www.histoire-genealogie.com

----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Articles » Les métiers de nos ancêtres » Profession : tailleur d’habits !

Profession : tailleur d’habits !


jeudi 25 septembre 2014, par Jacques Dupé

Répondre à cet article

C’est en faisant des recherches généalogiques sur mon nom de famille que j’ai découvert ma filiation directe à une longue lignée de tailleurs d’habit. Six générations, et sans doute plus, se sont ainsi succédé sans interruption depuis Robert Dupé. Sa profession figure sur l’acte de naissance de son premier fils, Arnaud, le 4 octobre 1793 à Saint Barthélemy (maison Sabla) dans les Landes.

Le dernier tailleur d’habits, Paul Dupé, a rangé définitivement ses ciseaux en 1944 pour exploiter la grosse ferme de ses beaux-parents à Sainte-Marie-de-Gosse (Landes). Mon père me racontait qu’avant la dernière guerre mondiale, lorsqu’il avait besoin d’un costume, il lui suffisait d’acheter le tissu, chez un cousin Dupé à Bayonne, et son oncle Paul assurait la confection gratuitement.

Mon grand-père, frère de Paul, avait abandonné le métier plus tôt, après la Première Guerre mondiale. C’était le début de la fin d’une profession.

Alors, comment ne pas m’intéresser à ce que fut le gagne-pain de mes aïeuls ?

Quelle est l’histoire de ce métier ?

M. de Garsault publia en 1769 : Art du Tailleur contenant le tailleur d’habits d’hommes ; les culottes de Peau ; le Tailleur de corps de Femme & Enfants : La couturière ; & la Marchande de Modes [1] (de l’Académie Royale Des Sciences). Il nous apprend que « les Ouvriers qui faisoient l’habillement se nommoient Tailleurs de Robes ». C’est Philippe IV, dit le Bel, qui leur accorda des statuts en 1293 sous cette appellation. Cependant comme la mode évolua avec le pourpoint (sorte de veste), les statuts changèrent en 1323 pour prendre la désignation de Maître Tailleurs Pourpointiers. Ils ne s’occuperont que de vêtir le corps du cou à la ceinture. Pour ce qui est de la ceinture en bas, c’est en 1346, sous Philippe VI, dit de Valois, que les ouvriers auront statuts de Maître Chaussetiers.

Ce n’est qu’en 1588, sous le règne d’Henri III, qu’apparaît la « dénomination Maître Tailleurs d’Habits, avec pouvoir de faire tous les vêtements d’homme & de femme sans aucune exception ».

En 1675, Louis XIV « dit le Grand », jugeant que les femmes avaient aussi le droit d’habiller leurs semblables, constitua un corps de maitrise sous le nom de Maîtresse Couturières.

Pour porter le titre de Maître il fallait d’abord être confirmé compagnon au bout de trois ans d’apprentissage, puis présenter un chef d’œuvre trois ans plus tard.

Ce livre remarquable est une exégèse de l’art du tailleur et du vêtement « françois » depuis Clovis jusqu’au-delà de la moitié du XVIIIe siècle.

Mais qu’en était-il dans les Landes ?

Si l’on se fit à l’excellent ouvrage de Paul Laporte (juge de paix) publié en 1905, Usages locaux du canton de Saint-Martin-de-Seignanx [2], il décrit les us et coutumes, entre autres, du métier de tailleur d’habits :

« Il y a trois sortes d’abonnements :

1) Si le tailleur coud chez lui, il prend une mesure et demie de maïs par homme et par an, pour la façon de tous les costumes, sauf celui de marié ; il prend, en outre, 5 francs pour tout costume d’habiller en drap ;

2) Si le tailleur coud chez le client, où il est nourri, il prend une mesure de maïs par homme et par an ;

3) Si le tailleur, cousant chez lui, fait tous les costumes, à l’exception de celui de marié, il prend un demi-hectolitre de maïs.

Les abonnements partent du 11 novembre ; on doit se prévenir mutuellement, de la cessation, le jour de la Toussaint. »

Comment vivaient donc mes ancêtres et quel était leur modèle économique ?

Tous mes ancêtres Dupé sont natifs des Barthes (terres basses inondables) du Bas-Adour, au sud-ouest des Landes. Au fil des générations, on trouve des Dupé tailleurs d’habits, dans un périmètre allant de Saint-Martin-de-Seignanx, Saint-André-de-Seignanx, à Sainte-Marie-de-Gosse et du Bec-du-Gaves à la lisière Est de Bayonne couvrant ainsi toute la rive nord de l’Adour. Ce qui représente à peine 150 km2.

À l’exception de Robert Dupé – peut-être grâce à son mariage avec Hélène Hargous ? – qui était tailleur d’habits et propriétaire, ils n’étaient pas bien riches. Tous étaient locataires de leur habitation, qu’ils se transmettaient sur plusieurs générations. Ils cultivaient leur potager, possédaient une ou deux vaches au mieux pour la traite, traditionnellement un cochon (tout est bon dans le cochon), et parfois un cheval pour leurs nombreux déplacements. En général, les épouses étaient aussi couturières, c’est-à-dire qu’elles fabriquaient des vêtements féminins.

À la révolution, on ne compte guère moins de 7000 habitants dans les Barthes et à part quelques grands propriétaires, la population était surtout composée de « laboureurs » et autres journaliers (état de labeur). Entre 1789 et 1800, une vingtaine de tailleurs d’habits (dont trois Dupé : 2 frères et 1 cousin) se partage « le marché », ce qui représente grosso modo une moyenne de 350 clients potentiels par façonnier. Mais tous n’avaient pas les moyens de changer d’habits tous les ans, et la plupart du temps il s’agissait de réparation. Leur sort devait être identique à celui des métayers.
Et puis, il suffisait qu’ils s’en remettent à leur saint patron, Saint Blaise, pour que les choses aillent mieux !

Bibliographie :

Bibliothèque numérique Gallica :
- Art du Tailleur contenant le tailleur d’habits d’hommes ; les culottes de Peau ; le Tailleur de corps de Femme & Enfants : La couturière ; & la Marchande de Modes.

- Usages locaux du canton de Saint-Martin-de-Seignanx

Un des nombreux sites comme l’ATILF (Analyse et Traitement Informatique de la Langue Française) de The University of Chicago propose une planche sur
le tailleur d’habits et tailleur de corps

Notes

[1Bibliothèque numérique Gallica

[2Bibliothèque numérique Gallica

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

26 Messages

  • Profession : tailleur d’habits ! 26 septembre 2014 09:59, par André Vessot

    Bonjour Jacques,

    Bravo pour cet excellent article. Il est toujours intéressant de connaître et d’évoquer le métier de ses ancêtres, surtout lorsque celui-ci s’est transmis de génération en génération. Avez-vous trouvé dans les archives notariales des documents ayant trait à leur métier de tailleurs d’habits (contrat de mariage, inventaire après décès) ?
    Bien cordialement.

    André VESSOT

    Répondre à ce message

  • Profession : tailleur d’habits ! 26 septembre 2014 11:54, par marion

    Article très intéressant, mes ancêtres étant en partie également tailleurs d’habits. Je me permets de vous faire remarquer un contresens me semble t-il : « Mais quand était-il dans les Landes ? ». Ne faut-il pas écrire "Mais qu’en était-il dans les landes ? ; cordialement. Marion

    Répondre à ce message

    • Profession : tailleur d’habits ! 26 septembre 2014 14:40, par Jacques Dupé

      @ Marion
      – Oui, en effet il faut écrire « Mais qu’en était-il dans les landes ? » Comment ai-je pu écrire si vilaine chose ? J’en suis confus !
      – En dehors des miens, j’ai trouvé beaucoup de tailleurs d’habits en fouillant les archives
      @ André Vessot
      – Effectivement, ils doivent exister. Je n’ai pas encore abordé les archives notariales.
      – Je ne peux pas remonter plus loin, car les actes sont souvent sibyllins avant la révolution, mais je pense que ce métier est certainement bien plus ancien dans la filiation.

      Répondre à ce message

  • Profession : tailleur d’habits ! 26 septembre 2014 14:47, par vergnes

    en faisant ma genealogie à Villeneuve les Lavaur(Tarn) j’ai trouvé un tisserand épousant la fille d’un tailleur d’habits... puis d’autres ancêtres exercant ces professions au XVIIIe siècle.

    Répondre à ce message

    • une lignée ininterrompue ! 26 septembre 2014 15:27, par Alain Reveret

      Merci pour cet article excellent et aussi pour nous faire partager votre documentation. Oui il y a des lignées entière de tailleurs d’habits. Mon grand-père (+1949) a été le dernier d’une longue lignée qui commença en 1751 surement et probablement en 1714 avec son père.

      Mon père me racontait que le papy travaillait à son domicile, assis ’en tailleur’ sur la table de travail et réalisait des travaux pour une grande maison de couture. Un jour, Clark Gable est venu à la maison pour un essayage.

      Merci encore.
      Alain

      Répondre à ce message

  • Profession : tailleur d’habits ! 26 septembre 2014 16:28, par AnneD

    Bonjour !
    Y avait-il une différence entre le nord et le sud de la France ? Un de mes ancêtres était lui aussi tailleur d’habits, mais dans le Pas de Calais

    Répondre à ce message

  • Profession : tailleur d’habits ! 26 septembre 2014 16:31, par Dominique

    Bonjour et merci Jacques Dupé pour cet article qui nous touche tous à plus ou moins grande échelle ....
    Ce métier n’a pourtant rien d’exceptionnel, en faisant ma généalogie, il y a pletor de tisserands (environ 80%) au 18e siècle dans les campagnes de l’oise et bons nombres de tailleur d’habits...
    y avait il des grands magasins ? donc...il fallait donc bien pas mal de personnes pour tisser, confectionner ces futurs habits et pour toutes les bourses....
    Cordialement
    Dominique

    Répondre à ce message

    • Profession : tailleur d’habits ! 1er octobre 2014 09:28, par Christian Lebrument

      Il ne faut pas confondre tisserand (travaillant sur des métiers à tisser, soit en atelier, soit à la maison), et le tailleur d’habits qui venait faire du « sur-mesure » à domicile.
      Très souvent, le tailleur d’habits était redouté car au courant de tout. En effet, celui-ci s’installait souvent sous la table de la salle à manger pour ne pas être dérangé, tout le monde oubliait sa présence et il entendait tous les secrets de famille. Du moins, c’était ainsi jadis en Bourgogne.

      Répondre à ce message

  • Profession : tailleur d’habits ! 26 septembre 2014 21:16, par Jacques Dupé

    @ Dominique
    En effet, ce métier était très courant, et se transmettait de père en fils.
    @ AnneD
    Le métier ne devait pas être si différent, sinon le style vestimentaire peut-être.
    @ Alain Reveret
    Merci pour votre merci ! En effet, ils travaillaient en tailleur...
    @ Vergnes
    Dans mon arbre, j’ai aussi la fille d’un tisserand qui a épousé un de mes ancêtres tailleur d’habits. C’était des professions très répandues.

    Merci à tous pour votre participation :-))

    Répondre à ce message

    • Profession : tailleur d’habits ! 1er octobre 2014 10:53, par Pierrick Chuto

      Bravo Jacques pour cet article.
      Je connais bien cette profession ayant travaillé 40 ans dans « le tissu ».
      J’ai eu aussi beaucoup de plaisir à lire votre livre « Ma drôle de guerre (journal d’un évadé de France) »
      et bravo aussi à Gisèle Lameth pour son excellent blog sur geneanet.
      Que de travail de recherches !
      Pierrick Chuto
      http://www.chuto.fr/

      Répondre à ce message

  • Profession : tailleur d’habits ! 27 septembre 2014 11:00, par Gisèle Lameth

    Merci beaucoup pour votre article, très intéressant

    J’ai moi-même fait un résumé avec des extraits de l’excellent livre « Les dessus et les dessous de la bourgeoisie », Philippe Perrot, Fayard, 1981 dans ma chronique familiale dans Geneanet

    http://gw.geneanet.org/giselamet_w?lang=fr ;pz=gisele+suzanne+dominique ;nz=lameth ;ocz=0 ;m=NOTES ;f=tailleurs

    Répondre à ce message

    • Profession : tailleur d’habits ! 29 septembre 2014 17:45, par Jacques Dupé

      Bonjour Gisèle Lameth !

      J’ai consulté votre arbre, et je constate que vous avez fait un travail remarquable ! C’est impressionnant de professionnalisme ! Vous avez été beaucoup plus loin que moi sur la description du métier de Tailleur d’habits.

      Merci pour votre passage !;-)

      Répondre à ce message

  • Profession : tailleur d’habits ! 1er octobre 2014 08:41

    Chez les collatéraux de la famille de ma femme, originaire de l’Indre, j’ai relevé en 6 générations continues sur le même bourg et plus épisodique sur 5 autres villages voisins
    pas moins de 19 maréchaux ferrants mariés à des filles de maréchaux et plusieurs mariages entre cousins. Une homogamie très forte, les 2 derniers maréchaux se sont reconvertis marchands-réparateurs de cycles à partir des années 1950.
    Pierre Grenier

    Répondre à ce message

  • Profession : tailleur d’habits ! 1er octobre 2014 09:20, par emef666

    J’ai adoré cet article (comme souvent grâce à La Gazette !) qui m’a plongé dans les archives d’un métier riche en vocabulaire d’antan : je me suis dressée une liste de toutes ses corporations et de leurs vêtements, j’ai couru chercher le livre de M. de Garsault (sur Amazon en rupture...?) puis je suis partie me balader entre les lignes de Gisèle LAMETH.

    Alors, merci à vous tous de me faire ainsi rêver, moi qui ne fais que débuter dans mes recherches depuis trois ans seulement... et qui avance à petits pas dans les traces de mes ancêtres en menant de bien modestes enquêtes !

    Répondre à ce message

  • Profession : tailleur d’habits ! 1er octobre 2014 11:44, par Dominique

    Oui bravo à Gisèle pour cette synthèse sur les métiers tournants autour de l’habit...fort intéressant !! à lire et relire pour ne rien oublier de l’évolution de ces métiers à travers le temps...
    Bien cordialement,
    Dominique

    Répondre à ce message

  • Profession : tailleur d’habits ! 1er octobre 2014 11:50, par francois

    Saint Blaise est le saint patron des malades de la gorge ! c’est plutot st martin le patron des tailleurs, du fait qu’il a coupé son manteau pour en donner la moitié à un pauvre !
    et saint boniface...
    cordialement !

    Répondre à ce message

  • Profession : CHAPELIER 1er octobre 2014 14:39, par castka rolande

    Bonjour
    J’ai également des taileurs d’habits mais en Normandie au nom de Guéroult
    J’ai surtout une lignée de CHAPELIER en Mayenne au nom de PREEL, tous de Pré en Pail - de 1685 env. à 1808 (date de naissance)

    Répondre à ce message

  • Profession : tailleur d’habits ! 1er octobre 2014 15:33

    Bonjour,
    j’ai dans ma généalogie proche, (grand-père, arr. grand-père ..) années 1800/1900, peut-être au-delà, des tailleurs d’habits. Cette profession est dans la liste des « Compagnons du devoir », et, effectivement j’ai entendu parler dans ma Famille du « tour de France » de mon grand-père ! Je souhaiterais savoir s’il est possible d’avoir des documents ou toute autre indication permettant de vérifier cela.
    Merci pour votre aide
    jlp

    Répondre à ce message

  • Profession : tailleur d’habits ! 2 octobre 2014 10:12, par Anne des Déserts

    Bonjour,

    En 1624, mon ancêtre Alain Tanguy est dit maître tailleur (d’habits) à Quimper. Mais il semble sortir de nulle part. Je n’ai pas hélas trouvé son acte de mariage perdu.
    Peut-on savoir quelle était la formation des tailleurs à cette époque ?
    Etaient-ils mis en apprentissage,chez des maîtres ? Faisaient-ils un tour de provinces ?
    J’ai cherché et rien trouvé pour cette époque.
    Merci de vos lumières.
    Très cordialement.
    Anne des Déserts

    Répondre à ce message

  • Profession : tailleur d’habits ! 4 octobre 2014 14:24, par guillermet claire

    du jamais vu moi perso
    l Arbre geno est indispensable pour ttes les familles
    on decouvre des belles surprises
    MERCI A VS
    GENESTET

    Répondre à ce message

  • Profession : tailleur d’habits ! 10 octobre 2014 17:53, par sola christine

    Bonjour je viens de découvrir votre article:une partie de mes ancêtres dans la Nièvre et l’Yonne étaient également tailleurs d habits ainsi que certains de mes aïeux originaires d Ardèche et ayant ensuite fait souche à Saint Etienne dans la Loire.

    Les archives les plus anciennes concernant ma famille qui mentionnent la profession de tailleurs d habits remontent à 1780 dans la Nièvre ; pour les documents d époque antérieure le métier n est pas toujours indiqué.

    Je vais me plonger dans la lecture des documents que vous citez en annexe ; il est toujours bon d en savoir plus sur la vie de nos aïeux !! Merci d avoir mis tout ceci en ligne.

    Répondre à ce message

  • Profession : tailleur d’habits ! 28 octobre 2014 07:27, par micheline Laurora

    J’ai dans mes ancêtre un tailleur d’habit à Verdun et sa femme était repasseuse...de beaux métiers, mais pourquoi ont ils tout abandonné pour partir en Algérie, et devenir agriculteur

    Répondre à ce message

  • Profession : tailleur d’habits ! 6 décembre 2014 09:14, par Marais

    La recherche généalogique des ancêtres de mon papa, m’a fait découvrir une lignée de tailleurs et de maîtres-tailleurs d’habits pour homme, de la famille Marais à Frelinghien, dans le Nord.
    Ces recherches que je continue, remontent actuellement au 18e siècle.
    Existe-t-il des archives de cette profession, une liste historique ?
    Je serais très heureux d’apporter d’avantage de précisions sur cette lignée à ma descendance.
    Cordialement
    Guy Marais 60 rue Blaise Pascal 59960 Neuville en Ferrain
    06 61 78 60 66

    Répondre à ce message

  • Profession : tailleur d’habits ! 15 avril 2016 19:04, par christiane chabanis guilloud

    je découvre un autre nom lié a la profession de tailleur d habits ,en effet j ai dans ma généalogie les TEYSSIER ,presentés en ardèche ,haute loire,loire comme tailleurs d habits ,etaient ils itinérants ou sédentaires dans une ville ? ils ne travaillaient pas la terre ,etaient indépendants ,mais etaient ils moins modestes pour cela ? il semble cependant quils savaient lire et ecrire (ils signent les actes de mariage ,naissances etc

    Répondre à ce message

    • Profession : tailleur d’habits ! 16 avril 2016 11:08, par pelfort

      Bonjour,
      Pour répondre partiellement à vos interrogations sur la profession de tailleur d’habits, j’ai pu remarquer qu’il, étaient à la fois itinérants et sédentaires, certains travaillaient la terre - certainement pour compléter leurs revenus - Fin 19 ème, début 20 ème, la plupart savaient lire et écrire, ce qui était très rare auparavant !
      Je suis toujours dans l’interrogation de leur action éventuelle dans le cadre des compagnons du devoir ? J’évoque le cas de mon grand-père dans un précédent message sur ce site. Je continue à chercher...
      Cordialement
      jl pelfort

      Répondre à ce message

      • Profession : tailleur d’habits ! 29 janvier 02:19, par maite

        Bonjour,
        Je confirme que le compagnonnage des tailleurs d’habits existait en 1680. Dans ma généalogie, j’ai un ancêtre qui était maitre tailleurs d’habits , ce métier est inscrit sur son acte de mariage . Il est né à « Grace les Provences » et a fondé une famille dans l’Hérault.Plusieurs de ses témoins sont des compagnons tailleurs.Je reste à votre disposition pour plus de renseignements.

        Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2017 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Ours | Charte | Logo | Espace privé | Logiciels | édité avec SPIP