www.histoire-genealogie.com

----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Album photo » Entraide photographique » Qui pourrait identifier ces charmantes jeunes filles ?

Qui pourrait identifier ces charmantes jeunes filles ?


jeudi 23 février 2017, par Andre Kazmierczak

Répondre à cet article

La grand-mère de mon épouse MARIE Jeanne Désirée (1892-1992) a vécu à St-Germain-en-Laye, 64 rue Léon Dessoyer.

Il se fait qu’en 1981, nous avons également vécu dans cette maison alors qu’elle était dans une résidence pour personnes âgées. Dans le grenier, j’ai trouvé une boîte de négatifs et de plaques de verre que j’ai gardé.

A la retraite, il y a quatre ans, j’ai scanné et retravaillé la plupart de ces négatifs, du moins ceux que j’ai pu sauver.

La sœur de Jeanne MARIE Gabrielle (1879-1976), qui a également vécu dans cette maison, était une passionnée de photos, la plupart de ces photos ont été prises par elle avec un appareil portatif au format 6x9. La centaine de photos qui ont pu être sauvées ont été prises entre 1890 et 1932.

Les photos ci-contre ont certainement étaient prises à St Germain-en-Laye, vers 1900.

S’agit-il d’une Institution pour jeunes filles ?

En tous cas l’ambiance est là, les jeunes filles sont guillerettes et les chapeaux magnifiques. Ces photos datent du même jour, puisqu’on retrouve les mêmes robes et chapeaux, certainement l’été puisqu’on mange dehors.

Sur la dernière photo, il semblerait qu’elles mangent des cerises (on aperçoit un panier à gauche entre la seconde et la troisième jeune fille) ce qui situerait la photo en juin.

Reconnaissez-vous certaines de ces belles ? En tous cas, ni Jeanne, ni Gabrielle ne sont présentes sur ces photos.

Tous mes remerciements à qui pourra identifier ces grand-mères ou arrière grand-mères.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

66 Messages

  • Qui pourrait identifier ces charmantes jeunes filles ? 23 février 21:30, par Franck Boulinguez

    Bonsoir André,

    Avez-vous exploité la piste de la « maison d’éducation des Loges » accueillant les orphelines des détenteurs de la Légion d’honneur ?
    J’ai l’impression en voyant les 2 premières photos qu’il y a de « charmantes jeunes filles » mais aussi leurs « accompagnatrices »...
    Notamment, la dame vêtue d’un chemisier à motifs et coiffée d’un chapeau orné d’un large ruban noir qui semble être plus âgée et « crainte ou respectée » (voir sur la 2e photo la façon dont la jeune fille assise à sa gauche donc à droite pour nous, la regarde)
    Avez-vous la possibilité de nous faire parvenir ces photos non recadrées et en grand format, afin de visualiser l’environnement ?
    Très belles photos en tout cas et merveilleusement restaurées ! Bravo à vous et merci de les partager avec nous.

    Cordialement
    Franck

    Répondre à ce message

    • Qui pourrait identifier ces charmantes jeunes filles ? 24 février 17:47, par Kazmierczak

      Merci pour cette réponse. La « maison d’éducation des Loges » est une piste effectivement, mais les jeunes filles portent toutes le même costume, ce qui n’est pas le cas ici. Votre remarque sur « l’accompagnatrice » est très judicieuse.
      Mon scanner ne permet de passer que des formats 24x36, donc pour passer du 60x90 il me faut faire un montage. Mais je veux bien essayer, par contre je ne sais comment re-publier ce nouveau montage. Peut-être que le modérateur pourrait faciliter cette re-publication.
      Cordialement

      Répondre à ce message

  • Qui pourrait identifier ces charmantes jeunes filles ? 24 février 09:39, par Colette Parrot

    Bonjour
    Ces photos ressemblent à une réunion « d’anciennes élèves » ou tout au moins d’un groupe réuni autour de la dame qui a un chemisier à motifs. Elle figure au milieu du groupe sur les 2 premières photos, donc à la place d’honneur ! Difficile de donner un âge - jeunes filles ou jeunes femmes ? - mais elles semblent à peu près du même âge.
    Y a-t-il eu un établissement « d’éducation » à St Germain en Laye ou environ à cette époque ?

    Répondre à ce message

  • Qui pourrait identifier ces charmantes jeunes filles ? 24 février 10:55, par monique simon

    Ces jeunes femmes sont jeunes mais elles semblent avoir plus de 18 ans (âge du bac ou du brevet dit supérieur, à l’époque).

    Sur la dernière photo, la jeune femme du premier plan, à droite, dont la main gauche est bien en évidence, semble porter une alliance,sous une bague.

    Monique

    Répondre à ce message

  • Qui pourrait identifier ces charmantes jeunes filles ? 24 février 11:04, par Martine M.

    Des catherinettes peut-être ? les demoiselles de la Légion d’Honneur ont des uniformes.
    Martine.

    Répondre à ce message

  • Qui pourrait identifier ces charmantes jeunes filles ? 24 février 11:29, par Patrick Binard

    Bonjour,

    Ces demoiselles trinquent avec de la bière. Ce qui nous situe dans le Nord ou l’Est de la France. Il serait intéressant d’agrandir l’étiquette de la bouteille pour identifier la marque. Les bières de cette époque étaient essentiellement locales. Cela pourrait donner une indication de la région.

    Répondre à ce message

  • Qui pourrait identifier ces charmantes jeunes filles ? 24 février 11:30, par Danielle franco-llobel

    Seraient ce des « COUSETTES » et leur « Patronne » d’atelier de couture---car elles sont toutes bien vêtues---fêtant un événement quelconque ---autre que la Sainte Catherine —ou une réunion de Patronage pour le Mois de Marie" (MAI )---une fin d’année scolaire de pensionnat de jeunes filles---mes grands mères ont toutes vécues cela et me le racontaient---Cordialement-

    Répondre à ce message

  • Bonsoir,

    C’est amusant chacune d’elle à un parapluie, il me semble que c’est bien au début de l’été, d’après les feuillages des arbres.dans tous les cas elles sont heureuses ces jeunes femmes, c’est un plaisir ces photos.

    Cordialement

    Nicole

    Répondre à ce message

    • Bonsoir... Petite remarque !!!!ce n ’est pas un parapluie mais une ombrelle. Toute femme élégante portait ombrelle et chapeau. Le bronzage n’était pas de mise , les femmes de la ville considéraient que c’était les femmes de la campagne qui laissaient le soleil les colorer. En plus c ’était un accessoire d’élégance voire séduction comme l ’éventail pouvait l’être ! B.C

      Répondre à ce message

  • Qui pourrait identifier ces charmantes jeunes filles ? 24 février 18:03, par Naud Marie-Claude

    Bonsoir
    La première photo a été prise sur les marches de l’église, je reconnais un pilier, les autres ont pu être prises dans le parc du château ou les espaces verts bordant la terrasse (deuxième photo).
    Il peut s’agir aussi de « parisiennes » venues prendre le bon air á St Germain (ligne de chemin de fer entre Paris et St Germain).
    Par contre aucun indice quant á leur identité, très jolies photos !
    Elles me semblent âgées pour la Maison des loges. Peut-être anciennes élèves.

    Répondre à ce message

  • Qui pourrait identifier ces charmantes jeunes filles ? 24 février 18:28, par monique simon

    Au premier plan de la 2e photo, il semble qu’il s’agisse plus de jeunes adolescentes que de jeunes filles ou jeunes femmes. Leur façon de se tenir est plus désinvolte et sur la dernière vue, à table, l’une a enlevé son chapeau......ce qui ne se faisait guère à l’époque et même beaucoup plus tardivement.

    Monique

    Répondre à ce message

  • Qui pourrait identifier ces charmantes jeunes filles ? 24 février 21:47, par martine hautot

    Bonjour,André
    A mon avis ,trop délurées pour des demoiselles de la légion d’honneur . Plutôt des midinettes ,modistes ou couturières venues passer un Dimanche ou un jour de fête (15 Août ) à Saint-Germain :après la messe,une dînette en bordure de forêt ,et peut-être même un tour à la fête des loges ,si c’est la saison :les cartes postales de l’époque montrent qu’on y venait bien habillé !
    Bien cordialement
    Martine

    Répondre à ce message

    • Qui pourrait identifier ces charmantes jeunes filles ? 26 février 06:01, par Kazmierczak

      Oui, c’est exact. J’ai fait une recherche sur internet où l’on voit plusieurs cartes postales ancienne de cette école qui a été construite en meulière. Hors une des photos montre les jeunes filles sur les marches d’un bâtiment en pierre de taille. Je vais essayer de tirer cette photo dans le format d’origine
      André

      Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Etes-vous sûr que cette photo a été prise à Saint-Germain ?
    Le chapeau plat en paille est plutôt une coiffure traditionnelle du midi, de Nice notamment ; sur la 3e photo à gauche, on dirait que les fleurs du chapeau sont des mimosas.

    Ces photos sont vraiment très belles.

    Cordialement.

    Répondre à ce message

    • Qui pourrait identifier ces charmantes jeunes filles ? 25 février 11:38, par Nicole Agullo

      Bonjour,
      Suite à la remarque d’Andrée sur les chapeaux, j’ai trouvé ceci sur « Chez Pipo, histoire de Nice » :

      " Lu Festin de Nissa

      Un festin niçois n’est pas un banquet donnant lieu à d’abondantes ripailles. C’est plutôt l’occasion d’un ensemble de réjouissances simples, comportant un « pique-nique », des danses et des jeux, souvent précédés d’une manifestation religieuse autour de la chapelle du saint protecteur du quartier.

      Ces Festins étaient échelonnés selon un calendrier précis : les festins de Carême et les Mais en forment l’essentiel, mais d’autres s’y ajoutèrent."

      Des éléments qui correspondent à ces belles photos, mais ne sont peut-être aussi que coïncidences. Une piste, en tout cas.

      Cordialement
      Nicole

      Répondre à ce message

    • Qui pourrait identifier ces charmantes jeunes filles ? 27 février 10:03, par monique simon

      Bonjour,

      Il m’a semblé voir des brins de muguet sur le dit chapeau.

      Je ne suis pas méridionale et ne saurais dire si ces chapeaux traditionnels niçois, étaient portés couramment - hors des fêtes régionales -

      Monique

      Répondre à ce message

  • Qui pourrait identifier ces charmantes jeunes filles ? 25 février 10:46, par Monique Bondil

    Bonjour,
    Il me semble que sur la photo n°1, les jeunes femmes sont plus âgées que sur les deux autres photos. S’il s’agit d’une institution de jeunes filles, la photo 1 pourrait regrouper les professeurs autour de la directrice (la jeune femme avec le chemisier à motif). Tandis que sur les deux autres photos, ce serait les élèves.
    Et puis, au vu des costumes, je pencherai pour les années 1890 à 1900. En tout cas pas après la guerre de 14. Il doit être possible de retrouver la liste des pensionnats, des institutions sur St Germain en Laye pendant ces dates-là.
    Et sur les recensements de St Germain en Laye ? Grâce à l’adresse que vous connaissez, vous devriez retrouver les personnes qui y habitaient et si c’est bien une institution, la liste du personnel et aussi, me semble-t-il, la liste des élèves.
    En tout cas, c’est une piste ...
    Bon courage pour toutes ces recherches pas faciles du tout.
    Cordialement.
    Monique

    Répondre à ce message

    • Qui pourrait identifier ces charmantes jeunes filles ? 25 février 16:48, par Anne des Déserts

      Bonjour,

      En fait, il y a les mêmes personnes sur toutes les photos que l’on peut effectivement classer en 2 catégories, les responsables et les jeunes. La 1re photo est très retravaillée mais en choisissant un détail sur chaque fille, on peut les identifier de photo en photo.

      Ainsi la jeune femme à la bague identifiée sur la 4e photo porte un chemisier au poignet orné de rubans noirs, ainsi que des petits noeuds sur la poitrine, on la retrouve assise au second plan sur la 2e photo et debout sur la 1re photo.
      Et de même pour plusieurs autres.
      Cordialement.
      Anne

      Répondre à ce message

      • Qui pourrait identifier ces charmantes jeunes filles ? 25 février 21:22, par Kazmierczak

        Bien observé. Ces photos ont été prise la même journée lors d’une même rencontre.
        Mon épouse a des ascendants, du côté maternel, qui s’appellent du Hamel du Désert y aurait-il un lien avec votre famille ? Si oui, merci de m’écrire : 19ark50@gmail.com
        Cordialement
        André

        Répondre à ce message

  • Bonjour j ai agrandi avec photoshop la dernière photo ce n est pas un panier de cerise que la jeune fille de gauche à coté d’elle mais son chapeau qu’elle déposa je m ’en doutais alors j ’ai vérifié.Il est agrémenté de diverses fleurs peu identifiables et peut etre de petits fruits c ’était fréquent et d’un papillon bien visible c ’est ce qui m’alerta sur le chapeau ne l’ayant pas sur la tête. Chacune a dans les mains des ingrédients différents certaines quelque chose comme du pain ou brioche ; ; ;d’autres quelque chose de sombre de la taille et forme d’un pruneau mais ce n ’est qu’une comparaison ; ; ; Je ne distingue rien d ’autre pouvant être une piste info.Dommage B.C

    Répondre à ce message

  • Qui pourrait identifier ces charmantes jeunes filles ? 26 février 09:29, par Catherine Bertrand

    Selon vous, Gabrielle est-elle présente sur la photo ?

    Quelle était sa profession, son occupation, a t’elle suivi un apprentissage ? Cela nous permettrait peut-être d’avancer.

    Je remarque que l’une de ces jeunes femmes est typée asiatique, et qu’une autre ressemble à Juliette Binoche (troisième photo, première sur la gauche).

    Des couturières, des vendeuses de grands magasins.... elles sont élégantes, très bien habillées et chapeautées, la mise semble importante pour les femmes de ce groupe.

    Répondre à ce message

    • Qui pourrait identifier ces charmantes jeunes filles ? 26 février 10:29, par Kazmierczak

      Bonjour,
      Comme indiqué dans le texte de présentation ci-dessus : « ni Jeanne, ni Gabrielle ne sont présentes sur ces photos. »
      Gabrielle est née à Londres le 16/7/1879 ainsi que ces frères et soeurs, seule Jeanne, la dernière (la grand-mère de mon épouse) est née à Melbourne le 3/7/1892 où son père avait ouvert une boulangerie. Ils revinrent en France en 1896 pour s’installer à St Germain-en-Laye où le père devint confiseur. Donc ces photos ont été prises après 1896.
      Gabrielle faisait de la peinture et de la photographie pour se distraire. Qu’est-ce qui fait qu’elle a photographié ce groupe de jeunes filles ? Peut-être un membre de la famille fait parti de ce groupe ? ou une amie ?
      Gabrielle s’est mariée le 30/7/1919 à St Germain-en-Laye avec avec Cassé Alexandre, qui était employé d’assurances.
      J’ai bien sûr des photos de Gabrielle et de Jeanne ainsi que de la famille Marie, mais je ne pense pas que cela pourrait aidé à identifier quelqu’un sur ces 4 photos.

      Répondre à ce message

  • Bonjour
    Je pense que la piste à suivre est « la soeur de Jeanne MARIE Gabrielle » , qui est photographe,comme vous le mentionnez.
    C’est certainement elle qui a pris ces photos. Elle faisait donc partie de ce groupe de jeunes filles.
    Pouvez-vous connaître son parcours ?
    Selon son année de naissance, elle pouvait être dans ce groupe élève ou institutrice peut-être.
    D’autre part, la 1re photo est certainement prise sur les marches d’une église. les photos que j’ai trouvées de l’église de St Germain en Laye, ne montrent pas de marches.
    Bonne chance pour vos recherches.
    JBE

    Répondre à ce message

    • Qui pourrait identifier ces charmantes jeunes filles ? 26 février 14:16, par Anne des Déserts

      Bonjour,

      Ces jeunes filles ne mangeraient-elles pas des bonbons ou des petits fours offerts par le confiseur afin de les fêter ?

      Je verrai assez bien une petite fête champêtre pour fêter les lauréates du Brevet Supérieur mais ce n’est qu’une simple suggestion.

      Anne

      Répondre à ce message

  • Bonjour,

    La 2e photo semble avoir été coupée en hauteur.
    On aperçoit qu’une personne est debout au dernier rang à gauche, mais on ne peut la voir entièrement du fait de cette « coupe ».
    Avez-vous la photo en entier, ce qui permettrait -peut-être- de mieux distinguer le batiment en arrière-plan ?

    Cordialement.
    Jacques

    Répondre à ce message

    • Qui pourrait identifier ces charmantes jeunes filles ? 27 février 12:43, par Anne des Déserts

      Bonjour,

      Oui, ce serait très intéressant d’avoir la 2e photo en entier et pour le bâtiment et pour le groupe.

      Il y a 12 jeunes filles-femmes dans le groupe d’après la 1re photo et on les distingue plus ou moins nettement sur la 4e photo.
      Sur la 2e photo, 11 personnes sont visibles ou évoquées. Il en manque une.
      Anne

      Répondre à ce message

  • Qui pourrait identifier ces charmantes jeunes filles ? 28 février 23:17, par Franck Boulinguez

    Bonsoir à toutes et tous.

    Voici le lien vers les 4 photos non recadrées qu’André a eu la gentillesse de me laisser partager avec vous.
    En les ayant regardées rapidement, elles nous en apprennent beaucoup ! Pleins de détails apparaissent.

    photo1 - Sur les marches d’un bâtiment à identifier.
    photo2 - Sur la pelouse devant, il semblerait, le même bâtiment (colonne).
    photo3 - A table !
    photo4 - Surement après le repas...

    Vous remarquerez ces curieuses « boites en carton » que l’on aperçoit sur 3 des photos (un cadeau ?)

    Cordialement
    Franck

    Répondre à ce message

    • bonjour Sur la photo 2 à l’arrière plan droite deux jeunes filles celle de droite tient me semble t il un appareil photo à soufflet je possède le même de mon grand père on voit le dos du boitier le lien qui sert à le transporter et à gauche dans le flou je distingue me semble t il le soufflet déployé avec objectif ; ;cette femme ne serait elle pas la sœur de Jeanne Marie Gabrielle ; ; ; ; ; Quant aux boites sur table lors du repas photo 3 j’ avais vu avec photoshop ces boites je pensais que c’était des boites de pâtisseries on distingue autour le papier emballage qui se soulève sur un coté......mai ce peut être aussi des cadeaux B.C

      Répondre à ce message

    • Bonjour Franck,

      Les photos que vous nous montrez sont inversées par rapport à celles d’André.
      Quelle est la bonne position ?
      Ceci est important pour identifier le bâtiment (probablement église) en arrière-plan.

      Cordialement.
      Jacques

      Répondre à ce message

  • Bonsoir,

    Quelques petites remarques :

    1. Je pense qu’il y a deux soeurs (peut-être jumelles) sur la 1re photo : la jeune fille assise au tout 1er rang devant les autres (chemisier blanc) et celle assise contre le mur au plus près de la grand-porte ; elles ont le même nez, les mêmes sourcils, la même bouche et le même bas de visage.

    2. Je pense qu’il s’agit d’une église (évidemment je peux me tromper) mais je pense qu’il faut chercher ailleurs qu’à St-Germain-en-Laye. Mais où ? Là est la question....le portail principal est entouré de chaque côté d’une colonne en pierre. Devant les marches de cette façade, se trouve un sol en pavés.
    Côté jardin, on retrouve une colonne identique à celles de la façade
    Question : les photos 1 et 2 auraient-elles pu être prises du même côté du bâtiment (impossible sur la photo 2 de voir s’il y a des pavés et une 2e colonne) ?

    3. Sur la photo 3, on voit qu’une jeune femme passe un livre (dans une custode) à sa voisine d’en face. Un missel ? Livre que l’on retrouve par terre dans l’herbe au 1er rang sur la photo n° 2. Se passer un missel en trinquant ne devait pas se faire à l’époque....

    4. Sur la photo 3, certains ont parlé de bouteilles de bière...Je fais le compte : 4 bouteilles ouvertes pour 12 jeunes femmes = 1 bouteille pour 3. Grands Dieux ! dans quel état devaient-elle être ? ?

    5. Sur la photo 4, les jeunes femmes sont assises sur des rondins de bois. Un indice qui n’amène pas grand-chose, mais bon !

    Cordialement.
    Jacques

    Répondre à ce message

    • Bonsoir Jacques pour votre remarque 3 je me permettrai de vous dire que ce n’est pas un livre mais une bouteille qu’ elle tient pas le fond en servant une jeune fille d ’en face. J avais cru moi aussi au départ à un livre mais lorsque j ai agrandi la semaine dernière avec photoshop j ai vu bouteille ; Pour votre remarque 4 entièrement d’accord c ’est pour cela que je songe plus à du cidre ou jus de pomme.. je vois mal à cette époque des jeunes filles boire de la bière .....je finis par douter d’une église trouvant la large porte fort simple en son bois pour un édifice religieux. Ces jeunes filles vont elles garder leur mystère ???

      Répondre à ce message

  • Qui pourrait identifier ces charmantes jeunes filles ? 2 mars 21:58, par Franck Boulinguez

    Bonsoir à toutes & tous.
    Je vous livre 2 autres photos qu’André à bien voulu nous confier concernant les 2 sœurs MARIE ainsi que le message les accompagnant :

    La première montre Jeanne Marie, je lui donne 13 ans sur cette photo, ce qui nous amène vers 1905. Elle tient probablement, et avec beaucoup de précaution, l’appareil photo de sa soeur Gabrielle.
    La seconde montre les 2 soeurs vers 1920 : Jeanne est assise et Gabrielle debout.

    photo 5 <- Jeanne
    photo 6 <- Jeanne & Gabrielle

    Cordialement
    Franck Boulinguez

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Il existe une association d’art et d’histoire du vieux St-Germain.
    Vous pourriez peut-être leur adresser les photos où figure le bâtiment.
    S’il se trouve effectivement à St-Germain, il y aura bien un historien qui le reconnaîtra :
    http://www.amisvieuxsaintgermain.or...

    Cordialement.
    Jacques

    Répondre à ce message

  • Bonsoir
    Je reprends l’observation de Suzanne :

    « je m’étonnais aussi de la forme des chapeaux que je trouvais « plats » ou même comme retournés vers le haut (un jeu ?) ».

    Je suis intriguée comme Suzanne par la forme de ces chapeaux de paille, qui ont une calotte presque plate ! et qui sont posés sur la tête comme une assiette plate renversée ) ; ridiculement posés horizontalement !
    J’ai cherché des représentations de jeunes filles en chapeaux de paille entre fin 19è et 1912 ; je ne vois rien d’équivalent.
    Et pourquoi autant de ressemblances entre tous les chapeaux ? ils sont tous aussi plats.A mon avis, les chapeaux ont une grande importance dans l’histoire ! et peut-être aussi les ombrelles(qui ressemblent davantage à des parapluies vu leur couleur sombre).
    Pour les autres détails :La longueur des robes semble antérieure à 1910, année où les femmes commencent à montrer leurs mollets.Les jeunes filles de cette photo portent encore des corsets, que l’on commence à délier petit à petit dès 1910, pour devenir des gaines en 1920.
    Les coiffures de ces jeunes filles ne sont plus les rouleaux du début du siècle, les chignons apparaissent.
    Tout ceci me pousserait à croire que ces photos datent de 1908/1910, toutefois, je suis très étonnée (agréablement) par la grande aisance, la familiarité , le naturel de ces jeunes filles.
    Seule l’accompagnatrice est guindée. mais celle-ci n’est même pas choquée par la pose désinvolte de la jeune fille à moitié allongée et montrant le bas de ses pantalons ! très osé pour l’époque. Même si cette jeune fille fait partie des 2 ou 3 plus jeunes.
    Autres détails :Je ne discerne qu’un seul appareil photo.Et dernière remarque : les jeunes filles semblent être de très bonne famille !
    Très bon WE à tous
    JBE

    Répondre à ce message

    • Qui pourrait identifier ces charmantes jeunes filles ? 4 mars 22:03, par Anne des Déserts

      Bonsoir,

      Moi aussi, j’ai été intriguée par la forme des chapeaux, très plats mais certains sont de vrais parterres fleuris, il y aussi un modèle canotier. J’ai cherché dans la documentation que je possédais. (Livres sur le Petit Echo de la Mode et années Semaine de Suzette 1905, 1913). Il me semble que ces chapeaux (d’été) pourraient être datés plutôt vers 1900, 1905, après les femmes portent sur la tête de véritables marmites et les petites filles aussi d’ailleurs.
      D’autre part, ces femmes sont encore très corsetées.
      Enfin, il faut rappeler que à partir de la loi Falloux sur la liberté de l’enseignement secondaire, de nombreux cours privés pour jeunes filles ont fleuri à la fin du 19e siècle et qui ont perduré jusqu’à la seconde guerre. Ces cours accueillaient des jeunes filles de bonne famille, ils fonctionnaient avec peu d’effectifs et peu d’enseignants.
      Je ne serais pas étonnée qu’il s’agisse ici, d’une sortie de fin d’études réunissant élèves et enseignantes avant un départ définitif.
      On aperçoit les sacoches d’appareil de photo sur la 1re photo, au bras de la jeune fille debout portant un grand chapeau fleuri de muguet et de roses et une autre sacoche au bras de la jeune femme également debout portant un chemisier orné de 3 nœuds de velours noirs.
      Bon dimanche.

      Anne

      Répondre à ce message

  • Bonjour à tous,

    Plus j’examine les deux premières photos (celles « entières et dans le bon sens »), plus je suis persuadé qu’elles ont été prises du même côté du bâtiment.

    1. On retrouve la colonne (à gauche sur la 1re photo), derrière la dame assise au corsage plus foncé - appelons-la la Directrice - (sur la 2e photo).

    2.La colonne de droite sur la 1re photo se trouve juste entre les 2 jeunes femmes debout sur la 2e photo. A la droite de celles-ci, on voit le mur (contrefort) de la 1re photo à droite de l’escalier.

    3. Derrière la tête de la jeune femme debout la plus au centre (2e photo) on aperçoit le haut de la porte principale entre les deux colonnes, comme sur la 1re photo. Sous le coude de la femme debout à droite , on aperçoit la porte secondaire, et entre sa tête et l’arbre, on devine une fenêtre.

    4. Enfin, sur la 2e photo,à droite de la tête de la Directrice, on aperçoit sur le mur du bâtiment une tache ressemblant à un oiseau sur un fil, tache que l’on retrouve sur la 1re photo (mur à gauche de la porte principale).

    Dommage que sur la 2e photo on ne puisse apercevoir ni l’escalier, ni les pavés, qui, pour moi, sont cachés par le groupe.

    Cordialement.
    Jacques

    Répondre à ce message

    • Qui pourrait identifier ces charmantes jeunes filles ? 14 mars 11:41, par Anne des Déserts

      Bonjour Jacques,

      En effet, vous êtes très convaincant. J’ai repéré la tache mais quel pourrait être ce bâtiment massif et très imposant ? Cordialement.

      Anne

      Répondre à ce message

      • Anne, ma soeur Anne,
        Je ne vois que l’herbe qui verdoie,
        Et les jeunes femmes qui s’assoient......

        J’ai cherché des photos anciennes d’églises, de chapelles, de prieurés, de couvents, d’institutions, de presbytères, dans le département des Yvelines, ainsi que dans l’Ile de France, et pour l’instant, bernique !

        Amitiés.
        Jacques

        Répondre à ce message

      • Qui pourrait identifier ces charmantes jeunes filles ? 14 mars 20:23, par Anne des Déserts

        Bonsoir,

        J’ajouterai que je trouve l’environnement bien peu soigné, l’herbe arrive au ras de la maison et n’est pas tondue.

        La végétation n’est pas élaguée et fait vraiment fouillis.

        Les murs de la bâtisse sont dégradés et le tuyau de descente d’eau réparé avec un morceau différent, (photo 2 dans l’angle du mur à droite).

        On distingue aussi un petit bâtiment en moellon sans grand caractère.

        J’ai l’impression d’une propriété un peu à l’abandon.

        Cordialement.

        Anne

        Répondre à ce message

  • Simplement quelques remarques si elles peuvent aider :
    - les photos 3 et 4 sont prises du même côté, même si on ne peut que deviner l’arbrisseau en fond sur l’une des deux photos, tandis que sur l’autre il apparait nettement. Les personnes n’ont pas bougé de place, car on reconnait les mêmes personnes aux mêmes places, même si dans un cas, la photo est prise de plus près étant donné qu’on ne voit que des bras. Ce qui laisse penser que :
    - entre les deux photos, on n’a juste ôté les tables après le repas, hypothèse plus vraisemblable que l’inverse, car sur la photo avec table, il n’y a pas de reliefs de repas dans les assiettes et aussi du fait qu’on parait être au moment de l’apéro (sous forme de bière, d’où l’ambiance survoltée au moment du toast, attendu certainement trop longtemps après probablement les formalités religieuses trop convenues !). Ce qui laisse penser que ces personnes, si elles étaient servies à table, étaient honorées comme clientes, soit en tant que membres d’une association ou d’une confrérie (d’où l’unité et la singularité des costumes). Pas comme des princesses, certes, sinon leur réunion n’aurait probablement pas pris la forme d’un pique-nique amélioré, ni non plus comme des employées qui auraient eu à assumer leur service elles-mêmes.
    - sur ces deux photos, il s’agit de jeunes femmes en début de vingtaine manifestement (plus de « garde-chioume » pour les encadrer, donc) d’où l’ambiance débridée et leur aisance dans cette situation. Ce qui explique leur connivence (très évidente) et implique bien qu’elles ont partagé des choses en commun. Certainement un bout de vie, sinon de fraternité dans un contexte avec sûrement quelques contraintes.

    Ca ne fait pas avancer beaucoup le schmilblic ?
    Oui, mais c’est une petite pierre à la construction qui pourra peut-être servir de socle à une autre.
    Bonne recherche à tous.
    .

    Répondre à ce message

    • Qui pourrait identifier ces charmantes jeunes filles ? 18 mars 17:34, par Anne des Déserts

      Bonjour,

      Analyse intéressante et assez pertinente.
      Cependant certaines de ces personnes si elles n’ont pas changé d’endroit ont bien échangé leur place.
      Ainsi la jeune fille au grand chapeau fleuri de muguets a changé de bord, de même la jeune femme portant un ensemble genre cachemire avec un chemisier plus flou et une grande jupe à grosses nervures et aussi la jeune femme portant une cravate noire, qu’on ne distingue pas très bien, il est vrai sur les photos du site.
      Enfin, je pense qu’il y a des très jeunes autour de 16 ans, pas encore très civilisées, (au moins l’une d’elle qui montre ses pantalons et ôte son chapeau) des jeunes femmes plus âgées et enfin une directrice à la blouse fleurie.
      Les photos données en lien sont plus explicites.
      Mais je suis bien d’accord que c’est un groupe nettement constitué et que ces jeunes femmes et jeunes filles se connaissent toutes très bien.
      Cordialement.

      Anne

      Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2017 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Ours | Charte | Logo | Espace privé | Logiciels | édité avec SPIP