www.histoire-genealogie.com

----------

Sommaire - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances historiques - Serez-vous pendu ? - Collection THÉMA - Éditions Thisa


Accueil » Articles » Les métiers d’autrefois » Les conditions pour entrer dans la Compagnie des mousquetaires

Les conditions pour entrer dans la Compagnie des mousquetaires


jeudi 14 juin 2012, par Yves Babut du Marès

Répondre à cet article

Deux courriers datés du XVIIIe siècle, nous renseignent sur les conditions nécessaire pour entrer dans le célèbre corps des mousquetaires du Roi.

Pierre Babut du Marès est né le 31 mars 1725, fils légitime et naturel de Joseph Babut sieur Dumarès et de Catherine Melon. Il est baptisé le 3 avril suivant par le prêtre catholique Chaumont, curé d’Issigeac. son parrain était Pierre Melon, seigneur de Saint Brix et sa marraine Marthe Babut, religieuse aux filles de la Foy.

Il allait avoir vingt et un ans lorsqu’il écrivit au comte de Jumilhac, son presque voisin, commandant la première compagnie des mousquetaires du Roi Louis XV, pour lui faire part de son souhait d’intégrer la compagnie des mousquetaires du Roi

En réponse, il reçut la lettre suivante, datée du 21 mars 1746 :

A Jumilhac ce 21 mars 1746

J’ay reçu Monsieur votre lettre du 24 de février, ou vous me témoignés le désir que vous avés d’entrer dans la première Compagnie des Mousquetaire, je l’agrée avec plaisir pourvu que vous ayés de quoy vous y soutenir et que vous soyés gentilhomme ou de personnes vivant noblement depuis trois générations.
Je suis obligé d’entrer dans ce détail par le silence que vous gardés a ce sujet.
Sy vous n’avés environs 1500 livres de revenus et autant à mettre en équipage ou cheval pour votre entrée dans le corps il ne faut pas que vous y pensiés.
Sy vous etes en état de remplir ce que je vous marque vous pouvés arriver à Paris dans le courant du mois prochain pour plus long délai et je vous recevrés.
Je suis très parfaitement Monsieur votre très humble et très obéissant serviteur.

Jumilhac.

Dix mois plus tard, Pierre, alors devenu mousquetaire, reçoit une autre lettre :

A Paris ce 27 janvier 1747

Monsieur

Monsieur de Marès

Mousquetaire du Roy,

A Issigeac, pour Bergerac, en Périgord

Je vous ay fait inscrire Monsieur sur le rolle de la compagnie des mousquetaires que je commande au mois d’avril dernier ainsy que vous m’en avez prié.
Voicy le temps de la revue du Roy qui aproche et peu après le départ pour l’armée.
Ainsy il faut que vous soyés rendu à Paris au plus tard le 15 de mars de la présente année avec largeur suffisant pour votre équipage.
Vous ferés bien d’amener du beau cheval gris pommelé de la taille de 4 pied neuf pouces. Si vous n’en trouvés pas dans la province les marchands de Paris vous en fourniront un convenable pour environ trente louis. Je suis très parfaitement Monsieur votre très humble et très obéissant serviteur. "

Pierre se maria en 1755, donc à trente ans et huit ans après son entrée dans le corps des mousquetaires. Il épousa Marie-Judith Cossart, née à Rotterdam le 13 mars 1737, fille de Jean Cossart, échevin de la ville et de Marie de Famers-Festas, alors veuve de Pieter Théodorus van Hamel.

On retrouve des informations sur la Famille dans une correspondance de la subdélégation de Sarlat avec l’Intendance concernant notamment le logement des troupes à Issigeac (1758-1759).

Ce mariage eut lieu selon le rite protestant, religion de la jeune fille, âgée de 18 ans et qui mit un fils au monde, l’année suivante.

Pierre était devenu armateur et fut l’un des plus importants de la ville. Il mourut le 15 janvier 1791, à l’age de 66 ans, et sa femme le suivit au tombeau, également à Maastricht, le 27 février 1810, âgée de 73 ans. Il fut inhumé dans le premier caveau de l’église wallonne (waalse kerk).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

30 Messages

  • Bravo pour cet article,

    J’ai toujours vibré au récit des trois mousquetaires ou de Cyrano de Bergerac. Votre article apporte des précisions intéressantes sur les conditions de recrutement des mousquetaires du roi.
    Bien cordialement.

    André VESSOT

    Répondre à ce message

  • Les conditions pour entrer dans la Compagnie des mousquetaires 15 juin 2012 16:08, par Hélène LEBOEUF

    Bonjour.
    Je suis québécoise. Tous mes ancêtres venaient de France. Ils sont tous arrivés, ici, au milieu des années 1600.

    J’ai toujours aimé lire l’Histoire du pays de mes ancêtres, MA France.

    Quand je lis des Histoires aussi intéressantes que celle que je viens de lire, j’y entre très vite, avec GRAND PLAISIR.

    Mais parfois, COMME DANS CELLE-CI, j’en sors TOUJOURS TROP VITE.

    MERCI d’avoir écrit cet article.

    Hélène LEBOEUF
    Trois-Rivières, Québec

    Répondre à ce message

    • Bonjour Madame,
      Ma famille — les Durand dit Chartier — ont vécu à Champlain de 1657 jusqu’à mon père, en 1940. Mes parents y sont ensevelis et nous inaugurerons au cimetière, le 31 juillet, en présence de toute la famille, le monument que j’ai dessiné et qui a été réalisé par les Monuments Jean Boucher du Cap-de-la-Madeleine.
      Puisque vous vous intéressez avec raison à notre histoire franco-québécoise, si vous communiquez avec moi à l’adresse courriel ci-dessus, je vous transmettrai en p. j. le petit mémoire illustré que j’ai rédigé sur Martin Chartier (1655-1718), un lointain aieul, compagnon de Cavelier de La Salle et pionnier de la Pennsylvanie. (Il s’est marié dans la tribu amérindienne des Chaouanons et ses descendants existent encore en Pennsylvanie où, par un singulier hasard, ma fille habite en ce moment...)
      AVec mes salutations,
      Yves Chartier
      yveschartier@hotmail.com
      P. S. Mon père a fait ses études classiques au Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières où son oncle, Mgr Louis Chartier, était supérieur. C’est lui qui a fait réinstaller le cadran solaire, réchappé de l’incendie de 1921, au coin de l’actuel édifice. Mon père a aussi habité rue Laviolette...

      Répondre à ce message

    • Si vous aimez l’histoire de notre région des Charentes allez sur le sit
      « histoire passion », il est formidable d’informations et d’histoires de notre région du sud ouest.

      Répondre à ce message

  • Les conditions pour entrer dans la Compagnie des mousquetaires 15 juin 2012 20:02, par Yves Babut du Marès

    Un tout grand merci à la gazette de faire connaître la vie de nos ancêtres.

    Voir en ligne : http://babutdumares.com

    Répondre à ce message

  • Merci pour cet article ! C’est toujours plaisant d’avoir des détails historiques.
    À propos (mais peut-être suis-je indiscret ?), il semble que vous soyez un des descendants de Pierre Babut du Marès. S’il est enterré en Hollande, comment se fait-il que sa descendance soit française ?

    Répondre à ce message

    • Les conditions pour entrer dans la Compagnie des mousquetaires 17 juin 2012 16:57, par Babut du Marès Yves

      A Monsieur Jacques Dupé :
      Monsieur,
      Je suis en effet un descendant de ce mousquetaire mais s’il est entré en Hollande, l’histoire de la famille ne s’arrête pas là. Notre famille est aujourd’hui totalement située en Belgique. c’est une des raisons pour laquelle le nom Babut du Marès existe encore car si nous étions revenus en France notre patronyme aurait été peut-être raccourci en simple Babut suite à la révolution française.

      Voir en ligne : http://babutdumares.com

      Répondre à ce message

  • Allez sur le site www.hoteldesinvaldes.org
    Tapez « mousquetaire » dans le formulaire de recherche.

    Vous trouverez quelques mousquetaires du Roi passés par l’Hôtel Royal des Invalides entre 1673 et 1796.

    Thierry

    Voir en ligne : https://twitter.com/#++cs_EXCLAM++/guepier92

    Répondre à ce message

  • Les conditions pour entrer dans la Compagnie des mousquetaires 23 juin 2012 07:43, par Pierre Escudier-Donnadieu

    Bonjour,
    Jean Escudié(ou Scudyé)Mort des suites de ses blessures à la bataille de Roosbach en 1757,frère de Léonard Escudié,Bourgeois et notaire à Rocamadour est un de mes ancêtres dont je recherche vainement la filiation,et attestée par un article au sujet d’un petit fils meilleure épée de France,François Joseph Escudier originaire de Pont de Salars.
    Comment retrouver traces de ce personnage ???
    Merci,et bon vent !!!
    Pierre

    Répondre à ce message

    • Bonjour Pierre

      Je pense que vous connaissez le site qui a étudié votre famille Escudié
      http://racines-alvignac.fr/histoire...
      et le sommaire
      http://www.racines-alvignac.fr/plan...

      alors peut être contactez les personnes de ce site qui font des recherches ils connaissent peut être un peu le personnage que vous recherchez ?

      Un autre site parle de lui
      http://www.pontdesalars.fr/Histoire...
      voici ce qu il dit :
      Né au Puech Ventoux, le 29 janvier 1778, François Joseph ESCUDIER s’engagea à l’âge de 13 ans au 2e Bataillon des Pyrénées à Perpignan. Nommé caporal à 17 ans, il passa au 5e Régiment d’Infanterie Légère avec lequel il fit la campagne d’Italie sous les ordres de Bonaparte. Il prit part à la campagne de Russie en 1812 et fut nommé Capitaine de la Garde Impériale en 1813. Réformé en octobre 1814, il rentra au pays, se maria en 1815 avec Anne Fabre qui lui donna onze enfants. Il se fit paysan et travailla ses terres du Puech Ventoux. Décédé le 13 septembre 1850, à 72 ans, il fut enterré dans le petit cimetière de Salars.
      Il avait été fait Chevalier de la Légion d’Honneur le 1er mars 1806 et nommé Chevalier de l’Empire. Son nom a été donné à une petite place de Pont-de-Salars située devant la Poste : la Place du Capitaine Escudier.

      Je pense que vous devriez vous renseigner au service des armées à vincennes avec tous ces renseignements peut être aurez vous le plisir de découvrir au travers du dossier de ce personnage les renseignements complémentaires pour les autres et la filiation que vous recherchez ;
      voir le site
      http://www.servicehistorique.sga.de...

      Bonne chance et bonne recherche
      Bien à Vous Albertine

      Répondre à ce message

      • Les conditions pour entrer dans la Compagnie des mousquetaires 1er juillet 2012 10:16, par Pierre Escudier-Donnadieu

        Bonjour,Albertine,
        Et merci pour ces précisions,mais je recherche toujours ce Lieutenant des Mousquetaires du Roi !!!
        Cordialement,Pierre

        Répondre à ce message

        • Bonsoir Pierre DOnc si je comprends bien, vous avez les lettres comme documents mais pas la confirmation de son « sejour » en qualite de mousquetaire de la premiere compagnie ? Il s’agit bien de Pierre Babut du Mars est ne le 31 mars 1725, .Avez vous retrouver son contrat de mariage ?
          Peut etre aurez vous la chance de retrouver son passage dans les archives royales ou la mention de quelquechose dans les cartons au Caran voir avant livre Les archives nationales -etat general des fonds -Tome premier Ancien Regime page 415 - serie Maison militaire du Roi dans le fond lettre O petit 1 et 3678. Bonne recherche. Genealogiquement a vous Albertine

          Répondre à ce message

        • Les conditions pour entrer dans la Compagnie des mousquetaires 17 septembre 2012 22:54, par Albertine MAS

          Bonsoir Pierre
          En relisant votre message, j’ai une pensée pour une base de donnée qui m’a dépanné lors de recherches récemment ; donc
          Avec vous interrogé sur le site du Centre de recherches du chateau de versaillesla base de don­nées qui recense les mem­bres des mai­sons roya­les tels qu’ils appa­rais­sent dans les États de France, livres édités aux 17e et 18e siè­cles.Cela est excellent et très complet. Bonne srecherches Bien à vous Albertine

          voir le site
          http://www.chateauversailles-recher...

          ainsi que http://www.chateauversailles-recher...

          Répondre à ce message

      • Les conditions pour entrer dans la Compagnie des mousquetaires 11 août 2012 15:24, par Pierre Escudier-Donnadieu

        Albertine,ma mie,
        Bonjour et merci pour ces indications,je possde la relation des exploits de Joseph Escudier parue dans un journal de 1932 que dtenait mon grand pre petit fils de Joseph.J’ai aussi en langue Occitane le pome de Joseph Mouly sur les duels de ce Capitaine(fracassant)et la reproduction de l’incident en eau forte.
        Cordialement,Pierre

        Répondre à ce message

        • Bonjour Pierre
          je vois que les mousquetaries sont toujours d’actualité !
          pour ma part... pas de trouvailles concernant les Escudier ce nom m’est totalement inconnu ! ; les noms me concernant dans le Lot sont Dumas de Cauzenille, et de Lagrange sieur de Figeac) ! Désolée ; bonne continuation Genéalogiquement à vous Albertine

          Répondre à ce message

    • Bonjour !

      curieux de nature, je suis rcompens, par la dscouverte de votr emessage, relatif votre ancetre mousquetaire et celui notaire !

      en effet, j’ai - au XVII/XVII+ - dnas le lot, de salliances avec des escudie et mes ancetres d’alors etaient dans des fonctions juridiques aussi ! j’en deduis donc que votre escudie notaire Rocamadour est tres probablement de la famille..

      quels renseignements avez vous sur « votre » escudi ?

      merci infiniment !

      Bien cordialement !

      Répondre à ce message

      • Les conditions pour entrer dans la Compagnie des mousquetaires 11 août 2012 15:28, par Pierre Escudier-Donnadieu

        Bonjour,
        Vous pouvez consulter sur Gnant toute ma gnalogie et y trouverez sans doute des choses intressantes
        Cordialement,Pierre

        Répondre à ce message

      • Bonjour,
        Inattentif à votre message,du 11 aoùt 2012(!!!),je le découvre aujourd’hui.....Heureux de trouver un nouveau« cousin » en revenant sur mes pas !!!
        Vous trouverez sur le site de Racines à Alvignac toute une généalogie des Escudié notaires à Reihaguet dans le Lot.....
        Je suis à la recherche d’un Jean Escudié(ou Scudié Scudyé)qui fut Mousquetaire du Roi,et fut tué à la bataille de Roosbach,en 1757,célèbre désastre des armées du roi,sous la responsabilité de Soubise,déplorable stratège,et déporable personnage !!!
        Cordialement,
        Pierre.

        Répondre à ce message

    • Bonjour,
      Essayez ce site : http://www.geneaservice.nl/navigato..., avec les differentes orthographiques du nom.
      En ce qui concerne FamilySearch (LDS France, site de l’Eglise de Jesus-Christ des Saints des derniers jours) : tapez le prenom (First Names : 1 ou plusieurs prenoms) et le Nom (Last Names : nom simple ou compose).
      Avez-vous essaye sur ce site (gratuit) : http://www.cybergenealogie.fr/cailg...

      Bonne chance a vous !

      PS : je suis desolee, mais je n’arrive pas a faire apparaitre les lettres accentuees...

      Répondre à ce message

  • Robert Doyen né le 1 février 1647,tapissier du roi par son père devint mousquetaire du roi et habitait l’hôtel des Mousquetaires,rue du Fg St-Antoine ;son petit fils, né en 1752 de Gabriel-François(peintre d’histoire,déclaré immigré en 1793 en Russie pour devenir l’amant de la Grande Catherine),Louis vendit sa charge de tapissier à l’étude de son parent Doyen,notaire pour devenir huissier à cheval,au Châtelet, à 17 ans,age où il était nécessaire d’être marié,(avec Jeanne Leclerc,famille cousine depuis l’an 312 et qui par le général,élevé par ses soins,pris le commandement de la 1re Armée d’Afrique à mon grand père le Lt-Colonel Doyen ayant mobilisé 750.000 hommes au nom de la Patrie« Pétain »)A la Libération,après avoir fait défiler ces grenadiers à la Victoire,av.Gambetta à Tunis le lundi de Pâques 23 mars 1943 ,il fut nommé Général des Armées par les alliés pour prendre le siège de Gouverneur à Lyon !De Gaulle refusa cette nomination,et,Roland à l’époque ne put et voulut s’élever !...

    Répondre à ce message

  • Compagnie des Mousquetaires
    Bonjour
    Bravo pour cet article passionnant ;

    pour ma part,je n’ai malheureusement pas de lien familial que vous avez avec votre personnage ; seulement la découverte il y a plusieurs années en recherchant l’origine d’une maison dans un petit village de la mention dans un livre de curé d’un inventaire après dècès effectué par un notaire ;

    Histoire curieuse d’une maison qui m’a amené à la découverte de la vie d’un « Mousquetaire Gris » de la Garde du Roi Louis XIV puis Louis XV d’environ 1685 à 1727 ;

    Mon personnage est tout d’abord : Mousquetaire puis 1er Brigadier, puis 1er Maréchal des Logis, puis Chevalier de st Louis de la 1re compagnie des Mousquetaires Gris du Roi Louis XIV, il habite l’Hotel des « Mousquetaires Gris » rue de Beaune à Paris, à la fin du XVIIè il se marie à Paris, et aura un mariage somptueux avec la présence comme signature du premier témoin l’évêque de cahors et pour ami celle de Joseph de d’Artaignan (cousin germain du célèbre d’Artagnan)

    Il est originaire du Quercy, entre Lot et Corrèze, dans un lieu dit ou il y a environ 10 maisons !
    son parcours militaire pour le moment m’est mal connu et succinct et mystérieux ! ;

    A la fin de sa vie, il deviendra le parrain de l’ainé des 4 enfants d un de ses meilleurs amis, soit 4 frères qui deviendont à leur tour : Ecuyers de la Garde du Corps du Roi puis Garde de la Manche du Roi ;

    Je n ai malheureusement pas la chance d’avoir le type lettre que vous détenez et mes recherches sont bien lacunaires ; j’essaye d’avancer dans le dédale des batailles ou les mousquetaires étaient présents pour arriver au mieux à le situer, mais cela est difficile ;

    avez vous des idées de recherches particulières dans les archives nationales ou militaires (série ou cote) à effectuer afin que je puisse mieux avancer afin de finaliser mon histoire sur laquelle j’avoue être un peu bloquée ?

    Merci pour votre aide
    et encore Bravo pour cet article qui me donne plein d’espoir.
    Bien généalogiquement Albertine

    Répondre à ce message

    • Les conditions pour entrer dans la Compagnie des mousquetaires 11 août 2012 19:10, par Daniel de la Rivière

      Bonjour,

      Je me permets de prendre part a ce forum que j’ai trouve tres interessant. Notre famille compte de nombreux Mousquetaires de la Garde du Roi dans ses rangs. Il s’agissait de Mousquetaires Noirs.

      Il existait en effet deux Compagnies :
      - La premiere fut creee en 1622 lorsque le roi Louis XIII dota de mousquets (arme d’infanterie) une compagnie de chevau-legers de la Garde aussi appeles carabins (cavalerie legere), elle meme creee par son pere, Henri IV . L’evenement a lieu juste apres la reddition de la ville de Montpellier, alors que les troupes marchaient sur Avignon. La Compagnie des Carabins cesse donc d exister au profit de cette nouvelle Compagnie, dite des Mousquetaires, d une composition toute differente ou le Roi n admet que des sujets d une extraction noble ou des personnes d un merite connu. C’est pour cette raison que le « capitaine-lieutenant » des Mousquetaires (celui qui representait le vrai « Capitaine » c’est-a-dire le Roi) precise les conditions d’acces a ce corps dans son courrier au postulant.
      La Compagnie des Mousquetaires fut dissoute en 1646. Puis retablie en 1657, apres la Fronde. Si on prend l Etat general des officiers de la Maison du Roi pour l annee 1657, on voit que les mousquetaires a cheval de la garde ordinaire du roi sont composes de 150 hommes de guerre, ayant pour capitaine le roi, pour lieutenant-capitaine M. de Mancini, avec en outre un sous-lieutenant, un cornette, deux marechaux des logis, un fourrier, un trompette et un marechal ferrant. Les Mousquetaires du Roi qui etaient jusqu’alors heberges chez l’habitant, se virent attribuer un hotel rue du Bac, face au pont Royal qui menait aux Tuileries.

      - Le 23 juin 1660, le roi Louis XIV et Marie-Therese, qu’il a epouse a Saint-Jean-de-Luz le 9, font leur entree triomphale Paris. C’est a cette occasion que la Compagnie des Gardes dont le cardinal a fait present au roi, apparait comme deuxieme compagnie des Mousquetaires.
      Cette deuxieme compagnie sera dotee de chevaux a la robe noire alors que la premiere Compagnie a des chevaux a la robe grise. Des lors ces compagnies seront designees du nom de la couleur des chevaux et on parlera des « Mousquetaires gris » et des « Mousquetaires noirs ».

      Si certains amis genealogistes sont interesses par de plus amples details sur ce sujet, je me tiens a leur disposition pour leur faire parvenir des documents : uniformes, armements, batailles, etc

      Je vous donne a titre d’exemple un petit ouvrage que j’ai redige sur un de mes ancetre mousquetaire de la Seconde Compagnie qui fut guillotine a Paris pendant la Terreur et qui comporte de nombreuses anecdotes sur les Mousquetaires et sur l’Hotel des Mousquetaires Noirs de la rue de Charenton ou ils etaient casernes au XVIIIe siecle. Le telechargement est gratuit sur le site :http://www.lulu.com/shop/search.ep?...

      Dans l’attente, je vous adresse mes amities genealogiques et serais heureux d’echanger avec le plus grand nombre sur le sujet des Mousquetaires de la Garde du Roi.

      PS : desole pour l’accentuation defectueuse sur ce logiciel de message

      Voir en ligne : http://gw4.geneanet.org/danieldlr_w

      Répondre à ce message

  • Les conditions pour entrer dans la Compagnie des mousquetaires 24 juin 2012 01:09, par Yolande Baril Cécyre

    Merci et bravo pour votre texte. L’histoire est ma passion depuis 36 ans. Mes ancêtres et ceux de mon mari sont venus de la Normandie ( pour les ancêtres Cécire-Cécyre) et possiblement de la Saintonge ( rien dans les documents archivés aux Québec ne donne la provenance de mon ancêtre paternel Baril). Quand je lis les textes et énigmes proposés cela me passionne énormément.

    Répondre à ce message

  • Les conditions pour entrer dans la Compagnie des mousquetaires 9 octobre 2012 12:26, par Savarin de Marestan

    Bonjour Monsieur du Marès,

    Descendant moi aussi d’un mousquetaire gris dans la compagnie
    je detient son certificat pour l’attribution de la croix de
    Saint-Louis signé Jumillac.
    Je vous fais grand compliment pour votre article et si cela vous intéresse je pourrai vous faire parvenir une copie du rôle de la première compagnie au moment de sa dissolution en 1775.
    Avec l’expression de mes sentiments les plus choisis.
    G. S. d M.

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Bravo pour votre site et votre article ! Passionnant... !!

    Moi-même j’ai un de mes ancêtres, Louis de Crozé de Lavaux de Clesmes qui fit partie des Mousquetiares noirs sous les ordres de Jeazn d’Argoult, marquis des Vins. J’ai un certificat signé de ce dernier (daté de 1716, année de sa démission du commandement des mousquetaires), où il est dit que mon ancêtre, lieutenant des mousquetaires, fit bien partie durant 5 ans et sept mois...
    Mais je n’ai rien d’autre sur cette période.

    Questions :
    - Où puis-je trouver la période de 1710 à 1716 ?
    - Quelles étaient les conditions pour y entrer en 1710 ? Mon ancêtre était lieutenant au régiment de Montsoreau (ou Sourches), et né en 1693 au château de la Treille en la commune de Montreuil-Bellay (Maine-et-loire, France).
    - Quelles furent les batailles où fut fut engagé les mousquetaires noirs ?
    - Existe-t-il une liste des mousquetaires de 1711 à 1716 ?
    - Pouqruoi le marquis de Vins a démissionné en 1716 ?

    Merci de votre aide et bien cordialement,

    Louis de Crozé

    Répondre à ce message

http://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




http://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2014 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Ours | Charte | Logo | Espace privé | Logiciels | édité avec SPIP  |