Thur, expédiés à Marseille ou environs, mais pas de Camille Stadelmann.
        Sur la liste électorale d’Oderen en 1912, on note « Camill Stadelmann, 33, fabrikarb. »

        Cordialement.

        Hervé Dierstein

        Répondre à ce message

      • Les « évacués » Alsaciens en 1914 7 octobre 2009 21:20, par Fred HIERNAUX

        Curieux que vous n’ayez rien trouvé aux AD 13, les documents existent pourtant comme le confirme leur site internet.

        Voyez notamment les cotes de la préfecture :
        1 Y 1-274
        142 W 1-131 : Camps d’internement

        Et lisez aussi la partie intitulée « Composition et intérêt des fonds », le paragraphe concernant la première guerre mondiale et le camp de Saint-Rémy-de-Provence.

        De mon côté, je regarde dans mes fichiers pour voir si je retrouve Camille STADELMANN.

        Fred HIERNAUX

        Voir en ligne : AD 13 - Administration pénitentiaire

        Répondre à ce message

    • Les « évacués » Alsaciens en 1914 12 novembre 2009 23:51, par bonnamour

      Je travaille sur le vécu de la guerre de 14 18 dans mon village de Saône et Loire : MATOUR. Mon travail même s’il est déjà important n’est pas terminé, et j’attends l’heure de la retraite pour me replonger dans cette période qui m’intéresse beaucoup.
      Mon village a accueilli à l’automne 1914 quelque 80 Vosgiens (originaires d’Epinal) Un témoignage retrace l’arrivée des Vosgiens dans le village, l’accueil réservé et le discours du maire suppléant très significatif du moment.Tous ces Vosgiens ont été placés dans les familles et les fermes en échange d’un travail. Bonne continuation et bien cordialement J BONNAMOUR jbonnamour@wanadoo.fr

      Répondre à ce message

    • Les « évacués » Alsaciens en 1914 25 janvier 2010 20:06, par magali

      bonjour,
      mon grand pere faisait parti des évacué en 1914 vers l’ardéche ou il a fini par se marier et y faire sa vie, Il venait de Michelbach, mais je regrette de ne pas avoir demandé a mon pére quand il été en vie de me raconter l’histoire de cette évacuation des alsaciens et le pourquoi.
      Pouriez vous svp me dire sur quel site me documenter ou m’en dire plus sur cette évacuation. Merci

      Répondre à ce message

      • Les « évacués » Alsaciens en 1914 26 janvier 2010 02:20, par Frédéric hiernaux

        Bonjour,

        Pour en savoir un peu plus sur l’histoire de votre grand père alsacien, il vous faudra sans doute consulter les archives départementales de l’Ardèche où il y avait 2 dépôts d’internés : Annonay et Viviers. Côtes : 6M96 à 119 et 6M134 à 138, dans lesquelles vous trouverez des listes d’internés et quelques dossiers individuels d’internés et avec un peu de chance celui de votre grand père.

        Le dépôt de Viviers comprenait de nombreux alsaciens, mais je ne connais pas la spécificité de celui d’Annonay.

        Concernant l’évacuation, on trouve peu de choses sur internet, en tout cas rien de précis sur Michelbach. Quelques historiques de régiments peuvent cependant vous être utiles. Les civils étaient évacués des zones de combats sur ordre de l’autorité militaire française, mais la situation des alsaciens-lorrains (ni français ni allemands pourrait-on résumer) était très complexe, un simple message n’y suffirait pas.

        Cordialement.
        F.Hiernaux
        fhiernau@club-internet.fr

        Répondre à ce message

      • Les « évacués » Alsaciens en 1914 26 mars 2013 16:52, par Dani

        Bonjour, je suis du village voisin (Guewenheim), certains évacués de Michelbach sont partis avec les Thannois à Annonay

        Répondre à ce message

  • Les « évacués » Alsaciens en 1914 26 avril 2009 16:57, par Micheline Banitz Boutan (mbbgers)

    Bonjour, je ne pense pas vous apprendre grand chose mais par exemple notre ville de Lectoure(gers) à reçu pas mal de réfugies/évacués et de ce fait demeure couplée avec Saint Louis - le camp militaire de la courtine en creuse a reçu des émigrés russes et alsaciens ...il faudrait peut être voir du côté des armées qui devaient se charger de la répartition des familles dans les foyers alentours. Peut-être que les mairies d’alsace ont encore des listes ??? Pour exemple, mes grands parents... mais je n’ai jamais su comment ils étaient arrivés à Paris. Bon courage pour vos recherches. micheline BB

    Répondre à ce message

  • Les « évacués » Alsaciens en 1914 26 avril 2009 17:12, par convertsommer

    L’ambiance (architecture, matériaux de construction,montagne en arrière-plan), me fait immédiatement penser à une petite ville industrielle du sud-est du Massif Central, telle Annonay ou Vals les Bains.On voit d’ailleurs les hautes fenêtres typiques d’une usine à droite, peut-être celle où ils travaillaient.

    Répondre à ce message

  • Les « évacués » Alsaciens en 1914 26 avril 2009 18:42, par Pguerin

    je n’ai pas d’info particulière sur cet evénement mais il y a détail sur la photo qui est peut être à exploiter si c’est possible
    il y une enseigne (sur une maison)à gauche au dessus du 2è hommes de la premiere ligne en partant du fond
    si vous pouvez l’agrandir aurez- vous la possibilité de la lire

    petite contribution pour vous aider

    PG

    Répondre à ce message

  • Les « évacués » Alsaciens en 1914 1er mai 2009 21:09, par Hervé Dierstein

    Bonjour

    J’ai été absent quelques jours, merci à tous ceux qui m’ont répondu, je vais me renseigner pour Vals les Bains, à priori Annonay n’est pas encaissé comme sur la photo d’après ce que l’on m’a dit. J’ai aggrandi au maximum on ne distingue malheureusement aucune écriture sur cette plaque.

    Cordialement.

    Hervé Dierstein

    Répondre à ce message

    • Les « évacués » Alsaciens en 1914 8 juin 2009 19:25, par Christian CAILLET

      Bonjour ,
      C’est en zapant par hasard sur le site que je me suis arrêté sur votre carte postale.
      Comme le texte mentionnait TOURNON 07, je l’ai passé à une personne qui connaît bien la ville et qui a identifié le lieu de la photographie.

      Il s’agit donc de Tournon sur Rhône, rue Labatie , devant un bâtiment à arcades , à droite, qui était la tannerie GAY. Le bâtiment a brûlé et a été démoli, il y a une trentaine d’années,il ne représentait qu’une partie de la tannerie qui est fermée aujourd’hui , mais les maisons du fond sont toujours en place.

      Répondre à ce message

      • Les « évacués » Alsaciens en 1914 8 juin 2009 20:51, par Hervé Dierstein

        C’est génial, merci beaucoup !!
        Figurez-vous qu’aujourd’hui même le petit-fils de la personne qui a envoyé cette photo m’a contacté et il a reconnu son grand-père parmi le groupe d’hommes, c’est extraordinaire !!
        En regardant de plus près dans mes listes j’ai retrouvé 40 alsaciens originaires de la vallée de Thann qui résidaient en 1914-1915 à Tournon, mais ils devaient y en avoir certainement plus.

        Encore un énorme merci !

        Hervé Dierstein

        Répondre à ce message

  • Les « évacués » Alsaciens en 1914 6 mai 2009 11:17, par Anne-Marie Gambin

    J’ai lu votre article avec beaucoup d’intéret car je recherche des indications sur ces Alsaciens depuis plusieurs années. Mes ancêtres vivaient à Hohrod et Stosswihr à côté de Munster (68). En janvier- février 1915 a eu lieu la bataille du Linge, et les autorités allemandes ont fait évacuer les populations de ces villages situés sur le front vers l’Allemagne, car ces régions étaient allemandes depuis 1871.Savez-vous si il existe des archives traitant de ces Alsaciens allemands (car n’ayant pa opté pour la nationalité française en 1872) et des lieux d’Allemagne où ils ont été évacués ? Merci à tous ceux qui pourront me renseigner.
    Anne-Marie GAMBIN née KIEFFER

    Répondre à ce message

    • Les « évacués » Alsaciens en 1914 6 mai 2009 18:08, par Hervé Dierstein

      Je sais que certains habitants de la vallée de Munster ont été évacués dans le secteur d’Emmendingen (pays de Bade), j’ignore s’il y a encore des archives, il faudait se renseigner aux Archives de Fribourg-en-Brisgau.
      Cordialement.

      Hervé Dierstein

      Répondre à ce message

    • Les « évacués » Alsaciens en 1914 24 septembre 2009 22:39, par Fred HIERNAUX

      On trouve un dépôt d’alsaciens-lorrains notamment à Viviers en Ardèche. En fait, les alsaciens-lorrains allemands (qui n’avaient pas opté pour la nationalité française en 1871) ont été emmenés lors de l’avancée française dans des « camps de concentration » en France dans des zones éloignées des combats, le but évident étant d’éloigner les personnes pouvant rejoindre l’armée allemande.

      Il existait donc environ 70 camps de prisonniers civils en France, tout comme il en existait aussi en Allemagne pour les civils français capturés lors des avancées allemandes dans le Nord de la France. Chaque camp était très spécialisé, des camps étaient réservés aux alsaciens lorrains, d’autres aux austro-hongrois, avec des degrés de sévérité différents. Le camp de l’Ile d’Yeu semble être l’un des plus répressifs et enfermait des allemands ou austro-hongrois suspects. Côté allemand le fort de Sedan a causé la mort de nombreux français.

      Quelques alsaciens-lorrains allemands ont été expulsés de France par la Suisse avec interdiction d’y revenir avant la fin de la guerre.

      Si le terme de « camp de concentration » vous a choqué au début de mon intervention, n’y voyez pas là une forme de provocation de ma part. C’est bien l’appellation officielle de ces camps que l’on retrouve sur les statistiques mensuelles que les départements délivraient aux autorités militaires pour dénombrer les réfugiés et évacués.

      Cordialement.
      Fred HIERNAUX

      Répondre à ce message

    • Les « évacués » Alsaciens en 1914 18 novembre 21:51, par Dominique Grosse

      Bonjour,

      J’ai acquis un album de cartes postales qui appartenait à une famille de Sainte Marie Aux Mines. Au dos des cartes, l’auteur du texte explique avoir été « expulsé » et fait « prisonnier » à Stuttgart du 23 décembre 1914 au 12 février 1918. Je ne connaissais rien jusqu’alors de ces « expulsions » et n’en comprenais pas les raisons. Sans doute est-ce pour les mêmes raisons que celles que vous évoquez (évacuer les populations situées sur le front).
      Cordialement,

      Répondre à ce message

  • Les « évacués » Alsaciens en 1914 2 novembre 2009 15:37, par Apolline07

    Bonjour, Je suis de Tournon et effectivement cette photo est bien prise a côté des tanneries Gay comme indiqué par une autre personne. Pourriez vous me faire un scan de la photographie car la 1re maison que l’on voit derrière le groupe est la maison de mes grand-parents.
    Merci par avance

    Répondre à ce message

  • Les « évacués » Alsaciens en 1914 27 décembre 2010 18:44

    Bonjour
    J’avais trouvé la photo ci-jointe lors de recherches dans mon village du sud de l’Alsace. Mais plus personne ne se souvenait. Ce forum m’a permis de comprendre. Je ne sais pas de quels villages sont originaires les personnes sur la photo. C’est pour cela que je la publie. Elle pourra peut-être servir à quelqu’un.

    Patrick Ruetsch

    JPEG - 610.9 ko

    Répondre à ce message

    • Les « évacués » Alsaciens en 1914 29 décembre 2010 08:58, par Thierry Sabot

      Bonjour,

      merci pour votre message et la photo jointe.
      Si vous êtes d’accord, je me propose de la publier dans une prochaine Gazette.
      Auriez-vous des infos complémentaires au sujet cette photo ?

      Cordialement,

      TS

      Répondre à ce message

  • Les « évacués » Alsaciens en 1914 13 février 2013 17:38, par CHAPOUILLY Roland

    Une petite pierre a l’édifice de la déportation de civils au château d’IF
    Le grand-père de mon épouse Jacques DINTEN instituteur/directeur d’école et organiste de la paroisse de WITTESHEIM 68 fut enlevé par l’armée Française à la sortie de la messe du 03 septembre 1914. Deux autres notables de la ville furent enlevés également. Il s’agit de Louis SCHIEB le maire, ainsi que Camille GEMPLE secrétaire de mairie. Tous trois dirigé sur CERNAY la ville voisine, lieu de regroupement des captifs de la région. C’était pour que les gens instruits ou notable ne servent pas aux forces étrangères qui arrivaient dans le secteur. (voir le livre sur la ville de WITTELSHEIM ) je viens de formuler cette question auprès des services départementaux du haut-Rhin.

    Répondre à ce message

  • Les « évacués » Alsaciens en 1914 13 février 2013 18:04, par CHAPOUILLY Roland

    Je n’ai pas copié le texte envoye voici quelques minutes. Pouvez- vous me le faire parvenir. Merci.

    Répondre à ce message

  • Les « évacués » Alsaciens en 1914 14 août 2013 18:33, par Daniel-Fellmann

    Bonjour J’ai trouvé ces photos. ma famille est originaire de Bitschwiller les Thann et Bourbach le Haut.le jeune homme debout sur la photo de 3 personnes ressemble beaucoup a mon neveu d’après moi.J’ai envoyé la photo a mes 2 frères(sans parler d’une personne en particulier) un me répond qu’il me ressemble et l’autre dit que c’est mon père ou mon grand-père (le jeune homme debout sur la photo de 3°
    Je trouve cela très étonnant .D’après nous il s’agit d’un Fellmann ???. Allez savoir ??
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • Les « évacués » Alsaciens en 1914 6 décembre 2013 17:44, par Claude KOUZMINE

    Bonjour

    J’aimerais savoir si vous avez connaissance de :
    Aloyse RINGENBACH, né le 4 mai 1874 à Masevaux, fils de Charles RINGENBACH (1848- ) et Marie Anne REITZER (1846 - ).
    Il aurait été « évacué » par l’armée française vers l’Ardèche pendant la 1re guerre.

    Peut-on trouver des traces dans les archives de l’Ardèche ou autres ?

    Merci

    Claude KOUZMINE
    Belfort

    Répondre à ce message

  • Les « évacués » Alsaciens en 1914 27 décembre 2013 18:59, par Briot

    Bonjour,
    Mes recherches actuelles m’amènent sur votre site, malheureusement je ne peux pas vous donner de renseignements . En revanche vous pouvez peut être m’aider dans mes recherches, je travaille actuellement sur la maison de refuge des Alsaciens-Lorrains qui était installée à Ornans (Doubs)et qui a accueilli près de 900 Alsaciens entre mars 1915 et avril 1919 ce refuge dépendait du centre de triage de Bellevaux de Besançon . J’ai trouvé aux archives du Doubs de nombreuses informations mais aucune photo...Si par hasard vous aviez des informations ou tout document concernant les personnes qui ont séjourné dans ce refuge je vous serais très reconnaissant de m’en informer.
    Merci de votre éventuelle aide
    Briot Denis

    Répondre à ce message

  • Les « évacués » Alsaciens en 1914 23 février 20:14, par winghart

    Mon grand père Camille WINGHART , alsacien de THann a séjourné dans le camp d’ANNONAY en 1914
    En cherchant bien , je devrais retrouver des courriers concernant cette affectation

    Répondre à ce message

  • Les « évacués » Alsaciens en 1914 vers la Bretagne 24 février 14:17, par Chasseignaux Alain

    Bonjour,
    Il y a également eu des enfants évacués à Larmor commune de Baden dans le Morbihan .
    Plus de 130 , d’abord des garçons puis des filles
    Le dernier enfant repartit pour l’Alsace en août 1918

    Avez vous des renseignements , en particulier les causes et conditions de leur départ , éventuellement la liste ?

    Cordialement
    Alain Chasseignaux

    Répondre à ce message

  • Les « évacués » Alsaciens en 1914 9 mars 20:20, par Françoise FRUGIER

    bonsoir,
    je m’intéresse à cette question des alsaciens-lorrains internés civils pendant la Grande Guerre ; sur le site Réfugiés en Gironde

    http://www.refugiesengironde.fr/ind...

    la liste des alsaciens lorrains qui ont demandé à être indemnisés en raison de leur internement sera prochainement publiée ; parmi eux se trouve un certain Luttringer Auguste...

    cordialement
    frambs33

    Répondre à ce message

  • Les « évacués » Alsaciens en 1914 12 juillet 15:31, par LEMBLE Pierre

    Je suis le fils d’un réfugié de Leimbach qui à la suite de son engagement s’est établi en Ardèche à la fin de guerre.
    L’Administration française curieusement ne m’a reconnu la nationalité française qu’en 1981 du fait de l’absence d’un certificat individuel de réintégration de mon père.

    Répondre à ce message

  • Les « évacués » Alsaciens en 1914 22 août 20:00, par Pierre BERTRAND

    Bonsoir,
    Je suis pour ma part à la recherche d’une famille JUNG. Bernard et son épouse Catherine LIST ont une fille, Marie, née à Annonay le 8 avril 1916 au couvent Sainte-Marie. Il ne figurent pas sur les recensements de 1911, ni sur ceux de 1921. Avec ce genre de patronymes, je les soupçonne d’être des « réfugiés » alsaciens. J’ai lu que de nombreux Alsaciens logeaient dans cet ancien couvent entre 1914 et 1918.
    Je recherche leurs origines. Apparemment, une partie de la famille était à Lunéville (54) en 1940...
    Si quelqu’un a une piste...
    Bien cordialement,
    Pierre BERTRAND
    pierre.bertrand.free.fr

    Répondre à ce message

  • Les « évacués » Alsaciens en 1914 19 septembre 15:37, par BRUN M-Jo

    Bonjour,
    Moi aussi, je recherche des informations (voire plus, des documents) sur mon grand-père et ses frères, nom de famille BRUN, natifs de Eglingen(68) mais habitants de Sentheim (68) en 1914 et évacués ou réfugiés (?) en Ardèche à Vals les Bains ; l’un d’eux s’est établi à Labégude puis Aubenas (07). Mon grand-père lui, aurait ensuite travaillé à Lyon (69) puis Le Puy (43) et enfin Mende (48).
    J’ai 2 documents : une photo-carte-postale prise par un photographe (?) De Leyronnas à Vals les Bains représentant un groupe de 25 hommes, une photo de 5 hommes et dont le texte (en alsacien) commence par Aubenas, le 27 mars 1916.
    Merci à ceux qui pourraient me faire avancer dans mes recherches.

    Répondre à ce message

    • Les « évacués » Alsaciens en 1914 13 octobre 16:11, par BRUN M-Jo

      Bonjour,
      En fait j’ai progressé, alors voilà plus de précisions concernant les 2 documents : la photo-carte-postale prise par le photographe (?) De Leyronnas à Vals les Bains représentant un groupe de 26 (et non 25) hommes, est très certainement celle d’un landsturm évacué à Vals les Bains (07) mais lequel ? ; quant à la photo de 5 hommes et dont le texte (en vieil allemand) commence par Aubenas, le 27 mars 1916, l’un de ces hommes figure sur ces 2 documents ce qui confirme sa présence en Ardèche au moins en mars 1916, et, j’ai une 3e photo sur laquelle il y a toujours le même homme, mais en tenue militaire claire avec sur le col foncé le chiffre clair « 47 ».
      Merci à ceux qui pourraient me faire encore avancer dans mes recherches.

      Répondre à ce message

http://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




http://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2014 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Ours | Charte | Logo | Espace privé | Logiciels | édité avec SPIP  |