www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Documents » Biblioweb » La Guide des chemins de France (2e édition en 1552)

La Guide des chemins de France (2e édition en 1552)

par Charles Estienne


mercredi 25 août 2004, par Thierry Sabot

Répondre à cet article

Le contexte historique :
Après les ravages de la guerre de Cent Ans (1337-1453) l’époque est à la réorganisation des routes et des grands chemins terrestres.
Vers 1470, la Poste aux chevaux commence à se structurer avec un système de transport par relais et de maisons de poste qui, de quatre lieues en quatre lieues (environ 16 km), mettent des montures à la disposition de chevaucheurs. En 1483 ces relais sont au nombre de deux cent trente-quatre et les maîtres de poste proposent leurs chevaux et l’hébergement à d’autres voyageurs.
Selon Guy Cabourdin et Georges Viard (Lexique historique de la France d’Ancien régime), « au XVI° siècle, les routes restent de médiocre largeur, 15 pieds au plus (4 à 5 m), et généralement beaucoup moins. (...) Plus ou moins bien entretenues par les seigneurs riverains, grâce aux corvées paysannes, ou par les municipalités urbaines, les routes sont construites sommairement, très rarement pavées. Les roues des voitures creusent de profondes ornières que la moindre pluie transforme en bourbiers. »
Mais progressivement le réseau routier se met en place et, de 1531 à 1534, François Ier, accompagné de la reine et du dauphin, peut se déplacer aisément de Fontainebleau à Lyon et Toulouse.
C’est dans ce contexte qu’en 1552 Charles Estienne publie le premier guide routier français : « La Guide des chemins de France » qui décrit deux cent quatre-vingt-trois itinéraires à travers le royaume.

L’auteur :
Né dans une célèbre famille d’imprimeurs-éditeurs et humanistes français qui travaillèrent du XVe au XVIIe siècle à Paris, Lyon et à Genève, Charles Estienne (c.1504/1505-1564) reçut son doctorat médical à Paris en 1542. Il est l’auteur d’une oeuvre anatomique, d’un célèbre ouvrage sur la vie rurale (La Maison rustique) mais il a surtout marqué l’histoire pour avoir publié le premier Guide des chemins de France.

L’ouvrage :
Son titre original est « La Grand Guide des Chemins pour aller et venir par tout le Royaume de France. Avec les noms des Fleuves & Rivieres qui courent parmy lesdicts pays. Augmenté du voyage de S. Lacques, de Rome, & Venise. »
Publié pour la première fois en 1552, ce guide (à l’origine le mot « guide » est féminin), connu un grand succès et fut régulièrement réédité.
Comme les guides du même type, « inventés » au milieu du XVI° siècle et conçus pour aider les pèlerins en route vers Saint Jacques de Compostelle ou Rome, l’ouvrage de Charles Estienne se proposait d’aider le voyageur à « retrouver son chemin », choisir ses gîtes d’étapes et se prémunir des dangers de la route.
Il se distingue par la richesse de son contenu, la concision de son style et sa grande maniabilité qui en feront un modèle pour de nombreux ouvrages postérieurs.
Ce guide, comme ceux qui le suivront, a contribué a changer la vision et la préparation du voyage et à faciliter la mobilité des individus et des idées.

Son intérêt dans le cadre d’une recherche historique et/ou généalogique :
Cet ouvrage ne nous offre pas seulement une simple nomenclature des voies de communication, mais une véritable description qui vise à fournir au voyageur de l’époque et au lecteur d’aujourd’hui une représentation du royaume au XVI° siècle. On y trouve notamment de nombreux détails pratiques, politiques, touristiques, économiques ou insolites qui raviront le chercheur : « Belle Ville, mal nommée » selon l’auteur ; « La Ferté, première des quatre filles de Citeaux » ; « Chamenis, château de marbre noir sur le chemin », « Argentine, forge à fer »...

A noter :
l’ouvrage a été édité sans carte et il est l’un des premier à faire allusion à l’idée de « frontières naturelles ».

Références :
Le livre est consultable et téléchargeable sur le site de Gallica : 207 pages (5482 ko), B.N.F. : Cote : [8-L25-82].

Voir en ligne : Un livre à découvrir sur Gallica, la bibliothèque numérique de la Bibliothèque Nationale de France

P.-S.

Pour en savoir plus :
Les routes de France depuis les origines jusqu’à nos jours, colloque publié sous la direction de Guy Michaud, Association pour la diffusion de la pensée française, Paris, 1959, 170 pages.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2018 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP