www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Articles » Culture et mentalité » Stéphane et le théâtre Guignol de Montchat

Stéphane et le théâtre Guignol de Montchat

Au temps des patronages


jeudi 16 octobre 2008, par André Vessot

Répondre à cet article

Je ne vais pas raconter l’histoire d’une marionnette bicentenaire mais celle d’un petit théâtre Guignol de quartier en 1924, intimement mêlée à celle de mon père qui lui a prêté sa voix pour la joie des gamins du patronage.

Mais situons d’abord le personnage et son quartier. Stéphane Vessot, mon père, n’était certes pas canut comme le créateur de Guignol ; employé de soierie, il était lui-même fils d’un employé de soierie. Il avait fait ses études à l’école de la Salle avec les frères des écoles chrétiennes, et avait notamment suivi le cours de tissage sous la conduite de Monsieur Brocard. Surtout il était imprégné de la culture lyonnaise.

Montchat, faubourg de la Guillotière

En 1921, ses parents s’installent dans le quartier de Montchat, faubourg de l’ancienne commune de la Guillotière. C’est un village, qui s’est construit autour du château de la famille Richard-Vitton, puis de l’église Notre dame de Bon-Secours. Mon père, qui est rentré depuis 1 an du service militaire, s’intègre très vite à la vie de son nouveau quartier, et particulièrement de sa paroisse. Il a trouvé sa voie avec le patronage, très actif à cette époque, et pour lui s’occuper de l’éducation des jeunes est quelque chose d’important.

JPEG - 53.2 ko
Eglise Notre Dame de Bon-Secours (vers 1900)

Sans doute avait-il une idée derrière la tête lorsqu’en 1922, à l’occasion d’un cercle d’études, il fait une conférence sur Guignol. Je vais vous en livrer quelques extraits.

Vous allez peut-être vous étonner que dans un cercle d’études j’aborde un sujet qui semble fait pour amuser les enfants. Je veux essayer de vous montrer qu’un théâtre de marionnettes ... malgré la petitesse de ses personnages peut nous donner de grandes leçons.
Un Lyonnais, un canut sans instruction, mais grand observateur et fin psychologue eut un jour l’idée de prêter à des poupées de bois : les paroles, les actes, les gestes en un mot l’âme de ses concitoyens.
C’est ainsi que vers 1804, Laurent Mourguet créa le théâtre Guignol.
Je veux vous parler de ce petit théâtre dans la personne de son grand premier rôle : Guignol ...

...Guignol n’est qu’une marionnette ou plus exactement une tête de bois prolongée par un fourreau d’étoffe représentant le corps du personnage et à travers lequel passera la main de l’opérateur.
Cette tête de bois n’est pas aussi banale qu’elle paraît à première vue. Examinons là attentivement .
Voyez ces deux yeux ronds, grands ouverts et regardant bien en face. Ils ne sont que peints, mais déjà ils nous indiquent un esprit éveillé, une âme franche et sincère.
Guignol a le nez camard. Est-ce donc là un grand défaut ? Puisque Guignol a notre esprit il faut bien qu’il ait aussi nos traits. Beaucoup de Lyonnais ont le nez camard ; savez-vous pourquoi ? Eh bien c’est le brouillard qui en est cause, phénomène d’érosion.
Ainsi que les eaux d’un torrent roulent et polissent les rochers, ainsi le brouillard yonnais flottant autour de nos figures, en effet les contours trop nets, les adoucit, les rend plus molles et moins dures.
Regardez sa bouche ; sans cependant aller jusqu’aux oreilles, elle est très large. Il est nécessaire que sa bouche soit aussi large, car ayant beaucoup à causer si elle était plus petite Guignol ne pourrait pas dire tout ce qu’il a à dire.

Guignol a du panache

Vous allez me demander pourquoi Guignol porte - comme autrefois les chinois - une natte ?
Ce salsifis, qu’on voit tout le temps agité c’est son panache car comme Henri IV ou Cyrano il a son panache qui lui sert de drapeau, de signe de ralliement.
C’est là que réside son esprit comme la force de Samson était dans ses cheveux.
Sans salsifis Guignol ne serait plus Guignol !
Cette poupée travaillée par un ouvrier qui a mis tout son talent et tout son cœur pour lui donner une apparence humaine est un petit chef-d’œuvre. Et Guignol ne serait-il que cela, qu’il mériterait bien, en tant qu’objet d’art, de retenir quelques instants notre attention.
Le rôle de l’acteur qui tient Guignol est très difficile, bien peu y réussissent vraiment. Il faut selon l’expression de Pierre Rousset, véritablement avoir de « l’émotion dans les doigts » pour faire vivre avec le pouce, l’index et le majeur un simple polichinelle.
Au théâtre qu’est-ce qui vous frappe dans le jeu de l’acteur ?
Ce sont ses gestes ; les mouvements de sa tête, de ses bras, de son corps tout entier ; c’est surtout les différentes intonations de sa voix qui tiennent l’auditoire en haleine.
La plupart du temps vous ne pouvez pas détailler sa physionomie car vous êtes trop loin.
Regardez un spectateur sincère son visage exprime tour à tour tous les sentiments interprétés par l’acteur qui est sur scène. Cette impression qu’il éprouve son imagination la voit, la projette, en quelque sorte, sur la figure de l’acteur.
A Guignol c’est exactement la même chose. La bouche, les yeux du personnage sont immobiles mais par les mouvements de ses bras, par ses déplacements, par sa voix surtout il nous donne une impression de vie.

L’auditoire est entré dans l’âme de Mourguet

On peut donc bien, je crois, prêter figure humaine à une poupée de bois qui chante le bien et ridiculise les travers de la société.
A travers cette poupée nous nous reconnaissons nous voyons nos qualités et nos défauts et devons essayer de nous en corriger.
Une marionnette n’est qu’une sorte de reflet de nous-mêmes.

... Le théâtre Guignol se caractérise à ses débuts par la libre improvisation des acteurs qui suivant leur inspiration et les mouvements de l’auditoire, brodent sur un canevas donné.
Tout comme dans les farces du commencement du XVIIe siècle , les mêmes personnages reviennent toujours dans les différentes pièces de Mourguet.
La structure des scénarios est simple, rapide et vivante ; tout s’enchaîne, pas un instant l’action ne languit.
Il faut remarquer dans le langage de Mourguet la justesse des expressions, la vivacité des répliques et aussi le dédain des intrigues trop savantes et des dénouements trop préparés.

JPEG - 29.3 ko
1 Place St Paul à Lyon

....Comment Mourguet est-il arrivé à créer Guignol ?
Oh ! la méthode est facile mais fallait-il y penser.
Il avait en main Polichinelle et en face de lui le peuple lyonnais. Il a regardé et écouté son auditoire. L’auditoire est entré peu à peu dans l’âme de Mourguet, par ses yeux et par ses oreilles. Puis cette âme lyonnaise est remontée aux lèvres et aux doigts de l’opérateur et un beau jour ce n’était plus une simple poupée qu’il avait entre les mains, ce fut le portrait de son auditoire, du peuple lyonnais. Polichinelle était devenu Guignol.
Et Mourguet n’était qu’un canut, fils de canut, ne sachant pas écrire et n’ayant aucune culture littéraire. Mais s’il avait étudié il aurait surpassé Molière, alors la capitale nous l’aurait pris et nous n’aurions pas notre Guignol.
Les personnages de ce petit théâtre portent en eux tant de vérité et de psychologie humaine que malgré plus d’un siècle d’existence ils sont aussi jeunes qu’au premier jour.
Il existe peu de types aussi vrais et aussi complets que notre Guignol.
Il a toutes les nuances du caractère lyonnais, un esprit malicieux et narquois, est habile à dénicher les moindres ridicules.
Guignol cause beaucoup mais n’est pas mauvaise langue ; il n’aime pas les cancans de concierge ...

Méfiez-vous des faux-Guignols

... Le Guignol dont je viens de vous parler est le vrai Guignol Lyonnais ; il se trouve un peu partout mais son siège social est 30 quai St Antoine.
Méfiez-vous des contrefaçons, car il y en a beaucoup de faux qui n’ont de Guignol que le nom... Le maître des faux Guignols est sans contredit le Guignol Parisien. Vous allez voir - et c’est par là que je termine - comment Guignol indigné sait river les clous du mystificateur.

Je vous dirai d’abord sans façon mon avis

Sur votre compte à vous, le Guignol de Paris

Vous que l’on intitule avec raison le Prince

De tous les faux guignols, pullulant en province.

Et vous vous figurez qu’avoir la tête en bois

De l’esprit rarement, du bagout quelquefois

L’injure sur la bouche, et dans les mains la trique

Cela suffit pour être un guignol authentique

Mais vous n’y êtes pas … Avec votre bâton

Vous savez opérer quelques tours de fripon,

Battre le commissaire ou rosser les gendarmes ;

C’est ça, vos parisiens, qui les fait rire aux larmes !

Et les petits enfants sortent d’auprès de vous

Plus méchants, plus menteurs, plus bêtes, plus voyous.

Convaincus qu’ici bas le monde ne se mène

Qu’avec beaucoup d’aplomb, de force et de sans-gêne.

Mais chez moi … si souvent, je ne suis pas parfait

L’honneur finit toujours par être satisfait.

Car j’ai ce que n’ont pas ces grotesques poutrônes

Sous leurs haillons criards, rouges, verts, bleus et jaunes

Ce que vous ignorez, faux guignol grand Seigneur

Du véritable esprit, du véritable cœur.  [1]

JPEG - 162.6 ko
Dans les rôles de Gnafron et Guignol (1925)

Mais notre Stéphane ne s’arrête pas là, en 1924 avec d’autres jeunes du quartier il fonde le Guignol de Montchat. Vous aurez compris qu’en bon lyonnais, il a prêté sa voie à Guignol. Lucien Montet est Gnafron, Paul Turlin Madelon, Georges Bazin [2] et Maurice Turlin se partagent les autres rôles. Les décors et les costumes sont réalisés par les familles (les Duchamp, Mr Châtel, Mlle Ladous...).

JPEG - 71.1 ko
Georges Bazin (1927)

Je n’ai pas connu cette période glorieuse, je ne sais pas non plus ce que sont devenus le castelet et ses marionnettes. Avec une nombreuse famille mon père n’a pas pu continuer à jouer, mais il avait à cœur de nous imprégner de cette culture lyonnaise. Je me souviens encore des pièces jouées au Théâtre Guignol du quai St Antoine où il m’emmenait.

Pour terminer cet article, si je ne craignais pas de dire une gognandise [3], je proposerai que l’on classe Guignol au patrimoine mondial de l’humanité.

Sources :

  • Archives familiales.
  • Illustrations : collection personnelle (les photos de 1925 et 1927 proviennent de plaques stéréo de mon père).

Liens :

Notes

[1Poème de Joseph Lavarenne

[2Personnalité lyonnaise, ancien président du comité des fêtes de Montchat et membre de la Société d’histoire de la rive gauche

[3En vieux lyonnais bêtise, plaisanterie

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

29 Messages

  • Stéphane et le théâtre Guignol de Montchat 18 octobre 2008 11:25, par sylvette dechandon

    pouvez vous prendre contact avec moi pour la genealogie mourguet
    amicalement

    Répondre à ce message

    • Stéphane et le théâtre Guignol de Montchat 18 octobre 2008 14:05, par Eduenne

      Merci Stéphane pour votre article.Presque yonnaise, pourquoi ? mon grand’ père maternel, seul rejeton d’une famille beaujolaise est né à la Croix rousse, rue Denfert-Rocherot, j’ai fait toutes mes études à Lyon et j’adorais Guignol. C’était le temps où nous ne rations pas les spectacles donnés dans cet adorable théâtre de la rue Mercière et d’où parfois on rapportait des bardanes !.
      Je voulais vous demander si vous me permettriez, en citant mes sources naturellement, de poster sur deux forums que je fréquente quotidiennement l’intégralité de votre article ?
      J’essaie de faire connaître la culture yonnaise à travers sa cuisine mais aussi par des historiettes concernant "Chignol et Gnafron.
      Merci pour votre réponse et permettez-moi de vous faire amicalement peter la miaille

      Répondre à ce message

      • Stéphane et le théâtre Guignol de Montchat 18 octobre 2008 14:54, par Thierry Sabot

        Bonjour,

        Merci pour votre intérêt pour le texte de Monsieur Vessot.
        Si vous souhaitez présenter ce texte sur d’autres sites ou forums externes, je vous recommande d’en donner une courte description suivie d’un lien vers cet article plutôt que de faire un copier-coller intégral. En effet cette dernière procédure est interdite par respect du travail de l’auteur et du copyright de ce texte.

        Merci pour votre compréhension,

        Thierry Sabot administrateur du site

        Répondre à ce message

      • Stéphane et le théâtre Guignol de Montchat 19 octobre 2008 14:30, par André VESSOT

        Bonjour,

        Merci pour l’intérêt que vous avez porté à mon article. Quant à son utilisation, pas de problème pour que vous le citiez et que vous en donniez un résumé, avec un lien vers le site comme vous le suggère Thierry Sabot. Seul le poème de Joseph Lavarenne sur les faux-guignols est, du moins je le crois, dans le domaine public.

        En tout cas bravo pour votre souci de faire connaître la culture lyonnaise.

        Bien cordialement.

        André VESSOT

        Répondre à ce message

    • Stéphane et le théâtre Guignol de Montchat 19 octobre 2008 14:23, par André VESSOT

      Bonjour Sylvette,

      Merci pour votre message ; Laurent mourguet est un personnage que j’estime beaucoup. J’ai eu quelques éléments sur sa généalogie avec le livre de Paul Fournel. Mais je reste intéressé par toute information complémentaire.

      Bien amicalement.

      André

      Répondre à ce message

  • Stéphane et le théâtre Guignol de Montchat 18 octobre 2008 17:04, par DCH

    Bonjour,

    Merci par votre article de m’avoir ramenée sur les lieux de mon enfance. Vraie lyonnaise actuellement installée en région parisienne, j’allais moi-aussi assister aux spectacles du quai St Antoine. C’est ma grand-mère qui m’y emmenait. Je me souviens encore de l’ambiance, des voix des marionnettes et des cris des enfants (et des adultes !) pour prévenir Guignol de tout ce qui pouvait lui arriver de mal.

    Il y avait aussi le théâtre du Parc de la Tête d’Or, mais çà n’était pas la même chose...

    Encore merci.

    DCH

    Répondre à ce message

    • Stéphane et le théâtre Guignol de Montchat 19 octobre 2008 14:35, par André VESSOT

      Bonjour,

      En vous lisant je revis un peu les séances de Guignol de mon enfance, j’ai essayé de transmettre tout cela à mes petits-enfants. Une ambiance vraiment sympathique.

      Et on dira que les Lyonnais sont froids !!!

      En tout cas merci pour votre message.

      Bien cordialement.

      André VESSOT

      Répondre à ce message

  • Stéphane et le théâtre Guignol de Montchat 19 octobre 2008 00:25, par Dominique LOUBET

    Bonjour,

    Merci pour votre article si intéressant sur le théâtre Guignol à Montchat.
    Je suis lyonnaise d’origine (mes gds parents habitaient Montchat) et habite le Beaujolais. Ma question ne portera pas cependant sur Guignol mais sur « M. BROCARD professeur de tissage à Lyon ». J’ai, en effet, dans ma généalogie un François BROCARD, fils de tisseurs de la Croix-Rousse, Professeur de tissage. S’agirait-il de la même personne ? Si tel était le cas, que pourriez-vous m’apprendre sur ce personnage et/ou dans quel ouvrage pourrais-je trouver des informations à son sujet ?
    Avec mes remerciements anticipés pour votre réponse,
    Bien sincèrement,

    D. LOUBET

    Répondre à ce message

    • Stéphane et le théâtre Guignol de Montchat 19 octobre 2008 14:48, par André VESSOT

      Bonjour,

      Lyonnaise d’origine et petite fille de montchatois, c’est extraordinaire. Comment s’appelaient vos grands-parents et où habitaient-ils ?

      Quant à François Brocard, je pense que c’est le même. J’ai regardé deux sources :

      • Dans les archives familiales les feuilles de notes de mon père, lorsqu’il était au cours de tissage de l’Ecole de la Salle, étaient signées F.Brocard.
      • Il y a quelques années j’avais épluché les archives syndicales, notamment celle de la Corporation des employés de la région lyonnaise, un des premiers syndicats (1886) à l’origine de la CFTC, puis CFDT. Dans les adhérents il y avait un certain F.Brocard, né en septembre 1865 et admis comme adhérent en 1890. C’est probablement le même.

      Ce n’est donc pas une certitude, mais il y a de fortes présomptions pour que ce soit votre homme. Par contre je n’en sais pas plus sur lui.

      Dans l’attente d’une réaction à ce message.

      Bien cordialement.

      André VESSOT

      Répondre à ce message

    • Stéphane et le théâtre Guignol de Montchat 19 octobre 2008 18:00, par André VESSOT

      Rebonjour,

      Vous m’excuserez car dans mon message qui parlait de François Brocard, j’ai sauté un mot, il fallait lire « Corporation des employés de soierie de la région lyonnaise ».

      André VESSOT

      Répondre à ce message

  • Stéphane et le théâtre Guignol de Montchat 19 octobre 2008 20:28, par Gérard Bazin

    Bonjour André,
    J’ai été doublement intéressé par ton article sur le théatre Guignol de Montchat lorsque j’ai vu que tu en étais le signataire et que tu citais mon père en illustration (avec photo à l’appui ). Je suis en effet le fils de ton parrain et de ta marraine......le dernier des 4 enfants :Gérard !!
    Je n’habite plus,hélas,Montchat,mais Bordeaux.. Et toi ,es-tu resté Montchatois ?
    J’ai appris,par ton article,que tu étais grand-père .L’heureux homme ! Moi,j’ai trois enfants mais tous célibataires...
    Je serais heureux d’avoir de tes nouvelles et d’en savoir un peu plus sur ta famille..
    A te lire. Amitiés
    Gérard Bazin

    Répondre à ce message

    • Christine de Montchat 22 août 2010 16:18, par Christine Blanc-Bernard

      Bonjour Gérard Bazin

      J’habitais 42 rue Camille, en face de chez vous, dans les années 1950/60 !... C’est en cherchant où se trouvait le square Bazin que j’ai su qui était votre père : j’ai ainsi trouvé votre message sur le théâtre de Guignol de Montchat . Avec surprise et émotion.
      Je me suis permise de vous envoyer ces quelques mots, en espérant que vous les reçevrez. J’espère que vous allez bien et peut-être êtes-vous devenu grand père entre temps ? ...
      Bien à vous
      Christine Blanc-Bernard (christinemarest@sfr.fr)

      Répondre à ce message

      • Christine de Montchat 27 août 2010 09:45, par André Vessot

        Bonjour Christine,

        Ce n’est pas Gérard Bazin, mais je suppose qu’il vous répondra. Je suis heureux de voir que mon article a pu vous permettre de retrouver ce lien avec Gérard. Notre famille était très liée à celle des Bazin, puisque Mr et Mme Bazin étaient les parrains et marraine d’un de mes frères. On a du peut-être se rencontrer, lorsque j’allais à l’école je passais rue Camille. Le monde est petit.

        Bien cordialement.

        André VESSOT

        Répondre à ce message

  • Stéphane et le théâtre Guignol de Montchat 20 octobre 2008 15:50, par gaudet

    effectivement c’est l’histoire du GUIGNOL de MONTCHAT.
    Le vrai GUIGNOL est en fait un brave canut reduit au chomage par la révolution qui pour faire vivre ses 10 enfants s’est établi arracheur de dents sur les marchés.
    Pour connaitre la véritable histoire des MOURGUET,de GUIGNOL,de GNAFRON,je vous recommande le livre de Paul FOURNEL « Les MOURGUET » aux éditions Lyonnaises d’art et d’histoire.
    Henri GAUDET
    alias Pancrace GNAFRON « des Gones à MOURGUET »

    Répondre à ce message

  • Stéphane et le théâtre Guignol de Montchat 30 octobre 2008 00:25, par Compagnie Daniel Streble Guignol un gone de lyon

    Bonsoir,
    Savez vous que mes grands parents habitaient avenue Lacassagne et que mon père à commnencé à jouer pour sa famille vers 1925.
    Puis dans les années 1929 a commencé son activité de marionnettiste (Je possède des documents depuis cette époque et jusqu’à la fin de son activité avec la famille Neichthauser, au célèbre Théâtre Mourguet en 1980)
    Il a donc joué au Patronage de Montchat vers 1930, avec Bichonnier, Delorme etc.
    J’ai encore de la famille à Montchat, dont sa soeur qui a débuté avec lui.
    C’était alors La Tavelle Du Guignol Montchatois.. Mon Père m’a laisse un grand
    nombre de marionnettes, (dont environ 80 sculptées par son Père)J’en possède actuellement 340 ,les plus anciennes datent d’avant Guignol, elles ont plus de 200 ans. Quelques 700 manuscrits (Le 1er de 1867 écrit par Peirre Rousset, la parodie de L’Africaine, avec signature et tampon de le censure de cette époque) J’ai un Théâtre à la Croix Rousse où je joue régulièrement depuis 1993. Toutes ces pièces sont visibles sur demande)
    Je suis fort surpris que vous n’en ayez, apparemment pas la connaissance.
    Je suis en photo sur plusieurs magasines ou livres, dont les deux de Paul Fournel.
    J’ai tourné avec un de mes Guignols dans le film de Lucie Aubrac. On m’a vu plusieurs fois à la télé, l’une des dernières sur FR3 Le 8 mars 2008
    Je serai heureux de vous connaître.
    Je joue en famille, ma femme et mes filles et des amis.
    Vous pouvez me joindre au 04 72 32 11 55 ou 06 07 51 19 30
    Très sincèrement
    Daniel Streble Guignol un gone de lyon

    Répondre à ce message

    • Stéphane et le théâtre Guignol de Montchat 30 octobre 2008 08:30, par André VESSOT

      Bonjour,

      Merci pour votre message et toutes les informations que vous me donnez sur le théâtre Guignol Mourguet. Décidément le monde est petit, je ne m’imaginais pas retrouver la trace d’un marionnettiste qui jouait pour le patronage de Montchat en 1930. Je ne pense pas que mon père y jouait encore, mais il devait garder le contact. Vous parlez d’un Delorme, s’agit-il d’Alexis Delorme, qui habitait rue Ferdinand Buisson ?

      Quant à votre théâtre de la Croix-Rousse, je le connais : j’y suis allé avec les retraités de Rhône-Poulenc et j’y suis retourné avec mes petits-fils. J’ai beaucoup apprécié, le spectacle était de qualité et la convivialité était au rendez-vous. Merci de conserver et de faire connaître ce patrimoine lyonnais.

      Je tâcherai de reprendre contact avec vous après les congés de Toussaint.

      A bientôt mon gone de Lyon.

      André

      Répondre à ce message

  • Georges Bazin 15 octobre 2009 08:48, par Aymeric de Montchat

    Bonjour

    Merci pour ces informations très intéressantes, je me suis permis de faire un lien vers votre page depuis la page sur Georges Bazin du site Montchat.Org

    Aymeric

    Voir en ligne : Montchat.Org

    Répondre à ce message

    • Georges Bazin 16 octobre 2009 09:16, par André Vessot

      Bonjour,

      Vous avez bien fait et je suis heureux de faire connaissance du site Montchat.org.
      Bien cordialement, un ancien Montchatois.

      André VESSOT

      Répondre à ce message

    • Guignol de Montchat 2 avril 2011 20:33, par Ianix

      bonjour
      Montchatoise récente j’ai lu avec retard et intérêt les messages proposés sur ce forum dont je vais mettre le lien en ligne pour ceux qui découvre le quartier en ce début de XXI°siècle.
      Pour l’actualité, je voulais vous informer que lors de Montchat en Fête du 17 au 19 juin 2011, un castelet présentera un spectacle de Guignol sur la place du Château. J’espère ne pas me tromper, consultez les programmes svp !... J’essaierai de revenir ici pour les détails.
      Cela donne de l’émotion de penser qu’on recommence ce qui se faisait autrefois. J’espère que les petits enfants et les arrière- pourront venir ce soir là, comme en pèlerinage.

      Répondre à ce message

      • Guignol de Montchat 3 avril 2011 11:30, par André Vessot

        Bonjour et merci pour votre message, je suis heureux que cette tradition de Guignol se perpétue dans ce beau quartier de Montchat. Bien amicalement.

        André VESSOT

        Répondre à ce message

        • Guignol de Montchat 21 avril 2011 22:09, par Ianix

          bonjour
          je n’ai pas réussi à joindre l’organisateur, mais le montreur de marionnettes. Il m’a dit qu’il interviendrait pendant les Fêtes de Montchat du vendredi 17 juin au dimanche 19 juin 2011, il faut attendre le programme. Normalement, Guignol passerait au moins vendredi soir.... Dominique, le marionnettiste, m’a dit tenir ses marionnettes de son grand-père à Montchat. Je suppose que c’est une des personnes que vous connaissiez. Dès que j’aurai des précisions, je les inscrirai ici, au cas où certains voudraient revenir sur place....
          à bientôt

          Répondre à ce message

          • Guignol de Montchat 22 avril 2011 07:24, par André Vessot

            Merci pour toutes ces infos dont je prends bonne note. Savez-vous quel est le nom du grand-père de ce Dominique afin de le situer dans l’histoire de Montchat ?
            Bien amicalement et à bientôt.

            André VESSOT

            Répondre à ce message

            • Guignol de Montchat 23 avril 2011 16:16, par Ianix

              je le lui demanderai dès que je le rencontrerai à nouveau et je vous l’enverrai par m@l privé comme précisé dernièrement. à bientôt

              Répondre à ce message

              • Guignol de Montchat 14 mai 2011 18:36, par Ianix

                bonjour
                le programme des fêtes de Montchat n’est pas encore terminé et je n’ai pas rencontré les organisateurs comme je le voulais. Toutefois je vous transmets leur site pour que vous puissiez vous tenir au courant au fur et à mesure :
                <http://montchatenfete.free.fr/crbst...>

                Si certains viennent à cette occasion dans le quartier, je vous propose un point de ralliement qui pourra vous être utile : je tiens un stand pour le Conseil de Quartier en proposant un jeu-découverte du patrimoine local sur le cours Dc.Long de 16h à 19h le samedi. Je ferai aussi connaissance avec tous ces anciens et leurs descendants avec plaisir !
                à bientôt donc

                Voir en ligne : Montchat en Fêtes

                Répondre à ce message

                • Guignol de Montchat 17 mai 2011 22:19, par Ianix

                  bonjour à tous
                  voilà ce soir, j’ai à nouveau rencontré les responsables de Montchat en Fêtes des 17, 18, 19 juin 2011. Le passage de Guignol se fera le vendredi 17 juin entre 18h30 et 19h sur la place du Château devant l’église. Annulation en cas de pluie. Vous pourrez rencontrer alors un des descendants du Guignol de Montchat de l’Entre-2-Guerres après. Il y aura même une buvette !
                  à la revoyure Ianix

                  Répondre à ce message

                  • Guignol de Montchat 17 juin 2011 21:50, par Ianix

                    Voilà Guignol est repassé par Montchat ce soir,
                    avec 2 petits rappels historiques :

                    • sur L.Mourguet le Pipat
                    • sur le Guignol de Montchat de l’Entre-2-Guerres.
                      La pièce qui a été jouée relevait de la Mise à la Porte des Valets... (je ne suis pas sûre du titre).
                      Si je savais mettre une photo dans votre blog, j’en glisserai une du castelet avec le public de ce soir....
                      Ianix

                    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2018 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP