www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Articles » Entraide généalogique ou historique » Enquête sur les traces d’un Romain en Bretagne

Enquête sur les traces d’un Romain en Bretagne


jeudi 25 juillet 2019, par Catherine Lamandé Saint-Hilaire

Répondre à cet article

Depuis des années je bute sur la branche Corsier dans l’ascendance de mon père. On retrouve des CORSIER dans le secteur de Plémy, Ploeuc sur Lié et Langast (Côtes d’Armor). Qui pourrait m’aider ?

La première CORSIER à apparaître dans mon arbre est Anne [sosa 275] épouse de François DUBEE dont elle a 13 enfants de 1691 à 1716 à Langast.

On ne retrouve pas l’acte de mariage (lacunes de 1679 à 1701 à Plémy), ni l’acte de naissance d’Anne.

Cependant l’étude de CORSIER de Plémy à cette époque permet de retrouver son inclusion dans la fratrie CORSIER issue de Michel Ange CORSIER et Isabeau PALLIER.

On ne trouve que 5 actes de baptême de cette famille à Plémy (lacunes de 1679 à 1701).

Le prénom « rare » du père m’a permis de retrouver sa trace aux archives de Bretagne à Nantes (Source Inventaire sommaire des Archives départementales antérieures à 1790, Loire Inférieure, archives civiles, chambre des comptes de Bretagne, auteur Léon Auguste Maître, édité en 1902.) :

  • page 65 : 1676-1681 : Livre des mandements et édits enregistrés dans les séances des semestres : Légitimation, anoblissement et naturalisation de Jean et Jacques Henry, de Michel-Ange Corsier, Romain, de J. Le Meilleur, Jean Le Menant.
soit communiqué au procureur general du roy
fait La chambre des comptes de nantes le 8e octobre
le 8e octobre 1676 Gabriel Desaint Pern
la chambre ... faire droit cordonne et ordonne qu’il sera
informé en cette ville par devant ...
de ses vies et meurs et quil donera declartion de ses biens et du
nombre de ses enfants pout Le tout communiquer au procureur
general et ------------------------------ et raporte au bureau pour
ordonner ce qu’il appartiendra fait a la chambre le 6éme 8bre 1676
signe : René Le Heu...

Supplie Michel Ange Corsier faisant profession de la religion catholique ap(osto)lique et romaine, natif de la ville de Rome où il a été baptisé le ?? septembre 1632 … qui est venu habiter en la province de Bretagne … il y a environ 17 ans. Sept enfants qui ont tous été baptisés… il avait obtenu …. des lettres de naturalité qui lui permettaient de continuer sa … avec toute sa famille

  • page 133 : 1676 2e semestre : Minutes : Arrêts sur des lettres de naturalisation obtenues par M. Ange Corsier, etc...
6 octobre 1676
vu par la chambre les lettres patentes du Roy
donnoi a Versailles au mois de septembre du (Symon)
Louis... sur le suply par le Roy arnauld... a cas
rec...
visa daligne .. sull.. du grand scea de ceux jaune
a lacs de soy rouge et r... obtenus par Michel
Ange Corsier faisan profession de la religion catholique
aplique et Romaine Natif de la ville de Rome
ou il a esté baptisé le 26è septembre 1632
par lesquelles a pour lui (caus..y continuer) sa majesté
luy avoir octroyé et accordé de faire sa demeure avec
sa famille en la paroisse de Plemy evesché de St Brieuc
ou tels autres lieux ou villes du Royaume que
bon luy semblera et y tenir tout ou chacun les
biens meubles ou immeubles qu’il a ou pourra acquérir
an apr.. ou qui luy sont eschu ou eschoiront sans
qu’il soit tenu de payer a sa ma.. aucune ferme
ou indemnité de laquelle ladite maj.. luy a fait
son ....................... selon qu’il se roit et qu’il
se plu.. au long conenu par lesdites lettres Royales
presan.. a la chambre par ledit Michel Ange Corsier
affin de registrature d’icelles arri.. Intr... sur.
icelle qui aud audit jour qui ordonne anam le
droit qu’il sera Informé en cette ville pardrean
cirtai Con.. et Mr Des En moeurs Comi..on
religion catholique aplique et Ramaine dudit ange ou
sur lanomin.ion des tesmoins fournis par le procureur
gnal du Roy et qu’il donnera declataon de
ses biens et du nombre de ses enfants pour lles
tout communiquer aud procureur gnal et rapporté
au bureau ostres ordonn. ou qu’il apra..adra Informan
faite en consequence led jour par led. Cummné de
sur la nominion des tesmoins fournis par le
procureur gnal du Roy des vu moeurs Conn...
religion catholique aplique et Romaine sacultes
et nombre d’enfants dud. ange Conclusion du
procureur gnal du Roy et tout considere
par le chambre au moyen de long... Informons
ostre fait par arr.. du proc du.. mois ..
ordonne ordonne que lesd. lettres seront
registr.. po’ jouir l’impetrant de lettres d’I
bien (lieu) et demeure servan la volont" du Roy
a la charge du pre.. le ferm...
cas requis et acoustume de payer le sae
de xxxH pour les pau.... du San..ac
fait .. la chambre descomptes a
Nantes le six octobre 1675
signé Jacques Huteau et gabriel Le ..chan
  • pages 139 et 140 : B 367, Liasse, 391 pièces papier des lettres de naturalisation obtenues par M. Ange Corsier, etc... 1676 2e semestre...

Il est fait état dans ces documents des 7 enfants qu’il a eu avec Ysabeau Pallier et sa date de naissance le 26 septembre 1632 à Rome est écrite clairement ainsi que son ascendance.

Mon frère, un chercheur nantais, est gentiment aller faire des photos des documents. Je joins des photos d’un des documents donnant ces renseignements :

JPEG - 598.1 ko
JPEG - 669.9 ko
JPEG - 615.9 ko

Naturalité de Michel Ange Corsier Romain (Déchiffrage avec le soutien de Laurence Doré puis de Rémi Hamelin et ses amis du CG22).

LOUIS PAR LA GRACE DE DIEU ROY DE FRANCE ET

DE NAVARRE a tous pres(ent) et a venir salue nostre bien aimé Michel Ange Corsier fils légitime de Laurens Corsier et Françoise Peuvrinne faisant profession de la re(li)gion ca(tho)lique ap(osto)lique et romaine Nous a faict remonter (remontre) quil est natif de la ville de Rome ou il aesté baptisé le 26è 7bre 1632. et apres y avoir demeuré quelques années il se seroit venu habituer dans la paroisse de Plemy province de Bretagne Evêché de St Brieuc ou il avoit épousé il y a environ dix sept ans Ysabeau Palier dont il avoit eu 7 enfants qui ont estés tous baptisez en la dite paroisse et Comme il désireroit dy continuer sa demeure et de finir ses jours en notre royaume s’il vous (nous) plaisoit luy en accorder la permission et nos lettres sur ce necess(ai)re à ces causes de notre grace speciale plaine puissances et aut(ori)te royale Nous avons par ces pre(sen)tes signees de nos mains permis octroys (octroyé)et accords (accordé) permettons accordons et octroyons au dit Michel Ange Corsier de continuer sa demeure aveq sa famille en la dite paroisse de Plémy, ou tel l autres lieux et villes de nostre royaume pour servir en seigneureries de notre obéissance que bon luy semblera et y tenir tous et chacuns leur biens meubles et immeubles quil a aquis ou pourra acquerir cy apres a bon et juste titre et qui luy sont eschus ou eschoiront par succession donation ou autrement, diceux ordonner et disposer ainsi que du (de) droit luy sera permis par testament donation ou autrement de jouir des mesmes honneurs franchises libertes et privilleges dont jouissent nos autres sujets originaires de notre royaume Voullons aussy que ses enfants venu ou aura au proffict desquels il aura dispose de ses biens ou qui leur viendront par droit successif pourvu quils soient nos régnicolles et resident en notre royaume luy puissent succeder et puissent prendre et aprehander la succession des dits biens tous ainsy que si le dit exposant estait originaire et né en notre royaume, et que comme tel il soit tenu censé et reputé en tous actes sans que aultre de nos ordonnances et reglements faicte contre les etrangers nos officiers et avec nos huissiers puissent après le décès du dit exposant prétendre le dit bien leur apartient (apartenir) par droit d’aubenne (et par la jouissance divine ni en la jouissance d’iceux) donnée (donner) à ses enfants ( levée hér(itiers) ou ayant causé (ayant-cause) aucun trouble ny empeschement en quelque sorte et manière (qui ne soit que ce soit), l’ayant quand aus dispense et habilité dispensons et habilitons (savoir sans) quil soit tenu de nous payer aucune finance ou indemnité de (laquelle …. les sommes qu’il de laquelle à quelle sommes qu’elles) puisse monter nous luy avons fait (en faisant et faisons) don par les dites présentes pourvu qu’il finisse ses jours en notre royaume et quil ne soit negociateur ny entremetteur pour aucun etranger Sy Donnons mandement à nos (mille francs con aimés et féaux controlleurs et gens tenant) notre chambre des comptes de Nantes president et tresorier gen(er)aux de France audit lieu et même cour et officiers qu’il apartiendra que nosd présentes lettres de grace permission et habilitation (…. faisant registres et il soit fait enregistrer) du contenu, en icelles jouir (avec et user)le dit exposant ses enfants et ayant cauze plainement, paisiblement, perpétuellement sans sousfrir luy estre fait ny donné aucun trouble ny empeschement au Conseil car tel est notre plaisir et affin que lesdites choses seoient establi autorisons nous avons fait mettre notre scel à cesdites présentes sau entre autres choses notre droit et l’autorisation en touttes, données, à Versailles au moys de 7bre l’an de Grace 1676 et de notre regne le 34è. Signé Louis et sur le reply par le Roy, Arnauld et scellée du grand sceau de cire verte à lacets de soye rouge et verte à double queue

Mes recherches sur cette ascendance romaine sont difficiles car il n’y a pas de précision sur la paroisse et il devait y en avoir de très nombreuses à Rome en 1632.

Et puis le nom a-t-il été francisé ? Probablement car dans les actes qui suivent il est bien précisé qu’il a payé au Roi pour avoir le droit de vivre en France et de transmettre ses biens à ses enfants. Il était donc bien étranger.

On l’a vu, 7 enfants sont mentionnés comme baptisés sur l’acte de Naturalité, donc bien avant 1676, car il a dû se passer pas mal de temps entre la demande de Naturalité et l’octroi de celle-ci en octobre 1676. Union vers 1659 (l’acte fait état d’une union de 17 ans et 7 enfants baptisés). Il y aurait donc au moins 9 enfants.

Les nombreuses lacunes de la paroisse de Plémy jusqu’en 1702 n’ont permis de retrouver les actes de Baptêmes que pour 4 enfants du couple :

  • Françoise (29-5-1665),
  • Hélène (10-2-1674),
  • Perrine Thérèse (3-7-1675)
  • et Jeanne (4-1-1678).

Aucune autre famille CORSIER n’apparaît avant dans les registres. Les autres semblent y être reliés sur des actes postérieurs.

Mes questions :

  • Comment retrouver l’ascendance Romaine de Michel Ange ? La transcription de son ascendance est probablement tronquée et francisée.
  • Michel-Ange avait de l’argent puisqu’il peut payer pour sa « naturalité ». De quel milieu vient-il ? Il est dit « Maître, honorable Homme » et sa femme Isabeau Pallier, dont le père François Pallier est « écuyer, sieur de la Noë et du Clos Neuf », est dite « demoiselle ». Petite noblesse Bretonne pour elle ? Mais lui ?
  • Et puis, que venait faire un Romain à Plémy ?

Merci à tous pour votre aide et vos suggestions...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

16 Messages

  • Enquête sur les traces d’un Romain en Bretagne 25 juillet 11:03, par Malemort

    Venant des états pontificaux au XVIIe Michel Ange a dû produire pour sa naturalité des documents rédigés en latin et c’est par le latin que nous devons passer pour retrouver son patronyme italien.
    1) les règles de mutation linguistique entre latin et français semblent nous indiquer CORSERIUS ou CURSERIUS
    2) celles du latin à l’italien nous donnent CORSERO

    CORSERO est un patronyme de Calabre et Sicile, cette origine n’a rien d’incompatible avec un citoyen romain.

    Maître, Honorable Homme désigne un artisan aisé, opinion renforcée par la qualité de son épouse.

    Rien d’absolu, que du probable

    Répondre à ce message

  • Enquête sur les traces d’un Romain en Bretagne 25 juillet 11:26, par Malemort

    Après réflexion la forme CORSARA me parait plus convaincante

    Répondre à ce message

  • Enquête sur les traces d’un Romain en Bretagne 25 juillet 14:42, par martine hautot

    Bonjour,

    Cet article de wikipedia sur la situation juridique des étrangers en France et les lettres de naturalité éclaire un peu cette situation :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Lettre_de_naturalité
    c’est alors le droit du sol qui régit leur statut :tous ceux qui ne sont pas nés sur le sol français ,même s’ils ont des parents français, sont étrangers . Ils peuvent vivre en France mais ne peuvent transmettre leurs biens à leurs enfants à moins d’obtenir une lettre de naturalité ,l’étranger passe ainsi de la situation d’ aubain dont le roi récupère les biens à sa mort(droit d’aubaine ) à celui de regnicole qui les transmet à ses enfants , ce qui est la cas de Michel-Ange Cornier. Ceux qui obtiennent ces lettres viennent de diverses régions .Le plus célèbre pour l’ Italie est Mazarin,mais il y aussi Lully.Les Italiens sont alors assez peu nombreux en France mais on les trouve dans le monde politique ,les arts et les sciences ,des marchands ,voire des soldats
    Martine

    Répondre à ce message

  • Enquête sur les traces d’un Romain en Bretagne 26 juillet 09:42, par Annie SACCO

    Bonjour,

    Avez-vous pensé à une famille française voire bretonne, installée à Rome, devenue « romaine » au fil du temps , avec au moins un enfant qui reçut un prénom italien « Michelangelo »(Michel Ange).
    Cet enfant a pu vouloir revenir au pays de ses ancêtres et retrouver sa nationalité d’origine.
    Quant au patronyme CORSIER en Français, il a aussi pu être CORSIERE en Italien

    Sur généanet ,nombre de CORSIER en France,déjà au 17e et beaucoup dans le sud(LANGUEDOC -GARD) et aussi en Bretagne (Nantes)

    Pure hypothèse bien sûr

    Annie

    Répondre à ce message

    • Bonjour,

      Votre hypothèse est bien sympathique, mais je n’y crois pas trop...!
      A cette époque quand on émigrait, c’était pour toujours, sans cultiver la nostalgie d’un pays natal et idéal, ni avec la volonté ou l’espoir d’y revenir un jour...!
      Le pays idéal, c’était celui vers lequel on allait (le plus souvent à-pied, d’ailleurs), même quand on était Lully ou De Vinci et qu’on l’avait fait en carrosse, ce qui n’était probablement pas le cas de Michel-Ange Corsier !
      Et d’ailleurs si ce CORSIER avait cultivé sa mémoire bretonne à Rome, aurait-il prénommé son fils Michel-Ange...?
      En revanche, un ressortissant des Etats-Pontificaux qui vient faire sa vie et sa carrière en Bretagne centrale, ça, ça reste franchement intrigant. Qu’il soit artisan en plus l’est encore plus...!
      A cette époque, quand on entreprend une émigration aussi lointaine, c’est forcément qu’on a été invité à y venir (par « réseau ») et cela pour y faire valoir une compétence particulière : militaire, administrateur, banquier (une spécialité toute italienne à cette époque),....
      Bien à vous.

      Répondre à ce message

  • Enquête sur les traces d’un Romain en Bretagne 26 juillet 14:17, par martine hautot

    Bonjour ,dans l’arbre d’Henri Thérin sur Geneanet,il apparaît une différence sur les parents de Michel Ange,le père est bien Sauveur Laurent Corsier mais sa mère est dite Françoise Perrine Diburieux Peut-être pourriez vous demander à l’auteur de l’arbre d’ où il tient ce nom .Aurait-il connaissance de l’acte de baptême de Michel-Ange ?
    Cordialement,
    Martine

    Répondre à ce message

    • Enquête sur les traces d’un Romain en Bretagne 27 juillet 10:02, par lehoux annette

      Je remarque que l’une des filles du couple
      s’appelle Françoise et l’autre Perrine

      Répondre à ce message

    • Enquête sur les traces d’un Romain en Bretagne 27 juillet 10:13, par Annie SACCO

      Bonjour,
      Je reviens sur le patronyme

      Dans mon dictionnaire italien, je trouve :
      CORSIERE, CORSIERO = coursier

      L’ancêtre de Michel Ange était-il coursier ?D’où ses déplacements qui étaient constitués d’"aller-retour". Autrefois , les personnes étaient connues par le prénom seul auquel on ajoutait un qualificatif parfois, tels nos rois : Louis le bègue, Jean le Bon etc, idem pour les petites gens.Le qualificatif donna ensuite le patronyme :
      Pierre le boulanger et les descendants Pierre (le) BOULANGER
      puis Pierre BOULANGER.

      J’ai ainsi ,en Moselle, un ancêtre Laurent le Liégeois(venant de Liège) d’où mon sosa , sa fille Catherine (LE) LIÉGEOIS puis les suivants LIÉGEOIS et ce,au début 17e siècle donc dans la même période que Laurent CORSIER, père de Michel Ange

      Je sais ,je vais loin dans es hypothèses !:o)
      Annie

      Répondre à ce message

      • Enquête sur les traces d’un Romain en Bretagne 27 juillet 11:33, par Christiane Petitdemange

        Bonjour,
        Quant à moi, je reviens sur les motifs qui ont pu conduire un Romain à se retrouver dans la région de St Brieuc. Il faudrait explorer l’histoire locale. Peut-être un ecclésiastique ou un seigneur local a-t-il séjourné à Rome, dont il est revenu en ramenant un (ou des) artisan(s) dans sa suite, pour un projet local : construction ou réfection d’une abbaye, une chapelle, un palais épiscopal, un manoir, etc.
        Ceci n’était pas rare à cette époque.
        Cordialement. Christiane

        Répondre à ce message

        • Enquête sur les traces d’un Romain en Bretagne 27 juillet 14:40, par catherine saint-hilaire

          ce qui est sûr c’est qu’Isabeau Pallier femme de Michel Ange était intimement liée avec René de Quengo Comte de Tonquedec comte du Rochay et autres lieux dont elle a eu un enfant illégitime, Morice, né le 31 mars 1656 et baptisé, (comme tous les Quengo légitimes longtemps après)le 14-02-1662.
          Les premiers enfants légitimes de René de Quengo naîtront en 1660 et 1661.Ils sont dits respectivement « fille aînée légitime, puis fils aîné légitime ».
          René de Quengo aura au moins 20 enfants déclarés, 18 légitimes, après Morice et plus tard un autre illégitime avec Julienne Palier !
          Y a-t-il un lien direct entre Michel-Ange et René de Tonquedec ?
          les enfants de René de Quengo naissent presque tous au château du Rochay à Plemy et le couple Corsier/Pallier a également ses enfants à plemy

          Répondre à ce message

          • Enquête sur les traces d’un Romain en Bretagne 27 juillet 17:21, par martine hautot

            Bonjour ; j’ai remarqué dans la lettre de Louis XIV qu’il appelait Michel-Ange Corsier ,bien aimé,il me semble que ce terme devait s’appliquer à quelqu’un qui avait rendu des services au roi.Un peu plus loin il est dit qu’il conservera cet avantage de naturalité tant qu’il ne servira pas de négociateur pour une puissance étrangère ,je supposerais donc qu’il a pu jouer ce rôle auprés du roi.Les états du pape étaient alors représentés auprés du roi par un nonce (il y en eut sept sous le régne de Louis XIV qui venaient tous avec un entourage nombreux).
            Pour ce qui est du lien entre celui qui avait été l’amant d’ Isabeau Pallier et notre romain ,il fallait peut-être trouver un parti honorable et pas trop exigeant !
            Vous pourriez peut_être voir s’il y a desdocuments complémentaires aux archives nationales :index des noms de personnes 1506-1789 Lettres de naturalité et légitimation
            O1 218-238
            Bon courage
            Martine

            Répondre à ce message

    • Enquête sur les traces d’un Romain en Bretagne 27 juillet 14:40, par catherine saint-hilaire

      J’ai fait une demande, je vous tiendrai au courant de la réponse
      Catherine

      Répondre à ce message

  • Enquête sur les traces d’un Romain en Bretagne 27 juillet 13:33, par martine hautot

    A voir le parrain et la marraine de sa fille Françoise(29 Mai 1665 ) ,ce n’était certainement pas un homme du peuple:Charles Morin Seigneur des Touches d’une part et dame Catherine de Rollon,d’autre part .et comme parrain de Jeanne, Messire Jean Petit seigneur de la tour aux moines
    Je verrais plutôt un homme de loi :dans la présentation de cette énigme ,il me semble qu’il est question d’ une étude Corsier à Plémy ?
    Martine

    Répondre à ce message

  • Merci à Catherine pour la publication de cette « enquête sur les traces d’un Romain en Bretagne ». Ce Michel Ange CORSIER faisant également partie de mes sosas, j’ai aussi tenté de trouver son acte de baptême ainsi que la raison de sa venue en Bretagne ?

    Trouver un acte de baptême antérieur à 1700 à Rome ne m’est paru réalisable dans l’état actuel des possibilités de recherches généalogiques en Italie ??? Si quelqu’un pouvait me démentir, ce serait sympa !

    L’origine de sa venue en Bretagne reste mystérieuse car aucun acte ne donne d’information sur sa profession. J’ai par contre trouvé un autre Italien Gaspar CASSAN(I) originaire de Rome venu en Bretagne à la même époque et qui a parcouru plusieurs départements Bretons où il a également fondé famille avec au moins 2 épouses en Finistère et Côtes d’Armor.

    Un acte est particulièrement intéressant car il indique clairement sa profession « Opérateur (du Roi) et distributeur d’Orviétan » : décès d’un enfant à Plérin 22

    AD22 Plérin 1668-1679:275/407 http://sallevirtuelle.cotesdarmor.fr/EC/ecx/consult.aspx?image=060653582988293

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Orviétan

    J’ai tenté de trouver s’il n’y avait pas des liens entre ces 2 personnages mais à part que Gaspar CASSANY ait eu une fille à Moncontour (tout proche de Plémy lieu ou Michel Ange CORSIER s’est établi), je n’ai pas découvert le moindre indice reliant ces 2 personnages et pouvant laisser supposer que la venue de Michel Ange CORSIER aurait pu être liée à la vente d’Orviétan.

    AD22 ND et St-Math Moncontour 1677-1721:721 et 722/923 http://sallevirtuelle.cotesdarmor.fr/EC/ecx/consult.aspx?image=050406722053766

    Donc enquête au point mort de mon côté !

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2019 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP