www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Articles » L’expérience de la mer » Le musée national de la Marine au radoub pour 4 ans

Le musée national de la Marine au radoub pour 4 ans


jeudi 23 mars 2017, par Philippe de Ladebat

Répondre à cet article

Le Musée national de la Marine du Palais de Chaillot à Paris ferme ses portes le 31 mars 2017, en cale sèche pendant 4 ans pour une vaste opération de restauration et de réaménagement. Sa réouverture est prévue en septembre 2021. Le présent article saisit cette occasion pour rappeler l’histoire mouvementée de ce musée, de la constitution de sa première collection en 1748 à nos jours.

Modèle au 1/16e du vaisseau de ligne L’Océan (1790 – 1855) qui trône à l’entrée du musée en mars 2017 (Photo de l’Auteur)

Les origines

C’est en 1748 que l’Inspecteur général de la Marine Henri-Louis Duhamel du Monceau (1700-1782) créateur de la première école de marine, offre à Louis XV sa collection de modèles de navires [1] et de machines d’arsenaux. Il demande en contrepartie que cette collection soit installée au Louvre pour servir à l’instruction des élèves de l’école d’ingénieurs-constructeurs de vaisseaux qu’il dirige. Installée en 1752 au premier étage du Louvre, près de la salle de l’Académie des sciences, la collection prend le nom de "Salle de Marine". Elle est ouverte aussi aux amateurs d’objets techniques ou de beaux objets, à la manière d’un cabinet de curiosités.
Cette collection dont une grande partie subsiste aujourd’hui constitue le cœur historique du fond du Musée national de la Marine.

Période révolutionnaire et premier empire

Pendant la Révolution, la Convention décide la fermeture de toutes les Académies et fait apposer les scellés sur la « Salle de Marine » du musée du Louvre. En 1794 la collection de Marine du Duc d’Orléans est saisie ; elle rejoint avec tous les modèles confisqués aux émigrés un grand ensemble regroupant les anciennes collections du roi, et celles du Ministère de la Marine. L’existence d’un fonds patrimonial spécifique, à vocation maritime nationale et placé sous la responsabilité de l’administration de la Marine ne débouche pas encore sur la création effective d’un musée.

En 1801, une galerie navale ouvre ses portes dans les locaux du Ministère de la Marine, aujourd’hui connu comme Hôtel de la Marine place de la Concorde à Paris. Des œuvres d’art telles que la série des Vues des ports de France de Joseph Vernet complètent la collection de modèles et d’objets techniques. Cette galerie n’aura qu’une brève existence puisqu’elle ferme dès 1803.

En 1810, Napoléon Ier demande à l’ingénieur Jacques-Noël Sané de réunir des modèles de navires pour orner la galerie des Cotelle au Grand Trianon. Cet ensemble est connu sous le nom de « Collection Trianon ».

Pour mémoire, rappelons la création des musées naval des arsenaux au début du XIXe : Toulon en 1814, Rochefort en 1822, Brest en 1826 et Cherbourg en 1836.

Création du musée de la Marine par CharleS X

En raison des vicissitudes politiques et administratives, les collections de marine sont à plusieurs reprises regroupées puis dispersées jusqu’à la création, par Charles X le 27 décembre 1827 d’un musée naval installé au Louvre. Celui-ci prend le nom de « Musée Dauphin » en l’honneur du Duc d’Angoulême, grand amiral de France. Cette appellation disparaitra en 1830 au profit de « musée de marine », « musée de la marine » ou « musée naval ».

Ce musée rassemble les collections navales du Ministère de la Marine, de l’ancienne salle de Marine du Louvre, de la galerie du Grand Trianon et des salles de sculpture et de modèles des arsenaux ; en outre on aménage un atelier de construction et de restauration de modèles au sein du musée. À l’origine, le musée naval est ainsi conçu comme un musée de modèles de navires, d’objets scientifiques et de sculptures présentant la marine de guerre sous ses aspects techniques et historiques. Le musée est placé sous l’administration conjointe des Beaux Arts et de la Marine. Il occupe sept salles au premier étage de l’aile nord du Louvre, coté rue de Rivoli.

Après sa fermeture au public pendant la guerre, un décret du 28 avril 1919 signé du président de la République rattache le musée naval du Louvre au Ministère de la Marine. À partir de ce moment, le musée naval prend le nom de musée de la Marine.

Le musée national de la Marine au palais de Chaillot

En 1937 le musée de la Marine va bénéficier du programme architectural de l’exposition internationale qui prévoit la construction des palais de Chaillot, Tokyo et d’Iéna destinés à accueillir plusieurs musées. Le Musée de la Marine doit ainsi partager l’aile de Passy du palais de Chaillot avec le tout nouveau Musée de l’Homme. Les collections de la Marine rejoignent alors progressivement le palais de Chaillot à partir de 1939 et le musée ouvre ses portes en août 1943. Il est officiellement chargé d’assurer la conservation, la présentation et l’enrichissement de ses collections dans tous les domaines de la marine. Pour la première fois depuis le début de son histoire, il dispose d’espaces et de moyens propres ce qui lui permet notamment d’organiser des expositions temporaires d’envergure ; la première d’entre elles, « La Marine au combat » est inaugurée en décembre 1944.

À partir de 1947, les musées de Brest, Toulon, Rochefort et Port-Louis sont officiellement rattachés au musée de Paris créant ainsi un véritable réseau national.

De 1954 à1971. Le musée de la Marine met en place de nombreux petits musées navals sur le littoral : Bordeaux, Le Croisic, Saint-Tropez, Camaret, Le Pouldu, Port-Louis, Nice, Antibes, Saint Martin de Ré, La Seyne-sur- Mer et la Tour Royale à Toulon. Le musée de la Marine se retirera de ces sites au cours des années 1990.

JPEG - 142 ko
Grande optique de phare de 1894 (2,50 m de haut et 2 m de diamètre) (Photo de l’auteur)

Constitué peu à peu par des dons de grandes collections privées puis par le regroupement de dépôts publics, le fond du Musée a été géré suivant les époques par les Beaux-Arts, par le Service historique de la Marine et par le Ministère de la Marine. Il est depuis 1971 un Établissement public national à caractère administratif (EPA) sous tutelle du Ministre de la Défense.

Le musée National de la Marine fermé du 31 mars 2017 jusqu’en septembre 2021, est appelé à devenir le musée « du fait maritime ». Il abordera les thématiques suivantes : la conquête des mers, la liberté des mers, la richesse des mers, l’aventure du siècle, la fragilité du monde et l’avenir de la Terre. Pour ceux qui en aurait l’occasion, à la date de cet article il reste encore quelques jours aux amateurs pour aller admirer dans leur « jus » les superbes modèles de vaisseaux et la grande collection de marines et de portraits de navires.

Notes

[1Dans la marine on ne parle pas de maquettes mais de modèles

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

1 Message

  • Le musée national de la Marine au radoub pour 4 ans 24 mars 09:10, par Martin Jean-Piere

    Visité dans les années 60 à une époque où j’avais envie de m’engager dans la « Royale » j’en garde un excellent souvenir.
    J’espère qu’il ne deviendra pas trop « moderne » comme de nombreux musées où l’on voit trop de consoles et plus assez d’objets exposés...qu’on range bien soigneusement dans les « réserves »
    Si quelqu’un en sait plus......je suis intéressé !

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2017 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Ours | Charte | Logo | Espace privé | Logiciels | édité avec SPIP