www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Album photo » Galerie d’ancêtres » Kiky et son papa, octobre 1914

Kiky et son papa, octobre 1914


jeudi 22 mars 2018, par Thierry Sabot

Répondre à cet article

Je ne sais pas qui sont les deux personnages de cette vieille photographie.... Mais j’ai trouvé ce moment immortalisé suffisamment beau et émouvant pour vous le présenter...

Les photos ont peut-être été prises au moment de la mobilisation du soldat et son départ du foyer familial ou alors à l’occasion d’une permission.

La tenue de ce militaire est bien celle de 1914 et même celle d’un gradé !
A Clermont-Ferrand, il y avait le dépôt du 92e régiment d’infanterie.

C’est fini maintenant et que
ta crise de « mauvaise humeur »
est terminée ?... Je t’envoi la
binette de mon beau-frère en
soldat, il n’a pas trop mauvaise
façon et en tout cas paraissait
joliment content !... Sais-tu qu’il
a définitivement quitté Clermont
pour Calais en passant par
Montluçon ?... Peut-être se rencon-
trera t’il avec Auguste qui est
toujours dans les environs d’A-
miens ; ses dernières nouvelles du
9 novembre sont très bonnes il est
surtout content de recevoir le
chocolat que Madeleine lui envoit (sic).
Ils ont été 3 fois en Belgique, 2 fois
à Ypres [1] et 1 fois à Dixmude [2] qui est
maintenant a ces sales Boches...
Chère Paulette, au revoir n’oublie
pas de me donner de vos nouvelles...
Je t’embrasse de tout mon cœur
 
ta cousin JY
qui t’aime

Notes

[1A partir d’octobre 1914, la ville belge d’Ypres fut le théâtre de plusieurs batailles extrêmement sanglantes.

[2Dixmude est une ville de Belgique située sur l’Yser qui a été l’objet d’affrontements sanglants lors de la bataille du front de l’Yser en 1914.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

27 Messages

  • Kiky et son papa, octobre 1914 22 mars 13:20, par Jacques

    Bonjour Thierry,

    Gradé ?
    J’ai l’impression de voir un simple soldat....
    Aucun galon ni chevron sur les manches, me semble-t-il.

    Cordialement.
    Jacques

    Répondre à ce message

  • Kiky et son papa, octobre 1914 23 mars 09:40, par Martin Jean-Pierre

    Oui simple soldat, pas de galons sur les manches.

    Curieux, je ne me souviens pas avoir déjà vu de simples soldats avec une sorte de pélerine comme sur cette photo...?

    Répondre à ce message

  • Kiky et son papa, octobre 1914 23 mars 10:32, par Franck Boulinguez

    Thierry,

    J’opterais personnellement mais sans certitude pour « Ta cousine » plutôt que « Ton cousin » pour la signature
    Notre soldat serait le mari de la sœur de « J » et Kiki son neveu. Ce qui pourrait expliquer qu’elle envoie une photo de Kiki à sa cousine Paulette.

    Amitiés
    Franck

    Répondre à ce message

    • Kiky et son papa, octobre 1914 23 mars 11:23, par Jacques

      Tout à fait de l’avis de Franck concernant la signature.
      Pour moi l’écriture et la tournure de phrases ("il n’a pas trop mauvaise façon" ; « joliment content ») sont typiquement féminines.

      Jacques

      Répondre à ce message

    • Kiky et son papa, octobre 1914 23 mars 12:10, par Michel Guironnet

      Bonjour Franck,

      Le soldat peut aussi être le frère du mari de « J » qui écrit cette carte-photo à Paulette.
      En tous cas, « le soldat Auguste » et « Madeleine » (qui lui envoie des chocolats) sont connus des deux personnes, « J » et Paulette. Et si cette dernière était l’épouse d’Auguste ?

      Le texte de la carte semble être la suite d’une correspondance commencée sur une autre carte (à rechercher !)
      La photo est d’octobre mais la rédaction et l’envoi de la carte sont postérieurs au 9 novembre 1914.

      Une piste : de quand date la reprise de Dixmude par les Allemands et quels étaient les régiments français sur place ?

      Amitiés.
      Michel

      Répondre à ce message

      • Kiky et son papa, octobre 1914 23 mars 12:29, par Jacques

        La prise de Dixmude par les Allemands date du 10 novembre 1914.

        Jacques

        Répondre à ce message

      • Kiky et son papa, octobre 1914 23 mars 15:11, par Franck Boulinguez

        Michel,

        C’est tout à fait possible mais pourquoi enverrai t’elle une photo du fils (ou de la fille) du frère de son mari à sa cousine ? Il n’y aurait plus aucun lien familial direct.

        Dans mon esprit :

        Notre soldat est marié à Madeleine (qui envoie des chocolats à son soldat de mari).
        « J » est la sœur de Madeleine.
        Quant à Auguste ???

        Cherchons...
        Amitiés
        Franck

        Répondre à ce message

  • Kiky et son papa, octobre 1914 23 mars 15:02, par Franck Boulinguez

    Bonjour à tous,

    Il nous faut donc faut trouver en priorité si la date d’octobre 1914 correspond bien à la prise de vue (ce qui semble être le cas puisque comme le dit Michel, la correspondance ne peux être que postérieure au 10 novembre) pourquoi notre soldat n’a rejoint le front qu’à ce moment là : Il ne peut pas être au front et prendre une photo avec son enfant ( Fille ou garçon à votre avis ?) au même moment...

    Et quel régiment (ou partie de régiment) est parti à cette période supposée (entre début octobre et début novembre 1914) de Clermont-Ferrand pour rejoindre Calais via Monluçon...

    J’édite mon message car je viens de m’apercevoir que nous nous sommes sans doute trompé...
    Et si le « Clermont » de la carte postale était Clermont-en-argonne dans la Meuse ou il y avait des combats fin 1914 plutôt que Clermont-Ferrand comme supposé au départ ???

    Cordialement
    Franck

    Répondre à ce message

  • Kiky et son papa, octobre 1914 23 mars 15:19, par Jacques

    Bonjour,

    Je pense que les photos ont été prises juste avant le départ de ce soldat qui, selon la lettre, part rejoindre son régiment qui se trouve déjà dans le Nord-Pas-de-Calais ou en Belgique.

    Si c’est un régiment de Clermont-Ferrand, il peut s’agir soit du 92e RI, comme le suggère Thierry, mais également du 121e RI, qui forment tous deux la 52e brigade d’infanterie qui combat à Ypres et Zonnebeke en novembre 1914.

    Je crois qu’il faut lire « se rencontrera avec Auguste », car « te » rencontrera avec Auguste impliquerait que Paulette à qui s’adresse ce courrier, habite dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie..... alors que « se » rencontrera avec Auguste laisse entendre qu’Auguste est dans un régiment qui combat aussi dans la région, ce qui me semble plus probable.

    Cordialement.
    Jacques

    Répondre à ce message

    • Kiky et son papa, octobre 1914 23 mars 15:27, par Jacques

      Et c’est bien d’Auguste que J. parle quand elle dit qu’il reçoit les chocolats de Madeleine.
      Et c’est également Auguste qui est allé deux fois à Ypres et une fois à Dixmude.

      Jacques

      Répondre à ce message

      • Kiky et son papa, octobre 1914 23 mars 16:56, par Christiane Convert

        C’est J. qui a reçu des nouvelles d’Auguste et qui les transmet à sa correspondante Paulette. C’est donc J. qui est une proche d’Auguste, sœur ou épouse.
        Par ailleurs, je pense que Kiki est une petite fille (les bottines, les bas, le bout de robe et la jolie capuche)

        Christiane

        Répondre à ce message

      • Kiky et son papa, octobre 1914 23 mars 18:52, par Michel Guironnet

        Bonsoir,

        Entre fin septembre et mi novembre 1914, il n’y a, me semble t’il, que la 42e division d’infanterie qui ait combattu à Dixmude : à partir du 23 octobre, elle est engagée dans la BATAILLE DE L’YSER, puis, à partir du 30 octobre, dans la BATAILLE D’YPRES : Combats vers Lombartryde, Nieuport, Ramscapelle, Perwyse et Dixmude.

        Le 3 novembre, combats vers Woumen et Clercken.
        Le 6 novembre,combats vers Bixschoote et Kortekeer Cabaret.

        D’après l’excellent site « Parcours de guerre des régiments français »
        http://champagne1418.pagesperso-orange.fr/Recherche/Page%20Parcours.htm

        A suivre.
        Michel

        Répondre à ce message

    • Kiky et son papa, octobre 1914 23 mars 15:31, par Franck Boulinguez

      D’accord avec Jacques sur le « se »
      Auguste est dans la région d’Amiens.

      Franck

      Répondre à ce message

  • Kiky et son papa, octobre 1914 23 mars 15:27, par Thierry Sabot

    Bonjour à tous,

    J’ai essayé de retrouver éventuellement une autre carte postale/photographie qui aurait complété celle-ci... mais, pour l’heure, je n’ai rien trouvé, et je n’ai pas souvenir d’avoir un tel document dans ma boîte ou mes albums de cartes postales. Ceux-ci sont constitués d’un mélange de cartes postales qui proviennent d’au moins deux familles dont l’une est peut-être domiciliée à St-Germain-Lespinasse (Loire), mais sans aucune certitude, car les noms évoqués ne me disent rien du tout.

    Amicalement,

    Thierry

    Répondre à ce message

    • Kiky et son papa, octobre 1914 23 mars 16:32, par Franck Boulinguez

      Thierry,

      Peut-être pourrais-tu nous « jeter en pâture » quelques noms de famille qui ne te disent rien afin de voir si l’on ne retrouve pas parmi tous ces noms la piste d’un soldat du 92eRI ou du 121eRI...

      Amitiés
      Franck

      Répondre à ce message

      • Kiky et son papa, octobre 1914 23 mars 17:17, par Thierry Sabot

        Salut Franck, peut-être que cette carte est écrite par des parents ou amis de la famille Perroy de St-Germain-Lespinasse, mais sans aucune certitude, d’autant que les prénoms cités ne correspondent pas à ceux de cette famille à cette période.

        Répondre à ce message

    • Kiky et son papa, octobre 1914 23 mars 16:33, par Michel Guironnet

      Bonjour à tous,

      Le texte de cette carte, notamment ce passage : « il n’a pas trop mauvaise façon et en tout cas paraissait joliment content ! » me fait penser que ce soldat part au combat en s’engageant alors que rien ne l’y oblige (année de naissance ou/et situation familiale).

      Parmi les Poilus de Saint Clair du Rhône morts pour la France, j’ai un bel exemple : Jean Magdinier, Médecin Aide Major 2e R.A.C 42e Batterie ; né le 26 février 1884 à Saint Etienne, mort le 24 septembre 1916 au Bois de l’Hôpital à Haudainville (Meuse)

      En plus je sais qu’il a un lien, indirect certes, avec la famille de Thierry !
      Dans des articles de journaux de l’époque (en 1916 surtout) il est dit qu’il était réformé mais s’est engagé..."
      Cela a du faire « jaser » dans sa famille.
      C’est peut être ce qu’évoque les premiers mots de cette correspondance.

      Sur sa fiche matricule, il est précisé : « engagé pour la durée de la guerre le 28 septembre 1914 à Clermont Ferrand au titre de la 13e section d’infirmiers militaires »

      Ce n’est pas une preuve mais une piste à creuser.

      Amitiés.
      Michel

      Répondre à ce message

      • Kiky et son papa, octobre 1914 23 mars 17:18, par Thierry Sabot

        Michel,

        Je ne sais aucune certitude que cette photo soit associée à la famille Perroy de St-Germain-Lespinasse, d’autant que les prénoms cités ne correspondent pas à ceux de cette famille à cette période.

        Répondre à ce message

  • Kiky et son papa, octobre 1914 23 mars 16:18, par J.J.

    Effectivement ce n’est pas un gradé, ni un soldat d’infanterie (l’uniforme était la capote modèle 1877, avec les pans remontés).

    L’espèce de cape qu’il porte sur son manteau fait penser à un vêtement de « cocher ».
    Il pourrait s’agir d’un « tringlot », ou d’un conducteur de véhicule hippomobile, affecté à n’importe quelle unité.

    Répondre à ce message

    • Kiky et son papa, octobre 1914 23 mars 19:31, par Michel Guironnet

      Une image d’un « manteau pélerine » ressemblant beaucoup à celui porté par notre soldat :
      https://www.photo.rmn.fr/archive/11-534142-2C6NU0O94MLP.html

      Bonne soirée.
      Michel

      Répondre à ce message

      • Kiky et son papa, octobre 1914 23 mars 19:50, par Michel Guironnet

        En complément à l’image :
        ART. 28. — Manteau et pèlerine en drap.

        Tous les officiers, montés ou non montés portent uniformément le manteau d’ordonnance des officiers montés.

        En hiver ou lorsque la température l’exige, le manteau est porté sur la tunique, dans toutes les tenues.
        Dans ce cas, la grande tenue ne comporte pas les ornements d’épaule de la première tenue.

        En dehors du service, les officiers sont autorisés à prendre le manteau ou la pèlerine lorsque la température le comporte.

        Extrait de "Tenues : tenues des officiers et paquetages de leurs chevaux" édité chez Charles-Lavauzelle (Paris) en 1911. Disponible sur Gallica.

        Michel

        Répondre à ce message

  • Kiky et son papa, octobre 1914 24 mars 08:49, par jacques

    Bonjour,

    Une autre éventualité :
    Auguste et le soldat de la photo sont frères ; J. est l’épouse d’Auguste ; Madeleine est la sœur des deux (c’est la sœur qui envoie le chocolat à son frère).
    Mais tout n’est qu’hypothèse...

    Jacques

    Répondre à ce message

  • Kiky et son papa, octobre 1914 24 mars 09:43, par J.J.

    Mon hypothèse se confirme après quelques recherches : il s’agit très vraisemblablement d’un soldat (un « conducteur ») du « Train des Équipages Militaires ».
    Un lien parmi d’autres où l’on peut voir sur certaines photos des militaires portant le manteau (et non la capote !) avec sa cape.

    http://www.chtimiste.com/album/Autres%20unites/Escadrons%20du%20Train%20des%20Equipages%20Militaires%20ETEM%20et%20transport/index.html

    Répondre à ce message

  • Kiky et son papa, octobre 1914 25 mars 11:57, par Colette Boulard

    toujours aussi intéressant et intriguant. Quelle addiction agréable que ce blog ! Créateur de procrastination !

    Répondre à ce message

  • Kiky et son papa, octobre 1914 26 mars 22:16, par Orson

    Bonsoir,

    Une série de photos prise le même jour et sur le même thème (étant donné la végétation murale, les vêtements, l’éclairage, etc...), à cette époque, c’était rare...! On doit supposer que la famille disposait d’un « appareil photographique » ou qu’elle comptait parmi ses membres un photographe professionnel (peut-être la mère de l’enfant ?), car à cette époque, étant donné le coût, on ne multipliait pas les poses et encore moins les tirages...!
    Kiki, on ne sait pas s’il s’agit d’un garçon ou d’une fille, cela peut-être Christian ou Christophe, ou alors Christiane ou plus probablement Christine (Christelle n’était pas usité à l’époque), mais s’il s’agit d’un père et de son enfant, il est impensable que la mère soit absente de la photo ou à-fortiori inconnue, ce qui me conforte dans l’idée que c’est elle qui a pris la photo....
    Ensuite, il est très remarquable que le papa-militaire porte la pèlerine, ce qui était rare à l’époque. Elle était portée par les gendarmes, tandis que la majorité des unités combattantes portaient la capote, c’est-à-dire un manteau dont les pans avant étaient retournés et boutonnés à l’arrière pour faciliter la marche et la course....
    Cordialement.

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2018 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP