www.histoire-genealogie.com

----------

Sommaire - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances historiques - Serez-vous pendu ? - Collection THÉMA - Éditions Thisa


Accueil » Dossiers » Patrimoine » Reportages » Le Mémorial de l’abolition de l’esclavage de Nantes

Le Mémorial de l’abolition de l’esclavage de Nantes


jeudi 10 mai 2012, par Jean-Yves Le Lan

Répondre à cet article

Le mémorial de l’abolition de l’esclavage à Nantes a été inauguré et ouvert au public le dimanche 25 mars 2012. Il a été conçu par l’architecte Julian Bonder et par l’artiste Krzysztof Wodiczko.

JPEG - 110.3 ko
Entrée du mémorial côté pont Anne de Bretagne - Photo Jean-Yves Le Lan

On y accède par une promenade piétonne en bordure de Loire appelée « parcours commémoratif » située entre la passerelle Victor Schœlcher et le pont Anne de Bretagne. Elle fait face au Palais de Justice et à des immeubles. A l’entrée des différentes allées de la promenade de grandes plaques (en français et en anglais) rappellent les chiffres des expéditions négrières : plus de 27 233 expéditions au départ des ports européens entre le XV° et le XIX° siècle, plus de 12,5 millions d’hommes, femmes et enfants déportés d’Afrique, plus de 1,5 millions de décès pendant les voyages, plus de 4 220 expéditions au départ des ports français pour plus de 1 380 000 personnes transportées, plus de 1 800 expéditions au départ de Nantes avec plus de 550 000 personnes déportées. Il est précisé que ces chiffres sont ceux disponibles à la date d’ouverture du mémorial et sont susceptibles d’évoluer en fonction des résultats de la recherche.

JPEG - 178.1 ko
Allée de la promenade commémorative - Photo Jean-Yves Le Lan
JPEG - 153.6 ko
Promenade avec vue sur les immeubles du quai de la Fosse - Photo Jean-Yves Le Lan
JPEG - 170.1 ko
Plaques d’entrée de la promenade -Photo Jean-Yves Le Lan
JPEG - 113.6 ko
Plateforme au-dessus du mémorial - Photo Jean-Yves Le Lan

Dans les allées sont disposées dans le sol d’une façon aléatoire de petites plaques portant les noms des navires négriers partis de Nantes avec la date et les ports où ils firent escale.

JPEG - 144.1 ko
Plaque incluse dans le sol de la promenade, nom de navire - Photo Jean-Yves Le Lan
JPEG - 144.5 ko
Plaque avec nom d’escale - Photo Jean-Yves Le Lan

On accède ensuite, du côté passerelle Victor Schœlcher, à la partie du mémorial située sous le quai (espace méditatif) par des escaliers avec en face de grandes plaques de verre inclinées sur lesquelles sont inscrits des textes en rapport avec l’abolition de l’esclavage. En dessous de tous les textes des différents auteurs, le mot « liberté » est écrit dans une multitude de langues.

JPEG - 114.2 ko
Escalier d’entrée du mémorial avec les plaques de verre - Photo Jean-Yves Le Lan

La plateforme en bois pour circuler dans le mémorial est au dessus du niveau de la Loire. Des bassins contenant de l’eau se situent côté Loire dans lesquels les visiteurs ont commencé à jeter des pièces.

JPEG - 104.4 ko
Intérieur du mémorial - Photo Jean-Yves Le Lan

A l’autre extrémité du mémorial (il peut se parcourir dans les deux sens), dans une salle d’exposition avec les murs peints en rouge des panneaux noirs expliquent ce qu’a été la traite négrière et sur un bandeau rouge sont inscrites les grandes dates de l’abolition. Des hauts parleurs diffusent en continu la lecture de textes. On ressort par un escalier qui a sur le côté le local d’accès aux handicapés où est indiqué en blanc sur des plaques en acier oxydé « MEMORIAL DE L’ABOLITION DE L’ESCLAVAGE ».

Quelques dates concernant l’abolition de l’esclavage en France

- Le 23 août 1793, le commissaire de la République Sonthonax abolit l’esclavage dans la possession française de Saint-Domingue, actuelle Haïti et République dominicaine.

- Le 16 pluviôse an II (2 février 1794) la Convention vote le décret d’abolition de l’esclavage qui étend l’abolition de Sonthonax aux autres colonies françaises.

- Napoléon Bonaparte, par la loi du 30 floréal an X (20 mai 1802), rétablit la traite et l’esclavage conformément à la législation en vigueur avant 1789.

- En 1807, la traite des « noirs » est abolie officiellement aux États-Unis et en Angleterre.

- En 1815, les principales puissances européennes (Empire d’Autriche, Grande-Bretagne, France, Portugal, Russie, Suède), au congrès de Vienne, s’engagent à mettre fin à la traite négrière. Mais, elle se poursuit de façon clandestine et il faut attendre l’abolition de l’esclavage pour que ce « commerce » cesse réellement. Pendant les Cent-Jours, Napoléon Ier interdit par décret la traite négrière.

- Le 15 avril 1818, la loi française abolit la traite des Noirs. Elle est renouvelée le 25 avril 1827 et le 22 février 1831.

- Le 27 avril 1848 sort le décret d’abolition de l’esclavage en France et dans les colonies françaises (Guadeloupe, Martinique, Réunion, Guyane et Sénégal).

Aux deux extrémités de la promenade, on peut traverser la Loire soit sur la passerelle piétonne baptisée « Passerelle Victor Schœlcher » ou sur le pont Anne de Bretagne. De cette passerelle ou du pont, on a une vue sur le mémorial côté quai. On aperçoit uniquement le quai et les extrémités des plaques de verre qui ressortent au dessus du quai-promenade.

JPEG - 147.5 ko
Passerelle Victor Schoelcher - Photo Jean-Yves Le Lan
JPEG - 125.5 ko
Vue du mémorial du pont Anne de Bretagne - Photo Jean-Yves Le Lan

Un ouvrage conseillé à la lecture pour avoir une vision globale sur la traite négrière  : Pétré-Grenouilleau, Olivier, Les traites négrières. Essai d’histoire globale, Gallimard, coll. « Bibliothèque des Histoires », Paris, 2004.

- Le site du mémorial

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

6 Messages

  • Le Mémorial de l’abolition de l’esclavage de Nantes 10 mai 2012 17:34, par André Vessot

    Bonsoir Jean-Yves,

    Excellente initiative que ce mémorial de l’abolition de l’esclavage. Merci de nous le faire visiter virtuellement et de nous rappeler ces pages sombres de notre histoire.

    Cordialement.

    André VESSOT

    Répondre à ce message

  • NANTES, est riche de son histoire, depuis la Duchesse Anne, en passant par, « l’Edit de Nantes ».
    Il y a beaucoup plus de musées qu’au Havre, surtout concernant l’Histoire de France et de ses colonies peut-être.Je peux la revisiter gràce à geneanet. Il y a le mémorial maintenant, comme à CAEN.

    Répondre à ce message

  • Le Mémorial de l’abolition de l’esclavage de Nantes 12 mai 2012 10:12, par Bourdain Hughes

    Peut-on ne pas oublier l’esclavage des Chrétiens en Méditerranée, par les pirates algériens....Pensée unique quand tu nous tiens......H. Bourdain.

    Répondre à ce message

    • Le Mémorial de l’abolition de l’esclavage de Nantes 12 mai 2012 12:10, par Diane Clavareau

      Il faudrait peut-être aussi que les Arabes (Emirats, Yemen, Syrie, pays du Maghreb, Egypte) fassent un mémorial semblable car entre le VIIe et le XXe siècle ils déportèrent environ 10 millions ’Africains (le nombre de morts en route est inimaginable). Voir le livre de Tidiane N’Diaye « Le génocide voilé » chez Gallimard.
      Il y aurait beaucoup à dire sur l’esclavage dans le passé et il faut rester objectif et juste.
      Diane Clavareau

      Répondre à ce message

      • Je vous rejoins totalement en soulignant que ce mémorial est incomplet.
        Il a le mérite d’exister, mais fait penser à un exercice d’auto-flagellation de la part de la ville de Nantes, et des blancs européens pour leur actions condamnables du 16e au 19e siècles.

        Il aurait été plus impartial à mon sens que ce mémorial concerne TOUS LES ESCLAVAGES, fussent-ils commis par des peuples blancs, arabes, noirs ou asiatiques.

        On n’a fait qu’une partie du chemin, mais c’est tout de même mieux que rien.

        Gérard BROUT.

        Répondre à ce message

  • Quelle abolition de l’esclavage ? l’esclavage existe encore dans beaucoup de pays africains et du golfe !
    Encore un sujet tronqué par « la pensée unique » qui fait fureur en France ....il y en a assez de faire supporter toutes « les misères du monde » par notre pays.
    A quand le mémorial des massacres au nom du parti communiste dans le monde ?

    B.Breffy

    Répondre à ce message

http://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




http://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2014 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Ours | Charte | Logo | Espace privé | Logiciels | édité avec SPIP  |