www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil > Dossiers > Patrimoine > Reportages > Le « tata » rituel de Chasselay (69)

Le « tata » rituel de Chasselay (69)

Hommage aux tirailleurs sénégalais

Le mercredi 1er décembre 2004, par Thierry Sabot
JPEG - 14.2 ko
Le Porche du « tata »

Le 19 juin 1940, au château de Montluzin et à chasselay dans le Rhône, au nord de Lyon, la 3e Compagnie du 25e Régiment de tirailleurs sénégalais est encerclée et assaillie par des forces allemandes bien supérieures en nombre et en matériels lourds.

JPEG - 17.2 ko
Les fétiches du porche

Malgré une farouche résistance, dans l’après-midi du 20 juin, épuisés et à bout de munitions, les tirailleurs doivent se rendre.

Les Allemands divisent alors les soixante-dix prisonniers en deux groupes. Les Blancs d’un côté, les Noirs de l’autre. Les soldats africains, bras en l’air, sont emmenés dans un champ à 300 mètres des habitations.

JPEG - 16.4 ko
A chaque coin, une pyramide bardée de pieux

Devant les soldats blancs retenus prisonniers, les tirailleurs sont exterminés par les mitrailleuses des chars ennemis. Puis les quelques survivants sont sauvagement écrasés sous les chenilles des blindés allemands.

Le 21 juin, les villageois de Chasselay inhument quarante-huit corps.

Être enterré dans une terre étrangère, hostile à leurs croyances, était la hantise des soldats africains.

JPEG - 17.5 ko
Les tombes dans l’enclos

Avec son mur d’enceinte rouge, à la manière soudanaise, surmonté aux angles d’une pyramide bardée de pieux, et ses huit fétiches africains du porche, le « tata » [1] rituel de Chasselay est un cimetière respectueux de la foi africaine.

JPEG - 16.6 ko
Un tirailleur inconnu

188 tirailleurs « sénégalais » reposent ici. Paysans noirs en Afrique, ils appartiennent à différentes ethnies africaines : Peulhs, Bambaras, Malinkes, et viennent de plusieurs pays : Sénégal, Gabon, Dahomey, Côte d’Ivoire, Guinée et Soudan.


[1Un « tata » est une « enceinte de terre sacrée » où l’on inhume les guerriers morts au combat.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

17 Messages

  • > Le « tata » rituel de Chasselay (69) 11 décembre 2004 21:10, par JOSETTE PRUDHOMME

    1940...Voici donc plus de soixante ans, le temps est lourd à porter pour la descendance de ceux qui en ont laissé une,
    vies empreintes de peine ,de chagrin, de manque, d’amour pulvérisé, de recherche mentale démesurée, de haine sourde et de fièreté aussi pour avoir à dire qu’un des nôtres est allé se battre pour la Patrie ;
    l’avenir dira que ce n’était pas pour la fratrie, la terre a mêlé le sang aussi rouge que chaud, et elle l’a bu......sans se plaidre et dire que ce serait désormais la dernière fois.
    pendant cette guerre il fallait bien croire que tous étaient frères pour les voir partir côte à côte, vaillants, pleins de courage, si beaux dans leur uniforme.
    alors...si ceux-ci étaient des frères...aujourd’hui nos enfants devraient se souvenir qu’au TATA ils ont des TONTONS
    Pourquoi ne pas les avoir rapatriés, cela n’aurait pas empêché de leur rendre régulièrement hommage !

    Répondre à ce message

    • > Le « tata » rituel de Chasselay (69) 15 mai 2006 14:47, par sandrine

      Bonjour,
      Je suis journaliste et je prépare un article sur le tata sénégalais de Chasselay. Je suis à la recherche de témoins, directs ou indirects, de cette époque.
      Merci
      sboucher chez tribunedelyon.net

      Répondre à ce message

      • > Le « tata » rituel de Chasselay (69) 28 décembre 2006 11:07, par Michel Chinal

        Il existe au moins 2 livres qui traitent du sujet, et bientôt un film !
        « Le Tata Sénégalais » par Jean Poncet

        « Anse 1939-1945 une petite ville dans la tourmente » par Bernard Descroix et Michel Chinal

        il suffit de chercher « Montluzin » sur Google !

        Michel Chinal

        Voir en ligne : Montluzin

        Répondre à ce message

      • > Le « tata » rituel de Chasselay (69) 23 avril 2007 22:13, par JMD

        Un film, « Le Tata » est sorti en 2000.

        Réalisateurs : Patrice Robin et Eveline Béruézo.

        Il a été projeté en 2006 au cinéma « Utopia » d’Avignon (qui pourra vous transmettre davantage d’infos).

        C’est un documentaire passionnant qui retrace cette histoire grâce à des intetviews de témoins de l’époque.

        Répondre à ce message

        • > Le « tata » rituel de Chasselay (69) 20 janvier 2008 11:39, par Michel Chinal

          Bonjour, celui dont je parlais a pour titre définitif :
          « Le Tata Sénégalais mémoire des tirailleurs Sénégalais »
          réalisé par Dario Arce et Rafael Gutiérrez. Il est passé les : 30/11, 3/12, 5/12 et 6/12 /2007
          sur TLM (Télé Lyon Métropole). C’est un 52 minutes, avec des documents, des témoignages d’époque et actuels,
          des reportages contemporains. Une approche humaine plus qu’historique.

          Répondre à ce message

      • > Le « tata » rituel de Chasselay (69) 14 octobre 2012 12:01, par Mengome

        Bonjour !
        8 novembre 2012 ! Le Tata Sénégalais de Chasselay fêtera ses 70 ans. C’est le moment proprice pour commémorer le sacrifice des 200 « ...Preux Chevaliers Noirs, qui, les 19 et 20 Juin 1940, attaquaient 25000 soldats Allemands, pour sauvegarder l’honneur... ». J’ai cité une phrase prononcée par Jean Marchiani, le 8 Novembre 1942, lors de l’inauguration de ce haut-lieu de l’héroîsme français. Le dernier Président de la République Française qui soit venu s’incliner sur ces lieux fut...Vincent Auriol, en 1949 !!!

        • Lire le livre « Les Preux Chevaliers Noirs » de Barthélémy Ntoma Mengome, publié chez l’Harmattan, 2009.
        • Adhérez au Comité de Soutien pour la Commémoration du 70e anniversaire du Cimetière-Mémorial de Chasselay.
          Merci !
          B. Mengome

        Voir en ligne : http://www.l'harmattan.fr

        Répondre à ce message

    • > Le « tata » rituel de Chasselay (69) 29 décembre 2009 12:51, par Barthélémy Mengome

      Les rapatrier ? Pourquoi ? Tout est l’honneur et de la France, et de ces héros Africains, locataires du TATA DE CHASSELAY, que les Combattants pour l’honneur de l’Armée Française (19-20 Juin 1940) reposent dans cette Terre qu’ils avaient défendu jusqu’au sacrifice suprême. Ceci est valable aussi pour les Boys Américains, héros de Omaha Beach, et Sainte-Mer-Eglise (6 Juin 1944), et qui reposent au cimétière américain de Colleville-sur-mer.

      Répondre à ce message

  • > Le « tata » rituel de Chasselay (69) 14 décembre 2004 20:13, par Eric GARRIDO

    Je souhaiterais avoir, de M. Thierry SABOT, ou de toutes personnes informées, plus de précisions sur ce fait historique, relatif aux derniers défenseurs de la Ville de Lyon contre l’invasion nazie.

    En ce qui concerne les blessés sénégalais passés sous les chenilles des tanks par les nazis, et ne sont pas immédiatement décédés, j’ai appris que Jeanne Marie GARNIER, épouse Jean VAPILLON, Mort pour la France, dont le nom figure sur le Monument de 1914 de Chasselay, aurait pris l’initiative, seule, devant l’agonie épouvantable de ces braves, d’aller chercher le médecin (lequel ? son nom ?) et l’aurait assisté pour faire des injections léthales et achever les souffrances inhumaines de ces personnes victimes d’une abomination qualifiée aujourd’hui au minimum de crime de guerre, voire de crime contre l’Humanité.

    Jeanne Marie GARNIER, veuve Jean VAPILLON, demeurait à ma connaissance au Bois Dieu, hameau de la commune de Lissieu, proche de Chasselay.

    Merci d’adresser toute information relative à Eric GARRIDO à accio chez ar-s.com .

    Répondre à ce message

    • > Le « tata » rituel de Chasselay (69) 15 décembre 2004 06:03, par Thierry Sabot

      Pour ma part, je n’ai pas d’autres informations sur ce sujet. Avec ce texte, j’ai simplement voulu rendre hommage à ces hommes et faire connaître un lieu insolite situé dans la campagne lyonnaise.

      Répondre à ce message

    • > Le « tata » rituel de Chasselay (69) 12 octobre 2011 12:10, par Massei Georges

      J’ai fait des recherches sur cet évènement et j’ai réalisé un document de plus de deux cents pages contenant la totalité des témoignages et documents officiels concernant les unités engagées le 19 et 20 juin 1940 sur la ligne Neuville- l’Arbresle. Je peux vous en procurer une copie (un CD)vous pourrez exploiter à votre convenance. Mes coordonnées sont :
      georges.massei chez wanadoo.fr

      Répondre à ce message

  • > Le « tata » rituel de Chasselay (69) 20 octobre 2006 17:44, par MICHEL

    Bonjour,
    Le tata est aussi dans certains autres pays africains, comme le Togo ou le Bénin, une maison fortifiée construite en banco (sorte de torchis) pour se défendre des ennemis. On peut voir quelques photos et une explication sur mon site Béninrama.

    Voir en ligne : Béninrama

    Répondre à ce message

  • Le « tata » rituel de Chasselay (69) 3 décembre 2013 09:38, par LEPLE

    Je suis une jeune AFRICAINE originaire de l’ancienne haute volta actuellement BURKINA faso (pays faisant partie de l’ancien SOUDAN).je n’ai jamais entendu parler de ce cimetière, seulement des tirailleurs Sénégalais globalement. J’aimerais savoir s’il y avaient des burkinabais dans le lot, et si les Etats Africains se sont ou sont impliqués dans les commémorations de ce lieu historique qui leur rend hommage. est-ce-que cette partie de l’histoire est contée en Afrique dans tous les cycles scolaires étudiant les guerres ?
    Sinon je remercie tous ceux qui s’investissent toujours pour garder ce lieux symbole de l’histoire en état, qui honorent nos aïeuls. Merci pour leur Mémoire.

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2021 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP