www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Album photo » Entraide photographique » Qui pourra m’aider à identifier ces portraits d’ancêtres ?

Qui pourra m’aider à identifier ces portraits d’ancêtres ?


jeudi 3 juillet 2014, par Jean-François Bouteloup

Répondre à cet article

Je fais appel à la sagacité et aux connaissances des lecteurs du magazine-web pour m’aider à résoudre cette énigme :

J’ai hérité de ces 2 tableaux sur lesquels je me pose beaucoup de questions :

JPEG - 238.4 ko
Les tableaux avant restauration
JPEG - 192.1 ko
Les tableaux après restauration
  • Qui sont ces personnages ?
  • A quelle classe sociale appartiennent-ils (notables, petite ou grande bourgeoisie, noblesse) ?
  • Qui les a peints ?
  • A quelle époque ?
  • Comment sont-ils arrivés dans notre famille ?

Ces tableaux mesurent 90 cm sur 75 cm avec le cadre ; les dimensions de la toile, sans cadre, sont de 78 cm sur 60.

Je les ai fait restaurer il y a quelques mois. La restauratrice n’a retrouvé aucune inscription (date, nom du peintre ou des personnages), mais elle pense, vu la finesse de certains détails, qu’ils ont été peints par un portraitiste de qualité.

Elle m’a précisé que, selon elle, les toiles avaient dû être, à un moment donné, découpées et roulées pour être plus facilement transportées, avant d’être réencadrées.

C’est peut-être à l’occasion de ces malencontreuses manipulations, que d’éventuelles inscriptions auraient pu disparaître.

Les cadres en bois sont dorés à l’or fin.

Ces 2 tableaux seraient la propriété de ma famille (famille Chabannes) depuis plusieurs générations. Ils m’ont été légués il y a plus de 40 ans par mes grands-parents paternels.

J’ai pour mission de les transmettre à mon tour – le moment venu – à un descendant porteur du nom Chabannes.

En même temps que ces tableaux, une « légende » circulait aussi dans la famille, de génération en génération :

Il se disait en effet, que les Chabannes étaient d’anciens nobles ayant perdu leur particule à la Révolution, et qu’ils s’étaient enfuis en Belgique en 1789 en emportant « des valises pleines d’assignats et d’argenterie ».

L’existence de ces 2 tableaux, et le fait que mon grand-père soit né en Belgique en 1866 semblaient accréditer cette thèse.

De plus, mon père m’a légué 2 autres portraits réalisés en 1855 par un peintre belge (Van Erp).

Piqué par la curiosité, j’ai entrepris de faire quelques recherches généalogiques. Bien qu’incomplètes, elles ont mis fin à cette belle légende.

Cependant, j’ai découvert parmi mes ancêtres, un personnage qui, de par sa profession, a côtoyé des gens de la noblesse et la Reine Marie-Antoinette pendant près de 20 ans.

L’origine de ces tableaux pourrait peut-être se trouver là ?

Cet ancêtre, Jean Thomas Chabannes, est né à Mello (Oise) le 18-09-1745.
Il est le fils de Guillaume Chabannes, Maître chirurgien, et de Madeleine Angélique Bourgeois.

Lorsque Jean Thomas Chabannes se marie en 1771 avec Marie Anne Clotilde Morel, il possède quelques biens (dont 2 rentes dues par la Marquise de la Vallée et Mademoiselle Romagnery de Normandie !?) et est « revêtu d’une charge d’huissier au bureau de Madame la Dauphine ».


Extrait de son contrat de mariage :

les biens du lors futur époux ont été dits consister en 1. une maison sise à Paris rue de bretagne et de Bercy au marais, 2. une maison, terres labourables, prés et bois située à Mello, diocèse de Beauvais, 3. onze cent livres de rente de nature qu’ils étaient dûs par mad. la Marquise de la Vallée, demeurant en Normandie, 4. cinq cent soixante quinze livres de rente perpétuelle due par Mlle Romagnery demeurant en Normandie, 5. la charge d’huissier du bureau de mad. la Dauphine dont ledit Chabannes était revêtu, 6. et en dix huit cent livres de meubles meublants, argenterie, deniers comptants et effets mobiliers.

Dans les actes de naissance de ses 7 enfants, tous nés à Mello entre 1772 et 1795, il indique comme profession « officier du Château de Madame la Dauphine » puis après 1775 « officier de la Maison de la Reine ».

Certains de ses enfants, eurent pour parrains, des personnes travaillant dans l’entourage du Prince de Conty et du Prince de Condé. L’un d’eux eut pour parrain « Thomas Becquet de Cantorbery garde du corps de Monseigneur le Comte d’Artois ».

Baptême de Nicolas Thomas Chabannes, fils de Jean Thomas Chabannes et de Marie Anne Clotilde Morel 6 février 1774 à Mello :

L’an mil sept cent soixante quatorze Le Dimanche sixième de février a été Baptisé un garçon né hier en Légitime Mariage De Sieur Jean Thomas Chabannes officier chez Madame La Dauphine et de Dame Marie anne Clotilde Morel Son Epouse, Ses père et mère, Lequel a été appelé Nicolas Thomas Le parrein S. Nicolas Chocart officier de son altesse sérénissime Mgr Le prince de Condé, La Mareine Dame Therese Morel Epouse de Sieur Etienne Chocart officier de son altesse sérénissime Monsgr Le prince de Conty de lisle adam y demeurant, lesquels ont signé avec nous prêtre, Bachelier de sorbone Curé de Notre Dame de Mello Doyen de Clermont

Baptême de Louise Thérèse Chabannes, fille de Jean Thomas Chabannes et de Marie Anne Clotilde Morel, 21 janvier 1784 à Mello

L’an mil sept cent quatre vingt quatre le mercredy vingt un janvier a été baptisée née dimanche dix neuf du present une fille du legitime mariage du Sr. Jean Thomas Chabannes officier de la Reine et de Dame Marie Clotilde Morelle son épouse ses père et mère de cette paroisse, laquelle a été appellée Louise Therese par Jean Baptiste Durussel representant Sieur Thomas Becquet de Cantorbery garde du corps de Monseigneur le Comte d’Artois, demeurant à Versaille son parrain et par Marie Louise Debuise epouse de Jean Falucle de la paroisse de Cires les Mello representant Demoiselle Louise Therese Becquet aussi de Versaille y demeurant, laquelle a déclaré ne savoir ecrire ny signer et a ledit Durussel signé avec nous nous prêtre Bachelier de Sorbonne, licencié en droit de la faculté de paris, curé de l’église et paroisse de Notre Dame de la Ville de Mello et doyen rural du doyené de Clermont en Beauvaisis tous fait leur croix

Après la mort de la Reine Marie-Antoinette, Jean Thomas Chabannes devint meunier à Mello. Il est mort à PARIS en 1817 « dans la plus grande indigence » et « a été inhumé gratuitement » comme l’indique son inventaire après décès. Il ne possédait plus alors « aucun objet mobilier susceptible de prisée ».

Son plus jeune fils, Jean Théodule Chabannes, est né à Mello en 1795 ; sa naissance sera déclarée par son père, assisté du « chanoine Joseph Marie Lançon et de Jeanne Gabrielle Justine Angélique Adélaïde Fay Latour-maubourg, 36 ans, vivant de son revenu ». Jean Théodule sera militaire dans la Légion de Haute-Marne puis douanier sur la frontière franco-belge.

En 1819, il épouse à Marville (Meuse), Marie Thérèse Evrard, fille de notables marvillois.

Il aura 3 garçons, dont des jumeaux Charles Emile et Louis joseph, nés en 1820 à Jeumont (Nord) et décèdera en 1826, à l’âge de 31 ans.

Charles Emile, l’un des jumeaux, est mon arrière-grand-père. Il est devenu doreur sur bois à Bruges (Belgique) où est né mon grand-père en 1866.

Charles Emile et sa famille reviendront en France et s’installeront à PARIS vers 1878.

Ces quelques éléments généalogiques montrent que les Chabannes ne portaient pas de particule avant la Révolution et que leur départ vers la Belgique ne date pas de 1789 mais est postérieur à 1826.

Je pense que ces portraits ne représentent pas des membres de la famille. Bien que notables aisés, avaient-ils les moyens de s’offrir les services d’un peintre portraitiste ?

Ces tableaux auraient-ils pu leur avoir été offerts par un noble à l’époque où Jean Thomas les côtoyait ?

Dans ce cas, qui sont les personnages représentés ?

Merci à tous ceux qui pourraient m’apporter quelques éclaircissements ou me faire quelques suggestions.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

45 Messages

  • Qui pourra m’aider à identifier ces portraits d’ancêtres ? 4 juillet 2014 08:55, par dominique gettiaux

    Le fait que ces tableaux vous aient été légués par vos grands parents paternels et le fait que votre arrière grand père ait été doreur sur bois peut peut-être laisser penser que ces toiles ont été acquises par votre arrière grand-père ou gardées car jamais récupérées à l’occasion d’une dorure des cadres ou d’une mise en cadre (vous précisez que les cadres sont dorés à l’or fin et que les toiles ont pu être transportées découpées et roulées...émigrés en Belgique ?).
    En ce qui concerne la classe sociale des personnages, on peut penser en regardant le portrait de femme que celle-ci est plutôt d’origine aristocratique (la coiffure, le décolleté), les tableaux représentant des bourgeoises les présentant le plus souvent dans des tenues moins « immodestes » (coiffure plus simple avec tissu sur les cheveux, fichu noué pour cacher la poitrine)....
    bon courage dans vos recherches !
    Cordialement
    DG

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ces portraits d’ancêtres ? 4 juillet 2014 11:51, par anne marie Guillot

    Vos recherches devraient être complétées par des inventaires après décès de vos ancêtres. Les portraits pourraient être inventoriés dans ces inventaires avec peut être des indications intéressantes.

    Répondre à ce message

    • Qui pourra m’aider à identifier ces portraits d’ancêtres ? 8 juillet 2014 16:19, par JJ CHABANNES et D BOUTELOUP

      J’ai l’inventaire après décès de Jean Thomas CHABANNES, l’officier de la Reine. Il ne possédait plus rien ; il était portier rue de Hanovre à Paris et vivait dans la plus grande indigence avec son épouse. Ils étaient inscrits au bureau de bienfaisance du 2e arrt et ont été inhumés gratuitement (en 1817 pour lui et 1818 pour elle).
      Visiblement, les 2 tableaux n’étaient pas chez eux.
      Un détail me questionne cependant : l’inventaire a été fait en 1822, soit 4 ans après le décès de sa veuve. Est-ce normal ? Que s’est-il passé entre temps ?

      Répondre à ce message

  • Bonjour

    Cette paire de portraits peut parfaitement avoir été transmise, donnée, récupérée ou achetée sans qu’il existe nécessairement un lien de famille, ou même de familiarité, entre le couple représenté et votre ancêtre.
    Pour autant, leur facture est de qualité et présente apparemment un unité de style qui fait que les deux font certainement la paire. L’artiste anonyme démontre un talent professionnel certain. Sa notoriété et ses tarifs étaient donc sans doute assez consistants, et n’étaient probablement accessibles qu’à des gens d’un niveau social assez élevé. De plus, les tenues représentées correspondent à la mode aristocratique de la 2e moitié du XVIIIe siècle.

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ces portraits d’ancêtres ? 4 juillet 2014 12:25, par Michel Gaillard

    Ce sont des aristocrates , d’ assez haut rang , ou riches .

    Les 2 portraits sont réalisés par le même peintre , en même temps ( format identique , facture et expression retenue identique ) , ce sont vraisemblablement des frère et soeur ou mari et femme , contemporains de Louis XV ou début Louis XVI .

    Comment sont-ils parvenus dans votre famille ?? : - soit don à votre aieul officier de Maison royale - soit , comme le dit justement D.Gettiaux , portraits confiés à un doreur et jamais repris - soit , la famille aristocratique , en fuyant la France en 1790 a préparé ces portraits pour les emporter , puis finalement les a laissés sur place ... et « quelqu’un » les a récupérés ( tous les chateaux abandonnés par leur propriétaires ont été « visités/vidés » ).
    Quant à savoir qui ils sont , vous aurez bien de la chance si un expert peut les « cibler » par un détail extraordinaire ( ou une copie encore détenue par quelqu’ un d’ autre )

    Gardez-les précieusement , ils sont splendides .
    Bonne journée - Michel .

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ces portraits d’ancêtres ? 4 juillet 2014 14:14, par anne marie Guillot

    Bonjour,
    2 réflexions pour ces tableaux :

    • il faudrait compléter vos recherches par des inventaires après décès de vos ancêtres, les tableaux y figurent peut être et vous pourrez ainsi glaner quelques détails supplémentaires (qui les possédaient, sont-ils des portraits de famille, leur valeur au décès de l’ancêtre....)
    • l’homme a un papier à la main, cela fait sans doute référence à sa profession, son titre.... Ce n’est pas un artisan, ni un commerçant.
      Bonne poursuite,
      Anne Marie

    Répondre à ce message

  • Voici un lien vers les tableaux du château de Versailles. Il me semble me souvenir y avoir vu des tableaux similaires aux vôtres (sans certitude) !!

    http://www.repro-tableaux.com/a/chateau-de-versailles.html&pgn_page=1&INCLUDE=LIST&pgn_items=50

    Bon courage et bonnes trouvailles.

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Magnifiques tableaux qui datent, d’après les costumes et coiffures des années 1750-1760 environ.
    Ceux sont vraisemblablement des tableaux d’aristocrates.

    Ils ont peut-être été offerts à votre grand-père en guise de paiement pour la restauration de certains cadres.
    Vous devriez peut-être rechercher les châteaux ou maisons bourgeoises proches de son domicile.....

    Cordialement,
    Cathy

    Répondre à ce message

  • ces tableaux peuvent figurer dans une succession. avez vous cherché des inventaires après décès. On a quelquefois des surprises. cordialement, Mffevre

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ces portraits d’ancêtres ? 4 juillet 2014 18:22, par Sylvie Cauche-Laouchez

    Bonjour,
    j’ai un ancêtre maître-chirurgien né en 1739 dans le Limousin.
    Son père est un bourgeois aisé, sa mère appartient à une famille noble ancienne mais le grand-père maternelle n’est pas l’aîné et se ruine à maintenir sa position d’officier dans l’armée.
    Ceci pour vous dire que la frontière entre noblesse et bourgeoisie est très perméable ; à cette frontière les « notables » non nobles côtoient la noblesse petite ou grande. Mon maître-chirurgien passe son contrat de mariage au château de la marquise de Vassan (grand-mère de Mirabeau)parce que celle-ci le tient, ainsi que son épouse en grande amitié.
    Ces tableaux peuvent certes être un dépôt non réclamé à votre ancêtre, mais il n’est pas exclu que parmi vos ancêtres féminines se trouve une fille d’une noblesse désargentée qui a épousé un bourgeois aisé ; les personnes peintes peuvent alors peut-être représenter des parents de la branche noble fortunée.
    Désolée de n’avoir que des « possibilités » à vous offrir et non de bonnes pistes de recherche. Je sais cependant, sans en avoir vu, qu’il existe des « états de la Maison de la Reine », archives dans lesquelles vous pouvez éventuellement trouver des informations sur les officiers de la Reine.
    Amitiés.
    Sylvie

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ces portraits d’ancêtres ? 4 juillet 2014 19:26, par Michel Vanwelkenhuyzen

    Le papier tenu par l’homme porte-t-il de l’écriture, et si oui, celle-ci est-elle déchiffrable ?
    Quelques mots suffiraient à vous amener sur une piste...

    Répondre à ce message

  • On aura sans doute remarqué le nom absolument stupéfiant du garde du corps :Thomas Becquet de Cantorbery, allusion explicite à l’archevêque de Cantorbery Thomas Becket. Y a -t-il une mystification là-dessous ?

    Le « papier » que tient l’homme à la main est essentiel pour son identification ; c’est un homme de lettres ou de sciences qui tient un mémoire, son oeuvre, lequel a dû lui ouvrir les portes d’une société savante (Cf le portrait de Bach avec sa partition), pas forcément l’Académie française, (mais pourquoi pas) peut-être une académie de province.

    Répondre à ce message

    • Je retrouve dans un recoin de ma généalogie un certain Thomas de Cantorbéry Becquet 1759-1836, capitaine de cavalerie, inspecteur des forêts, marié à Marie Anne Pierrette Antoinette Josèphe Jeanne Scholastique Marcotte. (alliances Hallez, Chavane, Lagabbe, Buretel de Chassey, etc.).

      Cdt

      Marc Tutaj

      Répondre à ce message

      • Qui pourra m’aider à identifier ces portraits d’ancêtres ? 8 juillet 2014 23:44, par JJ CHABANNES et D BOUTELOUP

        Il s’agit bien de celui qui a été parrain d’un enfant de mon ancêtre. Dans l’acte de baptême, il est dit « garde du corps du Comte d’Artois »
        Après la Révolution, il n’a pas fui avec le Comte ; il est resté à Mello (Oise) où il a occupé les fonction d’adjoint minicipal. Il signe alors Thomas Becquet (le « de Cantorbéry » a disparu !)

        Répondre à ce message

    • Qui pourra m’aider à identifier ces portraits d’ancêtres ? 8 juillet 2014 23:27, par JJ CHABANNES et D BOUTELOUP

      Tout comme vous, ce nom m’a interpellé ; j’ai pensé que le « de Cantorbéry » avait été « rajouté ».
      Cependant, ce Thomas Becquet était garde du corps du Comte d’Artois (frère du Roi) et j’ai lu que pour occuper un tel poste, il fallait être noble.

      Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ces portraits d’ancêtres ? 5 juillet 2014 09:02, par Jean-Luc DELEFOSSE

    Je pense que vous n’êtes pas sans savoir que le nom « CHABANNES » est porté par une très vieille famille aristocratique de l’Allier, en l’occurrence les « de CHABANNES de LA PALICE ». Sans dire que vous avez une liaison familiale avec cette maison, il serait néanmoins intéressant que vous cherchiez de ce côté... Cette famille a toujours des descendants aujourd’hui et son château se visite à La PALISSE (l’écriture du nom de la ville à changer par rapport à la famille). Vous pourriez soumettre la reconnaissance de ces portraits à ses descendants et, qui sait, peut-être pourraient-ils les identifier ? A vous de voir ! Cordialement. J.L.D.

    Répondre à ce message

    • Qui pourra m’aider à identifier ces portraits d’ancêtres ? 9 juillet 2014 00:03, par JJ CHABANNES et D BOUTELOUP

      L’idée que nous puissions être descendants de cette famille nous a, un temps, effleuré l’esprit, mais nous avons vite renoncé à cette idée.
      D’ailleurs, mes recherches généalogiques (bloquées hélas en 1742) montrent que mes ancêtres CHABANNES ne portaient pas de particule au 18e siècle.
      Nous irons quand même visiter le château de la Palisse !
      Cordialement

      Répondre à ce message

  • Monsieur,

    Votre Message m’a interpellé car le même circuit que mes ancêtres :

    Ces tableaux, pourraient être l’oeuvre de J. M FREDOU de la BRETONNIERE ou de son fils J. Victor c’est tout à fait leur style ; (vous allez sur Internet vous aurez tout explication sur leur situation) avant la révolution tous deux étaient peintres portraitistes de « Monsieur » (frère du roi) A la révolution J. Victor s’est expatrié avec ses nombreux enfants et Monsieur, partant pour Coblance - ( Tous ses biens confisqués devenus propriétés de l’état) Ils ont du s’arrêter en BELGIQUE à WAVRES Ou il est D.C.D. vers 1800 - Jean-Victor avait une soeur : M. Elysabeth mariée à un graphiste de Nancy : J. Ch. François. Nous avons appris que ces enfants ce sont alors dispersés, certains restés en Belgique, un fille revenu à VERSAILLES sous la protection de « Monsieur »
    d’autres seraient revenus en France ?. d’autres à la Réunion ? .....
    C’est ce que je suis en train de rechercher.

    Bien-sûr, comme vous après la révolution plus de particule... Mais c’est secondaire, Nous voulons surtout savoir ce que sont devenus les descendants de J. Victor. Nous connaissons les nom d’un descendant direct : un certain Monsieur EUDES. Un Musée leur est attribué à Estampes dans la région Parisienne.

    On peu rester en relation j’ai beaucoup beaucoup d’autres
    renseignements et photos de tableaux même l’autoportrait de J. Martial(Photo retrouvé dans un album de photos de famille) - .

    J’espère à bientôt ?
    M. Frédou

    Répondre à ce message

    • Qui pourra m’aider à identifier ces portraits d’ancêtres ? 9 juillet 2014 00:56, par JJ CHABANNES et D BOUTELOUP

      L’histoire de vos ancêtres est différente de celle des miens : mes ancêtres ne portaient pas de particule avant la révolution et ils n’ont pas émigré vers la Belgique en 1789, mais bien après (après 1826).
      Par contre, l’idée que J.M.FREDOU de la BRETONNIERE (ou son fils) puisse être l’auteur des tableaux est à retenir. J’aimerai bien voir des tableaux (ou photos de tableaux) de ces peintres afin de me faire une idée.
      J’ai l’intention de me rendre au musée d’Etampes un jour prochain.
      Cordialement

      Répondre à ce message

      • Nos ancêtres non plus n’avaient pas de particule : Martial le père de Jean Martial venu de sa Dordogne natale - cette particule est arrivée à partir de Jean Martial et son fils Jean Victor car mariés à la noblesse et résidaient à Versailles. Même J.V. lorsqu’il est D.C.D. en BELGIQUE c’était encore « De la Bretonnière » Mais après ??? Jusqu’à nous.

        Ces deux peintres avaient été élèves de l’Académie Royale du XVIII ème Siècle et leurs attaches avec Etampes.

        Vous avez raison de vous rendre au Musée de Versailles où existent encore une « flopée » de tableaux attribués à ces peintres. De temps à autre un tableau en sort pour être vendu aux enchères à Drouot, Ils sont achetés par des galeries ou des collectionneurs, le dernier tableau vendu était le portrait d’une femme posant sa main gauche sur son poignet droit comme votre ancêtre. Si vous allez sur le site « Charles FORTEAU » (les peintres Frédou) vous aurez énormément de renseignements et verrez un grand nombre de leur tableaux : j’ y ai même vu plusieurs qui leur étaient attribués du Comte d’Artois - (enfants - adultes etc..) On trouve certain de leurs tableaux dans des églises de l’Est de la France.
        Aussi, vous pouvez me téléphoner au numéro que j’ai laissé dans mon dernier message je vous ferai alors parvenir toute documentation et photos de tableau que je
        possède.

        Répondre à ce message

  • mon humble avis 5 juillet 2014 10:55, par eglantine

    J’ai des portraits avérés d’aïeuls dont je connais les dates, tout-à-fait ressemblant aux vôtres par la pose, les costumes, la coiffure de la dame. Aussi, je pense que vos deux portraits ont été peints dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, vers 1770, avant 1789, certainement. D’après les autres informations que vous donnez, ils est très vraisemblable qu’ils soient ceux du couple Chabannes dont vous parlez, riches bourgeois ou appartenant à la noblesse de province. Il est rare que l’on trouve une information sur les portraits, à part des armoiries, parfois. Comme ils se transmettent de génération en génération, il y a presque toujours quelqu’un pour les reconnaître. Si vous les identifiez, je me permets de vous conseiller de coller une étiquette au dos, avec les informations qui les concernent. Vous pouvez même mettre « portrait supposé de... » comme dans les musées. En tout cas, ils sont très beaux et c’est certainement un bonheur pour vous de les avoir. Bien amicalement. Eglantine

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ces portraits d’ancêtres ? 5 juillet 2014 11:39, par CHAMOIS Bernadette

    Bonjour, Vous avez hérité de deux portraits magnifiques, je crois que,personnellement, je contacterais le Musée du Louvres et me rendrais à Versailles, près des experts du Château....le Musée Lambinet également....il est toutefois étonnant que ces portraits ne soient pas signés. Des experts en peinture devraient pouvoir vous aider dans tous les cas car il me semble impensable que ces portraits puissent être réalisés par un amateur. La main gauche se dirigeant vers la droite me rappelle la statue de Napoléon à Ajaccio.
    Bon courage dans vos recherches. Bernadette CHAMOIS

    Répondre à ce message

  • Juste une remarque : la famille de CHABANNES, proche de la famille royale, disparait dans le 2e tiers du 18e siècle, comme l’indique le « dictionnaire généalogique héraldique... »
    http://books.google.fr/books?id=QNLOc3qh6BAC&pg=PA400&lpg
    Certains nobles ruinés ont abandonné leur titre de noblesse pour exercer une profession.
    Généalogiquement votre
    Yves

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ces portraits d’ancêtres ? 5 juillet 2014 20:09, par Michel Gaillard

    Le premier tableau de la première page du lien donné par Chantal Méry ( 4 juillet à 16.59 , tableaux à Versailles ) est un Louis XVI ( classé rococo ) . Remarquez qu ’il a la main droite glissée dans le gilet . C’ est aussi le geste de l’ Homme de votre portrait .
    A la page 8 du même lien , il y a le portrait de Marie Leczinska ( également classé rococo ) le dessin du bras gauche et de sa main est de la même facture que celui de la jeune femme de votre tableau . .
    Mon avis n’ est pas du tout celui d’ un expert , mais d’ un simple amateur : : je pense au portraitiste Jean-Marc Nattier ou un de ses élèves .

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ces portraits d’ancêtres ? 5 juillet 2014 21:25, par anne marie Guillot

    Bonsoir,
    une ressemblance avec ce portrait, ici,
    http://restauration-tableaux-77.com/images/Portrait_XVIII_apr%E8s_300.JPG
    Ne trouvez vous pas que ces deux dames ont un air de famille ?
    Anne Marie

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ces portraits d’ancêtres ? 5 juillet 2014 22:02, par Georges Chavagnac

    Bonsoir,
    Votre histoire est très jolie et éveille effectivement la curiosité. Ce qui a été votre cas.
    Je ne connais pas très bien les vêtements féminins, mais celui de l’homme rappelle ceux de l’époque de Louis XV.
    Il pourrait s’agir d’un riche Bourgeois ou d’un noble avec le titre de baron ou Chevalier du fait que sa perruque ne comporte qu’une boucle, mais cela était facilement accessible.
    Cordialement.
    G.C.

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Etrange ressemblance, en effet, avec Louis XV par Quentin de la Tour et Madame de Pompadour.

    En ce qui concerne les perruques, Louis XV impose un style beaucoup plus petit et plus simple, avec une queue de cheval, comme sur votre tableau.

    A la révolution les perruques commencent à disparaitre.

    Il y a également une ressemblance avec le Comte d’Artois et sa soeur Clotilde, tableau peint par François Hubert Drouaisv.

    Bonne recherche,
    Cathy

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ces portraits d’ancêtres ? 9 juillet 2014 01:14, par JJ CHABANNES et D BOUTELOUP

    Un grand merci à tous pour vos réponses, vos suggestions et vos conseils.
    Il y a consensus pour ce qui concerne l’époque et la classe sociale (aristocratie, époque Louis XV début Louis XVI).
    Quant à savoir :

    • qui a peint ces tableaux
    • qui sont les 2 personnages
    • et comment ces tableaux sont arrivés dans notre famille,
      plusieurs suggestions m’ont été faites et plusieurs pistes de recherches m’ont été proposées.
      Je vais mettre à profit les semaines à venir pour les exploiter.
      Je vais déjà programmer plusieurs visites (Château de la Palisse, château de Versailles, le Louvres et le Musée d’Etampes).
      Il faut que je recherche l’inventaire après décès de mon ancêtre doreur sur bois à Bruges (mais décédé à Paris en 1880).
      Il faut aussi que je fasse expertiser les tableaux (mais je ne sais pas trop comment faire pour trouver un expert)
      Encore merci à tous
      Bien cordialement
      JJ Chabannes

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à identifier ces portraits d’ancêtres ? 11 juillet 2014 16:32, par marie-josé pacini

    Madame,
    Je connais ces portraits surtout celui du monsieur mais le nom m’échappe. Cependant, je peux vous dire que c’est un noble ou un aristocrate mais je pense plutôt à un noble. Ces portraits je les ai vu dans un château,plutôt à la télé style « secrets d’histoire ». Je vous précise que le Prince de Conty ou de Condé ne font qu’un.
    Peut-être devriez vous contacter un historien ou un conservateur de musée ?
    Si d’autres informations me reviennent, je vous contacterai à nouveau.
    Bon courage !
    Sincèrement
    MJ PACINI

    Répondre à ce message

  • Bonjour,
    Si, dans la case RECHERCHE de LA GAZETTE du VENDREDI, j’écris :
    Thérèse de Palerne, j’arrive sur votre article.
    Après l’avoir parcouru deux fois, je me résigne à vous demander s’il y a une raison à cela ?
    Merci pour vos précisions.
    Roland MONGAÏ -

    Répondre à ce message

  • Bonjour
    En ce qui concerne la date que je pense que le protrait de cet homme de qualité est 1772 +-5 ans. Pour la dame 1776 +-3 ans
    Si le deux tableaux sont contemporains, on peut parier pour 1774 +-4 ans. Si ce sont des fiancés ou des jeunes mariés, ils seraient nés vers 1754. Cela cadre-il avec vos dates ?
    J’ai des photos de tableaux datés. Pour comparer les mises. Vous jugerez vous même. Je peux les envoyer

    Répondre à ce message

    • Bonjour,
      Merci pour ces précisions. Depuis que nous avons mis cet article en ligne (2014), nous avons un peu avancé dans nos recherches. Nous avons déjà acquis la certitude qu’ils ne s’agissait pas de nos ancêtres ; en effet, bien que notables, nos ancêtres n’appartenaient pas à une classe sociale aussi élevée que celle des 2 personnages peints.
      Nous savons maintenant que les tableaux ont sûrement été peints par Jean-Martial FREDOU, copiste et portraitiste officiel du cabinet du roi Louis XV entre 1755 et 1776. L’expert Eric TURQUIN a jugé cette hypothèse tout à fait vraisemblable.
      Par contre, nous ne savons toujours pas qui sont ces 2 personnages. Nous avions pensé qu’il pouvait s’agir du Comte d’Artois (frère de Louis XVI et futur Charles X) né en 1757, et de sa sœur Clotilde née en 1759, tous les 2 étant des petits-enfants de Louis XV, mais rien n’est venu confirmer cette hypothèse. Beaucoup, comme nous, trouvent qu’il y a bien des airs de ressemblance entre ces 2 personnages royaux et ceux de nos tableaux mais ils s’étonnent de l’absence d’insignes royaux.
      Je pense maintenant comme vous qu’il s’agirait plutôt de fiancés ou de jeunes mariés, mais QUI ?
      En tout cas merci pour votre datation très précise qui coïncide avec ce que nous savons.
      Cordialement

      Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2020 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP