www.histoire-genealogie.com

----------

Sommaire - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances historiques - Serez-vous pendu ? - Collection THÉMA - Éditions Thisa


Accueil » Articles » La vie militaire » « Nos Poilus » » Une photo rare : l’entrée des troupes françaises dans Mulhouse en août (...)

Une photo rare : l’entrée des troupes françaises dans Mulhouse en août 1914


jeudi 4 septembre 2014, par Hervé Dierstein

Répondre à cet article

C’était il y a 100 ans, le 8 août 1914 après une offensive « éclair » qui a débuté la veille à partir des cols vosgiens et de la « trouée » de Belfort, les troupes françaises faisaient leur entrée dans Mulhouse. Occupation de courte durée puisque la ville est évacuée dès le lendemain à la suite d’une violente contre-offensive allemande.

Le 18 août l’armée d’Alsace qui a été réorganisée, relance l’offensive et après un violent combat dans le faubourg de Dornach, entre à nouveau dans la ville dans l’après-midi du 19. L’échec de la bataille des frontières en Lorraine et dans les Ardennes contraint finalement les troupes françaises à abandonner Mulhouse une 2e fois le 24 août 1914 et ceci jusqu’à l’armistice de novembre 1918.

La photo analysée ici représente des cavaliers appartenant à un régiment de chasseurs à cheval dont les uniformes correspondent à ceux en usage au début de la guerre. Le lieu est facilement identifiable il s’agit de la rue du Sauvage, une des principales artères de Mulhouse. On remarque d’ailleurs l’emblème de la ville, une roue de moulin, sur une enseigne.

Les hommes en tête de la colonne se situent à hauteur du café Galliat, actuellement restaurant Hug, le milieu de la colonne se situe au niveau du passage du Théâtre qui a été remanié (cf. photo actuelle), l’arrière-garde est devant le restaurant « Automaten » qui se trouvait au 17 de la « Wildemannstrasse », d’après l’annuaire de la ville de 1909. Compte tenu de l’orientation de la rue et de l’ombre portée des cavaliers le cliché semble avoir été pris dans l’après-midi. Globalement cette photo laisse transparaître une ambiance assez tendue : la troupe est en formation d’éclaireur ou de patrouille en rang par deux ; les cavaliers semblent scruter à droite, à gauche ainsi que vers le haut des immeubles ;

la plupart des volets et de devantures sont fermés, les trottoirs semblent quasiment déserts même si l’officier semble saluer quelques personnes situées hors champ. On note cependant la présence d’un homme sur la terrasse du café Galliat et sans doute d’un gamin à l’arrière-plan au milieu de la rue.


L’ambiance contraste, en tout cas, avec celle de l’entrée des troupes françaises victorieuses le 17 novembre 1918, le cliché pris devant la chambre de commerce nous montre un défilé nettement plus organisé.

La rue du Sauvage aujourd’hui, la plupart des bâtiments sont encore existants

Peut-on situer avec plus de précisions cette unité de chasseurs à cheval dans le contexte des offensives d’août 1914 en Alsace ?

Des recherches dans les différents JMO (Journaux des Marches et d’Opération) permettent d’affirmer qu’il s’agit d’une unité du 11e régiment de chasseurs à cheval. L’essentiel du 11e pénètre en Alsace par le sud avec la 14e DI le 7 août le long d’un axe Anjoutey – Lauw, cependant un élément du 11e, le 4e escadron détaché auprès de la 41e DI, s’engage lui dans la vallée de Thann par le col de Bussang le matin du 7 août. En tête de la division cet escadron atteint Thann en fin d’après-midi.

Le lendemain 8 août toujours à l’avant-garde le 4e escadron se porte de Thann sur Mulhouse, il entre dans la ville à 16h30 « acclamé, ovationné par une foule enthousiaste » il se porte sur l’hôtel de ville puis sur la gare en partie détruite. D’autres éléments du 11e chasseur n’arrivent dans Mulhouse que dans la nuit.
Ce scénario pourrait donc correspondre à la photo (la foule enthousiaste en moins …), mais il existe une 2e possibilité, un cliché pris lors de la 2e offensive où l’on retrouve également le 11e chasseur aux avant-postes. Cette fois-ci c’est le 2e escadron qui, en tête de la 14e DI, entre dans Mulhouse vers 14h et traverse la ville, le JMO précise qu’il essuie des coups de feu en provenance de la gare où plusieurs chasseurs sont blessés. Or la rue du Sauvage où progresse l’élément du 11e photographié débouche non loin de la gare, la photo aurait donc pu avoir été prise peu de temps avant cet accrochage. La tension apparente s’expliquant par la crainte (justifiée) de tireurs embusqués.

Finalement retenons les 2 hypothèses soit la photo représente le 4e escadron (capitaine Blacque-Belair) le 8 août en fin de journée, soit il s’agit du 2e escadron (capitaine Amyot d’Inville) dans l’après-midi du 19 août. Je pencherais plutôt pour cette dernière date. La situation semble avoir été beaucoup plus tendue et violente le 19.

Sources :
JMO du 11e Régiment de Régiments de Chasseurs à Cheval

Site chtimiste :
Historique du 11e chasseurs
Opérations en Alsace

Je tiens à remercier les amis chercheurs pour leur aide, les spécialistes des uniformes pour leurs renseignements sur les unités de chasseurs à cheval, ainsi que les généalogistes mulhousiens pour leurs infos sur les lieux et les différents bâtiments photographiés.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

5 Messages

http://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




http://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2014 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Ours | Charte | Logo | Espace privé | Logiciels | édité avec SPIP  |