www.histoire-genealogie.com

----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil » Articles » Entraide généalogique ou historique » Où est passé le cadavre de Giacomo Colombari ?

Où est passé le cadavre de Giacomo Colombari ?

Le vendredi 16 septembre 2022, par Roland Mongaï

Au tout début de novembre 1922, mon grand-oncle Umberto Luigi MONGAI par suite d’une altercation avec son beau frère Giuseppe SIMONCINI s’arme d’un pistolet et le rejoint dans le bar-tabac jouxtant l’hôtel où il réside à Port-de-Bouc (13).

JPEG - 91.6 ko
Les MONGAÏ / MONGAI de cette histoire

Malgré l’opposition faite par Madame MILLAT Magdeleine Delphine (née DEVINE – Veuve de Guerre) Umberto parvient à tirailler.

PNG - 64.9 ko
La famille MILLAT impliquée dans cette affaire

• Giuseppe reçoit deux balles dans le poumon
• Joseph François MILLAT, le tenancier du bar-tabac, fut blessé à la tête
• Giacomo COLOMBARI est frappé d’une balle en plein front.

PNG - 19.9 ko
Ce que l’on sait des COLOMBARI

Le docteur BOMPARD est réclamé d’urgence. SIMONCINI est soigné sur place mais il expédie MILLAT et COLOMBARI [1] à l’Hôpital-Dieu de Marseille. La blessure de MILLAT s’avère sans gravité mais le malheureux COLOMBARI succombe à sa blessure.

Action Française du 4 novembre 1922,
Cherbourg Eclair du 4 novembre 1922,
La Dépêche Algérienne du 4 novembre 1922,
La Lanterne du 4 novembre 1922,
Le Gaulois du 4 novembre 1922,
Le petit Champenois des 5 et 6 novembre 1922,
Le Peuple du 4 novembre 1922,
Le Populaire du 4 novembre 1922,
Le Radical du 4 novembre 1922,
Le Rappel du 4 novembre 1922,
L’Homme Libre du 4 novembre 1922,
L’Excelsior du 4 novembre 1922
L’Œuvre du 4 novembre 1922
L’Intransigeant du 4 novembre 1922

Ce sont donc quatorze journaux locaux et nationaux qui relatent ce Fait Divers ; et il y en a certainement d’autres. Voici un exemple tiré du PEUPLE :


Il est évident que ce drame m’intéresse car il touche ma famille : Umberto est le frère d’Arnaldo, mon grand-père paternel ; donc l’oncle de mon père Aldo ; donc mon grand-oncle. Pour clore cette histoire, il me manque deux choses :

• La copie du dossier condamnant Umberto MONGAI (J’ai demandé une dérogation afin de l’obtenir)

• La copie de l’acte de décès de ce COLOMBARI.

Pour ce dernier point, je me suis adressé à la mairie de Marseille car l’année 1922 n’est pas encore versée aux Archives Départementales. En voici la réponse :

• Comment est-ce possible ?
• A qui s’adresser pour le retrouver ?

Merci à tous pour votre aide...


[1On trouve également dans les extraits de journaux : COLOMBARRI

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

50 Messages

  • Où est passé le cadavre de Giacomo Colombari ? 16 septembre 08:27, par SARABEN

    Bonjour ,
    Deux idées pour expliquer que cet acte de décès n’ a pas été trouvé :
    Une inversion du prénom et du nom dans l’acte, donc refaire la recherche avec Colombarri GIACOMO
    Une erreur reproduite dans tous les journaux sur l’identité du pauvre consommateur étranger au conflit .
    Bonne continuation dans vos recherches .
    Cordialement
    Anne-Marie

    Répondre à ce message

    • Où est passé le cadavre de Giacomo Colombari ? 17 septembre 03:44, par MONGAÏ

      Bonjour Anne-Marie,
      Je ne me suis pas déplacé aux AD 13 pour effectuer cette recherche. Cependant, je leur ai adressé la copie des 14 articles afin de les renseigner aussi complètement que possible.
      A cette occasion, j’ai précisé qu’il pouvait avoir comme nom :
      COLOMBARI - COLOMBARRI - COLOMBANI.
      Vous avez leur réponse en fin de texte.
      Cependant, je retiens votre idée si en dernier ressort je dois me déplacer à Marseille.

      Répondre à ce message

  • Où est passé le cadavre de Giacomo Colombari ? 16 septembre 09:35, par RANVE

    Bonjour,
    Avez-vous pensé à chercher sur d’autres patronymes comme COLOMBANI (il y a peut-être une erreur sur le nom), de même sous un autre prénom. C’était courant à l’époque de le modifier. Vous semblez ne pas connaître la date réelle des évènements (début novembre). Une petite recherche m’a permis de trouver un Colombani Antoine Marie, décédé le 30 octobre 1922 à Marseille. Des dates différentes sont citées dans la presse. Mon raisonnement est peut-être tiré par les cheveux, mais la presse commet souvent des erreurs même dans les dates... Peut être creuser différents patronymes de même consonance ou éventuellement sur la période sans indiquer de prénom... De même, la presse évoque son métier de mécanicien à l’entreprise Lefevre ou encore l’existence d’un frère. A voir. Bonnes recherches

    Répondre à ce message

    • Où est passé le cadavre de Giacomo Colombari ? 17 septembre 03:53, par MONGAÏ

      Bonjour RANVE,
      Oui, j’avais ouvert cette porte lorsque j’ai questionné les AD 13 : la variation possible du nom .... mais pas l’inversion !
      Dans les journaux, j’ai relevé le prénom de GIACONNO. Mais ce prénom n’existe pas en Italie.
      Vous dites avoir trouvé le décès d’un certain COLOMBANI. Avez-vous la cote afin que je tente de me le faire adresser par les AD 13, car 1922 n’est pas en ligne.
      Merci.

      Répondre à ce message

    • Où est passé le cadavre de Giacomo Colombari ? 17 septembre 05:24, par MONGAÏ

      Je reviens vers vous pour apporter des précisions sur cette affaire :
      - - COLOMBANI ou COLOMBARI est mécanicien,

      • Il travaille pour l’Entreprise LEFEBVRE ( a ce moment-là, cette entreprise travaille à la construction d’un pont - le pont de La Baumasse - pour la voie ferrée. Ce pont enjambe le canal d’Arles à Bouc. J’ai retrouvé une carte Postale évoquant cette construction),
      • Il a 29 ans donc né vers 1883
      • Il a un frère dont on ne sait rien de plus.
        Antoine Marie COLOMBANI est peut-être un parent !
        Si vous pouvez me procurer cet acte, nous pourrions vérifier cette hypothèse.
        Bon dimanche à vous.
        Roland -

      Répondre à ce message

  • Où est passé le cadavre de Giacomo Colombari ? 16 septembre 09:41, par Taillaumard Maurice

    Roland Mongaï, bonjour

    J’ai retrouvé l’acte de décès d’un membre de la famille, lui aussi décédé à l’Hôtel Dieu de Marseille en 1926, suite à un accident survenu à Port de Bouc. L’enregistrement de son décès avait été effectué en la Mairie du 5° arrondissement et son décès mentionné à l’adresse Place Daviel (sans préciser l’Hôtel Dieu) qui est dans le 2° arrondissement. La réponse de la Mairie de Marseille demanderait une confirmation en vous adressant au 5° arrondissement (Lieu du cimetière Saint-Pierre)
    Cordialement Maurice de Port de Bouc

    Répondre à ce message

    • Où est passé le cadavre de Giacomo Colombari ? 17 septembre 04:05, par MONGAÏ

      Bonjour Maurice et Ami Port-de-Boucain,

      1926 est tout de même 4 ans après l’évènement relaté ici. Mais il s’agit peut-être de son frère, dont j’ignore tout.
      Vous dites avoir retrouvé cet acte, pouvez-vous m’en préciser les détails :
      Nom - Prénom - Date du décès - N° de l’acte - Marseille 13005 - afin que je puisse le réclamer.
      Ou mieux, si vous le possédez, faites-le parvenir à Histoire & Généalogie qui me le fera suivre.
      Merci Maurice pour ces futures précisions ou cette transmission.
      Roland -

      Répondre à ce message

    • Où est passé le cadavre de Giacomo Colombari ? 17 septembre 05:36, par MONGAÏ

      Pouvez-vous préciser les nom et prénoms de ce décédé ?
      Merci Maurice.
      Roland -

      Répondre à ce message

  • Où est passé le cadavre de Giacomo Colombari ? 16 septembre 09:53, par BUADES Eveline

    Bonjour,

    Ne pourriez-vous demander à un(e) bénévole aux archives de Marseille et/ou aux archives de l’Hôpital ? Il m’est arrivé d’avoir une réponse négative alors que l’acte que je demandais existait bien... mauvaise recherche de la part de l’employé ?? tout est possible.
    A bientôt j’espère et bien à vous
    Eveline

    Répondre à ce message

    • Où est passé le cadavre de Giacomo Colombari ? 17 septembre 04:12, par MONGAÏ

      Bonjour Eveline,
      Vous formulez ce que j’espère ...
      Un marseillais pourrait facilement se déplacer aux AD 13, rechercher dans les tables décennales et découvrir l’acte convoité ...
      Cette Perle émergera-t-elle grâce à cet appel ?
      Je croise les doigts ...
      Merci Eveline.
      Roland -

      Répondre à ce message

  • Où est passé le cadavre de Giacomo Colombari ? 16 septembre 09:58, par Jean-Paul Begnatborde

    Lorsque j’ai voulu demander l’acte de mariage de mon père à Bordeaux en 1932, j’ai eu la même réponse écrite que vous. J’ai fait une nouvelle demande, persuadé que j’avais commis une erreur dans la date de mariage. Nouvelle réponse négative.
    J’ai alors téléphoné à la mairie et en 2 minutes, ils ont trouvé l’acte !
    Les demandes écrites (qui doivent être très nombreuses dans les grandes villes) sont parfois traitées par des stagiaires peu motivés ou peu formés.
    Bonne journée.

    Répondre à ce message

  • Où est passé le cadavre de Giacomo Colombari ? 16 septembre 10:05, par martine hautot

    Bonjour Roland ,on trouve l’acte de décès sur filae décédé le 2 novembre 1922 à Marseille place Daviel. c’est l’ hôtel-Dieu dans le deuxième arrondissement .

    Répondre à ce message

  • Où est passé le cadavre de Giacomo Colombari ? 16 septembre 10:12, par martine hautot

    affaire jugée aux assises le 18 juillet 1923

    Répondre à ce message

    • Où est passé le cadavre de Giacomo Colombari ? 17 septembre 04:41, par MONGAÏ

      Bonjour Martine,
      Après avoir écrit à la Gendarmerie Nationale pour obtenir la copie de ce dossier, j’ai leur réponse définitive ( Référence : N° 3399 du 6-9-200 - GEND/PJGN/SCRGN/DF/DDA) provenant du Chef de la Division des Fichiers, du Service Central de Renseignement Criminel (j’ai l’adresse de ce Service), que voici :
      En conséquence, il ne peut être donné de suite favorable à votre requête car après un premier refus ,j’avais sollicité une dérogation.
      Je retiens la date que je porte dans mon histoire. Pouvez-vous me préciser la source de cette information "capitale" ?
      Merci mon amie Martine.
      Roland -

      Répondre à ce message

  • Où est passé le cadavre de Giacomo Colombari ? 16 septembre 10:46, par Jacques Seynaeve

    Bonjour,

    Je pense qu’il vous faudrait trouver soit l’avis de décès dans la presse locale, soit le faire-part de décès (dans la famille, les amis, etc.…) pour connaître le lieu d’inhumation.

    Cordialement.
    Jacques

    Répondre à ce message

    • Où est passé le cadavre de Giacomo Colombari ? 17 septembre 04:48, par MONGAÏ

      Bonjour Jacques SEYNAEVE,
      J’ai déjà cherché, dans le sens que vous dites, partant de COLOMBARI Giacomo - Sans résultat.
      Mais je dois refaire ce parcours pour Jacques COLOMBANI pour tenir compte de ce qui précède.
      Merci Jacques pour votre intervention.
      Roland -

      Répondre à ce message

  • Où est passé le cadavre de Giacomo Colombari ? 16 septembre 11:23, par Brigitte DUPIOL

    Bonjour

    D’après le-petit-provencal/19-juillet-1923/page 3
    (le journal relatant le procès) : "...déclaré non-coupable Mungai est acquitté. Il est d’accord pour payer les frais de soins et de funérailles mais ils discute la somme des dommages et intérêts au profit de la mère de victime"

    D’après bibliotheque-numerique.citedulivre-aix.com/viewer/34348#page=3&viewer=picture&o=info&n=0&q=
    Le Mémorial d’Aix nous apprend la faillite sur requête du sieur Mungai Humbert restaurateur à Pont de Bouc . Jugement du 26 novembre 1923

    D’après
    le-petit-marseillais/3-novembre-1922/page 5-on apprend que la victime est célibataire, 29 ans et mécanicien , et un frère.

    D’après le-petit-provencal/03-juillet-1923/page 4- on a la liste de tous les jurés requis pour la session

    Tout cela ne dit rien du corps mais a-t-il été enterré à Marseille, Port-de-Bouc ou ailleurs ?

    Bonnes recherches

    B.Dupiol

    Répondre à ce message

    • Où est passé le cadavre de Giacomo Colombari ? 17 septembre 04:54, par MONGAÏ

      Bonjour Madame DUPIOL,
      Que d’eau vous apportez à mon mon moulin ...
      Je vais m’empresser de marcher dans vos pas et découvrir les documents que vous citez. Ils alimenteront mon histoire.
      Merci Brigitte.
      Roland -

      Répondre à ce message

      • Où est passé le cadavre de Giacomo Colombari ? 19 septembre 09:37, par Brigitte DUPIOL

        Bonsoir

        Il y a encore à lire dans les journaux qui parfois nous renseignent quand la justice ou la police ne peuvent pas ou plus le faire ;

        ainsi le-petit-provencal/22-juillet-1923 page 3
        Jugement au civil : "(la cour) accorde une somme de 909 francs pour frais de funérailles et une deuxième somme de 5 000 francs,avec intérêts de droit, pour subvenir aux besoins de la mère de Colombari, victime de Mungai. La partie civile succombe aux frais criminels, Mungai ayant été acquitté du fait de l’accusation"

        Je ne sais pas exactement ce que cette dernière phrase veut dire. Je suppose que ce n’est pas l’ex-accusé qui paiera puisqu’il a été acquitté.

        Les documents sont lisibles soir par GALLICA soit par RETRONEWS

        Bonnes recherches

        Brigtte

        Répondre à ce message

  • Où est passé le cadavre de Giacomo Colombari ? 16 septembre 13:38, par RANVE

    Re-bonjour
    Comme je l’indiquais précédemment la piste d’une erreur dans l’orthographe du patronyme était la bonne. L’acte de DC est enregistré au nom de Colombani Jacques et non pas Colombarri.
    Il est enregistré sous Jacques Colombani, fils d’Antoine et il est bien mécanicien. Acte n° 1010 sur Filae_Etat Civil_DC Marseille.
    Bonnes recherches
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • Où est passé le cadavre de Giacomo Colombari ? 16 septembre 16:05, par Catherine Giroud

    bonjour,
    en 3 Q pour la table des décès, si pas déjà demandée ; avec les différentes orthographes ;
    bonnes recherches

    Répondre à ce message

  • Où est passé le cadavre de Giacomo Colombari ? 17 septembre 08:53, par Franck Boulinguez

    Bonjour Roland, Bonjour à tous.

    Voici l’acte concerné :

    Cordialement
    Franck

    Répondre à ce message

  • Où est passé le cadavre de Giacomo Colombari ? 21 septembre 14:51, par MONGAÏ Roland

    Bonjour Lecteurs, Bonjour Chercheurs,
    Parmi vous quelqu’un pourra-t-il se rendre aux AD 13 afin de photographier les pièces contenues dans le dossier 2 U 2 1555.
    Elles sont relatives au procès d’assise qui a statué sur le sort d’Umberto MONGAI
    Et bien entendu, elles touchent cette histoire.
    Merci.
    Roland -

    Répondre à ce message

  • Où est passé le cadavre de Giacomo Colombari ? 24 septembre 08:22, par JOURDAIN

    Bonjour
    N’y aurait-il pas dans cette affaire la possibilité de connaître le fin mot de l’histoire dans le procès qui a certainement eut lieu après ?

    N’y a t’il pas de condamnation pour celà ?

    Très cordialement

    Répondre à ce message

    • Où est passé le cadavre de Giacomo Colombari ? 24 septembre 10:30, par Franck Boulinguez

      Bonjour Jourdain,

      Le petit Provencal du 22 juillet 1923 indique :

      Jugeant au civil, sans l’assistance du jury, la Cour rend un arrêt dans l’affaire Colombari contre Mungai Elle accorde une somme de 909 francs pour frais de funérailles et une deuxième somme de 5.000 francs, avec intérêts de droit, pour subvenir aux besoins de la mère de Colombari, victime de Mungai. La partie civile succombe aux frais criminels, Mungai ayant été acquitté du fait de l’accusation.

      Lire sur Retronews :

      https://www.retronews.fr/journal/le-petit-provencal/22-juillet-1923/677/3165787/3

      3éme colonne, bas de page.

      Répondre à ce message

      • Où est passé le cadavre de Giacomo Colombari ? 26 septembre 04:46, par Roland MONGAÏ

        Oui, c’est presque cela la fin de l’histoire :
        Umberto MONGAI est acquitté
        Il paie frais et funérailles = 900 francs
        Il est condamné à verser 5 000 francs à la mère de Giacomo COLOMBARI
        Mais avant fin novembre 1922, il est déclaré en faillite - Voir : Le Mémorial d’Aix du 3 décembre 1922 - Page 3.
        Il meurt à Milan le 31 octobre 1929, il a 38 ans.

        • FIN -

        Répondre à ce message

        • Bonjour,

          Comme promis plus haut, je suis allée aux AD récupérer copie de l’acte de décès (Hôtel-Dieu) ainsi que le détail du procès côte 2 U 2 1555.
          Pouvez-vous me communiquer votre adresse mail pour un envoi via "wetransfer" ?
          Dalila

          Répondre à ce message

          • Où est passé le cadavre de Giacomo Colombari ? 27 septembre 15:43, par Roland MONGAÏ

            Bonjour Dalila,
            Je viens de récupérer le + de Jacques COLOMBANI mais il n’y a pas la copie du procès.
            Voici mon adresse Mail :
            (adresse transmise à la correspondante).
            Mais je ne sais pas si le Modérateur acceptera ce message.
            Il vous demandera de lui envoyer le dossier et lui me le fera suivre.

            Ce" qui est curieux là-dedans c’est que la Gendarmerie Nationale m’a dit avoir détruit ce dossier alors qu’il existe aux AD 13.
            Quoiqu’il en soit un grand merci pour ces documents et votre déplacement.
            Roland -

            Répondre à ce message

            • Où est passé le cadavre de Giacomo Colombari ? 30 septembre 11:30, par Brigitte DUPIOL

              Bonjour

              Je me demandais pourquoi Umberto Mongai n’avait pas été condamné ; j’ai trouvé la coupure de journal du journal Le Matin du 19/07/1923 [source gallica.bnf.fr/ark :/12148/bpt6k574397g/f2.item.r=mungai.zoom#]
              "Epilogue judiciaire d’une vendetta italienne

              Aix-en-Provence, 18 juillet. - Télégr. Matin. - Après une vibrante plaidoirie de Me Moro-Giafferri, la cour d’assises a acquitté l’Italien Mungai, grand blessé de guerre, qui le 1er Novembre 1922, au cours d’une discussion d’intérêt, tira des coups de revolver sur Joseph Simoncini, amant de sa soeur, dans un bar de Port-Bouc. Une balle avait tué net un inoffensif consommateur, M. Albert Colombani, et blessé grièvement Joseph Simoncini. L’éminent défenseur a brossé un saisissant tableau des traditions familiales et religieuses d’Italie au nom desquelles Mungai a voulu venger l’honneur des siens outragés ?""

              Me de Moro-Giafferi l’avocat [source fr.wikipedia.org/wiki/Vincent_de_Moro-Giafferri] était effectivement un très grand avocat(Landru, Stavisky ...), je vous laisse lire le détail de sa vie et de ses exploits , je ne retiens que cette phrase : "Outre son talent oratoire et littéraire, il se fait connaître pour sa défense des deshérités"

              Il vous reste à trouver - mais peut-être les connaissez-vous déjà, les exploits d’Umberto pendant la guerre.

              Merci pour cette recherche très intéressante.

              B.D.

              Répondre à ce message

              • Où est passé le cadavre de Giacomo Colombari ? 30 septembre 15:14, par Roland MONGAÏ

                Bonjour Brigitte,
                Merci d’apporter encore de l’eau à mon moulin. Je tiens avec celle-ci à calmer les ardeurs linguistiques de Me MORO-GIAFFERRI. Mais je vois là, l’occasion de partager ce que dans ces colonnes, j’ai découvert. Je reprends le texte avec mes notes qui suivent...

                Après une vibrante plaidoirie de Me Moro-Giafferri, la cour d’assises a acquitté l’Italien Mungai, grand blessé de guerre (1), qui le 1er novembre 1922, au cours d’une discussion d’intérêt (2), tira des coups de révolver sur Joseph Simoncini, amant de sa sœur (3), dans un bar de Port-de-Bouc. Une balle avait tué net un inoffensif consommateur, M. Albert Colombani (4), et blessé grièvement (5) Joseph Simoncini. L’éminent défenseur a brossé un saisissant tableau des traditions familiales et religieuses d’Italie au nom desquelles Mongaï a voulu venger l’honneur des siens outragés ? (6)
                1 – Umberto Luigi MONGAI dit lui-même qu’il n’a qu’une petite blessure à la joue et au pied. On est loin d’un grand blessé de guerre. Il effectue son service militaire en Tripolitaine (Lybie) avec le 52e RI italien. Je n’arrive pas à lire l’endroit où il est rappelé en 1914-1918. Il revient de ces périodes avec la médaille commémorative de la guerre Italo-turque.
                2 – Ce fait est véridique.
                3 – Si tel est me cas, il ne peut s’agir que de Claudia, épouse de Domenico GIACOBBI. L’autre sœur d’Umberto, Ada, n’habitait pas sur les lieux. Mais la relation amoureuse entre SIMONCINI et Claudia MONGAI n’est pas avancé dans le procès, dont j’ai la copie de toutes les pièces.
                4 – Le consommateur se nomme Giacomo, et quelques fois Jacques, COLOMBARI : 39 ans, mécanicien, travaille pour l’Entreprise LEFEVRE qui effectue le montage du pont de la Baumasse à Port-de-Bouc.
                5 – SIMONCINI reçoit une balle dans la main et une autre au niveau du poumon. Résultat = 40 jours d’arrêt de travail.
                6 – Le différent entre les 3 beaux-frères vient du fait que SIMONCINI a retiré le lit de la chambre où les 3 enfants de GIACOBBI dormait. GIACOBBI avait des loyers en retard. Il a voulu régler à SIMONCINI ces loyers immédiatement. C’est le début de la bousculade, de la rixe, du drame. Là est arrivé Umberto, en état d’ivresse. SIMONCINI a dit à Umberto, qu’il aimerait le savoir ruiné et en prison et a souhaité que son chien dévore son fils. Ces mots rendent Umberto fou de colère. Il quitte la scène et revient muni de son Bulldog (petit revolver à 6 coups). La suite se déroule dans le bar-tabac MILLAT. Elle se résume à trois blessés par balles dont un succombera à l’Hôpital-Dieu de Marseille.

                Mes remarques sont fondées sur le dossier du procés et aussi à partir de ma documentation familiale.
                De cette affaire, il reste à découvrir le décret d’expulsion d’Umberto Luigi MONGAI car la France ne pouvait pas garder sur son territoire mon GRAND-TONTON FLINGUEUR.
                Cordialement.
                Roland -

                Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2022 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP