www.histoire-genealogie.com

----------

Sommaire - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances historiques - Serez-vous pendu ? - Collection THÉMA - Éditions Thisa


Accueil » Articles » Histoire locale » La paroisse de Plœmeur en 1757 vue par la capitation

La paroisse de Plœmeur en 1757 vue par la capitation


samedi 12 janvier 2013, par Jean-Yves Le Lan

Répondre à cet article

Aux Archives départementales du Morbihan, il existe les registres de capitation établis pour la paroisse de Plœmeur de l’évêché de Vannes. Ces documents, d’un grand intérêt, donnent une « photographie » de la paroisse de Plœmeur à différentes dates.

Nous allons exploiter le registre de l’année 1757 (cote 21C180). Ce document est décrit comme étant le « Rolle de répartition des sommes que doivent payer tous les Habitans y contribuables de la Paroisse de plemeur Trèves & Frairies en dépendantes, Evêché de Vannes pour la capitation de l’année 1757 [..] ». Il a été établi le 11 juillet 1757 par Jean Symon de Hennebont en présence de Joseph Bomin, Michel Le Montagner, Ollivier Raoul, François Sallo, Louis Le Goulaouen et autres « Egailleurs & Notables nommés à cet effet par Délibérations du Général de ladite Paroisse en exécution dudit Mandement […] ».

Le document nous permet de déterminer le découpage administratif de la paroisse. C’est ainsi que nous trouvons qu’elle était composée des quatorze frairies suivantes : Saint-Laurent, Kervogam, Larmor, Kerguelen, Kermeur, Kervernoüis, Keruine, Trevalen, Lannenec, Brenezen, Pononen, Damany, Saint-Félan, Locunaulay. A ces quatorze frairies, il convient de rajouter celle du bourg qui n’est pas notée dans ce rôle de 1757 mais qui est bien présente dans celui de 1758 ce qui nous fait un total de quinze frairies pour la paroisse de Plœmeur. Il n’est répertorié aucune trêve. Ensuite pour chaque frairie sont notés les villages (139 villages et lieux) qui y étaient rattachés :

- Frairie du Bourg  : campagne du bourg.
- Frairie de Saint-Laurent  : Laude, Sainte-Anne, Kerbrian, au Terre, Kerdroüal, Saint-Déron, Kergourgant, Keradehuen, Quehellec.
- Frairie de Kervogam  : Kercaveze, Kervogam, Kerroüasse, Kerysoüet, Keramezec, Guernevel, Fonse, Kergouledec.
- Frairie de Larmor  : Kerblaisir, Larmor, Kerderf, Mené, Loqueltas.
- Frairie de Kerguelen  : Kervam, Dumoustoir Beriet, Kerhello Gongar, Keroulir, Kergalante, Penpalude, Kerscoëdet, Kerguelen.
- Frairie du Kermeur  : Kerscoüet, Kerlauret, Kermeur, Lomener, Kerohc, Kerlafret.
- Frairie de Kervernoüis  : Kerbistoret, Kervernoüis, Kerouyec, Kerlaürec, Kerloix, Penher.
- Frairie de Keruine  : Kerveganic, Kernastelec, Keruine, Kerguen, Lopeheur, Kergantic, Kerhom, Kerantonel, Kerhame,
- Frairie de Trevalen  : Cruguelic, Saint-Jude, Keryan, Kermarzeven, Saint-Adrien, Kergoüet, Kergroix, Kergohel, Kerourant.
- Frairie de Lannenec  : Lannenec, Kervinio, Kerlias, Kerberen, Loyan, Penhoüet.
- Frairie de Brenezen  : Kerdüelic, Kervadoüe, Queriel, Naoüet Bihan, Resto, Kermadehoüay, Kerauder, Kernevalan, Cosqueric, Brenezen, Naoüet Bras, Bodresain, Kervégant, Kergandehuen, Keryvily.
- Frairie de Pononen  : Kerhoüet, Kerlin, Lomaria Er hoüet, Keryhuel, Penescluse, Kerlivio, Kerhuennec.
- Frairie de Damany  : Kerfichan, Saint-Armel, Kerlouanno, Le Bourgneuf, Kerberhüellec, Gaillec, Métairie du château, Roüan, Kerlegan, Queryado, Kerbrereste, Kerforne, Kerulvé, Lannemeur.
- Frairie de Saint-Félan  : Kervérot, Moustoir Saint-Félan, Kerantré, Kerlin Sassoye, La Villeneuve, Calahuen, Bodermen, Le Faoüedic, Poulaurio.
- Frairie de Locunaulay  : Kervarhic, Kergoignel, Keroman, Kergroix, Kerner, Querhellio Sassoye, Keryalan, Kerqueret, Kervenanec, Kermelo, Zoüé, Keryvant, Kerfontaniou, Dihüit, Penhoüet Quinio, Kernel, Queraulé, Quelederne, Kerbierneze, Kerbreneze, Lanmeur, Kerdiret, Montagnes, Lan prat Er roy, Keryvote.

Quelques définitions



Capitation : La capitation est un impôt, mis en place le 18 janvier 1695, touchant l’ensemble des personnes y compris les privilégiés.

Egailleur : Le nom des membres de la communauté qui réalisaient la collecte de l’impôt.

Frairie : Une frairie est une subdivision de paroisse, apparue au Moyen Âge, et qui a survécu jusqu’à la Révolution française. La frairie regroupait plusieurs villages et servait, en particuilier, de découpage administratif pour la capitation.

Général de paroisse  : Sous l’ancien régime, la paroisse n’était pas uniquement une entité religieuse, mais une représentation administrative, politique et financière composée du recteur et de l’assemblée délibérante appelée le général (Conseil de fabrique ou fabrique).

Trève : Une trève est, en Bretagne, une subdivision ecclésiastique d’une paroisse rendue nécessaire par l’importante superficie qu’elle avait lors de sa création.

Dans ce rôle de capitation sont notés les montants auxquels sont soumis les personnes redevables de cet impôt classées par village et par frairie (Les nobles sont notés sur un rôle séparé). Nous relevons ainsi que sur Plœmeur, le village payant la plus forte capitation est celui de Kerantré de la frairie de Saint-Félan suivi de Kerblaisir (Kerblaisy actuellement) de la frairie de Larmor. Pour les frairies, c’est celle de Locunaulay (624 livres 13 sols 1 denier) qui arrive en tête au niveau du montant global (addition de l’ensemble des villages) pour la capitation versée en 1757, suivie de celle du bourg (507 livres) puis de celle de Larmor (455 livres cinq sols) et de Saint-Félan (446 livres 15 sols).

Ce registre de capitation donne non seulement des informations sur l’organisation de la paroisse en 1757 mais aussi sur les personnes y habitant et soumises à cet impôt. Cette liste de personnes ne représente qu’une partie des Plœmeurois de l’époque car tous les habitants ayant des revenus très modestes ne sont pas soumis à l’impôt et ne s’y retrouvent donc pas. Il est possible à partir de cette liste d’établir les personnes les plus riches.

En relevant les personnes payant plus de 30 livres de capitation, nous obtenons la liste suivante :
- La veuve et les enfants de Jean Le Doussal du Gaillec : 50 livres 5 sols.
- Nicolas Le Gosshir de Keryan : 42 livres.
- Pierre Le Gouhir de Kerblaisir : 39 livres 15 sols.
- Joseph Bienvenu de la métairie du château (de Tréfaven) : 38 livres 15 sols
- Les héritiers de Louis Le Honsec de Naoüet Bihan : 35 livres 5 sols.
- Michel Gouhir de Kerohc : 32 livres 5 sols.
- Marie Le Honsec de Keryan : 32 livres 5 sols.
- Jacques Rio de Larmor : 31 livres 10 sols.
- Louise Le Doussal veuve de Jean Le Goshir de Kerlivio : 31 livres.
- Les mineurs de Jean Le Doussal fils de Kerforne : 31 livres.

Dans cette énumération, nous trouvons souvent les patronymes : Le Doussal, Le Gouhir, Le Honsec et nous en déduisons que ces familles étaient les familles les plus aisées sur Plœmeur en 1757.

P.-S.

Je joins au présent article pour les lecteurs intéressés, la transcription intégrale du registre de capitation de 1757 pour la paroisse de Plœmeur.

PDF - 139 ko

Ce registre contient 52 pages avec à la fin un récapitulatif par page donnant la somme globale de 5119 livres 13 sols 1 denier payée par la paroisse de Plœmeur.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

3 Messages

http://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




http://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2014 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Ours | Charte | Logo | Espace privé | Logiciels | édité avec SPIP  |