www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil > Articles > Entraide généalogique ou historique > Au sujet du nom donné à un enfant naturel

Au sujet du nom donné à un enfant naturel

Le vendredi 8 octobre 2021, par Martine Monnier

Comme beaucoup de généalogistes amateurs, j’ai dans mes ancêtres quelques enfants naturels nés de pères inconnus.

Dans le cas présent, il s’agit du père de mon arrière grand-mère Albina : son père est né le 17 février 1849 à Combebonnet, ancienne commune aujourd’hui rattachée à Engayrac. Son acte de naissance ci-dessous est consultable sur le site des archives départementales du Lot et Garonne [1] :

Il a été déclaré par son grand-père maternel qui a dit vouloir lui donner comme nom PHIESQUI et comme prénom Pierre. Puis l’enfant a bien été enregistré sous ce nom.

Sa mère ne l’a pas reconnu par la suite et quand il s’est marié le 5 juin 1875 à Saint-Maurin (Lot-et-Garonne), il est bien précisé non reconnu par sa mère et né de père inconnu [2] :

Mes questions :

  • Comment peut-on donner un nom de famille à un enfant naturel qui ne soit pas celui de sa mère ?
  • Où le père de Marie Lannes a t’il trouvé le nom de PHIESQUI pour son petit-fils ?
  • Est-ce le nom du « père inconnu » ?
  • Peut-on retrouver un sieur PHIESQUI qui correspondrait à l’époque et au lieu ???

Mettons nous un instant à la place de ce père arrivant à la mairie : quel nom déclarer ? S’est-il mis d’accord avec sa fille ? Ont-ils « inventé » un nom pour la circonstance ?

Il y a des règles administratives dans ces cas là... mais il semble bien qu’ici les autorités aient pris quelques libertés.

Avez-vous remarqué d’ailleurs que le rédacteur de l’acte est « maire de Combebonnet » dans le canton de Beauville, que Géraud Lannes, le déclarant, travaille comme métayer à Balende, commune de Saint Maurin, et que la naissance a eu lieu dans la maison de la mère à Marignac sur la commune d’ Engayrac (anciennement Combebonnet) où décède Pierre Phiesqui le 27 février 1883 ?

Merci à tous pour votre aide...


[1Acte de naissance, commune de Combebonnet,4 E 86 7 vue 38/142

[2Acte de mariage, commune de Saint-Maurin, 4 E 256 18 vues 138 et 139/331

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

28 Messages

  • Au sujet du nom donné à un enfant naturel 8 octobre 08:12, par Marie-Hélène BLONDE

    Est-ce que PHIESQUI ne serait pas une transcription un peu particulière de FIESCHI ? L’originalité de la graphie du nom reviendrait en ce cas au maire...

    Répondre à ce message

  • Au sujet du nom donné à un enfant naturel 8 octobre 08:33, par Jacques Seynaeve

    Bonjour Martine,

    Ne serait-ce pas une déformation de « Fils de qui » ?

    Cordialement.
    Jacques

    Répondre à ce message

  • Au sujet du nom donné à un enfant naturel 8 octobre 08:37, par martine hautot

    Bonjour , Pour les enfants naturels il semble que l’ habitude soit de leur donner le nom de leur mère sans que ce soit une règle mais ce peut être le prénom de le mère ou même un nom inventé et parfois pas de nom de famille .Dans ce cas précis ,je pense au nom du père ,ce Phiesqui me fait penser au nom corse de Fieschi.Ce pourrait être le père de l’enfant , un saisonnier passé au pays .
    https://scribavita.fr/blog/nom-famille-enfant-naturel-exemples

    Répondre à ce message

    • Au sujet du nom donné à un enfant naturel 8 octobre 11:17, par Maryse

      Bonjour,

      En parcourant des tables décennales, j’ai souvent trouvé un seul prénom. J’en ai une dans ma généalogie que j’ai dû nommer INCONNU Thérèse car je n’avais que son prénom, elle était déclarée (à sa naissance, en 1828, de père et de mère inconnus) ; j’en ai un autre qui était déclaré de père et de mère inconnus et déposé à l’hospice et à qui on a donné 2 prénoms, l’un servant de patronyme. Peut-être leur a-t-on donné le nom du saint du jour en guise de prénom … comme le calendrier a changé au fil des années, il est difficile de retrouver.
      Je ne suis pas sûre qu’il y ait eu une règle bien établie, chaque officier d’état civil faisait selon son ressenti ! Peut-être que sous l’ancien régime, il y avait une règle !

      Répondre à ce message

  • Au sujet du nom donné à un enfant naturel 8 octobre 08:43, par CHARON Bernard

    Article intéressant. De mon côté je cherche à savoir quels étaient les régiments implantés de façon durable

    à Chaumont en Haute-Marne.

    Je souhaite notamment savoir si un militaire du nom de Mériot était dans l’une des garnisons de cette ville entre 1845 et 1853.

    J’ai trouvé que 2 Mériot avaient été militaires - deux frères - vers 1880. Ce n’étaient pas

    des militaires de carrière.

    C’est donc 30 ans avant qu’un Mériot a été militaire de carrière à Chaumont. Né au moins 20 années auparavant. Et pas forcément en Haute-Marne.

    Je me suis adressé également aux Archives de la Haute-Marne. Déception, ils ne savent pas, ils n’ont pas de listes...

    Merci de votre aide.

    Répondre à ce message

  • Au sujet du nom donné à un enfant naturel 8 octobre 09:35, par Frigara

    Il s’agit sans doute du nom du père transcrit phonétiquement :
    FIESCHI Le géniteur devait être Corse ou Italien.

    Répondre à ce message

    • Au sujet du nom donné à un enfant naturel 8 octobre 12:02, par Giselle Coste-Berta

      bonjour,
      le prénom que cet enfant naturel a donné à sa fille : Albina, confirmerait une origine italienne ou corse. Les secrétaires de mairie n’étaient pas toujours au fait de l’orthographe des Noms propres.
      bonne recherche

      Répondre à ce message

    • Au sujet du nom donné à un enfant naturel 8 octobre 16:08, par Martine MONNIER

      Merci pour vos réponses,
      je pense moi aussi qu’il doit s’agit du nom du père qui n’est pas un nom très courant, surtout en Lot et Garonne. Toutefois, je ne sais pas comment je vais pouvoir le retrouver car il n’apparait pas dans les recensements.

      Répondre à ce message

      • Au sujet du nom donné à un enfant naturel 8 octobre 23:38, par Frigara

        Bonsoir Martine
        Le grand-père de l’enfant Géraud LANNES était métayer ; il vivait donc dans une zone rurale, à la ferme. Il est certain que des journaliers étrangers, italiens en l’occurrence, devaient l’aider dans ses tâches quotidiennes. L’immigration italienne a commencé vers le milieu du XIXe, en particulier dans le Sud-Ouest. Il faudrait peut-être rechercher s’il existe des listes de travailleurs étrangers dans le village en question, en dehors de tout recensement de résidents autochtones. Le patronyme FIESCHI pourrait alors apparaître.

        Répondre à ce message

  • Au sujet du nom donné à un enfant naturel 8 octobre 11:09, par Devoille

    Il semble effectivement que ce soit « Fils de qui » - trait d’humour ou de dérision du grand-père ?
    Par ailleurs, après la Révolution,lorsque la mère donne naissance à un enfant dont le père n’est pas reconnu et bien que le nom de la mère figure dans l’acte de naissance, l’enfant n’est pas considéré comme « reconnu » par la mère : elle doit reconnaître l’enfant par un acte distinct pour que celui-ci puisse bénéficier de droits à son égards.
    j’ai trouvé le cas d’un enfant né de père inconnu et reconnu par sa mère 40 ans plus tard.

    Répondre à ce message

  • Au sujet du nom donné à un enfant naturel 8 octobre 11:42, par Jacques B

    Je cherche également le père de mon arrière-arrière grand-père, enfant « naturel » qui a pris le nom de sa mère. Je suis persuadé que la mémoire familiale a retenu son nom et que peut-être les archives de la famille élargie en font part. Certaines coïncidences me font penser que cet enfant a bénéficié de l’aide anonyme de son père biologique bien en vue dans la société de l’époque. Il me faut donc chercher dans l’histoire locale.

    Répondre à ce message

  • Au sujet du nom donné à un enfant naturel 8 octobre 11:52, par Jacques Seynaeve

    L’acte de décès de Marie LANNES en date du 02.04.1888 à Engayrac indique qu’elle est veuve d’Antoine GRENIER.
    Celui-ci décède le 02.04.1866. Le mariage a donc eu lieu entre 1849 (naissance de Pierre) et 1866.
    Où (?). Je ne l’ai pas trouvé dans les TD d’Engayrac.
    Antoine GRENIER a-t-il adopté Pierre ?
    Pour info, les 3 enfants de Pierre, nés entre 1876 et 1880 sont orthographiés FIESQUI.

    Cordialement.
    Jacques

    Répondre à ce message

  • Au sujet du nom donné à un enfant naturel 8 octobre 22:29, par Franck Boulinguez

    Bonsoir à tous,

    Pour résumer :

    Pierre est né en 1849 à « Marignac » lieu-dit de la commune d’Engayrac

    Sur son acte de mariage daté de 1875,Pierre PHIESQUI, âgé de « 26 ans révolus » habite toujours à « Marignac » avec sa mère Marie LANNES, certainement dans la maison où il est né, bien qu’étant « fils naturel et non reconnu ».

    Il décédera à 34 ans le 27 février 1883 au même endroit !

    Sur la période, seuls les recensements de 1872 et de 1876 sont disponibles...

    OK Le père est inconnu... Mais pourquoi sa mère ne l’a pas reconnu ???

    Répondre à ce message

    • Au sujet du nom donné à un enfant naturel 8 octobre 22:56, par Martine MONNIER

      Il semble que le nom PHIESQUI soit important car sur l’acte de mariage d’Albina Phiesqui il est précisé qu’il y a eu erreur à la naissance et que son patronyme est bien Phiesqui et non
      Fiesqui.

      Répondre à ce message

    • Au sujet du nom donné à un enfant naturel 9 octobre 09:15, par martine hautot

      je crois qu’ on ne savait pas toujours qu’ il fallait que la mère reconnaisse l’enfant,pour le père cela paraissait nécessaire mais pour la mère on pensait que l’accouchement suffisait à prouver le lien entre la mère et l’enfant. Parfois la reconnaissance de la mère ne se faisait qu’au mariage de l’enfant ou in extremis avant le décès de la mère pour l’ héritage

      Répondre à ce message

      • Au sujet du nom donné à un enfant naturel 9 octobre 10:16, par Nicole TRONGNEUX

        Bonjour,j’ai dans mon ascendance proche une de mes grand-mères née de père inconnu en 1893,bien qu’ayant vécu avec sa mère jusqu’à son mariage,elle n’a été reconnue par acte officiel qu’au moment de la publication des bans.Pour l’anecdote,sa mère a menti à l’agent recenseur quand sa fille avait trois ans,en la nommant du nom de son époux défunt,nom légitimement porté par la soeur aînée.

        Répondre à ce message

  • Au sujet du nom donné à un enfant naturel 9 octobre 09:48, par Jacques Seynaeve

    Bonjour,

    N’oublions pas que c’est le grand-père qui fait la déclaration et donne un nom à son petit-fils.
    Il m’étonnerait (surtout que sa fille ne reconnaît pas l’enfant), qu’il ait choisi le nom d’un journalier de passage...
    Il me paraît étonnant que sa fille lui ait révélé le nom du père !
    Ma proposition de ’Fils de qui’ pourrait s’expliquer par la honte que le grand-père ressent vis-à-vis de sa fille.

    Dans les recensement de 1866,-vue 6/21-, on trouve Marie LANNES, âgée de 42 ans, servante, et son fils Pierre GRENIER, 4 ans.
    Ceci confirme donc ce que je demandais dans un précédent message, à savoir la date et le lieu du mariage d’Antoine GRENIER avec Marie LANNES.

    Cordialement.
    Jacques

    Répondre à ce message

  • Au sujet du nom donné à un enfant naturel 9 octobre 16:23, par Jacques Seynaeve

    Une question me tarabuste :
    Comment une mère qui n’a pas reconnu son enfant, peut-elle vivre sous le même toit que celui-ci ? ?
    C’est pourtant le cas puisque l’acte de mariage de Pierre PHIESQUI en 1875 précise que Pierre, non reconnu par sa mère Marie LANNES, demeure avec elle ?
    Un enfant de père inconnu et non reconnu par sa mère n’était-il pas confié à un tiers ?

    Jacques

    Répondre à ce message

    • Au sujet du nom donné à un enfant naturel 9 octobre 19:04, par martine hautot

      bien sûr ,ça arrive souvent ,la reconnaissance est un acte juridique qui modifie la situation de l’enfant notamment pour l’ héritage, beaucoup de femmes l’ignorent et se contentent d’élever l’enfant ,sachant bien qu’ il est le leur,puisqu’elles l’ont mis au monde,l’absence de reconnaissance ne correspond par pour la mère à un abandon

      Répondre à ce message

      • Au sujet du nom donné à un enfant naturel 10 octobre 12:49, par Frigara

        Je suis tout à fait d’accord avec la réponse de Martine : la mère n’était pas censée savoir qu’il lui fallait reconnaître administrativement « la chair de sa chair ». L’enfant n’a pas été reconnu sur papier mais n’a pas été abandonné affectivement par sa mère.
        Pour le père, pas de problème à mon sens. Je persiste à penser qu’il s’agit d’un FIESCHI On retrouve la graphie FIESQUI dans la descendance, graphie « à la française » , le CHI italien équivalant au QUI français. Je persiste aussi à penser
        qu’il s’agissait d’un journalier, un ouvrier agricole, que connaissait le grand-père du nourrisson. Comme dit l’adage, « le loup était entré dans la bergerie » : la fille du patron avait été séduite par l’employé. Cela arrivait dans les campagnes ... et même ailleurs.

        Répondre à ce message

  • Au sujet du nom donné à un enfant naturel 11 octobre 10:40, par Jacques Seynaeve

    Bonjour,

    L’acte de décès de Pierre PHIESQUI, en date du 28.02.1883 à Engayrac, précise qu’il est le fils de Marie LAN(N)ES (pas de notion de non-reconnaissance).
    Cela voudrait-il dire qu’entre son mariage en 1875 et son décès en 1883, sa mère l’a reconnu ?
    Si oui, il doit exister un acte de reconnaissance.

    Cordialement.
    Jacques

    Répondre à ce message

  • Au sujet du nom donné à un enfant naturel 11 octobre 20:59, par Sonia Landgrebe

    Il semble avoir été facile pour le grand-père de donner à l’enfant ce patronyme de PHIESQUI, accepté par le maire ! Il est intéressant d’ailleurs de noter que l’acte de naissance n’indique pas explicitement que le père est inconnu. Peut-être Marie LANNES avait-elle eu de notoriété publique une relation avec un sieur PHIESQUI/FIESCHI, qui pour autant n’a pas souhaité reconnaître l’enfant ? ...

    Répondre à ce message

  • Au sujet du nom donné à un enfant naturel 22 octobre 11:50, par Conil

    Dans La réglementation des registres paroissiaux en France, on lit :

    Manière d’inscrire les baptisés dans le premier livre.

    L’an du Seigneur... jour... mois... Moi, N. curé de la présente église
    St N. de la ville (ou du lieu) de N., j’ai baptisé un enfant né (ou née) de
    N. et N. époux de cette paroisse (ou de St N.), de telle patrie et famille,
    à qui a été imposé le nom de N. Les parrains furcnl N. fils de N. de la
    paroisse (ou du lieu de N.) et N. épouse de N., fille de N. de la paroisse
    (ou du lieu de N.).

    Et ensuite :
    Si l’enfant n’est pas né de mariage légitime, on écrira au moins le
    nom de celui des parents que l’on connaît (en évitant toutefois tout risque
    de scandale
    ) ; et si on ne connaît ni l’un ni l’autre, on inscrira ceci :
    J’ai baptisé un enfant, dont on ignore les parents, né le... etc., comme
    supra.

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2021 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP