www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil > Album photo > Entraide photographique > Qui pourrait identifier ces réquisitionnés du STO partis en Pologne ?

Qui pourrait identifier ces réquisitionnés du STO partis en Pologne ?

Le jeudi 2 avril 2015, par Michel Merlingeas

Cette photo, d’un format papier 115x81 mm, a certainement été prise dans une usine proche de Waldenburg en Pologne, région de Silésie, entre 1943 et 1944. Ces ouvriers font parti d’un groupe de requis pour le service du travail obligatoire - STO.

JPEG - 214.3 ko
STO Usine Waldenburg en Silésie (Pologne)

Mon père Georges Merlingeas, figure sur celle-ci (juste en dessous de la personne de gauche, qui a la position la plus haute).

JPEG - 17.9 ko
Georges Merlingeas

Il travaillait comme ajusteur aux ateliers des chemins de fer de la compagnie du PO (SNCF) à Périgueux lorsqu’il a été contraint de partir dans le cadre du STO.

JPEG - 521.7 ko
Son ordre de réquisition
Un clic sur l’image pour l’agrandir
JPEG - 160.3 ko
Sa fiche de STO
JPEG - 15.4 ko
Un coupon de monnaie de camp que les ouvriers de guerre devaient utiliser

Je sais qu’à leur retour du STO, ces ouvriers réquisitionnés sous le nom de « déportés du travail » avaient fait un « séjour de réadaptation » (je ne trouve pas d’autre terme, aujourd’hui on dirait « remise en forme »), dans le massif de la Chartreuse. Je possède deux photos de ce séjour :


J’aimerais rentrer en contact avec des descendants des personnes présentent sur la photo afin de partager avec eux l’histoire de cette période.

Merci à tous pour votre aide...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

33 Messages

  • Je ne vous serais pas d’une grande aide puisque c’est moi, qui du coup, vais vous en demander. Mon beau-père a été aussi au STO, à Baden-Baden et je voudrais savoir comment peut-on retrouver son parcours en Allemagne ? Merci, Sylvie Bily

    Répondre à ce message

    • Voici comment procéder pour retrouver le dossier d’un déporté du travail :

      Avant tout déplacement il faut écrire à la Division des Archives des Victimes des Conflits Contemporains (DAVCC), rue Neuve Bourg l’Abbé B.P. 552, 14037 CAEN CEDEX.

      En ce qui me concerne, j’ai reçu deux mois après la réponse. Ce délai, qui peut paraître long, est dû au fait que tous les documents concernant le travailleur sont éparpillés dans plusieurs fichiers distincts ; passeports, visite médicale, certificat d’embauche, etc… Une fois que tous ces papiers sont retrouvés et regroupés, on vous envoie la liste des documents administratifs détenus par les archives.
      Il ne reste plus qu’à prendre rendez-vous pour venir les consulter en téléphonant au 02 31 38 45 93. A noter toutefois que si vous ne pouvez pas vous déranger il est possible d’obtenir la photocopie des documents par courrier (0,25 cts la feuille).
      En me rendant à Caen — je précise que nous sommes très bien accueillis dans ce service — j’ai pu obtenir une autre adresse en Allemagne : l’ I.T.S. à Bad Arolsen. Ils peuvent éventuellement détenir d’autres renseignements sur la personne déportée. On peut faire directement sa demande en ligne et/ou écrire en Français. Voici les coordonnées : Service International de Recherches, Grosse Allee 5-9, 34454 Bad Arolsen. Site :
      http://www.its-arolsen.org/fr/page_daccueil/index.html

      Cordialement

      Répondre à ce message

      • Bonjour,
        Je vous remercie pour cette information concernant l’adresse de la DAVCC.
        Je vais donc écrire mais en m’adressant à tous je recherche toutes informations relatives au lieu de ’’détention’’, type de travail, conditions de vie, anciens ’’co-détenus’’, etc etc concernant un oncle HENRI CHAUMAZ né à Beaune - 73140 Michel de Maurienne le 02/01/1916 .
        Il a été requis au titre du STO, logeait à Hohenlinde (nom allemand) mais le nom polonais est Lagiewniki (arrondissement de la ville de Bytom, en voïvodie de Silésie …).
        Son lieu de travail était Schwientochlowitz en allemand ou Świętochłowice en polonais .
        Il serait parti vers le début du mois de janvier 1943 et décédé le 29/12/1943 à Kattowice. Merci à tous.

        Répondre à ce message

  • Bonjour
    Mon père ( 93 ans ) parti lui aussi en STO à Myslowice ( 15 km d’Auschwitz) est abonné au déporté du travail , un petit journal éménant de la fédération des déportés du travail.
    Je peux lui demander l’adresse si vous le souhaiter.
    Bien à vous

    Répondre à ce message

  • Qui pourrait identifier ces réquisitionnés du STO partis en Pologne ? 17 avril 2015 09:31, par dumaître christian

    J’ai traité de ce problème dans ma dernière monographie « Vignerons de l’Entre-Deux-Mers » paru cet hiver, où j’évoque le parcours de mes deux oncles ; pupilles de la Nation 14-18, et qui se retrouvèrent prisonniers en 1940.
    Les dossiers de prisonniers divers se trouvent au SHD de Caen qu’il faut contacter, avec identités exactes, dates et lieux de détention.
    Bonne recherches,
    CD

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Mmon grand père à été déporté pour le STO en Pologne, dans un camp situé à Breslau, ville qui s’appelle maintenant Worclau.
    Est ce que la photo (première en haut de la page) à été prise la bas ? La personne en haut à droite lui ressemble.

    En revanche, je sais que lorsqu’il en est revenu, il pesait 35 kilos et quil y a ete emmené dans des wagons a bestiaux depuis la France, depuis Toulouse je pense. Dans le camp de Breslau, les polonais étaient les plus maltraités, et si mon grand père en est revenu c’est parce qu’un kapo qui l’avais pris en afection lui apportait un peu plus de soupe.

    Quelqu’un aurait plus d’informations sur ce camp ?

    Merci pour vos réponses.

    Répondre à ce message

    • Bonjour
      La photo a été prise, soit dans l’entreprise Mannesman, à Waldenburg, soit dans un autre lieu, camp ? Worclaw n’est pas très loin de Waldenburg., mais je n’ai pas d’autre précision.
      Bonne journée

      Répondre à ce message

    • Bonjour mon grand père été aussi STO en Silesie près de Auschwitz
      Il a aussi fait son retour en wagon a bestiaux je sait qu’ il pesait à peine 40 KILO À son retour
      Il est ne le 18/07/1920
      Il est parti de Lyon
      Merci pour l adresse de Caen je vais écrire
      Cordialement

      Répondre à ce message

    • Bonjour Ludivine,

      Moi aussi, mon oncle Baptiste FOREST, né en 1922 de Pouilly sous Charlieu (Loire) a été déporté STO à Breslaw en JUIN 1943. Entreprise FAMO ; leur campement a été bombardé par les russes et il serait mort sous les décombres. Mais Baptiste n’est notifié nulle part... liste de départ de notre département, liste décédés ou disparus sto ;. Des amis polonais se sont rendus à Wroclaw (ex Breslaw) et son nom n’apparaît nulle part. Qui pourrait m’aider à le retrouver un peu ? merci à vous Pascale Forest

      Répondre à ce message

      • Bonjour

        J ai exactement la même histoire mon oncle René serpollier de 1922 ne à Bourgoin jallieu a été stocké chez FAMO Breslau j ai entendu qu il était mort sous les bombardements Russe par contre j ai sa plaque d identification de STO je ne sais pas comment ma famille la récupère....

        Répondre à ce message

        • Bonjour, je reviens à vous longtemps après... Pouvez-vous avoir plus de renseignements quant à cette plaque d’identification ? Mon oncle Baptiste FOREST de Pouilly sous Charlieu est probablement parti le 9 juin 1943 de Roanne. Il est né le 5 Aout 1922 à Pouilly. Il est mort sous les décombres (bombardement russe) le 3 mars 1945 mais son nom ne figure nulle part. Merci à vous si vous aviez d’autres infos ou des photos. Pascale Forest Roanne

          Répondre à ce message

    • Qui pourrait identifier ces réquisitionnés du STO partis en Pologne ? 14 novembre 2017 15:13, par Nathalie LEPAUMIER

      Bonjour,

      mes grands parents maternels étaient eux aussi à Breslau.

      Henri Merlet venait de La Rochelle,il a été réquisitionné en septembre 42.
      Anna Plugina était Ukrainienne, elle avait été embarquée dans un fourgon à bestiaux soit disant pour la protéger d’une éventuelle bombe au phosphore....
      C’est en devenant médiateurs concernant les litiges pour le travail, lui pour les français, elle pour les slaves, qu’ils se sont rencontrés. Grâce à leur fonction, ils avaient assez de liberté et ne s’en sortaient pas trop mal....
      après maintes péripéties, Henri rentra en France et Anna réussit à le rejoindre quelques semaines plus tard...

      mon grand père a consigné cette partie de leur vie dans des mémoires. Il y décrit assez bien la vie à Breslau. si cela vous intéresse, je pourrais vous faire partager ces quelques pages...

      Répondre à ce message

  • je recherche la trace de mon pour cette période je sais qu’il a travaillé en Silésie je me souvient qu’il parlé d’usine d’avion je ne l’ai plus revue après mes 15ans j’ai 73 ans maintenant si quelqu’un peut m’aider a trouver sa trace il ce nommais GEY Robert Roland 20 ans en 1942
    merci

    Répondre à ce message

  • je suis à la recherche d’informations concernant René Serpollier, neveu de ma mère, mort à la même époque, et né à Bourgoin Jailleu.

    Répondre à ce message

    • Bonjour,

      Je suis pour ma part à la recherche de mon grand-père, réquisitionné pour le STO en haute-silésie, semble-t-il à l’usine WIFO. Je sais qu’il était en cuisines, il travaillait notamment avec une allemande qui s’appelait Renatta.

      Malheureusement, je n’ai aucune information sur le nom du camp où il était exactement. Il était sur la liste travailleurs 476 et avait un ami du nom de Jean Saïga qui lui a offert une bible « en souvenir du groupe chrétien de Wifo ».

      Je n’ai pas d’autres informations. Grâce à vos informations, j’ai rédigé un courrier à la DAVC, mais si quelqu’un avait la moindre information supplémentaire, je serai ravie de la recevoir.

      Répondre à ce message

  • Bonjour, mon père Jacques Augustin PAGES né en 1921 a été réquisitionné du STO en 1942 ou 1943 au départ de Bordeaux pour la Pologne et la Prusse Orientale. Malheureusement je n’ai aucuns documents, dates précises et lieux d’internements de l’époque. Se que je peux fournir c’est seulement une lettre d’un camarade avec qui ils s’échappèrent du STO racontant toutes les péripéties poignantes traversant la Bérézina pour leur retour en France. Cette lettre est disponible si cela intéresse quelqu’un car je ne sais pas comment la mettre en pièce jointe. Merci de votre écoute.

    Répondre à ce message

  • Bonjour,
    Je suis dans l’incapacité d’identifier une seule personne sur la photo. Cependant si je suis tombé sur ce site c’est que j’ai récemment entrepris des recherches sur le passé de mon grand père mort en 2005 et qui ne racontait quasiment pas son passé. Il se trouve qu’il a été à Blechammer sud dans les STO. Si quelqu’un a entendu parler d’un Roger Georges Carmeille, merci de me contacter.Cordialement.

    Répondre à ce message

  • Bonjour Madame ou Monsieur,

    Je souhaiterais avoir tous styles de renseignements, même de simples informations sur la vie quotidienne pour les jeunes hommes du STO à Scwientoschlovitz.
    Le frère de mon père, Roger Estival a été des leurs, et est mort le 30 avril 1945 sur le bâteau en revenant en France à Marseille...A -t-il subi des tortures, je n’en sais rien mais ai compris, plus jeune en lisant les cartes qu’il envoyait à ses parents (mes grand-parents) que la vie pour eux était très dure, les conditions de travail en laminoir, le froid, le rationnement...

    Merci pour eux, pour lui.
    Bien à vous,

    Nancy Estival Souloumiac (Tarn, France)

    Répondre à ce message

  • Bonjour...
    Mon oncle, frère de mon père né en 1922 (Lautrec 81 Tarn France), Roger Estival est décédé en revenant par bateau le 30 avril 1945 à Marseille..
    effets personnels seulement inhumés, mes grands-parents sont arrivés juste après son inhumation au cimetière de la Pointe rouge à Marseille (fosse commune)..
    Je souhaiterais avoir plus d’informations sur son vécu....

    J’habite dans le Tarn, Labruguière.

    Cordialement, Nancy

    Répondre à ce message

  • autre info sur Mr Roger Estival parti au STO à Schwientoschlowitz, travaillait vraisemblablement dans un Laminoir...(né en 1922 à Lautrec, Tarn 81, France et est mort en 1945, le 30 avril 1945 à l’âge de 23 ans)

    N’hésitez pas à prendre contact avec moi pour tous renseignements.
    Merci.

    Nancy Souloumiac (Estival)

    Répondre à ce message

  • Je suis moi-même à la recherche du passé de mon père, René Charles BOUHOT, né en 1922, originaire de Côte d’Or, réquisitionné par le STO en 1943 et revenu d’Allemagne en 1945.
    Peut-être se trouvait-il sur le secteur de Leipzig ? Il a hélas rarement évoqué cette période.
    Merci pour les éventuelles infos

    Répondre à ce message

    • Mon grand-père Gilbert Grau né en 1922 et mort en 1994, fut STO en Haute Silésie et travailla dans une usine située dans la ville d’Andreashütte (de nos jours Zawadskie).
      Il apprit l’allemand et se lia d’amitiê avec des polonais.
      Au retour à Elna, en Catalogne du nord, il me pesait plus que 40 kilos et perdit les dents à cause des privations.

      Répondre à ce message

  • Qui pourrait identifier ces réquisitionnés du STO partis en Pologne ? 14 juin 10:05, par Nancy SOULOUMIAC (nom de naissance ESTIVAL)

    Je crois reconnaître mon oncle : Roger Estival à la droite de Mr Georges Merlingeas. Cordialement, Mme Nancy Souloumiac (nom de naissance : ESTIVAL). Dans l’espoir d’avoir un retour ou des nouvelles informations !

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2021 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP