www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Album photo » Entraide photographique » Quelle est la signification de ce signe ?

Quelle est la signification de ce signe ?


jeudi 26 janvier 2012, par Jacques Dupé

Répondre à cet article

Depuis quelques années (déjà), je suis à la recherche de la signification du signe (deux traits parallèles enfermant trois points) placé à gauche de la signature d’un de mes ancêtres.

Il semblerait que ce fut une coquetterie courante à cette époque (début du XIXe siècle), à moins qu’il ait appartenu à un ordre maçonnique ? Lequel ? J’aimerais en avoir le cœur net.

J’ai interrogé beaucoup de monde, même les associations maçonniques qui ne m’ont jamais répondue, intégré divers forums, et je ne suis pas plus avancé. En poursuivant mes recherches généalogiques, j’ai remarqué souvent ce signe chez des personnalités (des notables en général).

Qui pourra me donner la signification de ce signe ?

Un mot sur mon lointain aïeul :

Raimond Lajus (devenu Raymond Lajeus), fils unique de Jean Lajus-Tarbès (marchand) et de Gracianne Larréguy, est né le 14 juillet 1764 à Bayonne (Basses Pyrénées).

Orphelin de père à 6 ans, il s’engage dans la marine (marchande, je suppose) et devient à 20 ans timonier sur les navires du Roy (1,62 m cheveux châtains).

En 1791, il obtient son brevet de capitaine.

En 1793, il fait naufrage (où ?) et le 30 floréal an VIII (20 mai 1800) se marie à Marie Caplanne à Bayonne.

Il reprend la mer comme capitaine en second le 28 prairial an X.

Il est fait prisonnier (de guerre) aux colonies entre 1803 et 1805 (où ?) et meurt à l’hôpital (de la marine) de Rochefort le 14 septembre 1815.

Souvent absent, il n’aura eu qu’un unique fils, Bernard, qui nait le 3 floréal an IX (23 avril 1801) à Bayonne.

Merci par avance pour votre aide...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

63 Messages

  • Quelle est la signification de ce signe ? 27 janvier 2012 09:41, par jwillems

    Pas de doute, les 3 points dans une signature sont le signe de l’appartenance à une loge maçonnique.
    On appelle d’ailleurs les maçons, les frères trois points.

    Jo

    Répondre à ce message

    • Quelle est la signification de ce signe ? 27 janvier 2012 15:37, par Maurice Charpentier-Feuillebois

      Bonjour à tous

      Moi aussi ce fût ma première réaction - Effectivement les Frères trois points, pour appartenance à une Loge Maçonnique me semblait évident - .

      Cependant après réflexion, je me suis souvenu que même, si les frères trois points écrivaient ce signe la plupart du temps sous une forme triangulaire, un point au dessus deux en dessous La disposition alignée existe aussi, de même que celle composée d’un point en dessus, un point en dessous et le troisième décalé sur la ligne du dessous, à droite a pu exister, très rarement.

      Ce qui me gène pour être aussi formel ce sont les points entre deux parallèles, que je ne retrouve nulle part dans les signes maçonniques, ni d’ailleurs chez les principaux adeptes de l’utilisation des trois points, les Compagnons du Devoir, qu’il aient été dits du Devoir, passants bons drilles, Maçons Tailleurs de pierre des devoirs ou du Devoir de Liberté.

      Que ce soit chez les Francs-Maçons, mais surtout chez les Compagnons du Devoir (toutes obédiences confondues),l’usage général pour les trois points est le triangle .

      Pour moi je pense que, jusqu’à preuve du contraire, il faut chercher auilleurs que chez les Compagnons ou les Francs-Maçons, à cause de la disposition des points et les deux parralèles qui les surligne et sousligne..

      J’aurais plutôt tendance à dire qu’il faudrait rechercher du côté de la Marine ; cette « fantaisie » ne serait elle pas tout simplement l’indication du grade du signataire ?
      N’oublions pas que c’est un marin.
      Terminant sa vie à Rochefort, à l’hôpital de la Marine de Rochefort, je pencherais plûtot pour un marin de la Marine de Guerre.

      Il faudrait pouvoir retrouver les illustrations des grades des marins de l’époque.- Galons divers,

      On trouve dans ces galons Vers 1810, deux barres parralèles au col et sur les manches, pour un Enseigne de Vaisseau, une étoile sur la manche pour un premier maître.
      Y a t il eu une période où dans la Marine Napoléonienne, ces deux barres auraient pu être complétées par trois étoiles ? A quel grade auraient elles pu correspondre ?

      Je continue à chercher .

      Cordialement

      Maurice Charpentier-Feuillebois

      Répondre à ce message

      • Quelle est la signification de ce signe ? 28 janvier 2012 05:39, par Monique de Luca

        Bonjour,

        Tout comme d’autres intervenants le font remarquer, on trouve des signataires dans d’autres régions de France que sur la côte ; on pourrait légitimement penser que ce n’est pas lié à la marine ; mes ancêtres signant de cette façon étaient cévenols, notaires et premiers magistrats de la ville (même pas marin d’eau douce !). Un franc maçon a évoqué l’idée d’une marque d’appartenance religieuse forte et que les trois points représenteraient « Jésus, Marie, Joseph » mais cela ne peut être puisque que l’on trouve des signatures avec deux points. Si cette question m’intrigue depuis longtemps je n’ai fait à ce jour, aucun relevé ; mais je vais reprendre cela et en croisant toutes nos recherches, même si nous n’arrivons pas à une réponse définitive, nous pourrons pour le moins faire des constats.
        Bonne continuation à toutes et tous dans vos recherches - et il n’y a pas que ce sujet !!!!
        Monique de Luca

        Répondre à ce message

      • Quelle est la signification de ce signe ? 28 janvier 2012 11:36, par senga45

        Bonjour à tous,
        j’ai rencontré la même signature et mon ancêtre n’était pas marin, mais maire d’une petite commune de l’Eure en Normandie.
        de 1803 à 1851 élu chevalier de la légion d’honneur le 12/2/1843
        je cherche aussi à savoir ce que ce là signifie.

        bien cordialement,
        Agnès

        Répondre à ce message

        • Quelle est la signification de ce signe ? 30 janvier 2012 17:26, par Lgeoly

          Bonjour, j’ai aussi rencontré ce signe sur des actes dans une petite commune du Gers (Gazaupouy)en 1803, 1836 et autres.
          Il s’agissait de mon arrière grand’père, fils d’agriculteurs devenu par la suite Conducteur principal des P & C, et décoré de la Légion d’Honneur en 1874 ... J’ai pensé à la franc maçonnerie, sans aucune certitude, en attendant d’être éclairée ! Cordialement

          Répondre à ce message

    • Aucun doute possible. C’est une signature maçonnique. Les trois points peuvent effectivement être en triangle ou disposés autrement. Entre 2 traits parralelles il s’agit d’un maitre, le dessin représentant le cordon de maitre. Plus de points indiquent un maçon des hauts grades. La signature peut aussi être suivie de chiffre ; Expl : 7+, indique aussi un maçon des hauts grades. 33 indique un maçon ayant atteint le haut de l’échelle du rite Ecossais Ancien et Accepté (REAA). Ce type de signature se retrouve dans toute la France. Nombreux dans le Languedoc-Rousillon. Les militaires qui signaient ainsi étaient des maçons d’une loge militaire située à l’orient de leur régiment, particulièrement développées sous le 1er Empire. L’obédience la plus importante à cette époque-là est celle que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de Grand Orient De France (GODF).
      F.°.J.°.

      Répondre à ce message

      • Quelle est la signification de ce signe ? 29 janvier 2012 12:23, par Monique de Luca

        Bonjour,

        Je me permets de trouver votre assertion bien péremptoire, mais merci pour les détails maçonniques que parfois l’on a oublié ; par contre, vous ne donnez pas semble-t-il la valeur du 2 points entre 2 traits parallèles.
        Bonne journée.
        Monique de Luca

        Répondre à ce message

    • Quelle est la signification de ce signe ? 4 février 2012 07:35, par Noury Mme

      Bonjour, j’ai parcouru l’ensmble des messages qui traite ce sujet.
      Cela m’intriguait beaucoup.
      Je constate une chose dans les différents messages, il n’est pas question de consultation de documents autres que l’état-civil.
      Il doit bien exister des documents professionnels, notariaux ou autres. S’ils correspondent aux noms cités dans la liste des messages, et peut-être dans la même période et au mêmes lieux, il y a peut-être une signification.
      Je n’ai pas rencontré ces signes ni dans la Vienne, ni dans l’Indre et Loire. C’est vous dire mon étonnement.
      Alors Bon courage dans vos recherches.
      Kénavo !

      Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 27 janvier 2012 09:53, par François Papin

    signatures 2 barres, 2 points ; 3 points


    bonjour,

    il y a eu des dizaines de messages à ce propos sur la LGA, Liste Généalogie Aveyron.

    disons tout de suite : je ne crois guère à la piste maçonique (même pas du tout).

    je demande une étude « scientifique »

    • date d’apparition de cette pratique
    • date de fin
    • lieux d’observation (extension de la pratique)
    • circonstances de l’emploi
    • circonstances des variations du signe
    • emplacement du signe par rapport à la signature
      (avant, après, autre)

    je m’étais constitué une banque de photos à ce sujet

    mes réflexions :

    je pense que c’est lié aux fonctions municipales
    je suggérerai :

    • 3 points : maire (1er consul)
    • 2 points : adjoint (2e consul et suivants)

    j’observe que c’est le plus souvent l’officiant qui signe ainsi

    est-ce une simplification des paraphes des notaires ?
    (très difficiles à reproduire)
    > un précurseur du « tampon » de la mairie ???

    j’observe que certains passent de 2 points à 3 points
    et qu’il me semble qu’il ont pris de l’importance dans la hiérarchie municipale.

    autant que je puisse le savoir :
    quand 3 signatures portent ce signe, les 3 signataires sont des élus municipaux.

    j’ai vu cette signature après la Révolution, chez de farouches catholiques royalistes, c’est pourquoi je ne crois pas à l’appartenance à la Franc Maçonnerie.

    je suis très intéressé par une étude sérieuse de la question.
    et vous ferez bien des heureux en Aveyron ...

    amicalement

    FP.

    Répondre à ce message

    • Quelle est la signification de ce signe ? 27 janvier 2012 13:30, par Jacques Dupé

      Merci pour votre explication.
      Je doute moi aussi de la piste maçonnique. Cette signature apparaît dans plusieurs actes précisément après la révolution. J’ai constaté en effet que certains paraphaient leur signature de deux, trois et même quatre ou cinq points quelques fois disposé en étoile. En ce qui concerne mon aïeul, il n’avait aucune fonctions municipales, puisqu’il était « capitaine de navire » et donc plus souvent sur les mers qu’à terre. J’ai alors pensé à une coquetterie, une espèce de mode de cette époque... En tout cas cela m’intrigue et je ne suis guère avancé.

      Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 27 janvier 2012 18:19, par Yve

    Bonsoir, en effet je me souviens que nous avions correspondu à propos de ces deux traits/trois points accollés à la signature, mais j’ai perdu vos courrier et adresse :-(... Je ne pense pas que ça ait un rapport avec la Marine car mon aïeul qui utilisait ce signe aussi au 19e était directeur de haut-fourneau dans la Meuse ! Si un jour vous trouvez la signification ...
    Cordialement
    Yve

    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 27 janvier 2012 18:54, par Sylvie Saerens

    Bonjour,
    J’ai constaté moi aussi ce genre de traits, points,etc, devant ou derrière la signature, voire en dessous et je me suis interrogée sur le « pourquoi »... Du coup, j’ai aussi constitué un petit fichier avec celles qui apparaissent sur les actes que j’ai dans ma base (entre 1741 et 1850).
    Elles viennent toutes de Haute-Loire, Le Puy-en-Velay ; il n’y a aucune logique liée aux signes par rapport au métier ou à la fonction (1 seul officier public de l’adm. communale, 1 mathématicien, 1 avocat, 1 employé, 1 horloger, 1 géomètre.....).
    Si vous voulez examiner ce fichier (sur Word), aucun problème !
    Cordialement,
    Sylvie

    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 27 janvier 2012 19:10, par France Apprill

    Bonjour,

    j’ai souvent rencontré ce signe dans les signatures de certains ancêtres et de leurs amis témoins lors de divers actes. Il s’agissait de francs-maçons. Dans une lettre officielle, une de mes arrières-grand’mères se qualifie d’ailleurs de femme et mère de francs-maçons.
    Je précise que les divers hommes concernés n’étaient ni dans la marine, ni officiant dans une municipalité, ni compagnon du devoir ou autres...

    Dans mon blog quelques notes sur les signatures (cliquer sur les images pour les agrandir).

    Bien cordialement

    France A.

    Voir en ligne : Des signatures...

    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 27 janvier 2012 20:31, par anaig1

    Bonsoir,

    1re remarque  :
    Lorsque mon ancêtre Jean-Yves Rault se marie le 28 messidor an 6, il est maître de timonnerie. Dans la boucle de sa signature, je compte 4 petits points disposés en collier. Lorsqu’il marie sa fille Joséphine, le 21 novembre 1824, il est dit « officier de marine » et je compte 8 petits points dans la boucle de sa signature disposés en collier.

    2e remarque :
    Durant la Révolution, je note la présence des 3 points encadrés des 2 barres dans des documents signés par des officiers ministériels (maire) Mais un autre signataire, un aïeul appose au bas d’un contrat de bail sa signature agrémentée des 2 barres encadrant 4 petits points. Mon aïeul a t’il voulu tourner en dérision ces officiers ministériels issus de la Révolution ? Il ne devait pas tarder à être emprisonné par le Comité Révolutionnaire de la Commmune.

    Si cela peut faire avancer les choses !
    Cordialement.

    Anaig

    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 27 janvier 2012 21:48, par Jacques Dupé

    Un des sites que j’ai parcouru avant de m’adresser à « La Gazette » :

    http://auxfilsdutemps.canalblog.com/archives/2009/01/25/12218892.html

    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 28 janvier 2012 07:47, par mfp67 (Membre privilège sut Geneanet)

    je ne sais si il s’agit dans les exemples suivants de personnages laïques , mais vers 1790 j’ai vu ces trois entre 2 parallèles devant la signature du curé Gervaise à Lanthenay (41). Pour s’en convancre voir les archives sur http://culture41.fr
    P.Castelain

    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 28 janvier 2012 09:12, par sonia

    Bonjour à tous
    Je n’apporte rien de neuf, mais peux juste dire que mon aïeul qui signe également avec ces trois points dans deux parallèles n’était ni marin, ni employé municipal,mais tailleur d’habits à Toulouse (31)né en 1813.Dernier de 12 enfants, de famille modeste, lui arrivera à devenir un notable en « montant » à Paris , mais au départ c’est une famille plutôt pauvre,donc.
    Le panel de « signataire » s’élargit encore un peu ...
    Sonia

    Répondre à ce message

    • Quelle est la signification de ce signe ? 28 janvier 2012 15:58, par bouchon

      Xavier Blanc, gendarme à cheval : sa signature est suivie de cette marque à la naissance de son premier enfant 1834 à Villefranche de Lauragais ; mais pas à son mariage en 1833 avec Elisabeth Nadal dont le père,Jean Nadal, huissier, signe avec les trois points à droite mais qui, auparavant, signe en 1812 avec deux parallèles vides à gauche et avec /deux points/sur la droite ; puis avec deux points à gauche et trois à droite en 1836 .
      Un nommé Antoine Serou,tailleur d’habit,signe de la même façon la même année.
      Sur l’acte de N de Xavier:Montpellier 1806 : témoin,Jean Daumas, travailleur, signe avec /trois points/
      Donc plusieurs milieux sociaux.
      Explication assez compliquée (la mienne aussi !) ; j’opte pour un signe de reconnaissance et d’initiation de Franc- Maçonnerie qui s’affiche et se fait plus discrète par la suite car je ne trouve plus ce signe accompagnant les signatures.

      Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 28 janvier 2012 09:27, par Roche Galopini Gisèle

    Bonjour, j’ai effectué de nombreuses recherches sur les marchands droguistes de Haute Provence et publié plusieurs ouvrages sur ce sujet. Les signatures de ces marchands sont toujours suivies de ce signe /.../ et correspondent à leur appartenance à une société, vraisemblablement celle des francs-maçons. Pour plus de détails vous pouvez consulter mes ouvrages à mon nom sur le web Gisèle Roche Galopini.ou m’écrire à giroga@wanadoo.fr

    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 28 janvier 2012 09:28, par Decoster Marcel

    J’ai également constaté cette marque devant les signatures des officiants sur les actes de naissance, de mariage ou de décès, en épluchant les archives du Nord. Ces actes datent de 1800 à 1875.

    Cordialement

    Marcel Decoster

    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 28 janvier 2012 09:30, par Lucas Dubreton

    Bonjour !
    Je fais des recherches historiques à caractère militaire depuis près de trente ans au service historique de la défense (SHD), il n’y a guère appelé SHAT, et également à son pendant de la marine. La période consultée court du début de la Révolution à la monarchie de juillet.La consultation de centaines de dossiers individuels d’officiers de tous grades permet d’affirmer que ce signe apparaît entre la Révolution et l’Empire d’une manière constante chez une bonne part des militaires ou des personnels d’administration relevant des bureaux de la guerre, en activité ou en non-activité. Ce qui exclut la question de fonctions ministériels, communales, etc. La maçonnerie est arrivée en France avec la Révolution lorsque la religion a perdu pied et que s’est fait sentir l’influence britannique à l’occasion de la paix d’Amiens.
    J’ai toujours lié ce signe, dans mon esprit, à une appartenance maçonnique, les corps de troupes ou les administrations militaires y étant fort représentés. La moyenne de maçons dans une unité était de 25 %. Cela a, d’ailleurs, épargné la vie à bon nombre de militaires en campagne. Le mythe du petit signe de reconnaissance est, en fait, une réalité. Les mémorialistes nous le font assez savoir... mais pas un ne nous a laissé un mot explicite sur la signification de ces trois points auxquels il faut sans doute les associer. Ma démonstration vaut pour le domaine militaire. Le phénomène doit être valable pour tous les autres corps constitués en quelque façon que ce soit.
    Si cela peut aider...

    Répondre à ce message

    • Quelle est la signification de ce signe ? 28 janvier 2012 16:11, par bouchon

      Un gendarme à cheval,Xavier Blanc,(O Montpellier 1806 X Villefranche de Lauragais 1833 avec E. Nadal) signe ainsi à la naissance de son premier enfant en 1834. Le beau père Jean Nadal, huissier, avec deux points à gauche et 3 à droite (entre deux=)mais son fils Pierre Nadal Chevalier de l’Empire(O 2/07/1777 Castelnaudary X Villefranche de Lauragais /6/07/1812)Non !
      Je pense que vous avez raison.

      Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 28 janvier 2012 10:08, par Isenbart

    Voir aussi :
    http://triplov.com/Venda_das_Raparigas/2009/Galle.htm
    A noter que tout signataire peut, à sa guise, ajouter n’importe quel signe à sa signature.
    Il faut être très prudent et ne rien affirmer sur un simple signe de signature.
    D’autant que les Francs-Maçons comme les Bons Cousins Charbonniers se voulaient et se veulent toujours très discrets.

    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 28 janvier 2012 10:23, par rené du Var

    Ma réponse est double :
    à propos de la carrière de votre aïeul, il s’est engagé dans la marine « de guerre » et non marchande. En effet on le retrouve timonier sur les vaisseaux « du Roy » peu après. Puis il sera prisonier de guerre et sera hospitalisé à l’hôpital de Rochefort, hôpital de la marine militaire (jusqu’en 1961 !!) (comme le remarque un autre intervenant).
    Sur le signe, dans un premier emps, j’écartais la signature maçonique (ou compagnonique). En effet le signe maçonique reproduit, s’il est utilisé comme symbole, un triangle.La formule avec deux points suivis d’un autre n’est qu’une accomodation moderne avec la machine à écrire ! (on fait un : suivi d’un ., ou l’inverse :. ou . : !!!Parfois un . suivi d’un ° et d’un . .°.)
    Mais le fait que ce signe se retrouve très souvent, utilisé par des personnages si différents (commerçants, officiers ministériels, etc...) mais tous bourgeois, semble bien marquer une appartenance maçonique, en précisant le grade : un point, apprenti ; deux, compagnon ; trois, maître. Beaucoup de systèmes maçoniques vont au-delà avec des « hauts grades » (le plus fréquent va jusqu’à 33 !), ce qui explique les huits points etc... ce qui conforte cette hypothèse : le nombre de points augmente avec l’âge...

    Voir en ligne : http://www.rene-mettey.fr

    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 28 janvier 2012 10:28, par Jacques M.

    Bonjour,
    A partir du lien ci-dessous, lire les excellentes interventions de Jean-Michel Mathonière, du Centre d’étude des compagnonnages.
    Il montre bien comment la signification de ce signe a pu varier aux cours des décennies.
    Cordialement
    J.M. 

    Voir en ligne : http://bsd-pour-tous.purforum.com/t...

    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 28 janvier 2012 10:29, par AlainRS

    Bonjour,

    Je ne pense pas qu’il s’agisse de la signature d’un franc maçon car celui-ci aurait mis les trois points en triangle. Moi je penche plus pour soit un fabriquant, soit un notaire, soit un militaire, gendarme compris. En effet au XVIIIe siècle et au début du XIXe ils avaient pour habitude d’indiquer leur grade dans la signature. Ce grade pouvait être des lettres comme par exemple g ou gd pour gendarme, b pour chef de brigade, etc. mais pouvait être représenté également par des étoiles (astérisques) ou des points.

    Mais on ne peut pas éliminer la piste d’un fabriquant ou d’un notaire car sur certains documents ceux-ci mettaient également un signe devant, derrière ou sous la signature.

    Il semblerait, mais cela reste à confirmer, que ces signes n’apparaissent que jusque dans les années 1820 et ne soient plus de mode après cette époque.

    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 28 janvier 2012 10:34, par Christine Rignault

    Bonjour, j’ai remarqué moi-aussi ce signe dans plusieurs actes.
    Je le trouve ,mais un peu différent, à côté de la signature de mon ancêtre chirurgien-major pendant les guerres napoléoniennes, sur sa prestation de serment pour la Légion d’honneur : 2 traits parallèles et 5 points à l’intérieur (1816).
    Je le trouve aussi à côté de la signature d’un autre ancêtre, cultivateur, sur son acte de mariage, alors que le maire ne le fait pas (1808).
    Je le trouve également sur les registres d’état-civil d’une commune de Seine-et-Marne dont mon ancêtre était maire mais très différent : le signe n’est pas à côté de la signature mais à côté de la date lors de la clôture du registre : « clos et arrêté le...1819 » et après il y a les 2 traits parallèles mais verticaux et 2 points de chaque côté des traits, ce qui fait 4 points situés à l’extérieur des traits. cela donne à peu près ça : // :
    Voilà ma contribution qui épaissit un peu plus le mystère puisque les métiers ne sont pas en cause mais aussi les signes sont différents !!
    J’espère aussi avoir un jour le fin mot de l’histoire.
    Cordialement.:-)
    Christine Rignault

    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 28 janvier 2012 10:45, par Marco

    Comme Sonia, mon aïeul était tailleur d’habits. En 1815 à Nîmes il précédait sa signature du même signe : 3 points entre 2 traits.
    Marco

    Répondre à ce message

  • signature trois points 28 janvier 2012 10:52, par SG

    J’avais moi aussi remarqué cette marque de 2 traits et 3 point devant la signature de mon ancêtre : Cyrille Charles Auguste BISSETTE, né en 1795 à Fort-Royal en Martinique connu pour son action abolitionniste et pour « l’affaire Bissette », il fut condamné à la marque au fer rouge « GAL » pour galère et à l’exil pour possession de brochures compromettantes.
    Pendant son exil à Paris ,en 1828, il reprends son action pour l’abolition de l’esclavage,et il est initié à la franc-maçonnerie ; il a été l’un des premiers homme de couleur à entrer dans la loge maçonnique. Jusque-là,pour ce qui est des colonies, la franc-maçonnerie n’y est composée que de Blancs (planteurs, officiers royaux, capitaines au long cours, professions libérales...) défenseurs de la société esclavagiste.
    En 1828, deux hommes de couleur libres, Charles Bissette (dans la loge Parisienne des TRINOSOPHES) et Louis Fabien, sont initiés à Paris, ouvrant la voie à d’autres initiations analogues en France, à la grande désapprobation des francs-maçons des colonies.
    Après l’abolition, il fut aussi député de la Martinique de 1848 à 1851.
    Voila un nouvel exemple , ajoutant à la thèse de la franc maçonnerie et d’origine antillaise.

    SG voir mon arbre sur sur généanet

    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 28 janvier 2012 11:28, par beaune1

    J’ai lu avec intérêt ces commentaires sur les petits points. J’ai vu parfois ces signes et il se trouve que j’en ai un sous la main en ce moment : il s’agit de quatre ou cinq points en collier entourant un point plus gros situé à la fin d’un acte de mariage après le nom de la commune. Il n’y a pas de signature : ad Côte-d’Or, commune de Vic-des-Prés,registre 1619-1780 page 352 sur 732 à droite, date 28 juin 1666 concernant le mariage de Moingeot Beaulne et d’Emilande Dutape.

    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 28 janvier 2012 11:33, par Filliat

    Bonjour,
    je viens de retrouver un signe semblable sur les registres paroissiaux de la paroisse de Précieux dans le 42 (en ligne : cg42)dans la période 1769/1783 pages 60/91 et plus.

    Voir en ligne : http://http://www.archinoe.net/cg42...

    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 28 janvier 2012 11:38, par Xavier Gille

    Les trois points des maçons ne sont pas toujours placés en triangle. J’ai un ancêtre qui les plaçait en ligne à l’intérieur des boucles de sa signature. Ce n’est pas un cas unique.

    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 28 janvier 2012 12:07, par agnesgl

    Très intéressée par vos débats, car je vois souvent des points dans des signatures sur des actes de baptêmes, mariages, sépultures des archives du Rhône en ligne, j’apporte les éléments suivants :

    • Il s’agit d’actes des 17e et 18e siècles.
    • Il y a 1, 2, 3 ou 4 points disposés entre l’initiale du prénom et le nom, mais pas en triangle et sans barre.
    • La même personne signe à certaines dates avec 1 ou 2 points, puis à des dates ultérieures avec 3, puis éventuellement 4 points, ce qui laisse penser à une évolution.
    • Il s’agit en général d’hommes, mais aussi parfois de femmes.
    • Les professions sont variées.
    • Il peut aussi s’agir de prêtres qui signent les actes.
      Pour cette région du Beaujolais, tout ceci me fait plutôt penser à l’appartenance à une congrégation religieuse comme les pénitents, mais ceci rester à prouver.
      J’ai retranscris les signatures sur geneanet en mentionnant ces points.
      A suivre.

    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 28 janvier 2012 14:52, par tidurce le noble baron

    L’un des plus importants chefs de l’Armée Catholique et Royale de la Vendée, en 1793, était Charles Beaumont d’Autichamp ; sa signature était précédée de deux traits parallèles enfermant trois points.

    A l’époque de la révolution, faire partie d’une loge maçonnique était chose fréquente. Signer de cette sorte c’était se distinguer des autres, du commun si je puis dire : c’était se montrer intellectuel, évolué,"dans le vent", « in ». Il était rare de rencontrer des paysans ou des ouvriers dans les loges.

    Même certains Rois de France ont fait partie de la Franc-Maçonnerie ! et de nos jours, quelques descendants de ces Rois y sont toujours affiliés.
    A présent, des signes ou des initiales sur des cartes de visites, dans des bottins mondains ou autres, ne marquent-ils pas l’appartenance à des Clubs, à des Cercles de prestige ? Même snobisme.....

    Répondre à ce message

  • Je lis qu’il y a des actes de Haute Loire qui présentent ces signes. Pourquoi ne pas interroger le directeur des Archives Départementales de HL, car il s’agit d’un érudit qui peut savoir, et s’il ne sait pas, il cherchera à savoir.
    Donc une aide précieuse qui fera avancer le schmilblic

    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 28 janvier 2012 21:05, par Harpie

    Vous dites « souvent absent » donc il ne s’agit pas d’un fonctionnaire communal.

    Je m’écarte, peut-être, un peu du sujet en vous disant qu’en 1970, alors diplômé des métiers du bois, mon maître me bonifia de la marque du tâcheron :
    « Trois caractères ayant chacun un point »
    Coïncidence ou pas ?
    De plus certaines croix dites boulées, de mes amis Compagnons, comportent trois extrémités formées de points.
    Je suis, encore aujourd’hui, à rechercher cette statue d’un homme tenant un livre ouvert et se dressait, d’après mes plus anciens souvenirs, dans une église de la région de Luxeuil-les-Bains, voire Saint Sauveur, et de l’origine de ces caractères.
    C’est avec un certain intérêt que je vais suivre vos informations.

    Voir en ligne : La marque du tâcheron

    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 29 janvier 2012 09:56, par Lucas Dubreton

    Rebonjour. J’ai pioché ceci sir Internet, blog de généanet.blog de 2004. La source semble fiable, puisqu’il émane de l’auteur d’un ouvrage paru chez Flammarion. Reste à trouver un exemplaire de ce livre pour se convaincre par une meilleure lecture de la bonne tenue du propos de l’auteur. J’ai fait un copier-coller :
    "Les deux barres horizontales entre lesquelles sont alignés trois points (voire cinq) sont bien un signe de reconnaissance maçonnique au XIXe siècle.
    Il convient toutefois d’être prudent car à l’époque beaucoup d’usurpateurs utilisaient ces signes de ralliement afin de se faire passer pour Maçons.
    Le symbolisme s’explique par les deux barres qui figurent le ciel et la terre (le zénith et le debirh) et les trois points qui signifient passé, présent et avenir.
    Cet héritage des maçons spéculatifs vient des confréries religieuses où les mêmes signatures sont trouvées chez des membres du clergé régulier dès le XVe siècle.
    Dans ce cas les deux barres signifient la même chose, mais les trois points représentent la Trinité.
    L’utilisation des points en triangle est essentiellement faite dans les textes (mots abrégés après la première syllabe) et rarement dans les signatures.
    Jean-Frédéric Daudin
    Auteur de l’ABCdaire de la Franc-Maçonnerie
    Éditions Flammarion
    Affaire à suivre, par conséquent.
    En attendant, bien cordialement

    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 29 janvier 2012 10:06, par yves rousset

    bonjour
    J’ai constaté aussi ces traits parallèles sans point devant une signature .L’une d’elle est la signature d’un curé de Lantignié (rhône) en 1789 et l’autre est celle d’un adjoint au maire de la Chapelle de guinchay (saône et loire) en 1824.
    cordialement
    yves rousset

    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 29 janvier 2012 10:26, par leamarthe

    Bonjour sur Wikipedia, bio de : Antoine, Laurent de LAVOISIER
    1743-1794
    , avec image de sa signature. Historiquement identifié comme maçon.

    Mireille.

    Voir en ligne : Antoine Lavoisier

    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 29 janvier 2012 10:34, par pmangin3

    ..Je n’ai pas réussi à reproduire un exemple de ce que je voulais expliquer : une précision qui n’a pas été formulée.
    _Sur GENEANET on trouve peu d’explication, peu d’aide.
    Nous en resterons là.
    Pour répertoire que certain pensent créer.j’ai 4 exemples

    • 1. Louis MANGIN , secrétaire mairie -an III- en dép. 55
    • 2. Gabriel POULAILLER ° 1793 maire en -1735- percepteur-receveur municipal en 1860. Il était bas-estamier remarquable promotion dans un village, une famille de cultivateur. Le « Grand-Orient » y serait pour beaucoup !!
    • 3. Robert Anselme DELAVIGNE 22a en 1808, arpenteur des forêts en dép. 78 cousin de Casimir DELAVIGNE.
    • 4.Jean Baptiste TOLLAY ? 28a en 1806, praticien puis greffier dép.78.
      ...un général en 1806 .....un gendarme en 1821.
      P.M. pmangin3 ..insérer une photo ? ? copie- coller ? ?

    Répondre à ce message

    • Quelle est la signification de ce signe ? 29 janvier 2012 11:39, par rsabatier

      Je suis également intrigué par les douze points qui figurent dans une signature en 1815 : trois points en triangle dans une boucle de la signature, trois points en triangle à droite de deux chevrons horizontaux, trois points en triangle à droite d’un cercle surmonté d’une croix, trois points en ligne dans une courbe de la lettre « S » première lettre de la signature. Un seul point commun me semble-t-il avec plusieurs personnages mentionnés dans les différents messages ci-dessus : le signataire était un ancien capitaine de la Grande Armée (il le précise sous sa signature).
      Cordialement.

      Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 29 janvier 2012 15:25, par Jacques Dupé

    Bien que n’ayant aucune certitude quand à la signification de ces signes, je tiens à tous vous remercier pour l’intérêt que vous avez porté à cet article. J’y ai fait un plein d’informations intéressantes.
    Ce qui m’étonne est cette explosion de signes durant une cinquantaine d’années depuis la révolution. Le « Maçon » est en général plus discret.

    Peut-être qu’un jour, un historien étudiera ce détail

    Merci à tous et à Thierry Sabot.;-)

    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 29 janvier 2012 18:22, par Basco-Bayonnaise

    {{}}Il faudrait aussi ajouter que votre ancêtre étant né à BAYONNE, cette ville est une des premières de FRANCE à avoir eu une loge maçonnique ---->> 1743 !
    Elle s’appelait La Zélée ...
    ... ça n’a rien d’étonnant, Bayonne étant alors un GRAND PORT , très visité par les Hollandais comme par les Anglais créateurs des Loges : pratiquement tous les notables de la ville en faisaient partie et même(ce fut une première !) tous les Juifs réfugiés là à la suite de leur expulsion d’Espagne et du Portugal.
    La signature de votre ancêtre est celle d’un homme cultivé qui sait BIEN écrire : rien d’étonnant qu’il fît partie de la Zélée !

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Je n’ai pas de solutions à proposer mais nous nous sommes livré à des relevés qui correspondent à des professions diverses dans diverses régions . L’ensemble est affiché ici :
    http://www.adumas.1s.fr/dwt/index.php/Signatures

    Pour le moment la signification, s’il y en a une précise , reste incertaine....
    Cordialement
    André

    Voir en ligne : http://www.adumas.1s.fr/dwt/index.p...

    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 30 janvier 2012 12:17, par Marchand Albert

    Bonjour Monsieur Thierry Sabot

    Au cours de mes recherches généalogiques j’ai moi aussi remarqué ce signe sur des actes des années 1826 à 1833 de la Commune de Coulombs en Eure et Loir.

    Il précédait la signature du rédacteur de l’acte d’état civil, qui n’était autre que l’Instituteur,probablement secrétaire de Mairie comme il était de tradition à ces époques (et jusqu’aux années récentes).
    J’ai noté qu’il n’avait pas d’autorité communale car ses actes étaient certifiés par le Maire.
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • J’ai aussi dans la signature d’un ancêtre, adjoint au maire de 1852 jusqu’à 1869, date de sa mort,à Couze St Front en Dordogne, une série de 8 à 10 points, harmonieusement disposés entre deux longues barres parallèles, à gauche de la signature. La signature est compliquée, je me suis toujours demandé si c’était par souci d’esthétique que ces points étaient rajoutés. J’ avoue que je découvre bien d’ autres significations possibles et j’en suis intriguée.
    Mon ancêtre était dans la fabrication du papier. Je serais heureuse d’en avoir l’explication.
    CR

    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 31 janvier 2012 09:37, par Catherine BERTRAND

    Bonjour et merci à tous pour cette manne d’informations.
    Mon grand père, né en 1902, était compagnon du devoir. Sur certaines correspondances il signait en ajoutant effectivement ce signe : un triangle et trois points. J’ai tjs fait un lien avec la franc-maçonnerie, mais est-ce le cas ? Je n’ai jamais eu accès à ces correspondances qui ont disparu après sa mort. Ma grand-mère, qui n’est surement pas étrangère à ces disparitions, n’a jamais donné une seule explication sur ce triangle et ces fameux trois points.
    Nom de compagnon de mon grand père : Poitevin Va Sans Peur, compagnon ferronnier maréchal ferrant.
    Catherine.

    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 4 février 2012 09:37, par ermellebuoncons

    Bonjour,peu de temps après avoir lu votre article,j’ai remarqué ce signe chez un curé des Deux Sèvres(Saint Pierre des Echaubrognes)il s’apelle Roy et ces 2 barres parallèles avec les 3 points figurent avant sa signature,dans les archives du 79, 1750-1792 ;j’ai remarqué qu’il n’utilise pas ce signe tout le temps.je n’ai pas d’explication mais désormais je serai plus attentive à ce symbole
    ESB

    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 7 février 2012 17:55, par Eliane Promis

    Bonjour,
    Je n’ai pas encore d’explication.
    Je trouve ce signe, avec 3 point, précédant la signature de Foussal, maire de Beaumont du Périgord, dans les années 1812. Ce Foussal, ci-devant Foussal Laroque de Belerd qui avait opportunément simplifié son nom à la Révolution, avait obtenu le « 22 Brumaire An Second », un « passe-port » de la Société des Amis de la Constitution de la ville de Beaumont. Le citoyen Labarrière, alors « secrétaire », le signe avec 4 points. Ce dernier deviendra président de la Société.

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    J’arrive peut-être un peu tard, mais en parcourant les registres de la Chapelle-Agnon (63), je constate que l’Officier d’Etat-Civil Georges Antoine BERTIN, en 1833, fait précéder sa signature de deux traits parallèles légèrement inclinés, avec 6 points entre eux...

    Juste une information, mais pas d’explications !
    JPP

    On peut consulter :
    http://recherche.archivesdepartementales.puydedome.fr/archives/visu/26353/1/daogrp/0/idsearch:RECH_a522b412e47df2c97ee4447f2295889f

    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 11 février 2012 12:48, par Marc Donnadieu

    Bonjour.

    J’ai également trouvé ce signe dans des actes en 1776 dans le 82 (Tarn et Garonne) utilisé par un curé.

    Répondre à ce message

    • Quelle est la signification de ce signe ? 28 avril 2012 23:26, par genevieve

      Eh bien, je viens de trouver ce signe au Québec, en 1873. Il n’est pas à côté de la signature, mais en marge de l’acte de mariage dans le registre, sous les noms des mariés.
      De plus les mariés n’ont su signer ce registre.
      C’est la première fois que je remarque ce signe dans les registres que je parcours.
      En plus, nous avons le registre original et la copie envoyée à l’archevêché : les 2 copies ont ce signe sous les noms...???

      Répondre à ce message

      • Quelle est la signification de ce signe ? 29 avril 2012 22:47, par Genevieve

        réponse à mon propre message : Tout au long du registre, on retrouve le signe, avec plus ou moins de points, ou de grandes spirales tracées en marge des actes, et sous la signature du curé, de grandes spirales encore. Mais pas à tous les actes.
        Est-ce pour vérifier l’encre de la plume ? Il faudrait interroger de vieux notaire et de vieux curés
        Genevieve

        Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 11 mai 2012 03:24, par Suzanne

    Bonsoir,
    En réponse à votre question je ne détiens pas la réponse, mais les 2 traits ressemblent à de l’hiéroglyphe (nom donné aux signes de l’écriture des anciens Égyptiens.)Je vous laisse un lien d’un document maçonnique et vous regarderez à la page 10 on y voit des signes semblables et il y a 2 lignes parallèles similaire à votre signature qui est la lettre h mais elles sont verticales et sans points.

    J’espère que cela vous aidera à orienter vos recherches.
    :-)
    Suzanne F

    Voir en ligne : La Franc-Maçonnerie dans sa véritable signification

    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 26 novembre 2012 19:34, par lajus

    Pas de problême, signe de Maître Maçon. Les 3 points entourés de deux lignes (tableau de Loge )
    Je suis très « proche » de ces symbôles"

    Très cordialement

    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 18 novembre 2013 22:26, par dupas

    ce signe signifie l’appartenance à une loge, normalement
    la signification est thèse anti thèse et le troisième point au dessus des deux de base signifie le maître modérateur au dessus des deux à la base.
    ¤
    ¤ ¤ lors d’un expose en tenue
    il existe un codex alphabet secret qui permet de communiquer entre frères afin de ne pas dévoiler un message

    Répondre à ce message

    • Quelle est la signification de ce signe ? 10 septembre 2014 20:49, par DUR.°.

      Plusieurs éléments de réponse :
      les signatures maçonniques utilisent bien les deux traits parallèles avec un nombre de points variable selon le grade.
      Ce n’est que plus tard que la disposition en triangle fut utilisée. De nos jours les marques « maçonniques » sur les registres et autres documents sont beaucoup plus rares que dans les années 1760 ; Vichy et sa traque des francs-maçons explique cela.
      Des ecclésiastiques ont été francs maçons au début, plus rare ensuite car frappés d’excommunication ... il en reste encore de nos jours.
      Ne pas caricaturer (j’ai lu qu’un intervenant ne pensait pas son aïeul franc-maçon car royaliste et croyant) et alors ?! Des membres de la famille royale furent francs-maçons et tous ne furent pas des régicides anti cléricaux.
      De nos jours, surtout au Grand Orient de France, les maçons sont libres de croire ou de ne pas croire et cela est un enrichissement mutuel indéniable.
      Quoi qu’il en soit vos aïeuls avaient sans doute un engagement sociétal ou d’émancipation louable quoi que vous pensiez de cet ordre.

      Répondre à ce message

      • Quelle est la signification de ce signe ? 15 octobre 2014 13:20, par Richardunord

        Bien d’accord avec DUR !
        J’ai retrouvé aussi, sur des actes officiels (mariages...)du 18e, quantité de signatures de témoins accompagnées soit de trois points en triangle, soit plusieurs points en ligne entre deux barres parallèles... J’ai retrouvé aussi, dans des archives familiales, un « diplôme » et/ou « certificat » de Maître du G.O de France (1830) où les nombreuses signatures sont accompagnées des ces « signes »... il n’y a donc plus de doute là !
        Richard

        Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 16 octobre 2014 11:38, par richardunord

    J’aimerais illustrer mon propos et coller une image d’une signature de ce « certificat » de 1830.. ; Comment dois-je faire ? Merci


    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de ce signe ? 17 février 2015 14:28, par cachat hervé

    j’ai parcouru avec intérêt tous vos messages

    pour ma part j’ai trouvé ce signe : 2 lignes horizontales parallèles avec 3 points entre les lignes et que sous cette forme et toujours sous le nom des nouveaux nés dans les actes de naissance (donc adieu les maçons).

    Ce signe était, à l’évidence, tracé par la même main.

    Je parle la d’actes de naissance de l’Ariège entre 1800 et 1830 et ma recherche portait sur une branche de ma famille qui était protestante.

    Pour ma part je pense que cela voulait identifier l’appartenance au protestantisme des enfants concernés par l’acte

    Un fichage type RG avant la lettre ??

    Dans 1 seul cas (parmi les actes que j’ai consulté)le dessin se répétait en forme de pyramide pointe en bas avec le nombre de points diminuant à chaque « étages ». Peut être pour mettre en évidence un statut plus important dans la communauté protestante ( père du nouveau né pasteur ???)

    Pour ce que cela vaut.

    RVC

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2019 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP