Si vous ne visualisez pas correctement ce message, cliquez ici
La petite histoire de nos ancêtres
PartagerTweeterPartager
Vendredi 30 septembre 2022
Pour proposer un article ou une demande d'entraide : Cliquez ici

Pour être sûr(e) de recevoir la Gazette chaque vendredi, merci de lire la page suivante : Je ne reçois pas/plus la Gazette ! Pourquoi ?
Bonjour à tous,

On nous signale que l'association "Aquitaine Historique" lance une souscription pour l'ouvrage suivant : La vie des gens autrefois dans la campagne de l'Arruan - De la fin du XIXe siècle au début du XXe siècle - Témoignage d’une époque : l’exemple du village girondin d’Isle-Saint-Georges. Le bon de souscription est disponible sur le site de l'association (voir plus bas dans la Gazette)...

A la semaine prochaine...
Thierry Sabot avec Michel Guironnet et Franck Boulinguez
📌 Voir le dossier de presse
Contexte Italie
Dans la même veine que Contexte France, publié en 2007 et depuis plusieurs fois réédité, voici Contexte Italie, la vie quotidienne de vos ancêtres italiens et de leurs migrations depuis 1573 à nos jours. Une chronologie thématique inédite pour situer, en un seul coup d'œil, un village, une famille, un personnage ou un événement dans son contexte historique et généalogique.


De l’ombre des montagnes... à la lumière du Salut...
par Eliane Deschenes
En ce mois de février 1820, qu’a donc Pierre Ferdinand TURREL de si urgent, de si important à faire en Haute Savoie, pour voyager sur cette mauvaise route, accompagné de sa femme Marie Catherine, dont la grossesse est presque à terme ?
Lire la suite
Avis de recherche sur Marie Joséphine Guillem
par André Maire
Je lance un avis de recherche concernant Marie Joséphine GUILLEM. En effet, Marie Joséphine a disparu. Elle a disparu des registres que j’ai pu consulter, notamment ceux de l’ANOM. Marie Joséphine a épousé un Algérois, a donné la vie à une Algéroise, mais n’a pas laissé de traces autres que deux mentions, dont une sur l’acte de décès de son mari Michel ANTUORO, fils de Michel Archange et de Maria Palma LUBRANO (tous deux d’origine italienne), né le 21 janvier 1880 à Alger, où il est décédé le 26 mai 1919, rue Diderot. Il était boulanger.
Passer le pont du Verdon
à lire sur le blog La Forêt de Briqueloup
Voilà un couple que j’aime bien, sans doute à cause de leurs prénoms. Au début de mes recherches, j’avais noté Philipa, avant de me rendre compte que Philipe était un prénom féminin. Je n’avais alors guère de compétence en paléographie. Elle était nommée Philipe Brun(e), puisqu’en Provence on féminise les patronymes. Née le 21 juillet 1613 à Saint-Julien (Var), à l’âge de 18 ans elle épouse Pons Gastaud, il avait 24 ans. Pons n’est pas un prénom rare, cependant mon sosa 3444 est le seul à le porter.
Itinéraire d'un meunier gâté
par Jérôme Cucarull
Pas de commune qui n'ait au moins son moulin. Cependant, le XIXe siècle est un siècle de révolution pour ces industries, comme pour les activités rurales en général d'ailleurs. Contraintes de s'adapter à une économie ouverte plus largement sur l'extérieur, la plupart d'entre elles seront condamnées à une irréversible disparition. Le texte que nous reproduisons est extrait du dossier de faillite de LESGUER fils, minotier au port de Guipry, conservé aux Archives Départementales d'Ille- et-Vilaine (liasse 3U3). Il s'agit d'un rapport du syndic au juge, rédigé le 21 avril 1860.
Les premières heures de la catastrophe de Vierzy, relatées par le sous-préfet de Soissons
par les AD de L'Aisne
Le 16 juin 1972 à 20h54, deux autorails de la ligne Paris/Laon percutent des éboulis résultant de l’effondrement d’une partie de la voûte du désormais tristement célèbre tunnel de Vierzy, près de Soissons. Cette catastrophe, la troisième plus dramatique de l’histoire ferroviaire française, provoque la mort de 108 personnes, toutes axonaises. Cinquante ans après, nous vous proposons de revenir sur cet événement tragique grâce à ce document d’archives issu du fonds du cabinet du préfet.
Les frères Champollion, la correspondance dévoilée, une nouvelle exposition des Archives de l'Isère
par les AD de l'Isère
A l'occasion du bicentenaire du déchiffrement des hiéroglyphes, les Archives de l'Isère organisent une nouvelle exposition,"Les frères Champollion, la correspondance dévoilée". La correspondance des deux frères Champollion, conservée par la famille et aquise par l'Isère en 2011, est aujourd'hui conservée par les Archives départementales qui en a débuté la numérisation. Elle éclaire notamment le processus de déchiffrement de cette langue oubliée jusqu'en 1822.
La vie des gens autrefois dans la campagne de l'Arruan - De la fin du XIXe siècle au début du XXe siècle - Témoignage d’une époque : l’exemple du village girondin d’Isle-Saint-Georges
par Olivier Coussillan† et Thierry Mauduit
La vie des gens autrefois dans la campagne de l’Arruan, à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, retrace des événements, rappelle des coutumes, des objets petits et grands qui, à cette époque, faisaient le quotidien des populations rurales. Le cadre géographique choisi, l’Arruan, un des « pays » en terres de Graves de la Gironde, ne fait pas figure d'exception, car les lecteurs issus d'autres régions pourront y retrouver des témoignages similaires à ceux racontés par ailleurs par leurs grands-parents.
Jouons un peu...
Avec les noms de famille : Ce nom de famille serait un surnom tiré du Salve Regina et il désignerait un chantre d’église.

Avec les mots du passé : Ce mot ancien désigne un droit du soixantième denier levé sur les objets vendus au cri public.
Retrouvez nos ouvrages dans la boutique en ligne...
Le port est de 2 euros pour un panier de 30 euros.
Contexte France (5e édition 2020). Nouvelle formule avec mise à jour (244 pages au lieu de 216), l'ajout de symboles graphiques pour repérer rapidement les faits importants de chaque fiche chronologique et également 25 fiches supplémentaires afin d'évaluer le coût de la vie selon les époques (de 1600 à 1890), avec notamment une estimation détaillée du panier moyen de la ménagère, des données sur les revenus (salaires, gages et soldes) et les budgets des différents métiers, et enfin les dépenses courantes des familles (logement, habillement, linge de maison, mobilier...).
Vous recevez La Gazette car vous vous êtes inscrit à la newsletter du magazine-web histoire-genealogie
Pour vous désinscrire, cliquer ici
Suivez-nous aussi sur :