www.histoire-genealogie.com

----------

Sommaire - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances historiques - Serez-vous pendu ? - Collection THÉMA - Éditions Thisa


Accueil » Album photo » Les photographies d’Antoine Carcenac » L’audacieuse démonstration de la femme écrasée au Bugue en 1908

L’audacieuse démonstration de la femme écrasée au Bugue en 1908

Cliché d’Antoine Carcenac


jeudi 3 avril 2014, par Michel Carcenac

Répondre à cet article

Audacieuse démonstration, devant une foule nombreuse à l’occasion des fêtes de la Saint Louis en 1908.

« L’écrasée » est en tenue légère, aguichante, ce qui fait partie du spectacle : collants blancs, jarretières, chemise décolletée. Auparavant, elle a fait son tour de piste dans la voiture pour que le public s’assure bien qu’il n’y avait pas de trucage, qu’elle n’avait pas de corset de fer par exemple. Mais, corset ou non, il s’agit de viser juste.

Certains passagers regardent droit devant et se demandent ce qu’ils font là.

La Darracq a subi quelques modifications, l’aile de droite enlevée, le chauffeur voit mieux sa victime. La manivelle est relevée pour ne pas racler les mollets.

Malgré le flou de la voiture et des passagers dû à la vitesse, cette photo est éditée en cartes postale et connaît un grand succès.

C’est le triomphe, l’« écrasée vivante » est toujours bien vivante et fleurie.

La Darracq possède deux splendides phares à acétylène. Des arrache-clous sont fixés aux ailes gauches, sage précaution car les clous détachés des sabots et des brodequins traînent sur les routes blanches et les pneumatiques les ramassent facilement.

Ce modèle est une Darracq 1909 Torpédo, bicylindre de 8 HP, avec un radiateur moderne, prenant tout l’avant et non seulement le bas. Le changement de vitesse est au volant.

Découvrir Le Périgord d’Antoine Carcenac  : (photographies 1899 - 1920).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

9 Messages

  • Le Bugue. La femme écrasée 28 octobre 2007 13:43, par nicole bourbonnais

    merveilleux documentaire.

    qui fabriquait cette bagnole ?

    je vais m’abonner car j’aime les photos de mes ancetres et surtout en noir et blanc.

    felicitations

    nicole bourbonnais -
    laval quebec canada

    Répondre à ce message

    • Le Bugue. La femme écrasée 25 janvier 2008 18:06

      bonjour Nicole,
      cette voiture est une Darracq, construite par un génial Bordelais qui a créé Alfa Roméo, Wolkwagen, et Triump en Angleterre. Mon père les vendait en1900. Salut
      Michel Carcenac « carcenacmichel@orange.fr »

      Répondre à ce message

      • Le Bugue. La femme écrasée 9 juin 2008 23:11, par Daniel SAZATORNIL, à Sauveboeuf ( 24150 )

        bonsoir, et félicitations pour toutes ces belles photos de Mr Carcenac ( entre autres ) et quels souvenirs il nous laisse ! ! !

        Et cette gazette est un vrai régal chaque semaine.

        Bravo et merci.

        Répondre à ce message

        • Le Bugue. La femme écrasée 3 avril 14:14, par André BREGERAS

          Bonjour à tous,B-)

          Un bon point pour les vieilles voitures, mais l’exploit ???:-O

          Le dos (légèrement cambré de la dame) doit supporter le 1/4 du poids environ, de la voiture chargée de quatre personnes et les orteils passent très prêt d’être raccourcis !Bizarre !!!

          Il fait toujours bon vivre dans le sud-ouest !Cordialement,ab.

          Répondre à ce message

  • mon père Antoine m’a bien assuré qu’il n’y avait aucun trucage photographique. L’écrasée avait un étroit corset d’acier très mince. Il s’agissait tout bonnement de viser juste.

    Répondre à ce message

  • La Darracq avait un moteur qui faisait un bruit de marteau qui frappe une enclume, d’où le nom de darracq de donnée en argos aux marteaux. :-))
    Il y a actuellement un homme qui se fait rouler dessus par un gros 4X4 lui aussi sans trucage. La dernière fois, le 4X4 a calé en étant sur lui, imaginons la sueur qu’il a dû avoir !

    Répondre à ce message

  • Hommage à mon père compagnon maréchal-ferrant (en Dordogne) :

    Une similitude entre un mot d’argot professionel DARRACK qui veut dire marteau et qu’il est de ce fait, préférable d’écrire DARAK pour ne pas le confondre avec le constructeur automobile ci-dessus.
    C’est aussi sur Wickipedia !

    Quelle idée « d’écraser une jeune fille » ? femme soumise littéralement sous-mise.

    Répondre à ce message

http://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




http://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2014 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Ours | Charte | Logo | Espace privé | Logiciels | édité avec SPIP  |