www.histoire-genealogie.com

----------

Sommaire - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances historiques - Serez-vous pendu ? - Collection THÉMA - Éditions Thisa


Accueil » Articles » La vie militaire » « Nos Poilus » » La section de projecteurs » La section de projecteurs : Aux Clairs Chênes - À Fromeréville V - 16e (...)

La section de projecteurs : Aux Clairs Chênes - À Fromeréville V - 16e épisode


jeudi 22 novembre 2012, par Dominique Schutz, Michel Guironnet

Répondre à cet article

- Pour lire les épisodes précédents

Bivouac au bois de Jouy

Dans le JMO du Parc d’Artillerie de la 69e Division d’Infanterie [1], à la date du 15 avril, est noté l’ordre général d’opérations N° 137 du Groupement Nivelle : « le PA / 69 (Parc d’Artillerie de la 69e DI) et la ½ batterie de 58 se porteront sur le Bois de Sivry le 16 avril 1916 ».

Leurs commandants « iront prendre auprès du Commandant du PA / 32 à Jouy en Argonne des instructions au sujet de l’emplacement qu’ils doivent occuper ».

Note importante : « Grande Route Bar (le Duc) - Verdun réservée aux autos ». C’est la Voie Sacrée ! Le mouvement se fera « dans la matinée du 17 de façon à être terminé avant midi ».

« 17 avril : Bivouac au bois de Jouy.
Départ du bois de Thierville aux heures prescrites et arrivée au bivouac qui se trouve, non dans le bois de Sivry, mais dans le ravin qui sépare le bois de Sivry du bois de Jouy, sur la lisière sud du bois de Jouy, au lieu-dit « Les Clairs Chênes » , à 12 h ½, en raison d’un stationnement de 2 heures à la sortie du village de Mixéville pour attendre les indications du campement.

Le bivouac du PA a été établi entre les échelons du 40e d’Artillerie et ceux du 46e d’Artillerie. L’installation a été très pénible du fait du très mauvais temps (pluie continuelle) ».

Les 1er et 2e Groupes de l’Artillerie Divisionnaire 69e DI bivouaquent aux Clairs Chênes. Les hommes de « notre » Section de Projecteurs, étant de service la nuit auprès de ces batteries d’artillerie, peuvent dans la journée « se promener » autour de leur bivouac. C’est l’occasion pour eux de faire quelques photos souvenir.

JPEG - 190.8 ko
« Le 24/5/ 1916 le camarade Tupinier près d’un dépôt d’obus de 155 dans le bois de J. »

L’endroit n’est précisé que par une initiale : J ou S.
Ajoutée à ses autres « photos de guerre », dans la légende écrite rapidement sous la photo, Charles Bourcet ne précise pas pour ne pas donner trop de précisions en cas de prise par l’ennemi !

Jouy ou Sivry ? Dans l’album, à l’endroit où est insérée cette photo, il est indiqué :« Froméréville : dépôt d’obus dans le bois de Sivry (24.5.1916) ».

Cette annotation est écrite à la plume, d’une écriture large et appliquée... Quelques années après son retour du front, Charles Bourcet fixe ses souvenirs.

JPEG - 81.8 ko
Détail agrandi de l’image

On remarque les obus de 155 empilés et bien alignés, calés entre les troncs d’arbres.
En arrière, on voit bien les roues des avant trains d’artillerie.

JPEG - 213.1 ko

En légende sous la photo : « Le 25/5/1916, le camarade Bonnon dans le bois sous J. ». Là encore, juste une initiale pour indiquer l’endroit. Heureusement, la légende de l’album nous éclaire un peu : « Froméréville. Bois de Jouy s/ Dombasle (25.5.1916) ».

JPEG - 66 ko
Détail agrandi de l’image

On distingue derrière Bonnon un empilage d’obus et aussi les roues des avant trains.

La photo est prise dans le Bois de Jouy sous Dombasle, bois où les chevaux des trains d’artillerie sont abrités.

P.A.D, S.M.A et S.M.I

Ces deux photos nous donnent l’occasion de parler des P.A.D : Parc d’Artillerie Divisionnaire des S.M.A, Section de Munitions d’Artillerie, des S.M.I : Section de Munitions d’Infanterie.

Le secteur du Groupement Berthelot

Grâce au JMO de l’artillerie du 32e Corps d’Armée [2] nous connaissons l’organisation de ce secteur :

- Le 8 mars 1916, « le 32e CA quitte la 4e Armée pour passer aux ordres de la 2e Armée (Général Pétain) opérant devant Verdun ».
- Le 15 mars, le QG du 32e CA se transporte de Fleury sur Aire à Froméréville.
- Le 16 mars, « le Groupement de Bazelaire, agissant sur la rive ouest de la Meuse, comprend 2 sous-secteurs. Le Général Berthelot prend à dater du 16 à midi le commandement du sous-secteur Est... »
- Le 19 mars, « le sous-secteur Est est réparti en 2 zones... La zone Ouest (Mort-Homme, Cumières) sous les ordres du Général Leconte, commandant la 40e DI (PC au Fort des Bois Bourrus)... La zone Est (Marre, Charny) est sous les ordres du Colonel Roux, commandant la 38e Brigade (PC Ferme de la Madeleine) »
- Le 7 avril, la 40e DI est relevée par la 42e DI
- Le 16 avril, « l’artillerie de la 69e DI se portera dans la nuit du 16 au 17 de Bevaux sur le Bois des Sartelles (partie Ouest) le PA 69 - Parc d’Artillerie de la 69e D I- sur le Bois de Sivry ».

Lorsqu’elle reçoit l’ordre de rejoindre le Groupement Berthelot, l’artillerie divisionnaire de la 69e Division d’Infanterie se compose ainsi :

JPEG - 562.2 ko
Composition de l’AD de la 69e DI
Trois groupes d’artillerie, chacun avec trois batteries de Régiments d’Artillerie de Campagne....plus un Parc d’Artillerie ( artillerie du 32e Corps d’Arme JMO 26 N 211/4)

L’approvisionnement des batteries en projectiles revient aux deux S.M.A : la 28e et la 29e du 29e Régiment d’Artillerie de Campagne [3] et à la 26e S.M.I [4].

Toutes les trois arrivent le 9 avril au Bois de Thierville et y bivouaquent jusqu’au 17 avril.
À cette date, la 26e S.M.I bivouaque « au Bois de Sivry, ravin des Clairs Chênes » ; la 28e S.M.A est « au bivouac du Bois de Sivry » et la 29e S.M.A est « au Bois des Clairs Chênes ». Elles resteront là pendant un mois et demi. Le 1er juin, elles quittent le secteur de Verdun.

Leurs journées sont bien occupées : une équipe part du bivouac des Clairs Chênes ou du Bois de Sivry pour se rendre au dépôt de Frana charger des quantités impressionnantes d’obus de toutes sortes et les répartir ensuite, souvent à la nuit tombée, entre les pièces d’artillerie.

JPEG - 81.6 ko
Corvée d’approvisionnement en obus
Dès le lendemain de leur arrivée, le 18 avril 1916, l’approvisionnement en obus pour les batteries de tir mobilise les hommes du Parc d’Artillerie.
(JMO du PA 69 26 N 392 / 11)

Le Parc d’Artillerie s’occupe de l’entretien et des réparations des canons :

- 21 avril : « Sur la demande du Chef d’Escadron commandant le P.A / 32, les canons de l’A.D / 69, ayant besoin d’être réparés, devront être conduits à Jouy, où ils seront visités par le Sous-Inspecteur du matériel et réparés par l’équipe de P.A / 32.
Par contre, toutes les autres voitures de la 69e DI seront conduites à Julvécourt pour y être réparées par l’équipe de l’A.D / 69 ».

Rondins, marrons à lueur, étoupilles… et obus !

De temps à autre, d’autres missions que le transport d’obus requiert les hommes des S.M.A [5].

Le Parc d’Artillerie de la 69e DI reçoit quotidiennement les ordres du Parc d’Artillerie du 32e Corps d’Armée.

JPEG - 85.4 ko
Transport de rondins
A la date du 16 mai 1916, dans le JMO du Parc d’Artillerie de la 69e DI.

Reçu à 20 heures le 15 mai : « Le P.A.D 69 enverra demain matin au dépôt P à Jouy, rendus à 7 heures à la disposition du chef artificier Fluquet, 27 attelages, dont 9 de derrière, pour atteler 9 haquets et aller chercher en gare de Dombasle, des rondins à ramener au dépôt P.

Il appartiendra au P.A.D 69 de changer les attelages de manière que les voyages se fassent sans aucune interruption ».

« 17 mai : Bois de Jouy. Reçu à 5 heures du P.A 32 la note de service : « Le P.A.D 69 attellera ce matin 17 courant, au dépôt P, avec 15 attelages, 5 haquets qui devront être rendus en gare de Dombasle à 8 heures (à la voie de 0 m 60).

Le chef de corvée se mettra à la disposition du Lieutenant commandant la voie de 0.60, pour le transport de 60 mètres de voie de 0.60, à la pièce de 14 installée près de Germonville ; 4 hommes de corvée et 1 maréchal des logis.
Le chef de corvée trouvera un planton au pont de Germonville et celui-ci lui indiquera le point de déchargement ».

Départ de la corvée à 7 h ¼, fin et rentrée définitive au Parc à 23 heures ».

Reçu à 11 heures le 19 mai la note de service ci-après : « Le P.A.D 69 ira atteler au dépôt P, deux haquets avec 6 attelages, pour aller chercher en gare de Baleycourt, deux courbes de voie de 0 m 60 avec éclisses et écrous, etc… »

« La corvée devra être rendue à 19 heures à la sortie sud de Germonville, où se trouvera un guide envoyé par le Lieutenant de Vaisseau chargé de l’établissement de la voie de 0 m 60 ».

Départ du Parc à 15 heures, retour au Parc à 22 heures, sans avoir fait la corvée, le matériel n’ayant pu être touché, faute d’indications suffisantes sur la nature et le rayon des courbes, et d’une autorisation signée du Lieutenant chargé de la voie de 0 m 60, qui se trouve en gare de Dombasle ».

Reçu à 20 heures le 19 mai 1916 l’ordre de service N° 314 : « Le P.A.D 69 délivrera ce soir au 3e échelon de l’A.D 69 : 100 marrons à lueur à prendre au dépôt P, à Jouy, plus les artifices nécessaires : cordeaux, allumeurs, étoupilles, etc… qu’il prélèvera dans sa propre 26e S.M.I ».

Fin mai, « le PA 19 vient remplacer le PA 69… il se compose des 10e & 11e S.M.A du 10e régiment & de la 31e S.M.I du 51e régiment.

Le ravitaillement en munitions pendant le mois de mai (1916) à été intense (nombre d’obus par type de canon) :
- 75/ 465.200
- 120 long/ 52.900
- 155 long/ 40.550
- 155 Schneider/ 300
- 155 C.T.R / 10.936 »

Pour lire la suite : « Le mystère du Nieuport N° 950 »

Notes

[126 N 392/11 du 1er janvier au 30 septembre 1916

[226 N 211/4 du 8 mars au 12 septembre 1916

[3JMO 26 N 959 / 27 et 26 N 959 / 29

[4JMO 26 N 949 / 23

[5JMO du PA 69 26 N 392/11 du 1er janvier au 30 septembre 1916

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

http://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




http://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2014 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Ours | Charte | Logo | Espace privé | Logiciels | édité avec SPIP  |