www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Documents » « Moi Pierre Gaudrillet.... »

« Moi Pierre Gaudrillet.... »

Pourquoi faire ériger cette croix ?


vendredi 4 septembre 2020, par Bernard Vigier

Répondre à cet article

Pourquoi en 1828, à la fin de sa vie, Pierre Gaudrillet a-t-il fait ériger cette croix ?

Nous avons habité le village de Saint-Loup-Géanges en Saône et Loire plusieurs années. Dans un des chemins aux abords du village, il y a une croix érigée. Nous sommes passées plusieurs fois devant cette croix, mais elle était bien moins entretenue qu’aujourd’hui et le texte ne nous était pas apparu.

Il y a quelques temps notre ancien voisin et ami nous a fait parvenir ces photos prises lors d’une de ses promenades « confinées ».

JPEG - 532.7 ko
La croix au bord du chemin
JPEG - 646.2 ko
L’inscription sur le socle de la croix

Sur celle ci figure la mention :
"L’an 1828 moi P Gaudrillet né ici en 1754 dont la vertu et la piété mon incité à faire poser cette croix pour être entretenue par mes héritiers à perpétuité".

Pourquoi Pierre Gaudrillet a-t-il fait ériger cette croix ?

Il est effectivement né à Saint-Loup (à l’époque Saint-Loup de la Salle) le 19 janvier 1754 au lieu de la Grange au Bailly.
Il s’y est marié le 3 mars 1783 avec Marie Veau. Il était laboureur au même lieu de la Grange au Bailly. Il est décédé le 14 avril 1840, son acte de décès stipule qu’il était "propriétaire".

Une étude a été réalisée par Gérard Delannoy du cercle généalogique de Saône et Loire : "Pierre Gaudrillet, un propriétaire-cultivateur à Saint-Loup-de-la Salle" « Nos Ancêtres et Nous », numéro 88, 30 décembre 2000, pages 21-28.

PDF - 1.1 Mo
Lire l’article de Gérard Delannoye

Nous y apprenons qu’il est devenu maire et propriétaire de plusieurs domaines, et est devenu un notable.

La ferme sise à la Grange au Bailly n’existe plus, il semble que cette croix s’élève à proximité de l’ancienne ferme.

Quelques questions se posent encore :

Pourquoi cette croix ?
Pourquoi la ferme n’existe t-elle plus ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

6 Messages

  • « Moi Pierre Gaudrillet.... » 4 septembre 10:52, par martine hautot

    Bonjour, Je crois tout simplement qu’arrivant à un âge déjà avancé (74 ans) il pense que la mort peut survenir et veut s’ y préparer en donnant des gages de sa foi et ainsi travailler à son salut.
    Cordialement
    Martine

    Répondre à ce message

  • « Moi Pierre Gaudrillet.... » 4 septembre 11:46, par Roland Carrier

    Bonjour,
    A la question pourquoi les jésuites répondait AMDG c’est-à-dire Ad Maiorem Dei Gloriam ou pour la grande gloire de Dieu.
    A l’époque c’était une raison suffisante.
    Accessoirement P Gaudrillet a ainsi permis que l’on se souvienne de lui. Pour rester au latin Vanitas vanitatum, et omnia vanitas, (vanité des vanités, et tout est vanité)
    Bonne recherche pour la destruction de la ferme
    Cordialement
    Roland

    Répondre à ce message

  • « Moi Pierre Gaudrillet.... » 4 septembre 18:29, par martine hautot

    Pour la ferme de la grange au bailli ,on ne la trouve pas sur la liste des lieux dits de la commune dans les recensements ,j’aurais tendance à penser qu’elle a été abandonnée, c’était une très modeste maison, puis est tombée en ruine ,le lieu dit n’apparaît pas dans l’acte de décès de Pierre .Pour en savoir plus, il vous faudrait étudier le cadastre et les archives des notaires
    Martine

    Répondre à ce message

  • « Moi Pierre Gaudrillet.... » 5 septembre 12:20, par colette Boulard

    Les motifs, Pierre Gaudrillet les donne, au moins pour ce qu’il veut bien dire. Comme tout homme vieillissant, à cette époque et dans son contexte, sachant qu’il est catholique, il pense au salut de son âme. Faisant aussi graver sa demande envers ses héritiers, il s’assure à priori du respect de celle-ci, et donc de la pérennité de son don : cela lui importe. A t-il plus à se faire pardonner qu’un autre ? Est-il plus riche et peut-il plus faire ? Veut-il montrer sa générosité et sa foi, sa position de bon chrétien comme d’autres qui offrirent des vitraux dans l’église de leur paroisse ? Est-il plus croyant, plus pratiquant ou plus angoissé que d’autres ? ce sera sans doute difficile de le découvrir.
    L’érection de cette croix (croix de chemin ? croix marquant les étapes d’une possible procession, réponse à un souhait du curé ou des paroissiens ?) n’a pas pu passer inaperçue lorsqu’elle a été faite. Peut-être en a -t-on parlé dans les documents communaux mais plus encore dans les registres tenus par le curé de la paroisse. La presse locale peut-être aussi ? J’orienterais mes recherches aux alentour de l’année gravée, sans négliger les cadastres anciens pour découvrir peut-être cette croix et le nom qu’elle portait.

    Répondre à ce message

  • « Moi Pierre Gaudrillet.... » 7 septembre 15:02, par Pierre BOITON

    Rien n’étant plus sûr que la mort et rien n’étant plus incertain que son heure, dès 1828, Pierre, paysan ayant gagné la notabilité locale, cherche à gagner son paradis. Claude BOITON a fait de même au hameau du Baracas à l’endroit où se croisent la voie qui relie Biol-le-Bas à Biol-le-Haut et celle qui permet d’aller à Belmont. Sur la base de la croix, il y avait marqué « don de Claude BOITON », il y avait car la croix d’origine a subi les outrages du temps et a été remplacée par le père Doublier, curé de Biol. Le texte n’a pas changé mais la croix d’origine était plus « artisanale ». Le don à l’église était là à relier aux Croix des Missions qui balisaient les processions faites à l’occasion des missions (des prêtres extérieurs à la bourgade venaient prêcher la bonne parole et raviver la foi au 19° siècle). Bon anniversaire à la Gazette ! Pierre BOITON

    Répondre à ce message

  • « Moi Pierre Gaudrillet.... » 11 septembre 18:41, par GRAILLOT née BOBINET

    Bonsoir ,

    A la mort de Pierre GAUDRILLET, son nom s’éteindra n’ayant pas eu de descendance du côté de ses fils.
    Ne serait-ce pas tout simplement pour pérenniser ce nom hérité de ses ancêtres, qu’il a chrétiennement et honnêtement porté, afin qu’après sa disparition il ne meure pas ?

    Prenez bien soin de vous,
    Bobinette

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2020 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP