www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Documents » Au fil des registres paroissiaux et des registres d’état civil » Les mentions insolites » En 1629 et 1766, trois étranges soleils dans le ciel de nos ancêtres

En 1629 et 1766, trois étranges soleils dans le ciel de nos ancêtres


jeudi 30 janvier 2014, par Thierry Sabot

Répondre à cet article

Imaginez la réaction de nos ancêtres lorsqu’ils ont vu dans le ciel la présence de trois soleils ! Ce phénomène étrange à première vue, mais parfaitement naturel, a été consigné dans les registres paroissiaux, à 137 années de distance, par deux curés, le premier dans le Velay et le second dans la Bresse.

Solignac (Haute-Loire) le 10 avril 1629 :

le Mardy Sainct à trois heures de l’apres midy ou environ le ciel estoict grandement clair, on à veu trois soleils donnant une grande clareté au ciel que c’estoict une merveilhe, le soleil estoict au milieu de deux autres soleils estant l’ung loing de l’autre de vingt toises ou environ tous trois pareils excepté que les deux soleils qui se mirent emsamble avec l’autre soleil estoict au bord d’une nue laquelle estoict grandement large de sorte que cella signifie bien quelque chose et en foy de ce me suis soubsigné.

  • Note du sieur Estienne Roche, curé de Solignac. Mention insolite trouvée sur le site de Guy Jachet, extraite du registre paroissial de Solignac, conservé aux AD de la Haute-Loire, E dépôt 241.

Saint-Etienne-sur-Chalaronne (Ain) le 10 janvier 1766 :

De la superstition

Le peuple dans les villes comme dans les campagnes a toujours regardé comme des présages, les apparitions de pleusieurs soleils et de pleusieurs lune. Rien n’est si puissant que la superstition pour tenir en bride la multitude, ou pour en effrayer les esprits, et quand une fois une terreur panique s’en est emparé, on a de la peine de les en retirer.

Le vendredi 10 janvier [1765], jour le plus froid de l’hyvert de l’année 1766, soleil levant, il y eut trois parhélies, c’est à dire que l’on vit trois soleils. Nos paisans regardèrent cela comme un très mauvais présage qui signifioit une grande mortalité parmi les hommes. Comme je m’apperçus que leur peur alloit toujours en augmentant, au prosne du dimanche suivant 12 janvier, je leur en donnai une explication phisique qui les rassura. Pleusieurs m’en firent des remerciments.

Nous en eumes deux de lune il y a un mois [1]. Les auteurs romains en parlent [2] : « Quid enim impedit quo minus tot sint quot nubes fuerint aptae ad exhibendam effigiem solis » Sén[èque] lib[er] 1 Nat[urales] Que[s]t[iones] c[apitulum] 13.
« Lunae quoque trinae ut Cn. Domitio C. Fannio coss. apparuere... » Plin[e] Lib[er] 2 c[apitulum] 32.

  • Note du sieur Gay, curé de Saint-Etienne-sur-Chalaronne, registre paroissial de Saint-Etienne-sur-Chalaronne, AD de l’Ain, B.M.S. 1767 - 1768, vue 15/62.

Qu’est-ce qu’un parhélie ?

Selon le Nouveau Larousse illustré, un parhélie (ou parélie) est un phénomène lumineux qui, comme celui du halo, est produit par la réflexion de la lumière sur les cristaux de glace qui se trouvent dans l’atmosphère.

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur ce sujet, Wikipédia consacre une page illustrée à la description de cet étrange phénomène.

Notes

[1Il s’agit sans doute d’une parasélène, phénomène identique à celui des parhélies, mais ici, d’après Wikipédia, c’est la lumière réfléchie par la lune qui est en cause, et non celle du soleil.

[2En effet, les parhélies sont mentionnés depuis l’antiquité, notamment par Cicéron, Tite-Live, Sénèque ou Pline l’Ancien.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

6 Messages

  • En 1629 et 1766, trois étranges soleils dans le ciel de nos ancêtres 31 janvier 2014 18:32, par BERNARD Jean-Marc

    ce phénomène (parhélie) s’est produit le dimanche 19 janvier 2014 à Moscou. Filmé, il a fait le buzz sur internet : pour le visualiser il suffit de taper « 3 soleils » sur n’importe quel moteur de recherche.

    Répondre à ce message

  • J’ai consulté via internet les BMS mais je n’ai pas trouvé la totalité du texte cité.
    Quelle erreur ai-je faite ?

    Répondre à ce message

  • J’ai été témoin de ce « phénomène ».J’habitais à l’époque en Tunisie dans un bled appelé Kalaa Djerda vers 1956.Avec mon père et mon frère nous partions à la pêche vers 6H du matin.Il n’y avait pas un nuage dans le ciel.Quand le soleil s’est levé il y avait deux autres soleils ( je crois me souvenir de 4 soleils !) tout aussi brillants.Cela a duré un long moment et nous avons eu tout le loisir des les admirer puisqu’on était à pied.
    A l’époque,je collectionnais des images que l’on trouvait dans des tablettes de chocolat Kohler et ,coincidence, la veille j’en avais trouvé une qui décrivait ce phénomène !

    Répondre à ce message

  • Ce phénomène de parhélie est assez courant, bien que souvent il ne comporte qu’un soleil additionnel et non deux. En région parisienne j’en observe un par an en moyenne. Il ne dure souvent qu’une dizaine de minutes.

    Répondre à ce message

  • En 1629 et 1766, trois étranges soleils dans le ciel de nos ancêtres 15 septembre 2018 09:58, par Platevoet Bernard

    bonjour,
    en effet ce phénomène des trois soleil peut s’observer lors de journées très froides d’hiver autour de -25°C avec une légère brume de cristaux de glace dans l’air qui ne contrarie pas fortement la luminosité du soleil à travers cette brume. J’ai pu observer moi-même ce phénomène à Copenhague durant l’hiver 1986-1987, en janvier, mois qui fut très froid. Il n’est donc pas étonnant que ce phénomène ait été relaté par nos ancêtres car il est en effet très surprenant et quand même pas très courant, nul doute qu’il a frappé l’imagination, moi-même j’ai été très surpris d’observer ces « trois soleils » en 1987. On devrait trouver d’autres témoignages écrits en particulier durant les « grands hyvers » qui ont jalonné les 17 et 18e siècles et dans les mois les plus froids de janvier et février.
    cordialement

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2019 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP