www.histoire-genealogie.com

----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil » Présentation » Comment proposer un article ou une demande d’entraide

Comment proposer un article ou une demande d’entraide

Le mercredi 18 février 2015, par Thierry Sabot

Devenez rédacteur sur www.histoire-genealogie.com

Depuis novembre 2000, www.histoire-genealogie.com est un magazine-web coopératif et interactif, ouvert à toutes formes de participation... Selon la belle expression de Guillaume de Morant, "www.histoire-genealogie a presque ressuscité le principe de la veillée au coin du feu où chacun venait apporter et raconter son histoire... mais c’est aussi un site animé par une démarche rigoureuse de vulgarisation " (Généalogie Magazine, n° 224, mars 2003, page 4).


Comment proposer un article ?

Vous souhaitez partager le résultat de vos travaux historiques et généalogiques avec le plus grand nombre et que votre article soit accessible en permanence, 2 solutions s’offrent à vous :

  • 1) Si vous avez l’habitude du logiciel Spip utilisé pour la mise en page des articles de ce site, vous pouvez préparer vous-même la mise en forme de votre article. À noter qu’une aide en ligne est disponible en suivant ce lien : Aide en ligne : comment participer ?
  • 2) Vous pouvez m’envoyer par mail votre article avec ses illustrations (libres de droits de reproduction), au format pdf, Word, OpenOffice ou LibreOffice, à l’adresse suivante : thierry-sabot[arobase]orange.fr (remplacer [arobase] par @). Si votre article est accepté, je m’occupe de la mise en page de votre texte. Vous serez alors prévenu par mail de sa mise en page (proposition de publication) puis de sa mise en ligne (publication sur le web).

Dans tous les cas, je vous invite à lire :

Entraide historique et/ou généalogique


Comment solliciter l’aide des lecteurs pour résoudre une énigme historique et/ou généalogique ?

La rubrique Entraide historique & généalogique vous aide dans vos recherches. Pour y participer, il vous suffit de rédiger un texte qui présente de façon détaillée et argumentée les raisons de vos difficultés ou de votre blocage dans le cadre de vos recherches historiques et/ou généalogiques.

Vous devez donc impérativement rédiger un article détaillé qui donne le maximum d’infos sur cette énigme qui pose problème.

Vous devez notamment joindre à votre article :

  • les transcriptions des actes déjà trouvés (avec la mention de leurs références) ;
  • le détail de tous les éléments en votre possession (photos par exemple)...

Enfin, vous devez préciser ce que vous attendez des lecteurs dans votre demande d’entraide (notamment formuler vos interrogations).

Attention, si le texte s’apparente à une simple petite annonce, il ne sera pas mis en ligne. Il faut qu’il soit rédigé.

Si nécessaire, pour vous aider à préparer votre demande, vous pouvez vous inspirer des exemples déjà publiés dans la rubrique entraide généalogique : Entraide généalogique ou historique

Si elle est acceptée, votre demande d’entraide sera soumise à la perspicacité des lecteurs de la Gazette... Ensemble nous trouverons bien une solution !

  • Attention ! Les demandes d’entraide laconiques, imprécises, incomplètes ou non rédigées ne seront pas retenues.
  • L’article et les documents doivent être envoyés à l’adresse mail suivante : thierry-sabot[arobase]orange.fr (remplacer [arobase] par @)

Entraide photographique


Comment publier une photo à identifier dans ce magazine-web ?

C’est très simple, il vous suffit de m’envoyer la photo par mail, au format jpg, dans la plus grande taille possible, sans compression.
Votre document doit impérativement être accompagné d’un texte rédigé qui présente la photographie.
Dans ce texte, vous devez donner tous les renseignements en votre possession sur cette photo.
En effet, il faut donner du grain à moudre aux lecteurs afin de susciter leur intérêt pour votre demande et espérer en retour de l’aide ou quelques pistes de recherches.
Vous devez impérativement donner le plus de détails possibles (notamment les indications de lieux et les indications généalogiques connues !)

Par exemple :

  • Quelle est la provenance de cette photo ?
  • Quelles sont ses dimensions ?
  • Quelle est la nature du support : papier, carton (épais, fin...) ?
  • Y a-t-il une inscription ou le nom d’un photographe sur le document, au recto ou au verso ?
  • Dans quelle ville (ou région) a été prise cette photo, à quelle date approximativement ?
  • Reconnaissez-vous quelques personnages de la photo ou avez-vous des informations généalogiques sur les personnes présentent sur la photo ?
  • Y a-t-il un lien entre cette photo et les autres photos de votre collection familiale ?
  • S’il s’agit d’un objet à identifier, vous devez décrire celui-ci :
  • ces principales caractéristiques (taille, composition, couleur...).
  • l’indication de sa provenance (d’où vient-il, où a-t-il été trouvé, à qui appartenait-il ?...).
  • N’oubliez pas d’indiquer les recherches déjà faites, les documents en votre possession, ceux que vous recherchez encore...

Enfin, vous devez également formuler toutes les questions que vous vous posez au sujet du document ou de l’objet proposés :

  • Quelle est la question principale pour laquelle vous attendez une réponse ?

Si nécessaire, pour vous aider à préparer votre demande, vous pouvez vous inspirer des exemples déjà publiés dans la rubrique entraide photographique : Entraide photographique

Si elle est acceptée, votre demande d’entraide sera soumise à la perspicacité des lecteurs de la Gazette... Ensemble nous trouverons bien une solution !

  • Attention ! Les demandes d’entraide laconiques, imprécises, incomplètes ou non rédigées ne seront pas retenues.
  • La photo et son texte de présentation doivent être envoyés à l’adresse mail suivante : thierry-sabot[arobase]orange.fr (remplacer [arobase] par @)

Pour vos demandes d’entraide, merci de ne pas utiliser le formulaire ci-dessous car votre demande ne sera pas prise en compte. Vous devez impérativement l’envoyer par mail à l’adresse suivante : thierry-sabot[arobase]orange.fr (remplacer [arobase] par @) ).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

2 Messages

  • Comment un Pierre Louis chasse un Pierre Louis 2 septembre 18:05, par Michel Patte

    Il y a eu les rois fainéants, maintenant il va falloir tenir compte des prêtres fainéants.

    La lecture des registres paroissiaux réserve bien des surprises, Travaillant sur le patronyme LEBEL, je recherchais les enfants du couple Nicolas LEBEL * Anne Louise PLAYOULT. Paroisse de Lugy – Pas de Calais
    Ce couple marié en 1706 donne naissances aux enfants en 1708, 1711, 1417, 1716, 1719, 1721 ou 1724 ?

    Ces pages concernent bien l’année 1721, comme l’attestent les actes avant et après. Je note néanmoins l’acte et les prénoms (Pierre Louis). Pourquoi cette rature, remplissage tardif comme bien souvent à cette époque. erreur de registre en 1724, ....

    Je continue la recherche des naissances ; avec 1926 et 1930.

    Soit au total 8 enfants, espacés de 2 ou 3 ans ? Ce qui me semble correct pour l’époque.
    Poursuivant le registres des mariages, je trouve le mariage de Pierre Louis en 1757, ce qui lui donne l’age de 35 ans. Un peu vieux à mon goût ; mais bon !

    Je m’intéresse ensuite aux actes de décès.
    Et là surprise !
    Je trouve le décès de Pierre Louis en 1723, où il est dit âgé de 2 ans. Donc une naissance en 1721.

    Comment peut-il se marier en 1757, s’il est mort en 1723 ? Comment peut-il mourir en 1723, s’il naît en 1724 ?

    C’est le même curé qui est à l’origine de tous les actes.

    J’en suis venu à la conclusion suivante : le curé connaissait très bien la famille, (le père était vannier) . Le curé ne s’est pas fatigué en rédigeant un nouvel acte ; il s’est donc contenté de surcharger l’acte de 1721, pour qu’il devienne l’acte de baptême du second Pierre Louis en 1724, avec les mêmes parrain et marraine. Un Pierre Louis chasse l’autre

    La surcharge est donc intentionnelle, est inexplicable, car en 1723/1724, les années étant à la suite, dans un même registre, il n’y a pas de baptême entre novembre 1723 et avril 1724.
    Il me reste cependant un doute ; le premier Pierre Louis né en 1721 est il né le 3 ou le 13 novembre ?

    P.S. N’ayant pas trouvé le lien pour les images, voir les liens hypertextes ci dessous.

    Référence des images :
    Actes de baptêmes de 1721 1724 premier acte page gauche
    http://archivesenligne.pasdecalais.fr/v2/ark:/64297/a590e9c5e058cee7a66bbea1c94479c7

    Acte de décès 1723 dernier acte page gauche
    http://archivesenligne.pasdecalais.fr/v2/ark:/64297/53f963b55bbb06cc11394e18e09ef0a7

    Répondre à ce message

  • C’est une simple demande :
    Dans la gazette :
    Pourquoi n’avez-vous pas continuer à mettre un texte de paléographie par semaine ?
    Merci de réintroduire la paléographie , 2è science nécessaire à la généalogie après l’informatique.
    MERCI D’AVANCE
    Daniel JEAN

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2022 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP