www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil » Dossiers » Patrimoine » Reportages » Le pont romain de Saint-Chamas

Le pont romain de Saint-Chamas

Pont Flavien ou pont Surian


lundi 1er novembre 2004, par Géraldine Surian

Répondre à cet article

Un ouvrage d’art romain remarquable

Le pont romain (pont Flavien) de Saint-Chamas est le monument le plus connu de la ville, mais aussi sans doute le plus aimé.
Car n’est-il pas le témoin de longs siècles d’histoire ?
L’histoire de mes ancêtres de St Chamas...

Franchissant la Touloubre (petit rivière qui nous vient du pays aixois) juste avant son embouchure, le pont Flavien est un ouvrage d’art romain remarquablement conservé, sur la route qui reliait Marseille à Arles par la rive nord de l’étang de Berre.

Il se compose d’une arche unique en grand appareil de calcaire jaune, qu’encadrent deux arcs jumeaux en pierres blanches de Calissanne.
Au-dessus des pilastres corinthiens qui flanquent les baies, des aigles qui tiennent une couronne dans leurs serres encadrent une frise de rinceaux.
Quatre lions se dressent aux extrémités des entablements, un seul est antique.
Les autres ont été remplacés au XVIII par le sculpteur aixois, Chastel.

Ce pont mesure 22 mètres de long entre les arcs, près de 6 mètres de large, lance son arche unique en plein centre d’un rayon de 6,50 mètres à quelques 6 mètres au-dessus de la Touloubre.

JPEG - 29.2 ko
Le pont Flavien

Pont Flavien ou pont Surian

Le Pont Flavien fut bâti par les Romains au I° siècle av JC sous l’empereur Auguste (son règne, âge d’or du classicisme romain, sera connu dans l’histoire comme le siècle d’Auguste).

Sur la face externe de chaque arc du pont, la même inscription :

« L. DONNIV C. F. FLAVUS FLAMEN ROMAE ET AVGVSTI TESTAMENTO FIEREI IVSSI T. ARBITRATV C. DONNEI VENAE ET C. ATTEI RVFEI »

Qui était ce Flavus ?

Certains auteurs avancent la théorie selon laquelle Flavus, prêtre du culte de l’empereur Auguste, aurait commandé le pont dans son testament.

D’autres pensent que Flavus était un généreux notable d’origine indigène ayant reçu la qualité de citoyen romain avec les privilèges que cela implique, puisqu’il portait trois noms à la romaine :
Prénom : Lucius
Nom : Donnius
Surnom : Flavus
D’où l’appellation Flavien. Ce riche notable aurait fait don de ce superbe pont à ses concitoyens lors de son décès.

Ce pont est d’abord un ouvrage utilitaire, mais la symbolique de son décor lui confère avant tout un caractère funéraire.

On donna aussi à ce pont le nom de pont Surian.
C’est d’ailleurs ainsi que mon arrière-grand-père le présentait à ces enfants et petits enfants... Fier sans doute que ce pont porte le même nom que lui...
Au XVII siècle, le manque d’entretien de la route et le roulement des véhicules à même la voûte du pont avaient amené l’usure de celle ci à un point critique, car il ne restait plus que 40 cm avant d’atteindre le vide sous la voûte. Ce qui paraît à peine croyable quand on sait que cet ouvrage était le seul de cette importance sur la Touloubre depuis l’antiquité.

C’est alors qu’un consul de la ville, nommé Surian, empêcha l’effondrement du pont en ordonnant des travaux de restauration, qui valurent à l’édifice de porter longtemps le nom de pont Surian.
Ce consul faisait donc parti de cette riche et bourgeoise famille Surian de Saint-Chamas où l’on dénombrait : un évêque, un maître chirurgien, et des propriétaires...

Le pont a donc longtemps été appelé pont Surian, en référence à la famille Surian.

Un pont témoin de l’histoire
Plus de 2 000 ans que le pont est le témoin de la vie de Saint-Chamas, des bons comme des mauvais moments de l’histoire...

Jusqu’au début du XXe siècle, il était un point de passage obligé de la route de Marseille à Arles.
Témoignage de sa fréquentation, le passage des attelages a laissé son empreinte.
La chaussée antique devait être pavée de dalles. Mais sans doute vers la fin de l’antiquité, le manque d’entretien amena ce dallage initial dans un tel état de dégradation que les véhicules roulèrent désormais au centre du tablier à même les claveaux (pierres taillées en forme de coin, fermant la plate-bande d’une voûte) les usant en ce point jusqu’aux deux tiers de leur hauteur.

Vers le XVII siècle, les Compagnons du tour de France ont gravé sur les piliers leurs noms (leroy, Belles, Vourles, Songeois, Laeoni, Lois, Laevule, Duhou), surnoms (Le Parisien, Aîné), la date de leur passage (1643, 1646, 1659) divers symboles (marteaux têtus de tailleurs de pierres, fers à cheval, un phallus).

En 1944 les troupes américaines renversèrent accidentellement l’arc nord de l’édifice...

Combien de conscrits, de jeunes hommes allant chercher leurs promises, de marins, de bagnards... le pont a-t’il vu passer ?
Combien de malades du choléra, de la peste le pont a-t’il vu mourir ?

Des années et des années à regarder nos ancêtres vivre, voilà la vie du pont Flavien...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

10 Messages

  • > Le pont romain de Saint-Chamas 11 décembre 2004 15:38, par derovera

    Bonjour

    A l’attention de Géraldine SURIAN

    Coincidence : alors que j’ai lu il y a 2 jours votre article sur ’’Jean SURIAN’’, je tombe sur l’acte suivant en faisant mes relevés

    Réf. : 2 E 14 / 339 – Pierre de SUCHET, notaire de Bagnols (30)

    10-04-1522 - partage entre Antoine et Vital SURIAN, frères, et Jean AUDIGIER neveu, de Bourdic (30) – biens de feu Natal SURIAN

    Le patronyme SURIAN est rare dalns le Gard, et ça valait d’être relevé.

    Cordialement

    Répondre à ce message

    • > Le pont romain de Saint-Chamas 23 décembre 2004 21:07, par Géraldine Surian

      mille mercis à vous...
      C’est vrai que Surian est un patronyme fort rare...
      J’avais déjà croisé un Surian dans le gard...dans les années 1700...je crois qu’ils étaient protestants...
      Encore un grand merci à vous...

      Répondre à ce message

  • > Le pont romain de Saint-Chamas 27 avril 2005 07:56, par JOËLLE

    Bordelaise , antropologue, en poste actuel à l’étranger, au Liban précisément.
    Si je vous écrit , c’est parce que j’ai été attirée par le nom de votre ville, Saint CHAMAS , puis en lisant l’article par votre nom de famille. Nous savons tous les liens historiques de l’Antique Rome avec le Levant , depuis un peu plus de 2 millénaires ( des rois de Rome , les Caracalla sont d’origine syrienne ainsi que les Julia) ; aussi , je me permets de vous donner en toute simplicité la traduction , en phénicien, puis dans toutes les langues sémites, des 2 mots qui vous concernent :
    SURIAN signifie Le Syrien et CHAMAS veut dire exactement SOLEIL. Or dans cette région de la Méditerranée orientale, le culte du soleil était très présent :, courant : Baalbeck - Héliopolis au Liban en est , entre aitre , la preuve et le lien avec l’histopire très connue de l’Empire romain me paraît évident.
    J’espère que mes explications ne vous ont pas gênées ; j’en serai désolée. Amicalement .JOËLLE

    Répondre à ce message

    • > Le pont romain de Saint-Chamas 27 avril 2005 09:20

      merci joelle, pour ces précieux renseignements...
      Géraldine Surian

      Répondre à ce message

    • > Le pont romain de Saint-Chamas 20 juillet 2009 09:30, par JURADO FRANCOIS

      que SURIAN signifie : le syrien , cela me paraît tout-à-fait indiscutable, mais concernant SAINT CHAMAS, en fait à l’origine, que crois savoir que cela ne concerne pas le soleil, en effet il s’agissait de SAINT AMAN ou SANCH AMAN en occitan ou provençal, c’est donc un glissement ou transfert de language de la dernière syllabe CH vers le patronyme qui a donné SAINT (en français) et CHAMAS / qui ne veut plus rien dire du tout( mais, coincidence heureuse, cela signifie SOLEIL en Syrie.
      Ce même phénomène s’est produit pour SAINT JACQUES DE COMPOSTELLE en Gallice Espagne5 JACQUES..ou JACOB) qui est devenu SANTIGO en un seul mot ; l’adjectif « saint » et le nom ont fusionné pour donner un prénom à part entière courant en Espagne : SANTIAGO
      je suis d’origine espagnole , et lorsque au hasard des visites en france , italie catalogne , ou toute autre région ou écrit en langue d’origine latine je m’amuse à pronnoncer en mélangent les accents, je découvre une certaine aisance fort agréable en éthimologie

      Répondre à ce message

  • > Le pont romain de Saint-Chamas 15 mai 2005 18:43, par Aurel

    Bonjour,je suis en quatrième année d’histoire et je travaille actuellement sur tous les actes d’évergétisme rencontrés en Gaule Narbonnaise. Le pont de St Chamas en fait parti. S’il est, en effet, trés connu, je trouve peu d’ouvrages ou d’articles qui s’interressent à son histoire. Pourriez-vous me donnez quelques éléments de bibliographie pour me faire avancer dans mes recherches ? Merci d’avance.

    Répondre à ce message

  • Le pont romain de Saint-Chamas 13 août 2010 16:51

    A Madame Géraldine Surian,

    Madame,
    Je vais bientôt faire pour l’association Musique and Co, association culturelle dont je suis la Présidente, à Marseille, une conférence sur le Pont Flavien, qui sera intitulée « Tel fut pris qui croyait prendre...au Pont de Saint Chamas » !
    La date n’est pas encore fixée précisément, mais ce sera au cours de la saison qui arrive.
    Je restaure en ce moment le site web de l’association (encore une dizaine de jours) et j’ai besoin de photos intéressantes. Les vôtres (sur le site web où je vous écris) le sont, car elles permettent de « tourner autour du pont » et ainsi d’en détailler le style.

    Cette conférence sera fort inattendue, car elle va épingler un « Pape » de l’Histoire de l’Art au XVIIIe siècle, dont la mésaventure illustre le titre de mon intervention !

    Ce message a pour but de vous demander l’autorisation d’utiliser vos photos pour le site et les projections qui illustreront ma conférence. Cela m’éviterait d’aller à St Chamas moi-même, car ma santé oculaire est plutôt chancelante, et la lumière solaire intense me blesse !

    Bien évidemment, je vous préviendrai, dès que je l’aurai fixée, de la date de la conférence, et si vous êtes dispon ible, et pas trop loin du centre de Marseille, je vous prie dêtre mon invitée.
    Je vous remercie de bien vouloir me répondre dès que possible. Vous m’obligerez beaucoup.
    Notre site :www.musiqueandco.com

    Marie-Jeanne Gambini

    Répondre à ce message

  • Le pont romain de Saint-Chamas 6 avril 2011 21:16, par GAMBINI

    Madame,
    Je vous ai annoncé ma future conférence sur le pont Flavien. Elle aura lieu le 11 mai, à 18h30, à la Librairie les Arcenaulx, Cours d’Estienne d’Orves, 13001, Marseille. Vous y êtes la bienvenue, ainsi que toutes les personnes intéressées par ce pont !
    Marie-Jeanne Gambini
    http://musiqueandco.com/9.html

    Autres informations utiles si vous m’envoyez votre réponse par mail.

    Voir en ligne : Le pont romain de Saint-Chamas

    Répondre à ce message

  • Le pont romain de Saint-Chamas 18 mars 2014 11:33, par camille

    J’habite a Saint-Chamas et je connais je connais le pont flavien e il y a quelque truc de faut et aussi vous avez pas dit que sont styles architectural est corinthien, et en combien de temps a t-il ete construit : moins de 2 ans, d ou viennent les pierres : elles vienne d’une colline de Saint-Chamas et de Calissane

    Répondre à ce message

  • Le pont romain de Saint-Chamas 2 mars 2019 12:39, par anonyme

    bonjour,
    pouvez vous me dire les caractéristiques de ce pont sil vous plait

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2020 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP