www.histoire-genealogie.com

----------

Sommaire - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances historiques - Serez-vous pendu ? - Collection THÉMA - Éditions Thisa


Accueil » Articles » Portraits d’ancêtres » Les comtes Léon descendants de Napoléon

Les comtes Léon descendants de Napoléon


jeudi 23 juin 2011, par Micheline Pasquet

Répondre à cet article

Le comte Léon est l’arrière petit-fils non légitimé de Napoléon et de Éléonore Denuelle de la Plaigne.

Éléonore était lectrice de Caroline Murat et également son amie de pension de Saint-Germain en Laye chez Madame Campan. C’est à l’occasion d’une réception chez Caroline, princesse impériale épouse de Murat, qu’ils se sont rencontrés. Le 26 janvier 1806, Caroline présente à Éléonore son frère Napoléon, qui vient de rentrer à Paris auréolé du soleil d’Austerlitz. Napoléon la trouve fort délicieuse. Cette jeune personne svelte, belle, grande, brune, aux yeux noirs du nom de Denuelle de la Plaigne, famille qui portait depuis Henri II la couronne Comtale. Elle tombe sous le charme du conquérant et une idylle se déclare en février 1806.

Elle est reçue régulièrement aux Tuileries. Napoléon l’installe dans un petit hôtel particulier, 29 rue de la victoire à Paris, avec une confortable pension.

Suite à cette rencontre, un petit garçon prénommé Charles verra le jour le 30 décembre 1806 à Paris. Napoléon apprenant cette nouvelle à Pulstuk sera très heureux, d’autant plus qu’il croyait être stérile selon les dires de Joséphine !

Il souhaitait légitimer cet enfant mais son entourage l’en dissuade. On lui donnera le nom de Léon d’après les trois dernières lettres du nom de son père. Il sera appelé le comte Léon.

Éléonore ne reverra jamais Napoléon. Il refusa de la recevoir lorsqu’elle se présenta à Fontainebleau.

Ce fils sera confié à plusieurs nourrices et sera ensuite élevé par le couple Mathieu de Mauvières. Lui, notaire et futur baron d’Empire demeurant en Seine et Oise.

L’enfant est choyé par Caroline et Napoléon. Il sera souvent conduit aux tuileries. Sa ressemblance avec Napoléon était frappante, ce qui écarte tous les soupçons qui laissaient supposer que Murat pouvait être le père…

En 1826, ce jeune romantique de vingt ans, désœuvré est attiré par les tentations du siècle, maison de jeux, aventures, etc. Il a une confortable fortune qu’il dilapide, et se retrouve même en prison pour dettes.

Il suivra le cortège qui ramène les cendres de son père en 1848.

En 1853, il rencontre une couturière qu’il épouse en 1865 et de leur union naîtra deux fils : Charles 2e comte Léon et, Gaston 3e Comte Léon.

Gaston Léon, né le 21 novembre 1886 à Savonnières Indre et Loire, aura un fils nommé Gaston Fernand, 4e comte Léon, ce comte qui intéresse Gagny.

Le comte Gaston Fernand Léon, après avoir été baptisé tardivement, va étudier au petit séminaire de Paris, au Lycée Montaigne puis au Lycée saint Louis.
Il se trouvait souvent, comme beaucoup de lycéens Parisiens près de la fontaine Saint-Michel à Paris. C’est là qu’il rencontra et qu’il fit la cour à une jeune fille, modiste de son emploi, qui était de plus bonapartiste.

Il sera employé comme représentant dans les vins et alcools et, à 34 ans, il rentre à la T.C.R.P. (société de Transports en Commun de la Région Parisienne fondée en 1921. Les numéros de lignes de 101 à 199 étaient attribués aux autobus et trolleybus de la banlieue. La T.C.R.P. a pris la dénomination de la R.A.T.P. beaucoup plus tard).

En 1928, Monsieur Le comte Léon et Madame la comtesse s’installeront à Gagny, au 2 allée Henri IV près des Sept Iles dans le quartier de Maison Rouge, et pendant de nombreuses années. Plus tard ils résideront au Raincy, ville dans laquelle ils ont fêté leurs noces de diamant le 21 novembre 1971.

Seuls souvenirs d’Éléonore, pour l’arrière petit-fils, deux petits carrés de soie brodés, comme on lui avait appris chez Madame Campan, ouvrages de jeunes filles, dont l’un porte en écriture appliquée « à mon père ».

Monsieur Léon était contrôleur sur la ligne d’autobus n° 112 qui assurait le trajet des voyageurs de Montfermeil au Raincy. Et selon les confidences faites à Monsieur Jean Astruc : « C’est moi qui ait enterré le 112, dit-il en se souvenant de cet évènement » [1].

Monsieur le comte Gaston Fernand Léon est décédé en 1976.

Partisan Bonapartiste, il citait cette phrase « moi l’enfant du peuple, je plaisais aux dirigeants, j’évoquais le Bonaparte consulaire, j’étais sans titre et je venais aux réunions en costume de la TCRP ».

À Gagny, nous avons des personnalités qui ne sont pas toujours connus. Gardant une très grande discrétion, se fondant dans les milieux les plus simples mais, pas les moins honorables.

Sources : documents personnels et Archives communales de Gagny.

Notes

[1ASTRUC Jean a écrit : « Cet arrière petit-fils Raincéen de Napoléon 1er », dans le journal « les quatre vents quartier de la Dhuys ».

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

43 Messages

  • Les comtes Léon descendants de Napoléon 25 juin 2011 05:43, par Gérard LEJEUNE

    Bonjour
    J’ai organisé il y a plusieurs années un rallye automobile dans la Somme, il passait par la tombe d’un « comte Léon », mais j’ignore duquel il s’agit.
    Cette sépulture était située près d’Auxi le Château, si cela peut vous interesser je rechercherai le nom exact de la commune
    Cordialement
    G. LEJEUNE

    Répondre à ce message

    • Les comtes Léon descendants de Napoléon 26 juin 2011 06:11, par micheline pasquet

      Bonjour,

      Merci pour cette information fort intéressante , si vous avez l’occasion de chercher la commune, je veux bien avec plaisir, il est toujours bon d’avoir plus amples renseignements.
      Bien cordialement
      Micheline Pasquet

      Répondre à ce message

    • Les comtes Léon descendants de Napoléon 7 juillet 2011 21:19, par Eddie de Tassigny

      Il s’agit, en fait, de la tombe de la première comtesse Léon
       ; cf. mon livre sur la descendance de Napoléon Ier (disponible chez moi, en me le commandant sur lambim@neuf.fr).

      Eddie de Tassigny

      Répondre à ce message

  • Les comtes Léon descendants de Napoléon 25 juin 2011 06:11, par Le Nain

    En effet :André Castelot (grande réference) a dit ceci
    << Le matin du jour de l’an 1807, sur la route gelée de Pultusk à Varsovie, tiré au grand galop par ses chevaux férrés à glace, Napoléon chante-faux. La veille, encore à Pultusk, il a apris qu’Eléonore Denuellle de la Plaigne,lectrice de sa soeur caroline, a mis au monde -13 décembre- un garçon qu"elle affirme né de ses amours avec l’Empereur. Il peut donc procréer ! C’est joséphine qui est devenue stérile !... tout en roulant vers Varsovie, le visage de l’Empereur, peu à peu, se rembrunit. L’enfant- le futur comte Léon- est-il de lui ? La mère le crie sur tous les toits, mais la petite rouée n’a-t-elle pas eu égelement des bontés pour Murat ?Napoléon doute...>>

    Ce fils,Le comte Léon, avait de forte ressemblance physique avec l’empereur et après une vie mouvementée, se maria en 1862 evec Françoise JONET. Six enfants naquirent de cette union ; Charlotte, la cinquième, épousa Armand MESNARD le 3 août 1895, et le 25 août 1896 son fils naissait : Daniel Napoléon Jean Fernand MESNARD mort pour la France à l’âge de 21 ans, au fort de la Pompelle, près de Reims, le 17 juillet 1917. Légende ou vérité ? Avous de Choisir...Sachez que cet attière petit-fils et innuhmé au Pére LACHAISE,Division 41 là se trouve la tombe de cet arrière petit-fils . Sceptiques ? Eh bien allez y faire un tour

    Dans le famille c’était un sujet de conversations, mais aussi de polémiques.

    Répondre à ce message

    • Les comtes Léon descendants de Napoléon 26 juin 2011 06:16, par micheline pasquet

      Bonjour,
      Je vous remercie pour toutes ces indications précieuses, en effet je suis au courant d’une tombe au Père lachaise.
      Je vois que dans les familles il y a toujours des sujets scabreux lors de discussions animées
      Bien cordialement
      M.Pasquet

      Répondre à ce message

      • Les comtes Léon descendants de Napoléon 3 juillet 2011 17:02, par august37

        Bonjour,
        Le livre « la descendance naturelle de Napoléon 1 er » de
        Joseph Valynseele édité en 1964 traite dans sa première partie du Comte LEON et de sa descendance , de la page 19 à la page 36 et de la page 37 à la page 75 du Comte WALEWSKI et de sa descendance.
        pour le deux familles jusqu’en 1964.
        Cordialement.
        August37

        Répondre à ce message

    • Les comtes Léon descendants de Napoléon 3 juillet 2011 16:50, par august37

      Bonjour,
      Charlotte-Fanny LEON épouse d’Armand MESNARD a eu deux enfants :1°) Daniel, Napoléon, Jean, Fernand MESNARD, mort près de Reims le 17 juillet 1917, sans alliance.
      2°) Jeanne, Léone, Armande, Danielle MESNARD mariéé à Paris le 31 mars 1921 à Ulysse REPIQUET, ingénieur de l’Ecole Bréguet dont une fille : Colette REPIQUET,née à Paris le 10 octobre 1922 mariée à Plessis-Robinson le 27 octobre 1924 à
      Richard TILLIE,ingénieur de l’école centrale.De leur union sont nés quatre enfants :
      Patricia Tillie en 1949
      Yannick Tillie en 1951
      Isabelle et Marie-Josée,née le 24 mars 1954.
      (Source :« La descendance naturelle de Napoléon 1er » de Joseph Valynseele) édité en 1964.
      Cordialement.
      August37

      Répondre à ce message

  • Les comtes Léon descendants de Napoléon 25 juin 2011 09:25, par Raffa

    Bonjour
    Je ne trouve pas de commune du nom de Lavonnières en Indre-et-Loire,ni ailleurs.
    Pouvez-vous préciser ?
    Cordialement.

    Répondre à ce message

  • Les comtes Léon descendants de Napoléon 25 juin 2011 11:08, par André Vessot

    Bonjour Micheline,

    Je retrouve votre village de Gagny avec plaisir et découvre cette petite histoire de l’histoire de France. J’aime beaucoup ce genre d’anecdotes qui rendent l’histoire plus vivante. Merci de nous révéler ainsi l’histoire des comtes Léon, descendants de Napoléon. Cordialement.

    André VESSOT

    Répondre à ce message

  • Les comtes Léon descendants de Napoléon 25 juin 2011 11:09, par Gérard ROBETTE-PAPET

    Il y a donc encore des descendants vivants ?

    Répondre à ce message

    • Les comtes Léon descendants de Napoléon 25 juin 2011 13:35, par Andre Romary

      Bonjour , dans l’année 1961 ,j’avais 19 ans , j’ai rencontré le comte l2ON A JOINVILLE LE PONT (94) il vendait a ceux qui étaient intéressés sont arbre Génélogique...Ce Monsieur devait avoir à cette date environ dans les 55 ans , jovial, souriant.Il me semblait qu’il habitait pas loin de Joinville car il venait chez des amis à joinville par le Bus...
      Voilà mon témoignage.

      Répondre à ce message

      • Les comtes Léon descendants de Napoléon 26 juin 2011 06:34, par micheline pasquet

        Bonjour,

        Merci pour ce témoignage vécu. En effet il y avait bien un Comte léon demeurant dans les environs de Joinville le Pont.
        Vous avez fait une rencontre célèbre et suis heureuse de vous avoir fait revivre cet instant.
        Bien cordialement
        MPasquet

        Répondre à ce message

    • Les comtes Léon descendants de Napoléon 26 juin 2011 06:29, par micheline pasquet

      Bonjour ,
      En 2011, il m’est difficile de vous certifier si il y a encore des descendants vivants, mais pourquoi pas, à notre époque nous vivons assez vieux.
      Cordialement
      Micheline Pasquet

      Répondre à ce message

      • Les comtes Léon descendants de Napoléon 26 juin 2011 23:29, par christine

        Bonjour je suis la petit fille de Comte Charles Leon qui demeurait à Villiers sur Marne et enterré à Poncarré.
        ma Maman est toujours vivante.

        cordialement

        Charasse christine

        Répondre à ce message

        • Les comtes Léon descendants de Napoléon 8 février 2012 19:15, par charles Platiau

          Bonjour Christine,
          Je suis généalogiste amateur et journaliste professionnel, je travaille à l’agence REUTER, serait il possible d’envisager un petit reportage texte et photo sur votre maman Monique Colette ? vous pouvez me contacter directement a charles.platiau@reuters.com ou passer par ce sympathique forum.
          J’attends de vos nouvelles avec impatience
          Charles

          Répondre à ce message

        • Les comtes Léon descendants de Napoléon 9 février 2012 09:02, par Micheline

          Bonjour Madame,

          Je vous contacte ce jour car je viens de recevoir une demande de renseignements concernant votre Maman.
          Charles.platiau@reuters.com
          Son message figure dans mes messages du forum concernant mon article.
          Je ne peux répondre à votre place mais j’aurais bien voulu que vous me contactiez pour me transmettre des nouvelles de votre Maman comme nous devions le faire après les vacances.
          Je suis toujours joignable à pasquetmick@aol.com
          Merci d’avance

          Répondre à ce message

  • Les comtes Léon descendants de Napoléon 25 juin 2011 17:19, par Craon

    Passionnante histoire que celle de ce Léon, dont j’avais entendu parler en classe de terminale, mais la prof l’avait présenté (à tort donc) comme le fils de la Grande-Duchesse de Varsovie. Je ne mourrai donc pas idiot !

    Reste une autre question tout aussi passionnante : reste-t-il des descendants et qui sont-ils ?

    Répondre à ce message

    • Les comtes Léon descendants de Napoléon 25 juin 2011 20:48, par Marcel

      Charles Léon 5e Comte Léon à la mort de son demi-frère aîné Gaston Léon 4e Comte Léon le 17.1.1976 régisseur de domaine (15.1.1911 Paris 14e - 23.5.94 hôpital St-Camille à Bry-sur-Marne Val de Marne d’une insuffisance cardiaque) inhumé à Ormesson-sur-Marne Val de Marne 31.5.94 x Villers-sur-Marne Val de Marne 13.8.32 Yvonne modiste (fille de Paul-Louis Haquin et Marie-Justine Schuffenecker) (°2.4.1909 Bussy-St-Georges Seine-et-Marne) d’où Monique (4.9.1934 Villers-sur-Marne)x 21 et 23.10.61 Paris 5e et l’église St-Louis des Invalides Paris 7e Jean-Claude ingénieur (fils de Georges Charasse et Jeanne Salle)(°23.1.1936 Paris 14e) d’où Christine (°20.1.1963 Clichy Hauts-de-Seine)

      Répondre à ce message

      • Les comtes Léon descendants de Napoléon 26 juin 2011 15:24, par Mme COMMELIN-MARY

        j’ai croisé le comte chez des commerçants, à VILLIERS SUR MARNE, dans les années 70/80, tout le monde savait qui il était et mon époux étant corse a eu le loisir et plaisir de parler avec lui.

        Répondre à ce message

      • Les comtes Léon descendants de Napoléon 28 juin 2011 09:01, par Annie PELLETIER

        le comte Léon a-t-il été régisseur du domaine de Grosbois (94)avant que la princesse de Tour d’Auvergne ne le vende à la S d’encouragement des courses,dans les années 1960
        j’étais alors gamine, mais je me souviens d’un compte Léon qui assitait à certaines expositions organisées dans la commune voisine de Mandres (94)

        Répondre à ce message

    • Les comtes Léon descendants de Napoléon 26 juin 2011 06:37, par micheline pasquet

      Bonjour,
      Mrci pour votre message. Je ne suis pas en mesure de vous renseigner concernant les éventuels descendants qui pourraient être encore de ce monde.
      Cordialement
      MPasquet

      Répondre à ce message

  • Les comtes Léon descendants de Napoléon 26 juin 2011 08:54, par Michel ROUET

    Quelques précisions et rectifications concernant cet article.
    J’ai croisé la route d’Éléonore Denuelle de la Plaigne il y a quelques années, à l’occasion de recherches personnelles, et j’ai fait des recherches sur sa famille. Louise Catherine Éléonore Denuelle (de la Plaigne ne viendra que par la suite) est née le 3 septembre 1787 à Paris, sur la paroisse Saint-Eustache (aujourd’hui 2e arrondissement), fille de Dominique Denuelle, qualifié de « bourgeois de Paris » dans l’acte de naissance de sa fille ainsi que dans son acte de mariage (20 juin 1785, acte reconstitué qui n’indique pas la paroisse, cote 5 Mi 5008) avec Françoise Charlotte Éléonore Couprie, elle-même fille d’Étienne André, « bourgeois de Paris », et de Marie Françoise Sophie Termau. Lors de la naissance de leur fille, ils habitaient paroisse Saint-Eustache, rue Poissonnière.
    Dominique avait au moins deux frères : François Claude et Jean Baptiste Catherine Denuelle, tous deux négociants. Ils étaient les enfants de Claude Denuelle, « ancien marchand de vin du roi, l’un des douze privilégiés de Sa Majesté », et de Marie Suzanne Barrau. Les Denuelle étaient certes une famille honorable mais n’ont jamais été comtes.
    Le futur comte Léon est né à Paris, 29 rue de la Victoire, le 13 (et non le 30) décembre 1806 (cf le fichier des actes reconstitués) et est enregistré à l’état-civil comme « Léon Denuel ». Si le patronyme de la famille est effectivement Léon, celà ne résulte que d’un usage qui a très rapidement prévalu. Il est mort à Pontoise le 14 avril 1881.
    Une fille de J.B. Catherine Denuelle (donc cousine germaine d’Éléonore), Augustine Marie Victoire, épousera un peintre de quelque renommée, Jean Charles Chandepie de Boiviers, qui avait été l’élève de David. Leur fille Emmeline Sophie °1815 +1882 se mariera en 1839 avec un docteur en médecine, Antoine Prosper Lantenois, et leurs deux fils seront autorisés à porter le nom Lantenois Chandepie de Boiviers.

    Répondre à ce message

    • Les comtes Léon descendants de Napoléon 26 juin 2011 17:41, par micheline pasquet

      Bonjour,

      je vous remercie pour toutes vos informations.
      Cordialement
      MPasquet

      Répondre à ce message

    • Les comtes Léon descendants de Napoléon, celui décédé en 1994 18 septembre 2012 12:55, par Anne Rieter

      Permettez-moi de faire appel à votre érudition. Lorsque, en 1994, Le Figaro titrait « Disparition d’un »Aiglon dispersé« Le comte Léon, arrière petit-fils de l’empereur, n’est plus », de qui s’agissait-il exactement ?(prénom, filiation). Gonzague Saint-Bris y précisait que celui-ci avait mené une carrière de régisseur de domaine en Île de France, à Ormesson, puis s’était retiré dans son petit pavillon de banlieue avec modeste jardin et des pigeons voyageurs car ce comte Léon-là était colombophile... Pouvez-vous m’aider à mieux l’identifier ou à prendre contact avec un de ses descendants ?

      Répondre à ce message

  • Les comtes Léon descendants de Napoléon 26 juin 2011 10:30, par deldange

    le frère de Gaston , Charles , est ,quant à lui ,enterré à

    PONTCARRE en Seine et Marne, aux cotés de sa femme Yvonne

    Haquin originaire du lieu

    Une pontcarréenne.

    Répondre à ce message

  • Les comtes Léon descendants de Napoléon 4 juillet 2011 22:02, par Bili

    Bonjour,

    article et réponses très passionnantes !

    Existe-t-il aussi des informations similaires sur les enfants illégitimes de Louis XIV, Louis XV, Louis XVI ?

    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Les comtes Léon descendants de Napoléon 5 juillet 2011 07:55, par micheline pasquet

      Bonjour,

      Merci pour votre question. J’ai lors de multiples recherches aperçu des documents sur Gallica BNF concernant des enfants naturels des souverains , je ne me souviens plus pour lequel il était indiqué qu’il avait des enfants naturels.
      J’avais essayé de trouver d’autres enfants naturels, lorsque j’ai écrit le texte « Une petite fille née sous une fleur de lys » mais pour l’instant mes recherches sont restées vaines.
      Désolée de ne pas pouvoir vous donner plus de renseignements, mais je ne suis pas historienne et n’ai pas la science infuse.
      Cordialement

      Répondre à ce message

  • Bonjour,
    Mon père a été appariteur de mairie à Villiers sur Marne de 1965 à 1977 (date de son dc). Mes parents avaient un logement de fonction dans des locaux de la ville où se trouvaient la bibliothèque et le Belvédère, où il y avait un petit musée de la Brie (ma mère y faisait le ménage). Il y avait eu une exposition concernant le Comte Charles LEON. Mon père l’a rencontré à plusieurs reprises, et le Comte lui a remis un petit dossier le concernant, expliquant ses origines et ses activités, dédicacé et portant son sceau. Le Comte LEON avait crée une Association « LES AMIS DU COMTE CHARLES LEON » dont le but, je cite, était « d’aider les personnes atteintes d’une déficience cardiaque, de fonder à leur intention une maison de repos, de les reclasser et de verser annuellement une subvention à la recherche cardiologique. »
    Cordialement,
    B.HEYNE

    Répondre à ce message

    • Les comtes Léon descendants de Napoléon 17 octobre 2013 09:35, par RENAUD André

      Bonjour .Mon épouse Arlette était hôtesse en mairie à la Queue en Brie dans les années 70/90 et a bien connu le Comte Charles Napoléon qui était un homme très chaleureux . il venait à l’occasion lui dire un petit bonjour .et l’appelait famillièrement « Ma grande amie » et lui a dédicacé une plaquette dont je n’ai que le souvenir mais qui le représentait en portrait.J’étais alors membre du bureau d’aide sociale et président d’une association de copropriétaires à Champlan .Je pense que le comte Léon était très proche du maire « Fontanille » à l’époque . Très heureux d’avoir lu votre message .Mais , que le temps passe ! Cordialement .A.R.

      Répondre à ce message

  • Les comtes Léon descendants de Napoléon 15 juillet 2011 06:00, par micheline

    Bonjour,

    Merci pour ce témoignage fort intéressant et qui rejoint certains qui me sont arrivés il y a quelques jours. Le Comte Léon de villiers sur Marne était très connu par son association.
    Bien cordialement
    M.Pasquet

    Répondre à ce message

  • Les comtes Léon descendants de Napoléon 13 juin 15:00, par Caroline PC40

    Je voudrais avoir des renseignements sur Charles Léon, qui sous le pseudo de Notrami a écrit des ouvrages dans la collection « science-philosophie-religion » aux éditions Sipuco :
    « le vrai Mystère d’Adam-Eve », « la manne cachée », « Essai d’initiation à la vie divine »...dans les année 1950

    Répondre à ce message

http://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




http://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2014 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Ours | Charte | Logo | Espace privé | Logiciels | édité avec SPIP  |