www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Album photo » Entraide photographique » Qui peut localiser cette maison du Cannet (Alpes Maritimes) (...)

Qui peut localiser cette maison du Cannet (Alpes Maritimes) ?


jeudi 6 juin 2019, par Frédéric Petit

Répondre à cet article

Je possède cette photo au dos de laquelle il est indiqué “Les orangers”.

Ma mère est née au Cannet (Alpes Maritimes) en 1921, villa les Orangers, rue Commandant Lamy (mentions figurant sur l’acte de naissance).

Pensant qu’il s’agissait peut-être d’un centre de soins ou d’une pension de famille (mes grands-parents n’habitaient absolument pas dans cette région), je me suis rapproché de la Mairie du Cannet mais ils n’ont trouvé aucune trace de cette villa, ni dans cette rue, ni à cette époque.

Quelqu’un a-t-il connaissance de cette villa et de sa fonction ?

Merci pour les informations que vous pourrez me donner.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

78 Messages

  • bonjour, peut être votre villa était dans le quartier des Orangers, quartier indiqué sur cette carte jointe ;
    sur votre photo on ne voit pas la totalité du bâtiment ni l’environnement proche peut être un hotel car beaucoup au Cannet j ai vu en fouillant sur internet ou comme vous évoquez pension de famille
    https://images-03.delcampe-static.net/img_large/auction/000/288/844/313_001.jpg?v=0
    de la part DE B.C

    Répondre à ce message

  • Bonjour Frédéric,

    J’ai habité Le Cannet-Rocheville de très nombreuses années mais j’ai malheureusement quitté la région depuis 10 ans.

    Il existe au numéro 20 de la rue du Commandant Lamy une villa nommée « L’Orangerie ».

    La façade n’est malheureusement pas visible sur Google map.
    Peut-être une piste quand-même si quelqu’un sur place peut aller comparer avec votre photo.

    Voir ces 2 captures :
    http://www.boulinguez.fr/histgen/divers/cannet1.jpg
    http://www.boulinguez.fr/histgen/divers/cannet2.jpg

    Cordialement
    Franck

    Répondre à ce message

  • Bonjour,
    Les 2 villas ("les orangers" et « de l’orangerie » existaient.
    Copiez/collez le lien ci-dessus (Retronews - Le Petit Marseillais du 15 octobre 1911. Page 2/8)

    https://www.retronews.fr/journal/le-petit-marseillais/15-octobre-1911/437/1606195/2?from=%2Fsearch%23allTerms%3D%2522villa%2520les%2520orangers%2522%26sort%3Ddate-asc%26tfPublications%255B0%255D%3DLe%2520Petit%2520Marseillais%26page%3D2%26searchIn%3Dall%26total%3D51&index=39

    Ces villas ne sont pas répertoriées dans les « hôtels et pensions de famille » (AD06/Bibliothèque/Annuaires). Vu le vocabulaire utilisé ("réinstallés", « repris possession », peut-être des résidences secondaires...Le nom de Pissis de la Boissière vous est-il familier ?
    Dalila

    Répondre à ce message

  • Bonjour
    En 1912 le 15 Janvier ,il y a au Cannet sans précision de l’endroit le décés de Jules Aimé Pissis le Boissière ,âgé de 47 ans rentier de Sucy en Brie .D’après Geneanet il a été orfèvre à Paris .La villa des orangers pourrait être une sorte de maison de repos

    Répondre à ce message

  • Bonsoir Frédéric,

    Vous dites : "mes grands-parents n’habitaient absolument pas dans cette région"

    Pouvez-vous nous donnez des précisions sur la région d’origine de vos grands-parents afin de recentrer nos recherches ?

    Cordialement
    Franck

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Si l’on examine le plan du Cannet indiqué par Dalila, la villa des Orangers est nommée dans la liste des villas (tableau en bas à gauche), mais également dans la liste des hôtels et pensions (tableau en bas à droite).

    Cordialement.
    Jacques

    Répondre à ce message

  • Qui peut localiser cette maison du Cannet (Alpes Maritimes) ? 7 juin 13:16, par bernadette fondriest

    Cette Villa existe encore , on la trouve aisément sur Streetview mais elle s’appelle : L’Orangerie qui est situé au N° 20 par contre aucune idée de son utilisation

    Répondre à ce message

  • en se rapprochant d’une personne habitant cannet je pense que les motifs de fer forgé du balcon pourrait donner une bonne piste car sont souvent d origine et sauvegardés meme si la façade a ete modifiée

    Répondre à ce message

  • bonjour,
    De mémoire, il me semble que cette villa se trouve boulevard Oxford à Cannes.
    ce boulevard est situé à la limite des deux communes.

    Je passais tous les jours devant pour aller au collège des Clémentines (aujourd’hui désaffecté).

    Je ne garantie pas l’exactitude de cette info à 100%, mais je suis quasiment certains. Je revois très bien cette bâtisse et son nom m’es familier.

    La rue Cdt Lamy est dans Le Cannet, c’ est celle que l’on appelle la rue « serpent » compte tenu de son grand nombre de virage, et je n’ai pas souvenir de maison de ce style dans cette rue.
    J’espère vous avoir un peu aidé, bon courage.
    Christian

    Répondre à ce message

    • Bonjour
      J’ai sillonné le boulevard sur Street View mais sans succès... J’ai bien retrouvé une Villa Clémentine, un centre du même nom, mais pas de villa des orangers...
      Si j’en juge d’après le plan communiqué par Dalila, la villa devrait se trouver du côté du Square Méro mais je n’ai rien trouvé de rapprochant
      Merci Christian
      Cordialement
      Frédéric

      Répondre à ce message

    • Bonjour Christian
      Apparemment, ma réponse n’est pas partie...
      Je vous disais que j’ai parcouru sur Street View cette rue et les alentours mais n’ai rien trouvé qui ressemble à cette villa.
      Merci à vous
      Cordialement
      Frédéric

      Répondre à ce message

  • Bonjour, avez-vous demandé à l’association généalogique des Alpes-Maritimes ?
    (AGAM) . www.agam-06.org ,un adhérent aurait peut être des renseignements à vous donner.
    Bien cordialement.
    Michèle

    Répondre à ce message

  • Bonsoir,
    Je pourrai essayer de parcourir cette rue dans la semaine prochaine munie de votre photo car j’habite à quelques km (Grasse) et ma fille habite Le Cannet. Il existe, je crois, dans cette rue, quelques immeubles dont la construction est postérieure à 1921, elle a peut-être été détruite...
    Je vous recontacterai.
    Cordialement
    Eveline

    Répondre à ce message

  • Bonjour,
    Votre interrogation sur ce lieu très éloigné de ceux où ont vécu d’autres aïeux me fait faire un parallèle avec le décès d’une arrière grand mère de mon épouse dans le 84 en 1918.
    Décès découvert par hasard car je ne prospectais pas dans ce secteur.
    La raison très probable de ce lieu très éloigné, tout simplement la guerre 14-18 et l’exode des populations fuyant les territoires dévastés par les combats.
    1921 semble tardif mais où étaient vos grand-parents dans la période 1910-1921 ? Votre grand-mère n’est elle pas partie se réfugier dans le sud et y a séjourné jusqu’à la naissance de votre mère ?
    Une piste potentielle pour la maison, les lieux qui hébergeaient les réfugiés. Des listes d’adresses existent parfois dans les régions d’origine ou d’accueil.
    Cordialement
    Luc

    Répondre à ce message

  • Qui peut localiser cette maison du Cannet (Alpes Maritimes) ? 8 juin 18:05, par liegeois jean pierre

    bonjour,

    Montréal vous salut lol, aujourd hui jour de grand prix de F1,
    passons au chose sérieuse, votre maison ce situe au 20 commandant lamy Villa L’Orangerie.
    Allez sur google earth et taper l adresse indiqu, il y a 3 villa de mm style cote a cote certainement l une d elle doit etre la bonne.
    amicalement
    jean pierre

    Répondre à ce message

    • Bonjour Montréal !
      Je me permets de rectifier...
      En fait, dans le recensement de 1906, on trouve dans cette rue une Villa l’Orangerie (vraisemblablement celle que l’on retrouve aujourd’hui sur Google Maps) et une Villa des Orangers. Les 2 sont séparées par la Villa Gabrielle mais aucune ne comporte de numéros (celle qui précède est au n° 17 et celle qui suit les Orangers est au n°27).
      Pas de trace d’une pension de famille, maternité ou autre puisque la Villa des Orangers n’est occupée que par un couple et 2 domestiques.
      Au recensement de 1921, bizarrement plus rien d’indiqué après le n°17. Et au recensement de 1926, on ne trouve plus que la Villa l’Orangerie...
      Bon séjour à Montréal et merci pour votre message
      Cordialement
      Frédéric

      Répondre à ce message

      • Frédéric,

        Une confirmation de vos conclusions : Les orangers et l’Orangerie sont bien définitivement 2 villas différentes.
        Voir Annuaire des Alpes maritimes année 1915 vue 7/44 où l’on retrouve la liste des villas, chalets, châteaux... du Cannet.

        Les 2 villas y sont répertoriées (colonne de droite en haut) avec la villa Gabrielle que vous citez également.

        De plus « les Orangers » ne sont effectivement pas une pension de famille puisque la villa n’est pas répertoriée à la page suivante dans la liste correspondante (voir vue n° 8 en bas de la colonne de gauche).

        Il s’agit donc bien d’une résidence particulière. Et pourquoi pas la villégiature d’un des amis parisiens de votre grand-père pharmacien ?

        Cordialement
        Franck

        Répondre à ce message

        • Bonjour Franck

          Je pense que vous avez raison. Auquel cas, la note manuscrite au verso de la photo est erronée... Dans un message précédent, Christian pense se rappeler avoir vu cette villa Boulevard d’Oxford à Cannes et c’est peut-être bien lui qui aurait raison...
          Cordialement
          Frédéric

          Répondre à ce message

          • Bonsoir,

            Cette villa Les Orangers, rue du Cdt Lamy existait en 1921 puisque l’acte de naissance le mentionne.

            A l’époque on accouchait chez soi. Et cette villa était probablement une villa louée pour quelques mois à cause de la santé d’un des enfants.

            Toute la question est donc de savoir si cette photo représente la villa Les Orangers sises rue du Cdt Lamy au Cannet ou non.

            Répondre à ce message

            • Bonjour Anne
              Eh oui... Je vous rejoins tout à fait ! La question que vous posez est la bonne. Je crains fort que la mention au dos de la photo ne corresponde pas à celle-ci.
              Je n’ai (cf. recensement) que le nom des résidents en 1906 mais ces noms me sont inconnus. Il s’agit peut-être également de locataires. Qui sait ?
              Cordialement
              Frédéric

              Répondre à ce message

  • Bonjour,
    Qui a déclaré la naissance ?
    C est une sacré piste pour en connaître plus sur cette maison et ses propriétaires...

    Répondre à ce message

    • Bonjour Suzanne
      La déclaration a été faite par mon grand-père. Les témoins sont un commerçant des Cannet et le garde champêtre. Pas de lien avec les occupants de 1906...
      Cordialement
      Frédéric

      Répondre à ce message

      • Bonjour,

        Il me semble qu’il faille se rapporter aux moeurs de l’époque.
        Une population aisée avait l’habitude de venir en villégiature sur la Côte d’Azur pendant les mois d’hiver.

        Certains devaient revenir régulièrement tous les ans, (voir l’article du Petit marseillais du 15 octobre 1911).
        D’autres pouvaient venir seulement une fois.

        Il devait donc exister des villas de rapport qui étaient uniquement vouées à la location et habitées de manière épisodique, ce qui pourrait expliquer leur absence dans les recensements, si la villa est inoccupée au passage de l’agent recenseur.

        Votre famille a dû occuper cette villa une saison d’hiver et puis est retournée à Paris.
        Cette photo représente t’elle la Villa Les Orangers ? Pour en être sûr, il faudrait aller voir sur place et étudier les cadastres.

        Répondre à ce message

        • Bonsoir et Oui Anne !

          Seul le cadastre pourra nous débloquer...

          La seule solution pour faire avancer cette énigme est de connaitre le nom des propriétaires de la villa « Les Orangers » size rue du Commandant Lamy à Le Cannet - Rocheville (06110, anciennement le Cannet-de-Cannes) en 1921...

          Je suis persuadé que cette villa a été « prêtée » (ou louée) au grand-père de Frédéric, pharmacien dans le 20e arrondissement de Paris, par un ami ou une relation proche, pour la convalescence d’un des enfants souffrant et que sa Maman est venue au monde à ce moment-là.

          Un Pharmacien, en 1921, était un « notable »... Et s’il avait expliqué les soucis de santé de son enfant à l’un de ses amis (lui aussi du cercle des notables, je pense principalement à un médecin), nul doute que cet ami lui aurait proposé d’occuper sa villégiature sur la Côte-d’Azur pendant quelques temps...

          Frédéric, Pourquoi ne pas avoir posé cette question il y a 12 ou 15 ans... J’ai habité Le Cannet de 1980 à 2008... J’aurais pu être plus utile...

          Amicalement
          Franck

          Répondre à ce message

        • Bonjour Anne
          L’idée d’une villa de rapport est tout à fait pertinente. Il n’y a pas obligatoirement de lien entre mon grand-père et le propriétaire de la villa. Maus je vais quand même chercher de ce côté là.
          Merci à vous
          Cordialement
          Frédéric

          Répondre à ce message

  • Bonjour à tous
    Eveline et son mari ont eu la gentillesse de se rendre dans la rue du Commandant Lamy et, compte tenu des informations que plusieurs résidents leur ont données, il s’avère que le bâtiment représenté sur la photo ne peut pas être la villa des Orangers. La mention manuscrite figurant au dos est donc erronée. Il est donc possible que ce soit le bâtiment de Cannes évoqué par Christian mais cela n’a malheureusement plus d’importance puisque sans lien avec le lieu de naissance de ma mère.
    Merci à toutes et à tous pour m’avoir donné un coup de main, et tant pis si le résultat n’est pas positif. Cela aura été un moment agréable de solidarité !
    Encore merci !
    Frédéric

    Répondre à ce message

  • re bonjour,

    J’ai une hypothèse à formuler, mais je ne sais pas mettre une image prise dans mes images à la suite d’un texte. Comment faire ?

    Répondre à ce message

  • J’ai essayé de faire une synthèse :

    les données :
    Ma mère est née au Cannet en 1921, villa les Orangers, rue Commandant Lamy (acte de naissance)
    Photo ancienne au dos de laquelle il est indiqué “Les orangers”. (…) mes grands-parents n’habitaient absolument pas dans cette région. Quelqu’un a-t-il connaissance de cette villa et de sa fonction ?

    Les réponses :

    • Si vos grands-parents n’étaient pas de cette région, peut-être une naissance avant terme ou pas [M. Simon]
    • Il existe au numéro 20 de la rue du Commandant Lamy une villa nommée « L’Orangerie ». + lien AD06/recensement 1921. [ F Boulinguez] nota : la façade principale ne correspond pas à la photo.
    • Les 2 villas "les orangers" et « l’orangerie » existaient au Cannet . Familles Laffont à l’Orangerie et Pissis de la Boissière aux Orangers : Vu le vocabulaire utilisé ("réinstallés", « repris possession », peut-être des résidences secondaires...Le nom de Pissis de la Boissière vous est-il familier ? (Retronews - Le Petit Marseillais du 15 octobre 1911. Page 2/8) [ Dalila]
    • Plan de Cannes et ses environs, 1899 ( Gallica ) listant les villas ... et la villa des Orangers figure en P14. [Dalila] Non P14 c’est Cannes. [ F Boulinguez]. A noter que sur le plan, les villas mentionnées sont surtout celles de Cannes.
    • 15.01.1912 au Cannet sans précision de l’endroit, décès de Jules Aimé Pissis de la Boissière, âgé de 47 ans, rentier de Sucy en Brie. D’après Généanet il a été orfèvre à Paris. La villa des orangers pourrait être une sorte de maison de repos [M. Hautot]
    • La rue Cdt Lamy est dans Le Cannet, c’est celle que l’on appelle la rue « serpent » compte tenu de son grand nombre de virage [Christian]
    • Recensement de 1906, on trouve dans cette rue une Villa l’Orangerie (vraisemblablement celle que l’on retrouve aujourd’hui sur Google Map) et une Villa des Orangers. Les 2 sont séparées par la Villa Gabrielle mais aucune ne comporte de numéros (celle qui précède est au n° 17 et celle qui suit les Orangers est au n°27). Pas de trace d’une pension de famille, maternité ou autre puisque la Villa des Orangers n’est occupée que par un couple et 2 domestiques. Au recensement de 1921, bizarrement plus rien d’indiqué après le n°17. Et au recensement de 1926, on ne trouve plus que la Villa l’Orangerie... [F. Petit] nota : pistes et remarques intéressantes, il n’est pas certain que les numéros renvoient à ceux de la rue.
    • Annuaire des Alpes maritimes année 1915 vue 7/44 où l’on retrouve la liste des villas, chalets, châteaux... du Cannet. Les 2 villas y sont répertoriées (colonne de droite en haut). De plus « les Orangers » ne sont effectivement pas une pension de famille puisque la villa n’est pas répertoriée à la page suivante dans la liste correspondante (voir vue n° 8 en bas de la colonne de gauche). Il s’agit donc bien d’une résidence particulière. Et pourquoi pas la villégiature d’un des amis parisiens de votre grand-père pharmacien ? [ F. Boulinguez]
    • La déclaration (de naissance) a été faite par mon grand-père. Les témoins sont un commerçant du Cannet et le garde champêtre. Pas de lien avec les occupants de 1906... [ F. Petit]
    • Il me semble qu’il faille se rapporter aux moeurs de l’époque. Une population aisée avait l’habitude de venir en villégiature sur la Côte d’Azur pendant les mois d’hiver. Certains devaient revenir régulièrement tous les ans (voir l’article du Petit Marseillais du 15 octobre 1911). Il devait donc exister des villas de rapport qui étaient uniquement vouées à la location et habitées de manière épisodique, ce qui pourrait expliquer leur absence dans les recensements, si la villa est inoccupée au passage de l’agent recenseur. Votre famille a dû occuper cette villa une saison d’hiver et puis est retournée à Paris. Cette photo représente t’elle la Villa Les Orangers ? Pour en être sûr, il faudrait aller voir sur place et étudier les cadastres. (Anne des Déserts)

    Mes hypothèses :

    Des différentes remarques, je n’ai reporté ci-dessus que les éléments qui me semblent maintenant les plus pertinents et constructifs. La naissance en 1921 au Cannet étant incontestable, il faut éliminer les villa/hôtel de Cannes et la villa l’Orangerie du Cannet puisque nous savons de manière certaine que deux villas différentes existaient au Cannet, l’Orangerie et les Orangers.
    Comme l’a noté Dalila, la famille Pissis de la Boissière a semble t-il été propriétaire de la villa Les Orangers, au moins en 1911, peut-être jusqu’en 1912 [ M. Hautot]. Je n’ai pas trouvé ce nom dans la matrice de 1901-1911. Les recensements donnent d’autres noms, peut-être des locataires (AD 06 Le Cannet recensement 1906 vue 8/64, la villa est nommée, elle l’est aussi sur un annuaire de 1915) mais peut-être aussi un(e) héritier(e) après 1912. Il faudrait voir les actes notariés, et le cadastre, les matrices.
    La photo montre une villa avec un avant-corps de prestige qui se détache du bâtiment. Cet avant-corps est très large, plus de 10 mètres, d’où un bâtiment bien plus long au total. L’avant-corps occupe les deux tiers de la largeur de la photo, qui n’est pas centrée sur son axe. Sur cet avant-corps la maçonnerie s’élève pour la seule partie centrale jusqu’aux combles, ce qui y permet un volume habitable avec deux baies jumelles plein cintre surmontées d’un fronton triangulaire mouluré, et, de chaque côté, la création d’une petite terrasse devant une porte fenêtre. Au 1er étage, l’avancée permet la création d’un profond balcon confortablement abrité. En toiture, outre une cheminée correspondant à la partie centrale, on voit une cheminée à chaque limite de l’avant-corps. On voit très bien l’amorce de la partie, gauche pour nous, du bâtiment, avec ses baies, de même hauteur au 1er étage, mais plus simples et modestes, au dessus. Même si c’est vraisemblable, rien ne permet d’affirmer que le bâtiment se continuait à l’identique à droite.
    L’avant-corps présente une architecture classique qui est encore marquée par l’esprit du XVIII ème siècle mais a évolué pour s’adapter aux goûts du jour. Les garde-corps en fonte marquent la seconde moitié du XIX ème siècle. A noter la toiture, assez pentue, qui était couverte en tuiles plates terre cuite... Y a-t-il eu au XIX ème siècle modification d’un ancien grand bâtiment avec création de l’avant-corps ? Je ne crois pas, mais je ne saurais m’avancer davantage.
    Il y a devant cette façade un (grand) jardin, peut-être séparé de la maison (chemin ? autre ?) à moins que ce ne soit une charmille et ses allées, mal lues sur la photo. Il y a une niche pour un chien.
    En schéma, on pourrait représenter ce bâtiment, ou plutôt cette façade (on ne connait pas les autres façades, ni la ou les profondeurs des éléments) comme un T dont la barre verticale serait très courte, et la barre horizontale d’une longueur inconnue, peut-être inexistante sur la droite.
    Pour avancer, il faudrait voir sur place si l’on retrouve au moins partiellement, des éléments de façade et de toiture, tels qu’ils apparaissent sur la photo, le bâtiment ayant de toute façon eu des transformations très lourdes… Google Earth, peu lisible, ne montre pas grand-chose. Il faudrait contacter des collectionneurs de cartes postales, les associations patrimoniales et historiens locaux. Questionner déjà et prioritairement le Service Régional de l’Inventaire. Cette très grande demeure qui existait en 1921 ne pouvait pas passer inaperçue…

    Que dit le cadastre ? Le plan communal de 1899, issu du site Gallica/BNF (que l’on trouve aussi aux AD 06 et qui n’a pas la précision d’un cadastre) montre, dans le quartier des Gourrins, attirant l’œil, deux bâtiments qui, de chaque côté de la rue du Cdt Lamy, .pourraient l’un comme l’autre correspondre à la villa. Le cadastre de 1953 (AD 06, plans isolés) puis celui de 1968 et 1977 montrent l’évolution en plan de ces bâtiments. J’ai penché pour les parcelles 29, 33 à 36 section AX cadastre 1968 puis pour une partie de l’ensemble des parcelles 177 /184 le long de la rue du Cros, les façades sur jardin des deux ensembles formant bien le T décrit plus haut avec bâtiment qui se prolonge de chaque côté d’un avant-corps, semble t-il présent sur les deux grandes façades (section AM cadastre 1968). Ne simplifiant pas vraiment l’énigme, le cadastre de 1813, section D, montre des bâtiments existant en ces endroits précis, qui sont déjà sur plusieurs parcelles cadastrales !

    Voir en lien les plans annotés joints, à lire du n° 1 à 5 : Plan 1886-1891 ; croquis topographique 1953 ; plans 1968 section AM et AX, cadastre actuel, et, pour le plaisir, celui de 1813.
    https://www.casimages.com/m_photos?alb=408391

    L’actuelle villa l’Orangerie, qui n’est pas celle que nous cherchons, est sise à l’actuel n°20, mais était-ce déjà la villa de la parcelle 188 du cadastre actuel ? Serait-ce le bâtiment en fond de parcelle, existant en 1953 ? Le « 18 » et sa villa, actuelle parcelle 360, est-il lié à la parcelle 188 (et peut-être ancienne villa Gabrielle ?) ou à la 186 (actuel n° 16) ? Mais ni les villas actuelles des parcelles 360, et 186, bien moins larges que la villa de la photo, ni même leurs parcelles n’étaient assez larges pour éventuellement avoir « reçu » un jour la villa Les Orangers. Le fond de parcelle 429 n’était pas construit en 1953, la parcelle, alors inexistante semblait être liée aux bâtiments longeant la rue du Cros. Tout ceci me fait regarder à nouveau l’ensemble déjà évoqué en section cadastrale AX car la villa les Orangers est bien accessible par la rue du Cdt Lamy dans les recensements !
    J’ai vu divers plans cadastraux, permettant à priori de repérer deux possibilités. Malgré les plans communaux, les lacunes d’archives cadastrales entre 1813 et 1968 nous gênent. Certes, dans l’absolu, un grand bâtiment peut n’avoir figuré qu’après 1891 et avoir été détruit avant 1953, mais je n’y crois guère. A ce stade, il serait utile de se reporter à la matrice cadastrale, de faire des comparaisons avec plans et recensements. Déjà, comparer entre eux les recensements, sachant que le recensement de 1921 semble lister les maisons selon leur vrai numéro dans la rue (il y a des numéros pairs et impairs, le 12 et le 14 n’existent pas) ce qui n’est pas forcément le cas du recensement de 1906, etc.
    Par chance, les matrices figurent à côté des plans en ligne aux AD 06. Qui prend le relais ?

    Répondre à ce message

    • Bonjour,

      A défaut de recherche cadastrale...
      Si l’on en croit le Bulletin officiel des annonces commerciales(1960), la villa se trouvait au n° 18.

      Copiez/collez le lien ci-dessous (voir 2° et 4° réponses)

      https://www.google.com/search?biw=1525&bih=674&tbm=bks&ei=JVUQXZGsF4e6gAadl6KIBg&q=%22kerbriand+postic+(henri)%22&oq=%22kerbriand+postic+(henri)%22&gs_l=psy-ab.3...22017.28386.0.28992.2.2.0.0.0.0.106.202.1j1.2.0....0...1c..64.psy-ab..0.0.0....0.wiZ7CHrWpT0

      Dalila

      Répondre à ce message

      • La plus grosse des maisons sise sur la parcelle 360 (actuel n° 18 dans la rue) existait en 1953 mais pas vers 1886-1891. Un petit bâtiment semble être venu se loger depuis entre le 18 et le 20, visible sur le cadastre. Mais même si l’on utilise ces deux bâtiments, et au-delà, toute la largeur de cette parcelle qui existait déjà ainsi en 1953, on arrive à une dimension de moins de 18 mètres, ce qui est vérifiable par l’outil « mesurer » du cadastre actuel. Cela ne permet pas d’y loger le grand bâtiment de la photo...(Il est possible de jauger la dimension approximative de la seule partie du bâtiment visible sur la photo en se basant sur la taille de la grande femme debout qui ne doit tout de même pas mesurer plus de 1.80 m !) En outre il n’y avait rien à cet emplacement approximatif en 1886-91 Or la photo montre une façade de typologie architecturale antérieure à ces dates.

        A supposer qu’il y ait eu à un moment donné, tardif, une confusion entre « villa des orangers » et « villa l’orangerie », il est certain que les deux ont existé dans le même secteur, l’orangerie étant à peu près localisée. L’actuelle « Orangerie » par ses dimensions et celles de son terrain, sur les différents cadastres, ne peut elle non plus être le bâtiment de la photo.

        Pas facile...

        Répondre à ce message

  • La soeur de mon grand père s’appelait Joséphine PETIT née Delatorre. Ils ont vécu à Miliana (Algérie).
    A Alger, Il existe une clinique des Orangers, chemin Beaurepaire.

    Répondre à ce message

  • En scrutant la toiture de la maison, je penserais que cette maison n’est pas située dans le sud de la France.

    Répondre à ce message

  • Sur Google Earth, je constate, comme d’autres qu’au n° 20 rue Commandant Lamy se trouve "L"Orangerie" dont la façade ne semble pas être la vôtre à moins d’avoir été modifiée. Je vous conseille de consulter les registres de recensement de la population de 1921 pour localiser éventuellement cette bâtisse dans la rue et la juxtaposer avec des recensements plus récents pour voir qu’elle était sa destination et si elle existe toujours. Malheureusement, sur le site des archives départementales des Alpes-Maritimes en ligne, on n’arrive pas à visualiser les documents.
    Bonne chance

    Répondre à ce message

  • Bonjour, Je n’en suis pas sûre, mais il me semble que le n° 16 de la rue Commandant Lamy ressemble à la maison de la photo. Bien que la végétation (sur google maps) cache la hauteur de la maison, il est possible que le nombre d’étages soit le même que sur la photo. Je pense aussi que cette maison vue sur Google Maps a dû être restructurée. J’ai cherché simplement à localiser la maison mais je n’ai aucune idée de sa fonction. Actuellement, il semble qu’elle soit une propriété privée, arborée comme celle de la photo (peut-être avec des orangers).
    PS : dommage que l’on ne puisse pas insérer de pièces jointes car j’ai fait une impression écran que j’aurais volontiers ajoutée à mon texte.

    Répondre à ce message

  • Re-bonjour,
    je viens de trouver comment faire pour vous faire voir la maison que j’ai trouvée sur Google Maps, voici le lien https://www.google.fr/maps/@43.5760394,7.0168453,3a,20.8y,346.26h,97.84t/data=!3m6!1e1!3m4!1soe18UMhLA0eGFj6yXxIaUg!2e0!7i16384!8i8192

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2019 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP