www.histoire-genealogie.com

----------

Sommaire - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances historiques - Serez-vous pendu ? - Collection THÉMA - Éditions Thisa


Accueil » Album photo » Galerie d’ancêtres » Le passage du photographe dans un petit village ardennais en (...)

Le passage du photographe dans un petit village ardennais en 1911

Chronique de la vie d’un petit village ardennais


jeudi 9 février 2012, par Dominique Gettiaux

Répondre à cet article

En 1911, l’arrivée d’un photographe ambulant provoque l’effervescence dans le petit village d’Evigny. Il y a ceux qui vont pouvoir se faire photographier et ceux dont les moyens ne le leur permettent pas. Heureusement, la générosité de l’un va faire le bonheur de quelques autres...

Mon grand-père, qui exploite un petit atelier de ferronnerie, sollicite le photographe pour un portrait de groupe. Certains des ouvriers de l’atelier ainsi que deux voisines ne peuvent se payer cette prestation. Mon grand-père invite tout le monde à figurer sur la photo.

On retrouve donc, de haut en bas et de gauche à droite en regardant le cliché :

Deux ouvriers tenant les outils de leur travail,

mon grand-père Eugène-Joseph Gettiaux, en bourgeron clair,

un autre ouvrier accompagné de son épouse.

Au premier rang, une vieille voisine dont les enfants sont partis habiter loin du village et qui pourra ainsi leur envoyer son portrait,

ma grand-mère Joséphine-Eugénie Gettiaux, née Thillois avec sa plus jeune fille Lucie sur ses genoux,

puis encore une voisine avec ma tante Irma devant elle

et enfin mon autre tante Henriette.

On peut constater que, pour l’occasion, chacun s’est fait beau : on a mis les beaux tabliers blancs, les petites filles ont des rubans dans les cheveux. Les hommes quant à eux, prennent des poses avantageuses et font valoir leurs belles bacchantes !

Je n’ai pas pu retrouver le nom des ouvriers ou des voisines mais peut-être certains lecteurs y reconnaîtront un grand-père ou une grand-mère, voire d’arrières grands-parents.

J’ai trouvé cette histoire touchante : la solidarité a permis de fixer à jamais les visages de ces disparus et permettra peut-être d’enrichir l’iconographie familiale de certains.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

19 Messages

http://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




http://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2014 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Ours | Charte | Logo | Espace privé | Logiciels | édité avec SPIP  |