www.histoire-genealogie.com

----------

Sommaire - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances historiques - Serez-vous pendu ? - Collection THÉMA - Éditions Thisa


Accueil » Album photo » Entraide photographique » Entraide généalogique autour d’une photo de la famille Lécrivain dans la (...)

Entraide généalogique autour d’une photo de la famille Lécrivain dans la Somme


jeudi 10 avril 2014, par Claude Lécrivain

Répondre à cet article

Peut-être pourrez-vous m’aider. Je lis votre Gazette toutes les semaines et j’ai déjà répondu à certaines annonces recherchant des objets anciens. J’aurais aimé y faire paraître cette annonce.

Je cherche à identifier les personnes de cette photo depuis plusieurs années mais en vain.

Je me suis adressé au maire de la commune où elle a été prise et il m’a proposé de l’afficher dans sa mairie, mais je n’ai jamais eu de retour.

Cette photo a été prise à Folleville, petit village de la Somme, en 1915.
Ma mère y avait noté au dos « Famille de Gaston Lécrivain à Folleville en 1915 ».

Gaston est mon père.

La maison en arrière-plan est celle de mes grands-parents, située dans la prairie de Folleville (80). Je possède d’autres photos de leur maison qui me le garantissent.

Ma grand-mère, Henriette Juliette Jouveniau épouse Lécrivain ( née en 1893 ), est à gauche de la photo avec son petit garçon Alphonse Léon Paul Lécrivain ( 1913-1918 ) sur les genoux.

Le 2e petit garçon est mon père, Gaston Émile Lécrivain (né en 1912 à Folleville) dans les bras d’un homme âgé.

Je pense que ce monsieur pourrait faire partie de ma famille ainsi que la dame devant lui à l’extrême droite.

La dame au 1er rang, 2e place en partant de la droite est mon arrière-grand-mère, Henriette Juliette Heneau, épouse Jouveniau Émile Louis.

Ma grand-mère et mon arrière-grand-mère étaient débitantes de boissons, d’après les documents trouvés à cette époque, mais d’après le maire de Folleville, elles ne possédaient pas de bar. Pourtant sur des lettres leur étant adressées à cette époque, il y est bien inscrit : Mme Lécrivain, débitante à Folleville.
Il pense qu’elles vendaient des boissons aux gens de passage, comme ça se faisait en ce temps-là. D’autant plus qu’elles habitaient dans un endroit isolé, assez loin du village.

J’espère que quelqu’un reconnaîtra ces personnes.

Les soldats ne font peut-être pas tous partie de ma famille. Ce sont peut-être des soldats du village se réunissant avant leur départ.

Mon grand-père n’est pas sur la photo. En 1915, il se battait dans la Marne où il a été blessé et hospitalisé pendant plusieurs semaines avant de se faire tuer dans la somme en 1916.

Je vous remercie par avance de bien vouloir m’aider.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

17 Messages

  • Merci à Thierry Sabot d’avoir fait paraitre cet article et merci à tous ceux qui voudront bien me répondre.

    Claude

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Dans le recensement de Folleville en 1911, consultable sur le site des archives départementales de la Somme, est indiqué à La Prairie Adèle Lécrivain, née en 1849 à Ainval Septoutre « Chef de Ménage » (ce qui laisse supposer qu’elle est veuve) et sa profession est « débitante patronne » (ce qui indique qu’elle est propriétaire et non employée)

    Cordialement.
    Michel Guironnet

    Répondre à ce message

    • Bonsoir,

      Merci beaucoup, mais Adèle était en réalité Adèle Divine Greux veuve Lécrivain, dcd en 1902. C’était mon arrière grand-mère.
      Cette maison était la sienne ( peut-être après le décès de son mari )et donc celle de mon grand-père.
      Mais Adèle est décédée en 1922 à Paillart ( 60 ) chez sa fille. Je ne sais pas en quelle année elle a quitté Folleville.
      Encore merci de votre aide.
      Cordiallement,
      Claude

      Répondre à ce message

  • Bonsoir Claude,
    Etes-vous certain qu’elle était bien débitante de boissons et non, par exemple, débitante de tabac ?

    Cordialement.
    Henri

    Répondre à ce message

    • Bonjour Henri,

      Peut-être avez-vous raison. Aucune certitude qu’elle soit débitante de boissons ; nous avons trouvé une lettre du Ministère de la Guerre, en 1915, adressée à Mme Lécrivain, Débitante à la Prairie de Folleville, lui annonçant la blessure de son mari.

      Possible que ce soit du tabac ; et les soldats passaient peut-être chez elle pour se ravitailler !!!!!!!!!!

      Comme par la suite, elle a tenu un bar restaurant, nous sommes restés sur l’idée qu’elle était débitante de boissons.
      Merci de votre aide.
      Claude

      Répondre à ce message

  • bonjour Claude,
    Rien ne devant être laisser au hasard en généalogie, peut-être devriez-vous creuser la piste de Michel ; peut-être y trouverez-vous une réponse ou une autre piste...
    bonne chance
    Agnès

    Répondre à ce message

  • Bonsoir Claude,

    Pour les personnes de la photo, peut-être pourriez-vous vous tourner vers les clubs de 3e âge et les maisons de retraite de tous les villages avoisinants. Beaucoup d’anciens ont encore bonne mémoire quant à leur jeunesse.

    Pour la date du départ de votre AGM de Folleville vers Paillart, avez-vous réussi à réduire la fourchette en regardant les recensements ?

    Je vous souhaite de belles trouvailles .
    Cordialement.

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Peut-être pourriez-vous joindre Amand LECRIVAIN, prêtre (qui est actuellement en maison de retraite dans la région de Fougères)et qui a écrit un livre sur les 28000 descendants d’Hilaire LESCRIVAIN et Marie DUBOIS ??

    Ci-dessous, le lien permettant d’accéder à son site :

    http://www.geneanet.org/profil/alec...

    Bon courage pour vos recherches.

    Y. Danet

    Répondre à ce message

  • Bonsoir,

    J’habite à côté de Folleville (Quiry Le Sec) mais je n’y ai pas de racines familiales.
    Si je peux vous aider sur des demandes précises.
    Je pense par exemple à l’emplacement de la maison : pouvez vous me transmettre une Photo ?

    Dans mon village (environ 300 habitants) en ce tant là on pouvait compter au moins 3 cafés, aujourd’hui aucun ainsi qu’à Folleville.

    Il y reste des ruines d’un château médiéval et -si mes informations sont bonnes- elle se situe sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle donc passage...

    Par contre Folleville est toute en longueur sauf un chemin.
    Je ne vois pas de maison ancienne isolée.
    Quant à Ainval Septoutre il est éloigné de plusieurs kilomètres.

    Léopold

    Répondre à ce message

    • Bonsoir,

      Merci beaucoup.
      Je vais rechercher une photo « lisible ». Mais je pense que l’emplacement n’existe plus car ça se situait dans les marais.

      Par contre, je crois que le chemin de la Prairie de Folleville existe toujours.

      Ca serait très aimable à vous de nous aider.
      Je recherche cette photo et je vous l’envoie, mais je ne sais pas si je peux le faire dans ce site.

      Bonne soirée à vous et à très bientôt.
      Cordialement,

      Claude

      Répondre à ce message

    • Bonsoir,
      Je reviens vers vous car je viens de trouver dans les archives de Folleville, un plan cadastral de 1834 sous le nom de « La Vallée Rousse », où on peut voir la Prairie de Folleville bordée par la Noye.

      Ce lieu-dit « Vallée Rousse » existe toujours ( je l’ai trouvé sur google map ). Il est situé plus près de Paillart que de Folleville.

      J’ai également retrouvée les photos de la maison de mes grands-parents ; je peux vous les donner si vous êtes toujours d’accord. Sur l’une des photos on voit l’eau qui est près de leur maison, je pense que c’était une crue de la Noye, car elle n’apparait pas sur la seconde .
      Je vous note mon mail afin que vous me contactiez pour que je vous envoie ces photos.

      lecrivain.claude@neuf.fr

      Je vous remercie par avance .
      ( Je pars demain midi en vacances et ne reviens que dans 15 jours. )

      Cordialement,
      Claude

      Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Juste deux idées sans certitude. L’homme qui tient le vélo est sans doute le facteur. L’un des soldats porte le brassard infirmier, n’y avait-il pas une ambulance dans la zône ?

    Cordialement

    René

    Répondre à ce message

    • Bonjour,
      Vous avez certainement raison pour l’homme au vélo.
      C’est vrai qu’il n’est pas habillé comme les autres, mais je n’avais jamais pensé au facteur. Je vais me renseigner et regarder aussi dans les recensements du village ou des villages près de Folleville.
      Quand au soldat portant un brassard infirmier,les recherches vont peut-être, être plus compliquées car il y avait des ambulances partout dans la Somme. Je sais qu’il y avait plusieurs hôpitaux militaires dans ce coin. Je vais rechercher dans ce sens.
      Merci beaucoup et cordialement.
      Claude

      Répondre à ce message

  • Bonjour, il faut se rappeller que les veuves de guerre 14/18 ont été prioritaires pour devenir débitantes de tabacs. Cette personne pouvait donc être débitante, à double titre.
    Cela a perduré après la guerre 39/45, je ne sais ce qu’il en est maintenant.
    cordialement

    Répondre à ce message

    • Bonjour,
      Au moment de la photo, ma grand-mère n’était pas encore veuve.
      A moins que la date au dos de la photo soit fausse.
      Mais ma grand-mère et mon arrière grand-mère ne sont pas habillées en noir. Donc je ne pense pas qu’elle était déjà veuve. Son mari est décédé en août 1916.Par contre, elle était peut-être débitante à partir de 1916.
      Merci beaucoup et cordialement,
      Claude

      Répondre à ce message

http://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




http://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2014 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Ours | Charte | Logo | Espace privé | Logiciels | édité avec SPIP  |