www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Album photo » Scènes diverses » Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953)

Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953)

Louis Empain dirige personnellement le collège qui relève de sa fondation Pro Juventute.


jeudi 5 janvier 2006, par Edouard Deom, Pierre Chartrand †

Répondre à cet article

JPEG - 30.8 ko
La cour intérieure et la chapelle.
C’est là que nous chantions :
« Prends toujours le chemin qui te mène plus haut »
« La victoire t’attend et le but est si beau,
Il t’invite à redire chaque jour... »
Au fond, sur la gauche, les appartements privés de la famille de Louis Empain.
(Droits réservés)
JPEG - 34.3 ko
Façade de l’entrée du collège
Au rez-de-chaussée le réfectoire...
Au premier, les salles de classes...
Les élèves font des travaux de jardinage... (Le parking était déjà construit, donc après 1951).
(Droits réservés)
JPEG - 33.1 ko
Vue d’ensemble du collège
Au sous-sol, il y avait une grande salle de gymnastique, au-dessus, la salle du « feu de camp » qui servait pour le théâtre, les conférences, le cinéma et les veillées.
(Droits réservés)
JPEG - 25.6 ko
L’intérieur de la chapelle
Y était attitré pour les catholiques, le R.P. jésuite Williaert que madame Empain allait chercher le samedi à Namur dans sa décapotable Ford.L’abbé occupait seul la banquette arrière.
(Droits réservés)
JPEG - 23.7 ko
Autre vue d’un dortoir d’équipe
C’est au son d’une sirène qu’il fallait se rassembler dans ce couloir à 6h 10 le matin devant les lavabos. Au fond, isolé, le lavabo du chef d’équipe.
(Droits réservés)
JPEG - 35.9 ko
Une autre vue du terrain de jeux
Admirez avec quel entrain s’active l’éducateur !!!
Remarquez nos uniformes...
(Droits réservés)
JPEG - 36.7 ko
Une partie du terrain de jeux entre le collège et le château
Une équipe joue au basket pendant que l’autre pratique une sorte de course à obstacles !
(Droits réservés)
JPEG - 23.9 ko
Un dortoir d’équipe
3 équipes formaient un groupe ; Au fond, sur la gauche, la chambre de l’éducateur...
(Droits réservés)
JPEG - 26.9 ko
Vue du cloître intérieur
A droite des dortoirs ; Dans le préau, chaque matin c’était le salut au drapeau à 06:40 h...
Cette photo doit dater de l’après Pro Juventute-Collège de La Hulle puisque le jardin semble plutôt mal entretenu ...
(Droits réservés)
JPEG - 36 ko
L’entrée du collège vers 1952 puisque le parking était créé..
Un groupe de jeunes part en randonnée. À l’arrière-plan, d’autres équipes se préparent aussi.
(Droits réservés)

Sur le même sujet, lire aussi le texte de Georges Dufrêne Mes années Pro Juventute : Fondation Louis Empain .

Complément :

JPEG - 163.9 ko
Une classe en 1960
Daniel Hermelin : « Ce sont les élèves de ma classe en 1960. Je suis au 2e rang, le premier à gauche (accroupi, souriant, la main droite sur le genoux) ».

P.-S.

Ces dix photos ainsi que les légendes qui les accompagnent proviennent d’un ancien élève du collège, M. Édouard Deom. Qu’il reçoive ici nos plus sincères remerciements.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

174 Messages

  • > Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 26 mai 2006 20:09, par Godin Benoît

    C’est avec beaucoup d’émotion que j’ai vu les quelques photos du collège. Je ne suis pas un des anciens élèves. Je passais mes vancances jusqu’en 1946 au château de la Hulle qui appartenait à mon grand-père, Camille HENROZ. Durant les dernières vacances, vraisemblablement en 1946, le chateau avait déjà été acquis par Louis EMPAIN. Il avait permis que des guides puissent camper dans le parc. Nous allions les voir et je me souviendrai toujours du porridge au chocolat qu’elles nous avaient fait goûter ! Nous regardions aussi de loin les travaux qui venaient de démarrer.

    Répondre à ce message

    • Cher monsieur Godin,

      Vous avez donc réussi à jeter un coup d’oeil aux photos avant que je puisse répondre à votre message !!!! Et je tiens à vous remercier pour le commentaire que vous avez fait. Très intéressant d’apprendre que le château de la Hulle appartenait à votre grand-père et que vous avez eu l’occasion de vous y rendre régulièrement. Les anciens élèves apprécieront vos souvenirs, j’en suis sûr. Peut-être avez-vous dans vos archives des photos personnelles que vous accepteriez de publier dans ce forum ???

      Pierre Chartrand

      Répondre à ce message

  • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 14 août 2007 13:03, par Jean-Jacques

    La période la plus noire de mon enfance "1959"

    Des marches interminables le week-end avec un pistolet fromage et un autre a la confiture, nous espérions la pluie.
    Le manque de classe nous obligeait à prendre le bus pour nous rendre à l’école à Namur, encore à demi endormi et le froid hivernal, accoutré d’un uniforme ridicule « batle dress et pantalon Tintin » le tout couleur souris grise.
    Un enfant de 9 ans aime rire avec ses camarades c’était souvent sanctionné par une superbe trempe qui actuellement conduiraient un instituteur en droite ligne devant les tribunaux.
    Silence le matin, silence à l’école, silence en rentrent le soir, silence au repas du soir, silence pendant l’étude, silence la nuit.

    Nous avons été plusieurs à l’époque à vouloir s’enfuir, je l’ai fais…

    Jean-Jacques.

    Répondre à ce message

    • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 29 août 2007 16:50, par Mathieu Charles

      Bonjour,

      Je pense que nous nous sommes probablement connus, mais cela fait tellement de temps !
      J’ai envoyé un petit message sur le forum ou je signale mon accord avec votre point de vue.
      Si l’on regarde un peu en arrière, n’oublions pas que les années 50 étaient encore l’après guerre et que de nombreuses choses n’étaient pas disponibles ou n’existaient pas comme c’est le cas aujourd’hui. C’était un demis siècle en arrière et il n’y avait pas de télévision et d’Internet !

      Charles

      Répondre à ce message

    • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 17 novembre 2008 01:05, par Daniel Hermelin

      Bonjour Jean-Jacques,
      La description que vous faites ne correspond absolument pas à ce que j’ai vécu de 1957 à 1961. Parlons-nous du même collège ? Moi j’y ai d’excellents souvenirs. Bien à vous. Daniel Hermelin.

      Répondre à ce message

    • ...sans compter les privations. Pas de bonbons ,pas de tintin ni Spirou ( uniquement sciences et vie)pas de radio. Le courrier devait etre donné ouvert aux educateurs et si cela ne plaisait pas n’était pas envoyé. Commandés par des educateurs incompétents comme Sornin, Mailleux, etc. Tous les dimanches 1 pistolet au fromage( sans beurre ni margarine) et 2 à la confiture ( meme pas étalée convenablement. C’était pire que la prison. Des uniformes gris ridicules. Nous ne pouvions meme plus passer par le village de profondeville car nous volions les fruits aux étalages. Nous n’avions rien !
      Lors des « visites » toutes les 6 semaines de 10hrs à 17hrs. Un petit tour par la friture bruxelloise à Namur ( Le fils était également un élève) et il était temps de rentrer. Triste période de ma vie !

      Répondre à ce message

      • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 23 mars 2011 01:13, par dhermelin

        Bonjour,
        J’ai bien reçu votre message. Si j’ai bien compris, Pro Juventute vous a laissé de mauvais souvenirs. Votre avis m’intéresse vivement. Je prépare un mémoire sur la pédagogie des collèges du Baron Empain. Auriez-vous la gentillesse de m’apporter votre témoignage. Eventuellement, envoyez-moi votre histoire à mon adresse mail : « dhermelin@skynet.be ».
        Quand étiez-vous au collège ? Lequel (Profondeville, Ottignies, Esneux,...) ? Qui avez-vous eu comme éducateur ? Quels sont les profs dont vous vous souvenez ? Quel âge aviez-vous ? Dans quelles classes avez-vous été ? Parlez-moi de ceux dont vous vous souvenez. Merci d’avance pour votre témoignage. Cela m’aide énormément.
        Amicalement vôtre.
        Daniel Hermelin.

        Répondre à ce message

      • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 27 décembre 2011 22:26, par Dartevelle Jean

        En fait, on devait partager en équipe les friandises reçues lors des visites parentales : c’était normal à cette époque !

        Répondre à ce message

    • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 27 décembre 2011 22:21, par Dartevelle Jean

      Cette description ne correspond nullement aux années que j’ai vécues : 1955, @56, 57... Une façon de vivre en groupe, impensable en 2011 !

      Répondre à ce message

    • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 6 août 2013 15:34, par ROI Paul

      Jean-jacques-je suis étonné et outré de vos propos -Je suis entré au Rond-Chêne à Esneux mars 1945 - terminé ma 5éme et 6iéme primaire - réalisé les 6ans d’humanités au Collège La Hulle le 15 juillet 1953 - après le service militaire, j’ai travaillé comme éducateur à Ottignie puis au Collège de la Hulle jusqu’en septembre 1958 - pour obtenir un diplôme de régent math.Il est évident que je dois toute ma réussite à Pro Juventute et au Baron Louis Empain(mon père spirituel) Je n’ai jamais connu ce que vous déclarez.Un homme de 81 ans vous exprime toute ma tristesse.

      Répondre à ce message

    • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 26 février 18:46, par Larry Asslinger

      Hello Jean-Jacques,

      En premier lieu excusez mon pauvre francais,que je vais toutefois pratiquer pour vous repondre.

      Je suis entierement d’accord avec ce que vus avez mentionne. Ce fut egalement pour moi UNE perode noire de mon enfance.

      Souvenez vous egalement que la pupart du temps les classes etaient en emeutes, et pour nous corriger nous devions creuser des tranchees, qui une fois terminees devaient etres retasser !? En ce qui concerne le manger, souvenez vous que nous devions partager un bloc de beurre entre nous ? Ce bloc devait etre soigneusement diviser par l’un de nous. Nous avions tellement faim que nous devions cacher de la nourriture (saucisses, etc...) pourvus par nos parents, a l’interieur des pieds de nos lits afin de les cacher des educateurs. Pour moi personellement cetait un cauchemar, surtout que j’avais l’experience de pensionnats britanniques pour faire la comparaison.

      je me rappel bien des evasions du college ! J’etais sur le point de faire de meme avec deux amis, mais mes parents sont venus me chercher dans la matinee....pour me trouver le soir meme dans le College Saint Augustin a Enghien....toujours vetus de mon uniforme alpin !!!

      Répondre à ce message

      • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 27 février 10:11, par DARTEVELLE Jean

        j’ai vécu ce pensionnat d’exception de 1955 à 1959 ç
        Les récits que je lis me semblent tout à fait exagérés !
        Certes la discipline faisait partie intégrante des semaines qui étaient organisées parfaitemen pour permettre l’étude etc le délassemenr sportif : rien de trop négatif à ajouter !
        Jean Dartevelle

        Répondre à ce message

  • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 29 août 2007 16:32, par Mathieu Charles

    Bonjour,

    Je suis un ancien élève du collège de La Hulle ou j’ai étudié en temps qu’élève interne de 1956 a 1959.

    C’est avec plaisir que j’ai regardé les photos, qui me rappellent ma jeunesse et ma région.

    Mais je dois dire que je concorde avec le point de vue de Jean-Jacques, m’étant moi même enfui a une occasion.

    Je dois probablement avoir connu Jean-Jacques, mais beaucoup de temps s’est passé depuis cette époque et de plus j’ai perdu presque tous les contacts avec la Belgique ; ayant mêmes des difficultés pour écrire en français, car cela fait maintenant 40 ans que j’ai quitté l’Europe pour vivre en Amérique latine, résidant actuellement au Brésil.

    Charles

    Répondre à ce message

    • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 30 août 2007 14:54, par pierre chartrand

      Merci cher monsieur Charles pour vos deux témoignages sur le collège de La Hulle à Profondeville.

      Pierre Chartrand

      Répondre à ce message

      • Chers Amis anciens de La Hulle,

        Je voudrais compléter le message que j’ai laissé hier, en vous précisant qu’un ouvrage d’un de nos écrivains belges évoque le collège de La Hulle. Il s’agit du roman poétique intitulé Autobiographie de William Cliff, publié à Paris aux éditions de La Différence.

        En consultant le site de William Cliff, j’ai appris qu’il s’agit du pseudonyme d’André Imberechts (un des frères de Jean que j’évoquais dans mon message précédent).

        Dans cet ouvrage, on retrouve pas mal d’évocations très positives, et très négatives, de La Hulle, comme nous en témoignons tous, semble-t-il.

        Il y a des propos superbes (que je partage totalement) sur notre ancien prof de math, M. Fernand Lecat (voilà quelqu’un qui savait nous passionner pour les mathématiques), et sur M. Dumont, notre prof de français, qui a poursuivi une carrière de journaliste après la fermeture du collège, comme sur le P. Léopold Willaert, qui célébrait la messe du dimanche en observant si nous le « suivions » bien.

        Le livre de William Cliff m’apprend que M. Lecat et son épouse sont morts en Afrique, massacrés lors de révoltes.

        Voilà quelques infos supplémentaires, peut-être utiles pour certains d’entre vous.

        Au plaisir de vous lire.

        Jacques Lemaire

        Répondre à ce message

        • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 23 août 2008 21:38, par Christian Magis

          j’étais élève au collège de la Hulle de 1958 à 1961.Dans la section latin math de la 6e à la 3e jusqu’à la fermeture du collège.
          Il est vrai qu’à 11 ans la séparation avec sa famille est difficile à supporter qu’en ajoutant à cela une discipline de fer et un régime spartiate il ne faut pas s’étonner qu’au repas du soir souvent un fugitif manquait à table.
          Que dire encore de la censure du courrier qui m’amena souvent dans le bureau de Louis Empain pour rectifier un texte trop critique à l’égard du système éducatif.
          Mais en fait tous ces aléas n’étaient ils pas le prix à payer pour faire partie de ces privilégiés à qui Louis Empain a voulu enseigner un art de vivre qui nous a permis d’affronter les obstacles de la vie en gardant l’équilibre qu’il nous avait enseigner.
          Il n’a jamais lésiné sur les moyens mis en oeuvre, nos éducateurs étaient des hommes de grande valeur (,Emmanuel Poiré, Sornin, Mathieu, Jadin et d’autres dont j’ai oublié le nom)
          Nos professeurs:Lecat qui fut assassiné au Congo (il avait remplacé les amortisseurs avant de sa moto par des balles de tennis...)Monsieur Dumont qui habitait la maison en bas du chemin.Notre prof de dessin qui roulait dans une magnifique américaine.Devolder notre prof de latin un peu rondouillard.Geldof notre prof de gym et quelle salle de gym à 3 murs !
          N’oublions pas le préfet des études Mathys et de discipline Deryon qui était également le cinéaste attitré.
          Quant à mes compagnons que j’ai eu l’occasion de rencontrer ils avaient garder cet esprit que seul un ancien de la Hulle peut ressentir et lui permettre d’aller toujours de l’avant dans le respect de l’autre.

          Répondre à ce message

          • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 17 novembre 2008 01:12, par Daniel Hermelin

            Hello Christian,
            Je me souviens de toi et je suis d’accord avec tes propos. Personnellement, j’ai de bons souvenirs du Collège. La pédagogie de Louis Empain était pourtant basée sur d’excellents principes.
            Amicalement.
            Daniel Hermelin.

            Répondre à ce message

          • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 27 mars 2010 17:42, par Bernard Mahy

            Bonjour Christian. Je me souviens parfaitement de toi. Nous étions dans la même classe. Sur une photo où tu es , je suis le deuxième en partant de la gauche , en bas.

            Bernard Mahy

            Répondre à ce message

            • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 6 juin 2010 01:57, par christian magis

              Bonjour Bernard,
              Je rentre d’Afrique du Sud où j’ai l’habitude de passer l’hiver et je découvre ton mail.
              N’as tu pas monté une société de Public Relation ?
              Je me rappelle très bien de toi.Aurais-tu conservé la Porsche de ton père ?
              Ce fut la première que je connu.Ton père ne s’occupait-il pas du circuit de Francorchamp ?
              Cinquante ans ont passés et les souvenirs sont bien présents.
              J’habite dans le Var au dessus de Saint Trop.
              Je serais bien content d’avoir de tes nouvelles.

              Répondre à ce message

          • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 6 décembre 2011 16:34, par Gilson Jean-Marie

            Monsieur,

            J’ai travaillé au collège de la Hulle durant deux ans comme moniteur d’escalade, de 1967 à 69. Je recherche des renseignements sur un certain monsieur Jadin qui était moniteur de voile et de canoë et même éducateur à PJ.
            Auriez-vous des renseignements à son sujet, prénom, âge, origine ?
            Bien à vous.

            JM Gilson

            Répondre à ce message

        • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 4 janvier 2012 16:29, par Dartevelle

          Ayant côtoyé Imberechts en 4e latine (1956, je crois), je l’ai retrouvé au début des années 70 à l’IATA comme prof. de français (solitaire renfermé et célibataire), le Chanoine Philippot directeur, lui avait octroyé une chambre à la semaine. André est le seul prof. que j’aie jamais vu donnant cours assis « en tailleur » sur une table de dessin (pupitre). Il ne s’est pas « éternisé » ou on ne l’a pas « gardé » longtemps, c’est selon ?
          À La Hulle, il avait un ami-confident .(en tout bien tout honneur), nommé Vallée, tout aussi discret, j’ai oublié son prénom, il était non-pratiquant mais très respecté...

          Jean Dartevelle

          Répondre à ce message

          • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 12 août 2013 09:51, par DARTEVELLE Jean

            54-55,55-56,56-57 : 6e, 5e et 4e latine, avec notamment André Imberechts (déjà continuellement dans les... nuages avec son ami-confident - sans doute - X Vallée un grand mince, alors que lui était plutôt de petite taille).
            Nos éducateurs Poiré (le chantre blond au sifflet aigu) ; Sornin le moustachu (à la grosse voix bourrue) ; en 4e, c’était l’étage du bureau du boss et au fond du couloir la porte « mystérieuse » donnant dans ses appartements (!)
            Comme je l’ai déjà expliqué, je me suis refait une santé physique après 13 ans de « Pays Noir » (charbon, hauts-fourneaux cracheurs de scories rougoyantes et polluantes), une santé « morale » peut-être en compagnie de copains venant de tout horizon géographique. Je retrouve les noms de tous mes profs déjà cités.

            Répondre à ce message

    • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 5 septembre 2007 14:36, par Jean-Jacques Martin

      Obrigad… Charles,

      Heureuse surprise et combien inattendue de ton intervention sur le site.
      Comme tu dis si bien nous ne sommes plus dans les années 50 !

      Le collège à été transformé en plusieurs appartements privés pour différents propriétaires, l’environnement aux alentours du château n’ont pas été trop modifiés.
      Je pense bien y avoir revu la piscine en plein air et en béton.
      Je me revoyais à l’époque, où par la fenêtre du pensionnat, nous nourrissions un splendide cerf avec un peu de pain que nous avions ramené du réfectoire, planqué sous nos vêtements, c’était un hiver particulièrement très froid.
      La Meuse était en crue.
      Après 40 années j’ai quitté la capitale pour revenir habiter la région qui reste magnifique.

      http://gedeon.skynetblogs.be/

      Cher Charles, j’espère que là où tu résides, tu as pu trouver l’épanouissement.

      Toute mon amitié Jean-Jacques.

      Voir en ligne : http://gedeon.skynetblogs.be/

      Répondre à ce message

      • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 6 novembre 2007 21:33, par NOIRHOMME Jean-Louis

        Ciney, le 03/11/2007,

        Monsieur LEFEVRE

        Vous semblez connaître beaucoup de choses sur PRO JUVENTUTE et notamment les sites du Rond Chêne et Profondeville. J’ai entendu mon père éducateur-économe à Esneux et aussi semble-il à Profondeville parler de monsieur Sornin, Devise qui je crois est devenu indépendant plombier.(pensionné maintenant j’imagine) Vous souvenez vous de lui il s’appelait NOIRHOMME Paul. jl.noirhomme@skynet.be

        Répondre à ce message

        • Cher Monsieur Noirhomme,

          J’espère que M. Lefevre pourra répondre à votre question.

          Pierre Chartrand.

          Répondre à ce message

        • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 16 juin 2008 17:33, par Steph De Keuleneer

          Bonjour à tous, comme la plupart d’entre vous j’ai été au collège de la hulle de 58 à 61 ainsi que mon frère Chritian.
          j’ai plein de choses a raconter et je vous laisserai un autre message plus tard.
          Ma question pourquoi ne pas organiser une réunion des anciens ?

          Répondre à ce message

          • Cher Monsieur De Keuleneer,

            C’est une bonne idée : la réunion des anciens. Je laisserai donc ceux de vos anciens confrères de La Hulle vous répondre, en attendant vos autres commentaires. Tout ce que vous pourriez nous apprendre sur le collège de La Hulle ou, encore, sur le baron Louis Empain, sera lu avec grand intérêt.

            Pierre Chartrand

            Répondre à ce message

          • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 15 août 2008 20:13, par Lefevre Jean

            Bien cher Stef , c’est pas hazard que je suis tombé sur ce site , nous nous sommes connu au Collège entre 1958 et 1961 , A l’époque si je ne souviens tu habitais à bruxelles .
            mes parents étaient en Afrique et seul en Belgique j’ai de bons souvenirs de ces années (Educateur Heynen-pour le primaire , c’était un compteur extraordinaire) en secondaire , j’y suis resté jusqu’en 4e secondaire I semble que Manu Poiret vive encore
            Jean Lefèvre

            Répondre à ce message

          • Chers Amis anciens de La Hulle,

            Je viens de découvrir le site aujourd’hui, alors que je cherchais l’adresse excate de notre collège, pour voir ce qu’il est devenu.

            Je découvre le site, je reconnais très bien les lieux (d’après les photos, qui me paraissent très parlantes), et des bouffées de souvenirs me reviennent, souvenirs heureux et malheureux.

            J’ai été élève à La Hulle entre septembre 1958 et février 1961.

            Les noms des profs que je vois apparaître sur le site me sont chauds au coeur : M. Lecat, notre prof de math ; M. Dumont, notre prof de français ; M. Rousseau, notre prof de latin (en sixième), surnommé Tryphon, en raison de sa vague ressemblance avec le professeur Tournesol, et qui postillonnait...

            Je n’en dirais pas autant de nos « éducateurs » [...] qui perquisionnaient nos armoires en quête de nos bonbons et de notre argent pendant que nous étions en train de manger au réfertoire : à part le bon gros Sornin, je n’ai pas gardé de bons souvenirs de ceux qui nous « drillaient » : les P. (qui cognait son diapason contre son crâne avant de nous faire chanter) ; U... le faux jeton, qui nous avait fait construire une cabane (où je me suis sérieusement blessé un doigt) ; C... (j’ai oublié son nom véritable), ancien gendarme, [...] ; un certain L..., qui m’a un jour collé de plusieurs jours de « service merde » (vous vous rappelez les rats qui pullulaient..) parce que j’avais osé ce jeu de mots bien anodin « La devise du prince Albert est : pas au lit sans Paola » (c’était l’époque du mariage de notre actuel souverain)[...] ; et D... lui-même, [...] que nous avions baptisé « péri », par abréviation de « périscope » (en raison de son grand nez).

            Les souvenirs des élèves sont plus positifs : j’étais en équipe avec Jean Imberechts (un saint, à mes yeux d’incroyant), qui est devenu prêtre et a vécu à Londres et en Amérique du Sud ; avec Jean-Paul Delsipée, qui a fait a kiné à l’U.L.B. alors que j’y faisais les romanes, que j’ai beaucoup vu et qui est mort en 1999 ou en 2000 ; avec Pol Hendrickx, rebaptisé Popol, qui donnait une touche africaine à notre équipe. Je puis d’autres noms me viennent à l’esprit : les frères Polak, un certain Stievenart, un certain Pigeon, un certain Beaudoux... Je ne les ai jamais revus ! Et puis ce Marchand, qui avait contracté le tétanos. Et Grondel, le fils d’un juge d’instruction bruxellois, qui avait bouffé de l’ammnite phalloïde et qui a risqué sa vie sur un pari stupide. Et puis cet élève qui s’était tiré et qui a eu la malencontreuse idée de passer par la gare de Namur, où les gendarmes l’ont cueilli pour le ramener manu militari à La Hulle.

            Et puis tous ces souvenirs mêlés : les quêtes à Dinant, pour « Pro Juventute » ; les bagarres dans le train (depuis la gare du Luxembourg) avec ces péquenots cathos de Godinne, qui se moquaient de notre uniforme ; et puis ces maraudages de fraises à Wépion ; et puis ces « pique-nique » à Dave (30 bornes, les amis !), qui nous retrouvaient sommeillant le dimanche soir (après le rôti de porc à la salade de blé) devant « La Bataille de l’eau lourde » ou « La Grande Illusion ».

            Aujourd’hui encore, près de 50 ans après, je peux dire quels étaient nos menus. Je n’oublireai jamais le repas du mercredi soir (le plus régalant) : porridge ; pommes de terre, compote de pommes et sauce à l’oignon ; crêpes. Cela nous fasait oublier les haricots blancs sauce tomate et la margarine.

            Et puis les chahuts, surtout les jours de visite des parents : les musages entre 8:30 et 9:00...

            Malgré tout, La Hulle m’a apporté quelque chose (j’avais fait mes primaires à Ottignies, à Pro Juventute) : cette volonté de vivre, cette confiance en la vie que nous répétions tous les jours : "Prends toujours le chemin qui te mène plus haut
            La victoire t’attend et le but est si beau, etc.

            Rappelez-vous, mes Amis : « Crie bien haut ton désir de liberté et de confiance ».

            Superbe maxime, que je n’ai jamais oubliée. Que j’ai tenté de faire mienne.

            Et si on essayait de se revoir ?

            Vous pouvez m’écrire : jc.lemaire@tele2allin.be

            A bien,tôt,

            Jacques Lemaire

            [NDLR : Certains passages de ce message(matérialisés par des crochets [...]) ont été supprimés car ils pouvaient porter atteinte à la vie privée des personnes citées.)

            Répondre à ce message

      • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 21 janvier 2008 00:23, par Charles Mathieu

        Merci pour l’indication de votre site, les photos sont très bien et d’excellente qualité.

        Répondre à ce message

  • Bonjour à tous, mon nom est Yves H.
    Je suis un ancien de la Hulle où j’ai très bien connu Charles ainsi que son frêre Jacques ; plusieurs choses me choquent dans les commentaires et le ton chagrin adoptés par différents participants. La date de fermeture du Collège est erronée, les commentaires des photos comportent plusieurs erreurs etc... Je suis à votre disposition pour positiver votre article et de plus j’aimerais que Charles Matthieu me contacte par e-mail, cela me ferait plaisir ; ainsi que ceux de la dernière deuxième secondaire qui se reconnaissent.
    Amicalement, Yves H.

    Répondre à ce message

    • Bonjour Yves,

      J’espère qu’Édouard Deom va répondre directement à votre message.

      Mais je puis déjà vous demander de corriger toutes les erreurs que vous aurez trouvées dans les légendes des photos.
      Vous pouvez me les faire parvenir à mon adresse Internet personnelle. J’en discuterai avec Édouard. Et celui-ci apportera les corrections nécessaires, s’il le juge à propos.

      Merci pour votre intervention sur ce forum.

      Pierre Chartrand.
      pierre.chartrand@gmail.com

      Répondre à ce message

    • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 2 janvier 2008 16:47, par BANMEYER Eric

      Bonjour YVES,

      Ayant séjourné au COLLEGE de la HULLE pendant 3 ans, du mois de juillet 1958 juqu’au mois de juin 1961, soit jusqu’à la fermeture des classes supérieures d’humanités (j’y ai parcouru successivement les classes de 5e, 4éme et 3e),
      il est bien possible que nous nous soyons rencontrés, au moins dans le réfectoire ou au cours des « rassemblements » dominicaux dans la grande salle des fêtes (le système de vie en permance "en équipe"de cinq, regroupées par « classe » de même niveau scolaire ne favorisait guère les contacts entre classes différentes ...)

      Je dois avouer que ces 3 années d’internement continu (vacances comprises, vu l’éloignement de mes parents en Afrique ; j’y suis rentré à l’âge de 11 ans, en 2e année d’humanité, et ressorti à 14 ans !) ne m’ont pas laissé un souvenir impérissable, hormis celui du « cadre » exceptionnel du COLLEGE (et du Chateau) de LA HULLE, avec le chemin du Bocq, les sapinières ..., que j’ai pris plusieurs fois plaisir à reparcourir à l’occasion de mes séjours occasionnels en BELGIQUE.

      En 3 ans (de 11 à 14 ans), j’y ai glané bien des souvenirs, certains assez heureux, d’autres beaucoup moins, et je dois dire, à l’appui d’autres témoignages, que j’ai souvent rêvé (et même tenté) de m’enfuir, mais où aller lorsque votre plus proche parent réside à 10.000 KM et que vous vous trouvez en quelque sorte étranger dans votre propre pays. (Je n’ai d’ailleurs jamais dépassé les limites des sapinières, finissant par « monnayer » mon retour au Collège contre un peu de considération, vite dissipée, de la part de nos « éducateurs »).

      Je me souviens en particulier, et avec beaucoup d’émotion de ce malheureux et si sympathique camarade de chambrée (Alain MARCHAND) dont le douloureux combat contre le TETANOS (contracté à l’issue d’une chute dans un petit étang voisinant le « chateau », par suite d’une fracture ouverte mal soignée), avait ému tout le collège : qu’est-il devenu ?

      Je me souviens aussi des noms et prénoms de plusieurs de mes condisciples, qui peut-être se reconnaîtront, cités ici dans le plus parfait désordre : B. MAHY, Jean-Marie MATAGNE, Chr. MAGIS, A.DELVIGNE, L.DELVENNE, M.POLLACK, ?KNOKAERT, ? HERMELIN, J.M DELROISSE etc ...

      Et de quelques-uns de nos « éducateurs » MM URBAIN & SORNIN, et de J-M POIRE si doué pour le chant choral : ce n’est pas demain que j"oublierai que « le matin, tout resplendit tout chante ! » Fort malheureusement, le passionné de musique que je suis aujourd’hui chantait faux à ’époque : inexcusable !)

      Je me souviens aussi de plusieurs de nos professeurs, professeurs de français (Jean Marie CUVELLIER, et Paul MATHIS, par ailleurs speaker à la radio) et de math (Mr LECAT), et d’un extraordinaire professeur de grec de et de latin débordant d’humanisme, de patience et de bonté, livré sans défense aux inexcusables quolibets que suscitait chez mes camarades son très pénible embonpoint et essouflement permanent (50 ans après, j’ai honte d’avoir oublié son nom et de ne me souvenir que de son indigne sobriquet)

      Et encore de Mr DERILLON, notre « préfêt de discipline », qui eut la gentillesse de m’ouvrir quelques fois les portes de son habitation privée lorsque, les jours de congé, vacances et autres « permission », j’arpentais seul les classes vides et dortoirs désertés par mes camarades, et dont la passion personnelle pour le cinéma nous fit découvrir dimanche après dimanche, au retour de nos bien longues marches dominicales, les plus précieux chefs d’oeuvre du 7e art (Jeux interdits, La Grande Illusion etc ...)

      Et encore de nos extraordinaires « quêtes » dans toutes la région de PROFONDEVILLE et de NAMUR (jusqu’à LIEGE et DINANT ?) lorsque, une fois par an, au seuil de l’hiver, nous étions envoyés par petits groupes, avec un tronc en fer blanc soigneusement scellé, collecter des fonds « pour les oeuvres du baron EMPAIN ».
      Heureux moments de presque totale liberté hors des fontières du Collège, sentiment du devoir accompli, sentiment de loyauté, exhaltation et ...incompréhension totale devant les quolibets lancés à notre adresse (ou à celle du baron EMPAIN), du fond des cafés enfumés, par l’un ou l’autre « habitué », lorsque nous avions naïvement abrégé la justification de la quête « pour le baron EMPAIN » (!)

      ...

      Comme vous l’avez évoqué dans votre message, j’aurais apprécié que vous me fassiez connaître votre point de vue (sans doute différent) quant à l’expérience pédagogique que nous avons vécue, qui serait bien mal résumée par l’intégration des valeurs du « scoutisme » et de la vie « scolaire » (les classes débutaient par les « cris d’équipe »), et quant aux « circonstances » qui ont conduit, selon vous, à la fermeture des classe supérieures d’humanité en juin 1961, dans ce qui m’est apparu alors (était-ce l’effet de mon plus jeune âge, j’étais, du fait de ma précocité scolaire « beaucoup » plus jeune que mes condisciples) comme la conséquence d’un incroyable laxisme (passivité) du corps éducatif et incontenable explosion de violence retournée contre le « système », par ailleurs parfaitement inadapté aux besoins et soif de reconnaissance des « aînés » d’alors.

      Merci, si vous le voulez, de m’écrire via le site du COLLEGE, ou plus volontiers directement à mon adresse E’MAIL que voici : ericbanmeyer@hotmail.com

      Je réside actuellement en FRANCE (dans le Sud de la FRANCE), « préretraité » après une carrière de 30 ans comme ingénieur dans les Mines et carrières de Cuivre et Cobalt du KATANGA (RD.CONGO) ...

      Avec mes plus cordiales salutations, Eric BANMEYER

      Répondre à ce message

      • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 21 janvier 2008 01:02, par Charles Mathieu

        Bonsoir Monsieur Banmayer.
        Votre message m’a rapellé des noms que j’ai connu,professeurs,édcateurs et élèves.
        Je me souviens du cas d’Alain Marchand et je ne sais pas ce quíl est devenu !
        Je vois également que tout comme moi vous avez fait carrière a l’étranger ou moi je compte terminer mes jours.
        Je me souviens qu’un de nos professeurs de Math (je ne me rapelle plus son nom) avait écrit un livre ; si j’ai bonne mémoire, sur la physionomie des visages !ou quelque chose comme cela.
        Paul Mathis, notre professeur de Français, etait en fait locuteur a radio Namur.
        Je me souviens également du professeur de latin qui était fort chahuté et dont jái oublié le nom ; ensuite, si j’ai bonne mémoire il a été remplacer et le nom de cet autre professeur était je crois Rousseau ; ce que je me souviens c’est qu’il soufrait de sciatique.
        Tout cela est un passé bien lointain surtout pour moi qui ne suit retourner en Belgique que deux fois et pour quelques jours seulement.
        En fait nous sommes pratiquement tous dans la soisantaine et certains de ceux que nous avons connus sont déjà décédés

        Répondre à ce message

        • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 5 juin 2010 10:28, par Serge Parmentier

          Bonjour Charles,
          Je m’appelle Serge Parmentier et je me souviens très bien de toi et de ton frère... fils du directeur des eaux de Spontin... où nous sommes allés tous en « pique-nique ». Ton père nous avait par ailleurs ramené en voiture. Je me souviens qu’il avait une voiture « trafiquée » avec l’accélérateur au volant.
          Tu étais féru de photographies à l’époque et j’en ai gardées quelques-unes... mais, malheureusement, j’en ai aussi perdues. J’ai une photo de groupe alors que nous étions en promenade... je te la joins. J’avais réussi à recontacter Yves Horry, mais je n’ai plus eu de nouvelles... à notre âge, bien sûr, nous ne sommes pas immortels. Mais si tu avais des photos, encore, je serais désireux de les retrouver.
          Ton frère, lui avait construit un poste à galène... Mon Dieu ! ! ! que de souvenirs ! ! !
          Ne me laisse pas sans nouvelles... si tu en as
          Serge

          Répondre à ce message

          • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 14 juillet 2011 10:07, par Jacques Droessaert

            bonjour Serge,

            ton nom me rappelle vaguement quelque chose, pourrais tu te situer sur la photo, moi je suis au premier plan sur la droite à coté de Yves. L’histoire du poste à galène me rappelle aussi quelque chose mais c’est vague. plus précis dans ma mémoire Imberecht et son violon ainsi que sa Symphonie du Nouveau Monde, les frères Maniquet, la grande « révolte » qui a précédé la fermeture des classes supérieures etc...
            Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis mon départ de PJ mais si j’y pense souvent c’est la première fois que je fais une recherche sur Internet et j’avoue que ce que je lis me rend très nostalgique. La vie y était très dure mais je suis convaincu qu’elle nous a forgé un caractère de battant.
            Jacques

            Répondre à ce message

          • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 24 mai 18:07, par Willy Beaufays

            Salut, j’étais aussi avec vous, Charles Mathieu, Yves Horry etc...
            Je m’appelle Willy Beaufays et je venais de Liège
            J’aimerais avoir des nouvelles de ceux qui restent
            Est-ce possible
            Cordialement
            W. Beaufayswbeaufays@yahoo.fr

            Répondre à ce message

        • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 24 mai 18:03, par Willy Beaufays

          Salut Charles, je me souviens parfaitement de toi, ton frère et ton père ( direct. des Eaux de Spontin)
          Nous étions ensemble au collège avec Yves Horry et d’autre comme Parmentier.
          Mon nom est Willy Beaufays et je venais de Liège
          Mon mail est wbeaufays@yahoo.fr
          Si tu peux, merci de me réponre
          Willy

          Répondre à ce message

      • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 13 février 2008 16:01, par BANMEYER Christian

        Monsieur,
        Ce message va vous paraitre peut-être un peu sogrenu, mais je recherche des personnes portant le nom de BANMEYER comme moi. Nous ne nous connaissons pas mais je recherche des origines à travers le monde.

        Nous venons d’alsace et je pourrais vous renseigner sur ma famille depuis 1870.

        Je fait cette démarche car ce nom et assez rare et les informations récoltés sont souvent importantes, pour trouver d’autres personnes.

        Cordialement

        Mon e-mail : christian.banmeyer@yahoo.fr

        Répondre à ce message

      • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 23 août 2008 22:01, par Christian Magis

        Bonjour Eric,
        La dernière fois que nous nous sommes rencontrés tu jouais de l’orgue à Kambove en 1973.J’étais à l’époque au KDL à Likasi.
        Aujourd’hui je suis installé dans le Var et régulièrement je retourne en Belgique pour retrouver mes petits enfants.
        Je pense que se revoir après 35 ans pourrait donner lieu à quelques échanges interessant...
        Qu’en penses tu ?
        Bien à toi
        Christian Magis

        Répondre à ce message

        • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 6 septembre 2008 08:53, par BANMEYER Eric

          bonjour christian, je viens d’intercepter ton message et ce serait bien sur un grand plaisir de te revoir !
          je me souviens très bien de votre visite à kambove ... et de la notre à likasi ...
          tu es dans le VAR ? et bien moi aussi, en visite chez notre fils et petits enfants à NANS les Pins audessus d’AUBAGNE(jusque dimanche ; retour prévu lundi vers Perpignan, mais ns pourrions faire un petit crochet pour vs rencontrer ...) ;
          peux-tu me communiquer tes coordonnées (adresse + n° tel) sur notre boite à courrier ericbanmeyer@hotmail.com ?
          Et merci aux organisateurs et modérateurs du site qui ns ont permis de ns retrouver de bv transmetre mon pessage à christian Magis
          Eic BANMEYER

          Répondre à ce message

      • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 17 novembre 2008 01:53, par Daniel Hermelin

        Hello à tous les anciens !
        Je réponds ici aux différents messages émis par mes ancien camarades de classe. En ce qui me concerne j’ai de bons souvenirs du collège. Diplômé en psycho-pédagogie, je cherche à rédiger un petit mémoire sur la pédagogie du Baron Louis Empain. Si vous avez des documents, photos, etc qui pourraient m’aider, ce serait sympa de votre part.

        Je reste néanmoins à votre disposition pour toute idée de rencontre, de conversation ou de témoignages. Mon adresse email est dhermelin@skynet.be .
        Amitié à tous.
        Daniel Hermelin.
        16/11/2008.

        Répondre à ce message

      • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 5 avril 2011 17:30, par JP Dujeux

        Re-bonjour à tous,
        Pendant que je lisais les citations précédentes, je les commentais verbalement à mon épouse...
        Tout à coup, elle me signala que Mr Paul Mathis avait été un de ses collègues à l’Athénée de Tamines.
        Celui-ci lui avait parlé de son expérience d’enseignant au collège de la Hulle.
        Voilà , pour vous aider à retrouver les anciens...

        Répondre à ce message

        • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 2 août 2013 13:19, par LUTZ MIREILLE

          Bonjour Monsieur,
          Mr Paul Mathis est né à Erpion, mon village natal (barrages de l’Eau d’Heure) j’ai d’ailleurs très bien connu sa chère maman, peut être pourriez vous me dire si celui est toujours en vie, il aurait le même âge que ma mère qui était son amie d’enfance... ou éventuellement une adresse ..Je vous remercie de la bonne attention qu’il vous plaira de réserver à la présente.
          Lutz Mireille

          Répondre à ce message

          • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 2 août 2013 16:18, par DARTEVELLE Jean

            J’ai passé 3 années inoubliables au Collège de La Hulle de 1954 à 1957. Habitant Charleroi (Le Pays Noir) j’ai pu me « réoxygéner » dans les bois de Profondeville et retrouver une santé peut-être compromise (?).
            Je ne peux hélas pas vous renseigner sur ce professeur (?) et vous m’en voyiez navré.

            Répondre à ce message

    • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 2 janvier 2008 17:55, par BANMEYER Eric

      Bonjour Monsiuer H,

      Comme vous, je suis un « ancien » du College de LA HULLE :

      j’y suis rentré en juillet 1958 à l’age 11 ans, inscrit en 2e année d’humanités (soit en classe de « cinquième »), et j’en suis ressorti en juin 1961, à l’âge de 14 ans, au terme de ma 4e année d’humanités (classe de « troisième »),

      soit 3 années d’internement continu, vacances comprises (mes parents résidant alors en Afrique), jusqu’à la fermeture des classes supérieures d’humanités.

      Je dois confesser, au risque de vous contrarier, que je n’ai pas conservé de ces années de complet isolement un souvenir impérissable, et que j’ai perçu la fermeture du Collège en juin 1961 comme une « délivrance », même si ce fut pour intégrer un autre internat (fort heureusement ouvert sur l’extérieur), jusqu’à l’achèvement de mes d’humanités.

      Comme bien d’autres, j’ai « aussi » tenté de m’enfuir du Collège, mais où aller, à 12 ou 13 ans, lorsque vos plus proches parents habitent à 10.000 KM et que vous vous trouvez comme « étranger » dans votre propre pays ?

      Et pourtant, c’est toujours avec beaucoup d’émotion que j’ai revisité le site de LA HULLE, et reparcouru, à l’occasion de mes séjours occasionnels en BELGIQUE l’allée des sapinières et le chemin du BOCQ. Quel somptueux décor !

      Je ne puis que me réjouir pour vous si vous avez « savouré » vos années d’internat au Collège de LA HULLE, sans doute étiez-vous plus « solide », ou fûtes vous mieux soutenu à l’occasion de vos « retours en famille » tous les 15 jours.

      J’aurais apprécié de connaître les « corrections » que vous auriez voulu apporter aux commentaires rédigés par les participants, et surtout connaître votre avis quant aux « motifs » et « circonstances » qui ont conduit, selon vous, à la fermeture du Collège, et plus particulièrement (dans un premer stade) à la fermeture des classes supérieures d’humanités en juin 1961.

      C’est très volontiers que je vous communique mon adresse E-MAIL (concaténation de mes nom et prénom) soit : ericbanmeyer@hotmail.com

      Je réside actuellement en FRANCE (Sud de la FRANCE, près de PERPIGNAN), précocément prépensionné après une carrière de 30 ans, finalement fort heureuse, comme ingénieur dans les mines et carrières du KATANGA (R.D.CONGO).

      Avec mes plus cordiales salutations,

      Eric BANMEYER

      Répondre à ce message

      • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 19 janvier 2008 16:36, par Edouard Deom

        C’est avec émotion que je lis le dernier message de Mr Banmeyer car il reflète exactement ce que j’ai vécu mais c’était dans les années comprises entre 1947 et 1953, la première de celle-ci étant encore sous « la République PJ » qui nous permettait de gagner des « billets de banque » en échange de nos travaux de jardinage, menuiserie, théatre, etc... pour acheter du chocolat et des boissons d’eau minérale, parfois au goût d’orange ou de citron ...
        Je n’ai pas donc connu les personnes citées, sauf évidemment des « profs » comme Dumont, Mathys, Vartagnan, Schockaert et comme éducateur Sornin, Poiré et Deryhon le chef !
        Je n’oublie pas non plus l’Inspecteur des écoles, Mr Nicaise, qui avait contredit une thèse mathématique (en géométrie ou en algèbre, je ne sais plus, de notre prof, Mr Paternotte qui habitait à Bois de Villers...
        Je garde absolument un excellent souvenir et regrette que personne ne puisse répondre quant à la période scolaire, sportive
        et éducative 47-53 ...
        Qui pourrait retrouver William Cliff (via google) qui est et sera un écrivain prisé en 2008 selon le goût littéraire de
        chacun ?
        Je ne répondra pas à Yves H...
        Bien à vous tous et plus @ sur cet excelent site !

        Répondre à ce message

        • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 7 novembre 2008 15:24, par Marie Joseph Begon

          Monsieur ,
          Si vous voulez des nouvelles de William Cliff vous allez dans google et vous aurez toutes les informations ...
          Il vient de traduire une pièce de Shakespeare et qui est jouée actuellement à Bruxelles
          Bien à vous Mme Begon

          Répondre à ce message

          • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 7 novembre 2008 18:39, par DEOM, Eduard

            J’ai bien pris connaissance du message de Madame Begon et je l’en remercie.
            A plusieurs reprises, j’ai tenté de prendre contact avec Monsieur André IMBERECHTS sous son nom de
            William Cliff.
            D’après tous les renseignements que j’ai pu obtenir, il semble que « William Cliff » ne possède pas d’adresse « mail »
            et que, vraisemblablement, il ne soit pas au courant des articles sur le Collège de la Hulle ...
            Si vous possédez des renseignements, merci d’en faire part au site ; personnellement, je me souviens
            d’André IMBERECHTS mais pas de surnom de Péjiste...
            Il doit se souvenir des activités de jardinage, bricolage, chimie, théatre, ...
            Bien à vous.
            Edouard Deom

            Répondre à ce message

        • j’ai découvert avec une certaine émotion les commentaires de certains anciens élèves du collège de la hulle. Personnellement j’ai été interne durant les années 49-50 50-51 et 51-52 j’y ai connu Edouard Déom ,E. Poiré ,Paternoster ce prof. de math qui disait toujours ; suffit surpris... lorsqu’il voyait un élève bavarder. Je conserve de ces années un excellent souvenir en dépit du grand isolement dans lequel nous vivions par rapport à nos familles .Il m’arrive encore souvent de raconter a mesenfants ,les soirées spectacles que nous préparions telle que :la" princesse muette" spectacle que nous présentions le jour de visite (tellement rare) de nos parents.je n’ai revu aucun ancien éleves mais lorsque je regarde mes photos de jeunesse des noms me reviennent ;tel edouard Deom Theatre,Cotton,Janssens(le plus costaud de cette promotion) Charron ...etc. Il y a 4 ou 5 ans j’ai eu l’occasion de repasser à Profondeville pour voir ce qu’était devenu le collège de la Hulle et j’ai rencontré E. Poiré devenu un vieux monsieur qui m’a raconté la fin de cette magnifique utopie créée par le baron Empain :Pro Juventute et cela m’a attristé ,car avec le recul de l’age je trouve que c’était sans doute une utopie mais une magnifique et généreuse utopie .Je vis depuis 40 ans en France prés d’Aix en Provence et aurais beaucoup de plaisir à participer à une réunion d’anciens élèves si une telle reunion devait voir le jour. j’ai pas mal de photos de cette période mais comme elles sont en papier impossible de vous les faire parvenir par ordinateur.Mon E-mail est rene.chevalier55@gmail.fr ou victoire13100@hotmail.fr

          Répondre à ce message

      • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 5 juin 2010 11:24, par Serge Parmentier

        Bonjour Monsieur BANMEYER,
        Je suis un ancien du collège de la Hulle de 1957 à 1961. Je suis entré dans ce collège en 5e moderne et été proprement « éjecté » ainsi que mes condisciples en 1961, date de fermeture des humanités.
        Le motif invoqué, à cette époque, était la non-rentabilité des études secondaires. Il faut dire que en 2e moderne, nous n’étions plus que 8 à suivre les cours. Les élèves désertant les classes au fil des années. Nous étions une quinzaine en 4e, une dizaine en 3e… et la dernière année, la 1re était fière de ses 2 étudiants. Mr De Ridder… et un autre dont j’ai oublié le nom.
        Il faut admettre que payer des professeurs pour venir donner cours à 2 étudiants coûtait cher à Pro Juventute. Il n’empêche que nous, les 2e, avons tout essayé pour faire changer la décision de la direction. Nous avons même fait grève à l’époque. Nous trouvions inadmissible qu’on nous éjecte comme des malpropres en avant-dernière année d’humanités. Je ne sais pas les autres, mais le changement d’école m’a fait proprement raté cette dernière année et, découragé, je n’ai plus continué. Je n’ai jamais revu qu’un élève de ma classe : Daniel Maniquet qui était venu faire ses études à l’université de Liège. Je l’avais rencontré par hasard en ville en 1965.
        J’ai, comme tout le monde, de bons et mauvais souvenirs du collège. Mais avec le recul, on se rend compte que les éducateurs (certains du moins) faisaient leur possible pour rendre la vie des étudiants le moins stressant possible. N’oublions pas que nous étions là pour ÉTUDIER… pas en vacances pour nous amuser. Comme nous vivions en communauté, il fallait donc respecter une certaine discipline.
        Pour rappel, mes condisciples étaient : les frères Maniquet, Daniel et Bernard, Michel Gaillard, Yves Horry, Jean-Marie Lombard, Marc Imberechts et Duhoux… dont j’ai oublié le prénom… excuse-moi, cher ami.
        J’ai d’ÉNORMES souvenirs, mais ceux-ci, au fil des années, ont été certainement amplifiés ou amoindris selon qu’ils me profitaient… ou pas.
        Le prof dessin qui se baladait en voiture américaine se nommait Sartiaux (je ne suis plus certain de l’orthographe). Mr Schokaert (notre tête de turc) prof de néerlandais... et les autres. Un GROS souvenir a été Monseigneur PAVANI qui donnait cours de religion et qui nous avait tous invité chez lui.
        Quand j’étais en 3e, notre prof de math est décédé, Mr Lebrun. Nous sommes tous allés à son enterrement. Je ne me souviens plus du nom du remplaçant… un gars super énervant qui n’arrêtait pas, les mains dans le dos, de gratter une craie avec ses ongles.
        Les éducateurs… un souvenir… Mr De Backer… que le garde-champêtre (je ne sais plus d’où exactement… nous avions pénétré par erreur sur une propriété privée) avait confondu avec un élève… ! ! ! dois-je dire que Mr de Backer n’était pas plus grand que ceux qu’il était censé surveiller.
        Et plein d’autres souvenirs… tristes, cocasses ou hilarants, parfois.
        Ce serait bon de se revoir pour se remémorer les bons et les mauvais moments, mais… personnellement, je ne peux que difficilement me déplacer et peut-être que parmi les 8 restant en 2e, la totalité n’est plus en vie.
        Serge Parmentier

        Répondre à ce message

        • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 22 octobre 2010 11:22, par Jacques Delava

          Bonjour Monsieur Parmentier,
          J’ai fréquenté le collède de La Hulle de Septembre 1959 à Juin 1962 (6e à 4e Latin-Math).
          J’ai connu la suppression des 3 années supérieures et les chahuts que l’annonce a déclenchés.
          Dans votre article du 5 Juin, vous parlez de 2 élèves de 1re.
          N’était-ce pas De Brabander (au lieu de De Ridder) et Dadesky !
          Ils occupaient, à eux deux, 3 chambrées (vides) de 5 éléves !
          Suite à une grippe, j’ai été isolé pendant une semaine dans une des 3 chambrées et les 2 rhétoriciens ont été aux petits soins avec moi.
          Malgré l’interdiction, je n’ai jamais reçu autant de bonbons et de chocolats que cette semaine là !
          J’ai encore d’autres souvenirs que je ne manquerai pas de partager sur ce forum que je viens de découvrir.
          Si vous voulez me contacter, n’hésitez pas à m’envoyer un message à Jacques.Delava@gmail.com
          Bien à Vous, Jacques Delava

          Répondre à ce message

        • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 14 juillet 2011 10:20, par Jacques Droessaert

          bonjour,

          il y avait bien 2 élèves en dernière année, mais si ma mémoire est bonne, ils s’appelaient DE Brakeleer et Dadesky,avec les 2e dont je faisais partie ils avaient joué le mariage de Figaro, De brakeleer dans le role du comte Almaviva et moi dans celui de Figaro. Pourtant le nom de De Ridder me dit vaguement quelque chose.
          Cordialement.
          J.D.

          Répondre à ce message

        • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 14 juillet 2011 14:01, par Jacques Droessaert

          venant de découvrir ce site seulement ce jour, je me suis contenté dans un premier temps de le survoler tant l’émotion était forte au rappel de tous ces souvenirs dont certains m’avaient complèteent échappés. Par contre en relisant toutes les interventions plus attentivement, je me suis rendu compte d’une petite erreur ou omission...soit nous étions bien 8 ce que je crois aussi, mais alors il faut admettre que celui que tu appelles Duhoux c’était moi, soit nous étions 9 et tu m’as oublié. J’étais en section latin/math et j’étais seul à suivre les cours de philo avec MATHIS les autres allant avec Monsignore Pavanini. Pour info Yves est devenu mon beau frère. Si tu peux me communiquer ton mail, j’aurais grand plaisir à parler du bon vieux temps.
          Cordialement
          J.D.

          Répondre à ce message

    • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 27 décembre 2011 22:36, par Dartevelle Jean

      Je crois que le collège a été fermé en 1970.... J’y ai étudié de 1954 à 1957.

      Excellents souvenirs d’ados...

      Répondre à ce message

    • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 24 mai 15:31, par Willy Beaufays

      Bonjour,je suis un ancien de 54 à 56 . J’ai très bien connu Yves Horry , nous étions copains. Je venais de Liège
      D’autres noms me sont également en mémoire, surtout ceux des éducateurs avec lesquels je ne m’entendais pas très bien ( très indiscipliné) sauf Mr. Poiré prof de musique, de dance et de comédie.
      Je serais heureux de recontacter ces anciens
      J’ai 74 ans et une vie agréable Disponible pour ds contacts amicaux.
      Willy Beaufays

      Répondre à ce message

  • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 17 novembre 2008 22:19, par Jean-Jacques Martin

    Bonjour,

    Quelques mois déjà que je ne suis plus revenu sur le site.
    Petite correction, j’ai écrit instituteur alors qu’il s’agissait d’éducateur, je pense que vous avez corrigé (comme le reste d’ailleurs.).

    Je suis persuadé que d’autres personnes ayant fréquenté ou travaillé au collège en gardent de très bons souvenirs (heureusement !!).

    Suis-je tombé à un regrettable moment ? j’avais remarqué que les plus âgés se sentaient plutôt décontractés.
    J’ai maintenant 58ans, je n’ai plus de souvenance des noms de mes camarades, je le regrette bien, idem pour le nom de notre éducateur à l’époque, ce dont je me souviens parfaitement c’est que celui-ci avait la main très vive et très lourde, son humeur variait en fonction de
    l’ambiance de son ménage.
    Je pense me rappeler que cet éducateur habitait le bâtiment ?.

    Un soir, nous étions déjà au lit, avec un de mes camarades nous avons été surpris à bavarder.
    En représailles, nous avons été délogés dans une autre pièce, vide, froide, noire.
    A genoux, sur le carrelage glacé, les mains sur la tête, nous avons je crois été oubliés. J’ai gardé longtemps des séquelles de cette nuit (sinusite chronique) !!! Je rappelle, il y avait des inondations en Meuse. Dans les années 50/60 nos hivers étaient plus rudes.

    Assez tôt le matin, nous descendions le petit sentier à travers bois pour nous rendre à l’arrêt d’autobus à Profondeville direction Namur, rue de Fer.
    Nous étions trois ou quatre seulement, pas dans la même classe, à fréquenter l’école communale. Les autres se rendaient à l’école catholique.

    En face de l’école de la rue de Fer, se trouvaient l’arrêt de bus et la petite église où je postais mes lettres, vous l’aviez compris, c’était pour éviter la censure (notre courrier était passé au peigne fin !!) Nos effets aussi étaient quelquefois fouillés et les quelques caramels que l’on consommait parcimonieusement avaient disparus.

    Voilà ! Ceci n’est pas écrit dans un but de dénigrement du Collège de la Hulle.
    Des éducateurs et des enseignants très respectables ont fréquenté Pro Juventute.

    Jean-Jacques Martin.

    jjacques.martin@gmail.com

    Répondre à ce message

    • Le collège de La Hulle à Profondeville (1957 à 1960) 26 novembre 2008 17:06, par Daniel HERMELIN

      Bonjour à tous ceux qui ont laissé des messages sur ce forum !
      Mon nom est Daniel Hermelin. J’ai été au Collège de la Hulle à Profondeville de 1957 à 1960 pour les années de 6e, 5e et 4e latin-mathématiques. Je tiens tout d’abord à remercier Mr Charles Lambert pour son excellente description de la pédagogie du Baron Louis Empain et aussi Mr Thierry Sabot pour les photos publiées sur le site du Collège. J’ai été en contact avec Mme Empain (décédée en février 2008) afin de rassembler de quoi préparer un petit mémoire sur cette pédagogie dont nous nous souvenons tous. J’en appelle à vous tous : Aidez-moi à rassembler le plus de documents, informations, souvenirs, photos, témoignages etc. qui me permettront de rédiger ce petit mémoire. Pour justifier cet intérêt, je souligne que j’ai acquis en 2003 un diplôme en psycho-pédagogie. C’est pourquoi, je m’intéresse à ce projet. Je vous en remercie d’avance.

      A l’attention des anciens, comme Mr Edouard Deom ou des anciens éducateurs, je tiens à leur faire savoir que j’ai bien connu Mr Derion (Intendant) et son activité « céramique », Mr Sornin et son activité « menuiserie » et enfin Mr Emanuel Poiré que j’ai eu comme éducateur pendant l’une des 3 années de collège et son activité « chant ». Je me souviens de quelques professeurs : Dumont [Français], Lecat [Math], Devolder [Latin], Geldof [Gym], de quelques éducateurs : Urbain, Mailleux (et son scooter), Paul Mathys (Préfet)(Pardonnez-moi l’orthographe des noms).

      Je rend encore souvent visite au Collège. Les facades sont classées. Par contre l’intérieur a été aménagé en appartements. J’ai été très surpris de voir le réfectoire et la salle de gym ainsi transformées en appartements. Il y a aussi quelques camarades de classe que je reconnaitrais peut-être plus. J’ai une photo de ma classe où nous sommes tous. Elle est publié en tête de ce site.

      J’aurais encore tellement de souvenirs à raconter ! Aujourd’hui, j’ai 64 ans et je suis prépensonné après 27 ans comme informaticien dans une usine de constructions aéronautiques à Bruxelles.

      J’ai constaté que certains d’entre vous écrivent des articles divers tournant autour de la Famille Empain ou du collège de la Hulle ou encore des activités sportives créées à leurs initiatives.

      Je reste à disposition de toute personne qui souhaite me contacter. Voici mon adresse Email : dhermelin@skynet.be. Bien à vous. Daniel Hermelin.

      Répondre à ce message

      • Le collège de La Hulle à Profondeville (1957 à 1960) 14 août 2011 18:41, par Raoul THEEUWS

        Bonjour Monsieur HERMELIN,

        Pour votre information :

        Je faisais partie de la promotion d’éleves-éducateurs « Folke Bernadotte », dont Mr Sornin in et Mr Poiré faisaient aussi partie.
        Mon séjour et ma formation au Collège de la Hulle m’ont profondémnent impressionné !

        J’en garde un excellent souvenir.

        A quelques reprises déjà j’ai rendu visite aux lieux actuels, bien différents des années 50 !!

        Je suppose que vous avez connaissance du mémoire de Licence 1975) de Mr Jean GONON sur le Mouvement de Pro Juventute ?
        Jean faisait d’ailleurs partie de notre promotion.

        Bien à vous.

        Répondre à ce message

      • Bonjour,
        Je suis une Belge habitant en Angleterre depuis longtemps. Je n’ai bien sur pas frquent le College de la Hulle, mais ayant t guide en Belgique pendant toute mon adolescence , j’ai reconnu la chanson cite en tte de ce blog, en dessous de la photo de la chapelle. C’tait une de mes prfres !

        Quelqu’un se souviendrait-il de tous les mots (surtout du deuxime couplet) ? Si oui, aurait-il (elle) la gentillesse de me les envoyer ?
        Grand merci d’avance !
        Claire Parker

        Répondre à ce message

  • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 9 décembre 2008 19:28, par Henry Ausloos

    Bonjour,

    Je suis sans doute l’un des derniers à avoir été de 1964 à 1967 à Profondeville.

    J’en garde une profonde nostalgie même si les conditions y étaient parfois dures. Toutefois, elles l’étaient moins que chez moi et en fait pour rentrer à la maison, tous les 15 jours, il fallait le « mériter ». Dois-je vous dire que je ne l’ai pas mérité souvent en 4 ans.

    J’y ai découvert une discipline quasi militaire, moi qui suis resté un inconditionnel de la liberté (!) mais j’y ai découvert aussi la Nature avec des veillées, des affuts en soirée avec dissertation à la clé le lendemain ou les jours suivants.

    Je me rappelle de l’eau, toujours froide, qui pouvait être très brune certains matins d’hiver ! L’obligation de se laver tous en même temps les mêmes parties du corps... en suivant les ordres.

    J’y ai également fait ma « communion solennelle ».

    Je me rappelle des jeudis, jours de choucroute et du poridge dont à 55 ans je reste un ardent défenseur. Cette « fameuse » salle de gymnastique, ouverte sur l’extérieur où torse nu, en hiver nous faisions de la gym suédoise. Un détail aussi, lorsque je suis revenu à Bruxelles, l’âge de 15 ans pour les humanités supérieures, je n’avais jamais mis un panalon long, ni n’en possédais un. Je vous laisse deviner ma confusion les premiers jours d’athénée...

    Je ne me rappele d’aucun nom de professeur sauf celui de Douny ou Dougny, à qui il manquait des doigts, dont le fils était dans notre classe et qui donnait cours en 6e primaire. Monsieur Hennen, conteur extraordinaire mais dont les disputes conjugales résonnaient dans nos chambres... Quelques noms encore : Matagne, Secretin.

    J’habite le Sud de la France mais je suis parfois retourné "voir PJ à la Hulle. Que de souvenirs. Heureusement mon esprit a fait un tri sélectif, n’en gardant que les meilleurs, sinon...

    Je suis devenu photographe-animalier à l’âge de 22 ans. je pense que le passage à Profondeville pendant quelques années m’a profondément marqué et m’a dirigé dans cette voie. Je laisse ici l’adresse de mon site web pour ceux que cela peut intéresser : www.henryausloos.com

    J’aimerais retrouver des anciens... de mon époque, mais ne sais par où commencer. Déjà que les noms...

    Répondre à ce message

    • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 2 février 2009 13:56, par Manu

      Bonjour à tous
      je suis content de lire ces quelques commentaires au sujet du collège.
      non je ne suis pas de la même génération (32 ans)
      mais je suis content d’avoir vu ces quelques photos pour me donner une idée d’avant .

      j’habite actuellement dans la propriété du château de la hulle , dans la conciergerie qui à mon avis n’était pas encore construite ?

      de temps en temps ,j’ai l’occasion de voir passer des personnes( ce dernier habitant en équateur) qui viennent voir la propriété en m’expliquant leurs jeunes années..et me disant que c’était un collège et/ou pensionnat.

      malheureusement ! ce passage n’est plus autorisé vu qu’il devenu propriété privé.

      Si vous auriez encore des photos entre autres du château ,parc.. ça serais gentil de les publiées afin de voir un petit retour en arrière .

      la partie de l’école est devenue des appartements si vous ne le saviez pas .

      bien à vous

      Répondre à ce message

    • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 9 novembre 2015 21:38, par NOIRHOMME Jean-Louis

      Bonsoir M.Auslaus,
      Je m’appelle Jean-Louis Noirhomme et je suis arrivé sur votre site après avoir lu votre message sur le site web du collège de La Hulle, Profondeville, Belgique par lequel vous cherchez des anciens.
      Je suis le fils de Monsieur Paul NOIRHOMME (décédé ), éducateur économe à l’époque au collège de la Hulle en même temps que Monsieur Secretin et Matagne dont vous vous rappelez et mentionnez dans votre article du 9 décembre 2008.
      Ayant moi-même près de 60 ans, je recherche des documents retraçant la vie professionnelle de mes parents, notamment leur période Empain qui s’est déroulée de 1955 à la fin de Pro Juventute que j’estime vers 1967-68.
      Comme vous êtes devenu photographe, peut-être que vous avez gardé des photos de groupes de vos amis ou autres de l’époque avec vos professeurs et j’espère avec mon père.
      A défaut, connaissez vous d’autres sites ou sources fiables sur ProJuventute dans sa période d’après guerre 1945-1968, quelque soit l’endroit Esneux, Oostdinkerke, … et bien sur la Hulle
      Veuillez m’excuser de vous avoir éventuellement dérangé et recevez Monsieur Auslaus, ma considération distinguée.
      NOIRHOMME Jean-Louis

      Répondre à ce message

  • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 22 janvier 2010 06:24, par Greg Morse

    Quand j’étais scout (1959), nous chantons cette chanson durant nos randonnées..
    Je cherches depuis plusieurs années les mots, mais avec aucun succès.
    Y’a-t-il quelqun qui peut poster ici les mots complets ?

    Greg Morse

    Répondre à ce message

    • Chanson PJ : Confiance 27 janvier 2010 12:45, par Daniel Hermelin

      Bonjour,
      S’il s’agit de la chanson officielle de Pro Juventute, la voici. Bien à vous.
      Daniel Hermelin


      « CONFIANCE »
      Fr. Renoy et Libion - 2e voix de Jean Boeckx.

      1
      Prend toujours le chemin qui te mène plus haut /
      La victoire t’attend et le but est si beau /
      Il t’invite à redire chaque jour /
      L’idéal qui te guidera toujours /
      Sois amis du ciel clair, du soleil, de la vie /
      Ta jeunesse, ta joie doivent semer l’envie /
      Crie bien haut ton désir de liberté et de confiance. /

      2
      Accepte les “coups durs” sans gémir ou trembler /
      Car un homme de coeur sait souffrir et lutter /
      Et marcher crânement vers l’avenir /
      Sans cesser de chanter et de sourire /
      Prends ton vol hardiment sans rien craindre ici-bas /
      Fixe-toi dans le ciel une étoile là-bas /
      Sa lumière te donnera l’espoir et la confiance. /

      3
      Si tu veux oublier parfois de l’univers /
      Les bassesses, les cris, les multiples revers /
      Souviens-toi qu’il existe près d’ici /
      Un refuge où tu trouveras l’oubli /
      Cours les bois et les monts, baigne-toi de lumière /
      Regarde vers l’avant de tes yeux francs et fiers /
      Sème sur ton chemin la paix, la joie et la confiance. /

      Chant officiel de Pro Juventute.

      Répondre à ce message

      • Chanson PJ : Confiance - Pro Juventute - pouvez-vous m’aider 11 juin 2013 00:10, par Catherine Deboyser

        Bonjour,
        Je suis très émue de lire le texte de ce chant que maman nous chantait.
        Elle s’appelait Marie Damoiseau et a dû étre éducatrice ou chef scoute vers la fin des années 40 à Pro Juventute dont elle nous a parlé avec beaucoup de bonheur....
        Je sais en fait très peu de choses à ce sujet. Pourriez-vous m’aider à retrouver des photos ou des informations sur ma maman ? Son totem était « Poney carré ».
        Merci !

        Répondre à ce message

  • Aux anciens de Pro Juventute (Profondeville, Esneux, Ottignies, etc.) 21 février 2010 16:16, par Daniel Hermelin

    Depuis 2009, je suis devenu volontaire pour aider, et le remplacer un jour, Mr Gibert Heusdain afin d’organiser au mois de mai la réunion des anciens de Pro Juventute.

    En 2009, il y eut un cinquantaine de personnes au dîner des « anciens ». Cela se passe à Esneux (Château du Rond-Chêne) puis dans les célèbres bâtiments de l’architecte Michel Pollack qui sont de la même veine que les bâtiments de Profondeville ou d’Ottignies. Les plus courageux font même une ballade à travers bois.
    Donnez-moi vos coordonnées afin de vous tenir au courant en espérant vous y saluer. Bien à vous. Daniel Hermelin Email : dhermelin@skynet.be (ancien du Collège de la Hulle de 1957 à 1960).

    Répondre à ce message

  • Aux ANCIENS DE PRO JUVENTUTE 17 mars 2010 17:10, par Daniel Hermelin

    La prochaine réunion des Anciens de Pro Juventute aura lieu le SAMEDI 29 MAI 2010 au Château du Rond-Chêne à Esneux !
    Si vous souhaitez nous rejoindre ce jour-là, écrivez-nous soit par courrier (Daniel Hermelin - Rue Gabrielle 59 bte 5 à 1180 Uccle (Bxl), soit par mail (dhermelin@skynet.be).
    Au plaisir de vous voir ...
    Merci au gestionaire du site de bien vouloir transmettre ce message. Bien à vous. Daniel Hermelin.

    Répondre à ce message

    • Aux ANCIENS DE PRO JUVENTUTE 1er novembre 2010 16:25

      Bonjour,

      mon grand-père a été élève de pro juventute pendant sa jeunesse, mais il n’a plus de photo’s de l’école. Est-ce que vous avez peut-être un peu de photo’s pour moi ? Où une adresse de l’école ? Je sais que c’est à Profondeville, mais je ne connais pas l’adresse exacte.

      Merci mille fois,

      Gil Boeckx

      Répondre à ce message

      • Aux ANCIENS DE PRO JUVENTUTE 1er novembre 2010 22:37, par dhermelin

        Bonjour Gil,
        Votre Grand’père a sans doute été au Collège de la Hulle à Profondeville. Au début de ce site, vous trouverez quelques photos du collège. Mais dites-nous en quelles années y-a-t-il été ? Dites à votre Grand’père de nous contacter aux « Anciens de Pro Juventute » à l’adresse mail : dhermelin@skynet.be .
        Je tâcherai de lui trouver quelques autres photo souvenir en fonction de ses souvenirs qu’il aura la gentillesse de nous raconter.
        Amicalement. Daniel Hermelin.

        Répondre à ce message

        • Aux ANCIENS DE PRO JUVENTUTE 5 avril 2011 17:01, par JP Dujeux

          Quelle surprise, je ne parlerai pas d’émotion (je n’ai passé que le premier trimestre à la Hulle).
          Si mes souvenirs sont bons, c’était l’année scolaire 59-60 ???

          Les photos d’ensemble ainsi que des chambres m’ont rappelé quelques anecdotes, malheureusement sans noms à mentionner, si ce n’est Amand (?Jean-Marie ?), qui habitait Limelette et que mon père avais pris avec nous pour rentrer un (rare) w-e.
          La voiture s’était embourbée dans un chantier routier le long de la Route Provinciale.

          Autre souvenir, les macaronis brûlés ou les crêpes à la cassonnade...
          La « piste d’obstacles » qui a peut-être inconsciemment suscité ma vocation militaire mais m’a surtout valu des coups pour prise de risque inconsidérée.
          Les travaux manuels de vannerie, à la suite desquels un « ancien » nous a appris à fumer les brins d’osier, allumés aux rayons de soleil avec une loupe !!!
          Et aussi un camarade (qui ???) nous divertissant les w-e en jouant du banjo.
          Et toujours (la mémoire est bizarre) une séance de cinéma dont le film (j’ai oublié le titre) racontait l’histoire d’un poulain japonais, né une nuit d’orage dans un haras de chevaux de course. Ce pur-sang se nommait Taki-Roo (mémoire-mémoire !) et promettait de grandes choses, s’il ne perdait pas tout ses moyens, affolé par les hurlements de la foule qui lui rappelaient les grondements du tonnerre de sa naissance.
          Bien évidemment, ce film se terminait bien...

          Et enfin les longues marches du samedi ou dimanche, avec sac à dos contenant un sandwich au fromage, un à la confiture, un fruit et une flaske d’eau en verre régulièrement cassée.

          C’est à l’occasion d’une de ces marches que, longeant le rebord d’une carrière, je suis tombé le long du versant caillouteux, me cassant le poignet.
          Le fait de ne plus pouvoir écrire ainsi que la peur causée à mes parents m’ont donc fait quitter le collège...

          Ce qui n’empêche qu’après plus de 50 ans, ces souvenirs sont toujours présent...
          Comme le chant de PJ (Confiance) que j’ai retrouvé ici plus haut mais dont j’ai oublié l’air.
          Si quelqu’un en possède l’enregistrement, celui-ci me ferait plaisir.

          Je vous souhaite à tous de bons moments à la lecture de ce site.

          Répondre à ce message

          • Aux ANCIENS DE PRO JUVENTUTE - 2011 9 avril 2011 00:01, par Daniel Hermelin

            Avis aux ANCIENS DE PRO JUVENTUTE :
            Le petit banquet des anciens de Pro Juventute aura lieu cette année le SAMEDI 14 MAI 2011 au Château du Rond-Chêne à Esneux.
            Pour tous renseignements, envoyez-moi un mail à dhermelin@skynet.be .
            Amitiés à tous.
            Daniel Hermelin.

            Répondre à ce message

            • Aux ANCIENS DE PRO JUVENTUTE - 2012 30 mars 2012 11:30, par Daniel Hermelin

              Le petit banquet des anciens de Pro Juventute aura lieu cette année 2012 le SAMEDI 5 MAI 2012 au Château du Rond-Chêne à Esneux.
              Pour tous renseignements, envoyez-moi un mail à dhermelin@skynet.be .
              Amitiés à tous.
              Daniel Hermelin.

              Répondre à ce message

              • Aux ANCIENS DE PRO JUVENTUTE - 2012 1er août 2012 10:15, par Daniel Hermelin

                La runion du 5 mai n’a pas pu se concretiser (trop peu nombreux).
                Mais les Anciens de Pro Juventute se reunissent ce SAMEDI 4 AOUT 2012 Profondeville (beaucoup plus nombreux).
                Rendez-vous 11 h 30 sur le parking du restaurant « Aquaplane » situe Rive de Meuse n 1 a 5170 Profondeville (Entree de la ville en venant de Namur). Diner a l’Aquaplane a midi.
                Heureux de vous y rencontrer. Amicalement. Daniel Hermelin.
                P.S. : Desole mais les caracteres accentues ne sont pas accepte.

                Répondre à ce message

                • Aux ANCIENS DE PRO JUVENTUTE - 2012 10 août 2012 18:54, par Daniel HERMELIN

                  Bonjour tous,
                  La reunion du 4 aout 2012 a eu un tres gros succes. Le soleil etait de la partie. Le personnel du restaurant « Aquaplane » s’est plie en quatre pour que tout le monde mange en meme temps bien que ce soita la carte.
                  A la demande generale, nous recommencerons au milieu de l’ete 2013 et encore Profondeville.
                  Si vous connaissez des anciens de tous les instituts de Pro Juventute, donnez leurs cette adresse mail :
                  « anciens@pro-juventute.be ». Merci d’avance.
                  A bientot. Daniel Hermelin.

                  Voir en ligne : http://www.ars-photographica.be

                  Répondre à ce message

          • Aux ANCIENS DE PRO JUVENTUTE 14 juillet 2011 10:29, par Jacques Droessaert

            Mon Dieu que de souvenirs en lisant ce Forum sur lequel je viens pour la première fois. Taki Roo ce film m’avait tellement marqué que j’avais donné son nom à un superbe poulain dont j’étais le parrain. Merci à toi et à tous les autres pour tous ces souvenirs qui me reviennent.

            Répondre à ce message

          • Aux ANCIENS DE PRO JUVENTUTE 30 juin 2016 13:49, par Dewilde michel

            Bonjour,
            j’ai egalement passe le premIer semestre 1960 avec mes deux freres jumeaux Francis et Maurice(les Dewilde). a Profondville rue Gemene.
            Je suis tombé sur ce site en cherchant les paroles de cette chanson
            que je chantais plus tard au camp de l’amitie.
            Quelques souvenirs me sont venu comme ces descentes en hiver par le racourci pour rejoindre en bas l’arrêt du bus 4 qui nous conduisait à Namur a l’école St Aubin.
            La bonne éducation imposée par l’éducateur Mr.He...m’a laissé des souvenirs imperissables.(claques ,coups de pieds...).

            Répondre à ce message

  • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 14 août 2011 18:02, par Raoul THEEUWS

    Pour votre info :

    J’ai fait partie de la promotion d’éducateurs Folke Bernadotte.(1940-50)

    Je garde un excellent souvenir de cette période.

    Seul flamand, d’origine campinoise, j’y ai passé une phase très importante dans ma formation personelle.

    Louis Empain m’a laissé une impression de pionnier !

    Répondre à ce message

    • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 14 août 2011 21:02, par Raoul THEEUWS

      Correction au message précédent :

      Promotion Folke Bernadotte (1949-1950)

      Répondre à ce message

      • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 11 juin 2013 00:14, par Catherine Deboyser

        Vous souvenez-vous de ma maman, Marie (Mimie) Damoiseau ?

        Répondre à ce message

        • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 11 juin 2013 10:58, par Raoul THEEUWS

          Attn : Catherine DEBOYSER.

          • Dans quel cadre ?
          • Etait-elle présente au Collège et dans quel contexte et dans quelle fonction ?

          Répondre à ce message

          • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 11 juin 2013 20:58, par Catherine Deboyser

            Malheureusement, je n’ai que très peu d’éléments. Ma maman est décédée depuis plusieurs années et était en mauvaise santé depuis longtemps.
            Quand nous étions petits, elle nous chantait les chants de scouts et surtout « Confiance » que. nous connaissons encore tous par coeur.
            Elle nous expliquait que Pro Juventute était devenue sa famille lorsque ses parents sont décédés, alors qu’elle n’était âgée que de 18 ans.
            Elle était originaire de Vielsalm.
            En lisant vos messages sur le site, je crois pouvoir dire qu’elle était plutôt éducatrice-chef louveteau. Je n’ai jamais bien compris son statut jusqu’à ce que je trouve votre site, hier soir, en fait.
            J’ai lu tous les messages, hier.
            Ce que je peux vous dire, c’est que le temps passé par notre maman là-bas, je ne sais pas très bien où ni quand, l’ont très fort marquée, et l’ont rendue heureuse. Sans doute les plus beaux jours de sa vie.
            Je vous suis reconnaissante pour cela.

            Répondre à ce message

            • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 11 juin 2013 21:19, par Raoul THEEUWS

              Chère Madame DEBOYSER,

              J’ose espérer que votre message sur ce site vou donnera plus d’informations sur le role que votre maman a joué dans le cadre des activités de Pro Juventute.

              Est-ce-que vous n’avez aucune idée dans quel centre de PJ elle a été active ?
              Profondeville, Esneux, Ottignies ou autres ?

              Certaines indications éventuelles peut-être ???

              Bien à vous.

              Répondre à ce message

            • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 13 juin 2013 20:20, par Raoul THEEUWS

              Chère Me DEBOYSER,

              J’ai trouvé (je crois) une petite lumière (!) pour vous :
              Dan le forum de l’autre site PJ j’ai trouvé un message avec mention d’une « Mimi » !!!

              Ci-dessous, le message en question :

              Mes années Pro Juventute : Fondation Louis Empain 23 avril 18:43

              Bonjour à tous,

              Née en 1949, j’ai passé quelques vacances a Esneux, Profondeville (où j’ai éffectué mon stage d’animatrice) pour me retrouver 2/3 fois à Rosas en tant qu’animatrice à l’âge de 18 ans donc dans les années 1966-1967-1968. Quelqu’un d’entre vous se rappellerait-il ou elle également de Rosas ?? Et aurait encore des photos de ces années là ??
              A Rosas, j’ai connu la famille Deman et pour les jeunes de ma génération je ne me rappelle que de prénoms comme, Mimi, Marius, André. Il y avait aussi un jeune homme (un peu plus âgé) qui s’appelait Paul et qui avait une barbe
              Si quelqu’un se reconnaît ou connaît ces personnes, cela me ferait très plaisir d’avoir de leur nouvelles.

              Louise-Marie (Loulou)

              Répondre à ce message

              Bien à vous.

              Raoul THEEUWS

              Répondre à ce message

            • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 13 juin 2013 20:42, par Raoul THEEUWS

              Chère Madame DEBOYSER,

              Dans le forum de l’autre site concernant PJ, j’ai trouvé un message où le nom de « Mimi » est mentionné !
              Quid ?

              Ce message du 23 avril dernier émane de Marie-Louise (Loulou)

              Une piste d’info en vue ????

              Bien à vous.

              Raoul THEEUWS

              Répondre à ce message

  • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 27 décembre 2011 17:43, par Dartevelle Jean

    Bonjour,
    Toutes ces photos me rajeunissent soudainement de 55 ans...
    J’ai passé quelques années au collège en 1955, 56, 57... ,
    Rien que des bons souvenirs : éducation stricte, librement consentie (entretien personnel avec le baron). Partage des friandises par équipe (inimaginable en 2011), etc.

    Répondre à ce message

  • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 7 janvier 2012 18:59, par BIHAY jean-Claude

    Je ne suis pas un spécialiste d’écriture sur sites.
    Alors pardonnez mes erreurs.
    Je crois être le plus ancien de vos correspondants.
    (j’ai 70 ans)
    J’ai été accueilli par Mr Empain en 1955.
    C’est une voisine de ma maman, qui était secrétaire au collège à cette époque, qui lui a conseillé ce genre d’environnement pour le loustic que j’étais.
    Moi, je n’ai que de merveilleux souvenirs.
    En vrac :

    • Courses dans les 55 hectares de bois du domaine.
    • baignades avec les filles Empain dans la piscine creusée entre le collège et le château.
    • Gymnastique (et atelier poterie) dans le château.
    • chant à la chapelle avant de monter au dortoir
      « Avant d’aller dormir. si j’ai été méchant.
      Avant d’aller dormir. Ce soir je m’en repent. »
    • le chant dont on parle d’autre part : « Prend toujours etc.. » que nous chantions au réfectoire. Bien en rang, avec les fanions d’équipe. Je connais encore l’air !
    • passage de Mr Empain dans les chambres les soirs d’orage.
      (pour fermer les fenêtres qui étaient restées ouvertes)
    • C’est lui qui nous donnais cour de chant.
    • j’arrête car je pourrais remplir facilement 100 pages

    J’ai toujours mon uniforme.

    Répondre à ce message

    • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 14 janvier 2012 11:58, par Raoul THEEUWS

      Cher Monsieur BIHAY,

      Oui, vous êtes peut-être le plus ancien des élèves de Pro Juventute !
      Mais .... certainement pas le plus ancien correspondant ...

      ;-)

      Il y en a d’autres dont moi ... et j’ai 85 ans !!

      Donc !?

      Mes souvenirs positifs de mon séjour au Collège sont encore toujours très vivaces !!!

      Quelle belle période dans ma vie !!!

      Bien à vous !

      Raoul THEEUWS

      Répondre à ce message

      • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 4 avril 2012 13:33, par Raoul THEEUWS

        Mes années Pro Juventute : Fondation Louis Empain

        3 avril 21:37, par Raoul THEEUWS

        IMPORTANT !!!!

        Je viens de reçevoir l’invitation de la part de Mr Daniel HERMELIN, organisateur, de la prochaine réunion des Anciens PJ à ESNEUX :

        Samedi 5 Mai 2012

        Contact : dhermelin@skynet.be

        Répondre à ce message

        Répondre à ce message

    • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 30 décembre 2013 11:55, par ROI Paul

      je suis entré à Esneux mars 1945 terminer mes primaires - 6 ans au collège de la Hulle- après service militaire éducateur à Ottignies et Profondevile jusqu’en 1958-59
      81 ans je garde tj l’esprit EMPAIN Père spirituel
      amitiés

      Répondre à ce message

  • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 10 juin 2012 16:06, par Daniel HERMELIN

    Un ancien de Pro Juventute nous a quitté ce 9 juin 2012.
    Gilbert Heusdain est décédé. Il a géré pendant plusieurs année l’organisation du banquet des Anciens. Il va nous manqué.

    Répondre à ce message

  • Le collège de La Hulle à Profondeville (1960-1961) 20 février 2013 16:53, par Van Droogenbroeck Jean-Claude

    Un grand salut amical à tous les « anciens » condisciples, bons ou mauvais, de cette année scolaire 1960-61 ainsi qu’à tout le cadre, enseignants et éducateurs. Une pensée émue à MM Mathis, préfet des études, et Devolder, professeur de latin soufre-douleur des quolibets dus à son physique ingrat, qui ont essayé et parfois réussi à nous inculquer les bases nécessaires à notre épanouissement futur.
    Personnellement, je regrette mes vacances d’été dans les centres de Sainte-Ode, Chamby (Suisse) et La Hulle.
    Ce sont ces vacances qui m’ont guidées dans mon choix d’un pensionnat quand mes parents ont décidé de m’éloigner des « tentations » qu’un adolescent risquait de rencontrer vers 16 ans.
    La foule de souvenirs qui m’est revenue en mémoire à la lecture des messages des différents intervenants est telle qu’il m’est impossible de tous les relater ici.
    J’ai toutefois un souvenir ému quant aux 2 rescapés de terminale, à savoir, Xavier « Zaza » De Brabander et son camarade de couleur.
    Une pensée aussi pour Guy S. que j’ai encore rencontré par la suite et qui est devenu un officier supérieur dans la police.
    Si vous souhaitez plus de souvenirs, n’hésitez pas à me contacter.
    Amitiés à tous.

    Répondre à ce message

  • Le collège de La Hulle à Profondeville (1960-1961) 20 février 2013 16:57, par Van Droogenbroeck Jean-Claude

    PS j’étais en 3e Latin-Mathématiques

    Répondre à ce message

  • Anciens de Pro Juventute 8 mars 2013 23:44, par Daniel HERMELIN

    La prochaine réunion des Anciens de Pro Juventute aura lieu le SAMEDI 25 MAI 2013 à MIDI au restaurant « l’Aquaplane » situé Rive de Meuse n° 1 à Profondeville.
    Un courrier écrit sera envoyé à tous nos habitués. Transmettez-moi vos coordonnées si nous ne les avons pas encore : dhermelin@skynet.be
    A bientôt.
    Daniel Hermelin (08/03/2013).

    Voir en ligne : http://www.pro-juventute.be

    Répondre à ce message

    • Anciens de Pro Juventute 26 mai 2013 22:45, par Raoul THEEUWS

      Je crois que nous devons féliciter et remercier Daniel HERMELIN pour l’organisation de la rencontre Anciens PJ-2013 le 25.05.13 à PROFONDEVILLE.

      Rencontre qui nous a permis de revivre nos souvenirs PJ !

      MERCI encore, Daniel !

      Répondre à ce message

  • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 23 avril 2013 12:04, par VINCENT René

    Bonjour,
    Habitant Profondeville (Burnot) à l’époque, j’ai été élève à La Hulle, de 1955 à 1959 comme externe. De très nons souvenirs.
    Salutations.

    Répondre à ce message

  • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 14 juin 2013 16:30, par DEBOYSER Catherine

    Merci ! Je suis vraiment épatée par votre gentillesse !

    Notre maman Marie Damoiseau alias Mimie ou Poney Carré est née en 1923 (!) et a du donc être à Pro Juventute dans les années 40. « Profondeville : » me dit quelque chose.....

    Seriez-vous encore en contact avec des personnes de cette génération ?

    Merci en tout cas pour vos tentatives vraiment aimables...

    Cathy Deboyser

    Répondre à ce message

    • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 17 juin 2013 21:39, par Raoul THEEUWS

      Attn. Me DEBOYSER :

      Ci-dessous, copie de messages antérieurs avec des indications qui pourraient vous être utiles.

      Je crois qu’un contact avec Me DEMAN, qui réside à Profondeville pourra éventuellement vous orienter ?!

      "
      Juventute : Fondation Louis Empain 24 février 2010 19:37, par Louise-Marie

      Bonjour à toutes les personnes qui lisent et cherchent des nouvelles de ce temps là.
      Personnellement je n’ai pas connu les personnes qui ont déjà écrits des messages, mais j’aimerias bien retrouver des personnes avec qui j’ai fait des stages à Esneux & Profondeville que le Baron Louis Empain organisait. C’est d’ailleurs grâce à ces stages que j’ai appris le francais, le néerlandais étant ma langue maternelle.
      Les stages que j’y ai fait devaient être entre 1965- 1967.
      En 1967 (lors de mes 18ans)et 1968 j’ai été en Espagne à Rosas en tant qu’animatrice.Ensuite à chaque vacances scolaires j’ai également été animatrice et j’avais toujours le même couple « Mr & Mme De Man » qui étaient nos responsables. Je me rapelle également du fils qui s’appellait(s’appelle encore je suppose) André.Dans le groupe que je voyais régulirement et qui étaient mes collègues il y avait : Marius, Mimi, Dominique.... je ne m rappelle plus très bien des autres, mais si quelqu’un lit ce message et se rappelle ou à encore des photo’s ce sera très agréable de pouvoir se souvenir et reprendre contact.
      Au cas où je retrouverais une photo je ne manquerai pas de l’ajouter à ce site.Merci d’avance et j’espère retrouver des personnes. Mon nom Louise-Marie Donckers appellé aussi « Loulou »(j’étais une fine blonde très très timide)

      Répondre à ce message

      Mes années Pro Juventute : Fondation Louis Empain 21 août 2011 13:56, par Raoul THEEUWS

      Peut-être que cette info peut être utile ?

      Hubert De Man-Nobels, 5170 Profondeville
      www.1207.be/namen/profondeville/......... - In cache
      Hubert De Man-Nobels, 5170 Profondeville. ... Avenue des Sangliers 10 5170 Profondeville. Tel, 081413163.

      Raoul THEEUWS"

      Répondre à ce message

  • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 4 juillet 2013 08:37, par Jadoul Michel

    Bonjour,
    J’ai séjourné au collège de la Hulle de 1955 à 1958 de la 6e primaire à la 6e latine. On y a construit notamment un golf miniature près de la piscine et du château. Bonjour à tous ceux qui m’ont accompagné pendant ces années.

    Répondre à ce message

  • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 19 novembre 2013 14:45, par Ben Verdick

    Ik ben één van de eerste vlamingen die in het oude college verbleven. Eerst onder de noemer Pro Juventute, later onder Adeps. Ik herinner me Mr. Frisque, Eddy Abts, Robert Grisel, De familie De Man. De naam van de strenge ’leraar’ met eeuwige pijp ben ik vergeten. We waren met drie : mijn broer Guy, die later naar Rosas ging voor zijn ’plongé’. Later daar gebleven in Figueras. Mijn zus Denise was er ook bij.

    Ik ben er jaren blijven werken als monitor escalade in Dave en Freyer. Met gode maar vage herinneringen.

    Misschien hebben jullie meer nieuws over de tijd van toen, van 1970 en later ?

    Merci en de groetjes

    Ben Verdick

    Répondre à ce message

  • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 19 novembre 2013 16:03, par Ben Verdick

    Als een van de eerste vlamingen in Pro Juventute zijn we er jaren gebleven. Met herinneringen aan het college, Mr Frisque, Ms Le Man,Robert Grisel als eerste instructeur enz...

    De families logeerden in appartementen in het oude college. Er was een balzaal, het kasteel en elke dag activiteiten waar we nu nog aan terug denken : sport en creativiteit, vannerie, ski-nautique, voile, escalade, enz..

    Toch vind ik weinig terug over de jaren eind 60 tot 80.
    Misschien was u erbij ?

    Groeten van Ben Verdick

    Répondre à ce message

    • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 24 novembre 2013 18:45, par Raoul THEEUWS

      Geachte Heer VERDICK,

      Ter verdere info :

      Als enige nederlandstalige, maakte ik deel uit van de Promotie Folke Bernadotte (48/49) van PJ-educateurs.
      Onze opleiding ging door in het Colllège de la Hulle, onder de rechtstreekse (dagelijkse) controle van de Heer Louis EMPAIN, himself.

      Voor mezelf een zeer boeiende en leerrijke periode !

      Reeds tweemaal heb ik deelgenomen aan de jaarlijkse reunie, die de laatste jaren doorging in PROFONDEVILLE

      In de commentaren verstrekt door de Heer HERMELIN vindt U verdere gegevens over de reunie van volgend jaar.

      Altijd bereid voor verdere gedachtenwisselingen ...

      MVG

      Raoul THEEUWS

      Répondre à ce message

  • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 22 novembre 2013 16:22, par Daniel HERMELIN

    Bonjour à tous,
    Je remarque, à la lecture des 2 sites ("Baron Empain au Canada" et « Profondeville ») que beaucoup d’anciens cherchent à rejoindre la réunion des « Anciens de Pro Juventute ». Après Gilbert Heusdain qui nous a malheureusement quittés, j’ai repris avec joie l’organisation de cette réunion. La prochaine aura lieu à Profondeville le 24 mai 2014 au restaurant l’Aquaplane, tout au début de la Rive de Meuse au n° 1.
    N’hésitez pas à jeter un œil sur le site www.pro-juventute.be (avec ou sans trait d’union) et à me contacter à l’adresse mail « dhermelin@skynet.be ».
    Au plaisir de tous vous y voir. A bientôt donc.
    Daniel Hermelin.
    P.S. : Merci au gestionnaire du site de mettre en évidence.

    Répondre à ce message

    • ANCIENS DE PRO JUVENTUTE 27 novembre 2013 10:44, par daniel1305

      IMPORTANT !
      A la demande de plusieurs anciens, la date du 24 mai a été remplacée par le SAMEDI 17 MAI 2014, soit une semaine plus tôt, pour la réunion des Anciens à Profondeville au restaurant AQUAPLANE, au n° 1 rive de Meuse. Notez la nouvelle date dans vos agendas. Ainsi, nous serons plus nombreux. Merci d’avance.
      P.S. : Merci au gestionnaire du site.

      Répondre à ce message

      • ANCIENS DE PRO JUVENTUTE 27 décembre 2013 15:05, par ROI Paul

        entré au Rond-chêne le 3 mars 1945 jusqu’au 1er sept 1946 date d’entrée au collège de la Hulle, 6 ans d’humanités modernes,
        après service militaire, éducateur à Ottignie puis au Collège de la Hulle de sept 1954 à 1959.

        Répondre à ce message

  • REUNION DES ANCIENS DE PRO JUVENTUTE 6 janvier 2014 10:45, par Daniel Hermelin

    La prochaine réunion des « Anciens de Pro Juventute » aura lieu le samedi 17 MAI 2014 au restaurant l’"Aquaplane" situé au n° 1 Rive de Meuse à Profondeville. Quelques détails sont visibles sur le site www.pro-juventute.be. J’espère de tout coeur vous y rencontrer. Merci au gestionnaire du site. Daniel Hermelin.

    Répondre à ce message

  • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 2 février 2014 17:02, par ROI Paul

    ENtré à Esneux 03/03/1945 terminer mes primaires (14 ans vu a guerre)-Au Collège du 15 sept 46 terminé mes 6 ans d’humanités- service militaire terminé sept 53 éducateur à Ottignie 18 mois, puis au Collège de la HULLE jusque 31 août 59 où j’ai réussi des études supérieures math.
    Un séjour à Montreux pendant vacances scolaires -expédition en Suédes avec Mr Louis Empain - eu sa fille Monique en Stage de voile à la Côte d’Azur. etc Pas un jour où je ne pense à ce père spirituel qui m’a permis de devenir ce que je suis.

    Répondre à ce message

    • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 3 février 2014 21:36, par Raoul THEEUWS

      On vous attend à la prochaine réunion à Profondeville !?

      Raoul

      Répondre à ce message

      • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 2 mai 2014 09:49, par Daniel Hermelin

        Bonjour à tous les Anciens de Pro Juventute. Je vous rappelle notre réunion ce SAMEDI 17 MAI 2014 à MIDI au resto AQUAPLANE situé au no 1 Rive de Meuse à Profondeville. Je serai très heureux de vous y retrouver.

        Répondre à ce message

        • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 6 mai 2014 12:10, par Florence Doyen

          Cher Monsieur,

          Je comprends de la lecture de votre site que les Anciens du Collège de la Hulle se réunissent ce samedi 17 mai à l’Aquaplane de Profondeville.

          je ne suis pas une ancienne du collège !!, mais je viens d’acquérir un studio dans l’ancien collège : le no 3 : la propriétaire précédente m’a dit savoir que c’était l’ancienne salle de chimie ?,
          le studio no 3 est situé au rez de chaussée de l’aile nord, près du parking intérieur.

          Des voisins m’ont dit que parfois après votre réunion, vous veniez revoir le collège.
          je serais très heureuse si certains d’entre vous voulaient bien me rendre visite car j’aimerais en connaitre un peu plus sur Louis Empain et le collège d’autrefois.
          Je pourrais aussi vous préparer un café ou une boisson fraiche si vous le désirez.

          je vous remercie de l’attention que vous portez à ma demande et vous prie de croire, Cher Monsieur, à l’assurance de mes sentiments les meilleurs.
          Florence Doyen
          GSM 0476 78 91 48. Mail : florence.doyen@croix-rouge.be

          Répondre à ce message

        • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 5 avril 2017 15:26, par LONGFILS GEORGES

          Monsieur HERMELIN,

          Ancien du Collège de la Hulle (1946 à 1952), il me serait très agréable de connaître si la réunion des anciens est toujours d’actualité cette année (date et lieu). Merci d’avance pour les renseignements éventuels.

          Au plaisir de vous lire, veuillez agréer, Monsieur HERMELIN, mes salutations distinguées.

          Répondre à ce message

  • Le collège de La Hulle à Profondeville 15 juillet 2014 18:43, par Daniel HERMELIN

    Le livre « Louis Empain, Pro Juventute et nous » de Daniel Hermelin est disponible. Comme il a été publié à compte d’auteurs, il revient net à 18,27 euros + frais d’envoi (sécurisé : 7,70 eur). S’il vous intéresse, envoyez moi un Email. Je vous répondrai avec toutes les infos nécessaires. Merci d’avance.

    Répondre à ce message

  • Recherches sur ASBL pro pace 3, av. des Combattants Namur 30 juillet 2014 22:42, par Lambeau Frans

    J’écris un ouvrage sur la presse pour les jeunes de 1945 à 1950. A ce propos, j’ai eu en main L’EXPLORATEUR, un hebdo de 1949 à 1952 édité par Pro Pace. Qui peut me renseigner à ce sujet ? Rapport entre collège de la Hulle et cet hebdo ? Où trouver bons renseignements ? Raisons de mon intérêt : La place me manquerait sans doute ici pour en parler. Votre réponse par courriel est attendue. FL

    Répondre à ce message

  • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 12 octobre 2014 21:49, par Claude Finet

    Bonjour,

    C’est avec beaucoup d’intérêt que nous avons lu vos mémoires...
    Nous avons acheté hier, le 11 octobre 2014, la Chapelle du collège de la Hulle à Profondville.
    Via le lien “ http://www.fed-ulm.eu/chapelle.zip “ , vous trouvez des photos de la chapelle dans l’état actuel...

    Claude et Luc
    Contact : lucky@telenet.be

    Répondre à ce message

  • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 12 décembre 2014 17:34, par Demey

    Bonjour,
    J’ai été 3 ans au collège de la Hulle vers 1959 jusqu’en 1962.( 5e primaire, 6e primaire etc
    J’avais comme Educateur Monsieur Heynen.
    Comme ami, un certain PHilippe Van Evercooren.
    Mon nom est Demey Bernard.
    Est’il possible de visionner des photos de cette période là.
    J’y ai eu d’excellents souvenirs malgré la sévérité de l’encadrement.
    Bien à vous.
    Demey

    Répondre à ce message

    • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 17 janvier 2015 00:22, par Daniel Hermelin

      Bonjour,
      Envoyez-moi un mail avec votre adresse mail afin que je puisse vous contacter.
      Bien à vous.
      DanielH.

      Répondre à ce message

      • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 22 janvier 2015 20:53, par Demey Bernard

        Bonjour à tous,
        C’est avec grande émotion que j’ai trouvé par hasard, une partie importante de ma vie de jeune.Au début, ce fut dur mais par après, j’ai apprécié cette discipline car j’en avais bien besoin à cette époque.Malgré une certaine dureté de l’éducateur Monsieur Heynen,je l’en remercierai toujours car il était foncièrement juste. Que de souvenirs en ayant revu toutes ces photos....

        Répondre à ce message

      • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 19 janvier 2016 22:25, par Bernard Demey

        Quand je relis tous ces courriers de tous ceux qui ont bien connu le collège de la Hulle, que d’émotions et de souvenirs (bons et mauvais) mais dans l’ensemble,les bons l’emportent nettement sur les mauvais.....
        Bien à vous tous ainsi que mes meilleurs vœux de bonheur pour 2016

        Répondre à ce message

    • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 17 janvier 2016 11:28, par AIDANT Yves

      Bonjour,
      Je viens de découvrir par hasard le site J’ai été au collège de la Hulle pendant 4 années, 1959/60 en 6e primaire chez Mr Heynen et 1960 à 1963 en humanité
      Je penses me souvenir de toi malgré les années, tu habitais j’hésite, soit Bruxelles ou Liège avenue Blondiau.
      Si une réunion d’anciens est programmée en 2016 j’espère pouvoir y participer
      Bien à toi

      Yves Aidant

      Répondre à ce message

  • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 17 décembre 2014 13:17, par tourneur jean-noêl

    J’ai été au collège mais après 1953 (je n’avais que 13 ans en 1953) et ai fait mes 3 premières années primaires à Malonne.

    J’ai donc dû être à La Hulle après.

    Pouvez vous me trouver dans les archives et me transmettre ce que vous avez ?

    D’avance merci.

    Répondre à ce message

  • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 21 février 2015 17:05, par Hellebaut Christian

    Je suis un ancien P.J. J’y suis entré en sept. 1955 avec mes deux frères Maxy et Albert ; j’en ai gardé que de bons souvenirs mais à y réfléchir ils y en avaient de très mauvais (ex. les règlements de compte à la récréation, ou alors une punition collective pour mon groupe pendant un trimestre et demi : pas de récréations et les W.E passés à marcher et d’autres vexations tout cela parce que personne du groupe ne voulait avouer avoir mis du dentifrice dans un lit et fait un lit portefeuille dans un autre. En fait ce jour là les frères Hesbeen faisaient leur entrée dans notre groupe et de ce fait n’ont pas été soupçonnés et même exempté de toutes punition. Ce n’est qu’a la fin de l’année , après la remise des bulletins et que nous nous apprêtions à quitter le collège qu’ils se sont vantés de leur méfait. Il s’en suivit une bousculade et une course a travers bois pour les attraper et le leur faire payer cher ... mais nous n’avons pu assouvir notre vengeance ils courraient plus vite que nous...Je m’étais juré que si un jour ils se retrouvaient sur ma route je leur mettrais mon poing sur la g... et c’est arrivé des années plus tard mais vraiment j’en avais envie mais non je préfère oublier.
    Les grands principes amitié,fraternité,etc.. c’était très beau,j’ai toujours été un idéaliste mais dans la réalité ce n’était pas ça c’était plutôt la loi du plus fort (les grands venaient dérangé les plus jeune la nuit dans nos chambre et j’ai du plus d’une fois les chassé de mon équipe.Je me souviens de Mr Poiré super éducateur (chant ,théatre, musique classique)et un autre dont je me souviens pas du nom mais bien de son surnom : crollé poil. Voila une facette de la mémoire de ce temps là.
    PS. une bonne nouvelle pour Pierre Chartrand : j’ai en ma possession le régistre de tous les élèves du 05/09/1949 à l’année scolaire 1965/1966.
    je suis très heureux d’avoir découvert ce forum ;à plus

    Répondre à ce message

    • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 3 avril 2015 11:28, par Daniel HERMELIN

      A l’attention de Mr Christian Hellebaut :
      Depuis plusieurs années, les Anciens de Pro Juventute se réunissent dans un bon petit restaurant dénommé « Aquaplane » situé Rive de Meuse n° 1 à Profondeville. La prochaine réunion aura lieu le SAMEDI 16 MAI 2015. Dans votre article, vous nous dites posséder la liste des anciens élèves sur plusieurs années. Nous cherchons les anciens depuis longtemps afin de les informer de nos réunions. Grâce à ces listes, voulez-vous nous aider ? Un mail à dhermelin11@gmail.com . Je vous en remercie vivement d’avance. Daniel Hermelin.

      Répondre à ce message

  • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 23 mars 2015 19:29, par redoute pierre

    Super retour. Vers les années Empain Louitje ! Le chant que nous chantions (en entier ) est aujourd’hui de grande actualité ! Je l’ai souvent chante ! J’attends des copains des années. 1947 a 1952 ! Qui chantera encore avec moi ? Pierre

    Répondre à ce message

  • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 3 avril 2015 11:39, par Daniel HERMELIN

    Rappel : La prochaine réunion des Anciens de Pro Juventute aura lieu le SAMEDI 16 MAI 2015 à partir de 11 h 30 au restaurant Aquaplane situé Rive de Meuse n° 1 à Profondeville. Renseignements : www.pro-juventute.be dans la rubrique « avis-annonces ». Amitiés à tous.

    Répondre à ce message

    • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 23 septembre 2015 17:19, par Ruelle jacques

      Bonjour ,

      Par hasard , je ne sais par quel besoin ( la nostalgie du passé ?) j’ai tapé sur mon pc : college de la hulle.
      J’ai été stupéfait de lire certains commentaires tres negatifs de certains anciens.
      J’ai maintenant 85 ans, j’habite pas loin de vous si vous etes toujours la : dans une seigneurie avenue hamoir.
      Quant a moi j’appartiens je crois a l’époque héroique de pro juventute : j’ai tout connu : Ottignies,Esneux,Merbes le chateau, spa ( hotel montefiore, balmoral (et les tranchées creusées dans le gazon devant l’hotel a la libération), ste ode a amberloup (la fuite dans la forest de st hubert lors de l’offensive allemande en 1944, la rapatriement a bruxelles avec les fourgons cellulaires de la prison de st hubert)
      Oostduinkerke et ses plages désertes en 1945 et enfin Profondeville ( une villa le long de la meuse ) et le college de la hulle en 1945, 1946, 1947. J’ai quitté en 1947 car mes parents avaient besoin de moi pour aller travailler et subvenir aux besoins du ménage. J’avais 17 ans , je terminais ma 3e moderne. J’avais été programmé pour devenir éducateur..
      .Je serai toujours reconnaissant au baron louis Empain de m’avoir permis d’étudier gratuitement ( mes parents n’auraient pa pu !!! ) C’est vrai que c’était parfois dur mais je ne regrette rien .
      A vous lire si vous le désirez

      Répondre à ce message

      • Le collège de La Hulle à Profondeville 19 janvier 2016 10:25, par Daniel HERMELIN

        Bonjour Mr Ruelle. Nous avons été obligé d’annuler notre rencontre pour raisons de santé. Toutefois, je vous invite à consulter régulièrement le site « www.pro-juventute.be ». Il y a une rubrique qui signalera date et heure de la prochaine réunion au mois de mai 2016 dans un restaurant de Profondeville. J’espère vous y rencontrer. Bien à vous.

        Répondre à ce message

    • Réunion des Anciens de Pro Juventute à Profondeville en 2016 19 janvier 2016 10:28, par Daniel HERMELIN

      Rappel : La prochaine réunion des Anciens de Pro Juventute aura lieu un SAMEDI du lois de MAI 2016 à partir de 11 h 30 au restaurant Aquaplane situé Rive de Meuse n° 1 à Profondeville. Renseignements : www.pro-juventute.be dans la rubrique « avis-annonces ». Amitiés à tous.

      Répondre à ce message

  • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 9 septembre 2015 23:07, par wood

    J’aimerais savoir si des élèves d’humanité 61 62 sont sur le site

    Répondre à ce message

    • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 9 novembre 2015 22:12, par NOIRHOMME Jean-Louis

      Bonjour à tous,
      Qui parmi vous se souvient de Monsieur NOIRHOMME Paul, Educateur Econome,
      qui a travaillé pour Pro Juventute à Esneux, Bruxelles mais aussi au Collège de la Hulle Profondeville dans les années 1955 à 1968.
      Je pourrais mettre une photo directement sur ce site, pour éveiller des souvenirs mais je ne trouve pas le moyen.
      Donc ci dessous un lien vers une photo représentant Monsieur NOIRHOMME Paul dans un album Flickr.
      Cliquer sur le lien pour voir la photo
      https://www.flickr.com/gp/124912735@N06/8R974V
      Merci à tous
      jl.noirhomme@skynet.be

      Répondre à ce message

  • Le collège de La Hulle à Profondeville (1959- 1960 17 janvier 2016 15:37, par Demey Bernard

    À l’attention de Yves Aidant,
    Merci pour ce mail car cela me fait retourner à ma prime jeunesse.
    Effectivement ,je me rappelle également bien de toi. Tu étais assez grand et il me semble assez costaud.
    Je suis encore en contact avec un certain Philippe Van Evercooren également.
    Malgré une certaine dureté mais je ne regrette rien bien au contraire avec plein de bons souvenirs finalement.
    Comme toi, s’il y a un jour une réunion anciens ,cela me plairait effectivement d’y participer. On aura alors l’occasion de se revoir en chair et en os...

    Encore merci pour ton mail qui m’a fait grandement plaisir.
    Bien le bonjour de Bruxelles car j’ai toujours habité cette ville.
    Le meilleur pour toi ainsi que pour ta famille ainsi que mes meilleurs vœux de Bonheur, Santé pour 2016. Bernard Demey

    Répondre à ce message

  • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 21 octobre 2016 02:50, par Delbascour Richard

    J’étais élève à La Hulle de septembre 59 à juin 63 et moniteur dans les plaines de vacances entre 65 et 69. Le collège a donc existe après 1953 ?????

    Répondre à ce message

  • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 5 avril 2017 17:38, par LONGFILS GEORGES

    Monsieur HERMELIN,

    En réponse à votre mail, veuillez trouver ci-dessous mes coordonnées :

    LONGFILS GEORGES
    Avenue du Panthéon, 100 bte 19
    1081 KOEKELBERG

    Bien à vous.

    Répondre à ce message

  • Le collège de La Hulle à Profondeville (1955-1959) 9 avril 2017 18:32, par Yves de CAMPOS

    Que de souvenirs renaissent en lisant tous vos commentaires.
    Je partage tous les avis positifs et négatifs évoqués ici.
    J’ai beaucoup aimé la vie en plein air et les jeux par équipes dans les bois. J’y ai trouvé un refuge pour guérir ma solitude et mon manque du Congo où j’étais né en 1943. Je connaissais le bois par cœur ainsi que toutes les bonnes cachettes, les nids d’oiseaux, le Sibérie où se cachaient les chevreuils et où la neige s’accumulait en hiver. Je me rappelle les sentiers glacés qui nous permettaient de belles glissades. Par contre les interminables promenades (chemin du Bock, le Sibérie, Lustin, etc..), avec juste 2 pistolets sans beurre, et par tous les temps ne m’ont pas laissé un bon souvenirs ! La plaine des sports et le parcours gym-cana, l’étang qu’on nettoyait chaque année et où l’on « nageait » en été, le château où l’on fabriquait des kayaks et pratiquait d’autres bricolages. Les chambrées de 5 avec un chef d’équipe où l’on devait se réunir tous les soirs pour « avouer » nos « péchés » de la journée avant de se réunir en classe pour le rapport ! Et les « cartes blanches » qu’on devait écrire à nos parents pour leur signaler notre indiscipline, les rares visites de la famille et la tristesse quand on voyait les autres partir en weekend ! Pas toujours très amusants ces moments surtout pour les jeunes marmots que nous étions.
    Les escapades de nuits (par les gouttières) pour aller piller les champs de fraises à Wépion ! Et le monstrueux « chahut » nocturne juste avant la fermeture du collège !
    Sans oublier nos profs (le génial Mr Dumont, Mr Lecat et le terrible préfet Mr. Deryon !)

    Répondre à ce message

    • Le collège de La Hulle à Profondeville (1955-1959) 14 avril 2017 20:39, par Raoul THEEUWS

      Cher Mr de Campos,

      J’espère que vous serez présent à la prochaine réunion des anciens de PJ à Profondeville le 20 mai 2017 ???
      Cfr. Message de Mr HERMELIN ?

      Répondre à ce message

      • Le collège de La Hulle à Profondeville (1955-1959) 27 mai 2017 10:43, par Raoul THEEUWS

        -Pour les amis qui ne seraient pas encore au courant :

        Le fidèle organisateur des réunions annuelles des Anciens PJ, Daniel HERMELIN nous a quuitté !
        Il est décédé le 4 mai 2017, quelques jours avant la réunion prévue pour le 20.5, qu’il avait préparé minutieusement !!!

        Nous ne l’oublions surtout pas pour la rédaction et l édition du beau livre ;

        « Louis Empain, Pro Juventute et nous. »

        Répondre à ce message

  • A l’aide S.V.P 5 octobre 2017 21:37, par tamy

    Desolée de vous déranger pour si peu, mais il y a une chanson que je recherchait sur internet et c’est seulement sur ce site que j’ai pu trouver un indice... « Prends toujours le chemin qui te mène plus haut... » je la chantonnais étant petite sans savoir d’où elle vient et je veux l’apprendre à présent à mes enfants. Mais j’ai besoin de savoir qui en est le compositeur el qui l’a chanté pour la leur faire entendre. Pouvez-vous m’aider s’il vous plaît ?
    Merci à vous

    Répondre à ce message

    • A l’aide S.V.P 13 octobre 2017 22:02, par Raoul THEEUWS

      C’est « la » chanson de Pro Juventute, crée par le baron Louis EMOPAIN.
      J’ignore qui en est le compositeur, mais un de mes collègues anciens de Pro Juventute doit etre en mesure de fournir la bonne réponse, je crois !?
      Peut-etre Mr Jacques LURQUIN ???
      Ou Mr Manu POIRE, resident à PROFONDEVILLE ??

      Répondre à ce message

      • A l’aide S.V.P 21 octobre 2017 11:07, par Raoul THEEUWS

        Résultat retrouvé dans le livre de D. HERMELIN (page 10) :

        Louis Empain
        Pro Juventute et nous.

        CONFIANCE
        Paroles et musique : FR. RENOY et Libion ;
        2e voix de Jean BOECKX

        Répondre à ce message

  • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 26 février 18:20, par Larry Asslinger

    Who remembers the English speaking student, with limited French ? Well that was me ! The year I was at LA HULLE was, I think : 1953. I made several friends there, notably a lad by the surname of NOEL. His parents had a large cafeteria in Namur, practically opposite the railway station of Namur. Does any one remember us ?

    I have a question for Monsieur EDOUARD DEOM : Do you have by any chance a son who did his national service (milicien 1970/71) in the 4TTR at WEIDEN, near Cologne, Germany ? I knew him well during our service together. I always wondered what had become of him once I returned to the United Kingdom the day I was demobed.

    I look forward to your answer.

    Kind regards.

    Larry Asslinger

    Répondre à ce message

    • Chers Anciens (cadres et élèves) de Pro Juventute et/ou chère famille des Anciens,

      Sans doute ne s’agit il plus d’une nouvelle pour plusieurs d’entre vous,mais le Président de notre Association, Monsieur Daniel Hermelin est décédé en mai 2017 peu de temps avant la tenue de notre réunion annuelle qu’il avait organisée avec soin et à laquelle il n’a même pas pu prendre part.
      Comme cela a été rappelé à ses funérailles où notre excellent professeur de chant et éducateur Monsieur Emmanuel Poiré et moi-même assistions, Daniel Hermelin était une personnalité généreuse dont le talent et la volonté de rassembler emportaient l’adhésion et l’estime de tous ceux qui le connaissaient.

      Malgré les perturbations que le décès inattendu de Daniel Hermelin a engendré et les hésitations qui s’en suivirent, la réunion annuelle dont il avait donné l’impulsion, s’est néanmoins tenue.

      Après le déjeuner à l’Aquaplane, nous sommes allés prendre le café chez Madame Doyen propriétaire à Profondeville au Collége de la Hulle, du rez de chaussée de l’immeuble que Louis Empain occupait quand il dirigeait le collège de la Hulle de 1948 à 1958.

      Lors de cette réunion, les membres présents de notre association nous ont demandé à elle et à moi d’assurer les rôles de secrétaire et de Président de l’association.

      J’ai donc accepté d’assurer ce rôle de Président en attendant qu’un candidat plus qualifié se présente.

      Exerçant donc mon nouveau statut de Président ff,

      J’invite tous les Anciens et leur famille à se retrouver le samedi 15 septembre dès 15H pour un goûter de retrouvailles chez Madame Doyen au rez de chaussée de l’ancien immeuble de Louis Empain(voir adresse exacte ci-après)

      Merci de bien vouloir confirmer votre présence par mail ou par courrier à :

      Florence Doyen
      Chemin des mésanges, 31 boite 24/1 à 5170 Profondeville
      Tél 0476 78 91 48 ou 00 32 476 78 91 48
      Mail : doyenflorence@gmail.com

      En me réjouissant d’ores et déjà de nous retrouver tous ensemble le samedi 15 septembre prochain, je vous fais part de mes plus amicales salutations

      signé :
      Albert-Stéphane Kirszbaum
      Avenue de Tervueren, 21 à 1040 Bruxelles
      tél 0479 99 34 64 ou 00 32 479 99 34 64
      Mail : askirszbaum@hotmail.com

      NB Merci d’en parler autour de vous auprès des Anciens que vous connaissez

      Répondre à ce message

  • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 1er octobre 14:03, par Ledent Gérald

    Bonjour,

    Je suis professeur en architecture à l’UCL et dans le cadre d’un ouvrage sur l’architecture en province de Namur et Luxembourg, nous aurions aimé écrire une notice sur le Collège de la Hulle. Serait-il possible de nous fournir plus de renseignements sur l’édifice (architecte, maître de l’ouvrage, programme, etc.), les circonstances de sa construction, son évolution dans le temps, etc. ?

    Merci d’avance pour votre aide,

    Bien cordialement,

    Gérald Ledent

    Répondre à ce message

    • Le collège de La Hulle à Profondeville (1947-1953) 6 octobre 15:46, par Raoul THEEUWS

      Cher Mr LEDENT

      Je suis un ancien de PRO JUVENTUTE et du Collège de la Hulle à Profondeville.

      Je crois que Me Florence DOYEN, qui réside actuellemnt dans l’ ancien appartement de Mr Louis EMPAIN dans le complexe de la Hulle, est certainement la personne idéale pour vous procurer les informations désirées.

      Vous trouverez ses coordonnées dans le message precedent.

      Raoul THEEUWS

      Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2018 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP