www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil > Articles > La vie militaire > « Nos Poilus » > Février 1916 : décoration du Commandant Marmion

Février 1916 : décoration du Commandant Marmion

Le jeudi 20 novembre 2008, par Dominique Schutz, Michel Guironnet

Non loin du Chemin des Dames, fin février 1916, un Commandant du Génie est décoré.
Demain, ses troupes partiront pour la Bataille de Verdun.

JPEG - 156.6 ko
« Braine. Sur la place, décoration du Ct Marmion du Génie (20 février 1916) »
Au dos, ce commentaire : « Photo prise le 10/2/1916. Décoration du Cdt Marmion sur la place de la Mairie de B.(Braine) ».
JPEG - 47.7 ko
Au premier, un gradé prend la scène en photo !
JPEG - 55.6 ko
La remise de la médaille
JPEG - 137.4 ko
Braine. Les troupes défilent devant le décoré
Au dos ce commentaire : « Photo prise le 20/2/1916 Décoration du Commandant Marmion commandant le secteur de B »
JPEG - 39 ko
Un détail de la cérémonie

Ces deux photos nous ont été communiquées par Dominique Schutz.

Regardez bien la deuxième photo ci dessus : dans un coin de la place, à gauche, deux enfants regardent défiler les troupes.

Vous avez remarqué l’enseigne du magasin !

La revoilà sur cette carte postale ancienne ! Nous sommes de l’autre côté de la rue.

Quelques données biographiques sur ce Commandant Marmion, Commandant du Génie, présent sur le secteur de Braine (Aisne) entre 1915 et 1916 :

  • Dans l’Annuaire de l’Armée française 1905, on trouve Guillaume Alphonse Marmion, Capitaine en second du Génie, en poste à Albertville (nomination en date du 2 avril1902).
  • Sur Web.Genealogie, dans une liste d’officiers de 1932, on relève : « Marmion (Guillaume-Alphonse) (1874-1963) : Officier (08/07/28), Adjoint au général inspecteur technique des travaux de fortification » La date du 8 juillet 1928 indique la date de sa nomination au grade d’Officier de la Légion d’Honneur.

L’annuaire de la Légion d’Honneur pour 1929 note deux personnes :

  • « Marmion Guillaume Alphonse, 8-7-1928, colonel à la Section technique du génie, 39 rue de Bellechasse, Paris 7° »
  • « Marmion Louis Auguste Dominique, 12-7-1916, chef d’escadron au 56e régiment d’artillerie, 79 rue du Faubourg du Temple, Paris 10° »

Dans une liste des membres de la Société de Mathématiques Française pour 1936, un « Marmion, Général du Génie, 30 rue de Bellechasse à Paris (7e) ».

Le siège du Comité du Génie, créé en 1886, est installé depuis 1901 dans le nouvel hôtel de la rue de Bellechasse, à Paris.

Les collections du comité des fortifications et du dépôt des fortifications, remplacé en 1886 par la section technique du génie, furent conservées rue de Bellechasse à Paris.

C’est probablement Guillaume Alphonse Marmion qui est décoré à Braine.

Quelques mois après la publication de cet article, mon hypothèse est pleinement confirmée, avec bien des compléments.
Voir : https://www.histoire-genealogie.com/Les-decorations-du-Commandant

Merci à Jacques Seynaeve et à Bernard Sonneck pour avoir complété mes renseignements.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

16 Messages

  • Février 1916 : décoration du Commandant Marmion 22 novembre 2008 11:21, par ROUX Maurice dit goupithebain

    Trés émouvant souvenir.
    Il manque cependant des précisions :
    De quel régiment de Génie ?, voire de quel bataillon ?Mon grand Pére était au 3 eme Génie attaché au 9e RTMA.
    Il est mort le 28 Mars 1917 en forêt de FACQ (prés de Pont-à-Mousson), lieu de repli pour le repos des troupes,suite à une blessure à la tête du à un éclat d’obus.Il est fort probable qu’il est été blessé ailleurs, c’est pour cela que je m’intéresse à l’histoire du 3 eme GENIE et du 9e RTMA
    Félicitations tout de même aux auteurs de cette présentation.

    Répondre à ce message

    • Février 1916 : décoration du Commandant Marmion 22 novembre 2008 17:55, par Michel Guironnet

      Bonsoir,

      Les informations au dos de ces deux cartes sont trop brèves pour en savoir plus !

      Grâce à des indices sur d’autres cartes de la même provenance, je suppose qu’il s’agit du 7e Génie mais je n’en suis absolument pas sûr...Des correspondants, suite à la publication des photos de cette cérémonie de décoration, pourront peut être m’éclairer.

      Cordialement.

      Michel Guironnet

      Répondre à ce message

  • Février 1916 : décoration du Commandant Marmion 22 novembre 2008 12:40, par René Cousin

    De René du 53

    Les choses sont ainsi faites... Le Commandant Marmion, comme tous les grands gradés ... est honoré... par les pauvres poilus...qui eux.. n’ont pour la pluspart d’entre eux.. pas vraiment eu le choix ! Et, si ce chef militaire aura avec fougue envoyé ses hommes au casse pipe de Verdun ... il aura LUI, évidemment échappé à leur triste sort, et si j’ai bien compris ... continuera une belle carrière militaire ! Moi qui ai perdu de trop nombreux grands-pères, grands oncles ! pauvres poilus victimes de cette guerre..Ma petite grand-mère restée veuve.. et misérable..dans une misère matérielle et mortale horrible qui marqua à vie ... mon père orphelin à 9 ans, qui ne peut faire d’études... Quel scandale odieux ! je reste choqué par ces « chefs » , ces planqués" qui pour la pluspart surent bien mener leur carrière... exorter .. les autres à aller à la mort...et sortir..eux, indemnes .. de cette écatombe !
    Je pense qu’en 1917 , j’aurais fait partie des « révoltés » quitte à risquer le honteux peloton d’éxécution réservé aux insoumis ! Quelle saloperie ces guerres qui enrichirent... les gros industriels, les marchands de canons... et plongèrent le peuple dans une souffrance morale et matérielle .. terrible.. pour des années et des années. J’espère que vous aurez le courage de ne pas sensurer mon mail et mon témoignage !Merci pour eux !

    Répondre à ce message

    • Février 1916 : décoration du Commandant Marmion 22 novembre 2008 14:51, par Serviere.

      On ne peut réécrire l’histoire ! nos sensibilités et nos états d’esprit ne sont pas ceux des hommes et des femmes du début du 20° siécle . Mon pére (en pantalon rouge) a été blessé dans les marais de l’Argonne au début de la guerre de 14, mon oncle, sous-officier de chasseur, a été blessé et prisonnier de 16 à la fin de la guerre, des anciens combattants que j’ai pu connaitre, tout en condamnant cette boucherie lucidement, n’ont jamais eu un mot pour regretter d’avoir fait leur devoir dans les pires conditions. C’était l’état d’esprit de ces générations éduquées par l’école de la république dans l’espoir de la revanche et de la reconquéte de l’Alsace et de la Lorraine . Je répondrai à ce correspondant que,si l’état d’esprit de la troupe a été mauvais et méme critique à certains moments pendant cette guerre , il n’y eut jamais de mouvements forts de rebellion car, si cela avait été le cas vu le nombre d’hommes sous les drapeaux tout aurait été balayé. Enfin je ferai remarquer à ce correspondant que le grade de commandant n’empéchait pas qu’il fut dans la boue des tranchées comme tout le monde ! seuls les officiers d’ état-major étaient un peu à l’abris de ça. Un dernier mot pour revenir au début de mon intervention, le hasard et la paix ont fait que j’ai des parents par alliance allemands, eux aussi ont en mémoire la méme chose et eux aussi étaient dans le méme état d’esprit ! Alors ??? jacques, ancien combattant de la fin du 20° siécle.

      Répondre à ce message

    • Février 1916 : décoration du Commandant Marmion 22 novembre 2008 18:26, par belsimilen

      c’est étonnant j’étais en train d’expliquer à mon épouse, que comme par hasard, il s’agit d’une décoration décernée à un Cdt « du génie », et que mes nombreuses lectures de récits de la guerre de 14 écrits par des combattants fantassins font état du dégout qu’ils éprouvaient à voir ceux du génie occupés à construire de charmants petits chalets à l’arrière pour les gradés du génie, pendant que les fantassins se voyaient refusés le matériel nécessaire à renforcer leurs abris. sans parler des visites éclairs sur le front des ces mêmes gradés et si possible à un moment où cela ne marmite pas trop, qui pondaient des ordres complètement impossible à respecter dans les tranchées de première ligne, et d’ailleurs, le génie ne travaillait pas toujours lorsque cela s’avérait trop dangereux. Loin de moi l’idée de dénigrer le génie à cette époque, mon dieu, ils ont eu certainement leur part de chagrin, mais le fait de trouver une fois de plus une décoration en grande pompe, avec des poilus qui certainement de retour du front et au repos, se seraient bien passés de défiler, m’interpelle toujours, c’est comme lorsque je vois une photo de résistant de la dernière heure. Les héros, eux, le plus souvent, sont morts.

      Répondre à ce message

    • Février 1916 : décoration du Commandant Marmion 24 novembre 2008 10:03, par de monts

      On peut comprendre le sentiment de revolte et d’indignation que suscite l’écatombe de la grande guerre. Pour autant il serait injuste et mal sain de tout mélanger:le monde politique d’alors, le cercle des officiers généraux nommés aux postes de commandement- et pour certains- sur des critères parfois bien etrangers à leur réelle compétence,le grand capital, les marchands de canon, et par ailleurs, les officiers mêmes supérieurs qui se trouvaient également dans les tranchées avec les sous officiers et les hommes de troupes. Ils ont fait également et ensemble leur devoir ainsi que le sacrifice de leur propre vie. Ces officiers dont étaient mon grand père, n’hésitaient pas à partir eux-mêmes les premiers à l’assaut à la tête de leurs hommes. Il existe des données recapitulant le nombre de morts et blessés par bataillon dont il est revenu (dans certains cas)1 officier sur 10. Voir les archives de la brigade des fusiliers marins, pour ne citer que celle -là.
      Les officiers et les troupes du génie n’étaient pas tous des "planqués, de même que ceux du service de santé.

      Répondre à ce message

  • Février 1916 : décoration du Commandant Marmion 22 novembre 2008 13:04, par Prévost André

    Il serait interressant de connaitre les ascendants du commandant MARMION car ce nom de famille est très rare et ses origines sont surement dans le Pas de Calais. Prévost André

    Répondre à ce message

    • Février 1916 : décoration du Commandant Marmion 22 novembre 2008 18:38, par Fabre

      Ce nom me frappe . Je ne sais s’il s’agit de la même parentée, mais dans un petit village de l’Allier je connaissais un général « MARMION » qui a été enterré dans le dit village.............peut être un descendant du commandant cité .
      Fabre D.

      Répondre à ce message

    • Février 1916 : décoration du Commandant Marmion 9 juillet 2009 10:03, par MARMION Dominique

      Le nom Marmion est en effet assez rare. Il n’est pas sûr du tout qu’il soit originaire du Nord de la France. Il semblerait que ce soit un nom normand, assez fréquent dans le Calvados.
      C’est le nom d’un peintre amiénois du 16e siècle.
      C’est aussi le nom d’un irlandais devenu moine et abbé de Maredsous en Belgique, plus ou moins confit en sainteté catholique.
      C’est également le nom d’un soldat, Robert (de) Marmion qui défendit la ville de Fontenay (devenue depuis Fontenay le Marmion) pendant la guerre de Cent ans.
      une diaspora Marmion existe en Angleterre, Irlande, Ecosse, Canada.
      Mais je ne trouve guère d’écrits sur ce nom.

      Dominique MARMION

      Répondre à ce message

  • Février 1916 : décoration du Commandant Marmion 26 mai 2009 07:53, par JACQUET Etienne

    Bonjour à tous,
    je suis tombé sur cet article passionnant et bouleversant en effectuant une recherche « large » sur internet dans le but d’écrire une histoire militaire de mon aïeul le Général Guillaume Alphonse MARMION, qui était le cousin de ma grand-mère paternelle Jane BEAUMONT épouse JACQUET.
    J’ai vu ces 2 photos inédites, et je suis en mesure d’apporter quelques précisions et renseignements. Il s’agit bien de Guillaume Alphonse MARMION, né le 18 juillet 1874 à DENEUILLE-LES-CHANTELLE (03), décédé le 09 mai 1963 à BOURGES (18), et inhumé au cimetière communal de DENEUILLE (03).
    Une 1re fille, Madeleine, décède à l’âge de 20 ans.
    Sa 2e fille Germaine MARMION, qui était ma marraine, est décédée le 13 novembre 1971, et repose elle aussi au cimetière de DENEUILLE. La branche des MARMION de DENEUILLE est éteinte avec la mort de Germaine, qui avait fait don de la propriété du Général à l’Association Bourbonnaise pour l’Accueil des Handicapés (à DENEUILLE).
    Cette remise de décoration est celle de chevalier de la Légion d’Honneur, décernée le 11 janvier 1916. Il sera fait officier de la Légion d’Honneur le 08 juillet 1926. En février 1916, il est chef de bataillon (nommé le 20 février 1915), commandant le Génie de la 69e Division d’Infanterie. Auparavant, comme Capitaine, il commandait la Cie 1/13 du 3e Génie, compagnie divisionnaire de la 51e Division d’Infanterie. Il terminera la guerre comme chef d’état-major du Génie de la 2e Armée. Il était titulaire de 3 citations.
    Voilà quelques précisions qui j’espère vous seront utiles.
    Serait-il possible que Dominique SCHUTZ m’envoie un scan de bonne qualité (grand format) des 2 photos recto-verso sur mon adresse mail ci-après indiquée ? Je vous remercie par avance de me faire parvenir ces copies de ces souvenirs de mon aIeul, qui para ailleurs était issus de l’Ecole Polytechnique, et a été un brillant mathématicien.
    Bonne journée à tous.
    Etienne JACQUET
    jacquet.etienne chez wanadoo.fr

    Répondre à ce message

    • Février 1916 : décoration du Commandant Marmion 27 mai 2009 13:52, par Michel Guironnet

      Bonjour,

      Votre message me comble : grâce à vos informations, mes hypothèses se vérifient !

      Dans mon prochain article, à paraître en juin, sur les artilleurs et la section de projecteurs, je cite quelques faits concernant le Commandant Marmion, faits tirés des JMO du Génie.

      Nul doute que Dominique Schutz accède à votre demande pour les scans des photos concernées.

      Un correspondant vient de m’envoyer des photos actuelles du site de la Creute des Bovettes et de localiser « la Villa Saint Sébastien » à Braine.
      Formidable outil que notre Magazine pour compléter ses recherches !

      Merci encore. Cordialement.

      Michel Guironnet

      Répondre à ce message

  • Février 1916 : décoration du Commandant Marmion 28 mai 2009 07:57, par JACQUET Etienne

    Un grand merci à Dominique SCHUTZ pour les scans. Et merci également à Michel GUIRONNET.
    Encore quelques précisions. D’après le JMO du Génie de la 69e DI pour 1916 (qui a d’ailleurs été paraphé le 31 décembre par le Cdt MARMION lui-même), la remise de la croix de chevalier de la légion d’honneur a eu lieu le 30 janvier 1916 (et non le 20 février). Et il s’agit bien du secteur de BRAINE (Aisne). La division est ensuite partie pour le Mort-Homme (avec PC du Génie divisionnaire au fort de Bois-Bourrus). Mon aïeul était également titulaire de la croix de guerre avec 1 étoile d’argent et 2 étoiles de vermeil. Il a été fait officier de la légion d’honneur le 08 juillet 1928 (et non 1926 comme je l’avais écrit précédemment).
    Si vous le souhaitez, je peux vous envoyer une photo du cdt MARMIOn élève à Polytechnique, et une photo prise à DENEUILLE lors d’une permission en 1915 (après sa 1re citation du 07 janvier 1915 à l’ordre de la 51e DI , car il arbore déjà sa croix de guerre) en compagnie de son épouse née VANNETEL Marie Louise Rosa.
    Bien cordialement.
    Etienne JACQUET

    Répondre à ce message

    • Février 1916 : décoration du Commandant Marmion 28 mai 2009 20:44, par Michel Guironnet

      Bonsoir,

      Je confirme : le 2 août 1915 c’est la « remise de la Croix de Guerre au Chef de Bataillon Marmion et au Sous Lieutenant Thiriet » et le 30 janvier 1916 la « remise de la Croix de Chevalier de la Légion d’Honneur au Chef de Bataillon Marmion »

      La date du 20 février est due, probablement, à la mémoire défaillante de Charles Bourcet, des années après les faits...

      Je veux bien recevoir les photos du Commandant Marmion...Elles pourront enrichir un additif à placer au bas de l’article (quoique ceux qui lisent les messages des articles sauront déjà tout !)

      Mail perso : guironnet.m chez infonie.fr

      Cordialement.

      Michel Guironnet

      Répondre à ce message

  • Février 1916 : décoration du Commandant Marmion 21 février 2016 17:03, par Piersonf

    Bonjour
    Dans les nombreuses photos prises par mon grand père Charles Pierson(3e Génie, Compagnie 1/13), j’ai en possession une photo du capitaine Marmion prise fin 1914 ou début 1915 du côté de Reims. Une autre photo montre le Lieutenant Launay, le Commandant Darbeau et le Lieutenant Rivet. Est-ce que ces photos peuvent intéresser quelqu’un ?

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2021 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP