www.histoire-genealogie.com

----------

Sommaire - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances historiques - Serez-vous pendu ? - Collection THÉMA - Éditions Thisa


Accueil » Album photo » Entraide photographique » Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ?

Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ?


jeudi 23 mai 2013, par Martine Wackers

Répondre à cet article

Cette carte se trouvait dans l’album familial de mes parents.

Au dos est inscrit un petit mot personnel de mon père adressé à ma mère où il dit avoir passé 10 longs mois dans ces baraques. A-t-il pu lui envoyer cette carte sous enveloppe car aucune adresse ne figure au dos ou l’a-t-il ramenée de là-bas ?

Mon père est né en décembre 1919, il n’a donc pas été appelé sous les drapeaux. Mais il a passé 10 mois dans ce camp en Allemagne pendant la guerre 1939-1945.

Il travaillait, me semble-t-il, à l’imprimerie ouvrière OSAP, rue d’Arras à Lille. Maman m’a raconté qu’on était venu le chercher sur son lieu de travail pour le STO et amené directement à la gare de Lille. Les familles ont été prévenues et elles ont pu se dire au revoir sur le quai. Je pense qu’il est sans doute parti entre 1943 et 1945.

Je crois lire sur cette carte postale : DIE BURG - DER ARBEIT

et en haut de la tour ou du mirador : SCHMUCKLETURM. 

Au dos de la carte, l’éditeur est : Kunstanstalt Straub & Fischer, Meiningen.

Je ne sais en quelle année est parti mon père ni où se trouve ce camp en Allemagne.

Qui pourra m’aider à identifier et localiser ce camp ?

Merci par avance pour votre aide...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

81 Messages

  • Sachsenhausen (Allemagne)

    Localisation : Allemagne, à 35 km de Berlin
    Créé en : 12 juillet 1938
    Libération : 22 avril 1945, par une unité de la 47e Armée Soviétique.
    Estimation du nombre de victimes : 30 - 35.000
    Camps annexes : 44 camps annexes et kommandos extérieurs (cliquez ici pour une liste des camps annexes)
    je pense qu’il s’agis de ce camp mais aucune certitude

    Répondre à ce message

    • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 24 mai 2013 09:00, par Martine Wackers

      Je vous remercie de cette première piste. Je n’arrive pas à ouvrir(« cliquer ici pour une liste des camps annexes »).

      Martine Wackers

      Répondre à ce message

      • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 24 mai 2013 18:24, par Nicole Courtial

        Bonjour,
        je viens de lire votre message. Je pense que le camp de travail que vous cherchez est le camp de Suhl dans le sud de
        l´état de Thüringen. Vous pouvez consulter en ligne l´ouvrage suivant en PDF :
        Zwangsarbeit in Thüringen 1940-1945
        de Norbert Moczarski, Berhard Post et Katrin Weiß.
        (Archives de Weimar)
        A la page 83 figure une photo du camp parfaitement identique
        à la vôtre.
        Le nom exact du camp était :
        Arbeitslager « Hohe Feldstrasse » am Lautenberg in Suhl,
        Thüringen.
        Nicole Courtial

        Répondre à ce message

        • Bonjour Madame Courtial,
          C’est effectivement le camp que je recherchais, quelle émotion !
          Je ne sais par quelle recherche vous avez découvert cette photo et de plus dans un manuel allemand. Je vais maintenant essayer de traduire les explications concernant ce camp pour comprendre ce que mon père a vécu là-bas. Je me demande pourquoi ce camp a été photographié plutôt qu’un autre ?
          J’envisage de me rendre dans cette région pour voir ce qu’il peut rester de ce camp, peut-être les maisons qui figurent en haut à droite de la photo.
          Dans tous les cas,je vous remercie très chaleureusement.
          Martine Wackers

          Répondre à ce message

          • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 27 mai 2013 18:54, par Nicole Courtial

            Bonjour Madame Wackers !

            je suis heureuse de vous avoir aidé dans vos recherches.

            Je n´ai pas eu beaucoup de peine à trouver sur internet
            la photo dans ce livre à partir du nom de la ville Meiningen.Etant germaniste de formation , je vis en Allemagne depuis 42 ans, ce qui m´a facilité la tâche !
            J´ai fait une recherche identique pour un de mes oncles
            déporté en 1940 en Rhénanie.
            Je veux bien vous aider à traduire les chapitres qui vous
            interessent. L´organisation du camp, la provenance des
            prisonniers ainsi que les nombreux problèmes de la vie
            quotidienne des prisonniers sont décrits dans ce volume.
            Cordialement !
            Nicole Courtial

            Répondre à ce message

    • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 24 mai 2013 14:18, par Martine Wackers

      J’ai regardé sur internet des photos du camp de Sachsenhausen, il me semble que ce camp était bâti sur un terrain plat, alors que celui proposé sur la photo est un terrain accidenté, on y voit des escaliers en rondins de bois permettent d’accéder à différents niveaux...
      M.Wackers

      Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 23 mai 2013 17:38, par Gilles Dardé

    Bonjour,
    Le camp de Sachsenhausen était un camp de concentration, je ne pense pas qu’il ait pu héberger des hommes déportés au titre du STO.

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 24 mai 2013 09:29, par Jean-Noël Charon

    Bonjour,

    On trouve au lien suivant une photo de tour de puits de mine portant le titre « Die Burg der Arbeit » à Bochum. La mine se nomme « Hannover » (Hanovre).
    http://www.fotocommunity.de/pc/pc/d...
    Sur Wikipedia en Allemand, (http://de.wikipedia.org/wiki/Zeche_...), il est cité que cette mine de houille a employé 2000 travailleurs STO.
    Malheureusement, aucune photo (sur internet) ne permet d’identifier avec précision la photo devotre père.
    Les industries allemandes employant des travailleurs STO avaient en général un camp de baraques qui y était adjoint.

    Aucune certitude, mais peut-être une piste ?
    Cordialement.

    Jean-Noël

    Répondre à ce message

    • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 24 mai 2013 17:52, par Martine Wackers

      Bonjour,
      Je vous remercie pour votre aide. Effectivement c’est curieux de retrouver le titre d’un puits de mine s’appelant « Die Burg - der Arbeit ». Je vais essayer de rechercher dans cette direction. De plus le nom « Bochum » me parle. Mon père m’en a-t-il parlé ou l’ai-je déjà lu ?

      Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 24 mai 2013 15:07, par Roche François

    Si l’on se réfère à votre mention de la ville de Meiningen
    il pourrait s’agir d’un camp établi dans cette ville où seraient logés les travailleurs du STO. Cette ville a été libérée par les troupes américaines en avril 1945.C’est situé dans la province de Thuringe.
    Bonne chance dans la suite de vos recherches

    Répondre à ce message

    • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 24 mai 2013 17:24, par Henri-Claude MARTINET

      Si Meiningen devait se confirmer, alors il s’agirait du Stalag IX C qui, au début de la Seconde Guerre mondiale, servait pour les prisonniers français.
      Sur Google.de, il y a histoire (traductible en français) et des photos (mais qui ne correspondent pas à celle présentée)

      H-Cl. Martinet

      Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 24 mai 2013 16:22, par Henri-Claude MARTINET

    Bonjour,
    Personnellement, j’ai retrouvé « un cousin » à cette adresse :
    http://gallica.bnf.fr/ark :/12148/cb34458709m/date.langFR

    C’est toute la collection des : « Liste officielle n° ..... des Prisonniers français. » à partir des renseignements allemands (de l’époque !)
    Mais avant de la consulter, il faudrait encadrer les recherches dans le temps. Sinon, les listes sont établies dans l’ordre alphabétiques et comportent pour chacun en fin le lieu d’emprisonnement : exemple : St. XI B. Faire une recherche sur Google.de avec Stalag XI B et vous avez même la photo !
    Bonne recherche, bon courage.
    Cordialement
    H-Cl. martinet
    P.S. : supprimer dans l’adresse ce qui se trouve après ark et avant les 2 points ! Les 6 caractères s’imposent malgré les corrections !

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 24 mai 2013 16:54, par Françoise Favre

    Le terrain en terrasses successives et les baraquements tout en longueur me font penser au camp du Struthof, en Alsace.

    Répondre à ce message

  • Bonsoir Martine,

    MEININGEN est une ville et a été la capitale du Duché de Saxe-Meiningen.

    Le camp dont il s’agit pouvait se situer dans les environs de cette ville. Il est probable qu’il n’existe plus à l’heure actuelle.Par contre il est possible que l’éditeur ou ses successeurs peuvent encore exister.

    Les termes DIE BURG - DER ARBEIT semble signifier « LE CAMP DE TRAVAIL » ou plus exactement « LE VILLAGE » (DIE BURG) et « DU TRAVAIL »(DER ARBEIT).

    je ne sais pas ce que veut dire SCHMUCKLETURM. Il faudrait demander à un Germaniste c-à-d un prof d’Allemand.

    Le STO a été mis en place en France en 1942. Ma mère a été arrêtée sur la place publique en quittant son travail.La place était cernée et filtrée par la police Française. De là
    elle a été transférée directement à la gare ou ma grand’mère avertie a pu la retrouver avant son départ dans un wagon à bestiaux. Son voyage a duré six jours et nuits avant d’arriver à destination en AUTRICHE à STAYER.Elle est revenue en France en 1943 ayant été réformée et inapte au travail.
    Les camps étaient des baraquements semblables à ceux de votre carte.Il y avait plus des personnes, hommes et femmes de plus 40 nationalités différentes qui travaillaient pour l’Usine DULMER-PUCH pour la fabrication de moteurs de chars.

    Pour plus de détails peut-être faut-il s’adresser à la Préfecture du lieu de résidence ou à la Croix Rouge.

    Bien cordialement.

    Georges

    Répondre à ce message

    • Bonjour,

      SCHMUCKLETURM = Tour Schmückle (où Schmückle est un patronyme relativement courant en terre germanique)

      Cordialement
      J.M. 

      Répondre à ce message

      • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 25 mai 2013 16:42, par Nicole Courtial

        Bonjour !

        Effectivement « Schmuckle » pourrait être un patronyme.
        Il existe encore aujourd´hui à Weimar une boutique de
        bijoux et objets d´arts portant le nom de « Schmuckler »
        (www.der-schmuckler.de ).
        Schmuck signifie bien bijou mais le bijoutier est « JUWELIER » .
        « Die Burg der Arbeit » signifie littéralement "château du
        travail". Peut-être une subtilité linguistique pour différencier ces camps de travail des camps de concentration
        nommés aussi « Arbeitslager » (camps de travail).
        Cordialement !
        Nicole Courtial

        Répondre à ce message

  • Bonjour,
    Mon père a été également prisonnier en Allemagne et j’ai retrouvé énormément de renseignements grâce à la Croix Rouge Suisse (Genève) puis Allemande .

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 25 mai 2013 08:13, par Michèle Gavinet

    Bonjour

    Mon père est parti en STO de 1942 à 1945 a quelques km de Hanovre dans une usine d’aviation.
    Je n’ai aucune vu d’ensemble du camp.
    Par contre, j’ai quelques photos de mon père avec ses « camarades de baraque »
    Peut-être pourriez vous me donner votre adresse mail que je vous en envoi.
    Qui sait il y a peut-être votre père sur l’une d’elles.
    A bientôt

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 25 mai 2013 08:29, par Jacques SEYNAEVE

    Bonjour,

    A 42 kms au nord-est de MEININGEN se trouve la localité de SCHMÜCKE.
    Une piste ?

    Cordialement.
    Jacques

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 25 mai 2013 08:55, par Aurélie Vincent

    Bonjour,
    Nicole Courtial a raison. D’après le livre nommé ci-dessous, il s’agit bien du même camp.
    Etant germanophone, je peux, si vous le voulez, essayer de parcourir ce livre et d’en apprendre davantage sur les prisonniers. N’hésitez pas à me demander...
    Amicalement,
    Aurélie


    Bonjour,
    je viens de lire votre message. Je pense que le camp de travail que vous cherchez est le camp de Suhl dans le sud de
    l´état de Thüringen. Vous pouvez consulter en ligne l´ouvrage suivant en PDF :
    Zwangsarbeit in Thüringen 1940-1945
    de Norbert Moczarski, Berhard Post et Katrin Weiß.
    (Archives de Weimar)
    A la page 83 figure une photo du camp parfaitement identique
    à la vôtre.
    Le nom exact du camp était :
    Arbeitslager « Hohe Feldstrasse » am Lautenberg in Suhl,
    Thüringen.
    Nicole Courtial

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 25 mai 2013 09:07, par France Cresson

    Bonjour,

    dans la liste de Gallica signalée dans un autre message on trouve Victor Wackers prisonnier au Stalag 9c.
    Le Stalag 9c se situe en Thuringe à Bad Sulza.

    Tout d’abord, il y a un forum sur Geneanet http://www.geneanet.org/forum/index...
    où beaucoup de personnes citent des noms de prisonniers. Peut-être trouverez-vous des noms évoqués par votre père.

    Ensuite, quand on cherche à Bad Sulza http://www.meinestadt.de/bad-sulza/...
    on trouve de nombreuses photos et celles de Sonnenburg rappellent le site vallonné du camp.

    J’espère vous avoir un peu aidée

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    La réponse a a été donné par Nicole Courtial hier.
    Voir page 83 de ce document :
    http://www.thueringen.de/imperia/md...

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 25 mai 2013 09:54, par Alain RAYMOND

    Bonjour,

    Si mes souvenirs en allemand sont bons, la traduction de « die burg - der arbeit » serait plutôt « le château - le travail ». Quant à « Schmuckletunr » il pourrait s’agir de « Tour Schmuckle », Schmuckle étant un nom de famille, comme celui de Christine Schmuckle-Mollard, la restauratrice d’une partie de la cathédrale de Strasbourg et native de Munich (Bavière)

    Meiningen est une ville de la région de Franken (Franconie en français) et est rattachée à la Bavière (Bayern).

    Kunstanstalt Straub & Fischer peut se traduire par Institut des arts Straub et Fischer.

    Mais est-ce que tout cela signifie vraiment que cette photo concerne la Bavière ? Je ne sais pas mais c’est peut être une piste pour vous.

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 25 mai 2013 10:02, par fauquembergue

    Burg veut dire Chateau,schmuckleturm veut dire la tour de décoration c’ est peut-être les gardes qui ont donné ce nom au mirador.

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 25 mai 2013 10:46, par pasquis-heyer

    Bonjour Martine,
    Ce camp « Hohe Feldstraße » am Lautenberg in Suhl se trouve en Thuringe.
    (Pendant le Troisième Reich, profitant de la tradition de fabrication d’armes à feu, on en (de SUHL n. Anne-Marie) fit un important lieu de production d’armes de guerre. Elle atteint son apogée lorsque environ 10 000 prisonniers y travaillent pour fabriquer en grand nombre des mitraillettes, alors que la population ne s’élevait qu’à 20 000 personnes. Les troupes américaines s’emparent de Suhl au début du mois d’avril 1945, mais dès juin, des troupes soviétiques assument l’occupation de la ville. ) Wikipedia

    La même photo se trouve à la page 86/278 de l’ouvrage publié par Norbert MOCZARSKI, Bernhard POST et Katrin WEIß.

    http://www.thueringen.de/imperia/md...

    Je peux le survoler et vous chercher les renseignements que vous désirez.
    Cordialement
    Anne-Marie

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 25 mai 2013 10:53, par Copée Jacqueline

    Vous croyez lire « Die Burg » sur la carte . Je me souviens très bien que mon père , Belge, quand il évoquait sa captivité en Allemagne, a cité plusieurs fois DILLENBURG , une ville .

    Répondre à ce message

    • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 25 mai 2013 14:36, par Andréa TANZER

      je ne pense pas que DILLENBURG soit une piste car beaucoup de localités en Allemagne portent un nom se terminant en « burg »( = château-fort) . L’allemand compose les mots ensemble pour créer de nouveaux mots.Les noms de localités ont été créés à partir de caractéristiques locales . ainsi DILLENBURG pourrait signifier« le château-fort de l’aneth »

      Répondre à ce message

    • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 25 mai 2013 19:31, par Cassart Bernard

      Dillenburg est une ville allemande où se trouvait des usine Krupp et où mon papa qui était déporté à vu un photographe allemand chez qui il travaillait se faire abattre par la Gestapo alors qu’il envoyait des renseignements aux alliés. Papa a ensuite été envoyé travailler dans l’usine souterraine de Niederscheld où étaient fabriquée des pièces de V1 ainsi que des panzerfaust. Cette usine a été bombardée pendant si mes souvenirs sont bons pendant 72H au napalm ce qui a fait fondre les deux premières portes d’accès à l’usine, déformé la troisième.
      Dans les murs de la ville les pierres fondues sous le napalm permettaient de mettre ses deux poings dans les rigoles qui s’y étaient formées.
      Les USA et les Anglais se sont suivis de jour et de nuit pour ces bombardements.
      Bien à vous,
      Mon papa se prénommais Edmond et nous amené avec ma maman à Dillenburd et Niederscheld où les baraquements où il avait logé existait toujours à l’époque où nous nous y sommes rendus il y 25 à 30 ans, ils se trouvaient dans les bois au-dessus de Niederscheld.
      Bien à vous,
      Bernard

      Répondre à ce message

      • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 25 mai 2013 22:45, par Andréa TANZER

        je voulais dire que le fait que « Dillenburg »..se termine par « burg » ne signifie pas nécessairement qu’il s’agisse de l’endroit de cette photo..Des tas d’autres endroits se terminent par burg« (’Aschaffenburg, Augburg..)..Il est clair que tous ces souvenirs sont douloureux pour chacun dont un parent a été concerné... Mon père, lui a été au camp de Siebenhirschen »..en Autriche

        Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 25 mai 2013 11:27, par DUHANT Gérard

    Bonjour,
    Avec les indications dont vous disposez, je vous suggère : a)de rechercher sur une carte d’Allemagne Meinigen
    b) de contacter une association d’anciens déportés ou de prisonniers de guerre.
    c) éventuellement d’entrer en contact avec le consulat d’Allemagne le plus proche.

    Bien cordialement

    Répondre à ce message

  • SchmuckleTurm signifie « tour des contrebandiers » donc la tour qui servait à surveiller les éventuelles fuites sans doute !
    Je confirme qu’il ne s’agit pas du Struthof.

    Répondre à ce message

  • Turm veut dire tour en français. Mais je n’ai pas trouvé la traduction de Schmuckle.

    Répondre à ce message

  • Schmuckleturm peut aussi vouloir dire « tour d’ornement » ? Schmuck étant le bijou.

    Répondre à ce message

  • cher geneanetologue, le camp sur la photographie est l’Arbeitslager « Hohe Feldsraße » am Lautenberg in Suhl. Il s’agissait au dépsrt d’un camp du Service de travail du Reich. Il fut utilisé à partie de 1941 comme Zwangsarbeitlager (camp de travail forcé). Une photo de cecamigure dans l’ouvrage "Zwangsarbeit in Thüringen à la page 83 réf. internet http://www.thueringen.de/imperia/md...

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 25 mai 2013 14:02, par Jean-Louis Koenig

    Si vous suivez les références données par Nicole Courtial, vous verrez à la page 83 du fichier pdf cité une photo qui est identique en tous points à la vôtre.
    Meiningen, où exerçait le photographe, n’est qu’à 28 km de Suhl.
    L’inscription « Die Burg der Arbeit », qui datait vraisemblablement du temps (jusqu’en 1941) où le camp était un centre d’« hébergement » des jeunes allemands astreints au RAD (Reichs Arbeits Dienst = Service du travail pour le Reich), signifie « La forteresse (le château) du travail ». La même inscription se trouve effectivement sur plusieurs puits de mines.
    Quant à « Schmuklerturm », il est possible qu’il s’agisse de « la Tour des contrebandiers ! »

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 25 mai 2013 14:02, par pasquis-heyer

    re bonjour,
    Il me vient à l’idée que SCHMUCKLERTURM se trouve en haut du mirador... je ne peux pas le lire. Est-ce SCHMUCKLE.. ou SCHMÜCKLE...
    En tout cas, ce « L » me fait penser à la forme souabe diminutive... ex:au lieu de Haus (la maison) Häusle (petite maison). Je sais que la Souabe est bien loin de la Thuringe, mais ? le parrain de cette tour l’était peut-être ?
    Donc Schmuckle POURRAIT être le petit bijou... la tour du petit bijou donc... avec l’humour nazi : le petit bijou étant la mitrailleuse construite dans ce camp ??

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 25 mai 2013 14:19, par Jean-Luc VOGEL

    Bonjour,

    Cette même photo se trouve dans un ouvrage intitulé
    « Arbeitslager in Thüringen »
    Camp de travail « Hohe Feldstrasse » am Lautenberg à Suhl
    PDF à l’appui

    Cordialement

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 25 mai 2013 15:18, par pasquis-heyer

    Dernière intervention :
    Quand j’ai consulté mon mari (allemand), il m’a demandé pourquoi je cherchais si loin, qu’il s’agissait certainement d’un toponyme ou d’un patronyme.
    Comme Jacques SEYNAEVE attire notre attention sur la localité de SCHMÜCKE (et non SCHMÜCKLE, dommage !)près de Suhl, c’est en effet peut-être une piste.
    Heureusement que le nom de ce mirador n’a pas d’importance généalogique puisque le camp a été identifié.
    Bonnes recherches.
    A-M

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 25 mai 2013 15:26, par petit marie claude

    je possèdes les livres mémoriaux de tous les déportés et prisonniers de 39-45 peut être puis je retrouver le parcours de votre père avec ses noms et prénoms ?
    cordialement

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 25 mai 2013 15:37, par Viteau Danielle

    Pour avoir visité le camp de Sachsenhausen en 1966, c’était effectivement un camp de concentration et non un camp de travail .
    D’autre part le terrain était plat .

    Répondre à ce message

  • Effectivement, la photo page 83 de l’ouvrage indiqué par Nicole Courtial puis par A.M. Pasquis -Heyer montre bien le même camp que celui dont vous avez transmis la photo. La prise de vue n’est pas faite à partir du même point donné, c’est semble t-il à priori la seule différence. Il n’est pas nécessaire de chercher plus loin.

    Pour ce qui concerne « Die Burg - Der Arbeit » il ne faut pas oublier qu’en allemand, l’article est étroitement lié au mot qu’il accompagne. On n’apprend ainsi pas le mot « Burg » sans son article, qui peut être masculin, féminin ou neutre, chaque mot ayant son article. Die Burg est féminin, et c’est le château, plutôt le château-fort, pour autant que je me souvienne. On peut alors se demander s’il ne s’agit pas d’une devise à voir sans cesse, lisible soit au premier degré, soit au second, à l’humour grinçant voire cynique, désignant le lieu et sa raison d’être « forteresse et travail » Devise qu’un autre commentateur a d’ailleurs indiqué avoir vue sur une photo d’un autre camp, dont il donne le lien. Effectivement, ces mots sont bien là aussi. N’y avait-il pas ailleurs « Arbeit macht frei » ?

    De même, SCHMUCKLETURM - dont vous n’avez pas joint le détail en photo et qui est sur la carte postale ci-dessus illisible - ne pourrait-il pas être pris au second degré , der Schmuck étant bien l’ornement, le décor et der Turm étant la tour. Mais il y a un os dans cette hypothèse, qui est le « le » situé selon vous entre les deux éléments de ce mot composé « SCHMUCKLETURM » ...sans article. Là, on penche plus sur le patronyme accolé au nom de la tour.

    Cela se faisait-il, pendant la guerre, dans un camp, de reprendre ainsi un patronyme ? et pourquoi ? Le camp de Suhl a t’il été construit avant guerre, et à d’autres fins ? Le nom du propriétaire, patron ou autre est-il simplement resté ?

    Répondre à ce message

    • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 25 mai 2013 16:45, par pasquis-heyer

      Bonjour Claude,
      EXACTEMENT ! je crois que c’est ainsi qu’il faut interprêter ce « SchmuckLEturm ». Cela m’a également choquée qu’on donne un tel nom à un mirador... comme si cette « tour » était du domaine public... mon mari allemand n’y a rien vu de choquant (!) il a pensé qu’on lui avait donné le nom d’une commune voisine ou de l’ancien propriétaire du terrain, bien que le nom « Schmuckle » ne soit pas si courant (quand on inscrit « Schmuckle » sur le site des pages jaunes allemandes... apparaît UN nom à Fribourg...un commerçant de fuel.
      Anne-Marie

      Répondre à ce message

      • oui mais..
        Je reviens sur « Die Burg » et plus loin « Der Arbeit »
        je ne veux pas contester la possibilité qu’il s’agisse de l’idée d’un château ou forteresse du travail. l’interprétation « LE château DU travail » me semble forcément fausse car cela devient une forme grammaticale liant les deux mots alors que l’on est devant deux mots bien scindés, autant qu’il le sont dans le paysage, chacun d’un côté de l’axe formé par un élément vertical apparaissant différemment sur la photo, chacun avec son article, celui de Arbeit étant bien au nominatif, tandis qu’Arbeit est bien aussi au singulier. der Arbeit n’est ni un génitif singulier (du travail) ni un génitif pluriel (qui serait alors der Arbeite ?)du fait de la terminaison de Arbeit qui est bien resté au singulier( comment déjà au pluriel ? j’hésite) donc, très littéralement, la forteresse - le travail D’où pour moi cette devise, presque ce mot d’ordre scandé sans trop de douceur, un peu comme le « travail, famille , patrie » français.

        En relisant les commentaires, je redécouvre cette notion oubliée du « le » diminutif mis après un mot pour lui donner une consonance plus familière et mignonne. SCHMUCKLETURM devient alors en un mot composé mais vite prononcé la tour aux petits bijoux ou la tour de décor du château, c’est difficile de traduire. Cela en rajoute une couche côté cynisme puisque usage de mirador ! Mais le nom de la ville proche, indiqué par quelqu’un d’autre, ou d’un propriétaire, restent possibles. Seule l’histoire elle-même du lieu peut nous dire. Ce serait bien de savoir. En attendant, ces questions et recherches sont plus intéressantes que la dernière sortie de Nabila. Merci.

        Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 25 mai 2013 17:20, par H-Cl. Martinet

    Bonjour,

    La devise « die Burg der Arbeit » se rapporte à l’architecture du bâtiment principal !
    La construction avec sa tour, ses créneaux, .... est voulue. Elle rappelle une bâtisse de noble loin de son objet : l’extraction ou la fabrication. Cette coutume existe depuis le début de l’industrialisation en Allemagne.
    Cela fait partie du romantisme allemand : le château du travail ! A Duisburg, vous trouvez « das Schloß der Arbeit », Schloß évoquant plus ... Versailles ! Mais, dans tous la finalité était la même : le TRAVAIL.

    Quant à la photo : Suhl (p. 83) me semble correspondre. Mais, je n’arrive pas à déterminer le numéro du Stalag correspondant. Peut-être dépendait-il d’un autre ?
    Cordialement
    H-Cl. Martinet

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 25 mai 2013 19:44, par Michèle De Wulf

    vous pourriez vous adresser au BAVCC : Rue Neuve Bourg Labbée 14037 Caen BP 552 qui détient des archives concernant les personnes parties dans le cadre du STO ainsi qu’au Service International de Recherche en Allemagne : Grosse allée 5-9, 34454 Bad Arolsen Allemagne ; vous pouvez aussi faire une demande de recherche sur votre père grâce au formulaire en ligne sur leur site :
    http:/www.its-arolsen.org/fr/page_d accueil/index.html

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 25 mai 2013 20:01, par Jacques Le Goff

    Puis-je suggérer d’écrire à l’ITS (http://www.its-arolsen.org/fr/qui-s...), centre situé en Allemagne ?

    Je crois qu’il suffit de remplir un formulaire sur Internet et d’expliquer les raisons de la recherche et les liens avec la personne recherchée. Même s’ils n’ont rien sur la personne, ils pourraient confirmer le lieu. Bonne chance.

    Jacques

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 25 mai 2013 20:03, par claudette CAGNOLI

    Bonsoir,
    Je ne peux pas identifier ce lieu mais je voudrais vous suggérer de consulter sa fiche matricule qui porte peut être le renseignement que vous cherchez.

    Votre père faisait partie de la classe 1939 puisque né en 1919 et vous devez la trouver aux archives départementales de son lieu de naissance.

    Si vous avez son livret militaire, il comporte les mêmes renseignements que la fiche.

    Bonne chance. Cordialement

    Répondre à ce message

  • Petits compléments géographiques...
    En cherchant la ville du photographe, Meiningen, avec Google Maps, on s’aperçoit que la ville de Suhl n’en est distante que de 20 km.
    Plus déroutant, le nom de la rue du camp existe toujours à l’heure actuelle, vous pouvez chercher « Hohe Feldstrasse Suhl » et vous trouverez !
    Cette rue est au pied d’une colline avec une large zone non urbanisée, peut-être l’emplacement du camp ?

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 26 mai 2013 00:20, par pasquis-heyer

    Die Burg : le château fort, forteresse étant trop militaire ou trop moderne.
    DIE Arbeit : le travail
    les 2 mots sont séparés à cause de la topographie du lieu.
    Il ne peut sagir en aucun cas de 2 mots séparés.
    Comment alors expliquer le génitif DER Arbeit ?(Ce n’est pas un nominatif qui serait die Arbeit !) C’est une question purement grammaticale et logique. Sinon, dans le cas de 2 mots séparés, il y aurait : Die Burg et die Arbeit.
    Claude : le pluriel de Arbeit est ArbeiteN. le génitif pluriel serait der Arbeiten.
    mais tout cela me semble bien s’éloigner de la question de Martine qui est :
    Qui pourra m’aider à identifier et localiser ce camp ?
    je pense que la question est close.
    Martine ne nous demande pas de faire ni de la grammaire ni de l’étymologie.
    Pour la date de l’internement de votre père, Martine, sachez que le Reichsstatthalter in Thüringen, Fritz SAUCKEL écrit en date du 18 septembre 1942 au Führer :
    « ... jusqu’au 15 octobre 150.000 ouvriers spécialisés de premier rang devront se trouver en Allemagne ainsi que 100.000 manoeuvres » (Page 50 de l’ouvrage ci-dessus cité à plusieurs reprises) Donc votre père peut difficilement avoir été dans le camp avant cette date.
    Autre chose ;
    Un Stalag est un Stammlager : STA-LAG pour prisonniers de guerre et non pour les travailleurs du STO.
    Je n’en sais pas plus. Je suis grammérienne et pas historienne.
    Bonnes recherches.
    A-M

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 26 mai 2013 22:36, par MAILLET Marie-Claude

    Bonsoir,

    Je suis allée en Allemagne le week-end dernier à Borken dans le cadre d’un échange et nous avons visité un camp de passage où il y avait 55 000 prisonniers avec beaucoup de Français dont François Mitterand.
    Il ne ressemble pas au votre sur la photo il est plus plat !!!

    Mais vous pouvez vous adresser à la personne qui gère le musée, il parle trés bien le français et pourra je pense vous renseigner !!! il fait beaucoup de recherches sur internet et reçoit de nombreuses demandes !!!

    Seilerweg 1 /// 34613 Schwalmstadt-Trutzhain
    Allemagne
    Tél. + 49 6691 710662 /// fax + 49 6691 710663
    E-mail : info@gedenkstaette-trutzhain.de
    www.gedenkstaette-trutzhain.de

    J’espère qu’il pourra vous renseigner.
    Cordialement.
    Marie-Claude MAILLET

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Moi,je lis « DIE RUHE, DER ARBEIT » (le silence, le travail) ; vu la configuration du terrain, je pense que Nicole a raison en parlant de Suhl ; en faisant quelques recherches, ce camp était « spécialisé » dans l’extraction du fer, l’exploitation et la fabrication d’armement.
    Aujourd’hui, la ville qui se trouve bien en Thuringe a été complètement reconstruite mais garde les stigmates de son passé !
    Bien cordialement
    Marie-Christine Torrés

    Répondre à ce message

    • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 27 mai 2013 18:56, par pasquis-heyer

      Avez-vous regardé la « Home-Page » de Suhl ???
      Aucune trace du camp ! Ni en paroles, ni en photos...
      Les stigmates sont peut-être dans les têtes des habitants de plus de 70 ans ?
      Autre détail : outre que ce n’est pas die Ruhe qui est inscrit mais bien die Burg - Ruhe peut aussi vouloir dire la tranquillité, la paix intérieure. Ruhen : se reposer, rester inactif, « Ruhe in Frieden » : Repose en paix...
      Le travail en allemand se dit DIE et pas DER Arbeit. Le « der » que vous lisez est un génitif (complément du nom) donc : le chateau DU travail, sans virgule.
      Croyez-en une licenciée d’allemand avec 40 ans de mariage avec un Allemand en Allemagne.
      Mais, une fois encore, ce n’est pas ce que Martine nous demande.
      A-M

      Répondre à ce message

      • Bonjour,
        Je ne suis pas licenciée en allemand et je n’ai aucune prétention à tout savoir ! je dis ce que j’ai lu et le peu d’allemand que j’ai fait me permet de reconnaître un génitif et d’en connaître l’usage ! Quant à l’interprétation du premier mot « Die Ruhe » j’en connais toutes les significations mais à chacun ses connaissances pour essayer d’en tirer le meilleur parti !
        J’apprécierai un peu plus de discernement dans la réflexion sans être prise à parti d’une façon aussi radicale !
        Bien cordialement.
        Marie-Christine Torrés

        Répondre à ce message

        • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 28 mai 2013 15:27, par pasquis-heyer

          Bonjour Marie Christine,
          Le discernement c’est LIRE...
          Vous êtes-vous demandé ce que « le silence » pouvait bien venir faire dans une ville minière, important lieu de production d’armes de guerre ?
          Mais je trouve ridicule de se crêper le chignon pour une chose aussi superflue. Martine nous demande de déterminer et localiser ce camp. Ce qui est fait depuis belle lurette me semble-t-il.
          Ces gue-guerres de linguistes, grammériens, de retraités ayant appris l’allemand à l’école sont par trop ridicules.
          J’ai déjà répété plusieurs fois ce qu’il en est de cette carte postale. Point. « Die Gedanken sind frei », gell ?!
          Cordialement.
          A-M

          Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 27 mai 2013 13:18, par H-Cl. Martinet

    Après d’ultimes recherches :
    Votre père étant de la classe 1939, il est parti STO en fin de la guerre, vers 1943/44, lorsque les classes 37 et 38 ont été épuisées. (accord de Vichy)
    L’hébergement des STOs (Zivilarbeiter)en Allemagne n’était guère différencié : le Stalag IX contenait tout à la fois des personnes en camp de concentration, des prisonniers de guerre et des Zivilarbeiter ! (probablement dans des zones différentes). Il semblerait que l’administration allemande ne fasse guère de différence. En cas de problèmes, tous avaient le même traitement et certains se retrouvaient en camp de concentration (cf. Google.de) !
    Cependant Prisonniers et STOs pouvaient être affectés au travail hors du camp (chez des agriculteurs, par ex.). Dans ce cas, ils étaient « casernés » proche du lieu de travail, mais dépendaient administrativement du Stalag. Un exemple : chez mon épouse, ils étaient dans un ex-restaurant et souvent, c’étaient les enfants (8 - 12 ans) qui les raccompagnaient le soir ! Sinon, ils vivaient avec la famille et mangeaient avec elle, car ils effectuaient le travail du mari incorporé.

    H-Cl. Martinet

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 28 mai 2013 11:44, par dietrich gibier

    Bonjour :
    Pour plus de renseignements vous pouvez faire une recherche par nom et prénom et date de naissance sur le site « la mémoire de la déportation » sur leur base de données qui comporte 89 390 déportés.
    Bon courage pour vos recherches.
    Cordialement. GDG

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 29 mai 2013 16:06, par Claude Levavasseur

    Sur le site mémoire des hommes, vous pouvez trouver les listes officielles des prisonniers français en Allemagne (seconde guerre), lieu de détention etc...cela devrait vous aider
    Très cordialement

    Répondre à ce message

  • Suite à votre message, j’ai pris contact avec l’archiviste de Meiningen, puisque la carte postale était éditée par la Kunstanstalt Straub & Fischer, Meiningen.
    Je supposais qu’il s’agissait du Stammlager IX C(b)de Meiningen, mais M. Koehler me certifie qu’il s’agit en fait du camp de prisonnier du RAW situé à Meiningen, dans la Dolmarstrasse. Les terrasses seraient encore visibles aujourd’hui. La photo que vous détenez ne lui était pas connue, mais il effectuera de plus amples recherches.
    Amicalement, Raymond.

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 31 mai 2013 20:39, par Martine Wackers

    Bonjour à vous tous, chers « généatologues »....
    Je viens d’obtenir la réponse concernant « SchmückleTurm ». C’est Madame G. Rérolle qui a eu la gentillesse de m’appeler pour m’expliquer. Cette personne a pris l’initiative d’appeler la directrice des archives de la ville de Suhl en Allemagne. Je vous en fais donc part : Ce camp de travail a été construit en 1935/1936 et était délimité par les rues Auenstrasse et Hohefeldstrasse. Il a été inauguré le 11 juillet 1936 et a reçu le nom du receveur général Karl Schmückle (1895-1970), député NSDAP au Reichtag, conseiller de l’état de Thuringe et de Bavière de 1933 à 1945. Son nom avait été inscrit sur le mirador (15 m) qui se trouvait dans la partie supérieure du camp. On trouvait dans ce camp de travail des français, des allemands, des belges et des italiens qui travaillaient pour l’industrie de l’armement.
    Voilà je crois que nous avons fait le tour de la question. Je vous remercie chaleureusement pour votre participation active et l’intérêt que vous avez porté à cette recherche qui me tenait particulièrement à coeur.
    Martine Wackers

    Répondre à ce message

    • Bonjour Martine,
      C’est avec beaucoup de retard que je réponds à votre message, j’en suis désolée. J’ai vu que depuis vous aviez obtenu davantage d’informations sur le camp.
      Je peux toutefois toujours parcourir le livre en allemand. Dites moi si vous êtes toujours en recherche d’informations.
      Amicalement,
      Aurélie


      Bonjour Aurélie,

      c’est bien volontiers que j’accepte votre aide, si vous pouvez me renseigner concernant ce camp de Suhl, ce sera plus facile pour moi que de faire du mot à mot avec un dictionnaire.
      Encore merci pour votre participation.

      Martine

      Répondre à ce message

    • En faisant des recherches sur le camp de travail de Suhl, je suis tombée sur vos échanges.
      Mon grand-père a vécu dans ce camp avec ma grand-mère et ma mère pendant plus de 4 ans. Ils étaient Italiens, vivant en France.
      Ma mère avait 14 ans quand elle y est arrivée et presque 19 ans quand elle en est partie. Née en 1927, cela situe son arrivée vers 1941 et son départ en 1945. Elle est allée à l’école là-bas, s’y est fait des amies.
      Elle me racontait qu’il y avait le camp des Italiens, le camp des Français, des Russes, etc...que le soir , ils se réunissaient pour chanter ensemble.
      J’ai quelques rares photos.
      Nous sommes retournés en 1970 en Allemagne pour des vacances chez ma correspondante et nous sommes allés à Suhl, mais n’avons pas retrouvé trace de ce camp.
      Je vais suivre les liens indiqués par plusieurs d’entre vous et essayer d’en savoir davantage . Merci

      Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 4 juin 2013 08:47, par bertrand Javary

    il y a a Caen un service des archives du ministere de la defense que vous pourriez consulter
    Il y a une association privee « Mémoire et avenir » qui regroupe les personnes ayant eu un proche prisonnier en Allemagne en 39/45

    voila deux pistes a explorer

    Répondre à ce message

  • Deux sites intéressants à signaler pour l’iconographie (photos des camps et des prisonniers)

    http://lencrierdupoilu.free.fr/inde...

    http://membres.multimania.fr/etibba...

    revue française de généalogie N°spécial « recherchez vos ancêtres soldats »

    Répondre à ce message

  • bonsoir,

    mon père a été déporté à dora. Je lui montrerai votre photo.
    cordialement
    véronique

    Répondre à ce message

    • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 8 juin 2013 21:14, par Danielle .Oudart

      Bonjour,En relisant mes mails avant élimination je viens de découvrir votre réponse au sujet d’un camp de travail en Allemagne mentionnant la déportation de votre père à Dora.Je recherche des renseignements sur mon oncle Henri Courdil décédé à 24 ans à Dora dans les papiers de mes grands parents et de ma mère décédés j’ai trouvé des déclarations de ses camarades au sujets de son décès je n’ai pas osé les contacter si ils vivent toujours de peur de raviver des douleurs... cet évènement à profondément bouleversé ma mère qui avait partiellement élevé son frère.J’ai été élevée dans son souvenir mais j’aimerais si vous le pensez possible en savoir un peu plus .quoi que vous en décidiez je vous en remercie D.OUDART

      Répondre à ce message

      • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ? 16 juin 2013 09:13, par milos véronique

        bonjour danielle,
        j’ai toujours parlé très librement avec mon père de la période de sa vie en déportation et je n’aurai aucun problème à lui demander des renseignements.

        je sais qu’il a fait partie de la rafle de saint-claude (39) le 9 avril 1944 et qu’il a travaillé dans le camp de buckenwald (Dora)jusqu’en avril 1945, période du « repli » où les allemands ont envoyé les déportés survivants au nord de l’allemagne pour qu’ils soient coulés dans des bateaux en mer du nord.
        si vous connaissez des détails sur votre oncle (sa période de déportation, son travail dans le camp, la date et les circonstances de son décès...) vous pouvez contacter l’association des anciens déportés qui pourra vous aider dans vos recherches. J’en parlerai aussi à mon père mais ce serait un très grand hasard s’il a pu connaitre votre oncle car ils étaient nombreux et travaillaient sur des sites très différents.

        amitiés

        véronique

        Répondre à ce message

        • Qui pourra m’aider à identifier ce camp en Allemagne ?Dora 20 juin 2013 15:15, par Danielle .Oudart

          Bonjour Veronique,Merci de m’avoir répondu si vite.Mon oncle a été donné par le passeur espagnol qui avait fait franchir les Pyrénées à un groupe voulant rejoindre De Gaulle après un coup de main à Frontignan,où il avait été affecté au titre du travail du à la France à sa sortie de polytechnique.Il a été remis aux Allemands,incarcéré à Toulouse je crois le 21/10/43,puis envoyé à Drancy et de là envoyé à Dora.C’est ce que j’ai pu trouver dans les lettres de mon grand père à ma mère je sais aussi par les témoignages attestant son décès qu’il est mort suite aux mauvais traitements subis le 20/03/44.J’ignore tout de son travail au camp.Amicalement Danielle

          Répondre à ce message

  • Je recherche des renseignement sur mon grand pere louis barbe ancien prisonnier en allemagne dans le stalag 9c dans la province de thuringe dans le village de korner

    Répondre à ce message

  • bonjour,

    je ne sais si je pourrai vous aider à localiser ce camp. Mais à la lecture de votre article, je crois que nous avons un point commun : Mon père, Raymond MARCHAL, originaire de Givet dans les ardennes a été lui aussi appelé au S.T.O. aux dates que vous indiquez ; Il a été envoyé sur Duisburg et m’a donné quelques informations avant son décès en 2008. Moi aussi, je suis à la recherche de renseignements dans le but d’écrire un livre sur sa vie durant la seconde guerre mondiale. Je ne dispose pas d’Internet chez moi et je ne peux le consulter qu’à la médiathèque de Reims, d’où je vous écris en ce moment. Je dispose à mon domicile d’une carte de travail rédigée en allemand, donnant la localisation exacte de l’usine dans laquelle il a été affecté. Il est possible que ce soit l’adresse que vous recherchez. Si cela vous interresse, je pourrais éventuellement vous en adresser une copie, non par internet (je n’ai pas la possibilité d’adresser des pièces jointes de la médiathèque) mais par cd si vous acceptez de me donner votre adresse postale. Je vous transmets de mon côté mes coordonnées :

    Michel MARCHAL
    6, rue du Danube
    appartement 4B
    51100 - REIMS
    tèl. : 03.26.02.65.90
    courriel : mi.marchal@laposte.net

    cordialement.

    Michel MARCHAL

    Répondre à ce message

http://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




http://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2014 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Ours | Charte | Logo | Espace privé | Logiciels | édité avec SPIP  |