www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Articles » Entraide généalogique ou historique » Qui pourra m’aider à identifier l’un de mes ancêtres, le futur époux (...)

Qui pourra m’aider à identifier l’un de mes ancêtres, le futur époux ?


jeudi 4 mai 2017, par Annick Andersen

Répondre à cet article

J’ai des difficultés à vérifier l’identité d’un de mes ancêtres, le futur époux. C’est une énigme que je reprends régulièrement mais je ne trouve toujours pas de réponses.

Acte de mariage à Carisey dans l’Yonne le 14 avril 1828 (transcription partielle) :

L’an mil huit cent vingt huit le quatorze avril à dix heures du matin levant, nous maire, officier de l’état civil de la commune de Carisey, canton de Flogny département de l’Yonne, ont comparu publiquement en la Maison commune, Jacques Pintrand âgé de vingt cinq ans né à Saint Jean des Ollière département de Puis de dôme, demeurant à Carisey depuis le premier mars mil huit cent vingt sept fils de feu Jean et de déffunte Jeanne Chevallier ses père et mère...

Le futur époux est né vers 1803 selon l’acte de mariage.

- 1 La vérification du lieu et de la date de naissance de Jacques Pintrand dans la commune de St Jean des Ollières (63) n’est pas satisfaisante ​ :

- 25/04/1801 naissance de Jacques Pintrand fils de Jean et Antoinette BORIE.
- 30/09/1802 naissance de François Pintrand fils de Pierre et Marie CHEVALIER
- 30/03/1804 naissance d’Antoine Pintrand fils de Pierre et Marie CHEVALIER.

- 2 La vérification des couples PINTRAND / CHEVALIER n’est pas plus édifiante. On trouve deux couples PINTRAND Jean et CHEVALIER Marie et PINTRAND François et CHEVALIER Jeanne mais il n’y a pas de naissances de fils pour cette période. Il n’est pas possible de trouver une correspondance.

- 3 Si Jacques PINTRAND demeure à Carisey depuis le 1er mars 1827, on peut supposer qu’il a fait son service militaire de 6 ans et dans ce cas il est né vers 1801 ou alors il est déserteur...

Dans le recensement de 1836 il est âgé de 37 ans donc né vers 1799.

Autres renseignements troublants :

Changement de nom PINTRAND par DUTHEIL par décision du tribunal de première instance de Tonnerre le 9/07/1834, la mention est bien indiquée sur l’acte de mariage (Son beau-frère était concierge au tribunal de Tonnerre...).

Cet ancêtre signe PINTRAN alors que les PINTRAND de St Jean des Ollières signent PINTRAND avec un D.

Cette commune selon les historiens était communément appelée durant cette période St Jean des Voleurs et où il était aisé d’obtenir de faux papiers.

Et enfin, lors des mariages de deux de ces filles en 1867 et 1877 il était « absent du domicile ». Pour le dernier le Maire de Carisey avait certifié par acte cette absence de plus de 15 ans.

J’ai sollicité l’aide des archives de l’Yonne, j’ai demandé :

la copie du jugement relatif au changement de patronyme mais malheureusement il est lacunaire dans les fonds conservés et la copie des documents annexés à cet acte de mariage mais en vain : j’ai le regret de vous informer qu’il n’entre pas dans les attributions du personnel des archives départementales de l’Yonne de se substituer aux particuliers pour leurs travaux individuels, au détriment des missions de collecte, classement, conservation et communication des originaux qui sont les siennes. Cette procédure est strictement réservée aux recherches entreprises dans le cadre de la justification d’un droit, dans la mesure où la reproduction ne nuit pas à la conservation du document ; il appartient dès lors au demandeur d’apporter la preuve du caractère administratif de sa requête.
​J’ai sollicité à tout hasard la mairie de Carisey mais je n’ai pas eu de réponse.​

​Cet ancêtre avait-il quelque chose à cacher ?​ peut-être mais quoi ?

Je vous remercie par avance pour l’aide ou les idées que vous pourriez m’apporter.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

31 Messages

  • Bonjour ,
    Si les documents concernant le jugement du tribunal d’instance de Tonnerre ne sont pas accessibles ,il vous sera difficile de trouver avec certitude une explication .
    On peut toutefois tenter quelques pistes :Jacques Pintrand -Dutheil étant absent lors du mariage de ses filles ,il est peut-être reparti dans son village natal .Il faudrait y rechercher dans les tables décennales les décès des Pintrand et des Dutheil . J’ai noté que le nom de Dutheil était aussi très fréquent à Saint-Jean des Ollières.
    En explorant les documents sur Gallica ,j’ai vu la très curieuse réputation de l’endroit ,« pépinières de mendiants à inonder le royaume et officine de faussaires » Beaucoup des habitants partaient du village pour mendier (« pique ») à l’extérieur,munis de faux-certificats les présentant comme victimes d’incendies ou d’autres catastrophes pour inspirer la compassion et enrichis , ils revenaient construire leur maison au pays .Dans la revue d’histoire moderne et contemporaine,dans un article sur les aspects de l’émigration en Auvergne d’ A.Poitrineau ,il est même indiqué que les familles pouvaient se prêter, s’échanger des enfants pour mieux apitoyer. Est-ce quelque chose de ce genre qui est arrivé à votre ancêtre ?
    Je ne peux malheureusement vous aider davantage .
    Cordialement,
    Martine Hautot

    Répondre à ce message

    • Bonjour Martine
      Merci pour votre réponse. Les informations concernant la réputation des habitants de St Jean des Ollières, n’ ont fait qu’accroître mes doutes sur l’identité du marié. En fouillant dans les actes, j’ai découvert qu’au mariage de sa belle-sœur avec le concierge du tribunal de Tonnerre, le témoin de l’époux n’était que le greffier du tribunal.J’ai envisagé la double vie, la désertion au service militaire, meurtre..
      Quant à son retour dans sa commune éventuelle de naissance, j’ai cherché mais je n’ai pas trouvé.
      Merci pour votre conseil, je vais rechercher à nouveau dans les actes.
      Bonne journée
      Cordialement
      Annick Andersen

      Répondre à ce message

  • Bonjour,

    - Pour l’obtention de la copie du jugement relatif au changement de patronyme, je ne peux que vous conseiller de tenter de trouver des bénévoles (via des groupes de généalogie/d’entraide généalogique sur internet) qui iront pour vous chercher ce document et vous le communiqueront. D’autant que vous connaissez patronymes/date et lieu du jugement -éléments requis pour votre recherche.
    Ou alors contacter une association locale de généalogie.

    - Troublante est, en effet, la « spécialisation » de ce village... Toutefois, il n’est pas surprenant de rencontrer sur les documents d’époque des orthographes changeantes, des erreurs sur les potentiels prénoms, des dates peu précises (j’ai souvent vu des erreurs de toutes sortes dans les recensements de population et parfois dans les actes d’état civil -et seule une bonne connaissance de mes ancêtres et de leurs alliés m’ayant permis de comprendre plus ou moins ces erreurs). Mais je comprends votre trouble étant donné que certaines erreurs auraient pu être intentionnelles...

    - Et qu’ont donné vos recherches avec le nouveau patronyme, une fois le changement obtenu ? Même si Dutheil est un patronyme fort répandu...

    Cordialement,

    Franck Juin

    Répondre à ce message

    • bonjour

      effectivement je vais demander aux archives nationales ce changement de nom. Je ne me fais pas d’illusion mais j’aimerais trouver un petit indice.
      En ce qui concerne les prénoms, j’ai aussi pleins d’anecdotes mais globalement j’arrivais à trouver le bon ancêtre, mais pas là.
      J’ai cherché la trace de cet ancêtre, mais c’est comme chercher une aiguille dans une meule de foin, peut-être par hasard, un jour. De toute façon c’est un secret de famille qui a la peau dure.
      Merci pour votre aide.

      Répondre à ce message

  • Bonjour Annick

    Si votre marié Jacques PINTRAND est né à Saint Jean des Ollière ,

    En date du (14/04/1828 pour son mariage) vous devriez le trouver un peu avant dans le registre des Publications de mariage !.

    Je viens d’y « jeter un oeil » mais il n’en est rien.
    En 1826 l’on trouve un mariage PINTRAND Antoine X DUTHEIL Marie.

    Cordialement
    Isabelle

    Répondre à ce message

  • Bonjour, Annick

    Peut-être un début d’explication ...
    D’abord un point juridique ,d’après le site du ministère de la Justice,
    http://www.archives-judiciaires.jus...

    il faut distinguer les demandes de changements de nom et les rectifications de nom .Ces dernières se font au tribunal d’instance, c’est votre cas .On peut donc penser qu’il y a rectification d’une erreur matérielle lors de la rédaction de l’acte .
    Voici comment je vois l’affaire : notre futur marié a dit s’appeler Jacques Pintrand ,né à Saint-Jean des Ollières. A l’époque, on ne se promène pas forcément avec ses papiers. Le maire de Carisey a donc demandé l’acte de naissance au maire de Saint-Jean des Ollières :celui-ci a cherché dans ses archives et a pris le seul Jacques Pintrand ,qu’il ait trouvé , fils de Pintrand (françois ou Jean ? ) et de Jeanne Chevallier:j’ai découvert son acte de décès dans la même commune le 1er Décembre 1869 ,à l’âge de 75 ans ,ce qui fait une naissance vers 1783. Evidemment ,ce Jacques est bien trop âgé pour être le vôtre ,mais les maires n’y ont pas regardé de si près .

    Mais pourquoi le nom de Dutheil ? il y a de nombreux couples Pintrand /Dutheil à Saint-Jean des Ollières . Peut-être votre Jacques est-il né d’une demoiselle Dutheil qui a épousé ensuite un Pintrand :élevé dans cette famille ,on l’aurait appelé couramment comme ses frères et sœurs Pintrand(d’où sa déclaration au maire de Carisey )alors que pour l’état-civil il porterait le nom de sa mère Dutheil .
    Il faudrait regarder de près les naissances et mariages de l’époque concernée à Saint-Jean des Ollières pour voir si cette hypothèse se vérifie .
    Bon courage à vous et tenez-nous informés de vos découvertes .
    Martine

    Répondre à ce message

    • Bonjour,

      Il ne faut pas perdre de vue que l’on peut trouver des erreurs dans la rédaction des actes d’état civil. Depuis 2011, j’en ai déjà trouvé quelques-unes...

      Une fois rédigés, ces actes sont en dormance. Ne pas oublier que la plupart de nos ancêtres ne sont pas lettrés et ne peuvent voir de suite une erreur faite par l’officier d’état civil.
      Jusqu’à un mariage où l’on demande son acte de naissance par exemple.`
      C’est ce que j’ai trouvé... une erreur sur le nom de la mère dans un acte de naissance et une rectification par jugement quelques jours avant le mariage du fils. Le futur époux son acte en mains a du le faire lire et ... s’apercevoir de l’erreur sur l’identité de sa mère et... entreprendre des démarches. d’où jugement. Après c’est le « généalogiste du XXIe siècle », c’est à dire nous, qui doit en faire les recoupements, les déductions et les... conclusions.

      Erreurs de prénoms (classique !), d’orthographe de patronymes (2 soeurs qui épousent 2 frères le même jour et le nom de la mère des filles écrit de manière différente d’un acte à l’autre dans 2 actes qui se suivent), d’âge ( une mère qui met son troisième enfant au monde à l’âge de 12 ans - son âge confondu avec l’année de naissance,les 2 derniers chiffres-

      J’ai remarqué aussi qu’à Paris toute une partie de l’acte de mariage pouvait être rédigé à l’avance et complété le jour du mariage (2 écritures et surtout les actes barrés car les futurs ne se sont pas présentés néanmoins on peut lire toute leur lignée bien que le mariage n’ait pas eu lieu).

