www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Documents » Les cahiers de doléances » Cahier de Lorry-Mardigny (Moselle)

Cahier de Lorry-Mardigny (Moselle)


jeudi 1er février 2001, par Bérardino Squillace

Répondre à cet article

BAILLAGE DE METZ - CAHIERS DE DOLEANCES

Archives de Moselle - Références des documents : B 3547 à B 3549 -(Lorry dt le pont B 3549)

Répertoire critique des cahiers de Doléances - HYSLOP - 2 SP 216.1

LORRY DEVANT LE PONT - Procés verbal de la séance du 9 mars 1789

(l’orthographe de l’époque est respectée).

« Lorry devant le Pont
Aujourd’huy neuviéme du mois de mars 1789 en lassemblée convoquée, auson de la cloche, en la maniére accoutumée, sont comparus les personnes de cilieu, pardevant nous Charle Lalement sindic de la semblée municipalle de la communoté de Lorry devant le Pont.
Premier :

F. Serrier, J. Moncel, Dominique Louin, Charle Videmont, Ch. Pallez, Mathieu Perette, Pierre de la Cour, Simon Cordier, C. Houin, L. Bade de la Cour, Ch. Lalement, D. Gaugué, Claude Houin, Martin Nicolas, C. Richard, N. Maguin, François Maujean, Pierre Manoeuvre père, C. de la Cour père,M. Maguin, Paul Vidernoirt, Pierre Tousaint, Laurent Perin, C. Langustin fils, Jean Manoeuvre, Pierre Cordier, F. Laugustin, F. Augustin, Claude Belo, Jacque Maguin, Jean Hugnit, Jph Pogne, V. Soulier, Claude Barthélemy, P. Thiriot, F. Marchal, Francis Poirez, Dieudonné Maguin, Jean Maguin, Jacque Maguin, JF. Augustin, J. Moncel, C. Manoeuvre,Dque Laugustin, F. de la Cour, N. Royers, Dque Laugustin père, F. Langard, P. Houin Lejeune.

Tous nés françois ou naturalissés, agés de vingt cinq ans compris dans les rôles des impossions habitans dudit Lorry devant le pont composé de cent feu. Lesquels pour obéir aux ordres de Sa Majesté, portés par les lettres données à versailles le 24 janvier 1789 pour la convocation et tenue des états généraux de le Royaume et satisfaire aux dispositions du réglement y annexe ainsy qu’a l’ordonnance de Monsieur le lieutenant général dont ils nous ont déclaré avoir une parfaite connoissance, tant par la lecture qui vient de leur en etre faitte, que par la lecture et publication cidevant faites auprône de la messe de paroisse, par Monsieur le Curé dudits Lorry le huit du présent mois et par la lecture et publication et affichés pareillement faites le méme jour à llissue deladitte messe de paroisse audevant de la porte principale de léglise, nous ont déclaré qu’ils allaient d’abord s’occuper de la rédaction de leur cahier de doléances, plaintes et remontrances et en effet y ayant vaqué ils nous ont présenté ledit cahier qui a été signé par ceux desdites habitans qui savent signé et par nous, aprés l’avoir coté par premiére et derniére page et paraphé ?????????? au bas dicelle. Et de suite lesdits habitans, aprés avoir mûrement délibérés sur le choix des Députés qu’ils sont tenus de nommer en conformité desdittes lettres du Roy, et réglement y annexé, et les voix ayant été par nous recueillies en la maniére accoutumée la pluralité des suffrages s’est unie en faveur des Sieurs Pierre de la Cour Lejeune et Pierre Thiriot tous deux habitans dudits Lorry devant le Pont qui ont accepté ladite commission et promis de san acquités fidellement. Ladite nomination des Députés, ainsi faite, lesdits habitans ont, en notre présence remi auxdits Sieurs Pierre de la Cour Lejeune et Pierre Henriot, leurs Députés, le Cahier afin de le porter à l’assemblée qui se tiendrra le 12 mars prochain devant Monsieur le juge et leur ont donné tous pouvoirs requis et nécessaire à l’effet de les représenter en laditte Assemblée pour toutes les opérations présentées par l’ordonnance dudit Monsieur le Lieutenant Général comme aussi de donner pouvoirs généraux et suffisants de proposer remontrer aviser et consentir tout ce qui peut concerner les besoins de l’état, la réforme des abus, l’établissement d’un ordre fixé et durable dans toutes les parties de l’administration la prospérité générale du Royaume, et le bien de tous et de chaqun des sujets de Sa Majesté. Et de leur part, lesdits Députés se sont présentement chargés du cahier des doléances de la communauté de Lorry devant le Pont et ont promis de le porter à la ditte assemblée et de se conformer atout cequi est prescrit et ordonné par lesdits lettres du Roy, réglement y annexé, et ordonnance sus datée, desquelles nomination des Députés remise de cahiers, pouvoirs et déclarations nous avons a tous les susdits comparant donné acte, et avons signé avec ceux desdits habitans qui savent signer et avec lesdits Députés, notre présent procés-verbal, ainsy que le duplicata que nous avons présentement remis auxdits Députés, pour constater leurs pouvoirs et le présent sera déposé au archives ou secrétariat de cette communauté, lesdits jours et ans. »
Signatures

BAILLAGE DE METZ - CAHIERS DE DOLEANCES

Archives de Moselle - Références des documents : B 3547 à B 3549 -(Lorry dt le pont B 3549)

Répertoire critique des cahiers de Doléances - HYSLOP - 2 SP 216.1

"CAHIER CONTENANT LES PLAINTES ET DOLEANCES DES HABITANS EN COMMUNAUTE DE LORRY DEVANT LE PONT

Demande :

1) Suppression de l’edit ??? de 1769 qui mes en compte es à la charge des communautés les Eglises paroissiales auparavant à la charge des dicimateurs tant par la batisse es réparation dicelles que pour la fourniture des livres ornemants es vases sacrées selon l’ordonnance de 1695. De la revétire de ses premiers four ???, la communauté de Lorry nayant aucuns bien comunal se trouve dans l’impossibilité derebatir son église desastreuse et croulante qui aujourd’hui est fermé par un décret episcopal sor qui lui est commun avec biens d’autres.

2) Lassiette exacte es une repartition uniforme de tous les impots es Deniers Royaux, tans sur les biens eclesiastiques que sur les biens fiefs seigneuriaux de telle sorte que les tiers etat es les habitans ne soient point foulés es accablés par les riches qui dans les impositions malgré toute ordonnance ont surchargés les pauvres.

3) Les corvées es entretiens des routtes autre fois en nature est devenu aujourd’hui pour eux un fardeau plus présant du double par l’imposition qui est tout au compte du tiers Etat. Tandis que sont les hauclergés es la noblesse qui les écrasent es les abbimes par leurs équipages voitures de transports ?????? ?????? il parois donc juste que la répartition duprix en sois faite sur ceux qui les abbimes es non sur ceux qui ne les usent point la 500° partie.

4) La suppression des gabelles et autres entraves d’une province a autre, la chéreté des sels qui en font parties, donc le prix dans ce lien emportés a 7.10°1/2 la livre tandis que nos voisins lont a 6.3° la livre pourquoi cette variété onereuse pour ceux qui en subise le poid dans la même province.

5) L’enlévement aux propriétaires des mares de raisin depuis silongtem par arrété du conseil nom contradictoirement obtenu en faveur de la ville de Metz, qui justice revoltante qui nad’exemple que dans le seul pays messin esque ??????? ??????? a celle qui enleverois aux laboureur le total de leur paille. laisser donc aux proprietaires les mares de raisins qui fait une partie du fruit de leur heritage.

6) Le haut prix des bleds et d’autres grains donc la plus certaine raison, est le monopole qui en a fait monter le prix jusqu’a 11 à 12 lequintal qui jusquici n’a été que plus caché sans etre diminué es le peu de vigilance sois l’importation ou exportation selon les plus ou moins des circonstances es d’ordonnance ce qui met le peuple dans la plus grande indigence es la derniere des miserres.

7) L’entretien et reparation des chemins de communication de vilage a autre si essentiel pour voiturer les denrées et se fournir de celle dont on a besoin.

8) La reformation des lois des clos que ces derniers sont trés préjudiciables aux vains paturages des troupeaux de communauté ce qui les privent de l’avantage d’elever des betails.

9) Les milieu trés onereuse aux péres de famille es trés inutils à l’Etat, en demanderois une reformation juste es plus avantageuse 10 es derniere Tant d’autres charges à la Communauté, occasionnées par des dettes, cloches cassées quai areparer es tant d’autre chose journalliére, que nous meterions plus au long de dernier importance devant messieurs les Bailly du autre proposer en les supliants d’admetre nos Députés nommer au procés verbal a tous autres remontrance de doléances nom exprimées au présent cahet, le présent Cahes es areté en communauté le neuf mars mil sept cent quatre vingt neuf es ont signer avec nous"
Signatures

« C. Richard Greffier »

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

1 Message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2019 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP