www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Soupes d’orties

par Michel Peyramaure


samedi 1er mars 2003

Répondre à cet article

Sur le plateau de Millevaches, en Corrèze, les histoires naissent pour ainsi dire à chaque pas sur les chemins de myrtilles et de bruyère, et les légendes teintées de fantastique, issues d’un vieux folklore, se réveillent à la faveur d’un vent chargé de nuit et de neige.

La dame blanche de Puyaubert ; le Drac, ce petit démon insaisissable, qui allait tresser les crinières des chevaux dans l’obscurité ; le loup-garou qui aspirait à prendre sa retraite ; l’hypnotiseur rural qui faisait danser la polka aux gendarmes... Des personnages attachants et hauts en couleur surgissent : le vieux communiste amateur de feu d’artifice, l’enfant charmeur de couleuvres, et puis ces deux innocents, le Banlève et Fleurde-nave, le simple d’esprit et la sourde-muette, qui s’épouseront...

Martial Chabannes, instituteur à la retraite exemplaire, est le témoin fictif des histoires qu’il nous relate. Il les cueille comme les pissenlits pour sa salade du soir, ou les orties fraîches dont il fera sa soupe et son omelette.

Un extrait : "Un fil conducteur relie la plupart de ces nouvelles : Martial Chabannes. Ce personnage récurrent d’instituteur à la retraite a fait l’ôbjet d’un livre publié aux éditions Seghers : Le Gardien des ruines, avant de reparaître en diverses occasions. Dans Soupes d’orties, il est à la fois le narrateur et le témoin des histoires qu’il nous relate. Sa philosophie doit davantage à l’expérience des hommes et des choses qu’à une culture livresque. Après avoir accompli sa mission : la défense de l’École, ce Cincinnatus de la laïcité s’est retiré dans son jardin, en Corrèze, sur le plateau de Millevaches, où il est né.
Ce personnage revêt une notion d’exemplarité. C’est dire que j’aurais aimé lui ressembler. A défaut, je me contente de l’observer en train de ratisser, comme il le fait chaque matin, les allées de son jardin secret, cueillir des pissenlits pour sa salade et des orties fraîches dont il fera sa soupe et son omelette.
Personnage réel ou imaginaire ? A vous de deviner. Ne comptez pas sur l’auteur pour vous répondre..."

L’auteur : L’oeuvre romanesque de Michel Peyramaure (plus de trente titres) est presque tout entière consacrée à l’Histoire, qu’il sait mettre en scène comme nul autre, singulièrement dans ses grandes trilogies : La Passion cathare, La Lumière et la Boue, Les Dames de Marsanges, et dans ses oeuvres de taille plus modeste, qu’il s’agisse de romans historiques : Le Bal des ribauds, Les Lions d Aquitaine, Le Printemps des pierres... ou de romans contemporains : L’Orange de Noël, La Division maudite, Les Flammes du paradis et Le Beau Monde.

Un commentaire : Dans ces nouvelles, Michel Peyramaure met en scène des séquences du folklore de sa province. Il respecte l’ambiance du pays, la nature des personnages, le vieux fonds de légendes, tout en les traduisant pour des lecteurs de notre temps. L’imagination fait le reste... Superbe !

P.-S.

par Michel Peyramaure, Paris, Editions Anne Carrière, 2001, Le Livre de Poche, 2003, 284 pages, 5,00 €.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2017 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Ours | Charte | Logo | Espace privé | Logiciels | édité avec SPIP