      Ne jamais négliger les témoins, leur localisation, leur métier.
      Très bien vu le métier de scieur de long... Parfois des témoins m’ont aidée à comprendre et à débloquer une situation.

      Bien comprendre les termes et le sens donné au moment de la rédaction de l’acte comme « père absent ». Différent de disparu, décédé...

      Bonne suite de réflexions et de recherches à tous.

      Répondre à ce message

    • Bonsoir

      merci pour votre idée, je n’y avais pas pensée. J’avais imaginé qu’il était le fruit d’un amour caché entre sa mère et un homme qui pourrait effectivement se nommer DUTHEIL !
      Je vais reprendre les actes sur St Jean des Ollières.

      Cordialement
      Annick Andersen

      Répondre à ce message

  • Bonjour Annick

    Est-il possible que le changement de nom soit en rapport avec une reconnaissance et adoption par le remariage de l’un de ses parents ? Cela se faisait assez couramment à cette époque.

    Il y a dans les archives départementales du Puy de Dôme à Saint Jean les Ollière ,en 1826 page 32

    un mariage PINTRAND Antoine X Dutheil Marie ...De la même famille que la votre ?

    Cordialement

    Isabelle

    Répondre à ce message

    • Vous écrivez : « Changement de nom PINTRAND par DUTHEIL par décision du tribunal de première instance de Tonnerre le 9/07/1834, la mention est bien indiquée sur l’acte de mariage »

      Et si on prenait le problème à l’envers ?
      Une demoiselle PINTRAN(D) qui met au monde un fils sans père dénommé vers 1803, puis qui épouse un monsieur DUTHEIL ensuite. A-t-il reconnu par sa mère, par son père, légitimé lors d’un éventuel mariage des « parents » (ce qui n’est pas obligatoire...) ?

      Pour cela on part de l’hypothèse que l’acte de naissance fourni lors du mariage de votre ancêtre est une erreur...

      De plus je me permets d’ajouter que l’acte de décès est l’acte le moins fiable sur l’identité du défunt ( renseignements donnés par la personne qui déclare le décès et peut-être en l’absence de « papiers officiels ») surtout si la personne décède loin de son lieu de naissance ou de vie quotidienne...
      Ne pas hésiter à rechercher une transcription de décès dans la commune de naissance ( mais celle-ci peut être faite bien plus tard que le décès ; à rechercher dans les tables décennales)

      Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Trouvé sur Geneanet un Jacques PINTRAND x le 20/01/1819 à
    Saint Jean des Olliere avec Elisabeth CALAMY
    Source 6E 384 11 de 1807 à 1820

    Cordialement
    Georges M.

    Répondre à ce message

  • En lisant votre article je ne peux m’empêcher de faire un rapprochement avec une précédente énigme qui concernait Jean Granger de Medeyrolles parue il y a quelques semaines dans les pages de la gazette.
    Votre ancêtre est certainement (comme Jean Granger) scieur de long. Saint-Jean-des-Ollières était une pépinière de scieurs de long (tout comme Medeyrolles et bien d’autres communes d’Auvergne) qui partaient tout l’hiver travailler au loin là où l’on avait du bois à scier (zones forestières, ports, grandes villes). En lisant l’acte de mariage de votre ancêtre dans son intégralité, on s’aperçoit que sa femme est fille d’un scieur de long, ses frères le sont aussi.
    Vous devriez orienter vos recherches de ce côté car les scieurs de long étaient, de par leur métier, une population extrêmement mouvante qui s’absentait parfois plusieurs années suivant l’éloignement du chantier (d’où son absence au mariage de ses enfants).
    Dans son étude « la grande histoire des scieurs de long » Annie Arnoult a étudié entr’autre le parcours d’un scieur de long de St-Jean-des-Ollières. Je me souviens que ce livre citait de nombreux noms de scieurs de long, avec indication de naissances, mariages et décès. Son étude s’appuyait sur les passeports intérieurs qu’il était nécessaire de posséder pour circuler à l’intérieur de la France au 19e siècle. Une piste de recherche à explorer.

    Vous ne parlez pas du décès de Jacques. Est-il connu ?

    Quant au changement de patronyme, il pourrait s’agir d’une rectification. Vous ne trouvez pas son acte de naissance, parce qu’il y avait peut-être eu une erreur de rédaction. Chercher les Dutheil à St-Jean-des-Ollières.

    Personnellement je me méfierais de la piste St-Jean-des-voleurs qui me semble un peu « fumeuse » : les migrants ont de tout temps étaient mal vus des sédentaires et bien vite catalogués !
    Affaire passionnante à suivre...

    Christiane Convert

    Répondre à ce message

    • Bonjour Christiane

      Merci pour ces informations concernant les scieurs de long. Je viens de parcourir des extraits du livre.
      Les témoins du marié et le beau-père sont scieurs de long. Le beau-père est aussi de St Jean des Ollières et pourrait être l’oncle du marié. C’est pour cela que toutes ces informations mises bout à bout, vont vers une suspicion d’erreur volontaire.
      Cordialement

      Répondre à ce message

  • Me revoici !
    IL y a bien un Jacques Dutheil ,né en 1801 le 27 Janvier (7 pluviôse an IX),à Saint-Jean des Ollières ,fils de Damien Dutheil et de Marie Laroche qui se sont mariés en 1792, je ne vois pas le rapport avec les noms de Chevallier et de Pintrand .Veuvage et remariage de la mère ,« adoption » par le couple Pintrant Chevallier ?
    Encore une piste ?
    Martine

    Répondre à ce message

  • Bonjour ,
    Jacques a eu une première fille, née le 11 Octobre 1829, Véronique Pauline dont l’ acte de naissance a été rectifié en 1834,par le même jugement ,le patronyme Dutheil remplaçant celui de Pintrand.
    Quand elle se marie le 14 Mars 1853 à Troyes ,les parents (tous les deux ) sont absents mais consentants,d’après un acte déposé chez maître Gaziard (?),notaire à Troyes .En consultant les archives notariales aux archives départementales de l’ Aube, vous pourriez peut-être en savoir plus.
    Bien cordialement,
    Martine

    Répondre à ce message

  • Bonsoir,
    Je viens de faire une petite découverte :
    En prenant les registres de Décès de 1830 il apparaît qu’il
    existe dans les registres de St jean des Ollière un lieu dit du Theil qui aurait pu être interprété en DUTHEIL
    Exp : Jacques REDILLAS
    du Theil
    Agé de soixante dix ans
    ce lieu dit aurait été probablement mis en complément où à la place du nom de famille PINTRAND par erreur....

    Cordialement
    Isabelle

    Répondre à ce message

  • Une chose me trouble :
    Peut-on avoir l’acte de mariage de 1828 en entier ?
    Car vous écrivez ;
    Changement de nom PINTRAND par DUTHEIL par décision du tribunal de première instance de Tonnerre le 9/07/1834, la mention est bien indiquée sur l’acte de mariage

    Comment une décision prise en 1834 peut-elle apparaître dans un acte en 1828 ?

    Autre chose : si personne (comme son épouse) n’a fait de déclaration de DISPARITION, il est simplement absent.
    Pour être déclaré DISPARU... selon la loi, il faut ne pas réapparaître dans les 15 ans qui suivent la demande officielle. Mais la personne peut être « invisible » depuis beaucoup plus longtemps
    « DISPARU » est un terme officiel, suite à un jugement.

    JACQUES PRINTAN(D) est un nom qui doit désigner certainement plusieurs hommes dans ce village.
    Vu que vous ignorez la réelle date de naissance de cet ancêtre, il faut essayer de tous les retracer un par un ( naissance, puis recherche du mariage des parents, son propre mariage -vous l’avez !-, naissances d’enfants) et voir celui qui est réellement celui que vous cherchez...

    Avec des homonymes, il est fort possible de partir sur de mauvaises branches !

    Bon courage !

    Répondre à ce message

    • Bonjour Suzanne

      effectivement la décision de changement de nom est postérieure à la date du mariage. La demande a-t-elle était faite avant le mariage ou après avec un effet rétroactif, je ne peux pas le dire.
      En ce qui concerne l’absence de DUTHEIL Jacques aux différents mariages de ces filles, dans le dernier du 17 juillet 1877, il est fait la mention suivante :la contractante ainsi que les témoins déclare avec serment que son père est absent depuis plus de quinze ans et qu’elle ignore le lieu de son domicile ; ce que constate d’ailleurs le certificat du maire de la commune.
      Je n’ai aucune information sur la date et le lieu de son décès.
      Merci pour votre aide

      Répondre à ce message

      • Bonjour
        Je pense qu’il faudrait approfondir les recensements des deux départements mais à commencer par le puy de Dôme.Il serait incroyable de ne pas retrouver Jacques DUTHEIL en s’écartant en cercle de plus en plus long.
        Pour faire une parenthèse , dans ma famille il existe 1 personne qui , au moment de son mariage n’était pas connu dans les registres de la Mairie oubli de rédaction. Il a dû donc saisir la justice pour faire valoir ses droits et c’est 20 ans après que cette demande est faite.nous retrouvons donc en marge et en bonne date cette nouvelle naissance contenue en 4 lignes et faisant suite a la justice rendue.
        Serait-il parti dans une autre ville ? a la guerre ? ou tout simplement dans un hospice où hôpital ?le métier de scieur de long était plutôt dangereux.!!
        Changement de nom : Mais pourquoi sa fille qui avait 5 ans à t elle été dans le même cas ? Pouvait-on adopter une personne majeure avec enfant et leur faire changer de nom en passant de celui de PINTRAND à DUTheil où y a t’il une reconnaissance très tardive pour jacques sa fille (ainsi que tous les enfants à venir) aurait suivie ?
        En souhaitant lire un jour son cheminement

        Cordialement
        Isabelle

        Répondre à ce message

        • Bonjour,Isabelle
          En complément de mon précédent message , il s’agit de la correction d’une erreur et non d’un changement de nom ( le changement de nom s’effectue au plan national suite à des raisons en nombre limité :pour franciser un nom ou lorsque le nom entraîne un préjudice .La rectification d’une erreur lorsqu’elle est importante ,se fait encore aujourd’hui par un jugement du tribunal d’instance ) et comme en raison de l’erreur initiale ,les actes de naissance des enfants sont aussi erronés ,la rectification est faite aussi sur les actes de naissance des enfants .
          Pourquoi y-a-il eu erreur ,c’est une autre question . J’ai trouvé dans les années concernées un Jacques Dutheil ,né à Saint-Jean des Ollières mais pour être sûr que c’est le bon il faudrait avoir le jugement ou éventuellement un acte notarié (consentement de jacques au mariage de sa première fille )
          Bien cordialement Martine

          Répondre à ce message

      • Malheureusement comme il travaillait loin de chez lui il a pu décéder n’importe où... de plus sûrement pas entouré de personnes le connaissant bien pour compléter son acte de décès précisément.
        Sauf des « collègues » s’ils se déplaçaient en groupe venant d’un même village.
        Néanmoins, toutes ces personnes devaient avoir des laissez-passer, des sauf-conduits et/ou un carnet ouvrier pour changer de département, de région.

        Il a pu aussi disparaître en toute conscience ; ne pas retourner chez lui.

        Quand on n’a pas de renseignements pour un acte, il y a le plus souvent « acte de notoriété publique », genre de serment devant un juge. Est-ce précisé dans l’acte de mariage des filles ? Si oui, il peut y avoir des traces dans des archives « judiciaires » du lieu des mariages des filles.

        Mais en 1877, s’il était né vers 1802 il y a de fortes chances qu’il soit déjà décédé. Il faudrait voir sur les actes des mariages antérieurs de ses filles ce qu’il est écrit concernant sa présence ou pas....

        Répondre à ce message

    • C’est bien pour cette raison qu’à mon avis ,il ne s’agit pas d’un changement de nom mais d’une correction :l’acte de mariage comportant une erreur importante ,d’où le jugement du tribunal et Jacques retrouve par ce jugement sa véritable identité :Dutheil
      Cordialement,
      Martine

      Répondre à ce message

      • Mais pourquoi ne l’aurait-il pas fait AVANT le mariage, au moment de la demande de son acte de naissance pour son mariage justement ?
        Y avait-il urgence de se marier ? Voir la date de naissance du premier enfant....
        1834, cela correspondant-il à d’autres naissances ?

        Il a du « laisser couler » ou être trop absent pour mettre cette démarche en route ( qui semble rapide j’ai eu un cas en Corrèze où le changement s’est fait avant le mariage ; mais il est vrai que ce n’était pas un changement de patronyme, mais de l’identité de la mère du marié)

        Dans ce genre de cas, il est bon de faire un tableau année par année et de mettre en face de chaque année TOUT ce qui se passe.. et parfois tout devient clair et... logique

        Les CR de jugement peuvent se trouver dans les registres ; ici sûrement ceux de naissance et recopiés intégralement... avez-vous regardé à l’année 1834 ( et 1835) à Saint Jean de Ollières ?

        Répondre à ce message

        • J’ai pris en compte votre conseil de tableau malheureusement rien ne vient m’éclairer bien au contraire.
          J’ai remarqué que lors de la naissance de son second enfant, le 26 janvier 1833, ce dernier est nommé DUTHEIL, alors que la décision du tribunal intervient 18 mois plus tard, le 7 juillet 1834.
          Aux archives nationales il n’y a pas de trace de changement de nom. J’ai sollicité des bénévoles pour obtenir la copie du dossier lors de son arrestation lors du coup d’état de décembre 1851.

          Répondre à ce message

  • Déserteur ?

    il existe quelques causes d’exemption
    • Défauts de Taille ( -1,54 m)
    • Infirmités
    • Fils ou petits fils uniques
    • Aîné de veuve, de père aveugle, ou septuagénaire
    • Ainé de deux frères du même tirage
    • Frère mort en service ou réformé
    • Aîné d’orphelins

    Répondre à ce message

  • Annick
    Trouvé sur un site concernant les scieurs de long ,ces éléments qui peuvent vous aider :

    http://cghaubiere.blogspot.fr/2014/...

    "Passeports pour voyages en tous genres

    Un décret du 10 Vendémiaire An 4, institua un passeport pour l’intérieur, qui fut complété par ceux du 18 septembre 1807 et du 11 juillet 1810. Ce document était nécessaire pour sortir du canton où l’on était domicilié. Il est tombé en désuétude vers 1860.
    Aux Archives départementales du Puy-de-Dôme, dans la série M, sous les références M 344 à M 353, on trouve les registres concernant la délivrance des passeports nécessaires pour se déplacer hors de la Commune de résidence, même pour des destinations relativement proches.
    Comme ces registres sont pour l’ensemble du département, on peut comparer les mouvements de population suivant les secteurs et les professions. Et, parmi ces dernières, certaines en étonneront beaucoup"

    IL est noté dans ce même article que 35 scieurs de long sont partis de Saint Jean des Ollières en 1824

    peut-être le vôtre parmi eux

    Cordialement,

    Martine

    Répondre à ce message

  • Bonjour à tous,

    par hasard, je viens de trouver une information importante, concernant DUTHEIL Jacques. Il a été poursuivi après le coup d’état de décembre 1851. Maintenant j’ai des références de son dossier, il suffit que je puisse obtenir une copie !
    Sur la fiche il est précisé qu’il est célibataire et la commission de révision de Paris a déclaré un non-lieu. Je savais que j’avais un ancêtre qui avait suivi en exil Victor Hugo, je pense l’avoir identifié.
    Je vous remercie tous pour votre aide, l’histoire continue... et à bientôt pour une suite.

    Cordialement
    Annick ANDERSEN

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2017 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Ours | Charte | Logo | Espace privé | Logiciels | édité avec SPIP