www.histoire-genealogie.com

----------

Sommaire - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances historiques - Serez-vous pendu ? - Collection THÉMA - Éditions Thisa


Accueil » Album photo » Entraide photographique » Qui aurait des informations sur la maison Bronchard à Clichy-sur-Seine (...)

Qui aurait des informations sur la maison Bronchard à Clichy-sur-Seine ?


jeudi 31 mai 2012, par Xavier de Kepper

Répondre à cet article

Ma grand-mère nous a malheureusement quittés il y a peu, assez soudainement.
Ayant entrepris des recherches généalogiques il y a plus de 10 ans alors que j’entrais à l’université, la famille m’a confié de vieilles photos et documents trouvés chez mon aïeule.

Ses enfants lui avait demandé plusieurs fois si elle possédait des photos anciennes, et moi-même je l’ai interrogé sur l’histoire de la famille mais elle est toujours restée évasive, je ne sais pour quelles raisons.

Maintenant je me retrouve avec quelques photos ou cartes postales anciennes, qui contiennent très peu d’informations sur les personnes représentées.

Je voudrais souligner ici l’importance, pour ceux qui ont la chance de pouvoir le faire, de parler avec leurs anciens, sans avoir peur d’insister au risque de regretter de ne pas l’avoir fait lorsque c’est trop tard.

Je voudrais ici soumettre une toute petite partie de l’histoire de ma famille qui se déroule dans un même endroit où pendant plus d’un demi-siècle se sont succédées ou côtoyées 5 générations. Ce lieu est un hôtel qui n’existe plus aujourd’hui, qui était sis au 32 rue Martre à Clichy Sur Seine (92).

D’après les actes d’état civil que j’ai en ma possession, les locaux ont vraisemblablement été acquis par Géri Bronchart et Françoise Beauvois entre 1876 et 1887.

Cette adresse sera présente dans tous les actes de leurs descendants jusqu’au début des années 50. Dans les papiers de ma grand-mère, j’ai même retrouvé la promesse de vente, montrant que la famille n’a quitté l’endroit qu’en 1954.

Je serais intéressé par n’importe quel témoignage de personnes qui auraient connu cet endroit.

Voici une photo très délavée de ce qui devait être la devanture de l’hôtel, on peut y lire Maison BRONCHARD et malheureusement je n’y reconnais personne :

JPEG - 149.1 ko
AU PAN COUPE - Mson BRONCHARD
JPEG - 51.9 ko
MAISON A BRAUX - DE TAPIS
JPEG - 256.1 ko
Les personnages à gauche de la photo
JPEG - 187.4 ko
Les personnages à droite de la photo

Ce couple a eu un fils Charles Bronchart né en 1876, celui-ci a participé à la grande guerre, et j’ai retrouvé une carte postale qu’il a envoyé à sa femme avec des dessins faits de sa main alors qu’il était à l’hôpital en 1917 :

Charles est je pense la personne debout à gauche au-dessus du soldat sur la chaise longue :

Au dos de cette carte il y a le message suivant :

Samedi 12 mai 1917

Chères petites femmes et fillettes.
Je me porte bien et je désire
que la présente vous trouve
tous de même. L’on nous a pris
en photo l’autre jour. Je suis assez
moche la dessus mais c’est moi le
plus vieux aussi et je n’étais pas
rasé. Je ne voulais pas y être
mais comme j’en avais retenu deux
J’ai été obligé de les prendre.
Embrasse tout le monde chez nous
et chez ta mère. Milles baisers
à vous mes mignonnes chéries
et ne t’ennui pas. ça
fait deux grands jours que
je n’ai pas de
lettre ça sera peut être
pour tantôt encore
milles baisers à vous.

Madame Marcelle Bronchart
32 rue Martre
Clichy. Seine

CB St Affrique
Aveyron H.A.n°22
Annexe Cluny

D’après les dernières indications, je pense qu’il était à l’hôpital auxiliaire n°22 à Saint-Affrique, dans l’annexe installée au couvent des soeurs de Cluny.

J’aurais souhaité découvrir comment et où il a été blessé, malheureusement je ne sais pas à quel régiment il était rattaché, et je n’ai pas trouvé son matricule dans les registres de la Seine mis en ligne sur le site des archives de Paris.

Cette carte est adressée à Marcelle Bronchart, sa femme s’appelait en fait Eugénie et son nom de jeune fille était Portier, mais apparemment il l’appelait Marcelle.

Ils avaient à ce moment là une petite fille Léonie (mon arrière grand-mère) qui est née en 1908, et il l’appelait Ninie.

Il y avait avec cette photo, deux autres clichés qui représentent des soldats dont je n’arrive à trouver ni le nom ni l’époque :

Il semble que les deux personnes ci dessus soit du 109e régiment.

Nous pouvons lire sur la pancarte quelque chose comme : « 115 pour les anciens 299 pour les bleus » :

Cette inscription est pour moi un mystère, une fois comprise pourrait-elle donner des indication sur les personnes présentes ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

16 Messages

  • Bonjour,

    Je vous remercie d’avoir accordé du temps à mon message.
    Le nom est bien Bronchart avec un « t » et ce dans tous les actes et documents que j’ai à ma disposition et dont le plus ancien date de 1870.
    Concernant l’inscription « Maison à Braux », celle-ci m’a induit en erreur la première fois que j’ai vu la photo. En effet, mes ascendants DE KEPPER vivaient à Braux au début du XXè siècle. J’ai donc dans un premier temps pensé que cette photographie avait été prise dans cette ville.
    Le rapprochement entre la famille de Kepper et la famille Bronchart ne date pour moi que du mariage de mon grand-père et de ma grand-mère en 1946. Mais la photo semble bien antérieure à 1946. Est-ce une coïncidence, ou peut-être que cette association de maison a permis à mes grand-parents de se rencontrer.

    Merci encore,
    Xavier

    Répondre à ce message

  • Bonsoir,

    Dans le numéro 31 des « Archives commerciales de France » daté du samedi 18 avril 1914 est indiqué la vente par « Bronchart (Consorts) » d’un hôtel 32, rue Martre à Clichy à « Mary (Dame) et Bronchart (Charles) acquéreurs »

    Cela laisse penser à une indivision après une succession dont un des héritiers rachète les parts aux autres pour en devenir le seul propriétaire.

    Cordialement.
    Michel Guironnet

    Répondre à ce message

    • Bonjour Michel,

      Merci pour cette information.
      Lors du mariage de Charles Bronchart en 1909, son père est décédé mais sa mère Françoise (Benoite) Bronchart née Beauvois est hôtelière au 32 rue martre.
      J’ai des informations indiquant qu’elle serait décédée entre 1913 et 1917 à Clichy. Si la vente de l’hôtel ressemble à une succession, il y a des chances qu’elle soit décédée au début de l’année 1914.

      Cordialement,
      Xavier

      Répondre à ce message

  • L’inscription 115 pour les anciens 299 pour les bleus correspond sans doute au nombre de jours les séparant de leur démobilisation (service actif). Formule rituelle des appelés : 115 au jus !
    Votre ancêtre se dit le plus ancien, la lettre est datée, vous pouvez en déduire la date de sa libération du service armé...

    Répondre à ce message

  • Au sujet des nombres pour les anciens et les bleus, il s’agit sans aucun doute du nombre de jours qu’il leur reste à faire pour avoir accompli leur service militaire.
    Cette photo représente donc une chambrée de la caserne où votre ancêtre fait son temps de service.

    Elle est donc antérieure à la photo où on le voit à l’hôpital, si tant est qu’il s’agisse du même personnage.

    Répondre à ce message

  • Concernant l’inscription (115 pour...), cela ressemble fort aux rituels qui scandaient le service militaire alors fort long. De petites fêtes avaient lieu au cours desquelles des jeux de mots (autour de la quille, on fêtait le décès du Père 100...etc) étaient faits sur le nombre de jours restant à effectuer pour le service. D’autres personnes doivent être plus calées que moi sur ce sujet.
    Cordialement
    D. Gettiaux

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Concernant le tableau avec les deux chiffres : la différence est de 184, soit environ 6 mois.
    Il pourrait s’agir de 2 classes incorporées à 6 mois d’intervalle, les chiffres indiquant le nombre de jours avant la « quille ».

    Répondre à ce message

  • Juste une petite idée

    ...qui peut être vous décevra. Mais les 115 pour les Anciens et les 299 pour les Bleus ne seraient-ils pas tout simplement les jours avant la quille ou une permission ?

    Concernant l’hôtel de votre famille dont le quartier a totalement changé, je n’ai aucune indication, quoiqu’ayant habité la rue Villeneuve (perpendiculaire à la Rue Martre) dans mon enfance ... à partir de 1954.
    Bonne chance dans vos recherches !

    Répondre à ce message

  • Bonjour,
    A l’occasion de mes propres recherches généa j’ai souvent consulté le site de la défense dont je vous transmets le lien ci-après :
    http://www.servicehistorique.sga.de...
    Il est d’une aide précieuse pour marcher sur les traces de nos soldats.

    Quant au prénom de votre aïeule, j’ai constaté que les personnes étaient dénommées par le dernier prénom de leur état-civil, contrairement à nos us qui sont d’utiliser le premier prénom.

    Votre recherche sera peut-être fastidieuse mais passionnante ...
    Cordialement,
    Marie-Christine L

    Répondre à ce message

  • Ancienne clichoise et ayant eu moi-même quelques interrogations sur mes ancêtres, j’ai contacté Monsieur CAPDET à la Mairie de Clichy la Garenne (service des archives) qui pourrait peut être vous aider.
    Cordialement
    Josiane JANOUIN

    Répondre à ce message

    • Clichoise depuis plus de 30 ans mais j’ai de la même vers 1900 qui habitait Clichy, j’ai fait moi aussi des recherches. Effectivement M. CAPDET aux archives municipales se fera un plaisir de vous renseigner. Moi je cherchais un acte, j’en ai eu plusieurs avec les entreprises du secteur à l’époque qui embauchaient des journaliers car jsutement sur mes actes j’avais beaucoup de journaliers. M. CAPDET doit être passionnné par son travail et très compétent.

      Répondre à ce message

  • QUI aurait des informations sur la maison BRONCHARD à Clichy sur Seine.
    Pancarte
    En effet comme le suggère quelques autres personnes il s’agit bien des jours qu’il leur reste à faire à l’armée,avant leur retour dans leur foyer.

    Répondre à ce message

  • Merci à tous pour vos réponses.

    Concernant les photos de militaire, je pense effectivement qu’il ne s’agit pas de Charles Bronchart mais d’autres personnes, c’est pour cela que je cherche des indices pouvant m’aider à trouver qui sont ces militaires.

    Quant à Charles Bronchart, j’ai trouvé sur les registres de matricule de la Seine (en ligne sur le site des archives de Paris), classe 1897, 2e bureau, liste principale un Charles Bronchart dont le matricule est je pense 373 (le premier chiffre est difficile à lire).

    Répondre à ce message

  • « Ce couple a eu un fils Charles Bronchart né en 1876, celui-ci a participé à la grande guerre »

    Certes, mais rien n’indique que son lieu de naissance, ce soit un arrondissement de Paris, et il aura pu naître ailleurs ...

    "et j’ai retrouvé une carte postale qu’il a envoyé à sa femme avec des dessins faits de sa main alors qu’il était à l’hôpital en 1917 :
    Madame Marcelle Bronchart
    32 rue Martre
    Clichy. Seine
    CB St Affrique
    Aveyron H.A.n°22
    Annexe Cluny

    D’après les dernières indications, je pense qu’il était à l’hôpital auxiliaire n°22 à Saint-Affrique, dans l’annexe installée au couvent des soeurs de Cluny.« Il s’agirait de savoir si cet hôpital existe toujours et/ou s’ils disposent d’archives de l’époque. »J’aurais souhaité découvrir comment et où il a été blessé, malheureusement je ne sais pas à quel régiment il était rattaché, et je n’ai pas trouvé son matricule dans les registres de la Seine mis en ligne sur le site des archives de Paris.« Comme il n’est absolument pas certain qu’il soit né à Paris, il faudrait pouvoir le retracer avec son état-civil, voire avec les recensements de l’époque pour la ville de Clichy sur Seine, devenu Clichy la Garenne ; j’ai demeuré rue Martre dans cette ville, mais ce fut bien après 1954 … »Cette carte est adressée à Marcelle Bronchart, sa femme s’appelait en fait Eugénie et son nom de jeune fille était Portier, mais apparemment il l’appelait Marcelle. Ils avaient à ce moment là une petite fille Léonie (mon arrière grand-mère) qui est née en 1908, et il l’appelait Ninie.« C’est peut-être le point de départ d’une recherche généalogique plus poussée, non ? »Il y avait avec cette photo, deux autres clichés qui représentent des soldats dont je n’arrive à trouver ni le nom ni l’époque ; il semble que les deux personnes ci dessus soit du 109e régiment.« Il vous faudrait là une personne qui ait une bonne connaissance des uniformes anciens de l’armée de terre … »Nous pouvons lire sur la pancarte quelque chose comme : « 115 pour les anciens 299 pour les bleus » : Cette inscription est pour moi un mystère, une fois comprise pourrait-elle donner des indications sur les personnes présentes ?"

    Plusieurs internautes vous auront donné la solution : il existe dans ce groupe deux classes d’incorporation, espacées de 6 mois ; il existe également des soldats appartenant à deux régiments, l’un un régiment de l’armée de terre, et l’autre qui ressemble à un régiment de spahis qui portaient le fez (coiffure des marocains).

    Répondre à ce message

  • « Ce couple a eu un fils Charles Bronchart né en 1876, celui-ci a participé à la grande guerre »

    Certes, mais rien n’indique que son lieu de naissance, ce soit un arrondissement de Paris, et il aura pu naître ailleurs ...

    "et j’ai retrouvé une carte postale qu’il a envoyé à sa femme avec des dessins faits de sa main alors qu’il était à l’hôpital en 1917 :
    Madame Marcelle Bronchart
    32 rue Martre
    Clichy. Seine
    CB St Affrique
    Aveyron H.A.n°22
    Annexe Cluny

    D’après les dernières indications, je pense qu’il était à l’hôpital auxiliaire n°22 à Saint-Affrique, dans l’annexe installée au couvent des soeurs de Cluny.« Il s’agirait de savoir si cet hôpital existe toujours et/ou s’ils disposent d’archives de l’époque. »J’aurais souhaité découvrir comment et où il a été blessé, malheureusement je ne sais pas à quel régiment il était rattaché, et je n’ai pas trouvé son matricule dans les registres de la Seine mis en ligne sur le site des archives de Paris.« Comme il n’est absolument pas certain qu’il soit né à Paris, il faudrait pouvoir le retracer avec son état-civil, voire avec les recensements de l’époque pour la ville de Clichy sur Seine, devenu Clichy la Garenne ; j’ai demeuré rue Martre dans cette ville, mais ce fut bien après 1954 … »Cette carte est adressée à Marcelle Bronchart, sa femme s’appelait en fait Eugénie et son nom de jeune fille était Portier, mais apparemment il l’appelait Marcelle. Ils avaient à ce moment là une petite fille Léonie (mon arrière grand-mère) qui est née en 1908, et il l’appelait Ninie.« C’est peut-être le point de départ d’une recherche généalogique plus poussée, non ? »Il y avait avec cette photo, deux autres clichés qui représentent des soldats dont je n’arrive à trouver ni le nom ni l’époque ; il semble que les deux personnes ci dessus soit du 109e régiment.« Il vous faudrait là une personne qui ait une bonne connaissance des uniformes anciens de l’armée de terre … »Nous pouvons lire sur la pancarte quelque chose comme : « 115 pour les anciens 299 pour les bleus » : Cette inscription est pour moi un mystère, une fois comprise pourrait-elle donner des indications sur les personnes présentes ?"

    Plusieurs internautes vous auront donné la solution : il existe dans ce groupe deux classes d’incorporation, espacées de 6 mois ; il existe également des soldats appartenant à deux régiments, l’un un régiment de l’armée de terre, et l’autre qui ressemble à un régiment de spahis qui portaient le fez (coiffure des marocains).

    Répondre à ce message

  • Qui aurait des informations sur la maison Bronchard à Clichy-sur-Seine ? 21 novembre 23:10, par brigitte lecordier kolasinsky

    Bonjour monsieur.
    C’est avec émotion que je reconnais mon père:Christian Lecordier.C’est celui qui est debout avec un bâton en main.Il était né en 1929,et a effectue d’après mes souvenirs son service militaire en allemagne au titre de l’occupation française en Allemagne,c’était donc peu apres la dernière guerre.Il est né et a grandi rue du landy a Clichy avec ses parents Jacques et Jeanne Lecordier.Il nous a quitté en 1998.

    Répondre à ce message

http://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




http://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2014 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Ours | Charte | Logo | Espace privé | Logiciels | édité avec SPIP  |