www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Articles » Entraide généalogique ou historique » Qui pourrait identifier cette châtelaine ?

Qui pourrait identifier cette châtelaine ?


jeudi 1er juin 2017, par Denis Loche

Répondre à cet article

Cette châtelaine a été remise en 1905 par Monique Goubely (1869-1940), une religieuse au début du siècle dernier, à son frère Anguste puis à suivi ses descendants.

L’explication donnée était celle-ci : « il faut que tu remettes ça à tes enfants car sont nos ancêtres ».

L’origine de la famille provient du sud de la Creuse vers Magnat l’Etrange.
La généalogie complète est sur Généanet sur LOCHE23.

La première photo ci-dessous est un très grand agrandissement de l’arrière d’une pièce de la châtelaine avec les initiales E.G.



JPEG - 106.3 ko
Le poinçon

Si on se réfère pour le sceau sur les familles creusoises, les trois épis de blé correspondraient à la famille de la Seiglière. Mais s’agit-il bien de cette famille ?.

Cette châtelaine était accompagnée du poinçon de la famille De Madot dont la généalogie est aussi en ligne. Je cherche depuis des années de faire le rapprochement en vain. Le fait d’identifier le blason sur la châtelaine pourrait m’être très utile.


Qui pourrait dater et d’identifier cette châtelaine avec son poinçon et son blason ?

Merci à tous pour votre aide...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

24 Messages

  • Qui pourrait identifier cette châtelaine ? 1er juin 16:23, par MALEMORT

    Bonsoir,

    le poinçon en losange avec les initiales E|G est le poinçon de l’orfèvre qui a fabriqué la pièce et dont les initiales sont E. G.

    normalement à côté figure le poinçon de titre, peut-être la tâche noire que l’on voit sur l’agrandissement qui vue sa forme pourrait être une tête de sanglier, ce qui situerait sa date de fabrication après 1838.

    le cachet porte les initiales V. G. qui sont les initiales de sa propriétaire (la châtelaine est un objet féminin) qui d’après le contexte de la transmission de l’objet pourrait être une demoiselle Goubely ou l’épouse d’un sieur Goubely dont le prénom serait Valérie, Virginie, Victoire, etc

    En espérant vous avoir aidé, cordialement

    Répondre à ce message

    • Qui pourrait identifier cette châtelaine ? 1er juin 20:01, par Denis LOCHE

      J’y ai pensé et travaillé sur une Virginie GOUBELY (1825-1921), la tante de Monique qui était la servante du curé de Jouillat en 1870. Le château de Jouillat a appartenu de 1733 à 1783 à la famille De Madot. Ce qui pourrait laissez penser que les trois épis de blé que l’on voit sur le blason correspondent peut-être à la famille de la Seglière qui a possédée ce même château de 1700 à 1714.Mais ce ne sont que des suppositions.

      Répondre à ce message

    • Qui pourrait identifier cette châtelaine ? 22 juillet 12:23, par Denis Loche

      Après un bon nettoyage il y a effectivement une tête de sangler. Le poinçon E.G comporte un étendard flottant vers la gauche entre les deux initiales.

      Répondre à ce message

  • Qui pourrait identifier cette châtelaine ? 1er juin 16:44, par MALEMORT

    l’orfèvre pourrait être, sous toute réserve, Eugène Théodore Gillot qui œuvrait au 1 rue de la boule rouge à Paris dont le poinçon est un losange vertical avec les deux lettres E G., il s’est inscrit au registre le 3 mars 1839.

    Répondre à ce message

  • Qui pourrait identifier cette châtelaine ? 1er juin 21:42, par Hélène Pierron

    Bonsoir,
    question bête et naïve : qu’est-ce qu’une châtelaine, et à quoi servait ce superbe objet ?
    Pour ma culture générale, merci...

    Répondre à ce message

    • Qui pourrait identifier cette châtelaine ? 1er juin 22:27, par Denis Loche

      Bonsoir,
      En majorité les nobles utilisaient ce genre d’ustensile pour cacheter leurs lettres. Les blason représentaient la ou les familles par mariage. D’autres l’utilisaient pour se donner une importance alors qu’ils il n’avaient pas de lignée de noblesse... mais ce cas était moins courant. Dans le cas présenté je pense que la première explication doit être retenue.

      Répondre à ce message

      • Qui pourrait identifier cette châtelaine ? 2 juin 08:14, par Hélène Pierron

        Merci de votre réponse ; je viens de lire qu’une châtelaine (ou une grande bourgeoise...) pouvait porter cela à sa ceinture pour y rassembler les clés de la maison (office, etc...). Peut-être une utilisation détournée ? En tout cas, un bien beau porte-clés !
        H. Pierron.

        Répondre à ce message

    • Bonjour ; ; ;pour répondre à votre question je vous joins ce document http://www.bijoux-malmaison-compieg...

      on trouve sur brocante ou chez antiquaires de petits objets avec anneaux qui s ’accrochaient à la chatelaine carnets de bal, petit crayon à papier dans étui en argent, petits flacons de sels de ces dames , petits étuis à aiguilles, petite loupe, petits lorgnons, clé, ciseaux etc ; ; ; ;que l ’on accrochait à la chatelaine . c ’était une sorte de « kit de survie » dans le quotidien. Dans la partie supérieure parfois un camée avec portrait, un sceau, un blason. De la part de B.C

      Répondre à ce message

  • Bonjour je pense qu’ à la base de cette chatelaine ce sont peut être deux remontoirs de montre et que la montre était enchassée dans l ’espace vide entre les angelots. Peut on savoir ce qu’il y à gauche au verso de la petite breloque circulaire ?????

    Répondre à ce message

    • Qui pourrait identifier cette châtelaine ? 2 juin 10:41, par Denis Loche

      J’ai eu la même réflexion que vous... à savoir une montre ;

      Répondre à ce message

      • Qui pourrait identifier cette châtelaine ? 2 juin 11:18, par monique simon

        Bonjour,

        Dans mon enfance, j’ai connu plusieurs dames âgées, amies de ma grand mère, portant encore ces châtelaines - plutôt en or - avec parfois une montre mais surtout un tas de petits objets tels que ciseaux, clefs, crayon, carnet, qu’ainsi il n’était plus nécessaire de chercher dans tous les coins de la maison, grande généralement,ce qui leur évitait de monter ou descendre des escaliers.
        Pour l’heure, il y avait pratiquement des pendules et horloges dans presque toutes les pièces, alors la montre était devenue moins nécessaire.

        Monique

        Répondre à ce message

  • Qui pourrait identifier cette châtelaine ? 2 juin 11:35, par Hélène Pierron

    Passionnant, merci à tous !
    H. Pierron

    Répondre à ce message

  • Bonjour peut être le poinçon de EUGENE GROU dans le site joint on trouve à ce nom évocation d’un groupe de clefs (trois maillons de chaîne avec cachet et breloque) 1895 Grou, Eugène
    voici le site avec d autres noms d’orfevres initiales EG =
    ...http://www.silvercollection.it/fren...
    et aussi cette précision sur Eugene Grou.
    Son atelier était 70 rue de Bondy Paris
    je poursuis recherches car pas encore preuve du poinçon.

    Répondre à ce message

  • Qui pourrait identifier cette châtelaine ? 2 juin 20:07, par Sylvie Cauche-Laouchez

    Bonjour,
    Le site des Archives Départementales de la Haute-Vienne (AD87 fichier héraldique : http://archives.haute-vienne.fr/_de...) donne la description des armes de familles nobles du Limousin. J’ai remarqué les armes d’une famille DUFORT

    "famille
    noble originaire du Limousin - D’azur à 3 épis de blé d’or, tigés et feuillés de même celui du milieu mouvant d’un monticule aussi d’or, posé à la pointe de l’ écu ; au chef d’or chargé de 3 étoiles d’azur."

    Je vous renvoie également à la thèse de doctorat de Jacques Jalouneix (sur l’héraldique du Limousin) en suivant le lien suivant :
    http://palisep.fr/bibliotheque/jalouneix/partie1.pdf

    Sur votre dernière photo, le blason est surmonté (au-dessus de ce qui pourrait être un cimier) par un collier (?) portant une crois pattée. Ce collier me rappelle le collier des chevaliers de l’ Ordre du Temple.... Mais peut-être s’agit-il d’une autre décoration honorifique.

    Les initiales qui encadrent ce collier (?) se justifient si l’on estime que cette pièce, photographiée ici, est un sceau (donc signature personnalisée). Par contre ce type de personnalisation est plutôt utilisée par des roturiers (marchands, bourgeois ...) que par des nobles. Ce qui contredit les précédentes observations !!! A moins qu’il ne s’agisse de l’abbréviation d’une locution latine ?

    Le médaillon vide de la châtelaine, encadré par des anges et surmonté d’un cimier, pouvait contenir un blason noble. On note aussi les fleurs de lys. La châtelaine pourrait avoir appartenu à une branche cadette n’ayant pas conservé sa noblesse, ayant pratiqué la profession de marchand. ???

    Bon courage pour vos recherches.
    Sylvie

    Répondre à ce message

    • Qui pourrait identifier cette châtelaine ? 2 juin 22:18, par Denis Loche

      Normalement en héraldique on devrait dire « trois étoiles à six rais ». Mais je vais faire des recherches sur la famille DUFORT.
      Merci de votre aide

      Répondre à ce message

    • Qui pourrait identifier cette châtelaine ? 2 juin 22:21, par Denis Loche

      Non... ce n’est pas la famille Dufort. Dommage ;
      http://boutique.genealogie.com/blas...

      Répondre à ce message

      • Qui pourrait identifier cette châtelaine ? 3 juin 11:11, par Sylvie Cauche-Laouchez

        Désolée.

        Avez-vous recherché les ascendants de Monique Goubely par les femmes ? Si les ancêtres masculins appartiennent à un milieu bourgeois relativement aisé (marchands, hommes de loi comme les notaires par exemple ...), il est possible qu’à une génération l’ancêtre masculin ait épousé la Xe fille d’une famille noble désargentée.
        Si vous bloquez sur les origines de la mère pour une génération donnée, étudiez attentivement la fratrie (des enfants du couple), en particulier les parrains et marraines des aîné(e)s des enfants de cette mère. En Limousin ceux-ci étaient souvent un ou une aïeul(e) maternel(le), ou un oncle ou une tante maternel(le). Des pistes de recherche s’ouvrent alors.

        La recherche des descendants d’une famille noble ne donne de résultats que pour les premiers nés généralement (dans les généalogies officielles). Les derniers nés d’une fratrie, et/ou les femmes, ne sont pas mentionnés dans les généalogies s’ils n’ont pas conservé leur noblesse (les femmes d’autant plus quand elles épousent des roturiers). Des érudits locaux peuvent parfois avoir trouvé et étudié ces descendants non nobles. Dans cette optique vous auriez peut-être intérêt à consulter les AD 87 pour savoir s’il existe des archives locales ou des études faites sur les Seiglière ou les Dufort. Vous pouvez également poser vos questions à ce sujet sur le site Yahoo « Notables de Nos Provinces ».

        Bon courage.
        Sylvie

        Répondre à ce message

  • Qui pourrait identifier cette châtelaine ? 2 juin 20:13, par EYNAUD Jacqueline

    bonsoir, Je reprends mon texte. En effet, chez nous, en Provence, cela s’appelle un Clavier. Il est destiné en effet à porter au bouts de chainettes, les clefs importantes, celles de la maison ou de placards, les ciseaux également. Le clavier se portait accroché à la taille, à cheval sur les jupes et jupons
    La châtelaine, chez nous, est une broche, plus ou moins ouvragée, à laquelle on suspendait une montre Changement de région .......changement de noms.
    Difficile à identifier en effet. Bonnes recherches.

    Répondre à ce message

  • Qui pourrait identifier cette châtelaine ? 3 juin 22:00, par MARMELAT

    Bonsoir,

    Vous pouvez demander de l’aide pour le blason sur ce forum http://forum.tempsdesherauts.com/
    Certains de ses membres sont vraiment très compétents.

    Pour ma part je suis incapable de vous venir en aide directement.

    Répondre à ce message

  • Qui pourrait identifier cette châtelaine ? 22 juin 00:27, par pauline Pruneau

    a tout ce qui vient d’être dit, j’ajouterais que la forme de l’écu me fait penser à un ecu allemand. glissé dans un ovale d’écu de femme. la matrice de ce sceau doit se ranger dans l’ovale du haut. Quant au rond sur la gauche serait ce le dos d’ un contre sceau ? le cimier est tres curieux il correspond à ce que le chevalier portait sur son heaume.
    le sceau me parait plus ancien que tout le reste de l’objet en particulier la fleur de lis qui semble moderne.
    fouillez la piste de Sylvie Cauche, voyrz aussi à la Bn. c’est un ecu de noblesse authentique

    Répondre à ce message

  • Qui pourrait identifier cette châtelaine ? 23 juillet 16:24, par Denis Loche

    Il vient d’être rajouté trois photos.
    1) Le poinçon de l’orfèvre plus détaillé.
    2) un poinçon « G » dans un losange placé sur le dessus de la matrice. Je l’ai identifier et correspond aux années 1806-1807 en Autriche.
    3) une photo plus détaillée du blason.

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2017 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Ours | Charte | Logo | Espace privé | Logiciels | édité avec SPIP