www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Vient de paraître » La Vigne et les Vergers

La Vigne et les Vergers

Acte du X° colloque d’onomastique


mercredi 1er janvier 2003

Répondre à cet article

La vigne était jadis cultivée à peu près partout en France ; elle ne l’est plus dans certaines régions ; elle l’est plus que jamais dans d’autres. Or la vigne et ses productions s’inscrivent couramment dans l’onomastique qui les dénomme quand elles sont là, qui en garde le souvenir quand elles ne sont plus là. La façon d’aborder le sujet sera forcemment différente suivant le cas. En cas d’absence, l’étude des marques laissées par les grands mouvements de l’histoire offre au chercheur un champ immense que nous ne sommes pas en mesure de parcourir dans son ensemble mais dont il est possible d’examiner quelques points. (... )

La plupart des conférenciers ont traité de toponymie et plus précisément de microtoponymie. Les apports de la toponymie « majeure » restent limités et on en a vite fait le tour. Le générique vigne et quelques dérivés constituent le groupe le plus important mais les autres dénominations qui se rattachent à la vigne sont rares, dispersées, aléatoires. C’est, à n’en pas douter, la microtoponymie qui est le grand révélateur de la présence de la vigne et nous fait connaître les particularités propres à chaque région. Autour de la vigne, se déploie un riche vocabulaire toponymique ; chaque secteur fournit ses exemples et livre ses usages. (...)

Le thème du colloque proposait au choix deux orientations, l’une vers la vigne, l’autre vers le verger. Certains conférenciers ont ajouté à leur étude sur la vigne quelques considérations sur les arbres fruitiers. Un lien éventuel se dégageait d’autant mieux qu’arbres fruitiers et vignes ont voisiné parfois sur le même terrain ou que la vigne en déclin a été remplacée par des arbres fruitiers. En Bretagne où la culture viticole ne s’est pas beaucoup développée, la tradition culturelle a fait de la pomme le fruit mythique par excellence. Chaque tradition a sa spécificité, mais toutes deux rendent hommage au fruit qui fournit au travailleur des jours d’été la fraîcheur et le tonus, capable de chasser la raideur des gosiers desséchés, et de faire, là ou il passe, de l’enfer un paradis. (... ). Jacques Chaurand (Préface).

Au sommaire : Les noms de famille Pissavin, Pissevin, Pisvin, etc. Vraiment des surnoms d’ivrognes ? - Manger le morceau : le choix du nom - Toponymie de la vigne en Île-de-France aujourd’hui - La vigne et le vin : deux bienfaits inestimables pour la toponymie de l’Aisne et de l’Oise. L’identification d’un vignoble royal : le clos d’Ungivallis - Le censier de Senécourt. Étude philologique et onomastique - À propos d’un échange de rentes en vin au XIIIe siècle : recherches sur les vignes dans l’est marnais - Les toponymes des vignes d’après les censiers du chapitre Saint-Jean de Vertus (Marne) au XVe siècle - Microtoponymie de la vigne en Champagne septentrionale (Ardennes, Marne) - Microtoponymie de la vigne et archéologie des paysages : huit siècles de comparaison en pays de Langres - Au nord de Dijon, une Bourgogne sans vignes - Les noms de lieux se rapportant à la vigne d’après le Dictionnaire topographique de Saône-et-Loire - Les toponymes de la vigne dans le canton de Sennecey-le-Grand (Saône-et-Loire) - La microtoponymie, mémoire vivante de la vigne et du verger dans le canton de Cuiseaux (Bresse Bourguignonne) - La vigne morte des Cavets... pour le bonheur des Bressans - La vigne et le vin dans la microtoponymie comtoise - Toponymie de la vigne et du vin dans le département de l’Indre - La vignasse héraultaise est-elle une « mauvaise vigne » ? Et de l’adéquation référentielle des microtoponymes viticoles - Cinq mille ans de viticulture dans l’onomastique pyrénéenne - Les noms de lieux du canton de Saint-Amant-de-Boixe (Charente) dépendant de la vigne Brigitte - Vignes et toponymes au pays du Cognac - Le verger breton, l’arbre nourricier - Toponymie et oenologie. Les noms de terroirs viticoles dans la nomenclature administrative des communes françaises. Évolution depuis 1943 - De la vigne de Chivy aux vignes et aux vergers de la Vierge - Le vocable du vin dans la Chanson des Aliscans autour du personnage de Rainouart - « Ce monde est une vigne ». Activités rurales et réforme de l’écriture dans la Déclaration des abus que l’on commet en escriuant... d’Honorat Rambaud (1578) - La vigne et le verger. Le paysage inventé. Relation entre Pays, Paysan, Paysage et le « Promeneur » d’aujourd’hui - Topiques beaujolaises (René Fallet, Léon Daudet).

Les auteurs : Ouvrage collectif, ce recueil rassemble les actes du Xe colloque d’onomastique organisé à Reims du 30 septembre au 1er octobre 1999 par la Société Française d’Onomastique et le Centre d’étude du Patrimoine Linguistique et Ethnologique de Champagne-Ardenne (Université de Reims-Champagne-Ardenne). Texte édités par Michel Tamine.

Notre avis : Ce recueil, qui rassemble de magistrales contributions autour du thème de la vigne et des vergers, renouvelle l’étude de la toponymie par son recours à l’analyse de la microtoponymie. Les historiens et les généalogistes amateurs y trouveront de stimulants exemples pour travailler conjointement sur l’origine et l’interprétation des noms de lieux et des noms de personnes.

P.-S.

Sous la direction de Michel Tamine, Villers-Semeuse, Editions Association Institut Charles-Bruneau, Collection Parlure Champagne-Ardenne, N° 14-17, 2002, 396 pages, 30 €.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

3 Messages

  • > La Vigne et les Vergers 8 janvier 2007 17:26, par RENE Jacques

    je voudrais commander le livre : La vigne et les vergers ; comment faire ?

    Répondre à ce message

  • La Vigne et les Vergers 25 août 2010 09:13, par RENE Jacques

    C’est avec bien du retard que je viens vous féliciter pour la qualité de ce livre. Grand amateur de toponymie, j’y ai trouvé mon compte. J’habite l’Anjou, aussi le thème de votre livre ne pouvait que me convenir.
    Merci
    Cordialement
    J.RENE
    P.S. C’est par hasard que j’ai retrouvé votre site

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2017 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Ours | Charte | Logo | Espace privé | Logiciels | édité avec SPIP