www.histoire-genealogie.com

----------

Sommaire - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances historiques - Serez-vous pendu ? - Collection THÉMA - Éditions Thisa


Accueil » Articles » La vie militaire » « Nos Poilus » » Une lettre d’un « poilu »

Une lettre d’un « poilu »


samedi 1er septembre 2001, par Thierry Sabot

Répondre à cet article

L’orthographe du document est respectée

"Le 13 septembre 1916,

Mon cher Gérard,

Je viens de recevoir ton aimable babille et suis heureux que tu est pû avoir une petite permission pour voir ton deuzième enfant. Quant a moi je suis toujours en prévention et compte passé Samedi en conseil. Je ne sais ce qu’ils font me faire, mais s’ils veulent me faire plaisir, ils n’ont qu’a me fusiller car j’en est assez de cette injustice. Je suis la victime d’un de mes chers lieutenant, mais si malheureusement après ma condamnation je suis victime d’une autre insolent comme celui-ci je ne sais trop a qui je irais car je suis a bout. En plus de cela ma mère est au lit, et je craints une issue fatale pour elle. C’est elle qui me retient quand elle n’existera plus, moi seule déciderait du reste, car la patience est à bout. J’aurais bien fait venir le député de chez nous qui est bon avocat et qui ne s’en serait que fait un plaisir, mais j’est peur que ma mère vienne à l’apprendre. Enfin si je suis condamné injustement je n’esiterai pas a le faire venir car ma vie civile pourrait être atteinte par l’injustice militaire. Enfin j’espère que tu as passer trois jours heureux et que toute ta famille est en bonne santé. Si tu me r’écrit pas avant samedi voila mon adresse : Prévoté de 12e division Section Postale C° 33e. Quand a la vie militaire tu as une idée si je veux rester au régiment je ne peux te dire ce que j’en pense sur cette carte du régiment mais mon vieux avoir enduré ce que j’est enduré pendant trois mois a cause d’une manille tu doit savoir ce que j’en pense. N’as tu plus eu des nouvelles de Chabal et de Rouzey, sont-ils bien été tué ? Je te serre une cordiale poignée de mains et t’envoi mes meilleurs souvenirs pour ta famille.

Ton Poteau, Gabriel C."

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

17 Messages

  • > Une lettre d’un « poilu » 23 février 2006 10:15, par BRAOU 40

    Bonjour, il serai peut être temps de dénoncer et de juger toutes ces personnes qui ont envoyé ces pauvres gars au massacre, au lieu d’en faire des héros, des grands généraux, des porteurs de médailles, qui se sont enrichies sur le dos de milliers de cadavres, que nos livres d’histoire racontent à nos enfants que les héros ne sont pas ceux qui ont donné leurs noms à des rues ,avenues ou promotions . J’ai découvert cette guerre à travers les carnets des poilus, étant à la recherche de mon grand père, mort en 1915, je suis écoeuré par latitude de nos donneurs d’ordre, on peut se moquer des dictateurs africains ou sud américains !Je n’en suis pas capable, mais, ce qui serai bien c’est qu’un jour on sorte un « j’accuse » sur cette guerre, peut être cela ferai réfléchir nos malades d’honneurs de médailles et de pouvoir . C e n’est pas grave si mon texte ne passe pas, je voulais simplement pousser un petit coup de gueule contre ceux qui ont fait pleurer des milliers de femmes et d’enfants, pour le seul plaisir de jouer aux petits soldats . Bonne journée à tous .

    Répondre à ce message

    • > Une lettre d’un « poilu » 23 février 2006 10:20, par Thierry Sabot

      Aucune raison pour que votre message soit refusé ! Il est en ligne.

      Répondre à ce message

    • > Une lettre d’un « poilu » 14 mars 2006 20:46

      Pour avoir lu quelques lettres de Poilus, adressées à leurs famille, ainsi que des textes rédigés après guerre, par certains d’entre eux dans lesquels, ils racontent le mépris, les caprices et l’incompétence de ces généraux ou autres récompensés à tort que vous citez, je viens par ces quelques lignes m’associer à votre écoeurement.Merci.

      Répondre à ce message

      • > Une lettre d’un « poilu » 16 mai 2006 21:39, par christine

        et que pensez-vous de tous ces gens envoyés au front parce qu’ils ne savaient ni lire ni écrire et des basques que l’on envoyait en première ligne se faire massacrer parce qu’ils pouvaient lancer loin des grenades (joueurs de pelote) mais aussi pour leurs idées.

        Répondre à ce message

        • > Une lettre d’un « poilu » 1er décembre 2008 04:16, par Vincent

          Chère Christine,
          Les 2.900.000 hommes mobilisés en France en aout 1914 l’ont été sans distinction sociale ou ethnique. On n’envoyait pas à la guerre un basque, un breton, un corse ou un malgache de par son origine mais seulement parcequ’il était français et donc mobilisable...
          Cela n’enlève en rien a l’absurdité de toutes ces vies sacrifiées.

          Répondre à ce message

          • > Une lettre d’un « poilu » 4 mai 2011 21:03, par DDD

            Je pense que Christine à raison psk il ne suffi pas d’écouter ce que nous dis les hommes qui sont resté(presque que des personnes gradées) mais regardé la réalité en face que certaines personnes par leurs origines où leurs manières de penser on été envoyée au front cela est obligé malheureusement .

            Répondre à ce message

      • > Une lettre d’un « poilu » 29 février 2008 23:49, par tiew

        Un hymne, un drapeau, notre pays douce et belle FRANCE que je t’aime. je te comprend parfaitement, toi mon ancêtre, tu qui a su souffrir pour offrir a tes prochains un avenir meilleur sans puissance thyranique ni despotisme ... ta eux peur ta su faire outre cette douleur et cette tristesse d’une fin tragédique certaine cependant tu nous a offert ce que nous avons aujourd’hui, une culture, des moeurs, une langue maternelle, un drapeau BLEU BLANC ROUGE, cet hymne deçu. mes sentiments sont tjs aussi vif à l’écoute de notre hymne pensant à vous nos peres, qui avaient comme seul idée : vivre libre ou mourir !!!!!
        il n’y a jamais eu une armée puissante sans des généraux ingénieux !!!!

        POUR NOTRE MERE LA FRANCE

        Répondre à ce message

    • > Une lettre d’un « poilu » 19 septembre 2006 17:13, par Julie

      bonjour, malgrés mon jeune âge, je voudrais mettre mon point de vue sur ce commentaire...
      J’apprend actuellement la guerre 1914-1918 en cours et je trouve que votre commentaire à ce sujet et tout à fait censer et reflette bien un certains nombre de pensées que certaines personnes n’ont oser avouer !
      Cette guerre a était un vrai masacre et certaines personnes comme vous l’avez dit en ont bien profitez.
      Je vous souhaite de retrouver les-quelques informations que vous recherchez et je vous souhaite une excellente journée.

      Répondre à ce message

      • > Une lettre d’un « poilu » 27 octobre 2006 16:28, par nono

        bonjour,

        c’est sur, tout ce que vous dites est très intéressant mais l’Histoire s’en fout pas mal ! je suis justement en 3e année de licence d’histoire et franchement on s’interesse pas assez à la souffrance des indivudus, ce que les gens ont réellemnt enduré.... et c’est dommage !

        Répondre à ce message

        • > Une lettre d’un « poilu » 18 mars 2007 22:44, par Mickaël

          Oui c’est sur que l’histoire s’en fous pas mal de la souffrance qu’endure les personnes. Mais de toute façon je pense qu’il est impossible pour nous d’imaginer le 5e de ce qu’on enduré les poilus dans les tranchés. Meme si j’essaye d’imaginer j’ai du mal a me dire que tout ces hommes ont souffert a cause de raisons de revanche patriotique contre l’allemagne, Ont souffert grandement avec ces bruits incéssants,cette boue qui collent de partout, ces obus qui éclattent sans arrêt, le fameux gaz moutarde ... (et j’en passe). Moi qui n’est que 18 ans j’avoue que j’ai bien du mal a m’imaginer la terreure de la guerre dans mon confort sans interets finalement, pourtant on nous le montre au lycée.

          Répondre à ce message

    • > Une lettre d’un « poilu » 20 octobre 2008 19:10, par mmmmmm

      Je voulais juste dire que je suis tout à fait d’accord et que c’est inadmissible ! Voila, moi je vais participer à la cérémonie du 11 novembre et je recherche des informations sur les hommes qui sont morts pour ma ville, et non pas sur les grand chef de l’armée de terre qui n’ont presque pas connu les tranchées.

      Répondre à ce message

      • > Une lettre d’un « poilu » 5 janvier 2011 00:49, par Lord

        Juste pour signaler vu que a parement pas beaucoup d’entre vous on fait l’armée en si engageant même les plus grand comme Napoléon son passé par la case des tranché(même si sa existé moins a cet époque.Donc tout généraux tels qu’il soit est passé au trancher(s’il est militaire car lors de la mobilisation les généraux été souvent les personne importante comme les médecins).
        Et dans la vie chacun c’est souffrance,car certains des généraux pour pas dire la majorité d’entre eux,se sont effectivement enrichi sur le dot non pas de cadavre mais de soldat(merci pour leur respect !)mais d’autre on chargé en ligne courageusement et bien plus que les soldat de ligne.
        Je dit sa après libre les pensées,après tout on est en république.

        Répondre à ce message

  • > Une lettre d’un « poilu » 11 novembre 2006 20:20, par patrice

    je viens de lire cette lettre et vos commentaires à tous. Je reste sans voix et perplexe. Je suis amené régulièrement par ma fonction de reserviste d’intervenir dans les JAPD (journée obligatoire pour les jeunes) où l’on évoque la citoyenneté et le sacrifice des générations précédentes. On n’a jamais dit qu’une guerre est « propre et juste » et des exactions, il y en a toujours eu et c’est bien cela le malheur ! La presse et les medias auraient été à cette époque aussi puissants qu’ils le sont aujourd’hui, je reste persuadé que cette première guerre aurait pris un autre tournant et ainsi les généraux incompétents auraient eu des comptes à rendre. Cette lettre reste un témoignage des absurdités de toutes les guerres. Espérons que notre avenir nous préserve de ces absurdités.

    Répondre à ce message

  • > Une lettre d’un « poilu » 31 décembre 2006 13:17, par david patrick

    bonjour
    ces quelques lignes pour dire que la France se ferait d un grand honneur de rehabiliter tous ces jeunes soldats qui ont été fusillés pour « l’exemple » et que tous ces generaux ensuite ont reçu medailles et honneurs
    les decendants de ces familles ont la honte sur eux d avoir jamais raconté ce que leurs aieux ont pu faire.
    dans notre famille il y a eu 1 fusille pour l ’exemple, il a eu la chance que sa memoire soit rehabilité, ( affaire de Vingré) mais les autres...
    Pensons aux familles aux decendants qui se disent encore aujourd hui mon grand pere mon arriere grand père est mort a la guere et son nom n ’est meme pas sur le monument aux morts de la commune.
    honneurs a ces heros qui ont donné leur vie pour la patrie, nul ne doit les oublier

    Répondre à ce message

  • Une lettre d’un « poilu » 20 octobre 2007 19:50

    Bonjour,
    Je suis tout à fait en accord avec le précedent message dont le destinataire est à la recherche de son grand-pere. Pour moi ces soldats français,anglais,amèricains et même allemands ainsi que serbes, austros-hongrois, turques, etc, se sont fait tué à cause d’une guerre qui comme toutes les autres n’en vallait vraiment pas la peine. J’ai 14 ans et je suis vraiment attristé de cette guerre qui n’a servi à rien. C’est sûr Petain commandait bien, mais il à fait un régime militaire qui a fait fusillé des soldats français pour de la merde !!!!!! Car cela à servi comme l’a dit le message précédent à faire pleurer des million d’enfants et de femmes a cause de la tristesse d’avoir perdu :
    _un père.
    _un fils.
    _un mari.
    _un fiancé.
    _etc
    JE VOUS PRIE DE BIEN VOULOIR POSTER ET ACCEPTER MON MESSAGE.
    MERCI

    Répondre à ce message

    • Une lettre d’un « poilu » 28 octobre 2007 22:38, par Gilbert

      Je viens de lire vos différents message.Je suis de votre avis à tous, mais où allons nous ?
      Mon grand père père de deux enfants a été blessé deux fois avant ,invalide d’être transféré sourd ett aveugle d’un oeil garder un camp de prisonnier. Il était parti au front de verdun le mois suivant la mort de son frère sur ce même front.Son frère avait dix ans de moins que lui et espéré que vu son âge et ses enfants mon grand père y échapperait. Malheureusement les massacres l’ont rattrapé. Mon grand oncle était parti plein d’entrain sur du bon droit de sa patrie suite au bourrage de crâne de l’école de la république.Patrie et l’usage qu’on en fait est un mot qui me fait peur.Je crains que nous reprenions ce chemin, la lettre de Guy Môquet (paix à son âme ) et autres discours « patriotique », « civique » les valeurs de la terres et des trois couleurs. Avec nos vat en guerre, qu’allons nous devenir. Je me souviens d’avoir lu un discours d’avant 1914 qui était attribué à un certain M. Krupp alors député allemend, prussien ou je ne sais quoi qui disait que la guerre pouvait être une perspective au sortir de la crise industrielle.Ce petit monsieur a fini par les vendre ses canons. Je me suis un peut trop étendu mais prenons garde à un patriotisme exacerbé et de chanter à tort et à raison des chants de guerre.

      Répondre à ce message

  • ecrit d’un « poilu » jounal intime 30 octobre 2010 08:55, par bec micheline

    bonjour
    je dispose d,un journal intime d un poilu durant la guerre et d un livre de poésie illustre
    je voudrai connaitre sa valeur , pour les vendre merci
    me contacter becmicheline@hotmail.com
    bien cordialement

    Répondre à ce message

http://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




http://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2014 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Ours | Charte | Logo | Espace privé | Logiciels | édité avec SPIP  |