www.histoire-genealogie.com

----------

Sommaire - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances historiques - Serez-vous pendu ? - Collection THÉMA - Éditions Thisa


Accueil » Documents » Témoignages » Souvenirs d’école dans les années 1950

Souvenirs d’école dans les années 1950

Une petite école dans un village de Belgique


vendredi 1er juillet 2005, par Francine Lamer

Répondre à cet article

Me voilà replongée, tout à coup, dans mes souvenirs d’école.. Ces souvenirs qui n’existent plus aujourd’hui et qui ressurgissent de ma mémoire. Eh oui, j’avais une touche et une belle ardoise « qui casse » bordée de bois, j’en avais une autre en carton que j’aimais beaucoup moins. Et je crachais dessus quand mon éponge n’était pas assez humide. Je me souviens du bruit de la touche qui grinçait un peu... et de l’odeur de l’éponge mal rincée.... Et de cette impression bizarre quand je la tenais dans mes doigts et que je la sortais de sa petite boîte ronde à fleurs.

J’avais une belle mallette que ma marraine m’avait offerte, une mallette en cuir bien trop grande pour moi.. mais que je devais garder des années... Fallait juste que je grandisse...

Mais avant je me dois de parler de l’école gardienne et de cette fois où j’avais oublié de mettre ma culotte pour aller à l’école, j’avais bien sûr été l’objet de moqueries de mes petits camarades.

Mon plus grand souvenir de l’école gardienne, ce fut les gommettes de toutes les couleurs... et aussi des bonhommes que l’on faisait avec des marrons et des bois d’allumettes....

Et la plasticine... bon dieu qu’est ce que j’ai pu faire des serpents... des chiens aussi mais moins bien réussis....

Comme je n’avais pas de médaille, j’attachais un beau bouton doré à un fil et je le mettais à mon cou... Je me souviens aussi du nom de mon institutrice « Laviolette ».. joli nom hein ? Elle était douce et gentille. Elle fut remplacée plus tard par Madame Leboutte. De l’autre côté du mur, ma sœur Gisèle était chez les grandes. Il parait qu’on l’appelait souvent à la rescousse quand la petite sœur faisait la têtue...

Toute une ambiance l’école du Pont de Scay.. la petite cour avec le marronnier (photo)où je m’écorchais les bras et les genoux sur les graviers, les garçons qui attaquaient les filles alors qu’ils ne pouvaient pas dépasser une limite bien définie par l’institutrice... Ces rondes que nous faisions entre filles « Un fermier dans son pré.... un fermier dans son pré ohé ohé.... » ou « Ne regardez pas le renard qui passe, regardez plutôt quand il est passé »...

Je me souviens aussi que je chantais, du moins, j’essayais de chanter avec une autre petite amie les chansons du moment... « Il y a toujours un coin qui me rappelle » d’Eddy Mitchell... Rosette (c’était le prénom de ma petite amie) avait une superbe voix... moi j’essayais de l’imiter.

Mes amies s’appelaient Evelyne Servais, Bernadette Hanique, Marie-Alice Delvenne, Colette Hans et Ginette Defays qui était née le même jour que moi exactement... et j’avais deux petits galants !! qui n’étaient pas qu’à moi seule d’ailleurs.... Parfois même pas du tout.... Un qui s’appelait Serge Leduc (décédé depuis longtemps) et Christian Dhont... le troisième, André Roumans, m’aimait bien mais moi je n’avais d’yeux que pour Serge.

Tous les jours, je partais à l’école avec mes sœurs, j’étais affublée d’un grand caban blanc (aussi trop grand pour moi) et quand je tournais la tête, ma bonnette restait en place....

Les institutrices

Nous avions deux institutrices, l’une qui s’appelait Liliane Vilenne et l’autre Arlette Vosse, celles ci donnaient cours du haut de l’estrade en bois qui longeait le tableau noir. A gauche, il y avait un magnifique bureau... mais gare à celui ou celle qui faisait le vilain... sinon il devait aller dans le « trou du bureau » au pied de l’institutrice...

A l’époque les bancs étaient toujours en bois, nous étions assises deux par deux. A part André Roumans qui était assis tout seul. Il arrivait à l’institutrice de lui taper sur les doigts avec une règle quand il faisait des pâtés sur ses feuilles.

Madame Vilenne n’avait pas son pareil pour organiser de jolies fêtes scolaires. Nous nous rendions à pieds dans la petite salle, un vieux piano noir restait là en permanence, le mari de madame Vilenne avait bien du mal parfois à le réaccorder. Monter sur scène était pour moi très impressionnant.

Quelle ambiance quand la classe se transformait en « cinéma ». On occultait les fenêtres, on mettait un écran et on nous passait un vieux film avec Mickey qui se faisait dévorer par un ogre. Je me souviens de l’énorme luette de celui-ci... je n’aurais pas voulu être à la place de Mickey pour tout l’or du monde....

Dans toutes les classes de l’époque (fin 1950 ..), il y avait certainement une buse empaillée comme dans la mienne... elle m’impressionnait je dois dire. Un beau poêle en pierre trônait au milieu de la classe, c’est sur ce poêle que nous faisions « péter » nos pommes de terre en hiver, une bonne odeur se répandait dans la classe à l’approche du dîner. Je me souviens des prismes et des cônes en zinc que l’institutrice sortait au bout d’une lune pour nous donner cours et des grandes bouteilles d’encre pour remplir nos encriers... à l’époque, pas de tipex... mais une bonne gomme !!! fallait pas exagérer car on trouait sa feuille... je rentrais souvent de l’école avec les doigts tachés d’encre.

Le dernier jour d’école était mon préféré. Ce jour là, on faisait venir des pâtisseries des deux boulangeries du coin, des bons cornets à la crème. On dressait les tables dehors et on buvait de la grenadine... ce fut la dernière fois où j’ai mis les pieds dans la cour... et pourtant bien souvent, je me dis que j’aimerais y retourner....

Ça fait plus de 38 ans maintenant que je n’ai plus entendu tinter la cloche.

Voir en ligne : Le site de l’auteur ( avec ses photos de classe)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

9 Messages

  • > Souvenirs d’école dans les années 1950 12 juillet 2005 10:06, par prysquel.

    le thème catalyseur fait qu’un retour sur soi devient ainsi obligatoire,
    donc bravo & bonjour !

    l’écart, qui paraît énorme, entre ma scolarité durant la deuxième guerre mondiale
    et
    celle vécue aujourd’hui par nos petits-enfants, est un écart de temps certes
    mais aussi de mode de vie, de comportement.

    la seule question est si l’apparence n’est pas trompeuse ?

    lire dans quelques années le récit contemporain,
    celui de ’deux mille cinq’
    sera d’un certain intérêt et d’un intérêt certain !

    le changement n’est qu’apparent, superficiel, les souvenirs avec le temps s’identifient.

    fred a. prysquel.

    Voir en ligne : souvenir d’école dans les années 1950

    Répondre à ce message

  • > Souvenirs d’école dans les années 1950 3 août 2005 23:13, par colette

    cela fait chaud au coeur de se souvenir

    Répondre à ce message

  • C´est par hasard en cherchant dans le WEB que j´ai trouvé votre Page et l´entête ma retenu et bien des souvenirs très lointains sont revenus a la surface (j´habite l´étranger depuis cinquante ans et je parle rarement de la Belgique). Moi c´était en 1943, l´école primaire Vielle Montagne à Liége et la fin de la guerre qu´on attendait impatiemment. On disait « après la guerre, on feras ceci ou cela » c´était un jeu. Mais tout a-t-il vraiment changé ou avons-nous simplement changé notre façon de voir les choses. N´avons-nous pas simplement perdu nos yeux d´enfant et le pays magique de nos six ans.

    Répondre à ce message

  • > Souvenirs d’école dans les années 1950 13 septembre 2005 14:21, par André

    J’ai essayé également de rassembler mes souvenirs d’école en créant un site

    http://www.ecole.new.fr

    peut etre y trouverez vous un peu de vos souvenirs également .

    Répondre à ce message

  • > Souvenirs d’école dans les années 1950 1er avril 2006 18:02, par mamie fleur

    qu’appelez-vous « une touche » ?

    vos souvenirs se rapprochent des miens, mais ils sont plus lointains ! une dizaine d’années plus loin !

    j’ai écris « une brassée de souvenirs » pour nos enfants et petits-enfants afin qu’ils se rendent compte des différences avec leur vie aujourd’hui.

    merci de me répondre à :
    genelamon52@aol.com

    Répondre à ce message

  • Souvenirs d’école dans les années 1950 18 janvier 2009 20:11, par Joce

    J’ai moi aussi raconté « mon école dans les années 50 » et plus précisément en 1952, dans un petit village d’une centaine d’habitants en région champenoise. L’instruction y était dispensée différemment, l’ambiance était autre, nos jeux aussi et je suis bien nostalgique quand j’y repense...

    Vous pouvez lire ce témoignage en suivant le lien ci-dessous.

    Voir en ligne : Mon école en 1952

    Répondre à ce message

  • Souvenirs d’école dans les années 1950 18 octobre 2009 12:45, par elena ottaviano

    Immigrée d’ Italie en 1948 je suis arrivée avec mes longues nattes et mon vieux manteaux gris,une photo prise place saint Lambert renvoie le regard d’une gamine qui se demande si les liegeois vont êtres acceuillant ou pas..
    J’aimerais tant retrouver mes anciennes camarades de classes ou du moins avoir des nouvelles...je suis entrée a l’école de burenville en 1948,à l’époque l’école n’était pas encore mixte,je me prénomme elena ottaviano et j’étais la sauvageonne de la classe,apparemement jen’avais pas la réputation d’être une petite fille très gentille...mais je vous rassure tout de suite,j’ai changé.

    Répondre à ce message

  • Souvenirs d’école dans les années 1950 25 mars 23:46, par Simone Thill

    Bonsoir,

    N’étiez-vous pas en 6e primaire en 1949, dans la classe de Mme Paquay ? Si oui, nous avons joué bien souvent ensemble, j’habitais rue des Ecoles.
    Merci de me répondre.
    Sincères salutations

    Répondre à ce message

http://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




http://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2014 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Ours | Charte | Logo | Espace privé | Logiciels | édité avec SPIP  |