www.histoire-genealogie.com

----------

Sommaire - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances historiques - Serez-vous pendu ? - Collection THÉMA - Éditions Thisa


Accueil » Documents » Chroniques de nos ancêtres » La poste aux lettres dans une ville de province au XVIIe siècle

La poste aux lettres dans une ville de province au XVIIe siècle


jeudi 12 décembre 2013, par Thierry Sabot

Répondre à cet article

De nos jours, rien de plus simple que d’envoyer une lettre par l’intermédiaire de La Poste et du facteur. Mais qu’en est-il autrefois ou le temps et les distances se mesuraient avec d’autres échelles de valeur et où le transport du courrier était une activité dangereuse et pas toujours rentable ? Dans ses Mémoires, Antoine Jacmon, bourgeois de la ville du Puy-en-Velay, nous donne quelques éléments sur l’établissement d’un bureau de poste dans une ville de province au XVIIe siècle.

En 1639 :
Establissement du bureau des porteurs de lestres.
Ladicte année, du mois d’aoust 1639, ledict bureau a esté estably en ladicte ville du Puy, de porteurs ordinaires pour aller de ceste dicte ville à Tholouze, Lyon, Monpelher et Paris et autres lieux, par un porteur ordinaire pour sçavoir nouvelles de huict en huict jours et de quinze en quinze jours ; laquelle charge a esté prinze par un porteur de Lyon, lequel se nomme ...........
(sic, le nom est absent). Donc le pays ly a passé la somme de six cenx livres, outre ce qu’il lève ............. (sic, un mot absent) des pacquestz par once, et tient son bureau dans la maison des hoirs de feu Sabadel au Greffe, audevant la maison de feu monsieur Gulhaume Bertrand, en son vivant juge-maige [1] de ladicte ville.
Abolly dans ladicte année, car ledict partizan ne y trouvet poinct son compte, lequel se retira à son pays, et du depuis a esté restabliz par mestre Douzon, agulhitier [2] du Puy.

JPEG - 118.7 ko
Une marque postale de Viene (Dauphiné) au XVIIIe siècle
On remarque l’inscription manuscrite « de Viene » écrite avec un seul « n » au lieu de deux. Le « de » signifie « au départ de Vienne ». (Photo et document Michel Guironnet).

En 1643 :
Rétablissement de la poste aux lettres au Puy.
Ladicte année 1643, et au mois d’apvril, par deslibération des messieurs des Estas, du séneschal et bureau de la ville du Puy, a esté résollu estre nécessaire d’y avoir un bureau ou un homme que se chargeât d’avoir les quatre porteurs ou messagers de ladicte ville, que à sa dilligance fissent le voyage de Tholouze en quinze jours, et celluy de Lion en huict jours : ce qu’a esté arresté et nommé pour mestre dudict bureau des lestres et pacquetz, et pour en tenir registre, afin qu’il ne s’esgare rien et en avoir fidelle responce, c’est François Gustave qu’a esté clerc de monsieur le juge-maige ; et pour le nom des messagers, c’est Jacques Savin, Joseph Morel, ............ (sic, un nom absent) Delpuche, Tallamandier, et Barthélémy dict Courpoural, lesquels partagent ce que leur a esté taxé avec ledict mestre du bureau, et que quand n’y auroit que quatre lestres, il fault qu’ilz partent le jour que leur a esté marqué et de retourner en ceste ville ausy le jour asigné, où l’on se doibt randre dans ledict bureau pour balher ou recepvoir leurs dicts pacqués, et leur payer suivant la taxe qu’on leur en a faicte, c’est asçavoir : les lestres missives deux sols, et les ................. (sic, la phrase n’est pas terminée !).

Source : pages 143 et 189 des Mémoires d’Antoine Jacmon, bourgeois du Puy, ouvrage présenté par Auguste Chassaing, Le Puy-en-Velay, 1884.

Notes

[1Il s’agit d’un juge mage, c’est-à-dire un lieutenant général de sénéchaussée qui dispose de pouvoirs de justice.

[2S’agit-il d’un aguillier, c’est-à-dire d’un faiseur d’aiguilles ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

5 Messages

  • La poste aux lettres dans une ville de province au XVIIe siècle 12 décembre 2013 10:43, par JacquHouille

    agulhitier Il s’agit plus vraisemblablement d’un
    AIGUILLETTIER. s. m. Ouvrier qui ferre les aiguillettes, & les lacets.
    AIGUILLETTE. s.f. Cordon ou tissu ferré par les deux bouts, qui sert à attacher quelque chose à une autre. On attache le haut de chausses avec une aiguillette. Un ferret d’aiguillette.
    Furetière, A à D 1701.

    Répondre à ce message

  • Où trouver des renseignements, des archives concernant la poste aux lettres ? Je serais particulièrement intéressée par la poste aux lettres d’Arras ...

    Répondre à ce message

    • Bonjour,

      Le livre de référence est « La poste de l’ancienne France des origines à 1791 » de Louis Lenain.

      Je vais regarder ce qui est dit sur le poste aux lettres d’Arras et vous tiens informé.

      Merci de me préciser votre recherche.
      Cordialement.

      Michel Guironnet

      Répondre à ce message

      • Merci de votre proposition.
        Je recherche des renseignements sur mes aïeux notamment Maurice Philippe Raimond Joseph Bacler né à Arras le 16 avril 1764, fils de Louis Etienne Bacler, directeur de la Poste aux lettres et inspecteur des fermes du Roi, né et marié à Arras.Le frère de celui-ci,Philippe Albert, père du Baron Bacler d’Albe était lui-même directeur de la poste aux lettres d’Arras (?) puis d’Amiens.
        Je cherche également des renseignements sur Félix Dutilleux ( 1799-1872) directeur des Postes à Amiens et époux de Zoé Bacler (fille de Maurice Philippe Raimond Bacler).
        Un grand merci !

        Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Lenain écrit que le bureau d’Arras est mis en service lors de l’annexion en 1659 ; une quinzaine de cachets, entre 1686 et 1782, sont reproduits.
    Les archives départementales devraient vous apporter de plus amples informations.

    Cordialement.
    Michel Guironnet

    Répondre à ce message

http://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




http://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2014 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Ours | Charte | Logo | Espace privé | Logiciels | édité avec SPIP  |